8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 02:13

apocalypse-USA-copie-1.jpg

L' Occident sombre dans la barbarie.
Démocratie blessée. Soleil Vert.
Par Eva R-sistons

La stratégie d'appauvrissement de l'Etat.

Alerte ! Epuration rampante.
Il faut aujourd'hui, avec Sarkozy,
être atlantiste et sioniste
(reniement des traditions françaises,
gaulliennes, d'indépendance nationale).

_________________________________________________________________


L'Occident sombre dans la barbarie,
par Eva R-sistons


Mes amis,

J'ai reçu d'une Lectrice, Annie, un commentaire qui m'a bouleversée: " Les autorités israéliennes ont essayé de nous faire confesser que nous avions commis un crime .. Je suis maintenant connue comme la prisonnière d’Israël numéro 88794. Comment puis-je être en prison pour avoir rassemblé des crayons pour les enfants ? "

Sincèrement, je suis triste. De quelque côté qu'on regarde, c'est l'abomination. Et par exemple, l'Union européenne de nos Pères fondateurs, fondée pour la paix et pour la liberté, est devenue une entité totalitaire au service de l'Empire - donc de ses guerres impériales, que nous ferons bientôt sur notre sol pour le compte des USA et d'Israël. L'OTAN a trouvé ses futurs supplétifs contre l'Iran et la Russie (et plus tard la Chine), en nous dépeignant sous un jour obscur ces pays pourtant moins menaçants que ceux pour lesquels nous allons nous sacrifier. Et qui toutes comptes faits, ne sont pas pires sur le plan de la démocratie que nos Etats prétendûment démocratiques, dont la bannière principale est le mensonge permanent. Les Anglo-Saxons, nantis de leurs fidèles alliés israéliens, destabilisent l'Iran, ou des territoires pro-russes ou chinois, et, machiavéliquement, ensuite, les présentent comme sources de tensions, de risques. Les armes de destruction massive sont d'abord entre les mains des Occidentaux qui, eux, ne se privent pas de les utiliser comme bon leur semble, et même sur un territoire minuscule où la population affamée n'a aucun moyen de se protéger, comme à Gaza prise pour cible-cobaye alors qu'elle n'est pour rien dans les malheurs d'Israël. Une injustice qui est sans doute la pire des abominations de notre temps, le sommet de l'horreur, et qui tôt ou tard nous explosera à la face pour l'avoir tolérée: " Pendant "Opération Plomb Durci", des avions F-16, fournis par les États-Unis, ont lâché leurs feux infernaux sur un peuple pris au piège. Le nettoyage ethnique s’est transformé en un génocide généralisé, purement et simplement. Du phosphore blanc, de l’uranium appauvri, de la technologie robotique, des munitions DIME et des armes à sous-munitions, fournis par les États-Unis - des nouvelles armes provoquant des blessures encore jamais traités par les médecins jordaniens et norvégiens. Les médecins, qui présents à Gaza pendant le massacre israélien, m’ont dit plus tard que Gaza était devenue le vrai laboratoire d’Israël pour tester ses armes, les personnes étant utilisées comme cobayes pour tester et améliorer l’efficacité du taux de mortalité de ses armes."

Ces quelques lignes ne suffisent-elles pas à prouver que cet Occident auto-érigé et proclamé modèle, dépasse en cynisme tout ce que l'on peut concevoir de pire ? Oui, notre société est bien malade puisqu'elle tolère de telles infâmies. Et non seulement elle tolère, en fermant les yeux - ce qui est une effroyable forme de complicité -, mais elle soutient, en déroulant des tapis rouges devant l'infâme et pire encore, en se prosternant devant les Nazis des temps modernes. Hitler pas mort ? Hitler dénoncé, mais perpétué par ceux-là mêmes qui en ont souffert, et par leurs alliés déguisés, oh suprême imposture, en bienfaiteurs de l'humanité.


Lieberman-Kouchner-souriants.jpg
L'intolérable,France:Tapis rouge devant fasciste criminel !

Lorsqu'on  arrive à de telles perversions, à de telles hypocrisies, à de tels mensonges, à une telle inhumanité, cela pose question sur notre société. Civilisation, ou... barbarie ??? Les peuples ont tranché. Ils se liguent contre ce Nouvel Ordre Mondial totalitaire et criminel. De tous côtés, les alliances se forment, comme en Asie ou en Amérique Latine, pour résister à l'intolérable qui prétend dominer la planète, ses ressources, ses peuples, sans concertation et en toute impunité. 

L'Occident se pare de vertu. Vertu outragée, en Iran alors même qu'il formente les troubles, au Honduras en rappelant la légalité, officiellement, et en réalité en concevant le coup d'Etat qui prive le peuple de son choix. Cette duplicité n'est qu'une des monstruosités enfantées par la "civilisation" judéo-chrétienne, car partout la planète porte les stigmates de l'enfer du libéralisme, des crises et des pandémies artificielles. Tout en subissant les multiples conflits et guerres de prédation. N'en rajoutez pas, la coupe est pleine ! Les assassins de la vie rendront un jour compte pour leurs forfaits innombrables, insensés, intolérables.


Nous ne pouvons rester spectateurs de l'horreur qui jour après jour étend ses ravages sur chacun de nous en nous privant de liberté, de joie, de travail, de dignité, de vieillesse, de respect, d'avenir... L'horreur est palpable. Ainsi, lorsqu'un pays dit "démocratique" comme Israël met en prison ceux qui apportent des crayons aux enfants Palestiniens privés de tout (afin qu'ils puisssent dessiner leur désespoir et apprendre à écrire), alors oui nous savons que l'homme a perdu son humanité. Comme il est étrange qu'on nous demande presque quotidiennement, finalement, de commémorer la Shoah des seuls Juifs, alors que la guerre d'extermination de l'humanité est lancée, pour le seul profit de gens qui ne savent même plus quoi faire de leur argent. Oui, nous sommes tous tombés sur la tête: D'un côté, en organisant méthodiquement, pan par pan, le malheur des peuples, de l'autre en restant les bras croisés face à l'intolérable. Veaux promis à l'abattoir "moderne", "démocratique", pour le seul "bon" plaisir d'une capricieuse Oligarchie jamais repue et ivre de puissance. Triste tableau.

petit-prince-copie-3.jpg

Comment réagirait le visiteur d'une autre planète en nous voyant ? Je crains fort que le spectacle de nos turpitudes dûment provoquées ne fassent fuir tous ceux qui voudraient entrer en contact avec notre "civilisation". Parce que nous sommes devenus les champions de la barbarie. Et monstruosité suprême, en toute bonne conscience. N'est-ce pas, M. Attali ??? Ah, qu'il est beau ce Nouvel Ordre Mondial dont on sent déjà les prémices paupérisantes et nucléaires... Mon coeur saigne en voyant ce qu'est devenue notre humanité, par la faute de tous les apprentis sorciers et aussi, des résignés, ou des aveugles, repus de valeurs fallacieuses. Et soyons sûrs que si Dieu, comme je le crois, existe, il doit pleurer sur son humanité déchue.

Il nous reste très peu de temps pour choisir un autre destin. Alerte, amis lecteurs, Soleil Vert se lève....


Eva R-sistons à l'intolérable qui s'amoncelle...

voir mon blog http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33601874.html

Que ce site soit l'un des modestes soutiens à Cynthia, et aux autres prisonniers d'un Israël dépeint faussement par tout l'appareil politico-médiatique mondial ! http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4788


Parmi les autres personnes arrêtées en même temps que Cynthia McKinney, se trouve l’Irlandaise prix Nobel de la Paix Mairead Maguire. Vous vous rendez compte qu'Israël emprisonne une députée US et une prix Nobel de la Paix sans que la presse n'en parle ? Qu'attend le maire de Paris pour mettre une banderolle devant l'hôtel de ville ?

  soleil-vert.jpg 


   Le commentaire d'Annie :


Sur le Grand Soir encore, je tiens à signaler cette lettre de McKinney
http://www.legrandsoir.info/Lettre-de-Cynthia-McKinney-depuis-une-prison-israelienne.html, aujourd'hui en taule dans la grande démocratie israélienne :

"Je suis Cynthia McKinney et je parle depuis ma cellule, dans une prison israélienne à Ramle. [Je fait partie] des 21 activistes des droits humains du Free Gaza Movement incarcérés actuellement pour avoir essayé de transporter de l’aide médicale, des matériaux de reconstruction - et même des crayons pour enfants ; j’avais une valise remplie de crayons pour les enfants. Pendant notre traversée, en route pour Gaza, les israéliens ont menacé de tirer sur notre bateau, mais nous n’avons pas fait demi-tour. Les israéliens ont arraisonné le bateau et nous ont détenus parce que nous voulions offrir des crayons aux enfants de Gaza. Nous sommes détenus et nous voulons que les citoyens du monde sachent comment on nous a traités parce que nous voulions livrer de l’aide humanitaire au peuple de Gaza.

Ni-F1o6-copie-1.jpg

 

 

Au début de l’opération israélienne, intitulée « Plomb Durci » [en décembre 2008], je suis montée à bord d’un bateau du Free Gaza Movement, avec un jour de préavis, et j’ai essayé, en tant que représentante des États-Unis dans une délégation multi-nationale, de livrer 3 tonnes d’aide médicale à Gaza déjà assiégée et ravagée.

Ni-F1o15-copie-1.jpg

Pendant "Opération Plomb Durci", des avions F-16, fournis par les États-Unis, ont lâché leurs feux infernaux sur un peuple pris au piège. Le nettoyage ethnique s’est transformé en un génocide généralisé, purement et simplement. Du phosphore blanc, de l’uranium appauvri, de la technologie robotique, des munitions DIME et des armes à sous-munitions, fournis par les États-Unis - des nouvelles armes provoquant des blessures encore jamais traités par les médecins jordaniens et norvégiens. Les médecins, qui présents à Gaza pendant le massacre israélien, m’ont dit plus tard que Gaza était devenue le vrai laboratoire d’Israël pour tester ses armes, les personnes étant utilisées comme cobayes pour tester et améliorer l’efficacité du taux de mortalité de ses armes.


2-enfats-tank.jpg

Grâce à Al Jazeera, diffusée en arabe et en anglais, et à Press TV, diffusée en anglais, le monde a pu voir la violence méprisable d’Israël. J’ai vu ces transmissions, jours et nuits en direct, non pas aux États-Unis mais au Liban où ma première tentative pour rentrer à Gaza s’était terminée car les militaires israéliens avaient éperonné, dans les eaux internationales, le bateau à bord duquel j’étais... C’est un miracle si je suis ici pour écrire sur ma deuxième rencontre avec les militaires israéliens, une autre mission humanitaire avortée par les militaires israéliens.


enfant-ensevelie.jpg

Les autorités israéliennes ont essayé de nous faire confesser que nous avions commis un crime .. Je suis maintenant connue comme la prisonnière d’Israël numéro 88794. Comment puis-je être en prison pour avoir rassembler des crayons pour les enfants ?


Le sionisme est sûrement arrivé au terme de sa légitimité si ceci est sa réponse aux personnes croyant tellement profondément dans les droits humains pour tous qu’ils mettent leur propre vie en jeu pour les enfants de quelqu’un d’autre. Israël est l’expression du sionisme à son summum, mais si Israël a peur pour sa sécurité car des enfants de Gaza ont des crayons, alors non seulement Israël a perdu son dernier lambeau de légitimité mais Israël doit aussi être déclarée un état défaillant.

Je risque d’être déportée par un état qui m’a amenée ici sous la menace des armes après avoir réquisitionné notre bateau. J’ai été amenée en Israël contre mon gré. Je suis retenue dans une prison car j’avais un rêve, celui que les enfants de Gaza puissent colorier et peindre, que les blessures de Gaza puissent être soignées et que les maisons bombardées de Gaza puissent être reconstruites.

Ni-F1o13-copie-1.jpg

Mais j’ai appris une chose intéressante en étant dans cette prison. Premièrement, la population est majoritairement noire : peuplée principalement par des éthiopiennes qui, elles aussi, avaient un rêve... comme mes compagnes de cellule, dont une d’elles est enceinte. Elles ont toutes une vingtaine d’années. Elles pensaient qu’elles venaient en Terre Sainte. Elles avaient un rêve, que leurs vies soient meilleures... L’Éthiopie, autrefois fière et jamais colonisée, [s’est retrouvée] sous la coupe des États-Unis et est devenue un lieu de torture, de "rendition" (transfert et détention secrète) et d’occupation. Les éthiopiens doivent libérer leur pays car les politiques des super-puissances [sont] devenues plus importantes que les droits humains et l’autodétermination.


Ni-F1o14-copie-1.jpg

Mes compagnes de cellule sont venues en Terre Sainte pour se libérer des exigences des politiques des super-puissances. Elles n’ont commis aucun crime à part celui d’avoir eu un rêve. Elles sont venues en Israël car elles pensaient qu’Israël leur offrait un espoir. Leur voyage pour Israël, passant par le Soudan et l’Égypte a été très ardu. Je peux seulement imaginer ce que se fût pour elles. Et il n’était pas donné. Beaucoup d’entre elles sont le symbole des efforts collectifs importants de leurs familles. Elles se sont frayées un chemin jusqu’à la Haute Commission aux Réfugiés de l’ONU. Elles ont reçu leurs papiers d’identité jaunes. Elles ont eu leurs certificats pour la protection de la police. Elles sont des réfugiées de la tragédie et elles sont arrivées en Israël et seulement après qu’elles soient arrivées, Israël leur a dit "il n’y a pas d’ONU en Israël".


Ni-F1o2-copie-1.jpg

La police, ici, est libre de les attraper et de les donner en pâture à un semblant de système judiciaire. Chacune de ces femmes, superbes, diligentes et fières, est l’espoir de toute sa famille. L’image d’Israël les a bien eu et nous avec. Dans une campagne de publicité astucieuse et diffusée à grande échelle, Israël s’est représentée elle-même comme le premier lieu de refuge et de sécurité pour les juifs et les chrétiens. Moi aussi, j’ai cru en cette publicité et j’ai manqué de regarder plus en profondeur.


2-fr-res.jpg

La vérité est qu’Israël a menti au monde. Israël a menti aux familles de ces jeunes femmes. Israël a menti aux femmes elles-mêmes qui maintenant sont prises au piège dans le centre de détention de Ramle. Et qu’allons nous faire ? Une de mes compagnes de cellule a pleuré aujourd’hui. Elle est ici depuis 6 mois. En tant qu’américaine, pleurer avec elles n’est pas assez. La politique des États-Unis doit être améliorée et alors que le président Obama donne 12.8 billions de dollars aux élites financières des États-Unis, il devrait être clair que l’espoir, le changement et le "oui, nous pouvons" furent de très fortes images de dignité et d’accomplissement de soi, individuellement et nationalement en lesquelles, de partout, les personnes assiégées ont réellement crues.


2-G-ds-ruines.jpg

 


C’était une campagne de publicité rondement menée, habilement vendue au monde et aux électeurs américains, tout comme la publicité d’Israël le fût au monde. Nous nous sommes tous fait avoir, mais plus tragiquement, ces jeunes femmes.

Nous devons voter en toute connaissance de cause pour de meilleurs candidats désireux de nous représenter. J’ai lu et relu la lettre du Dr. Martin Luther King Junior écrite depuis une prison de Birmingham. Jamais dans mes rêves les plus fous, je n’aurais imaginé que moi aussi, un jour je devrais en écrire une. Il est clair que les contribuables en Europe et aux États-Unis ont beaucoup à se repentir pour ce qu’ils ont fait à d’autres autour du monde.

Quelle ironie ! Mon fils rentre à l’école de droit sans moi car je suis en prison, en essayant de faire de mon mieux, à ma manière, pour les enfants d’autres personnes. Pardonne moi, mon fils. Je suppose que je suis en train de connaître la dure réalité, la raison pour laquelle les gens ont besoin de rêver. [Mais] j’ai de la chance. Je sortirai de cet endroit. Est-ce qu’Israël est devenue le lieu où les rêves meurent ?


enfant-fille-t-te-sang.jpg

Demandez-le au peuple palestinien. Demandez-le à la file ininterrompue d’hommes noirs et asiatiques que je vois arriver à Ramle. Demandez-le aux femmes de ma cellule. [Demandez-vous :] Qu’êtes-vous prêts à faire ?

Changeons le monde ensemble et réapproprions-nous ce dont nous avons tous besoin en tant qu’êtres humains : la Dignité. Je demande aux Nations Unies que ces femmes, qui n’ont rien fait de mal sinon d’avoir cru en Israël comme gardienne de la Terre Sainte, soient réinstallées dans des maisons paisibles. Je demande au département d’État des États-Unis d’inclure la situation désespérée des réfugiés certifiés par le HCR et détenus dans le rapport sur Israël lors de son rapport annuel sur les droits humains. Je demande, une fois encore, au président Obama d’aller à Gaza : dépêchez votre envoyé spécial, Georges Mitchell, là-bas pour qu’il rencontre le Hamas en tant que parti élu par les palestiniens.

Je dédicace ce message à celles et à ceux qui se battent pour une Palestine libre, et aux femmes que j’ai rencontrée à Ramle. Je suis Cynthia McKinney, connue comme prisonnière de Ramle numéro 88794, le 2 juillet 2009."<

Pour le cas sioniste, heureusement que le net existe pour nous informer de la récente agression de la librairie indépendante Résistances par des faschos de la LDJ
http://www.legrandsoir.info/PARIS-des-fanatiques-sionistes-pratiquent-le-vandalisme-en.html

(suite ici :  http://r-sistons.over-blog.com/article-33533679-6.html#anchorComment)

Commentaire n° 1 posté par Annie hier à 19h32


b-b--copie-1.jpg

Cynthia Ann McKinney est une femme politique américaine née le 17 mars 1955. Elle est candidate pour le parti écologiste américain, le Green Party (Parti vert) à l'élection présidentielle américaine de 2008.

Elle a été élue à la chambre des représentants des États-Unis avec l'étiquette du Parti démocrate de 1993 à 2003 et de 2005 à 2007. Elle y représentait le 4e district de Géorgie.


LA DÉPUTÉE U.S. CYNTHIA MCKINNEY, incarcérée actuellement dans une prison israélienne à Ramle pour avoir essayé de transporter de l’aide médicale, des matériaux de reconstruction – et même des crayons pour enfants

Cynthia_McKinney_Congressional_photo.jpg http://fr.wikipedia.org/wiki/Cynthia_McKinney



_________________________________________________________________________________________



Un  autre commentaire d'Annie
qui nous apporte beaucoup :


 

Eva, je rebondis sur l’article « gloire aux pauvres » pour parler à nouveau de la récente intervention de Jean-Luc Mélenchon (cf dailymotion

http://www.lateledegauche.fr/index.php?pge=emission&id_departement=19&id_video=123&tag=Melenchon), et où il disait beaucoup de choses très sensées (et faisait le boulot d’analyse que les journaleux de merde sont sensés faire !), les militants du PG lui ont demandé de coucher ça par écrit (notamment sur l‘emprunt de Sarko), ce qu’il fait sur son blog http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=695#comments

:

feddees.jpg Dees


Une rente nommée emprunt



" Après mon passage sur France Inter, j’ai eu pas mal d’appels personnels, de mails et de SMS. Sans que j’en prenne la mesure sur le moment, mon argumentation à propos de l’emprunt a paru très intéressante à de nombreux amis. Ils m’ont donc demandé de reprendre par écrit mes arguments de manière à ce que chacun puisse les utiliser de son côté. Je le fais avec plaisir car je me suis bien amusé d’apprendre la pauvreté des arguments présentés par le PS sur le même sujet, Quand il dit quelque chose, bien sûr, et quand celui qui parle n’approuve pas Sarkozy! Ma ligne argumentaire est la suivante. Je pars du fait. Un emprunt va être lancé. Mais on ne sait pas pourquoi faire. D’habitude on sait d’abord ce qu’on va faire, non? Puis on cherche le moyen de le financer. Cette inversion fait sentir le loup dans la bergerie. Mais avant de le désigner il faut faire une pause et reprendre la réflexion. Si l’on emprunte c’est qu’on n’a pas. Ou pas tout. Pourquoi l’État de la sixième puissance économique du monde n’a-t-il pas de quoi? Réponse: parce qu’il a été méthodiquement appauvri. Bon. De tout cela je donnerai plus loin des détails chiffrés. Et maintenant venons en au loup. Qui va acheter des emprunts de l’État? Ceux qui ont de quoi. Ceux qui ont des réserves qu’ils peuvent immobiliser. Vu? Ça veut déjà dire qui ce ne sera pas. Qui n’a pas de réserve a immobiliser dans un emprunt? Je ne fais pas un dessin, tout le monde a compris. Donc je peux renverser la question: qui a des réserves? Devinez. Ceux là ont pourtant déjà été servis avec le bouclier fiscal, non? Justement. C’est là le moche de l’opération. Ceux qui ont reçu un chèque de l’État pour leur rembourser des impôts du fait du bouclier fiscal contribuent moins à l’effort commun. Ceux là vont maintenant recevoir davantage de la collectivité. Non seulement ils continueront comme les autres à bénéficier des services publics et de tout ce qui est payé par l’impôt de tous, mais en plus ils vont recevoir davantage. Ils vont recevoir quelque chose de plus que tous les autres qu’ils aident moins. Et que tous les autres vont se cotiser pour leur donner. Quoi? L’intérêt de l’emprunt auquel ils vont pouvoir souscrire avec l’argent reversé par l’État du fait du bouclier fiscal. 3 506 contribuables les plus aisés ont touché un chèque moyen de 116 000 euros. Ils peuvent s’en servir pour acheter de l’emprunt Sarkozy. Donc qu’est ce que cet emprunt? Une rente de l’Etat servie aux riches contribuables.

 


LA STRATEGIE D’APPAUVRISSEMENT DE L’ETAT



Nicolas Sarkozy sait parfaitement à quoi s’en tenir car c’est déjà lui qui avait supervisé en 1993 l’emprunt Balladur comme ministre du budget. Un emprunt qui a coûté en intérêts servis plus de 4 milliards de francs à l’État et qui a été remboursé grâce à des privatisations entre 1993 et 1995 (BNP et Elf Aquitaine notamment)! Pour bien comprendre le côté combine irresponsable de cette affaire, il faut savoir que depuis 30 ans, tous les gouvernements de droite ont été les champions de l’endettement car ils ont organisé l’appauvrissement de l’État. Le gouvernement Balladur dans lequel siégeait le petit Nicolas a multiplié par quatre la dette de l’État. En euros constants, les intérêts de la dette ont été multipliés par trois depuis 30 ans. Dans le même temps les investissements de l’État ont été divisés par 2. Depuis 2002, alors que la dette avait diminué sous Jospin, la dette est passée de 57 % du PIB à 67 % du PIB aujourd’hui. Car contrairement aux idées reçues, les recettes de l’État reculent depuis 20 ans! Elles représentaient 21 % du PIB dans les années 1980. Elles n’en représentent plus que 17 % aujourd’hui. Cela constitue une perte de recettes de 60 milliards annuels. Cette érosion des recettes de l’État a été organisée via des baisses régulières d’impôts. Mais aussi par la vente des entreprises nationales qui rapportaient à l’État d’importants revenus.

Voyons cela. Depuis 2002, les réformes fiscales cumulées ont amputé de 30 milliards de recettes annuelles l’impôt sur le revenu, l’ISF et les droits de succession. Rien que le paquet fiscal 2007 de Sarkozy fait perdre 7 milliards par an à l’État: 2 milliards de droits de succession, un demi milliard de bouclier fiscal … Les niches fiscales ont atteint un montant de 73 milliards annuels de manque à gagner pour l’État via des exonérations ou réductions d’impôts sur le revenu ou d’ISF! 85 % des réductions d’impôts bénéficient aux 10 % des foyers les plus riches. Exemple de niches fiscales discutables: exonérations des revenus d’actions possédés par les salariés et mandataires sociaux, exonérations des revenus d’actions avec pacte d’actionnaires, exonération et abattement pour investissement immobilier locatif …réductions d’impôts pour emploi de personne à domicile. Résultat: l’impôt sur le revenu ne représente plus que 17 % environ des recettes fiscales, contre près de 22 % en 1993. Vient a présent mon deuxième argument concernant l’appauvrissement de l’État. On en parle jamais. Il s’agit des privatisations. Les privatisations qui amputent l’État de revenus durables.

De 2002 à 2007, les gouvernements de droite ont vendu pour 47 milliards d’euros en privatisations. C’est le double de la période 1997-2002. Le record absolu de privatisation a été atteint en 2006 avec 17 milliards de ventes annuelles. Aujourd’hui il ne reste plus qu’une centaine de milliards (essentiellement EDF) et l’État s’est privé de ressources annuelles considérables. Quelques exemples de profits annuels d’ex entreprises publiques :


GDF Suez 6,5 milliards de profits 2008 (privatisé par Sarkozy en 2007)

France Télécom 4 milliards de profits 2008 (privatisation lancée par DSK en 1998 et achevée par les gouvernements Raffarin et Villepin)

Total 10,4 milliards de profits 2008 (privatisation débutée en 1986 et achevée en 1993-1995 par Balladur-Sarkozy)

Et même la BNP (privatisée en 1993 par Balladur-Sarkozy) 3 milliards de profits 2008.

 

Cette liste incomplète représente 23 milliards de moins dans les caisses de l’État pour 2009. Deux fois le déficit de la sécu. Vous avez bien lu? Et pour quel mieux collectif tout cela a-t-il été vendu, et perdu ? Dès que je reprends la plume sur ce blog je vais traiter de ce sujet: nos marges de manoeuvres financières. »


Comme tu vois, démonstration impeccable : appauvrissement méthodiquement voulu de l’Etat (après on nous dit que les caisses sont vides), mise aux enchères de nos entreprises publiques, bouclier fiscal, lancement d’un emprunt qui attirera ceux qui ont de l’argent, à savoir ceux qui bénéficient du bouclier fiscal, qui non seulement ont été scandaleusement remboursés mais toucheront des intérêts de nos impôts par cet emprunt ! Voilà comment on se fait entuber encore une fois !!!

 

Je veux juste dire que la démonstration impeccable et très pédagogique de Mélenchon (comme par hasard, aucun grand quotidien ne l'a reprise) montre bien que la vente aux enchères de nos entreprises publiques (la privatisation) appauvrissant l'état, l'oblige à emprunter sur les marchés privés du fait du manque à gagner, notamment pour faire face aux dépenses courantes, alors qu'il a largement de quoi payer le soi-disant "trou de la sécu" (il faudrait que l'état déjà paye toutce qu'il dot à la sécu avant de parler de trou) ou nos retraites (manque compensé par une énième amputation du travail du salarié). L'emprunt (EDF et Sarko) permet des revenus aux très riches protégés par le bouclier fiscal grâce aux intérêts payés par nos impôts.

run_dees.jpg 

L'appauvrissement volontaire de l'état (comme ça a été fait en Argentine qui a connu la faillite totale en 2001) permet aussi son affaiblissement qui le fait abandonner des tas de missions qui sont de son ressort, et qui seront reprises par des partenaires privés : cf le cas US où l'argent est de plus en plus absent pour la défense et donc la prolifération d'entreprises militaires privées (comme DynCop) et paramilitaires qui reprennent une grande partie du travail, ou le racket sur la santé des américains fait par les mutelles privées.



_____________________________________________________________________________________

skullnation_dees.jpgDees
USA et Honduras :


L’administration Obama s’est officiellement jointe aux critiques en condamnant le coup d’Etat et en appelant à la réinstallation de Zelaya (des représentants américains ont participé aux votes à l’OEA et à l’ONU) mais elle a exprimé son hostilité envers Zelaya. A 56 ans, propriétaire terrien et magnat de l’industrie forestière qui fut élu en 2005 sur la base d’un programme de droite en tant que candidat du Parti libéral, un parti de l’establishment bourgeois, Zelaya s’est attiré au cours des dernières années l’hostilité de Washington en adoptant une position populiste et en s’alliant à Chavez. 


Les Etats-Unis se sont abstenus de qualifier officiellement l’expulsion de Zelaya un « coup d’Etat », une dénomination qui, selon le droit américain, forcerait Washington à cesser tout envoi d’aide militaire au pays et imposer des sanctions. De plus, ils n’ont pas rappelé leur ambassadeur.


Le Honduras est le seul endroit en Amérique centrale où les Etats-Unis maintiennent une base militaire permanente.
Huit cents  militaires sont en poste à une base aérienne située à une centaine de kilomètres de la capitale. Washington a durant des décennies appuyé les forces les plus à droite du pays afin de s’en servir comme d’une base pour ses opérations contre-révolutionnaires à travers la région. Les deux officiers qui ont dirigé le coup d’Etat de dimanche, le général de l’armée Roméo Vásquez Velásquez et le général de l’Air Force Luis Javier Prince Suazo, furent formés à l’Ecole militaire des Amériques à Fort Benning en Géorgie.


En 1954, la CIA a utilisé le Honduras comme une base pour orchestrer le coup qui a renversé le président élu du Guatemala, Jacobo Arbenz Guzmán et, en 1980, le pays a servi de base pour les opérations d’une guerre en sous-main menée par les Etats-Unis contre le régime sandiniste au Nicaragua. Ces crimes ainsi que d’autres de l’impérialisme américain ont coûté la vie à des centaines de milliers de personnes au Honduras et dans les régions avoisinantes.


Il y a amplement de preuves qui démontrent que l’administration Obama était fortement impliquée dans des plans des opposants de Zelaya de l’élite dirigeante du Honduras (des sections de la grande
entreprise, de l’armée, de l’establishment politique et de l’Eglise) pour déstabiliser ou renverser son gouvernement

suite ici :
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4791#4791


________________________________________________________________________




_____________________________________________________________________________




HONDURAS:


ORGANISATION QUÉBÉCOISE DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE POUR LES
DROITS HUMAINS (O.Q.S.I.D.H.) ET

LES PARTISANS DE LA PAIX DANS LA JUSTICE POUR TOUS LES DJIBOUTIENS (P.P.J.D.)


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LE HONDURAS, PAYS DE L'AMÉRIQUE CENTRALE,

EST SOUS LA LOI MARTIALE DEPUIS DIMANCHE, LE 28 JUIN 2009

« Il est une chose qui prit fortement racine en moi : la conviction que la morale est le fondement de tout et que la vérité est la substance de toute morale ». Mahatma Gandhi

 

L'O.Q.S.I.D.H. et les P.P.J.D. appellent les Chefs d'État et de gouvernement participant au XVìème Sommet du Mouvement des pays Non Alignés (MNA) ainsi que tous les Peuples épris de justice et de paix de par le monde, plus particulièrement : les organisations sociales, syndicales, estudiantines à manifester leur solidarité vis-à-vis le Peuple frère du Honduras qui vit sous la loi martiale, depuis le 28 juin 2009.


En effet, ce jour-là, une horde d'extrême droite et des militaires récalcitrants, avec l'aide de l'administration étasunienne qui détient des bases militaires au Honduras, ont perpétré un coup d'État contre Manuel Zelaya, président démocratiquement élu en 2006, en le kidnappant et en l’expulsant vers le Costa Rica. Ils ont aussi kidnappé le même jour, les ambassadeurs de Cuba, du Venezuela, du Nicaragua ainsi que le chancelier de ce pays. Cela démontre, une fois de plus, que les bases militaires étatsuniennes dans les pays en développement sont un danger permanent pour les peuples des dits pays qui aspirent à la liberté, à la justice et à la paix. C'est d'ailleurs, depuis la présence des bases militaires américaines à Djibouti, que le Bassin de la Mer Rouge (Corne de l'Afrique et le Yémen) est devenu la plus grande poudrière de la planète: occupation étrangère de la Somalie, démantèlement du Soudan, agressions répétées de l'Érythrée, violation de la souveraineté du Yémen...

Ce « Coup d'État » a permis à la horde de putschistes militaires sous l'ordre du gouvernement fantoche « de facto » de Roberto Micheletti, de suspendre les droits fondamentaux et démocratiques des Honduriens, droits qui sont garantis par la Constitution du Honduras. La violence qui s'en est suivie nous rappelle l'époque sombre où les États-Unis d'Amérique imposaient des dictatures militaires en Amérique Latine pour servir ses intérêts et piller leurs richesses, tout en perpétrant des crimes abominables contre les populations civiles.


Après l'enlèvement du Président, Manuel Zelaya et de ses ministres par les forces armées militaires, voici qu'à présent, cette horde militaire impose un couvre-feu afin de mieux perpétrer ses crimes sauvages contre la population civile qui réclame pacifiquement la restauration du Président Manuel Zelaya dans ses fonctions. La répression brutale des militaires n'a épargné ni les leaders syndicaux, ni les étudiants, ni les journalistes, ni même les simples citoyens qui ne font que réclamer pacifiquement le respect de la Constitution et le retour du Président, démocratiquement élu, Manuel Zelaya.


Le gouvernement putschiste de Roberto Micheletti a été dénoncé par la véritable Communauté internationale, y compris, par l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) qui réclame le retour à l'ordre constitutionnel. Quant aux présidents des pays du Système d'intégration centraméricain (SICA), ceux de l'Alternative bolivarienne pour les Amériques (ALBA), plus particulièrement, ceux des trois pays ayant une frontière terrestre avec le Honduras (Salvador, Guatemala et Nicaragua) ont tous d'un commun accord décidé de prendre des moyens de pression contre la junte qui s'est accaparée illégalement du pouvoir et ce, jusqu'au rétablissement de l'ordre constitutionnel. Les États-Unis d'Amérique qui ont pourtant appuyé du bout des lèvres la résolution de l'Organisation des États américains (OÉA) du 28 juin 2009 qui imposait un ultimatum sévère à « leur » gouvernement putschiste, ont conseillé à ces derniers de se retirer de l'OÉA, avant l'expiration du dit ultimatum, le samedi 4 juillet 2009...En agissant de la sorte, cette unique superpuissance croit pouvoir se laver les mains des crimes commis par ses marionnettes et ainsi prétendre qu'ils n'ont plus de moyens de pression légaux pour les déloger!

NOUS EXIGEONS

Que le gouvernement illégal et anticonstitutionnel de Roberto Micheletti abandonne son attitude sauvage et criminelle contre son Peuple et nous exigeons le retour immédiat de Monsieur Manuel Zelaya Gonzalez dans ses fonctions à la tête de la magistrature suprême jusqu'à l'expiration de son mandat, en janvier 2010 et cela dans le respect des droits institutionnels et du droit souverain du Peuple Hondurien qui ne demande que la paix et la justice

NOUS EXHORTONS

Les Peuples épris de justice et de paix de par le monde et plus particulièrement, ceux des Amériques d'être vigilants et de continuer à mener des campagnes contre la dictature en place au Honduras et pour la restauration de l'ordre constitutionnel représenté par le gouvernement du Président, démocratiquement élu, Monsieur Manuel Zelaya Gonzalez.


NOUS IMPLORONS

Les chefs d'État et de gouvernement du Mouvement des pays Non Alignés (MNA) qui participeront au XVe Sommet, à Charm El Cheik (Égypte), du 11 au 16 juillet 2009, de prendre les mesures qui s'imposent pour déloger la dictature en place et pour réintégrer le Président, Manuel Zelaya Gonzalez, à son poste légitimement acquis, grâce au Peuple souverain du Honduras, comme Président du Honduras.

Fait à Québec,( Canada), le 5 juillet 2009

Pour l'O.Q.S.I.D.H. Pour les P.P.J.D.

aldahan@oricom.ca  


boycott-produits.jpg



Reçu ce communiqué :

 

POURQUOI NOUS, associations JUIveS, BOYCOTTONS LES PRODUITS ISRAÉLIENS


 

En tant qu’associations juives attachées aux droits des peuples et en tant que citoyens mobilisés pour l’égalité, la justice et la liberté, nous ne pouvons pas supporter :


Ø  que l’Etat d’Israël poursuive sa politique sioniste de colonisation, d’exclusion, de dépossession, de répression, d’humiliation, d’apartheid et d’épuration ethnique contre le peuple palestinien


Ø  qu’il bénéficie d’une impunité politique sur la scène internationale alors qu’il bafoue constamment le droit international et notamment les résolutions de l’O.N.U., dont celle pour le droit au retour des réfugiés


Ø  que face à ceux qui s’opposent à sa politique il se livre à l’odieux chantage à l’antisémitisme, à la manipulation honteuse de la mémoire du génocide, chantage et manipulation relayés par ses agents dans divers pays, dont en France le CRIF (« Conseil Représentatif des Institutions Juives de France ») et soutenus activement par la politique de Sarkozy.

 

Parce que tous les autres moyens d’action, si utiles soient-ils (condamnations verbales, interventions auprès des élus et des gouvernements, témoignages, pétitions…) ne suffisent pas à faire plier l’Etat d’Israël, nos deux associations, l’Union Juive Française pour la Paix et le Réseau International Juif Antisioniste appellent à participer activement à la

 

CAMPAGNE INTERNATIONALE B.D.S.

Boycott Désinvestissement Sanctions jusqu’à la fin de l’occupation

et jusqu’à ce qu’Israël respecte le droit international

 

Cette campagne, initiée par une énorme coalition d’organisations de la société civile palestinienne et soutenue par les réfugiés palestiniens, les Palestiniens d’Israël et la minorité juive anticolonialiste israélienne, commence à porter ses fruits : ainsi la société Véolia est en train de se retirer de la construction du tramway reliant Jérusalem aux colonies israéliennes.

Aujourd’hui, des mobilisations se développent contre la vente de produits israéliens dans des grandes surfaces et contre le projet de Georges Frêche, président du Conseil Régional de la région Languedoc Roussillon, de transformer le port de Sète en tête de pont pour la vente en Europe des produits agricoles issus des colonies israéliennes

 

Les « plans de paix » cyniques, version Netanyahou, Kadima ou Parti travailliste, ça suffit !

 

Nous ne tolérerons pas qu’Israël écrase le peuple palestinien et menace par sa politique belliqueuse la paix dans le monde !

N’oublions pas les horreurs perpétrées à Gaza, exigeons la levée immédiate du blocus : face à la lâcheté des autorités politiques, un sursaut moral et politique de la société civile s’impose.

 

Le boycott de l’Afrique du Sud avait contribué à mettre fin au régime d’apartheid : aujourd’hui cette politique est nécessaire et possible contre Israël

 

 

Paris le 7 Juillet 2009

 

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)                             International Jewish Anti-zionist Network (IJAN)   

21 ter rue Voltaire 75011 PARIS                                                Email : europe@ijsn.net 

Téléphone : 06 61 33 48 22  -  Email : contact@ujfp.org

 Site : www.ujfp.org            

____________________________________________________________________________________



Alerte ! Silence Médias sur l'épuration rampante en France concernant ceux qui ne vont pas dans le sens des intérêts américains et israéliens !

Aymeric ChaupradeInterview d’Aymeric Chauprade


Éditeur de science politique et d’histoire depuis 1994 et professeur de géopolitique depuis 1999, Aymeric Chauprade est également consultant international pour de grands groupes français ou pour des États sur les contentieux géopolitiques.

Il a publié plusieurs ouvrages, notamment « Géopolitique, constantes et changements dans l’histoire » (Éd. Ellipses), devenu un manuel de référence, et plus récemment « Chronique du choc des civilisations » (février 2009, Éd. Dargaud), qui a provoqué son éviction brutale de sa chaire de géopolitique. 6 juillet 2009


http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33561572.html

Source: Silvia Cattori

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4799 




TV-homme.jpg


Notre fil rouge pour décoder l'info :
les 5 règles de la propagande de guerre

 

A chaque guerre, coup d’Etat ou agression menée par l’Occident, les grands médias appliquent ces cinq « règles de la propagande de guerre ». Employez vous-même cette grille de lecture lors des prochains conflits, vous serez frappé de les retrouver à chaque fois : 1. Cacher l'Histoire. 2. Cacher les intérêts économiques. 3. Diaboliser l’adversaire. 4. Blanchir nos gouvernements et leurs protégés. 5. Monopoliser l'info, exclure le vrai débat.

 

Application au cas du Honduras
Juillet 2009...


1. Cacher l'Histoire.

Le Honduras est l’exemple parfait de la « république bananière » aux mains des USA. Dépendance et pillage colonial ont provoqué un énorme fossé riches-pauvres. 77% de pauvres selon l’ONU. L’armée hondurienne a été formée et encadrée - jusque dans les pires crimes - par le Pentagone. L’ambassadeur US John Negroponte (1981-1985) était surnommé « le vice-roi du Honduras ».




2.  Cacher les intérêts économiques.


Aujourd’hui, les multinationales US (banane Chiquita, café, pétrole, pharmacie…) veulent empêcher ce pays de conquérir son indépendance économique et politique. L’Amérique du Sud s’unit et vire à gauche, et Washington veut empêcher l’Amérique centrale de suivre la même voie.




3. Diaboliser l’adversaire.


Les médias ont accusé le président Zelaya de vouloir se faire réélire pour préparer une dictature. Silence sur ses projets sociaux : augmentation du salaire minimum, lutte contre l’hyperexploitation dans les usines-bagnes des firmes US, diminution du prix des médicaments, aide aux paysans opprimés. Silence sur son refus de couvrir les actes terroristes made in CIA. Silence sur l’impressionnante résistance populaire.




4. Blanchir nos gouvernements et leurs protégés.


On cache le financement du putsch par la CIA. On a présenté Obama comme neutre alors qu’il refusait de rencontrer et de soutenir le président Zelaya. S’il avait appliqué la loi et supprimé l’aide US au Honduras, le coup d’Etat aurait été vite arrêté. Le Monde et la plupart des médias ont blanchi la dictature militaire en parlant de « conflit entre pouvoirs ». Les images de répression sanglante ne sont pas montrées au public. Bref, un contraste frappant entre la diabolisation de l’Iran et la discrétion sur le coup d’Etat hondurien « made in CIA ».




5. Monopoliser l’info, exclure le vrai débat.


La parole est réservée aux sources et experts « acceptables » pour le système. Toute analyse critique sur l’info est censurée. Ainsi, nos médias empêchent un vrai débat sur le rôle des multinationales, des USA et de l’UE dans le sous-développement de l’Amérique latine. Au Honduras, les manifestants crient « TeleSur ! TeleSur ! » pour saluer la seule télé qui les informe correctement.


http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2181:notre-fil-rouge-pour-decoder-linfo-les-5-regles-de-la-propagande-de-guerre&catid=1:articles&Itemid=2

liste complète


Superbe ! A ne pas manquer ! Pour le plaisir !
http://www.youtube.com/watch?v=xgHmSdpjEIk



Les Israéliens veulent la guerre contre l ' Iran
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33606360.html



2vkbux5.jpg 

Les amis passent, et toujours rien à se mettre sous la Lang- http://laplote.over-blog.fr






Publication non terminée 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Proche et Moyen Orient
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 30/10/2011 17:37



Traduction ? Merci, eva



Eva R-sistons 30/10/2011 17:37



Com 1 : ?


eva



food recipes 23/10/2011 19:47



I like your blog very much and thank you for waking people up with all the new concepts you are offering. Can you show me where can I get some more info on this matter?



Anonyme 09/07/2009 17:29

dsl pour le doublon sur un autre article




R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages