24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 00:35




Chine-mde-dollar-bleistrach.jpg
Sommaire :
Alerte St Pierre et Miquelon :
Ca bouge aussi !

Un Nouvel Ordre Mondial chinois
à la place de l'Occidental ?
Editorial d'Eva

Mes amis,

Pour moi, la montée en puissance de la Chine représente une grande chance pour le monde, qui a tant besoin d'équilibre, de vision pacifiée, et - oserais-je le mot ? De Sagesse. La Chine, pays de Confucius, saura-t-elle inspirer, par exemple avec la Russie et l'Inde, un autre cours aux événements ? Nous devons tous le souhaiter.


Ce pays représente aujourd'hui une véritable locomotive pour l'économie mondiale en perte de vitesse, essoufflée et même exsangue. Une bouffée d'oxygène, avec ses liquidités : " Les entreprises chinoises se sont livrées à une débauche d’achats. Que ce soit en Iran, au Brésil, en Russie, au Venezuela, en Australie ou en France, elles ont fait main basse sur des dizaines de milliards de dollars d’actifs, qu’elles ont pu se procurer à prix réduits en raison de la crise financière. Ces opérations ont permis à la Chine de s’assurer des réserves de pétrole, de minerais, de métaux et d’autres ressources naturelles stratégiques dont elle a besoin pour continuer à alimenter sa croissance.."(Socio13.wordpress.com)

Mieux : En pleine débâcle financière planétaire, il semble que la Chine ait le désir de promouvoir un nouvel ordre mondial : " Xie Xueren a demandé à la communauté internationale d’accélérer les réformes des institutions financières internationales et de construire un nouveau système, “juste et honnête, compatible et ordonné ”.

De surcroît, la Chine appellerait de ses voeux une meilleure protection des intérêts des pays en voie de développement, et une participation plus juste des Etats émergents dans les grandes institutions internationales.

En clair, cela voudrait dire plus de justice, et donc plus de paix, moins d'égoïsme et d'unilatéralisme... Ce langage est totalement neuf - et d'ailleurs il rejoint celui de la Russie. Sommes-nous à l'aube d'une ère nouvelle ?

Personnellement, au lieu de déplorer (comme les Médias vendus aux instances militaro-financières de l'Occident qui malmènent le monde) la montée en puissance de la Chine - et accessoirement de la Russie et de l'Inde, ainsi que de certains pays d'Amérique Latine comme le Brésil et le Vénézuela -,  je vois une chance pour la paix, et pour les peuples, se lever. Alors que l'horizon s'obscurcit pour tous, l'espoir viendra-t-il de la Chine ? Avec un Obama aux Etats-Unis, même mal entouré et ligoté par les lobbies néo-sionistes, des morceaux d'un puzzle nouveau se mettent peut-être en place sous nos yeux. Grâce à la sage prévoyance de nos amis chinois, qui ont su amasser pendant que nous dépensions sans compter dans une spirale consumériste sans fin, que nous nous endettions d'une manière absurde,  et que nous mettions en place un Système virtuel effroyablement inégalitaire, fou, et totalement irresponsable !

Alors, détournons les yeux de l'Occident prédateur et va-t-en guerre, et, pour une fois, observons l'astre chinois. Il nous réserve peut-être d'excellentes surprises, au moment où le désespoir gagne toute la planète... 

Eva

TAGS : Chine, Russie, Inde, Vénézuela, Obama, Etats-Unis, Nouvel Ordre Mondial, Occident, Médias, Xie Xueren, Australie, Iran, Confucius, France...



LES CHINOIS VEULENT UNE NOUVELLE MONNAIE

24-25 Mars 2009 : Les Russes ont lancé l'idée
(ici la dépêche Novosti), les Chinois l'ont adopté. Tout en acceptant d'acheter encore du Bon du Trésor US (ils n'ont pas le choix), ils veulent une nouvelle entité qui ne soit plus basée sur le dollar... Allez sur le site de la Banque Centrale de Chine et cliquez sur "publications" pour comprendre ce qui se passe en ce moment. Les Chinois possèdent 1 Trilliard de dollars en Bons du Trésor US (voir ce papier de CNN), une arme qui pourrait être fatale, mais pour les deux pays, sauf en cas de crise politique. Dans ce cas, les Américains seraient obligés de se mettre en banqueroute.
Et comme ils ont appuyé sur le bouton nucléaire du rachat de leur propre dette tout le monde s'inquiète...
http://www.jovanovic.com/blog.htm

La Chine n'attend rien du G20 :

La Chine pourrait poursuivre ses propres objectifs, selon certains analystes, si le sommet du Groupe de 20 (G-20) des pays industrialisés et émergents ne réussit pas à définir une stratégie de relance de l’économie mondiale, à cause des divergences entre les États-Unis et l’Europe.




450_ap_china_08102512

BEIJING, 18 mar (IPS) -

"On sait que l’échec des négociations internationales au sommet de Londres de 1933  a fourni les bases de l’émergence des États-Unis comme puissance financière”,  a remarqué un éditorial du journal influent chez les Chinois de Shangai Diyi Caijing Ribao.


“Dans la cadre de l’actuelle débâcle, sans précédent, du système financier dépendant des Etats-Unis, est-ce que la Chine pourrait aspirer à créer un nouvel ordre mondial si le sommet de Londre échoue? “le 2 avril, s’interroge-t-il.


La Chine n’espère pas grand chose de ce sommet du G-20, à en juger par la réthorique officielle.


Le vice-président de la banque Populaire de Chine, Wu Xiaoling,n’a pas été trés optimiste sur les résultat dans sa conférence de presse à Shangai. “Il est impossible que se dégage un accord concret. Nous ne devons pas nous faire beaucoup d’illusions” a-t-il déclaré. ”Pour cela il nous faut hausser le ton”.

Et pourtant, Beijing a consacré beaucoup d’effort à la préparation du sommet. Des fonctionnaires des ministères de Commerce et de Finances, comme de la Banque centrale et comme de la Commission de Régulation Bancaire ont été envoyés à Londres au début de ce mois pour forger et pour faire avancer une stratégie unie à la réunion d’avril.


Divisés en deux groupes, ces autorités financières travaillent pour asseoir les bases de la participation de la Chine dans ces vastes négociations, en vue en particulier de la réforme du Fonds monétaire international (FMI) et d’autres organes multilatéraux de crédit, pour définir l’ampleur  et la coordination des mesures de stimulation et le commencement d’un système de régulation internationale.


La position de la Chine a commencé à s’esquisser à la réunion de ministres des finances du G-20 du week-end, préparatoire du sommet d’avril.

Le titulaire du portefeuille Xie Xueren a demandé à la communauté internationale d’accélérer les réformes des institutions financières internationales et de construire un nouveau système, “juste et honnête, compatible et ordonné”.


Wu Xiaoling est d’accord avec Xie. Les nations industrielles doivent manifester  une plus grande responsabilité dans la protection des intérêts des pays en développement et donner aux économies émergentes plus de pouvoir dans les institutions internationales comme le FMI.

“Le FMI devra augmenter la participation des économies émergentes et traiter tous les membres avec égalité” a-t-il remarqué. “”Il faudrait mettre en application un nouvel ensemble de normes pour réguler l’économie mondiale, autour des superpuissances”.


À la réunion de ministres des finances la grandeur du désaccord est restée également  dévidente entre les États-Unis et l’Europe. Avec l’appui de la Grande-Bretagne et du Japon, des fonctionnaires américains essaient d’obtenir un accord pour  que les gouvernements poussent plus encore leurs mesures de stimulation.


Mais les nations européennes sont prudentes quand il s’agit de mesures d’accroissement de leur endettement. En revanche elles cherchent à promouvoir une plus grande régulation et une supervision qui prétendent éviter une plus grande détérioration de l’économie mondiale.


Les différences entre les États-Unis et l’Europe et l’approfondissement de la crise économique ont détourné le débat sur la responsabilité de la Chine dans les déséquilibres économiques internationaux, qui ont gangrené les cercles financiers à la fin de 2008.


A la grande désillusion de Beijing, les différentes opinions ont aussi repoussé le programme  du sommet d’avril vers une augmentation des contributions au FMI, au lieu de discuter de sa réforme.


“Les nations industrialisées ont laissé sur le bord de la route ce qui aurait du être le sujet central du sommet, comment réformer le FMI”, a soutenu Xu Mingqi, économiste de l’Académie de Sciences Sociales de Shangai.


Au lieu de discuter sur la manière de redistribuer les droits de vote dans l’institution argumente Xu, les gouvernants auraient à décider comment créer un mécanisme monétaire qui s’applique aux pays à devises fortes et qui sert à protéger les intérêts des investisseurs mondiaux.


Quant au premier ministre chinois il s’est rapporté au sujet dans sa conférence de presse annuelle de la semaine passée. Wen Jiabao a dit être “préoccupé” par la sécurité des actifs de la Chine aux Etats-Unis, et a demandé à Washington des garantis à propos du maintien de leur valeur.


La Chine est le plus grand possesseur de bons du trésor des Etats-Unis. le montant de ses avoirs a grimpé à  696.000 millones de dollars le 31 décembre 2008.

Ce pays a aussi à lutter contre la chute de la demande internationale, alors que son économie basée sur les exportations en dépend, mais Beijing voit la crise comme une opportunité pour faire avancer ses objectifs visant à augmenter son poids dans le concert mondial et sa voix dans les organismes multilatéraux de crédit.


Dans derniers mois, Beijing a fait les premiers pas vers la transformation de sa monnaie, contrôlée et partiellement convertible,dans le sens d’ une devise régionale par le truchement de prêts et d’accords commerciaux régionaux établis sur la base du  yuan.


De plus, la Chine a promis contribuer avec ses énormes réserves de divisées au fond de rachat du FMI à condition que son droit de vote augmente dans l’institution.


La participation des pays BRIC, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, dans le FMI est de 9,62 pour cent du total, environ la moitié de celle des États-Unis.

Quelques économistes chinois ont averti les autorités de ne pas compromettre des fonds vers le FMI avant que les États-Unis ne perdent leur droit de veto.

“Alors que si la Chine choisit d’injecter une grande quantité de l’argent au FMI, elle n’aura pas senti pour autant augmenter son poids de l’institution”, a dit Yu Yongding, président de l’Institut d’Économie et de Politique Mondiale, de l’Académie chinoise de Sciences Sociales,sur le site des nouvelles en anglais la Chine Daily, “puisque les États-Unis ont le droit de veto dans les décisions”

Mais d’autres spécialistes considèrent qu’il y a un plus grand espace pour que la Chine arrive à ses objectifs et propose une coopération directe avec les Etats-Unis.


“Je jouerais plus  le G2, les États-Unis et la Chine que le G-20 pour résoudre la crise”, a remarqué Liu Yuhui, économiste de l’Institut d’Études Financières, de l’Académie de Sciences Sociales.


“Je ne crois pas qu’il y ait des grandes progressions au sommet du G-20″, a remarqué Liu. “Le FMI est une institution avec un pouvoir économique distribué de forme rigide et il faudra  beaucoup de temps de changer le statut social quo”.


traduit par Danielle Bleitrach pour
http://socio13.wordpress.com

(FIN/2009)


http://socio13.wordpress.com/2009/03/23/economie-chine-sans-attentes-pour-le-sommet-dug-20-par-antoaneta-bezlova/

Pékin fait son marché autour du monde

i95836chine1

illustration : Tom Albanese, le directeur de Rio Tinto (métaux), et Xiao Yaqing, le président de Chinalco signent un accord, Londres, 12 février 2009
DR
 
Grâce à leurs abondantes liquidités, les entreprises chinoises multiplient les achats à l’étranger. Aucun secteur n’échappe à l’appétit des investisseurs venus d’Extrême-Orient. La Chine signe des contrats y compris avec l’iran malgré les mises en garde des Etats-Unis.
  
Au mois de février, les entreprises chinoises se sont livrées à une débauche d’achats. Que ce soit en Iran, au Brésil, en Russie, au Venezuela, en Australie ou en France, elles ont fait main basse sur des dizaines de milliards de dollars d’actifs, qu’elles ont pu se procurer à prix réduits en raison de la crise financière. Ces opérations ont permis à la Chine de s’assurer des réserves de pétrole, de minerais, de métaux et d’autres ressources naturelles stratégiques dont elle a besoin pour continuer à alimenter sa croissance. L’ampleur même des contrats perturbe les marchés énergétiques et attise les craintes sur la disponibilité future de ces ressources et leur prix dans des pays comme les Etats-Unis.


Il y a encore quelques mois, de nombreux Etats accueillaient avec suspicion ces offres venant de Chine. Mais, à présent que les entreprises et les banques hésitent à fournir de l’argent à des entreprises en difficulté ou qu’elles n’en ont plus les moyens, la Chine, qui dispose d’abondantes liquidités, est devenue une nouvelle locomotive du prêt et de l’investissement. Le 12 février, le géant chinois de l’aluminium Chinalco a signé avec le groupe australien Rio Tinto un contrat de 19,5 milliards de dollars [14,4 milliards d'euros] qui doublera sa participation dans la deuxième entreprise minière du monde. Les 17 et 18 février, China National Petroleum, la principale entreprise gazière et pétrolière, a signé avec la Russie et le Venezuela deux accords distincts, en vertu desquels la Chine s’engage à fournir respectivement des prêts de 25 et 4 milliards de dollars en contrepartie de livraisons de pétrole à long terme. Enfin, la China Development Bank a signé, le 19 février, un contrat similaire avec Petrobras, la compagnie pétrolière brésilienne, à qui elle a consenti un prêt de 10 milliards de dollars en échange de pétrole.


Malgré le net ralentissement des flux financiers mondiaux, la Chine a considérablement accru ses investissements à l’étranger. En 2008, ses opérations de fusion-acquisition à l’international ont représenté 52,1 milliards de dollars. En janvier et février 2009, les entreprises chinoises ont déjà investi 16,3 milliards de dollars à l’étranger. A ce rythme, le chiffre de 2009 pourrait représenter le double de celui de l’année dernière. Les médias officiels chinois présentent cette frénésie d’achats comme un phénomène ne se produisant qu’une fois par siècle, et certains analystes dressent un parallèle avec le Japon des années 1980. “Que la Chine ait commencé à investir ou à acquérir des entreprises de ressources minières à l’étranger à des prix relativement bas pendant la crise économique mondiale est parfaitement normal. Le Japon en a fait autant pendant les années de sa bulle économique”, remarque Xu Xiangchun, directeur de Mysteel.com, une société de recherche et d’études.


Les entreprises chinoises ne sont pas les seules à profiter de la crise économique pour venir en aide à d’autres tout en y trouvant leur compte. Le gouvernement chinois s’est lui aussi porté au secours de pays en difficulté, tels que la Jamaïque et le Pakistan, dont il veut se faire des alliés, en leur consentant des prêts bonifiés. Les consommateurs chinois dépensent également leur argent à l’étranger. Lors d’un voyage organisé en février par une agence immobilière, un groupe de 50 Chinois s’est rendu à New York, Los Angeles et San Francisco pour acquérir des immeubles à des prix sacrifiés en raison de la crise immobilière. A la fin du même mois, le ministère du Commerce chinois a mis sur pied une expédition similaire mais en invitant, cette fois, des sociétés. Le ministre, Chen Deming, a accompagné 90 chefs d’entreprise. Ces derniers ont signé pour 10 milliards de dollars de contrats en Allemagne, 400 000 dollars en Suisse, 320 millions en Espagne et 2 milliards en Grande-Bretagne. La plupart des transactions portaient sur l’acquisition de biens de consommation, parmi lesquels de l’huile d’olive, 3 000 Jaguar et 10 000 Land Rover. Le ministère du Commerce a annoncé son intention d’organiser d’autres missions d’investissement à l’étranger dans le courant de l’année et il est probable que les itinéraires incluront les Etats-Unis, le Japon et l’Asie du Sud-Est.


Les prochaines cibles pourraient être des constructeurs automobiles étrangers. Le 23 février, Weichai Power, un fabricant de moteurs Diesel, a annoncé sa décision de racheter pour 3,8 millions de dollars les produits, la technologie et la marque de l’entreprise française Moteurs Baudoin, qui conçoit et fabrique des équipements de propulsion marine. Il s’agissait d’un contrat relativement modeste, mais Chen Bin, le directeur général du département industriel de la Commission nationale pour le développement et la réforme, a laissé entendre que des acquisitions plus importantes étaient en préparation. Dans les coulisses d’une conférence de presse sur l’économie donnée en février, il a rappelé que les constructeurs automobiles étrangers avaient des problèmes de trésorerie tandis que leurs homologues chinois avaient “besoin de leur technologie, de leurs marques, de leur talent et de leurs réseaux de vente. Mais les entreprises chinoises auront des difficultés à stabiliser les activités de constructeurs étrangers et maintenir leur croissance”, a reconnu Chen Bin, avant d’ajouter que, si les sociétés chinoises étaient partantes, “le gouvernement les soutiendra[it]“.

 
 
Ariana Eunjung Cha
The Washington Post

Iran-Chine : un contrat qui dérange 
 
Pékin et Téhéran ont conclu un contrat de 3,2 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros) pour l’exploitation du gisement gazier de South Pars, dans le golfe Persique. La Chine doit aider l’Iran à exploiter ce gisement, qualifié de plus grande réserve de gaz naturel du monde, rapporte le webzine iranien Mardomak. Le contrat prévoit la production de 10 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) sur une durée de trois ans.

Les médias iraniens se sont fait largement l’écho de cette nouvelle. Ce contrat montre que la Chine n’est pas très sensible aux appels lancés récemment par le président américain Barack Obama, qui a renouvelé les sanctions américaines contre l’Iran. Il a également demandé aux autres pays de ne pas coopérer avec la République islamique, car elle refuse de suspendre son programme nucléaire, malgré plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies en ce sens.

http://socio13.wordpress.com/2009/03/23/chine-%e2%80%a2-pekin-fait-son-marche-autour-du-monde/




St-Pierre.jpgVue de St  Pierre et Miquelon

Alerte ! Saint-Pierre et Miquelon,
ça bouge aussi ! 

19/03/2009

Social : Un SOS à Sarkozy !

Plusieurs centaines de personnes de Saint-Pierre-et-Miquelon
ont formé mardi un SOS devant la préfecture.

Cette manifestation sous forme d’appel de détresse à l’attention du président Nicolas Sarkozy était organisée par le collectif pour l’extension du plateau continental.


Agrandir la zone maritime


La population de cette collectivité, seule terre française en Amérique du Nord, veut que le gouvernement dépose une demande auprès des Nations unies pour agrandir sa zone maritime. Cette réclamation est autorisée par une récente disposition du droit à la mer. La requête pourrait pousser le Canada, qui revendique également la zone, à s’asseoir à la table des négociations. Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel peuplé de seulement 6.000 âmes, pourrait ainsi obtenir certaines contreparties économiques, nécessaires au développement de la collectivité.


La situation pourrait «  dégénérer »


Pour l’heure, le collectif mène des actions pacifistes mais son coordinateur Bernard Lesoavec affirme que cela pourrait aller crescendo et que le "gouvernement devrait assumer l’entière responsabilité si les choses devaient dégénérer".


Mardi, lors de la manifestation, les vitres de la préfecture, symbole de l’Etat, ont été bouchées avec des tissus, et des fusées de détresse ont été lancées vers la mer, qui a nourri par le passé cet archipel et qui doit rester l’avenir de ce dernier, comme le proclament les banderoles des manifestants. "C’est l’avenir de nos enfants qui est en jeu", a affirmé un Saint-Pierrais. "On se bat avec l’énergie du désespoir".


Le collectif veut une réponse avant la fin du mois. La France a d’ores et déjà demandé une extension de la sorte pour plusieurs de ces territoires ultramarins, comme les Antilles, la Nouvelle-Calédonie et les îles Kerguelen.

http://saintpierremiquelon.rfo.fr/infos/actualites/social-un-sos-a-sarkozy_1616.html

Sélection
de liens 


Afghanistan, ce qu'Obama ne dit pas !

obama cbs.jpg

De Bruxelles,

 

Hier, sur CBS, Barack Obama a présenté les grandes lignes de sa politique afghane - qui sera détaillée dans quelques jours.

 

Il s'agit d'une "stratégie globale" mélant augmentation des troupes, formation de la police et de l'armée afghanes (la France sera amenée à jouer là un rôle accru),  aide civile et diplomatie régionale active.

 

Le but?

 

"S'assurer qu'Al Qaida ne peut pas attaquer le territoire américain, ni les intérêts américains, ni nos alliés".

 

Oubliés donc la promotion de la démocratie et l'établissement d'un état de droit moderne.

 

Cette stratégie réaliste de "retrait" est dénoncée comme "minimaliste" par John McCain.

 

Mais ce n'est pas, à mon avis, le plus important.

 

Il y a autre chose qu'Obama n'a pas dit publiquement.

 

Quelque chose d'essentiel.

 

C'est que, pour son administration, la vraie guerre, celle contre Al Qaida, ne se déroulera pas en Afghanistan mais au Pakistan. 

 

Ce week-end, à Bruxelles, lors d'une conférence organisée par le "German Marshall Fund", l'envoyé spécial d'Obama pour "AfPak" (Afghanistan-Pakistan), Richard Holbrooke, nous a déclaré ceci (le texte intégral est ici):

 

"Ceux qui représentent la vraie menace directe contre [nous, les Etats-Unis et l'Europe], ceux qui ont planifié le 11 septembre, ceux qui ont assassiné Benazir Bhutto, ceux qui ont probablement commis l'attentat contre l'équipe de cricket à Lahore..., ceux-là ne sont pas en Afghanistan mais au Pakistan, dans l'Ouest et dans une partie du Baloutchistan.(...) C'est là que se situe le coeur du problème."

 

Il a ajouté:

 

"Mais il n'y aura pas de troupes occidentales, de soldats, au Pakistan. C'est la ligne rouge du gouvernement pakistanais."

 

Comment l'administration américaine compte-t-elle alors gagner là bas contre Al Qaida et ses alliés?

 

De trois façons, discrètes, dont Obama n'a pas parlé et qui sont pourtant au centre de sa stratégie globale:

 

1/ Holbrooke a dit vouloir associer la Chine, l'Iran et surtout l'Inde à la résolution du problème.

 

Ce qu'il avait en tête, sans le dire, c'est le problème du Cachemire, et plus généralement la crise indo-pakistanaise qui "fixe" 80% des troupes pakistanaises à la frontière indienne et qui empêche donc le gouvernement local de s'attaquer aux talibans dits "irréconciliables" (même s'il le voulait vraiment).

 

Richard Holbrooke mène donc une diplomatie secrète très active afin de diminuer la tension entre Dehli et Islamabad.

 

Pourquoi secrète? Parce que l'Inde ne veut, en aucune manière, qu'une puissance étrangère se mèle publiquement de sa politique extérieure, particulièrement dans cette affaire. 

 

2/ Toujours lors du Forum de Bruxelles, quelqu'un a interrogé Holbrooke sur les drones américains qui, depuis quelques semaines (quelques mois?) frappent les djihadistes et les talibans "irréconciliables" à l'ouest du Pakistan.

 

"Quel drones?" Holbrooke a répondu, hilare, sans vraiment cacher qu'ils étaient là et bien là.

 

Et qu'évidemment ils étaient le deuxième pilier caché de cette stratégie de sortie...

 

3/ Et puis, l'envoyé spécial d'Obama a dit que la plupart des jeunes recrues talibans ne partageaient en rien l'idéologie du mollah Omar, qu'ils combattaient uniquement pour de l'argent, plus d'argent que ne reçoivent les soldats de l'armée régulière afghane (ou pakistanaise, même si Holbrooke n'a pas apporté cette précision là).

 

On voit donc bien que le troisième pilier de l'a vraie "exit strategy" sera le "rachat" de ces jeunes talibans (les "insurgés par accident", comme on dit à Washington), et de certains de leurs chefs, par des dollars, des euros ou des yens (le Japon étant, dans cette affaire afghane, un très gros contributeur depuis le début)... 

 

Comme cela s'est fait en Irak par le général Petreaus.

 

Bref, une stratégie fondée d'abord sur la "real politik", qu'Obama n'ose pas (encore?) assumer publiquement.

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/03/23/afghanistan-ce-que-va-vraiment-faire-obama.html



Jean-Pierre Elkabbach,
du journalisme de révérence
au journalisme communautariste.
par Eva
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-29390219.html

La présidence européenne de Sarkozy fut l'occasion de creuser un peu plus un sujet mystérieux : celui de la présence au sein des Institutions Européennes d'observateurs Israëliens permanents, tant au niveau des organes de réflexion, de décision que d'action de l'UE.

Des contacts fréquents et discrets 2007-8 entre l'UE et TelHaviv ont abouti à cette situation étrange.

Plus étrange encore, les députés européens n'avaient pas été mis au courant de ces tractations : ils ont découvert cela une fois mis devant le fait accompli. Cette situation n'a donc pas été entérinée par le suffrage universel.

A priori, rien de bien étonnant, puisqu'Israël figure dans la nomenclature des états démocratiques recensés par l'ONU.

Seulement, il s'agit d'une présence permanente de nombreux observateurs au sein des Institutions.

I

Un ETAT plus endetté que la France, une poudrière nucléaire et conventionnelle, un grand trafiquant d'armes comme la France :



Si nous tenons compte qu'Israël, Etat pas plus grand que la superficie d'un département français, est doté de tout l'arsenal nucléaire et militaire d'un pays occidental moderne et que ses relations avec ses voisins arabes sont pour le moins chaotiques et sujettes à de nombreuses tribulations, qu'est-ce que l'Europe a donc à gagner d' un tel rapprochement ?

Rien. Strictement RIEN.

Surtout que ce pays pratique le trafic d'armes à grande échelle... comme la France et la belgique, entre autres, qui lui en vendent largement d'ailleurs.

Ce rapprochement n'est pas fait dans l'intérêt des Européens, on s'en doute, mais du petit état hébreu et vindicatif.

Si Israël passe pour un pur état démocratique, ses pratiques policières s'apparentent à celles d'une dictature : la torture est légitimée à tous les étages de l'appareil d'Etat, sauf les jours de prières. (Sabbat) Le Délit D'INTENTION (voir le Film Minority Report avec Tom Cruise) y est une pratique constante (ce qui est contraire aux principes républicains de la vieille Europe.).

On pourrait le comprendre si "l'ennemi" était à ce point menaçant que les quelques roquettes tirées de l'enclave de Gaza pouvaient mettre en péril une des meilleures armées du monde soutenue par les USA de façon inconditionnelle, ...mais l'efficacité de la défense terrestre et aérienne de l'Etat Hebreu a tôt fait d'exploser en vol ces quelques pétards mouillés qui visent en général toujours le même terrain vague. 

II

Turquie et Israël au sein de l'Europe : 2012 ?

Plus sérieusement, il s'agit de mettre à exécution la prochaine étape qui verra l'avènement du fumeux NOUVEL ORDRE (et non Paix) MONDIAL, sorte de dictature politique, économique, financière... que les élites occidentales ont prévues d'appliquer à toute la planète SANS CONDITION.

Sarkozy-candidat nous avait promis qu'il s'opposerait toujours à l'entrée de la Turquie dans l'Europe sous prétexte qu'elle n'était pas continentale : il nous a menti puisqu'il lui a promis une vraie place, le 14 juillet 2008 à Paris, si dans le même temps elle acceptait l'Union Pour la Méditerranée. (UPM)

Après la Turquie, voilà donc venir ISRAËL...cher au coeur des Sarkozy, Kouchner, BHL, Strausskahn,... mais auquel les Français resteraient parfaitement indifférents si on ne les matraquaient pas tous les soirs du sujet au journal de désinformation du 20 heures.

Après avoir intégré la Turquie, Israël deviendra facile à intégrer à son tour, ne serait-ce que géographiquement : pourquoi en effet s'arrêter à la Turquie et refuser à ce petit Etat, si proche de nous (en apparence), au niveau du mode de vie, de la conception du monde...etc... l'entrée dans la grande machine à broyer les identités des peuples qu'est l'Union ?

III

Jérusalem : la capitale de l'Europe entre 2012 et 2020. 

Une fois Israël intégré à l'UE, l'Otan servira à défendre ce petit territoire et à l'étendre pour faire de Jerusalem la capitale de l'Europe entre 2012 et 2020.

Ce scénario abracadabrantesque a été écrit il y a 40 ans.

La réussite de cette étape, avec celle concomitante de l'Union Pour la Méditerranée, verra l'avènement d'un « Empire romain Moderne ». équivalent à celui qui exista lors de la venue au monde de Jesus le Nazaréen.

Je rappelle à ceux qui ont la mémoire courte que l'Acte fondateur de l'Europe actuelle, signé le 25 mars 1957, s'appelle LE TRAITE DE ROME !

L'arrivée d'Israël dans l'Europe visera à impliquer davantage les pays du vieux continent dans une guerre permanente avec la Nation Arabe détentrice des ressources minières si nécessaires à la suprématie d'un Occident technologique gourmand en énergies fossiles.

Le concept, d'origine anglo-saxonne, existe déjà pour justifier les actes de ces guerres de cent ans au moins : c'est le fameux « choc des civilisations » par lequel l'élite prétend à l'inéluctabilité des conflits religieux et à leur extension dans le monde. Autant dire qu'on nous prophétise au plus haut de l'appareil d'Etat une impossible co-existence future avec l'Islam.

Evidemment, les populations des vieux pays européens seraient sollicitées pour fournir la chair à canon à travers une jeunesse ne trouvant, chômage et inculturation organisés obligent, à travailler que comme mercenaires dans des armées et sociétés privées, (les légions romaines modernes) ou celles plus officielles des pays dont les frontières auraient été dissoutes dans un vaste ensemble dirigé par un Gouverneur à la solde de l'Empire ou du Gouvernement Mondial.

IV

Qu'est ce qui laisse entrevoir un aussi détestable avenir immédiat ?

La colonisation n'a jamais vraiment cessée dans le monde dont les conflits relèvent d'une seule logique bien souvent : la continuité d'un Occident prédateur et vorace comme un Trou Noir en ressources naturelles au point de mettre en péril tous les équilibres de la Mère-Terre pour une seule exigence : le contrôle (pouvoir) globalisé à la planète. 

d'autres éléments sont à considérer :

1/ Israël est un état A PART, certainement pas l'équivalent d'une démocratie ancienne comme la France, mais égale technologiquement.

2/ Au moins 3000 réservistes de Tsahal résident en France comme double nationaux.

Les jeunes Juifs de France sont amenés à faire leur service dans l'armée Israëlienne tandis qu'on a libéré la jeunesse française d'apporter son intelligence et son dynamisme à l'armée française que Sarkozy s'emploie, à travers ses plus récentes mesures, à rendre rachitique, comme pour l'affaiblir avant un prochain conflit.

3/ L'attention particulière apportée par la France à Israël, les déclarations de Sarkozy sur l'Iran, le rapprochement presque intime du Psdt français avec le psdt Bush, ...rendent suspecte la politique étrangère de notre Pays, dont la tradition était d'entretenir des liens tout aussi importants avec les pays arabes.

4/ L'union Pour la Méditerranée est une vaste fumisterie visant à prendre pied de l'autre côté de la Méditerranée et ouvrir ainsi des couloirs vers l'Afrique noire, tout en bouclant la ceinture avec l'Egypte. Il n'y a pas là de quoi rassurer les peuples de ces pays musulmans qui assistent aux premières implantations de bases militaires US au Maroc par exemple, après celle au Kosovo, la plus grande d'Europe !

5/ Israël pratique l'apartheid sous prétexte d'assurer sa défense à tout prix et veut étendre son territoire sur Gaza, réalisant du même coup son rêve de grand Israël et s'appropriant l'exclusivité des gisements de Gaz de l'enclave.
En un mot, ce qu'on a refusé aux Serbes, on va l'autoriser à l'Etat Hebreu !? Deux poids deux mesures ?!

Le prix, ce sont les Palestiniens qui le paient tous les jours pour une SHOAH qu'ils n'ont pas commis ! Bien au contraire, ils ont contribués, comme la Turquie, à sauver des familles juives entières des griffes du Nazisme !

Les citoyens d'Israël ne sont d'ailleurs pas forcément tous des Juifs, il y en a aussi d'arabes !

Là, je pointe la propagande qui tente à donner de cet Etat envahissant par sa courte histoire une image de démocratie équivalent à l'Allemagne ou la France et l'Italie, comme tendaient à nous le faire croire les éloges du Psdt Sarkozy dans son dernier discours à la knesset.



V

Israël, le bras armé de l'Occident au Proche-Orient

Israël est aussi un fabuleux terrain d'essai des pratiques à venir du Nouvel Ordre Mondial qui classera chaque individu dans l'une ou l'autre des "sous-humanités" de la nomencalture officielle puisque le NOM sera avant tout élitiste, donc raciste. 

Les dirigeants Israëliens imposent l'apartheid à toute une population civile privée des ressources et denrées pour vivre, tandis que l'autre partie bénéficie du confort et de la protection d'un gouvernement qu'elle ne doit pas critiquer sous peine d'être suspectée de vouloir nuire aux intérêts historiques de la Nation Juive. 

Tuer ou blesser indifféremment des civils et des (résistants) militaires arabes, exterminer les terrroristes, qu'ils aient 3 ans ou 30... exactement comme Sarkozy voudrait nous imposer l'idée qu'à 3 ans, en maternelle, on détectera la dangerosité des individus (peut être pour les retirer de la circulation et les utiliser dans des milices privées ou des sections de Robocops tournés contre les populations civiles, à l'instar des CRS ?! au grand bénéfice du NOM)

[ Rq : On sait que le régime Nazis recrutait parmi les criminels, les voleurs, les condamnés en tout genre ses meilleurs éléments de la Gestapo, ce qui était inespéré pour eux : trouver une place de choix dans la société, seul un tel régime pouvait leur en offrir l'occasion. Une prime, en quelque sorte, au manque de scrupules.] 

Le profit est la nouvelle religion planétaire censée remplacer toutes les autres, le crime et la délation comme pratiques de cette religion remplaçant la prière et la tolérance... 

L'utilisation de gazs ou d'armes explosives sur la ville Palestinienne est aussi à l'intention des gouvernements ou mafias internationales friands en armements pouvant être utilisés contre (leurs) les populations, comme dans des zones urbaines en général. 

Gaza, vaste prison à ciel ouvert, GHETTO, offre le théâtre d'opération et les victimes idéales à ce genre de démonstrations qu'exige grandeur nature le trafic sérieux des armes. 

La culture des oranges n'a évidemment jamais fait la richesse de ce terriroire, pas plus que le chocolat ou les horloges la fortune de la Suisse qui repose avant tout sur un secret bancaire bien gardé.

Ce n'est là que la face émergée, présentée au monde, d'une vaste organisation criminelle à la tête de ce petit territoire, au détriment des Israëliens eux-même maintenus dans la peur de la guerre permanente et de l'illusion du sauvetage mytique. 

Cet Etat n'a t-il de Juif assurément que le Nom, puisque même les Juifs orthodoxes, ceux qui pratiquent vraiment la religion du Livre, manifestent désormais en masse (USA, Pays Arabes, Europe) pour bien se distinguer des actes criminels perpétrés en leur nom sacré d'Israël... volé par ceux d'entre eux qui prétendent encore, sans appliquer aucun des principes mystiques de leur communauté, représenter et sauver tous les autres malgré eux. (Répétitas de l'épisode de Moise au Mont Sinai)

Car Israël est avant tout le bras armé des clans au pouvoir en Occident pour démanteler, après l'Empire Ottoman, la suprématie arabes au Proche-Orient.

Et il n'y a pas de peuple au monde plus manipulé que les Juifs ! 

Ce sont encore eux qu'on utilise, après les avoir accusé de tous les maux de la société, pour se rendre responsables de tous les massacres en Palestine occupée... PAR NOUS !

VI

Les critiques habituelles faites à ce texte :

On peut ironiser sur le contenu de ce texte en faisant croire qu'il est d'inspiration anti-sémite, comme beaucoup, en manque d'arguments, le prétendront gratuitement.

Je ferai donc la critique à leur place :

1/ En quoi la présence d'observateurs étrangers est-elle une nouveauté dans les Instances de l'Union Européenne. D'autres états n'ont-ils pas des observateurs par conventions avec Bruxelles ?

Reponse : Peut-on comparer n'importe quel état (en paix) avec l'Etat Hébreu si unique et en conflit depuis 50 ans, revendiquant encore des terres sur ses voisins et dont l'existence est toujours contestée par eux... au moins ? Pouvons nous honnêtement dire qu'Israël est identique à un Etat comme la Norvège par exemple ?... à vous de voir, mais je ne crois pas que la Norvège soit en guerre, revendique des territoires et voit son existence menacée juridiquement (Résolutions de l'ONU sur les frontières de 1967 d'Israël) , militairement, religieusement...etc 

2/ Le choix de parler d'Israël n'est-il pas la preuve d'un anti-sémitisme latent de votre part, quand vous auriez pu faire un article tout aussi bien sur les assassinats de Chrétiens en Irak ou Egypte ?

reponse : Rien ne vous empêche, et surtout pas moi, d'écrire sur tous ces sujets. Excusez moi de choisir mes sujets en fonction de leur influence sur la marche du monde depuis 50 ans.

Je ne nie aucune victime, aucune souffrance, mais mettre au même niveau les conditions de vie des chrétiens à l'étranger et le comportement d'un Etat moderne et hyper armé comme Israël relève de l'esbrouffe intelectuelle, autant que de vouloir nous faire croire qu'Israël est la petite "Norvège" du Proche-Orient.

3/ Les slogans lors des manifestations pour la Palestine en France étaient particulièrement menaçants et visaient la survie même de l'Etat Hébreu, voir la communauté juive en France. Votre article est-il dans cette ligne ?

reponse : Voilà un amalgame de plus pour baillonner la libre pensée, et surtout la libre étude des faits par les historiens, sur certains sujets.

Quant aux slogans des manifestants, ils n'allaient tout de même pas défiler en chantant "petit papa noël", "tout le monde il est beau, il est gentil", après les images que nous avons tous vus de morts civils palestiniens consistant en femmes et enfants comme tout le monde l'a remarqué.

Enfants que pour une fois les résistants du Hamas ne mettaient pas devant eux comme des boucliers. Les hélicoptères israëliens tiraient indifféremment sur les uns et les autres. Nous sommes en train de parler d'un état moderne et sur-équipé, pourvue d'une des meilleures armées du monde, et soutenue par les USA inconditionnellement !

Mais dont les prétentions sont de s'étendre jusqu'à Jerusalem et à s'approprier au passage les gisements de Gazs de GAZA, dont certains appartiennent encore à l'Autorité palestinienne..

Si Israël ne peut pas mieux faire, ça pose un problème à tout le monde...

Quant aux slogans, ce ne sont pas des "actes de guerre sur notre sol", car les paroles ne sont pas à mettre sur le même plan que les passages à l'acte, comme voudrait nous en convaincre Sarkozy avec son "Delit d'Intention" importé d'Israël et pratiqué à l'endroit des citoyens Arabes de l'Etat Hébreu ! Les lois anti-racisme ont ainsi permis d'interdire la parole sous prétexte d'interdire le "geste" ! Ce sont des lois non-protectrices qui jouent en faveur du jeu "des uns contre les autres" si cher à nos Princes pour continuer de gouverner et jouer au "Chevalier blanc" quand ça arrange leur réelection !

La prévention a bon dos quand elle consiste uniquement en un arsenal répressif...

La pratique de la caricature abusive dans un sens comme dans l'autre aboutie à ces situations qu'on dénonce après y avoir participé.

TOUT LE MONDE A LE DROIT DE VIVRE, ET EN PAIX surtout.

Il s'agit de remettre de la raison dans un débat qui enfle de passions.

La raison a été écartée au profit des passions des uns et des autres, parceque ça permettait à chacun de tirer profit du problème, chacun à son tour.

Pour le peuple Français, il est indifferent que les victimes soient d'un bord ou de l'autre : les souffrances sont incomparables et irréparables.

Nous devons plutot nous poser la question : jusqu'à quel point nous prendrons partie à ce conflit à notre corps défendant, et dans quels intérêts.

La France a toujours entretenu des relations étroites avec les pays Arabes jusqu'à Chirac. Aujourd'hui, l'exclusivité de notre attention à Israël, l'utilisation de l'arsenal nucléaire français contre l'Iran au bénéfice de l'Etat hébreu, et non de la France, sous prétexte de menace nucléaire iranienne imaginaire, rend difficile le soutien rationnel et national aux choix du chef de l'Etat qui ne nous avait pas annoncé ses préférences idéologiques à ce point et se sert de son élection pour réaliser d'autres missions dont il a peut être été chargé ailleurs.


http://www.marcfievet.com/article-29397964.html

Sur ce blog :

Un jeune témoigne avoir distribué des enveloppes pour Dassault

Photo AFP : Ben Gourion déclarant l'indépendance d'Israel en 1948



C’est difficile à imaginer aujourd'hui, mais en 1944, six ans après la Nuit de Cristal, Lessing J. Rosenwald, président du Conseil américain pour le Judaïsme, n’avait pas de problèmes à assimiler l’idéal sioniste de l'État juif à «la notion d’un Etat racial - le concept hitlérien».
Pendant une grande partie du siècle dernier, une opposition de principe au sionisme était une position dominante dans le judaïsme américain.

Tandis que la représentation de l'antisionisme comme étant une «épidémie» plus dangereuse que l'antisémitisme ne fait que révéler la position non viable dans laquelle les apologistes d'Israël ont été acculés. Face à une condamnation internationale, ils cherchent à limiter les discours, à ériger des murs qui délimitent ce qui peut être dit et ce qui ne le peut pas. Ca ne marche pas.

S'opposer au sionisme n'est ni antisémite, ni particulièrement radical. Cela exige seulement que nous prenions nos propres valeurs au sérieux (extraits)

La création d'un Etat juif, craignait Buber, signifierait “un suicide national prémédité”

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29370345.html


A quand pétitions ou actions en Justice contre les Elus
couvrant les crimes abominables d' Israël ? (Eva)

enfants-brul-.jpg  

Drôle d’époque et drôle de justice, ou les mécanismes institutionnels internationaux fonctionnent mieux pour punir les délits d’opinion et mettre sous les verrous ceux dont les propos dérangent, plutôt que d’agir à l’encontre de ceux qui organisent les massacres en cours, comme en Irak, en Palestine, au Pakistan ou en Afghanistan.

Vous avez dit : deux poids et deux mesures ?
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29364207.html

liste complèt

La presse israélienne, notamment le quotidien Haaretz ainsi que les radios publique et militaire, ont de facto mis au devant de la scène les confidences de militaires de Tsahal. L'ampleur des atrocités a provoqué l'émoi en Israël*
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29357348.html

Entretien avec Alain Soral

Pour sécuriser le prochain Sommet de l’Otan début avril à Strasbourg, le contrôle aux frontières a été réactivé hier

Des avions de combat israéliens survolent la bande de Gaza

Enquête sur les crimes de guerre à Gaza

Les sales secrets de Tsahal

Des soldats israéliens témoignent d'humiliations et d'actes de vandalisme dans la Bande de Gaza

La multiplication des actions contre les réformes dans l'enseignement supérieur. Tel est le mot d'ordre lancé, hier, par la Coordination nationale étudiante (CNE). Une centaine de ses membres se sont réunis au Patio (Esplanade), dans une salle rebaptisée « amphi Julien Coupat ». Plus aucun cours ne s'y déroule, le bâtiment étant bloqué depuis cinq semaines.


Forum d’Istanbul : L’accès à l’eau est-il un droit ou un besoin ?


oppression-in-palestine.jpg

Vidéo : Boycott, action supermarchés,
comme contre l'apartheid sud-africain
http://www.europalestine.com/article.php3?id_article=3814ww.europalestine.com/article.php3?id_article=3814">



Gaza: un expert de l'ONU veut
une enquête sur le "crime de guerre" israélien

Un expert de l'ONU réclame une enquête sur l'offensive israélienne contre la bande de Gaza en janvier, en soulignant qu'"il y a des raisons de conclure" qu'elle constitue un "crime de guerre de la plus grande ampleur", dans un rapport dont l'AFP a obtenu copie.

Dans ce texte qu'il doit présenter lundi devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, le Rapporteur spécial onusien sur la situation dans les Territoires palestiniens, Richard Falk, appelle à une "enquête d'experts" pour déterminer si, étant donné le contexte, il était possible aux Israéliens de distinguer entre cibles militaires et population civile.

"Si ce n'était pas possible, alors l'offensive est par nature illégale et constitue un crime de guerre de la plus grande ampleur", écrit M. Falk

http://www.juif.org/go-news-92467.php

Gaza: une ONG israélienne accuse l'armée d'avoir violé l'éthique médicaleafp_00131968.gif

http://www.tessolidaire.com/PAR_TPL_IDENTIFIANT/574/TPL_CODE/TPL_EDITO_FICHE/1530-handicap-solidarite-insertion-sociale.htm


1046874-1320420.jpg


Cheval de Troie ou complice

L'OTAN, c'est l'occupation militaire de l'Europe
par une puissance étrangère

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/defis_europe/troie.htm h


champi_nucleaire-V--Jauvert.jpg


La guerre

Extraits. Dans le capitalisme avancé, l’esprit civil lui-même s’est à ce point identifié aux gros bombardiers que c’est l’impérialisme seulement, phase ultime du capitalisme, qui a poussé la guerre jusqu’à son point culminant que l’on appelle « guerre totale ».

Certes, les guerres pourraient être évitées si ses futures victimes s’unissaient et intervenaient dans une action commune suffisamment forte, mais elles restent une menace constante,

le pacifisme ne consiste pas du tout à mettre absolument un terme aux guerres existantes, mais bien à enrayer les causes de guerres ultérieures

La prévention radicale de toute guerre future ne peut réussir à longue échéance sans que soit mis un terme durable aux intérêts monopolistiques
In « Le principe Espérance »
Tome II : Les épures d’un monde meilleur
Ernst Bloch
Publié en Allemagne en 1959
Version française 1982 (Gallimard)

http://goudouly.over-blog.com/article-29069257.html

apocalypse.jpg



C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Chine - Tibet - Asie..
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 12/12/2011 19:21


Merci cher Yvan - tu es d'origine russe ?


Oui, cri de colère contre les injustices, les guerres, etc - mais cri d'amour pour la vie, pour les vivants !


Bien amicalement, eva

BALCHOY 11/12/2011 10:26


Merci Eva, de votre article  si critique sur la proposition de choisir Jérusalem, sous la forme de l'état sioniste, comme capitale d'une Europe, qui abuse de sa force,  celle qui
bombarde, qui tue, qui vole et aujourd'hui est toute étonnée de découvrir que ses fausses valeurs la ruinent moralement et matériellement.


J'ajoute que j'aime le "CRI" qu'incarne si bien votre blog.


Yvan Balchoy

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages