6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 02:54
Cette nuit, j'ai suivi les événements en direct, sur la chaîne la plus indépendante, http://www.telesurtv.net/, je peux témoigner; Les médias passent l'essentiel sous silence ! Voici ce qui s'est réellement produit sur l'aéroport. Par Eva R-sistons

wikipedia - Pt  Zelaya

TOUS  LES  EVENEMENTS 
EN  DIRECT  ICI :
http://es.justin.tv/xmega


Coup d'Etat. Ce qui s'est passé
sur l'aéroport le 6 juillet 2009,
quand le Pt Zelaya tente de
rentrer dans son pays.
Par Eva R-sistons :



Rappel:

"Le président de l´assemblée générale de l´ONU Miguel d´Escoto accompagne le président Zelaya dans ce vol vers le Honduras. Les présidents Fernando Lugo, Rafael Correa et Cristina Fernandez le suivent dans un vol séparé a destination du Salvador voisin. CNN, dont la "couverture" du coup d´État, a été dénoncée par le Président Zelaya, répète a l´envie les instructions de Micheletti de ne pas laisser l´avion atterrir au Honduras."

Je suis les événements en direct, les avions avec leurs Présidents tournent toujours, ils veulent atterrir.  Pendant pas mal de temps, les pistes d'atterrissage sont vides. Un camion, quelques voitures le long de la piste. C'est tout. On ne voit personne, que l'avion qui tournoie.

Et soudain, le peuple envahit l'aéroport ! Il prie, il chante, et au bout de quelques mn, on entend des coups de feux !  Et maintenant, les assassins de la démocratie, au service des USA, chargent !!!

Il y a plusieurs TV, les officielles, particulièrement CNN, qui ont arrêté de diffuser, ou qui passent des séries ou du foot. Juste au moment où les civils se font tirer dessus ! Seule fonctionne en direct, fidèlement :


http://www.telesurtv.net/solotexto/senal_vivo.php


Voici des notes, prises au fur et à mesure :

En Espagnol (je le parle presque couramment). la TV montre l'avion qui ne peut atterrir ! Les militaires font à nouveau régner la terreur contre les peuples, la CIA est derrière pour reprendre la main sur tout le continent ! Démocratie d'assassins de la liberté et des citoyens !

Le Honduras vit un coup d'Etat contre un Président démocratiquement élu, et cela n'émeut pas les médias occidentaux comme pour l'Iran (destabilisé par l'Etranger) !

6 juillet 2009, 2 h 02

 

Les avions tournent toujours, interdits d'atterrissage, avec plusieurs Présidents (ONU, Honduras, Argentine, Equateur..) à bord ... et maintenant le peuple envahit l'aéroport ! Il prie, il chante ! (Ce sont des peuples très croyants, j'ai partagé leur vie en A. Latine, je les connais, ils sont sincères, spontanés, authentiques !). Cela dure peut-être un quart d'heure... 

Quelle page d'Histoire, les manifestants, par centaines, défient les putschistes ! 

On entend des coups de feu ! Le peuple défend la liberté, au péril de sa vie !!!!


 


 Il y a des chats, à droite de l'écran, commentaires en direct, des messages, pas seulement des images, et il semble que l'incroyable se passe, des policiers contre les militaires au service des pustchistes ! Il y a des blessés, semble-t-il ! Tout ce que les médias taisent !

02:45

 

Oui, les militaires sont en train de tirer contre le peuple non armé manifestant pacifiquement pour le rétablissement de la légalité ! Je les vois, ils sont désarmés, ce sont des civils, et ils tombent ! 2 morts, dit-on à plusieurs reprises ! Tout a basculé en quelques instants !

Je regarde CNN au lieu de la télé locale indépendante - ils ont éteint au moment où l'Armée a chargé !!!! Je reprends la télé locale... Plusieurs morts, maintenant !! On voit les blessés en sang, emportés !

02:53

 
J'ai voulu participer au chat avec les habitants du Honduras, j'ai envoyé mon mot, et Blogger a interrompu ! Alors j'ai ressayé le site, impossible, les TV officielles, et d'abord CNN, se taisent, j'ai enfin une chaîne qui montre le peuple dans les rues, ils descendent en masse, et puis sur l'aéroport quelques vues, les blessés, les morts,
...
ça y est j'ai retrouvé la bonne chaîne.

Le Pt du Honduras atterrit au Nicaragua - Ortega l'accueille, il parle, je fais du direct, là, comme si vous y étiez !!!

Le Pt du Honduras parle, il est très calme, très déterminé, il incarne la légalité, et puis Ortega prend la parole, il y a la Pte d'Argentine, Cristina, à côté de Zelaya, elle est atterrée, défaite, et puis le Pt d'Escoto prend la parole pour dénoncer les putschistes ! Le passé latino-américain ne doit pas resurgir, les militaires ne doivent plus confisquer la démocratie !

Les manifestants de l'aéroport, je suis témoin: Tous désarmés. Certains sont en moto. D'autres portent un drapeau.... 3 h 30



C'est fini, du moins pour ces événements-là, Zelaya a dit qu'il reviendrait dans son pays, qu'il était le Pt élu légalement, et puis il y a les Pt autour de lui, dont Cristina, il sont au Nicaragua avec Ortega.

CNN se lance dans des considérations électorales, quelques vues de l'aéroport, aucun mot, aucune image sur les blessés et les morts, ils n'existent pas, rien sur les militaires qui ont tiré sur des civils désarmés, je suis témoin !!! Je n'ai pas vu d'armes, ils étaient à mains nues, seulement drapeaux et motos... CNN parle maintenant des élections du Mexique. Je vais voir sur les autres chaînes latino-américaines...

Sur Canal de xmega , un court résumé, et on donne la parole aux putschistes

Ici, EN VIVO desde Py, du sport

Real Mamore vs Boliviar , du sport

OlmecaTV , pause

En définitive, à part
http://www.telesurtv.net, sports, séries, pause, infos élections, quelques mots sur le Honduras - rien sur les dramatiques événements de l'aéroport ! Elle est belle, l'info !!! C'est gênant de montrer les putschistes tirer sur le peuple venu défendre son Président élu !

Un dernier mot : L'aéroport avait été bouclé. Pendant une heure, les avions ont tourné, pas de manifestants sur les pistes d'atterrissage. Je suppose que les manifestants, trop nombreux, ont forcé les barrages pour, enfin, se retrouver au milieu de l'aéroport !

On verra ce que diront les Infos. Là, c'était une page d'Histoire, du direct.. 3 h 59. Si, il paraît qu'il y aurait des mouvements de troupe à la frontière du Honduras ...

Rideau, du moins pour le moment.

Eva R-sistons


 
 

 
Biden: Washington ne s'opposera pas
à une action militaire d'Israël contre l'Iran


WASHINGTON - Les Etats-Unis ne feront pas obstacle à Israël si l'Etat hébreu juge nécessaire une action militaire pour éliminer la menace nucléaire iranienne, car c'est un pays souverain, a déclaré dimanche le vice-président américain Joe Biden.

Les Etats-Unis "ne peuvent pas dicter à un autre pays souverain ce qu'il peut ou ne peut pas faire", a déclaré M. Biden sur la chaîne de télévision ABC. L'Etat hébreu peut déterminer par lui-même "ce qui est dans son intérêt et ce qu'il décide vis-à-vis de l'Iran ou tout autre pays".

"Que nous soyons d'accord ou non, ils ont le droit de le faire. Tout pays souverain a le droit de le faire", a-t-il ajouté. "Si le gouvernement (de Benyamin) Nétanyahou décide d'agir différemment de ce qui est fait actuellement, cela relève de leur droit souverain. Le choix ne nous appartient pas."

Barack Obama a estimé jeudi dans un entretien à l'Associated Press que la possession de l'arme nucléaire par l'Iran était "la recette d'une catastrophe potentielle" car cela aboutirait probablement à une course à l'armement dans toute la région.

Israël et Washington accusent l'Iran de développer un volet militaire clandestin dans son programme nucléaire, ce que Téhéran dément.

L'Etat hébreu considère l'Iran comme son adversaire le plus dangereux, d'autant plus que le président Mahmoud Ahmadinejad, qui vient d'être réélu pour quatre ans, prédit et souhaite régulièrement la disparition de ce qu'il appelle "le régime sioniste". Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou dit préférer la voie diplomatique pour stopper le programme nucléaire iranien mais n'a pas exclu une intervention militaire.

Interrogé sur les propos de Joe Biden, l'amiral Mike Mullen, chef d'état-major interarmes, a estimé que la position de Washington au sujet d'une intervention militaire en Iran relevait d'une "décision politique".

"Cela fait quelque temps que je suis préoccupé par une éventuelle frappe contre l'Iran. Je redoute que ce ne soit très déstabilisant, pas seulement en tant que tel mais par les conséquences involontaires d'une telle frappe", a-t-il dit sur la chaîne CBS. "En même temps, je pense que l'Iran ne devrait pas posséder d'armes nucléaire et que (ce serait) très déstabilisant", a-t-il ajotué.

http://www.juif.org/go-news-102373.php



Le chef du gouvernement israélien Benjamin Netanyahu a réitéré son refus d'un gel total de la colonisation juive exigé par Washington pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, a affirmé dimanche un de ses ministres."

http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/102350,israel-netanyahu-toujours-hostile-au-gel-de-la-colonisation.php



Meir Dagan, chef du Mossad, a confirmé au Premier ministre Binyamin Netanyahu que l'Arabie Saoudite avait donné l'autorisation aux avions israéliens de survoler leur territoire, en cas de raid contre l'Iran.
Selon un chercheur israélien qui s'est exprimé dans le Times, "l'Arabie saoudite est beaucoup plus concernée qu'Israël par le danger d'une bombe nucléaire iranienne."

http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1246443721804&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull




BHL faiseur de rumeurs.
Et va-t-en guerre !


BHL affirme que quoi qu'il arrive désormais en Iran, Ahmadinejad sera un président affaibli. Il parle de la répression violente des manifestations, et en particulier de la mort de Neda, du rôle de l'ayatollah Khamenei, de l'importance d'internet et de Twitter, avant de conclure: «Quoi qu'il arrive, le roi est nu. Quoi qu'il arrive, le régime des ayatollahs est à plus ou moins long terme condamné à composer ou à disparaitre.
http://www.slate.fr/story/7175/bernard-henri-levy-bhl-parle-de-la-crise-de-neda-et-des-manifestations-en-iran

BHL lance des rumeurs, encore. Au fond, il rêve de la guerre contre l'Iran...
"message d'apocalypse du Pt Iranien"
http://www.juif.org/go-blogs-16777.php

NB Eva:
- BHL faux intellectuel. Un intellectuel doit être indépendant. Lui est communautariste, prisonnier de ses origines - L'apocalypse ? Elle partira d'Israël. N'inversons pas les rôles ! Le déluge de feu viendra de là. - Culture de guerre d'Israël. Même leurs "philosophes" en sont imprégnés !!! BHL se bat pour la guerre, moi pour la paix!


Les rêves arabes d'Obama
http://www.juif.org/go-blogs-16777.php

Un appel à l'audace américaine en Iran
http://www.juif.org/go-blogs-16777.php

Le projet de loi sur la burqa
http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/laicite/burqa.htm





Il faut partir d'Afghanistan !!!
L'Afghanistan, tombeau de
nos ambitions infondées.

Avenir proche: Hyper-violence
en France et dans le monde.


Nous avons tous en mémoire les soldats français morts dans une embuscade voici presque un an. Il y a quelques jours, trois soldats allemands ont été tués en patrouille près de Kunduz, comme trente-trois de leurs camarades précédemment.
  
Combien de morts inutiles pour une guerre sans stratégie faudra-t-il pour retirer les soldats français de ce bourbier ? D’autant plus inutile que la moyenne d’âge de nos 3 000 soldats est de 23 ans : chaque jour, cette « sale guerre » leur inflige des traumatismes identiques à ceux que les soldats américains ont connu et connaissent encore, au retour du Vietnam ou d’Irak.
  
Vouloir une fois de plus imposer un pouvoir central désigné à Washington autour de Hamid Karzaï pour ensuite l’étendre à l’ensemble du pays est aujourd’hui un échec sur tous les plans.
  
Échec militaire car aucune zone n’est contrôlée vraiment, y compris celle de Kaboul. Les ingénieurs militaires n’arrivent pas à sécuriser les routes d’approvisionnement, malgré la mise en œuvre de moyens de plus en plus sophistiqués et coûteux.
  
Échec militaire car le conflit s’élargit maintenant officiellement au Pakistan, obligeant les États-Unis à entrer dans un combat de haute intensité à 100 km d’Islamabad. Il y a également élargissement au nord autour de la base américaine de Manas au Kirghizistan, cruciale au ravitaillement des troupes de l’OTAN, et récemment maintenue avec l’accord de Moscou moyennant 177 millions de dollars.
  
Chaque perte dans la population locale stimule la combativité des guérilleros et permet le recrutement de nouveaux Talibans. À chaque bombardement, seule action militairement efficace, les nombreux morts parmi les civils renforcent le soutien de la population aux insurgés. 75 % de la population vit dans des villages de montagnes escarpées, sur un territoire grand comme la France.
  
Échec évident au plan de la lutte antiterroriste : Al-Qā’ida se réinstalle au Maghreb, rapprochant de l’Europe une menace terroriste qui augmente dans le monde.
  
Échec au plan de la lutte antidrogue, l’Afghanistan fournissant à ce jour 93 % de la cocaïne du monde entier.
  
Échec économique : pas de construction d’infrastructures, pas d’agriculture, pas d’industrie, pas d’écoles, pas d’armée, pas de police, pas d’artisanat. Comment un pays peut-il retrouver la paix lorsqu’il ne dispose pas de toutes ces nécessités de base ?
  
Échec politique enfin. Quand, en octobre 2001, Kaboul tombe et les Talibans fuient, c’était la réponse aux attentats du 11 septembre et la volonté d’en finir avec Al-Qā’ida et Ben Lāden. Aujourd’hui Ben Lāden est vivant, Al-Qā’ida se porte de mieux en mieux et l’unité nationale afghane n’existe pas, et ne peut exister.
  
  
À travers la réintégration dans l’OTAN (voir OTAN : tout ce qu’on vous cache), qui entraîne l’augmentation du contingent français en Afghanistan à la demande des Américains, notre pays est pris au piège d’un engrenage guerrier qui s’étend progressi
vement à l’est et au nord de l’Afghanistan. Il n’y a rien de pire que de lancer des opérations militaires d’envergure dans une véritable poudrière : en allumant la mèche à Kaboul, l’incendie se propagera à Téhéran, Bagdad, Damas, Beyrouth et Tel-Aviv. La France est rattrapée par les zones d’ombre de l’attentat de Karachi alors que l’Iran, le Liban, la Palestine, Israël sont eux-mêmes déstabilisés.
  
On peut même s’interroger sur le lien qui pourrait exister entre le renforcement de notre présence en Afghanistan et la disparition, à quelques jours d’intervalle, de deux avions transportant des ressortissants français, l’un au-dessus de l’Atlantique, l’autre de l’Océan indien.
  
Il est grand temps d’économiser nos hommes et notre argent, d’avoir le courage de décider enfin de partir d’Afghanistan. Le brigadier Mark Carleton-Smith, la plus haute autorité militaire britannique en Afghanistan, déclarait le 5 octobre 2008 au Sunday Times : « 
nous n’allons pas gagner la guerre en Afghanistan. » Il y commande les troupes britanniques. Et le président Obama retire ses troupes d’Irak.
  
  
En conclusion,
il faut partir d’Afghanistan
pour quatre raisons majeures :

● Tous ces morts français, civils et militaires, sont victimes d’une politique étrangère totalement incohérente, signée Nicolas Sarkozy, qui tourne le dos à toute notre histoire.
● Nos intérêts historiques, économiques, politiques et culturels ne passent pas par l’Afghanistan.
Nous allons avoir besoin de toutes nos forces rassemblées pour faire face à un avenir proche d’hyper-violence. Assurer la sécurité du territoire, de la population et des sites stratégiques est aujourd’hui une priorité et nécessite la présence de tous nos soldats sur le sol national.
● Il nous faut redéfinir une stratégie globale cohérente avant tout engagement de forces, c’est-à-dire :
○ énoncer nos priorités : Europe, Afrique, Moyen-Orient, défense de nos intérêts fondamentaux, diplomatie d’influence, rayonnement culturel, francophonie ;
○ définir par voie démocratique, c’est-à-dire au sein des commissions parlementaires concernées et du Parlement, qui sont nos alliés, nos partenaires, nos adversaires, nos ennemis.


À l’inverse, nous avançons actuellement sans vision globale claire, dans des actions non coordonnées, coûteuses en hommes, en argent et en lisibilité, sans parler de l’attitude arrogante de notre gouvernement à l’endroit de beaucoup de peuples et du mépris affiché par le chef de l’État à l’égard de chaque soldat.
  
Pour arrêter ce gâchis, nous devons impérativement construire en 2012 une alternance politique de rassemblement de l’immense majorité de nos concitoyens, cohérente et exclusivement centrée sur les intérêts du peuple français, la prospérité publique et sur notre liberté d’action.

Gavroche
© La Lettre du Lundi 2009
http://lalettredulundi.fr/2009/07/05/lafghanistan-tombeau-de-nos-ambitions-infondees/





Suite au commentaire
d'un de mes lecteurs,
je relis un de mes articles.
Voici quelques extraits,
tellement d'actualité !



Il s'agit ni plus ni moins pour les maîtres du monde (comme Bush ou Blair..), que de faire de la politique en fonction d'interprétations bibliques - qui sucitent d'ailleurs les réserves de l'Eglise protestante.
Quant à nous, nous devons impitoyablement dénoncer les dérives de tels choix, sachant qu'on ne fait pas de politique en fonction de versets bibliques - tout
en pourfendant d'ailleurs la confusion des genres - politiques et religieux - chez les Musulmans, ce qui est une hypocrisie de plus !

Il faut voir la réalité en face : Nous sommes en présence d'illuminés qui se croient investis d'une mission divine, cela est intolérable, et vous me permettrez à moi pourtant croyante, de le dénoncer.



La Guerre de Gog et de Magog


http://kountras.magic.fr/k67gog.htm


 

La guerre de Gog et de Magog désigne la guerre de la fin des temps, une guerre impitoyable, associée à la venue du Messie.

En une période troublée comme la nôtre, il nous a semblé intéressant d’éclaircir certains points à son sujet. Une lecture des nombreuses prophéties la concernant nous révèlera qu’elle consiste en une guerre mondiale entre l’Occident et les pays arabes avec pour décor Israël ! La période actuelle ne semblerait-elle pas être propice à un tel développement ?

http://r-sistons.over-blog.com/article-19131009.html




Ingérence intolérable de l'Etranger en Iran


Certains dirigeants de pays occidentaux -au niveau des présidents, des Premiers ministres et des ministres des Affaires étrangères- sont ouvertement intervenus dans les affaires internes de l'Iran, qui ne les concernent en rien. Ils ont ensuite dit ne pas l'avoir fait", a déclaré Ali Khamenei devant une foule de plusieurs milliers de personnes réunies à Téhéran, selon la télévision officielle iranienne.

Le guide suprême a affirmé que Téhéran étudierait les déclarations et comportements de ces gouvernements, et que la situation actuelle aurait "un impact négatif" sur ses relations avec ces pays à l'avenir.

"Ces gouvernements doivent faire attention à leurs remarques et comportements hostiles, car la nation iranienne réagira", a-t-il ajouté.

Face à la crise politique qui touche le pays depuis la présidentielle contestée du 12 juin, le pouvoir iranien a incriminé plusieurs pays étrangers, et notamment la Grande-Bretagne, accusés d'orchestrer les troubles actuels.

Lors d'un sommet franco-britannique à Evian, le président Nicolas Sarkozy a réaffirmé lundi la solidarité de la France avec Londres. "Le peuple iranien mérite mieux que les dirigeants d'aujourd'hui", a déclaré le chef d'Etat français lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre britannique Gordon Brown. AP

http://fr.news.yahoo.com/3/20090706/twl-iran-presidentielle-khamenei-ba66223.html

Et la France ne mérite pas mieux que Sarkozy ??? Eva




La Commission européenne a estimé mercredi que les colonies israéliennes en Cisjordanie étranglaient l'économie palestinienne et accroissaient d'autant sa dépendance à l'aide étrangère, contraignant au final les contribuables européens à en payer le prix


Dans un communiqué, Roy Dickinson, diplomate de la Commission européenne à Jérusalem, a rappelé que Bruxelles considérait l'implantation de colonies juives en territoire occupé comme illégale. Cette politique "sape gravement les progrès en vue d'une solution à deux Etats" et étrangle l'économie palestinienne, a-t-il affirmé.

Les colonies israéliennes "réduisent ainsi les revenus de l'Autorité palestinienne et la rendent dépendante aux distributions des donateurs", souligne le communiqué. "Et ce sont les contribuables européens qui paient la plus grande partie du prix de cette dépendance".

En 2007, la communauté internationale s'est engagée à verser une aide de 7,7 milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) sur trois ans à l'Autorité palestinienne, dans l'espoir de favoriser son développement économique. Pour la seule année 2009, l'Union européenne a contribué à hauteur de plus de 200 millions d'euros au budget palestinien, selon le communiqué de lundi

Près de 300.000 Israéliens sont aujourd'hui installés dans des colonies en Cisjordanie, en plus des 180.000 vivant dans les quartiers juifs de Jérusalem-Est. AP


http://fr.news.yahoo.com/3/20090706/twl-israel-palestiniens-ue-951b410.html



p_26_06_2009_p

Le Honduras s'enfonce dans l'instabilité

et la crise politique après le refus des nouvelles autorités de laisser l'avion du président renversé Manuel Zelaya se poser dimanche et le premier mort enregistré dans une manifestation demandant le rétablissement du chef d'Etat déchu dans ses fonctions. Lire la suite l'article



La police et l'armée honduriennes se sont déployées dans les rues de la capitale Tegucigalpa dans la nuit de dimanche à lundi pour faire respecter un couvre-feu imposé du coucher au lever du soleil.

Parti en avion de Washington dimanche avec l'intention de regagner le Honduras, Manuel Zelaya a finalement dû renoncer, la piste d'atterrissage de l'aéroport international de Tegucigalpa étant bloquée par l'armée. Malgré les menaces d'arrestation qui pèsent toujours sur lui, il a promis de tenter un nouveau retour lundi ou mardi.

Affirmant vouloir "résoudre les problèmes sans violence", M. Zelaya a également appelé les Nations unies, l'OEA, les Etats-Unis et l'Europe a "faire quelque chose" face au nouveau pouvoir "répressif" au Honduras.


Le nouveau chef d'Etat intérimaire, désigné par le Parlement, Roberto Micheletti, a exclu toute négociation tant qu'il n'y aura pas de "retour à la normale" dans le pays. "Nous sommes les vrais représentants du peuple", a-t-il affirmé.


Manuel Zelaya a obtenu un large soutien de la communauté internationale après le coup d'Etat qui l'a renversé le 28 juin. L'assemblée générale de l'ONU a ainsi condamné le putsch et l'OEA a de son côté suspendu le Honduras, qui risque désormais des sanctions commerciales et la perte de centaines de millions de dollars en aides de diverses natures.

Le nouveau pouvoir au Honduras a promis d'arrêter M. Zelaya, l'accusant d'actes passibles de la justice pénale, notamment de trahison, et lui reprochant de ne pas avoir mis en application plus de 80 lois adoptées par le Parlement. Il lui reproche également d'avoir voulu organiser un référendum constitutionnel jugé illégal par la Cour suprême.

(extraits)
http://fr.news.yahoo.com/3/20090706/twl-honduras-zelaya-1be00ca.html





Le point de vue d'Eva sur l'actualité

Amérique Latine :

Dangereuses turbulences, qui ne présagent rien de bon ! Les militaires sont de retour ! Les USA veulent reprendra la main sur leur ancien pré carré, en commençant par le maillon le plus faible, le Honduras ! Et ils ont l'intention de reprendre le pouvoir dans tous les Etats latino-américains, en plaçant leurs marionnettes, au bénéfice de leurs multinationales, et au détriment d'abord de la démocratie, ensuite de la volonté populaire, au dépens des peuples ! 

Cette ingérence de l'Occident en Amérique Latine comme ailleurs (en Iran, par ex) est intolérable !! Quel mépris pour les autres ! Politique néo-coloniale...

Par ailleurs, les Russes ont raison de se méfier de la main tendue d'Obama. La Russie est encerclée, et elle devrait accepter les diktats, pardon, les propositions des USA qui visent seulement à renforcer leur hégémonie honnie de tous les peuples de la planète ?  Non !

Quant à la prétendue ouverture de Sarkozy, à ses "prises de guerre " pour parler comme lui (quel langage de cow-boy à la Bush ! Le monde a son nouveau Bush, et il est Français !), il s'agit de prises d'otages (Rocard est l'homme de la situation, je suis étonnée qu'il n'ait pas encore franchi le Rubicon comme Besson, Kouchner et tous les affamés de pouvoir à tous prix !) pour diviser la Gauche, l'affaiblir, ôter aux Français la perspective d'une alternance, ce qui est parfaitement anti-démocratique !

L'UMP a fait barrage au FN non par idéologie, mais par intérêt : Pour supprimer tout risque d'opposition. Sarkozy ne veut aucune opposition à sa politique. Bayrou, non, Royal, non, PS, non, FN, non... Oui aux Verts trouble-fêtes et affadis par Cohn-Bandit. Vous avez dit "Démocratie irréprochable" ?

Emeutes en Chine: Un coup d'Etat militaire au Honduras, ce n'est pas intéressant. Mais des événements pouvant nuire à l'image de la Chine, puissance émergente, ça oui ! "Répression lourde", disent les médias occidentaux. Et les répressions organisées, certes discrètement, un peu partout par l'Occident ???  Au Pakistan, en Irak, etc avec des méthodes comme celles en usage à Guantanamo, en violation totale du Droit...  2 poids 2 mesures, toujours !

Eva R-sistons



 

Cent ans de coups d'Etat
en Amérique latine




1910-1920 - MEXIQUE. Avec pour objectif initial de renverser la dictature de Porfirio Díaz, la révolution mexicaine se mue rapidement en une révolte générale. En 1913, Francisco Madero est chassé du pouvoir par celui qu'il a lui-même nommé à la tête de l'armée, le général Victoriano Huerta. Ce dernier ne reste au pouvoir que quelques mois, incapable de s'imposer ni aux groupes réclamant la réforme agraire conduits par Venustiano Carranza, Pancho Villa et Emiliano Zapata, ni aux Américains. (Voir les grandes dates du Mexique) Lire la suite l'article


1936 - NICARAGUA. Grâce à la protection de Washington, Tacho Somoza, assassin de Cesar Augusto Sandino, prend le pouvoir et devient président en 1936. Il établit une dictature fortement anticommuniste que ses fils perpétueront jusqu'en 1979.


1945 - BRESIL. En 1937, la dictature de Getulio Vargas instaure "l'Etat Nouveau". Chassé par un coup d'Etat militaire en 1945, il est ensuite élu en 1951 président de la République. (Voir la chronologie du Brésil)


1943 - ARGENTINE. Après une tentative ratée de coup d'Etat en juin 1943, l'armée prend le pouvoir à l'automne. C'est "le coup d'Etat des colonels". En 1946, Juan Domingo Peron, colonel de la junte, est élu président de la République. (Voir la chronologie de l'Argentine)


1945 - SALVADOR. Le général Salvador Castañeda accède au pouvoir par un coup d'Etat. Il dirige le pays jusqu'en 1948 quand des officiers se rebellent et mettent en place "un conseil révolutionnaire civil et militaire".


1954 - GUATEMALA. Le gouvernement élu de Jacobo Arbenz est renversé par un putsch soutenu par les Etats-Unis. Début de 40 années d'exactions des escadrons de la mort, faisant plus de 200 000 victimes.


1954 - PARAGUAY. Le général Alfredo Stroessner prend le pouvoir et instaure une longue dictature où se mêlent népotisme, corruption, prébendes et violences, et qui perdure jusqu'en 1989.  


COSTA RICA. Plusieurs tentatives de renversement du régime et même d'assassinat du président José Figueres dans les années 19... Lire la suite sur LEXPRESS.fr

http://fr.news.yahoo.com/78/20090706/twl-cent-ans-de-coups-d-etat-en-amrique-5231d91.html






L' Amérique a peur de " l'insurrection qui vient"

Sur la chaine Fox News, une sorte de chroniqueur gourou de droite a peur de "l'insurrection qui vient", ce livre écrit par le comité invisible qui fait peur aussi à nos gouvernants. Ce faisant il fait une publicité énorme au livre. Regardez la vidéo ça vaut le coup. L'Amérique a peur

VIDEO  ici :
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4747




Accès Internet coupé aux négligents...


... tu te rends coupable de « négligence caractérisée»  et on te coupera ta connexion, juste comme ça, parce que tu es trop con pour utiliser Internet ! Tu ne mérite pas d'accéder au réseau !  C'est l'article 3 bis d'HADOPI 2 qui le dit ...

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4773


 

Boutin boutée  http://laplote.over-blog.fr/article-33518078.html


jj

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages