16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 02:49

lordofwar2

Mes amis,

je pars en déplacement une journée, je vous adresse donc ce post, à l'état brut, pour vous informer de ce que notre bien-aimé Président prépare, rehaussé d'une côte de popularité en progression, merci les veaux comme dirait de Gaulle, nous voici embarqués pour le pire ! Après la casse sociale, du droit du Travail, de la laïcité, de nos libertés, de nos services publics, de l'indépendance de la presse, etc, etc, nous voici bons pour de folles équipées sanglantes dont notre délicieux boss s'exemptera  naturellement, ainsi que sa famille, ses fils promis à la charge suprême (et en 2017, on nous programme paraît-il la pire de toutes, Valérie Pécresse !!!) !

On n'a pas fini d'en baver, merci les médias menteurs. La propagande de guerre a commencé avec Marie Drucker et Benoît Duquesne, écrivons-leur notre dégoût ! Et surveillons de près les engagements guerriers (à mon avis ils trouveront tous une raison pour ne pas faire les guerres qu'ils élaborent sur notre dos) de tous ces laquais du Nouvel ordre Mondial bienheureux pour leurs seuls promoteurs !

Eva R-sistons
_______________________________________________


Le vrai visage de Sarkozy: La France au 1er rang d'un conflit planétaire

apocalypse-bleue-ruines.jpg  
Sarkozy place la France
au premier rang d'un éventuel
conflit avec l'Iran (Le Figaro)


"Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu'on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats"
Au moment où une révolution colorée typique est tentée contre Ahmadinejad, le Figaro semble très fier que la France soit prête à utiliser l'arme nucléaire contre l'Iran - pour lutter bien sûr contre la prolifération nucléaire. A partir du "Camp de la Paix" (ou camp Orwell)
 
Le Figaro révèle le contenu du nouvel accord de défense signé par Nicolas Sarkozy avec les Émirats arabes unis. Un accord qui place Paris au premier rang en cas de conflit avec l'Iran.
 

http://www.lefigaro.fr/international/2009/06/15/01003-20090615ARTFIG00291-moyen-orient-la-france-se-donne-les-moyens-de-riposter-.php?mode=imprimer
 

Moyen-Orient :
La France se donne les moyens de riposter
Isabelle Lasserre


Le containment (l'«encerclement») de l'Iran a commencé. Alors que Téhéran n'a pas donné suite aux propositions de négociations faites par Washington, les grandes capitales se préparent désormais à tous les scénarios. À Tel Aviv, les pilotes de chasse de Tsahal participent depuis un an et demi à des entraînements simulant des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Les États-Unis consolident la ceinture dissuasive formée autour de l'Iran par leurs bases militaires dans la région : Qatar, Irak, Afghanistan, Koweït… Quant à la France, en inaugurant une nouvelle base militaire à Abu Dhabi le mois dernier, puis en signant un nouvel accord de défense avec les Émirats arabes unis, Nicolas Sarkozy l'a placée au premier rang d'un éventuel conflit avec l'Iran.
 
Selon les clauses secrètes de l'accord renégocié entre Paris et Abu Dhabi, la France s'engage à utiliser tous les moyens militaires dont elle dispose pour défendre les Émirats arabes unis s'ils venaient à être agressés. Tous les moyens militaires,
c'est-à-dire également l'arme nucléaire, s'il le faut.
 
Le mot «nucléaire» en lui-même n'apparaît pas, bien sûr, dans le texte. « Ce serait contraire à la philosophie de la dissuasion, qui consiste à en dire le moins possible sur la doctrine d'emploi », explique au Figaro un diplomate qui a pu consulter l'accord. Mais les moyens militaires, s'ils sont déclenchés, devront être définis en commun par la France et les Émirats. Extrêmement contraignant, plus encore, selon ceux qui l'ont lu, que l'article 5 du traité de l'Atlantique Nord, qui engage les membres de l'Otan à se porter au secours - y compris par la force armée - d'un autre membre qui aurait été attaqué, le nouvel accord de défense n'offre pas une garantie nucléaire sans limite aux Émirats. Juste un petit parapluie, dont le manche, bien sûr, reste dans les mains françaises. Mais il fait franchir à la France un pas supplémentaire dans son alliance avec un petit pays qui se situe au cœur du nouvel arc stratégique définit par le
livre blanc sur la défense en mai 2008.


Mise à disposition de «notre dissuasion nucléaire»
 
L'ancien accord, qui avait été signé en 1995 et devait bientôt expirer, évoquait lui aussi un engagement français au spectre très large en cas d'attaque contre les Émirats arabes unis. Mais le vieux texte, entièrement secret car relevant de la législature précédente, maintenait, selon le diplomate, la décision d'intervenir dans «une ambiguïté et une incertitude». Ce qui a changé depuis le 25 mai, c'est que
l'installation d'une base française à Abu Dhabi augmente de manière considérable le déclenchement automatique de l'accord bilatéral, puisqu'une attaque de l'Iran pourrait être considérée comme portant atteinte aux intérêts vitaux de Paris. Lesquels sont déterminés par le président de la République.
 
Quelle différence, alors, avec les accords de défense qui lient Paris à de nombreux États africains, qui hébergent eux aussi des bases militaires françaises ? «En Afrique, nous ne sommes pas dans un environnement nucléarisé», commente le député Pierre Lellouche, représentant de la France en Afghanistan. «Les implications stratégiques de cet accord sont énormes. Cela veut dire qu'on met notre dissuasion nucléaire à la disposition des Émirats», affirme un officier proche du dossier.
 
La base d'Abu Dhabi en elle-même n'est pas «nucléarisée». Mais la dissuasion française, toujours basée sur deux composantes, garde à sa disposition des SNLE, sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, qui patrouillent en permanence au fond des mers, ainsi que des avions de chasse pouvant se poser sur le porte-avions Charles-de-Gaulle avec des bombes nucléaires.
 
Promesse de transparence
 
Dans la région du Golfe, la perspective d'avoir un jour pour voisin un Iran nucléaire est considérée comme l'une des principales menaces. Pour y faire face, les Émirats arabes unis ont renforcé leur outil de dissuasion conventionnelle, afin de se doter d'une capacité de frappe en profondeur. En demandant à Nicolas Sarkozy d'installer une base française à Abu Dhabi, ils cherchent également à diversifier leurs alliances, afin de ne plus dépendre uniquement de leur allié américain.
 
Lorsqu'il avait été élu, Nicolas Sarkozy avait promis de revoir les accords de défense qui lient la France à ses alliés, afin de les adapter à la nouvelle posture stratégique. Il avait aussi promis de les rendre transparents en les faisant approuver par le Parlement et en les rendant publics. Ce processus est désormais largement engagé. L'accord avec les Émirats est le troisième à avoir été renégocié depuis la publication du livre blanc sur la défense. Deux nouveaux textes ont été signés avec le Cameroun et le Togo. Un qua­trième est en cours de renégociation avec le Gabon. Mais en raison de la lenteur des processus parlementaires, leur publication n'est pas annoncée avant de longs mois…

 

http://fr.groups.yahoo.com/group/alerte_otan/messages

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32699035.html



Les Français n'ont jamais su clairement ce qui les attendait. Ni sur le plan social, ni sur le plan diplomatique, rien... Effrayant !
Eva R-sistons




____________________________________________________________________________________

Mourir pour Dubaï ? L’accord de défense entre Paris et Abou Dhabi engage la France à défendre les Emirats "par tous les moyens", y compris nucléaires

15/06/2009 – 18h00

PARIS (NOVOpress) -
 Selon Le Figaro du lundi 15 juin, les clauses secrètes de l’accord conclu fin mai entre Paris et Abou Dhabi engagent la France à défendre les sept Emirats arabes unis par « tous les moyens militaires dont elle dispose»  - c’est-à-dire« également l’arme nucléaire»  – Cette clause qui place ainsi les Emirats sous la protection du parapluie nucléaire français serait, affirme Le Figaro, plus contraignante que l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord qui engage les membres de l’Otan à se porter à l’aide d’un autre membre qui aurait été attaqué.


Un accord d’une portée incalculable pour la sécurité de la France, au moment où l’Iran entend se doter de l’armement nucléaire et constitue une menace aussi sérieuse pour les monarchies pétrolières que pour Israël.


Le 26 mai, le président Sarkozy inaugurait à Abu Dhabi une base militaire permanente de la France. Ce complexe de 400 hommes qui regroupe base navale, base aérienne et camp d’entraînement, situé sur les rives du détroit d’Ormuz face à l’Iran, « illustre les responsabilités que la France, puissance globale, entend assumer aux côtés de ses partenaires privilégiés dans une région névralgique pour le monde entier » a déclaré le président de a République à cette occasion. Une visite officielle également placée sous le signe du nucléaire « civil » puisque des patrons du consortium Arevaaccompagnaient le président.


Lors de sa campagne pour la présidentielle de 2007, le candidat Sarkozy avait promis devant les Français de revoir les accords de défense liant la France à ses alliés, de les faire approuver par le Parlement et de les rendre publics. Une promesse qui n’engageait manifestement que ceux qui l’ont porté à la présidence de la République.


[cc] Novopress.info, 2009, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine


[http://fr.novopress.info]


Mourir pour Dubaï ? L’accord de défense entre Paris et Abou Dhabi engage la France à défendre les Emirats « par tous les moyens» , y compris nucléaires

.
inv
Comment Le Figaro, comme tous les autres grands media aux ordres des puissances financières mondialisées et pro-sionistes, prépare ses lecteurs sarkoziens à la très prochaine guerre d'agression contre l'Iran. La propagande de guerre tourne désormais à plein régime. Mais le premier responsable de cette guerre, et de ses futures victimes françaises, devra aussi en être le premier mort. Ce ne sera que justice.


Chouette! Sarkozy, pour la plus grande gloire d'Israël, va entraîner les veaux dans la prochaine guerre d'agression contre l'Iran. 


http://www.marcfievet.com/article-32703558.html



_________________________________________________________________________________________




 
 
 
 



esclavage-ogres.jpg


http://www.politis.fr/article7307.html

*Comment faire taire les militants
*
La ministre de l'Intérieur, sur suggestion de l'Élysée et de quelques parlementaires, pré¬pare en secret un arrêté fondé sur un projet de loi signé du Premier ministre et du ministre de la Défense, prêt depuis le mois d'octobre 2008. Il s'agit de la loi 1216 de programma¬tion militaire pour 2009-2014 : un texte plutôt banal s'il ne prévoyait, dans son article 5, de réorganiser et de redéfinir tout ce qui touche à la sécurité intérieure. Ce qui, une fois la loi votée, autorisera la publication d'un ou plusieurs décrets permettant de poursuivre notamment les mili¬tants écologistes et associatifs lorsque, par leurs actions, écrits ou propos, ils mettront en cause« les intérêts de l'État ». Dans ces « intérêts » seraient notamment inclus ce qui concerne les centrales, les transports nucléaires et le stockage des déchets, mais aussi ce qui touche aux installations indus¬trielles et aux stockages classés « Seveso », qu'il s'agisse d'usines mani¬pulant des substances dangereuses ou d'aires abritant des cuves de produits chimiques. Ce texte aurait aussi comme conséquence d'aggraver les peines encourues par les faucheurs d'OGM, car il permettrait de pour¬suivre les individus et les associations mettant en cause les intérêts écono¬miques stratégiques de la France.

Dans l'exposé des motifs de la loi, on trouve en effet ce paragraphe: « Les attributions, déjà codifiées, des mi¬nistres de la Défense, de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de l'Écono¬mie et du Budget sont redéfinies en fonction des différentes politiques qui entrent dans leur champ de compé¬tence et concourent à la stratégie de sécurité nationale. Au-delà de ces modifications, et dans le prolonge¬ment des orientations du Livre blanc, des attributions particulières en matière de sécurité nationale du mi¬nistre de la justice et des ministres chargés de la Santé, de l'Environne¬ment, des Transports, de l'Énergie et de l'Industrie sont codifiées. »

Au nom de la sécurité nationale, le décret en préparation permettrait donc de placer sous la protection de cette dernière toutes les actions et informations liées, par exemple, à l'environnement et aux infrastruc¬tures contestées par les associations de protecteurs de la nature et les organisations écologistes. De la même façon, tout ce qui concerne le changement climatique pourra entrer dans les informations classi¬fiées interdites de divulgation. Clas¬sification qui, d'une part, sera bien entendu à la discrétion souveraine du gouvernement en place et qui, d'autre part, sera opposable à la fois aux militants, aux associations et aux juges d'instruction. S'ils existent encore. Les écolos ne sont bien sûr pas les seuls visés: ce texte à tout faire per¬mettrait de poursuivre tous les agis¬sements « déviants ».

II deviendrait donc plus difficile d'exercer une contestation écolo¬gique. Ce dispositif pourrait être complété dès l'automne par une cir¬culaire ou un décret - ce n'est pas encore décidé - qui compliquerait la tâche des citoyens et des asso¬ciations de protection de la nature voulant attaquer des décisions de l'État et des collectivités territoriales devant les tribunaux administratifs. Les élus se disent lassés des remises en cause de permis de construire ou des tracés de routes. Depuis plu¬sieurs années, les associations de maires demandent au gouverne¬ment une restriction de la contes¬tation « administrative » pour abus de pouvoir et non-respect des règles d'enquête publiques. En oubliant de rappeler que le recours aux tri¬bunaux administratifs est souvent la seule arme des écologistes et des associations de protection de la nature.

Entre les possibilités de criminali¬sation de la contestation écologique et les restrictions aux recours admi¬nistratifs, si ces deux réformes entrent en vigueur, l'écologie devrait peu à peu cesser de gêner le pouvoir. Pour l'instant, il est encore, au moins, possible de l'écrire sans encourir le risque d'être poursuivi... pour outrage au gouvernement.

Claude-Marie Vadrot
 
L’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible (Antoine de St Exupéry)


 
  • Publication non terminée

______________________________________________________________________________________



DUdeesL.jpg 


J'ai écrit lundi plusieurs articles
sur mon blog R-sistons à la désinformation :

liste complète




 Reçu ce courriel : IRAN, Soros, CIA ...

Je savais bien que les contestations des résultats des élections en Iran avait une raison : le candidat Mousavi aurait des accointances avec un marchand d'armes, le Mossad Israelien et la Cia, rien que çà ! George Soros le milliardaire est aussi de la partie... Semer la révolte pour changer "démocratiquement" les pouvoirs en place, voilà bien ce que fait la CIA depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

Je n'ai pas trouvé de traduction à part la traduction automatique de Google : http://translate.google.com/translate?hl=en&ie=UTF-8&sl=en&tl=fr&u=http://www.prisonplanet.com/the-plot-to-destabilize-iran.html/

Article original sur Prison Planet's Alex Jones ici : http://www.prisonplanet.com/the-plot-to-destabilize-iran.html/



The Plot To Destabilize Iran

(le complot pour déstabiliser l'Iran)

 

aangirfan
Tuesday, June 16, 2009

The Plot To Destabilize Iran 400px Mir Hossein Mousavi in Zanjan by Mardetanha
Mir-Hossein Mousavi is alleged to be a friend of Manuchehr Ghorbanifar (Iranian arms merchant, alleged MOSSAD double agent, and key figure in the Iran/Contra Affair)

Voir l'article. Vous voyez, je ne m'étais pas trompée concerant l'Iran !

20a6vrt.jpg

http://laplote.over-blog.fr
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Guerre. Paix
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 19/06/2009 05:38

Chère AnniePire encore que Pétain: Bushiste, néoconservateur américain !!! L'horreur !bises eva

Annie 18/06/2009 19:46

Merci GM de ton commentaire, qui fait froid dans le dos. De toute façon, l'UMP ne cesse de faire une com' sur nos "archaïsmes", mais malheureusement, beaucoup de français les ont emmagasinés : combien de fois j'ai entendu des défaitistes dire oui c'est vrai qu'on prélève trop, oui c'est peut être vrai qu'on est trop laïcards, etc. Un livre comme "La politique de l'oxymore" résume très bien ces glissements sémantiques. Il n'y a qu'à voir comment le mot "réforme" (qui était synonyme ou du moins proche de progrès) a été vidé de son sens par la bouche de Naboléon.Ciel, mais tout ce qu'a décrit Alain Badiou a écrit en 2007 dans "De quoi Sarkozy est le nom ?" à savoir un pétainisme transcendental est vrai : en faisant un panoramique de la politique française depuis les Lumières, il montre à quel point la spécificité française fut des avancées très progressistes suivies 20/30 ans plus tard de coups de butoir réactionnaires : 1789 puis Empire et Restauration, le Front Populaire puis Pétain, Mai 1968 (qui fut une GREVE GENERALE ayant permis 30 % d'augmentation de salaire et non le gang bang rêvé par CON-BANDIT) puis aujourd'hui Sarko (je simplifie le livre de Badiou hein). Nous sommes dans la période Empire/Pétain avec Naboléon. Comme le rappelle Badiou, il liquide tous les acquis de la Commune et de la période qui va de Mai 1968 à l'abolition de la peine de mort.La mise en orbite de Con-Bandit n'est pas une exception, tout comme le révisionnisme historique vis-à-vis des acquis sociaux de Mai 1968 (pour n'en faire qu'un mouvement de libération des moeurs), c'est une stratégie de com' très calculée. Comme pour l'occultation du rôle des russes concernant la défaite du nazisme (les russes sont les principales victimes du nazisme ! + 26 millions de morts !), c'est une réécriture de l'histoire fomentée par nos gouvernants qui cadre dans le projet libéral et le capital-totalitarisme.

Eva R-sistons 18/06/2009 00:04

Merci cher GM, j'ai publié ton intervention sur mon blog sos-crise, jer la citerai ailleursbien à toi, eva

Eva R-sistons 18/06/2009 00:01

Chère Annie, je vais publier ton commentaire sur mes articles (blog désinfo - sos crise ? : Iran), merci pour tout ce que tu nous apportes, eva

Eva R-sistons 17/06/2009 23:48

Merci N°3 je vais répercuter, bien à toi eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages