7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 14:13

Vive le Québec libre !!!

 

 
Statue du général de Gaulle dans la ville de Québec, au Canada.




Lettre ouverte aux Gaullistes


Sarkozy ne continue pas l'oeuvre du Général de Gaulle,

bien que toutes ses postures prétendent le contraire.

Celui qui peut vraiment se réclamer du Gaullisme, aujourd'hui,

c'est seulement Nicolas Dupont-Aignan.

Sarkozy est le fossoyeur de la France et du Gl de Gaulle,

notamment en matière de politique étrangère. 



La politique étrangère du Gl de Gaulle :

Elle était indépendante,

Sarkozy l'a tuée.

Elle était pro-Arabe,

Sarkozy en est le fossoyeur.

Elle était méfiante envers les USA et Israël,

quelle intuition, une de plus !

Elle était tournée vers la Russie,

prolongement direct de l'Europe,

et donc tournée vers la paix.

Sarkozy est tourné vers la guerre,

notamment contre l'Iran,

et bien sûr contre l'Afghanistan,

et il ne prend pas le chemin du grand dessein gaullien,

 prophétiquement eurasien:

Pour garantir une vraie paix,

alors que les USA nous dressent contre les Russes

à travers les médias infâmes,

alors que la France à la remorque des USA,

c'est l'assurance de guerres,

impériales ou pas,

et aussi d'attentats en France,

et puis du mépris du monde

jusqu'ici admiratif de l'indépendance française.

Nous serons de simples supplétifs

à la soif de domination américaine du monde,

un pays de seconde - de troisième zone !


Amis Gaullistes, vraiment Gaullistes,

pas une de vos voix ne doit aller à l'UMP

qui saccage l'idéal gaullien

de rassemblement, d'indépendance !

Qui saccage la France,

ses valeurs, ses traditions, son indépendance.

Son âme !

Eva R-sistons à l'intolérable

Charles de Gaulle et Hô Chi Minh suspendus
en effigie
à
Saïgon, en juillet 1964.


 
Statue du général de Gaulle dans la ville de Québec, au Canada.

 

Quelques années après la mort de De Gaulle, beaucoup d'hommes qui l'avaient critiqué de son vivant commencèrent à se réclamer de lui. Lors du 25e anniversaire de son décès, en 1995, un sondage publié par Le Monde établissait que 80 % des Français jugeaient positivement l'action du Général. Une émission de France 2 le proclama élu par les téléspectateurs « le plus grand Français de tous les temps » (2006). Une partie des centristes, de la gauche voire de l'extrême-gauche, à l'image de Régis Debray, déclare aujourd'hui trouver en lui un inspirateur. Tout cela a permis à beaucoup de rappeler une phrase célèbre d'André Malraux : « Tout le monde a été, est ou sera gaulliste. »

Charles de Gaulle est probablement le Français le plus connu au monde avec Napoléon. Des statues lui ont été érigées aussi bien à Québec ou Londres qu'à Varsovie ou Moscou. La Chine communiste lui garde une forte reconnaissance publique pour l'avoir reconnue diplomatiquement en 1964. Israël ressentit d'autant plus durement ses déclarations fracassantes de 1967 que le culte populaire qui y était voué à l'homme du 18 Juin ne pouvait se comparer jusque-là, comme le rappelle Éric Roussel, qu'à celui du « Père de la nation » David Ben Gourion. Le monde arabe se souvient de ses critiques contre l'occupation de Gaza et de la Cisjordanie, et un Ben Bella rendit hommage à de Gaulle comme au plus valeureux adversaire du FLN, « celui qui nous porta les plus rudes coups », mais qui finit par accepter l'indépendance algérienne. [1]. À ceux qui lui reprochaient d'être resté un client de la France gaullienne, Léopold Senghor répliquait que peu de chefs d'État occidentaux pouvaient se vanter d'avoir risqué personnellement leur vie pour conduire une colonie à l'indépendance. Il n'est pas jusqu'au maître de Cuba, Fidel Castro, qui ne déclara devant les caméras avoir trouvé un modèle en de Gaulle à la lecture de ses Mémoires de guerre. L'Amérique latine ou le Viet-Nam apprécient encore le pourfendeur de la domination américaine, le Québec le contempteur de la prédominance anglophone. Seuls les États-Unis gardent un souvenir mêlé d'un homme qui fut leur allié, mais qui se mit aussi souvent en travers de leur chemin, et qui leur sembla symboliser les travers nationalistes et les prétentions excessives d'un pays devenu une puissance de deuxième ordre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle


Affichette placardée dans toute la ville de Londres, souvent confondue avec l'Appel

____________________________________________________________________________________




Sélection de liens :

Iran : Les mollahs cherchent un fournisseur de S-300
11.05.2009

Un des moyens de pression de Washington sur les mollahs est la possibilité d’une frappe aérienne (israélienne). C’est pourquoi Téhéran cherche frénétiquement à trouver un fournisseur capable de lui donner le très performant système de défense anti-missile russe S-300 qui neutraliserait ce moyen de pression.



Washington doit conclure une entente avec les mollahs pour accéder à l’Asie Centrale afin de prendre le dessus sur la Chine. Téhéran refuse le dialogue avec Washington pour monnayer ce droit de passage contre une reconnaissance de son rôle régional au Moyen-Orient, reconnaissance qui suppose celle du Hezbollah et du Hamas et la fin des sanctions américaines contre Téhéran à propos de ses liens avec ces organismes. Pour mettre fin à la fuite devant le dialogue, Washington propose régulièrement d’inclure Téhéran dans tous les processus de dialogue, mais n’hésite pas à évoquer l’option militaire si le processus d’apaisement échouait.

Cette menace pose un grand problème aux mollahs car leur stratégie est basée sur l’amplification de la crise. Les mollahs tiennent régulièrement des propos très anxiogènes pour provoquer une situation de crise afin que par crainte d’un vaste conflit mettant en danger les routes du pétrole, les Occidentaux reculent et acceptent un arrangement à propos du Hezbollah. Mais avec la menace d’une frappe foudroyante, cette stratégie reste dans les starting-blocks. La solution à cette solution est l’acquisition du très performant système de défense anti-missile russe S-300 capable de résister à toutes sortes de combinaisons d’attaques aériennes avec des avions volant à haute altitude ou des missiles balistiques. Les dernières versions du S-300 sont en mesure d’abattre plusieurs avions ou encore plusieurs missiles balistiques ou de croisière à une distance de 150 à 200 Km jusqu’à 27000 mètres d’attitude. Le problème est que la Russie refuse de livrer cet équipement acheté et payé par les mollahs en 2007



http://www.iran-resist.org/article5361.html

08.06.2009

« Israël n’a pas l’intention de bombarder l’Iran malgré la menace que représente pour le monde le programme nucléaire développé par Téhéran », a déclaré le mercredi 3 juin lors d’une conférence de presse à Moscou le chef de la diplomatie israélienne Avigdor Lieberman. Nous n’avons cessé de mettre en cause la possibilité d’une telle attaque, cependant, le propos n’est pas de faire cocorico, mais d’expliquer ce changement de discours.

« Nous ne bombarderons pas l’Iran. Nous ne voulons pas régler seuls un problème mondial », a noté le ministre israélien démentant les rumeurs récurrentes d’attaque de l’Etat hébreu contre l’Iran. C’est une sacré rupture. Israël avait toujours évoqué en priorité sa sécurité en laissant entendre, avec l’approbation muette de Washington, qu’il se défendrait sans tenir compte des autres. Le 3 juin à Moscou, il a changé d’attitude pour s’inscrire en complément des propos qu’Obama avait tenus le même jour dans les différents médias occidentaux avant son discours du Caire : les deux alliés ont ainsi parlé de la nécessité d’un effort collectif pour résoudre ensemble les problèmes mondiaux.

La nécessité d’un effort collectif est un discours permanent des Etats-Unis : il était déjà en vigueur sous Bush pour combattre le terrorisme. Il est à présent reformulé par son successeur dans des registres plus sympathiques et plus fédérateurs comme l’écologie, la paix… Mais parallèlement à ces beaux discours, il permet aussi d’exiger des renforts pour alléger les charges qui pèsent sur les Etats-Unis dans la guerre en Afghanistan, face à la Crise mondiale ou encore dans la crise iranienne, trois états de crise initiés par les Américains eux-mêmes.

Le changement opéré par Israël tient au fait que ce discours sur la nécessité d’un effort collectif commence à agacer les alliés des Etats-Unis : ils lui reprochent de tricher en faisant en cachette des offres commerciales alléchantes aux mollahs pendant qu’ils sont tenus de les sanctionner suite aux exigences américaines.

Si ces alliés cessaient d’adhérer à l’effort collectif de sanctions, Washington serait privé de tout moyen de pression et marchandage sur Téhéran et ainsi pourrait dire adieu à une entente avec les mollahs qui lui ouvriraient les portes de l’Asie Centrale et d’autres régions islamisées. C’est là la priorité pour les Etats-Unis. Pour convaincre leurs alliés de continuer cet effort collectif indispensable, ils n’ont pas trouvé mieux que de pousser Israël, allié privilégié aux devoirs exceptionnels et victime par excellence d’une éventeulle bombe nucléaire iranienne, d’annoncer son adhésion au discours sur la nécessité d’un effort collectif.

Les Etats-Unis espèrent ainsi que leurs autres alliés suivront ce bon exemple (concernant l’Iran). On peut sérieusement en douter car Israël n’a pas d’intérêts commerciaux en Iran, contrairement à ces alliés qui préféraient l’hypothétique menace israélienne à la fois pour éviter de s’engager dans un effort collectif de sanctions contre leurs propres intérêts en Iran, mais aussi pour avoir un moyen de faire peur aux mollahs. C’est ce qui explique le silence général qui a suivi l’annonce surprenante d’Avigdor Lieberman, la nouvelle colombe du ciel moscovite.

La métamorphose de Lieberman n’est donc pas acquise à 100%. Loin de là. Bientôt, en l’absence de la mise en place du mécanisme d’un effort collectif souhaité, l’admininstration Obama agitera à nouveau la menace d’une frappe israélienne et ce cher Avigdor reprendra son envol de faucon pour le plus grand bonheur des uns et des autres, en particulier des mollahs qui ont fondé leur stratégie sur l’amplification de la crise.


http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2009/06/09/14016162.html


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Lettre ouverte à...
commenter cet article

commentaires

Eva 08/06/2009 16:37

Jour de deuil pour la France, ami !Merci pour tes analyses si justes; on en a besoin, reviens !amitié, eva

GM 07/06/2009 22:02

Ce ne sont que des européennes, mais quelle catastrophe tout de même ! Les français viennent de prouver encore pour la énième fois qu'ils sont des veaux - De Gaulle disait la même chose en son temps ! - en plébiscitant encore et encore les fossoyeurs de la France. Ce soir les grands vainqueurs sont Sarkozy et Cohn Bendit, ce dernier jouant le même rôle que Le Pen autrefois mais en sens inverse en volant des voix au MoDem et au PS. Les grands perdants de ce soir sont Bayrou et Dupont-Aignan, pauvre France ! Sarkozy peut dormir tranquille, il n'a plus d'adversaire sur sa route...

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages