9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 07:25
moldavie.jpg
Photo Le Monde
Alerte !
L'Occident en Moldavie :
Tentative de coup d'Etat
pour annuler les élections démocratiques.
Et rafler la mise...
Le Président Moldave a raison
de menacer de recourir à la force.
Les média-mensonges battent leur plein...

______________________________________________________________________________

Désamorcer la propagande des Médias :
Tentative de coup d'Etat
de l'Occident en Moldavie.
Editorial d' Eva


Révolution orange ! Les Médias nous célèbrent ces fameuses révolutions, où, en douceur, le pouvoir change de mains, passant de la zone d'influence russe à l'Empire usraélien.

Les Médias atlantistes fanfaronnent : Comme pour la Georgie et l'Ukraine, les peuples doivent se libérer de la tutelle de l'ogre russe ! Pour goûter enfin les douceurs de la mondialisation libérale heureuse (avec disparités scandaleuses à la clef) ...

Tout est fait pour restreindre l'influence du futur rival russe, et ensuite, les Médias menteurs parlent de politique agressive de l'Etat encerclé et dépossédé ! Doit-il se laisser faire sans réagir ? Deux poids deux mesures, encore et toujours !

Il n'y a pas de problème moldave. Les citoyens ont voté, en présence des observateurs internationaux, et il n'y a pas eu d'irrégularités. Mais la démocratie ne convient à l'Occident, que lorsqu'elle lui est favorable. En réalité, ce que veulent les Anglo-Saxons et leurs alliés, c'est la reddition de la Russie : Qu'elle accepte de perdre toute son influence dans la région. Sans murmurer ! 

En sous-mains, l'Empire manoeuvre, comme en Georgie et en Ukraine : Tentative de coup d'Etat. De l'intérieur, à l'aide d' ONG  vicieuses, officiellement humanitaires, en réalité sous-marins de l'Occident anti-démocratique et impérialiste.

L'Empire cherche à étendre son influence, au détriment de la Russie. Seulement voilà : La Russie de Poutine ne se laisse pas faire comme celle de Gorbatchev, l'homme de la chute du Mur de Berlin. Celui-ci, fort opportunément, refait d'ailleurs surface, mis en avant, choyé, dorloté, par les médias sionistes de désinformation, honteusement collabos de l'Empire. Tout est bon pour affaiblir Poutine. Et justement, comme son homologue américain Al Gore,  il enfourche la cause de la Défense de l'Environnement. Comme si elle restait le refuge de tous les ratés de la politique....

En attendant, ONG américano-sionistes et missionnaires néo-évangéliques, de concert, s'implantent dans les secteurs stratégiques, pour organiser, bien peu démocratiquement, la résistance au pouvoir en place pro-soviétique. Comme en Georgie et en Ukraine qui d'ailleurs, s'ils intègrent l'OTAN, peuvent nous conduire directement vers un conflit nucléaire planétaire : L'Empire confiant à l'Europe vassalisée le soin de faire ses guerres par procuration.... contre la Russie, puis contre la Chine.

Nous avons frôlé la catastrophe avec la guerre du Caucase, provoquée par l'Occident. Heureusement, la Georgie n'avait pas encore intégré l'OTAN. En vertu de l'article V, un pays attaqué (en réalité, c'est la Georgie qui a mené l'offensive) reçoit aussitôt le renfort des pays membres de l'OTAN.

Sarkozy nous a fait rentrer dans l'Alliance atlantique. Si la Georgie et l'Ukraine intègrent à leur tour l'Organisation du  bras armé de l'Occident, adieu la paix en Europe !

Ainsi, les citoyens européens seront doublement floués : Perte de la maîtrise de leur destin (oubliés, les Etats souverains, choisissant eux-mêmes leur politique !), tout se décidant à Bruxelles, à leur détriment d'ailleurs; et renoncement à la Paix, pourtant objectif premier de l'Union Européenne.

Ce qui se joue en Moldavie, c'est donc non seulement l'avenir du pays, son indépendance, mais aussi le partage d'influence russo-américain, et la paix dans la région. La Russie perdra-t-elle un nouveau territoire ? Et sans réagir ? L'Empire se rapprochera-t-il encore un peu plus de la Russie, pour mieux l'encercler, l'affaiblir, et au final, la dévorer ? C'est la domination du monde qui se joue, encore et toujours, pour l' Occident, nullement décidé à renoncer à son hégémonie.

Autant dire qu'une nouvelle poudrière vient de s'ouvrir. Si Washington ne peut parvenir à ses fins coloniales en provoquant, en douceur, de l'intérieur, une nouvelle révolution orange, gageons qu'il sera prêt à passer à la vitesse supérieure en employant la force. Nul ne doit lui résister. De son côté, la Russie de Poutine a relevé la tête; elle n'est plus décidée à se laisser broyer par les stratèges de l'Empire.

Pour préserver les chances de paix, il faut parvenir à l'édification d'un monde multipolaire. Equilibré. Si la Russie perd un nouveau territoire, nous nous éloignons de celui-ci. Et nul ne sait comment se terminera cette nouvelle lutte d'influence.

Résistons à la désinformation ! Oui, lecteurs, on nous ment.  La Russie, légitimement, doit maintenir son pré-carré. Sa politique est mesurée. La Moldavie, quant à elle, a voté démocratiquement. Nous ne devons pas tolérer de voir le verdict des urnes remis en cause par des étudiants remontés à bloc par les agents de l'Occident, vendant de manière éhontée le "paradis" libéral, prêts à tout pour discréditer la Russie.

La propagande doit cesser, en Moldavie comme dans les Médias. 

C'est toujours dans la zone des Balkans ou du Caucase qu'éclatent les guerres mondiales. Soyons sur nos gardes. 

L'étincelle pourrait partir du flanc oriental de l'Europe.

Et nous avons tout à perdre de cette pseudo Révolution orange. 

Eva 

N.B. L'article du Monde est infâme. "Fraude, mensonges", etc - la propagande éhontée commence !!!

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/04/08/moldavie-les-resultats-des-elections-nous-ont-brises-une-rage-folle-s-est-reveillee-en-nous_1178349_3214.html


TAGS : Caucase, Russie, Moldavie, ONG, Poutine, Gorbatchev, OTAN, Al Gore, Révolution range, ONG, Occident, Empire usraélien, Europe, UE, guerre, médiamensonges, Frédéric Delorca, Georgie, Ukraine, Balkans, démocratie, sioniste, défense de l'environnement, coup d'Etat, Sarkozy, paix ...


Alerte !
Ca bouge en Georgie aussi.

Mais cette fois, contre le tyran à la tête du pays, fanatiquement pro-Occident, pro-Atlantiste, pro-Sioniste... et terriblement va-t-en guerre ! Trop extrémiste, et donc gênant pour les Maîtres du monde. Gageons que ces troubles sont eux aussi provoqués par les dignitaires occidentaux, mais cette fois pour placer à la tête du pays une marionnette plus docile, et moins belliqueuse. Eva

__________________________________________________________________________

bear_and_eagle2.jpg



Je trouve à l'instant l'article du journaliste Frédéric Delorca. Il n'est pas dupe, lui non plus... évidemment !


Mercredi 8 avril 2009

Une nouvelle "révolution orange" en Moldavie ?

par Frédéric Delorca



P1010118-copie-1.JPGLa Moldavie était jusqu'ici avec Kaliningrad (qui appartient à la Russie) et la Serbie (toujours retenue aux portes de l'UE et qui a signé récemment un accord gazier avec Moscou) une des trois enclaves sur lesquelles la Russie pouvait jouer pour faire pression sur les Occidentaux en Europe. C'est aussi la plus fragile : c'est un petit pays pauvre, rural, à l'identité culturelle peu marquée (les russophones y sont nombreux, même hors de Transnistrie, et la langue roumaine n'y est pas très "académique").

Le président communiste Voronine (au pouvoir depuis 2001) après avoir pendant un temps joué la carte de l'adhésion à l'Union européenne s'était rapproché de Moscou, renonçant à la perspective d'un rattachement avec la Roumanie, voulu par les nationalistes de ce pays. Mais ce rêve du rattachement (qui a provoqué la sécession de la Transnistrie en 1991, aujourd'hui en passe de se réconcilier avec Voronine), un rêve qui mêle l'aspiration à rejoindre l'Union européenne à de vieux relents russophobes (dont les effets les pires se manifestèrent dans les années 1940), est loin d'être épuisé, à Chisinau comme à Bucarest, d'autant que beaucoup de Moldaves depuis 2002 ont acquis la double nationalité moldave-roumaine, tolérée par le gouvernement (notamment pour faciliter les perspectives de migration vers l'Union européenne).

Dimanche dernier à l'issue de la victoire du parti communiste (au pouvoir) au terme d'élections jugées régulières par l'
OSCE. A l'annonce des résultats, des manifestants protestant contre la victoire du Parti communiste aux législatives de dimanche avaient pénétré en force dans les bureaux de la présidence et dans l'enceinte du Parlement. D'emblée l'idée qu'il pouvait s'agir d'une "révolution colorée" manipulée de l'extérieur, comme en Ukraine ou en Géorgie, est venue à l'esprit des observateurs. Un député russe, Vladimir Pekhtine, a proposé de l'appeler la "révolution des lilas". Reuters hier témoignait de l'arrivée massive par bus entiers de gens de Roumanie pour soutenir les manifestations à Chisinau, une façon d'organiser des manifestations "spontanées" comme on en vit déjà à Belgrade, à Kiev, à Tbilissi.

Le président moldave Vladimir Voronine
a accusé la Roumanie d'être impliquée dans les violentes émeutes. Il a expulsé l'ambassadeur de Roumanie, et approuvé dans la foulée l'introduction d'un régime de visas avec la Roumanie (la Roumanie a introduit un régime de visas pour les Moldaves après son adhésion à Union européenne en 2007).  Il a déclaré aujourd'hui que les "sponsors des troubles" de Chisinau avaient quitté le pays et que 118 organisateurs des violences avaient été arrêtés tout en évitant de réprimer violemment les collégiens et lycéens mobilisés par les opposants. Les médias atlantistes français, à commencer par Le Monde, donnent la parole ce soir aux partisans des insurgés. La BBC qui rapporte les propos du responsable de son service Russie Mark Grigoryan estime toutefois que le PC moldave bénéficie du soutien populaire et que les émeutiers ont peu de chances d'obtenir gain de cause.

FD

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-30022500.html


Les manifestants moldaves attaquent le Parlement et le palais présidentiel
Les faits Moldavie : le président dénonce une tentative de coup d'Etat

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/04/08/moldavie-les-resultats-des-elections-nous-ont-brises-une-rage-folle-s-est-reveillee-en-nous_1178349_3214.html


Mercredi 8 avril 2009
  p1000118.jpg Quand on regarde la carte de l'Europe, on se rend compte que la Russie dispose de trois enclaves "non européisables à court terme", tributaires de son aide économique (des fournitures de gaz notamment) : Kaliningrad, qui lui appartient, la Moldavie de Voronine, et la Serbie (dont l'adhésion à l'UE reste problématique).

Le mâillon faible du dispositif est la Moldavie, petit pays pauvre, rural, à l'identité culturelle peu marquée (les russophones y sont nombreux, même hors de Transnistrie, et la langue roumaine n'y est pas très "académique").

Il n'est pas étonnant que certains aient songé à y mener une petite "révolution orange" à l'issue des élections législatives de dimanche. "Certains", c'est à dire peut-être certains éléments nationalistes roumains de Bucarest... peut-être aussi certains lobbies occidentaux (européens, voire états-uniens) ? Il est trop tôt pour le dire, mais on voit bien qui cette insurrection de l'opposition moldave favorise...  (certainement, c'est signé, comme d'habitude. eva)

http://delorca.over-blog.com/article-30015788.html



Victoire écrasante des communistes aux élections législatives en Moldavie



L'Union européenne s'inquiète de la crise moldave, dernier exemple en date de l'instabilité des pays frontaliers de l'UE à l'Est, mais cherche avant tout à ne pas en faire un nouveau sujet de friction avec la Russie.

 

 

 

1377445022-l-union-europeenne-s-inquiete

 

 

Pour des diplomates en poste à Bruxelles, il est trop tôt pour dire si le conflit entre le pouvoir et l'opposition à Chisinau débouchera sur un changement de régime, comme ce fut le cas en Ukraine, en Géorgie et dans d'autres anciennes républiques soviétiques.

Mais le soutien bruyant apporté par la Russie au président communiste moldave, qui a accusé le voisin roumain d'ingérence, illustre les risques d'escalade internationale du conflit.

Pour Andrew Wilson, du Conseil européen en relations internationales (ECFR) basé à Londres, l'Union européenne ne peut se contenter du rôle d'observateur dans cette crise.

"L'UE doit y aller, et elle doit y aller maintenant", dit-il en suggérant l'envoi sur place de Javier Solana, porte-parole de la diplomatie européenne, pour une mission de médiation.

"C'est vrai que ça mettrait sacrément en colère la Russie", concède-t-il, au moment où Washington tente de faire redémarrer les relations américano-russes sur de nouvelles bases.

La Moldavie est un enjeu géopolitique au même titre que cette demi-douzaine d'anciennes républiques soviétiques que Moscou appelle "l'étranger proche" et que l'UE qualifie de voisins de l'Est.

La Russie et les Occidentaux n'ont cessé ces dernières années de se lancer des accusations autour de cette question. Moscou peste contre l'élargissement de l'Otan à l'Est, qu'elle perçoit comme une agression, tandis que l'UE et les Etats-Unis reprochent à Moscou d'utiliser sa puissance pour faire pression sur ses anciens satellites.

La réaction européenne aux évènements de Chisinau a pour l'instant été très prudente. Les Vingt-Sept ont juste convenu d'envoyer un émissaire sur place pour observer l'évolution de la crise, mais on n'envisage à ce stade aucun autre rôle pour lui, explique un diplomate européen.

COMME EN UKRAINE?

Dans une déclaration publiée mardi, l'Union européenne a lancé un appel au calme, tout en rappelant au gouvernement moldave le droit des opposants, pour beaucoup d'entre eux pro-européens, à manifester librement.

Les Européens s'en tiendront là pour l'instant, estime-t-on dans les milieux diplomatiques à Bruxelles, même si la crise moldave a pris une tournure internationale mercredi avec les accusations lancées par Chisinau contre Bucarest.

Pour plusieurs analystes, la comparaison avec la "révolution orange" en Ukraine est inopportune. "Pour nous, cela n'a pas de sens", juge Luis Costa, de la Commerzbank, en soulignant que l'affaire moldave n'a suscité que peu de réactions dans la région.

Il n'empêche que toute impression d'apaisement serait trompeuse.

Joanna Gorska, d'Eurasia Forecasting, insiste sur le fait que la crise économique mondiale a durement frappé la Moldavie, en réduisant sensiblement les investissements et en diminuant les mandats envoyés par les immigrés moldaves, source essentielle de revenus dans le pays le plus pauvre d'Europe.

La prudence des Européens s'explique aussi par les négociations en cours pour tenter de résoudre l'épineuse question de la Transnistrie, région russophone de l'est de la Moldavie qui a fait sécession.

La Moldavie, la Transnistrie et la Russie ont convenu le mois dernier du déploiement d'un contingent européen qui remplacerait la force de paix russe déployée dans la province autonome, mais seulement après la conclusion d'un accord de paix global.

"Pour régler cette question, on a besoin de stabilité en Moldavie", note Joanna Gorska.

A plus court terme, la tension en Moldavie pourrait renforcer le flou qui entoure le lancement prévu le 7 mai à Prague du "Partenariat oriental" visant à renforcer les liens politiques et économiques entre l'UE et six anciennes républiques soviétiques - Ukraine, Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Moldavie et Biélorussie.

D'ores et déjà, des doutes existent quant à la présence à Prague du président biélorusse Alexandre Loukachenko, compte tenu des réserves européennes sur la situation des droits de l'homme à Minsk.

"Les invitations n'ont pas été lancées", se contente de commenter une porte-parole de la Commission européenne.

Version française Pascal Liétout

(article intégralement reproduit - Lu sur Vigi-Infos)

arton3121.jpgPas de partage ! Monde unipolaire ?


La mission mondiale nauséabonde de l’OTAN

L’OTAN, le bras principal à l’étranger du complexe militaro-industriel des Etats-Unis, ne fait que s’étendre. Sa raison d’être originale, le bloc soviétique supposé menaçant est mort depuis 20 ans. Mais à l’instar du complexe militaro-industriel lui-même, l’OTAN est maintenue en vie et continue de croître par des intérêts économiques bien établis, l’inertie institutionnelle et un état d’esprit officiel proche de la paranoïa, avec des groupes de réflexion qui cherchent désespérément des « menaces ».

Suite à http://www.michelcollon.info/index.php?view=article&catid=1%3Aarticles&id=1991%3Ala-mission-mondiale-nauseabonde-de-lotan&option=com_content&Itemid=2

banques.jpg

Nationaliser les banques ?

Le mal qui ronge la finance dévore à présent l’économie mondiale dont elle a tiré sa substance. Quand une banque s’écroule, une autre la rachète, garantissant ainsi que l’Etat devra la sauver, elle, puisqu’elle devient « too big to fail » (« trop grosse pour faire faillite »). Un peu partout, dans la précipitation et le couteau sur la gorge, le contribuable paie des milliers de milliards de dollars pour secourir les plus grandes institutions financières. Or nul ne sait combien d’« actifs toxiques » demeurent dans leurs entrailles, ni combien il va falloir encore payer pour acquérir la pile montante de leurs créances avariées. Le bilan de la déréglementation financière, le voilà.

suite à http://goudouly.over-blog.com/article-29957938.html


Succession confuse en Arabie saoudite 
Succession confuse
en Arabie saoudite

En Arabie saoudite, le roi Abdallah Ier (85 ans) donne des signes de fatigue. Il avait désigné son demi-frère Sultan (81 ans), ministre de la Défense et vice-Premier ministre, pour lui succéder. Mais celui-ci est atteint d’un cancer. Il est soigné depuis cinq ans et serait en phase terminale. Plusieurs autres prétendants sont atteints de la maladie d’Alzheimer.

Dans ces circonstances, le roi a nommé un de ses autres demi-frères, le jeune Nayef (76 ans) 2ème vice-Premier ministre en plus de ses fonctions de ministre de l’Information et de l’Intérieur (appréciez le cumul).

La rumeur n’a pas tardé à se répandre que le prince
Bandar (60 ans), fils biologique de Sultan et fils spirituel de George Bush Sr., que l’on dit en disgrâce pour avoir aidé au financement de l’attaque israélienne contre Gaza et dont on est sans nouvelles depuis des semaines, projetterait d’assassiner le roi pour faire monter son père sur le trône avant qu’il ne meure et laisse la couronne filer à Nayef et ses enfants.

Ces nouvelles ont suscité l’inquiétude, d’autant que le prince Nayef étant connu pour son rigorisme et son intransigeance, et le prince Bandar pour son implication dans presque tous les coups tordus de la CIA au Proche-Orient. Aussi le prince Talal, un autre prétendant, a-t-il demandé au roi de bien vouloir confirmer que le titre de vice-Premier ministre ne signifiait pas « prince héritier ».

L’étalage public de ces divergences affaiblit un peu plus la dynastie des mille princes alors que la majorité d’entre eux ont sombré dans la toxicomanie et que la révolte gronde dans plusieurs provinces.


http://www.voltairenet.org/article159489.html
.
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-29939225.html

 
Articles récents
 
 
 
 
Le rattachement de la gendarmerie au Ministère de l'Intérieur : Quels enjeux ?
 



PARIS (AFP) — L'humoriste controversé Dieudonné a annoncé samedi qu'il serait candidat "anti-sioniste" aux élections européennes du 7 juin, appelant tous les "infréquentables" à rejoindre sa liste en Ile-de-France.

Il a résumé son positionnement, lors d'une conférence de presse dans son théâtre parisien de la Main d'Or, par "l'anti-communautarisme et l'anti-sionisme".

"Les électeurs auront le choix d'un vote anti-sioniste clairement affirmé, qui ne se cache pas", a-t-il ajouté.

"Il faut se battre contre le système béké. On l'appelle comme ça en Guadeloupe. En France c'est le système sioniste, c'est exactement la même chose. Ce sont les esclavagistes et on est des esclaves. Il faut qu'on se libère!", a-t-il lancé, disant son admiration pour le leader du mouvement social en Guadeloupe Elie Domota.

"Le sionisme gangrène la France, c'est un danger", a-t-il affirmé. Selon lui, il faut également se battre "contre ce repli communautaire. Il faut que la République retrouve son sens et que nous chassions toutes les organisations mafieuses du type le Crif, de la République".

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29316376.html

   

liste complète 

 


 

Procès en Israël pour corruption au Congo : des diamants en échange d'un contrat de défense Par Yitzhak Danon, Globes (Israël) 18 février 2004 Un ancien officier de l'Unité Antiterroriste soutient que des responsables militaires, des hommes d'affaires et des personnalités politiques israéliens sont impliqués [dans cette affaire]. Yossi Kamisa, un ancien officier de l'Unité Antiterroriste de la Police des ...


 

Nourrir 9 milliards d'humains sans OGM, c'est possible

 




liste complète 
Les avoirs toxiques atteindraient 4.000 milliards de dollars 



Le piège d'Internet

Hugo Chavez :  
"Prenez la décision d'accorder 500 milliards
de dollars au FMI et à la Banque mondiale.
Cela revient à jeter de la viande aux vautours:
la situation ne fera qu'empirer"




L’OTAN soutient l’escalade de la guerre en Afghanistan
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13084






NS-Z-stop.jpg
Selon un proche de Dominique Strauss-Kahn,
le chef de l'Etat aurait demandé au président
du FMI d'être son premier ministre.

La proposition de Sarkozy à DSK
C'est un proche de Dominique Strauss-Kahn qui raconte l'histoire. Il y a
deux mois et demi environ, «le président de la République a demandé
à DSK s'il voulait être son premier ministre». Le directeur,
socialiste, du Fonds monétaire international a décliné l'offre.
«Si cela était arrivé, ça nous aurait achevés totalement»,
ajoute ce responsable du PS.


 

Le Premier ministre moldave, Zinaida Greceanii, a averti jeudi que les autorités de cette ancienne république soviétique majoritairement roumanophone n'hésiteraient pas à utiliser tous les moyens, y compris les armes, en cas de nouvelles manifestations violentes de la part de l'opposition.

 

 

 

684067073-le-premier-ministre-moldave-av

Dans une allocution télévisée à la nation, elle a accusé l'opposition de préparer de nouveaux rassemblements, vendredi et samedi, pour contester la victoire du Parti communiste au pouvoir aux élections législatives du 5 avril.

"Les organisateurs du plus grand crime jamais commis dans l'histoire de la Moldavie s'apprêtent à utiliser de nouveau nos enfants pour mettre à sac le siège du gouvernement dimanche", a déclaré le Premier ministre.

"Si nous autorisons cela, ce sera difficile d'éviter des victimes. Les policiers useront de tous les moyens, y compris les armes, pour préserver l'ordre constitutionnel dans notre pays".

Auparavant, la Russie a demandé à l'Union européenne et à la Roumanie de garantir la souveraineté de la Moldavie, où des émeutes post-électorales ont embrasé la capitale

Sur le blog de Sly (article cité en entier)

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 14/04/2009 19:21

Voyez la cassette vidéo de mon articleTout est monté en épingle par les médias occidentaux, et les provocations on sait d'où elles viennent... Belle mise en scène pour les médias collabos !eva

Eva R-sistons 14/04/2009 19:20

Vous brillez par votre esprit partisan, Mme, c'est votre droit.  Vous n'aimez pas les Russes, c'est votre droit, moi je les préfère aux Américains, ils ne sèment pas mort et désolation aux 4 coins de la planèteJe préfère voir l'Empire russe se renforcer, et équilibrer celui des USA et alliés. Ma mère a fait partie de l'oligarchie, tout appartenait dans la région à sa famille, pouah !Le communisme, je l'ai vu de mes yeux : Pas de misère, de sdf, de chômage, tout gratuit, produits Ie nécessité subventionnés, logements pas cher, etc, c'était beaucoup mieux que le capitalisme pour moi. Je préfère le communisme à l'oligarchie Je salue la renaissance de l'empire russe, enfin !Chacun son point de vuebonne soirée eva

Jullian Lilia 14/04/2009 17:13

Je vous invite, donc, de jeter un coup d'oeil sur cette page , est-ce que les jeunes qui ont participé aux manifestations anti-otan  ont été traité de cette façon?http://unimedia.md/?mod=news&id=10346

Lilia JULLIAN 14/04/2009 16:48

Vous briller par votre incompétence, Madame.  Votre sélection de diverses publications dans la presse française  me laisse perplexe!Il est notoire que de nos jours, La Russie veut recréer son empire, La Grande Russie.Il y a quelques jours,sur la 1-re chaîne TV russe, ORT, j'ai entendu Poutin critiquait tous ceux qui ont favorisé la chute ("razval" en russe) de l'URSS.  Voyez-vous, les Moldaves,  préfèrent la "démocratie" à l'occidentale (qui est loin d'être parfairte,certes) que de retourner dans le giron de la Russie. Avez-vous connu l'empire russe communiste? Moi, je l'ai connu, j'ai vécu en Moldavie, jusqu'à mes 30 ans (et cela il y a 20 ans, donc j'ai eu le temps de comparer et , surtout, d'apprécier). Les Moldaves, non plus, ne veulent pas vivre dans l'empire qu'essaye de récréer ,Poutine + Medvedev? Surtout les jeunes!!! Je n'arrive pas à comprendre votre réaction  aux événements en Moldavie! Moi, par contre, je soutiens tout autant les manifestations des anti-otan et antiG que les manifestations des jeunes Moldaves. Et puis faites un tour sur internet, trouvez la version angalse de Ziarul de garda, vous comprendrez les vraies raisons pour lesquelles les jeunes sont sortis dans la rue.Ce n'est pas parce qu'ils portaient les drapeaux européens qu'il faut dire, vous les altermondialistes, "il a raison Voronin". Pour ce qui est Ziarul de garda , lisez surtout  les articles d'investigation des journalistes sur les dérives du pouvoir local (corruption, traite des êtres humaines, etc).La version roumaine vous pouvez la lire aussi, en utilisant  le traducteur Reverso, bien qu'imparfait , c'est  compréhensible.Et puis laissons aux jeunes Moldaves le choix de découvrir par eux-mêmes, que l'Occident n'est ni un paradis, ni un modèle de démocratie non plus!

Eva R-sistons 11/04/2009 08:34

Mariana,Voronin n'est peut-être pas parfait, loin de là, mais le pire c'est de passer de la Russie à L'Empire (ennemi des peuples) militaro-financiercordialement eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages