4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:01

partage-monde-USA-sionistes.jpg

Sommaire :

Les nouvelles stratégies de l'Occident
pour dominer la planète :
Les Evangéliques à la conquête du monde,
les étudiants instruments de Révolutions Oranges.
Par Eva

Le colonialisme réhabilité par Sarkozy ? 

L'U.E. entreprend de discréditer le communisme. 
Le seul idéal toléré : Celui de l'Argent !

Sélection de liens


_________________________________________________________________________________________


Les nouvelles stratégies
de l'Occident
pour dominer le monde :

Les Evangéliques à la conquête de la planète,
les étudiants instruments de Révolutions Oranges.
Par Eva


Mes amis,

L'Empire euro-américano-israélien est aux abois. Son Système de prédilection, le libéralisme financier cher aux Reagan ou Thatcher, est en faillite. Les guerres impériales s'embourbent. Le vrai visage de la "démocratie" que l'Occident moderne tente d'imposer au monde, apparaît au grand jour; Elle est de plus en plus rejetée par les peuples floués. Les nouvelles puissances nouent des liens entre elles, amicaux, humanitaires, commerciaux, militaires..., et de plus en plus de pays rejoignent ces Etats émergents futurs rivaux des USA qui prétendent, avec leurs alliés, imposer leur domination au monde.

Un Empire même moribond, même déconsidéré partout, même démasqué, ne rend pas les armes facilement. Son agonie est agressive, prête à transformer la planète en champ de ruines pour permettre à l'Oligarchie habituée à tout régenter de continuer à tout contrôler, y compris les paradis fiscaux, et à faire des bénéfices fabuleux sur le dos des peuples. Les profiteurs de guerres sont à l'affût, prêts, comme en Irak, à rafler toutes les mises, des ressources comme de la reconstruction. Et en attendant la guerre mondiale qui est à nouveau dans l'air du temps, toutes les stratégies sont tour à tour utilisées afin de diviser ou de destabiliser les Etats rebelles au Désordre militaro-financier imposé, pour les soumettre, pour renverser leur gouvernement pourtant démocratiquement élu (comme en Palestine, en Russie, en Moldavie, au Vénézuela, en Bolivie, etc), pour imposer un pouvoir complaisant, aux ordres, docile - comme en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Georgie, en Ukraine....

Au Vénézuela, par exemple, sabotages, manifestations, coup d'Etat, se sont succédés, en vain. Que faire pour imposer son poulain formé dans les meilleurs centres américains, comme le Président georgien ou le français, et ensuite organiser le pillage des ressources via des transnationales apatrides ? 

Voici une vingtaine d'années, j'ai connu à Marseille un petit groupe de missionnaires évangéliques financés par leurs Eglises aux USA, il était si charmant, si sincère, que je me suis joint à eux. Il y avait une vingtaine de membres, et une fois par mois, pour ma plus grande joie, les habitués de la rue étaient conviés à partager le repas froid de ces zélés croyants. Repas que nous poursuivions parfois entre nous, le soir, chaud et beaucoup mieux garni. Ce qui m'avait ému, au point de demander que le meilleur repas soit réservé à ceux qui n'avaient rien, plutôt qu'à nous, les gâtés de la vie...

Deux années passèrent. Loin d'augmenter, le nombre de fidèles avait diminué. Au point d'interpeller la Communauté en question. Et dans ma résidence marseillaise, d'ailleurs, un couple s'était aussi installé, toujours pour porter la Bonne parole. Curieusement, ceux que j'envoyais n'intéressaient pas. Et la Mission piétinait. C'est alors que le missionnaire changea sa stratégie : Désormais, il mettrait en place un Centre sportif, pour atteindre les jeunes, plus réceptifs. Tiens donc...

Et que firent mes chers amis évangéliques ? Ils changèrent aussi leur fusil d'épaule. Finies les réunions de "maison", de rue, du dimanche. Et en avant l'évangélisation dans les Universités ! Les jeunes, et des jeunes intelligents, cultivés, devinrent leur public. Pour en faire de futurs leaders ? A l'époque, je n'avais pas compris la portée de ces changements.

Plus tard, je réalisai que cela entrait dans une vaste stratégie de conquête du monde, les Eglises évangéliques ayant entrepris de partir à l'assaut de la planète. Armées de leurs Bibles, travaillant de l'intérieur les opinions, les soumettant à un Dieu très américain, pour mieux prendre possession de leur vie, de leur mental, de leur emploi du temps, de leur opinion politique (Eglises soi-disant a-politiques, en réalité zélées pour Reagan), de leurs engagements, au service de l'Ordre Libéral, des croyances américaines, du mode de vie anglo-saxon, de son puritanisme étroit, et au service, aussi, d'un Sionisme intransigeant et conquérant (de façon intéressée, d'ailleurs, pour hâter, soi-disant, le retour de Jésus, et ensuite, bien sûr, imposer par la force aux chers amis israéliens, leurs propres convictions. Délicieux !).

Ainsi, les Evangéliques à la sauce américaine sont partis à la conquête du monde, et pour commencer, des esprits, même en milieu très hostile, musulman par exemple, et au risque de provoquer de violentes allergies comme en Afrique du Nord. Si l'on n'y prend pas garde, nous nous trouverons bientôt en face de cerveaux complètement destructurés, soumis, robotisés, prêts à accepter passivement les conséquences les plus extrêmes du Néo-Libéralisme et à partir en guerre contre des ennemis créés de toutes pièces, parce que vivant sur un territoire riche en ressources, ou stratégique, ou rebelle au Nouvel Ordre Mondial programmé sous l'égide de l'Elite blanche, raciste, cupide, richissime, sans scrupules.

Et les proies sont juvéniles, car plus malléables, mais aussi étudiantes, prêtes à devenir les leaders de demain, à la tête d'Etats, d'Institutions soumises, de Grandes Banques, de multinationales avides, prédatrices...


La nouvelle stratégie de l'Occident,
en milieu étudiant.

Je viens d'écouter une vidéo, qui rejoint tout ce que j'ai écrit, en dépassant le cadre spécifiquement évangélique que je connais si bien pour l'avoir fréquenté pendant des années. Et que dit cette vidéo ? Que des étudiants sont formés à devenir les relais de nos chères démocraties occidentales, pour faire tomber les gouvernements en place. Et ces choses-là rejoignent ce que j'ai pu écrire, ici ou là, sur mes blogs, notamment concernant la Moldavie. Dans les Médias sous influence, on parle, au mieux, d'éléments roumains attachés à destabiliser le pouvoir en place, pour l'offrir à des tenants du Libéralisme anglo-saxon. Je me sens bien seule à entrevoir depuis le début des visées spécifiquement occidentales, des menées bien peu démocratiques mettant en scène, à l'arrière plan, des acteurs très liés aux Etats-Unis et à l'allié indéfectible, israélien. La Moldavie est un petit pays, certes, mais fort bien situé, et que ne ferait-on pas pour amputer le crédit des Russes, et même leur influence ? N'étaient-ce pas les organisations charitables juives qui, en Ukraine (et alors que les manifestants endoctrinés au préalable piétinaient devant le Parlement pour le renverser et installer un Gouvernement "démocratique" ayant la faveur de Washington), apportaient, "généreusement", des soupes chaudes aux ventres refroidis ? Ce qui avait si bien réussi en Ukraine pouvait se reproduire en Georgie et, maintenant, en Moldavie. Ou ailleurs. Tant d'ailleurs, si bien situés, ou si riches en ressources susceptibles d'intéresser les multinationales les plus exigeantes, ou les Banques les plus dynamiques !

Bref, les étudiants manifestent contre le Vénézuela de Chavez, présenté comme totalitaire (tiens donc !), exactement comme ceux de Moldavie. Qu'y-a-t-il derrière ces jeunes enflammés pour des causes qui dépassent le cadre de leur Etat ? Et qui d'ailleurs, il faut le dire, sont la plupart du temps issus eux-mêmes de milieux privilégiés, totalement ignorants des souffrances du bon peuple...

Pour résumer, les Universités se voient offrir des "projets", dûment financés de l'Etranger, des accords sont signés avec des Associations pour promouvoir la Démocratie, encore et toujours elle (comme en Irak), des liens sont tissés entre étudiants locaux et agents d'Outre-Atlantique - exactement comme avec mes missionnaires évangéliques. Les créneaux varient, mais ils aboutissent tous au même résultat : Changer les gouvernements pourtant... démocratiquement élus !

A Gaza, les Israéliens ont divisé pour mieux régner, dressant une muraille d'incompréhension entre le Hamas élu et le Fatah rejeté, afin de trouver un prétexte tout trouvé pour ne rien changer et poursuivre la colonisation. En Georgie ou en Ukraine, la stratégie a réussi : Des marionnettes appliquent avec zèle les consignes américano-israéliennes ! En Moldavie ou dans le Vénézuela de Chavez, ce sont les étudiants qui sont utilisés pour, de l'intérieur, orchestrer le changement si profitable à la City ou à Wall-Street. Diviser pour régner, encore et toujours. Le scénario est identique, les acteurs changent.

Au Vénézuela, quatre groupes se rejoignent pour tenter de renverser le Président démocratiquement élu, et plébiscité par les catégories populaires: L'Eglise Catholique, les milieux d'affaires, les Médias - tentative de coup d'Etat, sabotage, rien n'a marché pour abattre le populaire Chavez; c'est alors que les étudiants entrent en scène, pour d'une part propager les idées qui leur ont été inculquées de l'extérieur, présentant le Libéralisme sous son meilleur jour (!), et surtout la démocratie comme un idéal à atteindre. Deux canaux principaux : L'USAID, l'Agence américaine d'Aide au développement, et la NED, la Nacional Endowment for Democracy. Et des Instituts de formation, le Centre Albert Einstein et la Flatcher School, sensibilisant les étudiants aux techniques "geene sharp", des actions non-violentes mais néanmoins très efficaces et fort persuasives.

Et puisque les Médias sont de zélés relais des agents de l'Etranger, ils seront bien évidemment là pour saisir l'instant "magique", celui qui accuse le Pouvoir qu'on souhaite abattre, celui qui discrédite la Police de Chavez, ou encore celui qui montre en action les étudiants fidèles au Président, acculés à se défendre. Les partisans de Chavez sont présentés comme violents, alors qu'ils sont provoqués, agressés, comme à l'Université du Travail Social, et cela, on ne le montre pas !  Par contre, les jeunes adeptes du changement sont dépeints comme non-violents, ardents démocrates, moraux, etc... alors qu'ils sont le jouet des grandes Puissances financières qui veulent soumettre le monde à leurs plans, et des provocateurs qui, sur place, les relaient, agents d'étranges ONG ou d'Institutions  officiellement à visées humanitaires ou démocratiques.

OTPOR : Des mots que les jeunes serbes connaissent bien. Un mouvement étudiant d'opposition, une invitation à se soulever contre les gouvernements en place, pro-russes par exemple, conduisant aux célèbres Révolutions de couleur qui ont fleuri en Georgie ou en Ukraine, un scénario qui a induit le changement, aussi, en Serbie, avec désormais un gouvernement plus proche de Washington que de Moscou.  

Une stratégie reposant sur des éléments extérieurs pour faire tomber un gouvernement en place, élu, est-ce si démocratique ? Et pourtant, ces changements se font toujours au nom de la démocratie, celle-là même que les peuples rejettent de plus en plus, parce que fallacieuse. 

Ainsi, les étudiants sont désormais instrumentalisés à des fins hégémoniques. C'est la nouvelle stratégie de Washington pour substituer aux gouvernements démocratiquement élus, des pouvoirs à leur solde, servant de relais aux multinationales et leur permettant de piller, tout à loisir, les ressources des pays convoités. Et ces projets "étudiants" sont bien évidemment sinon sponsorisés, du moins encouragés, par les alliés européens dociles, en piorité italiens, ou à Bruxelles, notamment au Parlement. Le Vatican n'est pas en reste, avec un Cardinal très actif et hyper conservateur, Renato Martino. 

Il est temps d'alerter les étudiants, pour qu'ils ne deviennent pas, à leur insu, les plus fidèles agents du Libéralisme militaro-financier anglo-saxon qui ravage la planète. Puisque nous ne pouvons pas compter sur les Médias pour faire leur travail, il convient de les remplacer et d'informer les jeunes pour qu'ils ne soient pas pris au piège du Grand Désastre Planétaire en gestation. S'il en est encore temps !


Eva

Vidéo conseillée :
http://www.dailymotion.com/video/x4l6iy_venezuela-nouveaux-visages-meme-obj_news


TAGS : Démocratie, Révolution Orange, Evangéliqes, missionnaires, Nouvel Ordre Mondial, étudiants, universités, USA, Israël, U.E., Vatican, Cardinal Renato Martino, Bruxelles, Ukraine, Georgie, Moldavie, Gaza, Irak, ONG, OTPOR, ND, USAID, Médias, Chavez, Vénézuela, Serbie, Université du Travail Social, City, Wall-Street, Libéralisme, guerre, crise, Reagan, Thatcher, Bible, Jésus, Afghanistan, Pakistan, Musulmans, Afrique du Nord...  
 

  
no-future.jpg


   Réflexiones du compañero Fidel, LA RÉVOLUTION BOLIVIENNE ET L’ATTITUDE DE CUBA

liste complète



Les usuriers sont de retour et la morale les suit…
CUBA ou une certaine vision de la politique par danielle Bleitrach
Réflexions du compañero Fidel NOUVELLES DE CHÁVEZ ET D’EVO
alain badiou - Vidéo
Réflexiones du compañero Fidel, LA RÉVOLUTION BOLIVIENNE ET L’ATTITUDE DE CUBA

liste complète


Thaïlande: la force pourrait être utilisée

Quant à l'avidité de Serge Dassault....


Alerte ! Réhabilitation du passé colonial !


ROBINSONjpg.jpgRepris de :http://canempechepasnicolas.over-blog.com/

Sous le casque colonial

Source : Tribune libre, L'Humanité, du 6 avril 2009

Sarkozy, mythologie coloniale et anciens de l’OAS
par Olivier Le Cour Grandmaison *,
enseignant en sciences politiques à l’université d’Évry-Val-d’Essonne.

                  par Comité Valmy

Le président de la République, lit-on souvent, aime l’histoire, en use, voire en abuse, dès qu’il a la possibilité d’honorer sa promesse faite avant sa victoire à l’élection présidentielle : « Si je suis élu, je ne cesserai d’affirmer notre fierté d’être français. »

De là, un discours de réhabilitation du passé colonial, notamment, qui ne relève pas de l’histoire en tant que discipline, mais de la restauration politiquement intéressée d’une mythologie nationale de la grandeur, mobilisée à des fins démagogiques et électoralistes.

(..)  Faire une politique de civilisation pour répondre à la crise d’identité, à la crise morale, au désarroi face à la mondialisation (…), voilà ce à quoi nous incite la Méditerranée. »

Eu égard à la personnalité de l’orateur et aux responsabilités qui sont aujourd’hui les siennes, de telles déclarations sont sans précédent depuis la fin de la guerre d’Algérie, en 1962. Jamais le candidat de la principale formation politique de la droite parlementaire n’avait entrepris de restaurer ce passé en de semblables termes. Stupéfiante régression qui, sous couvert de lutte contre « la pensée unique » et la « tyrannie de la repentance », réhabilite un discours impérial républicain convenu et forgé au temps de l’Empire triomphant. Grossière écholalie et véritable réaction.

(Ami du président, enfin décoré de la légion d'honneur..., dessin de Laplote)
xelmbm.jpg
 

Vincent Bolloré, roi du Cameroun, palme du néocolonialisme... 
http://laplote.over-blog.fr/

 

À cela s’ajoutent certaines promesses électorales de N. Sarkozy, bien faites elles aussi, pour parvenir au but qu’il s’est fixé : « Aller chercher les électeurs du Front national un par un », puis les maintenir dans le giron électoral de l’UMP en multipliant les signes politiques indispensables à la réalisation de cet objectif. Faisant droit aux revendications du comité de liaison des associations nationales de rapatriés, auquel participe l’ADIMAD - association d’anciens activistes de l’OAS dont les membres saluent chaque année la mémoire de Jean Bastien-Thiry, l’organisateur de l’attentat du Petit-Clamart perpétré contre le général de Gaule, le 22 août 1962 -, N. Sarkozy a promis, dans une lettre adressée au président de ce comité, le 6 avril 2007, d’associer à la journée des « morts pour la France » en Afrique du Nord, les « victimes civiles et les familles de disparus ». Derrière cette phrase sibylline se cache, notamment, la réhabilitation des partisans de l’Algérie française tués lors de la manifestation organisée par l’OAS, rue d’Isly à Alger, le 26 mars 1962

(..) aussi une disposition fort précise mais trop souvent ignorée. En effet, l’article 13 de cette loi, toujours en vigueur, prévoit l’octroi d’une « indemnité forfaitaire » et non imposable - délicate attention - aux « personnes (…) ayant fait l’objet, en relation directe avec les événements d’Algérie (…), de condamnations ou de sanctions amnistiées ».
Apparemment technique et anodine, cette disposition a été votée pour satisfaire une revendication défendue depuis longtemps par d’anciens partisans de l’Algérie française condamnés à des peines de prison en raison de leurs activités.

À ce jour, la France est le seul État démocratique et la seule ancienne puissance impériale européenne où des dispositions législatives qualifient de façon positive l’histoire coloniale. Sans précédent, mais pas sans conséquences, car l’existence même de la loi du 23 février 2005, qui est l’aboutissement d’une offensive d’ampleur menée sur le terrain mémoriel par la droite parlementaire et gouvernementale, a contribué à libérer comme jamais des discours et des écrits apologétiques du passé impérial du pays. Quant aux anciens activistes de l’organisation terroriste - OAS, responsable de l’assassinat de 2 300 personnes, parmi lesquelles une majorité d’Algériens -, ils sont « de facto et de jure » réhabilités par les dispositions législatives mentionnées et par les engagements plus récents du président de la République.
Le 26 mars 2008, encouragés par cette nouvelle conjoncture et par les promesses du chef de l’État, ces militants et quelques autres ont pour la première fois osé organiser un rassemblement devant l’Arc de triomphe à la mémoire de « leurs victimes » tombées à Alger, lors de la manifestation du 26 mars 1962. De même cette année, avec l’accord de la préfecture et du pouvoir politique. Drôle d’époque.


(*) Dernier ouvrage paru :
la République impériale : politique et racisme d’État. 
Éditions Fayard, 2009.


http://pcfcapcorse.over-blog.com/article-30166139.html



Quand le Parlement Européen impose sa vision de l'histoire

La falsification anti-communiste de l'histoire


avec les commentaires d' Eva
 

La majorité du Parlement Européen a approuvé, le 2 avril, une résolution qui prétend imposer aux nouvelles générations une vision falsifiée du passé avec l'unique objectif de criminaliser le communisme et aussi de réhabiliter le fascisme. (..)

EUROPE-CONTRE-BOLCHEVISME--1-copie-1.jpg

Plus récemment, le 18 mars, organisée par la présidence tchèque de l'UE, s'est déroulée une conférence intitulée « La Conscience Européenne et les Crimes du Communisme Totalitaire », au cours de laquelle sont intervenus le vice-président tchèque, Alexandr Vondra, le commissaire européen à la Culture, Jan Figel, tous deux députés européens et représentants d'ONG.

 

Comme cela apparaît clairement dans les titres choisis, et bien qu'ils ne cessent de clamer leur « impartialité » en utilisant le terme « totalitarisme », l'objectif des idéologues qui se cachent derrière ces initiatives n'est pas, clairement, d'étudier l'horreur nazie, responsable d'une guerre qui a tué 60 millions de personnes, parmi lesquelles 23 millions de soviétiques, communistes avant tout, et qui a rasé un pays qui venait à peine de se bâtir, dans les années 30, grâce à l'effort héroïque des peuples de l'URSS, sous la direction du Parti dirigé alors par Staline.

 

Non, l'objectif est, au contraire, de réécrire l'histoire pour criminaliser le communisme et ce qu'ils nomment « Stalinisme », l'assimilant au Nazisme, tout en le considérant comme plus dangereux, car le rêve d'une société sans exploités ni exploiteurs – qui s'est matérialisé tout d'abord avec la Révolution d'Octobre et s'est étendu, après la défaite du nazisme et du fascisme, à plusieurs pays du Centre et de l'Est de l'Europe – continue à vivre dans la conscience des peuples, en particulier chez ceux qui ont connu cette expérience et qui aujourd'hui souffrent de l'aggravation de la crise du capitalisme.

 

Une résolution honteuse

 

(..) comme l'a affirmé dans sa déclaration de vote le député du PCP, Pedro Guerreiro, « cette résolution honteuse approuvée par le Parlement Européen s'insère dans une opération de distorsion de la vérité historique, menée par les forces réactionnaires et revanchardes, les perdants de la Seconde Guerre Mondiale – les mêmes qui, par exemple, ont réhabilité dans leurs pays ceux qui ont collaboré à la barbarie nazie. »

 

« L'objectif », a souligné le député « est de réhabiliter le nazisme et le fascisme et de condamner le communisme, c'est-à-dire de réhabiliter le bourreau et l'oppresseur, en condamnant ses victimes et ses opprimés. Son objectif est d'effacer la contribution décisive des communistes et de l'Union Soviétique à la défaite du nazisme et du fascisme, son rôle dans l'amélioration des conditions de vie des travailleurs, sa contribution à la libération des peuples du joug colonial, après la Seconde Guerre Mondiale. (…) Dans le fond, son objectif est de criminaliser les communistes, leur action et leurs idéaux. » (

(NB Eva : Tout est fait par les Libéraux pour discréditer tout ce qui peut risquer de porter atteinte à leur idéologie, même tant soit peu comme la Sociale Démocratie - d'où les attaques, dans les Médias, contre tous les opposants à la politique de Sarkozy, même "Royalistes", - et bien sûr Communisme, Socialisme.... Le Capital, faute de convaincre les travailleurs, ne peut que manipuler, tordre les faits, falsifier, discréditer, calomnier, etc)

 

Tout confondre pour créer la confusion

 

Bien qu'elle reconnaisse « le caractère unique de l'Holocauste » nazie, la résolution insiste pour mettre dans le même sac « nazisme, stalinisme et les régimes fascistes et communistes », considérant, rien de moins, que, « du point de vue des victimes, la nature du régime qui les a privées de liberté, torturé ou assassiné, quelqu'en soit la raison invoquée, n'est pas pertinente ». Ainsi, hypocritement, le Parlement Européen met sur un pied d'égalité ceux qui ont tenté d'asservir une partie des peuples européens et ont promu une épouvantable guerre d'extermination, avec ceux qui ont donné généreusement leurs vies pour libérer l'humanité du nazisme et du fascisme.

(NB : Eva : L'UE, c'est la dictature du Grand Capital militaro-financier à l'échelle européenne, avant d'être celle du Nouvel Ordre Mondial, planétaire. D'où son intégration, naturelle, au sein de l'Empire, de l'OTAN, prolongement naturel de sa politique anti Etats Souverains et anti-peuples).

 

Avec cette argumentation indigente, le texte rejette « n'importe quel type de pouvoir totalitaire, quelque soit l'idéologie qu'il invoque » et lance une menace à peine voilée à tous ceux qui défendent ou croient dans les idéaux communistes, considérant que « il est nécessaire d'être vigilent pour combattre les idéaux et les tendances anti-démocratiques, xénophobes, autoritaires et totalitaires », en confondant et mélangeant le tout, comme cela les arrange.

 

Mais si des doutes subsistaient quant à l'objectif de cette résolution, les mesures qu'elle propose suffisent à les dissiper: elle demande au Conseil et à la Commission qu'elles soutiennent les organisations anti-communistes comme le « Mémorial » dans la Fédération de Russie, la seule qui soit citée dans le texte, et encourage la création d'une « Plateforme de la Mémoire et de la Conscience Européenne », pour coordonner les « enquêtes » sur les « régimes totalitaires », organisme que le commissaire européen à la Culture se dit déjà prêt à financer, affirmant dans le journal Tchèque le Prague Daily Monitor, que « trouver des fonds [pour un tel projet] ne constitue pas un problème ».

 

Dans la même perspective, la résolution propose que le 23 août soit déclaré « Journée de la mémoire » en l'honneur des victimes de tous les régimes autoritaires et totalitaires, promettant une « commémoration avec dignité et impartialité »

 

Enfin, ces hérauts « impartiaux » des libertés et de la dignité humaine, en faisant allusion aux anciens pays socialistes d'Europe, affirment que l'analyse des « crimes » des « régimes totalitaires communistes » a aujourd'hui pour objectif « la réconciliation » laquelle, affirme-t-on dans le texte, « présuppose la reconnaissance de la responsabilité, la demande de pardon, et l'encouragement à une rénovation morale ».

En somme, ils exigent la repentance et l'humiliation politique de tous ceux qui croient et continuent de croire aux idéaux supérieurs d'une société sans classes, libérée du joug du capital.

 

L'Inquisition n'a pas fait mieux avec Galilée...

 

Numéro 1485 d'Avante, hedomadaire du PCP, édition du 9 avril

Traduit du portugais depuis http://www.avante.pt/

http://pcfcapcorse.over-blog.com/article-30129017.html



Eternel débat Capital contre Tralail(leurs) : L'U.E. a clairement choisi son camp. Souvenons-nous en au moment des Elections Européennes ! Eva

29c2qfq.jpg
Le Messie du nouvel ordre mondial en France... http://laplote.over.blog.fr


liste complète

____________________________________________________


DELORCA  :

  • Ministère des rapports hommes-femmes
  • Jean-Paul Benglia
  • Faut-il lire Stiegler ?
  • Le piège d'Internet
  • Une pensée ce soir pour la Moldavie
  • Moldavie le mâillon faible
  • Les guerres au sein du pouvoir intellectuel
  • Le monde selon K
  • La Transnistrie négocie

    _____________________________________________________________


    sarkozy-legion-doigt.jpg 
    SNUT : Ca va finir par se voir qu'il n'en a rien à faire des Français...


    Blog à découvrir : http://alexandrelatsa.blogspot.com


    Le soi-disant Saint Malachie, dans ses prophéties sur les papes à venir, attribue au 111 ième et avant dernier de sa liste, Benoît XVI, un indice ou une devise : « LA GLOIRE DE L’OLIVIER ». Chacun peut en scruter le sens potentiel tout en deameurant dans l’incertitude. C’est dans cet esprit que je me permets d’élaborer sur le sujet, laissant aux lecteurs et lectrices d’en tirer leur propre conclusion.


    La BOLIVIE, le plus pauvre des pays de l’Amérique du Sud et dont la grande majorité de la population plonge ses racines dans les temps les plus anciens, vit actuellement une mutation profonde. En 2005, sa population a élu le premier Président issu de ses racines ancestrales, Evo Morales, dont la mission principale est de redonner au peuple tous ses droits tant dans les institutions que sur les richesses dont regorge le pays. Cette mission, il l’a amorcée avec détermination et en concertation constante avec le peuple. Les oligarchies nationales et les conglomérats internationaux qui se servaient librement en minerais, en gaz et en produits agricoles se sont vite manifestés en développant diverses initiatives visant l’arrêt de ces changements et le retour au mode traditionnel de fonctionner.


    Il y a eu des tentatives d’assassinat du Président, des initiatives visant la déstabilisation de l’économie et des institutions politiques et judiciaires. Par tous les moyens ces opposants ont cherché à rendre impossible la tenue d’un référendum national sur une nouvelle constitution, élaborée en concertation avec le peuple et ses divers représentants régionaux et sociaux. Dans chacun des cas, le Président Évo Morales est parvenu à surmonter les obstacles en s’associant un fort soutien du peuple, des pays regroupés dans UNASUR et de nombreux organismes multilatéraux.


    Au moment d’écrire ces lignes, le Président fait une grève de la faim. Depuis plus de 4 jours il ne prend que de l’eau et du liquide sucré avec de la coca. C’est que les opposants qui sont majoritaires au Sénat se refusent à donner suite à un projet de loi, déjà prévu dans la nouvelle constitution, voté par les parlementaires et qui vise à confirmer la tenue d’élections générales pour décembre 2009. Par diverses mesures dilatoires, ils ont écoulé le temps prévu pour cette ratification, forçant les autorités à la prolonger jusqu’à ce que les sénateurs opposants s’exécutent. Bien que le Président ait les pouvoirs de procéder par décret, il veut que le Sénat se commette en votant cette loi. Sa grève de la faim durera jusqu’à ce que les sénateurs s’exécutent. Les sénateurs opposants savent que s’il y a élections, Évo Morales va les gagner. C’est ce qu’ils ne veulent pas.


    Une grande solidarité nationale et internationale se développe en appui au Président et à son gouvernement. Les contradictions de ceux qui étaient, il n’y a pas encore longtemps, à la tête du pays se manifestent. Tout le système des institutions politiques, économiques, judiciaires avaient été bâti pour répondre à leurs intérêts corporatifs et personnels. C’est ce système, dans ses contradictions et ses fausses prétentions, qui est mis en cause. Il va sans dire que les peuples voisins ne sont pas sans prendre conscience de cet état de chose et que bientôt ils auront, eux-aussi, à prendre les moyens pour le changer. En un certain sens, la Bolivie fait une lutte dans laquelle se reconnaissent tous les peuples soumis aux oligarchies et aux conglomérats internationaux. Ce combat du peuple bolivien se fait sans violence. Des marches et des grèves de la faim en sont les principales armes. Ce n’est pas pour rien que tout le blason de la Bolivie est soutenu par une couronne d'olivier et de laurier qui signifient la paix et le triomphe.

    La prophétie du soi-disant Malachie aurait-elle prévu que sous le pontificat de Benoît XVI, élu pape également en 2005, la Bolivie, ce peuple aux origines millénaires, triompherait et apporterait la paix à son peuple et serait pour bien d'autres une inspiration ?

    Ne serait-ce pas là


    « LA GLOIRE DE L’OLIVIER »
     

    Oscar Fortin
    Le 12 avril 2009

    http://humanisme.blogspot.com/
    http://humanisme.over-blog.com/ 
    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30190480.html 

    __________________________________________________________________________________


    1046874-1320420.jpg

    Comment faire sortir une civilisation
    de sa vassalisation?

    1 - Un pion chasse l'autre

    Deux mois après l'entrée en fonctions de M. Barack Obama, une nouvelle carte du monde se dessine du fait que les Etats-Unis tentent désespérément de déplacer tout soudainement et in extremis le point de focalisation de leur expansion messianique de l'Irak vers un Afghanistan où leur enlisement pourrait se révéler plus désastreux encore qu'à Bagdad. De même que la Rome antique importait d'Egypte le blé nécessaire à l'alimentation du peuple romain, les Etats-Unis vont chercher le pétrole là où il se trouve et manu militari au besoin, parce qu'ils consomment trente pour cent de la production mondiale et en produisent six pour cent. Or on sait que des contrats avaient été signés entre les Talibans et la firme pétrolière américaine Unocal pour la construction d'un oléoduc destiné à acheminer le pétrole depuis la mer Caspienne jusqu'à l'océan Indien en passant par le Turkménistan, l'Afghanistan et le Pakistan. Le contrat ayant été rompu par les talibans alors au pouvoir, l'OTAN tout entier s'est rué dans une guerre d'agression contre une nation souveraine et reconnue à ce titre par la communauté internationale.

    Telle est la raison pétrolière pour laquelle le monde "civilisé" a accepté la fiction selon laquelle l'art 5 de l'Alliance Atlantique serait censé s'appliquer à l'attentat du 11 septembre 2001 contre les tours du World Trade Center, alors que la Lybie de Khadafi aurait mérité, elle, de se trouver inculpée par un tribunal international, preuves à l'appui, pour l'attentat de Lockerbie - mais non, pour autant, de se voir déclarer la guerre sans plus de façons et par le monde entier.

    2 - Le roi-dollar menacé  1 - Un pion chasse l'autre

    (…)M. Nicolas Sarkozy ayant déclaré crûment qu'il ne pouvait vendre au peuple français deux allégeances à la fois et qu'il convenait de laisser à la nation le temps de digérer son retour sous le commandement américain de l'OTAN, 

    (…)

    Suite 

     http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/philosopher/vassalisation.htm


     

     

  • Talisma Nasreen : « Aucune religion ne prône l’égalité entre les hommes et les femmes »
  • L’intérêt des travailleurs et des peuples, c’est de sortir de l’Union Européenne!
  • A propos de l’émission d’Arte mettant sur le même plan l’URSS et le Troisième Reich
  • Motion à Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT
  • Alliance atlantique, alliance impérialiste! Dissolution de l'OTAN!

 

 

Ct--valmy.jpg

Comité Valmy   
www.comite-valmy.org     
info@comite-valmy.org

                                                                                      NOUVEAUTÉS

    Sarkozy, mythologie coloniale et anciens de l'OAS Par Olivier Le Cour Grandmaison
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article228

    Contre le capitalisme, construisons la mondialisation des peuples souverains Par Michel Peyret
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article227

    Talisma Nasreen: "Aucune religion ne prône l'égalité entre les hommes et les femmes"
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article226

    Le cercle vicieux otanien de la violence  Par Diana Johnstone
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article225

    L'architecture du bloc ruro-atlantique par Pierre Hillard
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article224

    Fidel ou les idées simples mais fondamentales
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article223



grande-rose1-copie-1.JPG

Rappel : Mes articles peuvent être reproduits,
avec la mention de mon blog, Eva


Mes autres blogs :

- R-sistons à la désinformation
  http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com 

- R-sistons à la crise (tuyaux, alternatives..)
  http://sos-crise.over-blog.com


- R-sistons au choc de civilisations
  http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/

- Eva coups de coeur blogs
  http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com/

- R-sistons à l'actualité
  http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


« Personne ne vous le dira ouvertement, mais en réalité nous sommes tous en train de discuter de notre stratégie pour partir d’Afghanistan. On est en train de plier bagages. Ça prendra sans doute deux ans, mais on va finir par plier bagages ».

C’est ce qu’un « émérite diplomate européen » a récemment confié au New York Times à l’occasion du voyage d’Obama à Strasbourg.

L’Europe nous soutient financièrement. L’Afghanistan en en passe de devenir la guerre de l’Amérique.

http://www.marcfievet.com/article-30201423.html
http://fr.novopress.info]



Nonobstant le nombre de rébellions civiles qui se multiplient dans le monde, dont la crise économique est un puissant ferment, les Etats-Unis commencent à s'inquiéter sérieusement de la montée des crimes, des suicides, des vols et autres comportements ultra-violents LIRE ICI en anglais.
http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/04/deuxi%C3%A8me-sceau-en-marche-.html


abc_obama_3_090217_mn.jpg

Avec Obama, rien ne changera. Notamment pour l' Iran !

La réaction de Téhéran était prévisible et ne s’est pas fait attendre « La répétition de ces accusations semble contredire le slogan de changement », a déclaré à juste titre Hassan Qashqavi, porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien. En fait, rien n’a changé, les États-Unis et l’Europe veulent continuer à dominer la planète et l’Iran demeure le bouc émissaire. En prétendant œuvrer pour la conciliation, Obama et ses supporters européens ne font que poursuivre le même objectif : démoniser et acculer l’Iran. Si ce dernier refuse la main tendue, il prouvera, une fois de plus, qu’il est le méchant, autorisant ainsi les États-Unis à l’attaquer pour le bien et la sécurité de tous. Pendant ce temps, Israël pourra menacer quotidiennement l’Iran avec ses armes nucléaires… Par contre, Téhéran n’est pas autorisée à se défendre et à éventuellement recourir à la force. Probablement que les voies insondables de la diplomatie font la différence entre les « méchants » et les  « gentils », sans espoir de rédemption pour l’Iran, condamné à brûler en enfer, quoi qu’il fasse
 
Non, je ne crois pas au pseudo pacifisme des États-Unis et Obama n’est pas parvenu à me convaincre de ses bonnes intentions. Il ne peut y avoir de paix tant qu’il existera un déséquilibre de cette taille entre les pays. La paix ne sera possible qu’au prix de l’équilibre de la force nucléaire. L’arme nucléaire pour tous ou pour personne.
extraits de http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13176


Le Prix Nobel de la Paix appelle à  une guerre d'agression contre l'Iran

In an interview today, Israeli President Shimon Peres once again raised the prospect of attacking Iran, saying that if the talks proposed by President Obama did not get Iranian President Mahmoud Ahmadinejad to “soften” its stance on its civilian nuclear program “we’ll strike him.” (12.4.9)
Simon
Peres, président d'Israël, appelle à l'attaque contre l'Iran, et à une coalition des sunnites et de l'Europe contre Téhéran. http://delorca.over-blog.com/article-30216899.html



La fermeture des prisons clandestines. Le secret reste entier.
La nouvelle administration Obama est-elle crédible ?

Selon les organisations de défense des droits humains, les prisons clandestines se trouveraient au Maroc, en Irak, en Afghanistan, en Europe centrale et orientale, notamment en Pologne, en Roumanie et sur le territoire de l’ex-Yougoslavie de même que dans la Corne de l’Afrique et sur des navires (blog.puppetgov.com) Selon Amnesty International, en août 2005 «environ 70 000 personnes étaient détenues au secret, hors de tout cadre juridique, par les autorités des États-Unis» (Wikipedia).

La pratique de la  torture se poursuivra malgré l’interdit
Un nouveau visage de l’Empire
Est-ce que cette politique comme d’autres gestes qui ont été posés depuis l’investiture du nouveau président, sont de nature à nous rassurer ou sont-ils la manifestation d’un processus de revampage du visage de l’Empire? (L'expressiondz.com).
Nous souhaitons que les organisations de protection des droits humains soient très vigilantes et exercent une veille attentive du nouveau régime pour que les détenus leur soient référés, que ceux-ci soient traités selon les prescriptions du droit international, qu’ils aient accès à un traitement juste et équitable selon les règles de justice basées sur la présomption d’innoncence et non sur des condamnations rendues dans l’arbitraire et sous la révélation d’aveux obtenus sous la torture ou autres sévices légalement interdits.

Les bonnes intentions générales exprimées par le Président Obama et inscrites dans les décrets se traduiront-elles dans la réalité ou seront-elles progressivement oubliées pour laisser place à la primauté du principe des intérêts supérieurs de la nation ou des prèrogatives sacrées de l’Empire?

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13162


La Cimade
Pour la Cimade, présente en rétention depuis 1984 et qui publie chaque année un bilan très critique de ses observations, il s'agit d'une tentative pour "fragiliser et réduire le poids des contre-pouvoirs que sont les associations", juge son secrétaire général.
"Le résultat de cet appel d'offres confirme la logique de démantèlement d'une véritable mission associative de défense des droits des étrangers et de témoignage sur la situation dans les centres de rétention",
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20090414.OBS3275/la_cimade_va_contester_en_justice_
la_repartition_de_lai.html




Liban, contre le communautarisme


Le projet de loi sur l'Hopital prévoit que tous les sites, blogs ou n’importe quelle source d’informations relatives au monde médical devront mettre des liens vers les sites gouvernementaux.  "Là où la bonne parole est censée être incontestable, foi d’OGM et d'antenne-relais..."
http://www.pcinpact.com/actu/news/49621-lien-html-obligatoire-site-medical.htm
http://fr.news.yahoo.com/16/20090310/ttc-loi-sur-l-hopital-et-voil-le-lien-ht-c2f7783.html

 

liste complète

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Nouvel Ordre Mondial - mondialisation
commenter cet article

commentaires

Eva 08/05/2009 16:46

C'est votre point de vue, dit fort élégamment...D'origine russe comme ma mère, peut-être ? Juif aussi ? Personnellement, je suis au-dessus de tout cela : Universaliste, horreur des communautarismes qui séparent, divisent, conduisent aux guerresje vois juste les politiques, bonnes ou pas pour LES peuples, pas pour UN seulQue Dieu vous bénisse, eva

sacha 08/05/2009 16:39

Il est curieux que votre engagement pour de si belles valeurs vous fassent la tenancière d'une...échoppe d'immondices...
A moins que ces "valrus" ne soient qu'un écran de fumée pour les inepties les plus crasses...

Eva R-sistons 14/04/2009 19:23

J'ai regardé un instant, cher Patrice, sur ton blog, je n'ai pas vu le résultat, certes j'ai fait très vite, j'ai 2300 mails en retard, et tout à l'avenantoù sont ces résultats ? Bises eva

Patrice Hénin 14/04/2009 16:04

Il y a un sondage qui fait fureur dans le journal Le Post. Édifiant, stupéfiant (?) :http://www.lepost.fr/sondage/2009/03/25/1470133_sarkozy-doit-il-demissionner.htmlvu 7638 fois, 1637 votants (un sondage "officiel" n'interroge que 1000 personnes).Je vous laisse apprécier le résultat, ça remonte le moral, mais surtout, cela montre la voie à suivre.Et j'ai appris par des "camarades" que des assistants parlementaires de "gauche" ont ordre de saboter ce sondage qui les dérange.La révolution a la légitimité des lois qu'elle va écrire, pas celle des lois qu'elle déchire.Patrice Hénin

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages