2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 23:35
Voici le commentaire que j'ai reçu sur mon blog
http://sos-crise.over-blog.com 
Il concerne la journée sans achats du 4 avril
(voir
http://sos-crise.over-blog.com/article-29805761.html
et http://r-sistons.over-blog.com/article-29687576.html )

A relayer....

Reçu ce commentaire, que je répercute :


NOTE SPECIAL BANQUES
SUR LA JOURNEE DU 4 AVRIL :


samedi 4 avril,
retirons tous 500-1000€
de nos comptes (ou plus)
et remettons les 10-20 jours après
(calculer pour ne pas perdre d'interets -ou peu-)

Si le mouvement est bien suivi, cela peut faire peur aux banquiers, s'il se rendent compte que la prochaine fois, ce mouvement pourrait être encore plus radical...

L'avantage est que nous ne faisons pas faire faillite aux banques, mais que nous leur infligons ainsi de grosses perturbations, sans grève, donc sans gêner nos concitoyens: et même si les banquiers sont au courant du mouvement, ils seront de toutes facons dans l'incapacité de prévoir quelle somme sera prelevée au total sur le territoire, et quand cette somme sera exactement restituée. Car chacun le fera selon son choix personnel (10 à 20 jours, petit à petit, etc...).

Par contre, l'impact sera lui effectif, car synchronisé sur un seul jour...

Si ce genre d'initiatives se transmet à d'autres pays, à toute l'Europe, ou ailleurs, imaginez le moyen de pression sur les banquiers, si on arrivait à synchroniser cela le même jour: ce serait comme un coup de bélier dans l'institution bancaire mondiale...

A vous de voir !

C'est hyper simple, vous passez à la banque ...
Commentaire n° 1 posté par bluff hier à 12h50


Commentaires
ou courriels  reçus :


Bonjour,

avec un ami, nous forwardons le mail d’action contre les banques mais
en donnant comme date le 24/25 avril.

En effet le 24 est un vendredi permettant à beaucoup qui finissent plus d’aller à leur banque si cette dernière n’est pas ouverte le samedi.

 

En clair, éviter que les banques ne prêtent que quand ça va bien, et qu’elles cessent de prêter quand ça va mal. Pour cela, on peut par exemple les obliger à mettre de côté plus d’argent quand la croissance est là, pour éviter qu'elles se trouvent à découvert une fois la crise venue. Ou mettre fin au mouvement qui oblige les banques à sacrifier au principe de la "juste valeur". En apparence, c’est assez logique : la méthode consiste à inscrire les actifs au bilan à la valeur que leur accorde le marché. Le problème, c’est quand le marché déraille : la valorisation déraille aussi, les bilans sont plombés, et les banques ont un besoin urgent de fonds propres... Il y a sans doute peu de chances que la France obtienne gain de cause sur ce plan là, car les Etats-Unis sont farouchement opposés à une remise en cause de ce principe. En réalité, aucune solution concrète n’a été proposée par le grand capital.


La France
souhaite que les ressources du FMI augmentent. L’Union européenne a d’ailleurs annoncé une hausse de sa contribution à hauteur de 75 milliards d’euros. Elle souhaite aussi que le fonctionnement de l’Institution dirigée par Dominique Strauss-Kahn soit revu, pour donner aux pays émergents une plus grande influence, à travers une réforme des droits de vote et un changement du processus de nomination du directeur général, pour qu'il ne tienne plus compte de la nationalité des candidats, comme c’est officieusement le cas. Il s’agit enfin de donner à la Banque mondiale la possibilité de prêter de l’argent aux pays les plus pauvres, qui n’ont pas assez d’argent pour procéder à une relance budgétaire. Ceci, afin qu’ils puissent creuser leur déficit et booster l’activité. La population tire le diable par la queu. c'est le souhait du grand capital.


Commentaire n° 1 posté par
zodo aujourd'hui à 17h57



_________________________________________________________________________________________



Attention ! Il y a eu un problème technique sur le
dernier post
(inversion d'informations...),
j'ai rectifié. Eva
(R-sistons à l'intolérable, + de 210.000 visiteurs individuels


________________________________________________________________________________________________________


Attac
et le G20



- 

Revue de presse actualisée 1er avril 18h00

- Vidéos de la manifestation face G20 de Paris par eco89
- Le site consacré à la mobilisation :
www.stop-g20.org
- Le rapport d’Attac France pour le G20 :
De la fin des paradis fiscaux aux taxes globales
- Le tract :
Nous ne paierons pas pour leur crise ! Venez le dire avec nous, samedi 28 mars
- La plaquette :
La crise pour les nuls
- Décryptage :
Pourquoi se mobiliser à l’occasion du G20 de Londres ?
- Pour en savoir plus :
le dossier complet consacré au G20


Les liens, cliquer ici :

http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1129


Qu’est ce que le G20 ?
Le Groupe des 20 (ou G20) est un forum économique qui a été créé en 1999, après la succession des crises financières dans les années 1990. Composition du G20 Les membres du G20 sont représentés par les ministres des finances et les directeurs des banques centrales des 19 pays suivants : Pays : Allemagne, Afrique du Sud, Arabie saoudite, (...)

G20 : le nouveau consensus de Washington est arrivé
Le résultat de la réunion du G20 à Washington le 15 novembre 2008 est dérisoire et indécent. La déclaration adoptée par les gouvernements est un modèle du genre « réaffirmation des principes du néolibéralisme ». Pas un seul dogme ayant présidé à la financiarisation de l’économie mondiale qui a conduit à la crise n’est absent de (...)

Conseil européen : l’Allemagne et la France verrouillent l’Europe
La brouille franco-allemande n’aura été que de courte durée. À l’approche du G20, le Conseil européen des 19 et 20 mars aura été marqué par la volonté des deux États d’imposer leurs vues à l’ensemble des Vingt-Sept : la crise est financière, elle n’est que financière, et elle sera forcément résolue par une (...)

De la fin des paradis fiscaux aux taxes globales
Rapport préparé par : Jacques Cossart, Gérard Gourguechon, Jean-Marie Harribey, Aurélie Trouvé Résumé La crise qui submerge le monde depuis deux ans est indissociable d’une recherche du profit à tout prix et du développement de mécanismes financiers extrêmement dangereux pour la stabilité de la finance et de l’économie. Les (...)

Attac France salue la décision du G20 de mettre en place des taxes globales sur les revenus financiers et le carbone.
De source proche du dossier, les présidents Barack Obama et Luiz Inácio Lula da Silva suivis par Nicolas Sarkozy auraient conclu un accord pour que le prochain G20 puisse déboucher sur une fiscalité internationale unique sur les revenus financiers et sur les hydrocarbures, mais aussi sur la fin des paradis fiscaux et l’application (...)

G20 : Beaucoup de bruit pour pas grand-chose
Fallait-il attendre quelque chose de la réunion du G20 ? Sachant que les gouvernements des pays les plus riches et les plus puissants du monde avaient une responsabilité écrasante dans la dérive du système économique et financier international pour avoir mené des politiques dont les maîtres mots étaient « tout pour la rentabilité financière » (...)

http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1129

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Résister - militer - libérer
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages