12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 20:56
-hotos-gaza-arr-t-sur-images.jpg
Sur michelcollon.infos:
Comment expliquer
le succès du Hamas ?

Mohamed Hassan
INTERVIEW : Grégoire Lalieu et Michel Collon

Pour les grands médias, l’affaire semble entendue : le Hamas est terroriste, intégriste et fanatique. Pourtant, ce mouvement a gagné les dernières élections et sa popularité ne cesse de croître auprès des Palestiniens. Pourquoi ? Nous l’avons demandé à Mohamed Hassan, auteur de "L’Irak face à l’occupation", et un des meilleurs spécialistes du Moyen-Orient...

Qu’est réellement le Hamas ?
Le Hamas est un mouvement politique issu d’un des plus vieux mouvements politiques d’Egypte, les Frères Musulmans. Le mot « Hamas » signifie l’éveil, il fait référence à quelque chose en éruption... C’est un mouvement nationaliste islamiste que l’on pourrait comparer au mouvement nationaliste irlandais. Face à l’occupation coloniale de l’Irlande par les Britanniques, se développa à partir de 1916 un mouvement de résistance, l’Irish Republican Army. Comme les Irlandais étaient catholiques et les colons britanniques protestants, l’occupant tenta d’en faire une guerre de religions. La religion peut être utilisée pour mobiliser un peuple pour une cause.


Quel contexte historique explique l’émergence du Hamas ?
Pour le comprendre, nous devons prendre en considération différents événements historiques. Le premier est la guerre des Six Jours qui discrédita le nassérisme en 1967. Nasser était un président égyptien qui encouragea une révolution arabe pour l’indépendance et le développement. Suite à la sévère défaite que lui infligea Israël, son idéologie perdit en influence. Après sa mort, l’Egypte et Israël entrèrent à nouveau en conflit lors de la guerre d’Octobre en 1973. L’Egypte et la Syrie voulaient récupérer des territoires sous occupation israélienne. Finalement, l’Egypte et Israël signèrent un accord, mais cet événement marqua une profonde division dans le monde arabe entre les pays qui étaient prêts à accepter les conditions israéliennes et ceux qui voulaient résister comme la Syrie, l’Algérie, l’Irak... Bien sûr, la question palestinienne restait un élément crucial dans ces conflits. La résistance à Israël avait d’ailleurs mené à la formation de l’OLP, l’Organisation pour la Libération de la Palestine. Cette organisation a été créée dans le but de rassembler les différents mouvements de résistance pour allier leurs efforts dans la résistance à Israël. Avant de négocier avec cette organisation lors des accords d’Oslo, Israël la considérait comme un groupe terroriste et lui infligea plusieurs défaites qui peuvent expliquer l’émergence du Hamas.
La première défaite survint avec le septembre noir de 1970. L’OLP avait son quartier général en Jordanie où le roi Hussein négocia un accord avec Israël pour réprimer brutalement l’insurrection palestinienne. L’OLP fut alors obligée de fuir vers Beyrouth. La seconde importante défaite survint en 1982. Israël attaqua le Liban et la plupart des combattants de l’OLP durent partir très loin de la Palestine. Le QG de l’organisation fut établi à Tunis. C’est dans ce contexte particulier qu’arrive la première Intifada en 1987. L’Intifada était un soulèvement populaire en réaction à l’occupation israélienne qui a démarré à Gaza et a ensuite gagné la Palestine tout entière. Comme je l’ai dit, l’OLP se situait très loin à ce moment-là. Le Hamas au contraire se trouvait en Palestine et prit part à l’Intifada. Cet événement marque l’arrivée de ce mouvement qui débuta dans les prisons ! Les prisons étaient habituellement considérées comme un lieu de punition. Mais après que des résistants de l’Intifada furent emprisonnés, la donne changea ! C’est dans les prisons que le Hamas commença à recruter et à se développer en tant qu’organisation. Avec l’Intifada, le Hamas fut exposé à l’opinion palestinienne, l’opinion israélienne et l’opinion internationale.


Comment l’OLP réagit-elle à l’Intifada ?
Avec l’Intifada, l’OLP se divisa en deux ailes : la plus forte qui voulait continuer la résistance et qui était basée à Tunis et une autre moins importante qui voulait négocier un accord. Ces membres-là se cachaient et n’eurent pas le courage de défendre leurs opinions jusqu’aux accords d’Oslo où ils se manifestèrent au grand jour et devinrent plus forts. Arafat était un tacticien et après la fin de la première Intifada, il utilisa les différents courants palestiniens dans le but de ramener l’OLP en Palestine.


Quels étaient ces courants ?
D’abord, vous avez ceux qui voulaient continuer le combat contre Israël sans concession. Arafat devait les marginaliser pour obtenir quelque chose. D’un autre côté, vous avez ceux qui voulaient capituler, et ils dirigent le gouvernement palestinien aujourd’hui. Enfin, il y a la bourgeoisie qui souhaitait tirer profit d’une négociation. Arafat les utilisa pour obtenir ce qu’il voulait. Cela nous mène aux Accords d’Oslo en 1993. Ces accords ont permis à l’OLP de revenir en Palestine mais à part ça, ce fut une grande défaite. Les Palestiniens acceptèrent 22% de leurs terres. Il n’y a aucun accord dans l’Histoire qui confère à une partie seulement 22% de ce qu’elle demandait ! L’OLP n’était plus considérée comme une organisation terroriste et gagna la reconnaissance d’Israël, mais elle réussit pas à réellement améliorer la situation à Gaza et en Cisjordanie. Rien dans l’accord n’a été mentionné pour mettre fin à la colonisation israélienne. Cet élément a discrédité l’autorité palestinienne auprès de la population et a aussi contribué au succès du Hamas en tant que mouvement de résistance. Un autre élément important est le fait que l’autorité palestinienne, qui recevait des fonds de l’Occident, est devenue corrompue. Rien n’indique que le Hamas ait ce problème. D’une part, ses principales sources de revenus proviennent d’un système basé sur la charité dans le monde musulman. D’autre part, vu qu’ils critiquent l’autorité palestinienne sur le problème de la corruption, ils veillent sérieusement à ce que cela ne se produise pas dans leurs rangs.


Comment expliquer le succès du Hamas ?
Trois facteurs expliquent le succès du Hamas. Le premier est le maintien de la résistance et le refus de toute solution imposée, ce qui correspond à la volonté de la population. Le second facteur est que le Hamas exige le retour des réfugiés de 1948 et de 1967. En 1948, après la création de l’Etat d’Israël, beaucoup de Palestiniens furent expulsés du territoire. Avec la guerre des Six Jours en 1967, environ 300.000 réfugiés partirent en Jordanie. Aujourd’hui, c’est plus de six millions de réfugiés qui n’ont pas le droit de revenir dans leur pays ! En revanche, en tant qu’Etat juif, Israël accueille n’importe quel juif de n’importe où : Espagne, Russie, Ethiopie... Des personnes qui n’ont jamais été vues en Palestine auparavant! La question des réfugiés est un élément important des revendications palestiniennes dont le Hamas s’est fait le porte-parole.
Le dernier facteur qui a contribué au succès du Hamas est l’élimination au sein de la communauté palestinienne des personnes corrompues par Israël pour obtenir des informations. Quelques-uns ont été éliminés physiquement et la plupart - des délinquants, des alcooliques ou des dealers - ont été réintégrés via les programmes sociaux du Hamas. L’information ne circulait donc plus. C’est très important. Israël avait créé une société corrompue où tout le monde était contre tout le monde et a exploité cela pour construire un réseau d’informations et établir un certain contrôle sur la résistance palestinienne. C’est typique d’une mentalité coloniale. Les Britanniques ont appliqué cela en Irlande du Nord. Rien de nouveau. Mais le Hamas a réussi à détruire ce réseau, ce qui constitue une grande victoire sur Israël.


Certains disent qu’Israël a délibérément favorisé l’ascension du Hamas.
Est-ce vrai ?
Pas du tout ! Il n’y en a aucune preuve. Israël a toléré le Hamas en espérant que surviennent des conflits interpalestiniens. Ils voulaient affaiblir l’OLP et le Fatah. Mais ils ne s’attendaient pas à la qualité, la capacité et l’organisation dont a fait preuve le Hamas en se développant de telle manière. Toute puissance coloniale considère immanquablement ses sujets comme des enfants naïfs.


Comment un mouvement islamiste est-il devenu si populaire en Palestine?
Sous l’occupation à Gaza et dans les autres territoires, il n’était pas possible pour les Palestiniens de discuter ouvertement ou même d’imaginer leur futur excepté dans deux endroits : la mosquée et l’université. Le Hamas était bien entendu déjà actif dans le premier. Mais il a ensuite commencé, comme n’importe quel autre parti politique, à se manifester dans les organisations étudiantes. Le marché est ouvert pour tous les partis ! Le Hamas a donc recruté de jeunes étudiants brillants, qui étaient bien perçus dans la société en raison de leur dévouement et de leur honnêteté. C’était facile pour le Hamas de les convaincre, car la volonté de résister les unissait. Il n’y a pas de mystère! Le Hamas exprime ouvertement ce que la population ressent dans son cœur. Avec les éléments les plus combatifs, les plus intelligents et les plus éduqués de la société, le Hamas est devenu une grande organisation.


Comment les autorités palestiniennes ont-elles réagi à l’évolution du Hamas ?
Elles ont été touchées par la corruption et les scandales. Même des journalistes palestiniens les ont condamnées pour ça. Arafat était une espèce d’arbitre entre les différentes factions. Mais après sa mort, les contradictions entre le Hamas et le Fatah sont devenues antagoniques. Israël a exploité ces dissensions et a entrepris d’utiliser le Fatah pour entamer la popularité du Hamas. Ils pensaient que celui-ci n’accepterait pas de participer à des élections. C’est pourquoi ils mirent vite sur pied un scrutin. Tout le monde fut surpris que le Hamas accepte de participer, mais personne ne fut réellement inquiet. Ils pensaient en effet que le mouvement, en présentant une manière de penser dogmatique et très limitée, serait vaincu par le parti majoritaire. Contre toute attente, le Hamas créa une coalition et offrit une image flexible, très loin de ce qu’on aurait pu attendre d’une organisation fondamentaliste. En fait, le Hamas souhaite un Etat islamiste mais la réalité est différente.


Le Hamas va-t-il ou non instaurer un régime islamiste en Palestine ?
Un régime islamiste est le but ultime du programme du Hamas, mais il faut comprendre qu’il ne pourra jamais l’appliquer. En effet, sur le terrain, l’organisation est basée sur un mouvement patriotique. Il faut savoir que la guerre brutale menée par Israël contre Gaza n’a pas seulement mobilisé les forces du Hamas, mais bien toutes les forces patriotiques, y compris celles du Fatah. Cette agression a unifié le peuple palestinien. Le Hamas peut-il devenir un mouvement plus progressiste en alliance avec d’autres mouvements ? Oui, en raison de l’agression israélienne. L’idée que le Hamas puisse créer une société basée sur des modes de productions islamistes est une illusion. C’est tout simplement impossible. Sur bien des points, cette organisation ressemble au Hezbollah qui dit : « Le Liban est un pays d’une grande diversité, nous n’en représentons qu’une fraction et notre but est d’édifier avec tous les progressistes libanais une économie nationale indépendante. » Je voudrais vous faire remarquer au passage que personne ne pose ce genre de question pour des pays comme l’Arabie Saoudite.


Quel est le programme socio-économique du Hamas ?
Leur projet est une économie capitaliste marquée par une intervention importante de l’Etat. Notons qu’actuellement, même les libéraux européens souhaitent une intervention de l’Etat ! Si vous regardez l’Iran, vous avez un régime islamiste : du capitalisme avec une intervention de l’Etat. Mais ils refusent les dominations extérieures et redistribuent les richesses provenant du pétrole. En ce qui concerne le Hamas, il faut savoir que ce n’est pas essentiellement leur programme social qui a séduit les Palestiniens mais bien le fait que ce mouvement incarne la résistance. Et aujourd’hui, la résistance est ce qui compte le plus pour le peuple de Palestine.


Quel est le rôle de la femme selon le Hamas ?
Leur vision de la femme en théorie et en pratique est différente. Pourquoi ? En Palestine, la situation est très difficile. Les femmes doivent travailler pour gagner leur propre croûte et élever leurs enfants. Le Hamas ne pourra jamais les empêcher de travailler et les forcer à rentrer à la maison. À part quelques riches pays pétroliers, personne ne pense comme ça dans le monde arabe. Comment le Hamas pourrait-il retirer de la société plus de 50% des éléments les plus actifs de la société palestinienne ? En fait, celui qui ne respecte pas la femme est celui qui croit qu’il est possible de la contrôler comme un sujet passif.
Il y a des différences culturelles entre le monde arabe et l’Occident qui ne sont pas bien comprises parce qu’elles reposent sur des clichés. Prenons un exemple. Quand vous allez dans une librairie par ici, vous voyez des tas de magazines avec des blondes nues aux gros seins sur les couvertures... Personne ne se dit que c’est dégoûtant et que ces femmes devraient être mieux traitées. Mais quand on voit une femme portant un foulard, on parle d’oppression ! Il y a une sorte d’hypocrisie en Occident. Par exemple, en Indonésie, le régime actuel a été mis en place en 1965 par un coup d’Etat au cours duquel un million de communistes ont été massacrés. Aujourd’hui, la plupart des femmes portent le foulard là-bas. Mais personne ne s’indigne de leur situation, car ce pays produit du pétrole et est aligné sur l’Occident.


Pourquoi le Hamas est-il rejeté en Europe ?
L’islam n’est pas bien vu en Europe parce que cette dernière s’identifie au christianisme. Il y a un réel rejet de la contribution musulmane au développement de la civilisation occidentale. En tant que groupe islamiste, le Hamas est donc mal perçu. Mais pourquoi une personne, qui condamne le sionisme, a-t-elle un problème avec le Hamas? Et pourquoi la même personne, qui soutient la cause irlandaise, n’a-t-elle aucun souci en ce qui concerne une organisation catholique ? Les différences culturelles expliquent cela et c’est un phénomène que l’on peut observer.

Je reviens juste d’Egypte. J’ai pu constater qu’en traversant la Méditerranée, on change de monde, on change de façon de penser. Je ne blâme pas les Européens, ils sont marqués par leur éducation et la propagande médiatique. De plus, nous sommes dans un système où nous devons toujours identifier des ennemis pour justifier notre propre existence. Mais je crois qu’il faut faire la part des choses. Moi-même, en tant que marxiste vivant dans un pays occidental, j’ai bien sûr des contradictions avec le Hamas ou le Hezbollah. Je regrette que la résistance soit menée par un mouvement qui prend son inspiration dans l’Islam. Mais ces contradictions sont secondaires actuellement. En revanche, je suis complètement opposé à des personnes telles qu’Abbas ou Moubarak, qui sont des laïcs mais qui servent les intérêts des Etats-Unis. Je lis les infos en arabe, je connais bien la situation là-bas et je perçois les contradictions d’un point de vue différent de celui de la gauche européenne.


Pourquoi la gauche européenne ne supporte-t-elle pas ouvertement la résistance palestinienne ?
Le problème de la gauche européenne, c’est qu’elle refuse de faire une grande alliance contre l’impérialisme, à cause du Hamas, des femmes voilées et de toutes sortes de prétextes. En fait, elle se laisse aller à la grande alliance des Chrétiens contre l’Islam, elle rentre dans la 'guerre des civilisations’ lancée par les idéologues américains. Elle subit très profondément cette influence, beaucoup plus qu’elle ne le croit. Pourquoi la gauche européenne ne s’énerve-t-elle pas lorsque des fascistes chrétiens, comme les phalangistes, massacrent au Liban ? Pour ma part, en tant que laïc, j’ai soutenu la résistance des Irlandais contre l’occupation britannique et je n’avais aucun problème avec le fait que ces Irlandais étaient catholiques. En fait, le problème de l’Européen, c’est qu’il a été élevé dans une civilisation qui a des préjugés sur les juifs et les musulmans.


Pourquoi la question palestinienne est-elle si importante pour les Etats-Unis ?
La Palestine est un petit pays qui est malgré tout devenu l’un des enjeux les plus importants dans le monde pour deux raisons. La première est que l’Etat colon qui a été créé, doit être défendu par les puissances impériales, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, pour devenir l’élément dominant du Moyen-Orient. C’est un moyen d’écraser le mouvement révolutionnaire démocratique dans la région. Si vous écrasez la question palestinienne, vous empêchez une alliance du monde arabe avec toutes les lignes de résistance en Irak, au Liban... Avant, c’était le Shah d’Iran qui jouait le rôle de policier dans la région. Les Etats-Unis avaient placé une dictature militaire pour servir leurs intérêts dans la région. Aujourd’hui, c’est Israël. L’un des exemples les plus marquants de cette pratique est la révolution dans le Yémen du Nord dans les années 60. Un putsch avait été lancé par quelques officiers soutenus par l’Egypte pour instaurer une république démocratique. Le Cheik qui dirigeait le Yémen s’enfuit en Arabie Saoudite. Alors, les Britanniques organisèrent des troupes contre la jeune république pour écraser le mouvement nationaliste arabe et des soldats, entraînés par Israël, furent impliqués pour combattre les forces de libération. Israël envoya également des milices au Salvador, au Sri Lanka, en Colombie... En fait, partout où les Etats-Unis sont impliqués, Israël était ou est impliqué.
La seconde raison est l’enjeu de Jérusalem en tant que ville sainte. C’est la seconde ville en ordre d’importance pour l’Islam. La question mobilise donc tous les musulmans à travers le monde. Jérusalem est aussi très importante pour les chrétiens palestiniens. Israël ne l’abandonnera pas. Ce serait considéré comme une victoire pour les Palestiniens et l’Islam. De plus, située sur la frontière entre Israël et la Cisjordanie, Jérusalem occupe une position stratégique dans la politique d’expansion israélienne. En fait, il faut savoir que cet Etat n’a pas de frontières bien définies. Il n’a même pas de constitution ! Israël a donc les coudées franches pour continuer à s’étendre.


En massacrant aussi sauvagement à Gaza, quel message Israël veut-il faire passer ?
Le message est : « Israël sera toujours là, même avec l’arme nucléaire. Il peut vous imposer ce qu’il veut ».


Et ça marchera ?
Non, parce que de l’autre côté il y a des combattants qui n’ont plus rien à perdre et qui sont prêts à se sacrifier, chose que l’on ne trouvera pas dans les rangs de Tsahal. Avec son attaque, Israël n’a rien obtenu sur le fond. Tout du contraire, le Hamas va ressortir renforcé de ce conflit. Même en Cisjordanie, les gens disent que s’il y avait des élections, ils voteraient pour ce parti. En fait, ceux qui résistent gagnent toujours.

10 février 2009

3

 

 

 





Le curé de Gaza témoigne :
http://fatahelbab.over-blog.com/article-27650148.html













__________________________________________________________________________________________________________


A voir absolument,
âmes sensibles, s'abstenir !
L'horreur absolue !
http://sd-1.archive-host.com/membres/up/1116262062/photos.pdf 


Israël : le succès de la droite et de l’extrême droite
est le résultat de la guerre, de la colonisation
et de l’occupationisraPAlest.jpg - analyse du PCF

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 11 février

Les résultats des élections israéliennes suscitent une forte et légitime inquiétude. Le succès de la droite et de l’extrême droite ultra-nationaliste et xénophobe est le résultat désastreux de la politique de guerre et des orientations néo-libérales des autorités israéliennes.


En poursuivant la colonisation et l’occupation, en construisant le mur d’annexion, en bafouant systématiquement le droit international et le droit humanitaire, les autorités israéliennes, depuis des années, ont réuni les conditions d’une crise majeure au Proche-Orient, en alimentant les nationalismes, les extrémismes et une impasse politique dramatique. Les trois semaines de bombardements criminels sur Gaza montrent à quel niveau de péril et de mépris humain une telle politique a pu conduire.

Les élections israéliennes et la guerre israélienne de Gaza rappellent ainsi à la France et aux Européens qu’ils sont devant leur responsabilité. Plus que jamais l’exigence est à l’initiative pour imposer l’application du droit international et des résolutions de l’ONU dans la perspective d’un règlement politique juste et durable du conflit.


Dans cette grave situation, le soutien qui doit être apporté aux forces israéliennes anti-coloniales et progressistes est d’une grande importance pour l’avenir. Le PCF se félicite de l’excellent résultat obtenu par des candidats communistes dans le cadre du Hadash.


                                                             Parti communiste français

http://pcfcapcorse.over-blog.com/article-27855211.html


pfizer-amboise_pf.jpg


Reçu en commentaires :


12 problèmes/facteurs auxquels
 
notre civilisation doit répondre :


o Destruction humaine des habitats naturels ou perte par transformation en habitats artificiels.
o Mauvaise gestion des aliments sauvages et de l’élevage (apports de protéines à moindre coût) et remplacement par des aliments domestiques (dispendieux en éléments naturels et énergétiques), deux milliards de personnes dépendent des ressources maritimes.
o Perte de la biodiversité animale et végétale.
o Dégâts causés sur les sols par des pratiques agricoles qui altèrent les sols, accélèrent la déforestation et l’érosion.
o Epuisement des principales sources d’énergie, dont celles fossiles et elles sont de moins en moins accessibles, plus difficile à atteindre.
o Rareté ou non accès à l’eau douce (potable maintenant).
o Changement de température et diminution de la lumière solaire par le gaspillage de la photosynthèse et lumière (du fait des pratiques culturales),.
o Utilisation de produits nocifs et le rejet de produits chimiques, pesticides, insecticides et herbicides (stérilité, décès…).
o Intégration d’espèces animales ou végétales dévastatrices par l’introduction d’espèces étrangères.
o Activité humaine productrices de gaz trop importante(dioxyde de carbone par exemple) et donc réchauffement climatique : eutrophisation .
o Croissance démographique rapide (problème posé du nbre d’habitants supportables par la planète) engendrant guerres et mouvements migratoires.
o Populations à fort impact sur l’environnement, l’écosystème (consommation et déchets).
"en moyenne, chaque citoyen des Etats-Unis, d’Europe occidentale et du Japon consomme trente-deux fois plus de ressources telles que des combustibles fossiles, et rejette trente-deux fois plus de déchets, que les habitants du tiers-monde."
p. 556 : "(…) Chacun de nos douze problèmes, faute de solutions, nous causera un grave dommage et (…) tous interagissent les uns avec les autres. Si nous en résolvions onze, mais pas le douzième, nous serions encore en danger, quel que soit le problème non résolu. Nous devons donc les résoudre tous."

Conclusion :

"Cette intelligence du temps et de l’espace d’hier à aujourd’hui, c’est notre chance, dont aucune société passée n’a bénéficié à un tel degré."
Les arguments qui laissent penser que "ça" peut aussi "bien" se passer :

• La diffusion des informations et le souci environnemental dans l’opinion et de par le monde grace aunet, la mise en réseau, la constitution de réseaux orientés.
• Les problèmes ne semblent pas encore insolubles, des solutions existent déjà.
• Une volonté politique émergente.
• La possibilité de mettre en place des plans à long terme et reconsidérer nos valeurs.
• La baisse ou le ralentissement de la croissance démographique.
• L’interconnexion nous permet d’apprendre en temps réel ce qui se passe dans le monde (risque de fausses informations ou manipulations).
• L’accumulation de connaissances.


Reçu d'une lectrice, Rita Pitton

40 000 étudiantes se livrent
à la prostitution clandestine en France
et en 2010 il y en aura 100.000 !!

Une descente aux enfers !!
>>> Internet facilite ce mode de prostitution . Une étudiante raconte qu'au  début elle prenait 100 euros les deux heures et le client la prenait 5 fois !!!!!  elle était épuisée !! client cochon !! il tirait le maximum de son argent !! Ce Dieu Argent  qui a remplacé le vrai Dieu d'amour et de Lumière .
>>> Aujourd'hui elle demande 200 euros pour une heure , 400 euros pour deux heures , et 1000 euros pour la nuit !!
>>> Et ses clients sont des hommes mariés !!!! ?????Cette étudiante n'a pas la sensation de basculer dans la spirale du vice et de l'argent facile . Conscience étouffée!!! la vente de son corps  lui paraît normale .Et en plus certains clients l'emmènent dans des clubs echangistes libertins pour des orgies sexuelles démoniaques


Le Monde de Rita
RP_001.JPGEloge de la
spiritualité
Vous pouvez le commander aux Éditions l'Originel








http://ritapitton.hautetfort.com/ 


Philosophie d’un massacre :

 André Glucksmann et Bernard-Henri Lévy, apologistes des crimes de guerre israéliens

Par Bruno Paoli, chercheur à l’Institut français du Proche-orient (Ifpo) à Damas (Syrie)

sur le blog http://pcfcapcorse.over-blog.com  




180px-Herzl.jpgwikipedia.org


Le CENTRE  Malcolm  X

Organise un débat le dimanche 15/02/2009
à 15h00

Sur Théodore Herzl

Théodore Herzl le père du sionisme politique est né le 2 mai 1860 à Budapest et mort le 3 juillet 1860. Ce journaliste et écrivain juif autrichien. Peut être considéré comme le véritable fondateur du mouvement sioniste politique au Congrès de Bâle en 1867. Il est l'auteur de L'État des Juifs en 1896 et fondateur du Fonds national juif pour l'achat de terres en Palestine.

L’un des mythes sionistes les plus ancrés c’est celui d’une *« Terre sans peuple pour un peuple sans terre »*. Ce mythe a été assidûment cultivé par Herzl pour faire passer la fiction selon laquelle la Palestine était un lieu vide, perdu, désolé, offert à qui voulait la prendre. Cette prétention a été rapidement suivie par la négation de l’identité palestinienne, de son existence comme nation et du droit légitime à la terre sur laquelle les Palestiniens ont vécu toute leur histoire connue.

Ce qui distingue le sionisme des autres mouvements colonialistes c’est la relation entre les colons et le peuple à conquérir. Le but avoué du sionisme n’était pas simplement d’exploiter les Palestiniens mais de les disperser et de les déposséder. L’objectif était de remplacer la population indigène par une nouvelle communauté de colons, d’éliminer les fermiers, les artisans et les citadins de Palestine pour leur substituer une force de travail entièrement nouvelle composée par des colons.

 

Pour en débattre nous invitons Youssef Boussoumah (coordinateur des
Campagnes Civiles Internationales pour la Protection du Peuple
Palestinien/CCIPPP) et  professeur d’histoire)

Centre Malcolm X :


              RER  A  : Val de Fontenay
(Prendre la direction du lycée Pablo Picasso derrière l'immeuble AXA et prendre l'avenue des olympiades. après 10 mn de marche accès au début de la rue jean macé au numéro 3 en bas de l'une des tours, porte verte à côté du collège Jean Macé).
contact ;
centremalcolmx@yahoo.fr / 0622352830

                                         Stand, librairie, buvette, info mobilisation ….


petition-pecora-logo.jpg
http://www.solidariteetprogres.org/petition


Eva : Reçu ce texte, pour alimenter la réflexion :

OUI ON PEUT FACILEMENT EVITER 
CHÔMAGE ET RÉCESSION COROLLAIRE.
Il suffit que la majorité des citoyens comprenne ce texte, l'adopte et accepte 
de l'envoyer à leurs amis, puis au Président de la République.
Appel à la Convocation d'une Assemblée Constituante
(Voir texte en violet à la fin)

 

Les effets pervers de l'Économie de marché  

 

Évolutions des technologies.

Tiré du livre de Jérémy Rifkins, préface de M. Rocard « La fin du travail » Edts La Découverte.


En 1996, J. Rifkins prévoit que la proportion de la main-d’œuvre européenne, employée dans l’industrie et les services aux entreprises, déclinera de 35% à 15% à vingt ans d’échéance ! p 32.


« Si toutefois les spectaculaires gains de production de la révolution des technologies de pointe ne devaient pas être partagés mais utilisés prioritairement au renforcement des bénéfices des entreprises au profit exclusif des actionnaires, des responsables industriels et de l’élite émergente du savoir high – tech, les risques seraient grands alors que l’élargissement du fossé entre les plus fortunés et les plus démunis entraîne des soulèvements sociaux et politiques à l’échelle planétaire ».


Le manque de pouvoir d’achat — puisque chacun est tributaire de ce dernier pour consommer ( sans emploi, pas ou peu de salaire) et qu’il y a de plus en plus d’exclus — entraîne la chute des prix, ce qui oblige encore à accroître la rentabilité ! Spirale sans fin. Cynisme suprême de cette triste logique : dans l’agriculture par exemple, destruction des surplus dans un monde qui a faim, ceci pour maintenir les cours ! Un regard citoyen sur Économie de A.J Holbecq. Edts Yves Robert.


Évolutions commerciales

Sous la contrainte d’une concurrence féroce tous les producteurs sont obligés d’exiger le rendement financier du capital investi, contraignant ces derniers à supprimer l’élément humain. L’écoulement des biens est facilité par la suppression des frontières. Les trop importantes différences de salaires entre pays, même en Union européenne tirent les prix vers le bas et motivent les délocalisations. Les prix baissent, les bénéfices s’effondrent, le chômage et l’exclusion s’amplifient, d'autant que, combien de fois faut-il le répéter, l'évolution des techniques rend les machines plus performantes, condamnant l'ouvrier et le producteur à une lente et atroce agonie.


Évolutions financières

Les mécanismes du système monétaire international permettent aux capitaux de circuler à l’avantage de la spéculation (200 fois plus) que production et consommation ! L’argent n’est-il point simplement qu’un moyen d’échanger facilement les biens produits ?[1]


L’argent ainsi « malhonnêtement » gagné par des jeux financiers spéculatifs et improductifs enrichit la sphère financière. Cet argent est soustrait au monde économique des échanges. Voilà pourquoi aucun politique, Président compris, ne peut envisager (hormis une action citoyenne d'envergure) une révolution économique de bon sens salutaire à tous. Seul les citoyens unis, informés et réfractaires à de tels procédés peuvent changer la physionomie de cette économie récessive.


Évolutions monétaires

Les États ne battent plus une monnaie gratuite. Juste droit, pourtant, qui devrait récompensant le labeur de chaque citoyen. État emprunte donc au « marché » pour financer ses déficits. Tout développement économique avec accroissement de richesses réelles se traduit par une augmentation des dettes et des intérêts à payer. Les impôts augmentent et retombent sur les citoyens et les entreprises. Un cycle infernal, en dehors de toute logique économique, qui s’accentue chaque année promettant à tous les pays un effondrement spectaculaire sur le plan financier.


CONCLUSION ET REMÈDE

Ces 4 conséquences majeures conduisent à une diminution régulière du pouvoir d’achat. Il en résulte des escarcelles vides devant une profusion de biens produits.

A ne rechercher que la rentabilité immédiate ce système induit la misère dans l’abondance !

Pour remédier à ces intolérables aberrations, vraisemblablement composées à dessein par des spécialistes (elles n’ont rien à voir avec une véritable économie de distribution des richesse produites) chaque citoyen à le droit et le devoir d’exhorter ses proches à prendre conscience que l’argent ne s’achète pas, ne se loue pas dans la mesure où il n’est que la contrepartie des richesses produites par tous.

chomage-salaire.jpg 

http://eldiablo.over-blog.org



L'ÉTAT DOIT CRÉER LA MONNAIE GRATUITEMENT
POUR ÉCOULER LES PRODUITS FABRIQUES PAR LA NATION.


Les règles du jeu devraient être fixées par ÉTAT et non en catimini par les banques à leur seul avantage. Ces banques n’apportent aucun bien consommable et pourtant si riches !

Le Bureau des Progressistes Français





(1)  Sur les marchés des changes, de 200 milliards de dollars/jours en 1984, les transactions atteignent 1000 milliards/jour en fin 1992. (Monde Diplomatique, mais aussi "Expansion" Octobre/ Novembre 92). Du fait de la récession, les échanges commerciaux, eux, n'ont pas du croître au delà des 5 milliards de 1984. La proportion d'argent utile et argent spéculatif serait de un contre deux cents ! Rien que ce rapport, devrait permettre aux politiques de savoir là où le bât blesse et apporter les réformes nécessaires, surtout que la crise s'amplifiant le rapport à dû s'accentuer toujours en faveur d'une spéculation désorganisatrice.

 

Un Président de la République, loyal, face à ses obligations envers la Nation devrait en appeler, à la convocation d'une Assemblée Constituante d'Exception et de Salut Public qui inscrirait dans ses travaux les trois propositions suivantes :


1 – L'établissement de droits économiques individuels, pour chaque citoyen, droits inaliénables, sur la base des besoins réels des citoyens, en élévation continue, sous réserve d'une production respectant les équilibres écologiques.


2 – La recherche d'un système monétaire réservant le Franc actuel aux échanges intérieurs. Le Franc redeviendrait une monnaie intérieure nationale de consommation indépendante des systèmes monétaires des autres nations.


3 – De proposer aux autres pays européens de réserver à ce même usage leurs monnaies nationales et de n'utiliser l'Euro que comme monnaie d'échange entre nations dans le cadre d'accords de commerce extérieur équilibré, importation en contre-valeur exacte de l'exportation.

 

                                                                                                                                                                 & nbsp;   Jacques Daudon

L'argent-dette, de Paul Grignon
http://vimeo.com/1711304

balance.jpg

Sélection de liens :

Interview du sociologue argentin Atilio Borón,
Consolidée, la Révolution Cubaine a besoin de rompre avec l’immobilisme social et bureaucratique

Les législatives en Israël favoriseraient le retour de Netanyahou
Pour les Palestiniens, c’est kif-kif Par Moumene Belghoul

La Martinique en lutte!Par Marc Harpon
Bricmont en remet une couche sur la banalisation de l’antisémitisme, rafraichissons les mémoires sur ce qu’est le colonialisme.
Un “nouveau ton” de la politique extérieure américaine domine la conférence de Munich (ANALYSE CHINOISE)

 
 

 

 
 
 

Expulsions locatives : le délai de sursis réduit à un an par les députés !
L’illusion d’une démocratie
La terre a tremblé hier en Bigorre
Elections législatives israéliennes 2009 en direct
Taxe pro: rapidement compensée (Fillon) Mais comment et par qui ?
Serbie : le grand incendie du camp rrom du pont Gazela de Belgrade
Mensonge d'OBAMA : Guantanamo ne ferme pas mais est transféré au Kossovo Retraites : les réformes augmentent les inégalités

 
 

« La guerre n’est pas finie »
Sabotage SNCF: 88ème jour de prison pour Julien Coupat
Un député UMP: "C'est au Front national qu'Éric Besson devrait adhérer!"
Perte de 15,3 milliards d'euros pour la banque suisse UBS en 2008
Par la grâce sarkozyste, Alain Bauer devient professeur de «criminologie»
Les Méthodes Israéliennes De "Pacification" Du Peuple Palestinien Bientôt Utilisées Contre D'Autres Peuples


que va-t-il arriver au dollar?
les derniers maîtres de la martinique (lien video)
renforts français en afghanistan...


  • travailler plus pour gagner moins
  • la purge continue...
  • l'accusation d'antisémitisme comme arme de terrorisme intellectuel
  • les irréductibles irlandais....
  • désobéissance et démocratie
  • rue89 et le 11 septembre


    L’accusation d’antisémitisme comme arme de terrorisme intellectuel : le coup de colère de Philippe Cohen

    pc"Et maintenant Bernard Kouchner. Honte à lui de s’être servi de la communauté juive comme d’un bouclier humain, au lieu de s’expliquer pour de bon sur son affairisme évident !", s’écrie Philippe Cohen sur Marianne 2, dans un article titré Supplique à Aphatie, Le Monde, Le Nouvel Obs et les autres : oubliez-nous, oubliez les juifs ! "Un certain nombre de journalistes se sont abaissés à reprendre l’argumentaire honteux de Bernard Kouchner insinuant que le livre de Pierre Péan est limite, voire antisémite. Ce sont eux les vrais fourriers de l’antisémitisme qui vient...", avertit-il en introduction. "Que les bien–pensants des rédactions, tous les Aphatie, les Backmann, Jauvert (Nouvel Observateur), les Bernard (Le Monde) de toutes les rédactions continuent à prétendre que demander des comptes ou contester le patriotisme de Kouchner rappelle Gringoire ou Je suis Partout, et alors, c’est sûr, nous verrons les vocations antisémites se lever à nouveau dans notre pays. Qu’il continuent, ces idiots inutiles, gonflés de leurs ego de résistants de la 25° heure, à prétendre qu’évoquer la fortune d’une personnalité est antisémite ; qu’ils persistent à défendre les juifs de cette façon et alors là, oui, ils rendront un fier service à tous ceux qui veulent montrer que les juifs sont des intouchables ; qu’« ils » s’abritent toujours derrière la Shoah pour spolier les Français ou trahir leur pays : qu’« ils » serrent les coudes et forment un bloc uni et solidaire. Qu’ils dispensent Bernard Kouchner de vraiment répondre aux critiques émises à son endroit au prétexte qu’elles viennent d’un goy et concernent un juif, alors oui, ils auront suscité, stimulé, provoqué le risque de rmontée d’un antisémitisme d’un type nouveau, d’un antisémitisme post-Shoah. De grâce, Aphatie, Backmann, Jauvert, Bernard et les autres, oubliez-nous, oubliez les juifs. Ils vous en seront reconnaissants."

    Philippe Cohen, ancien rédacteur en chef d’Info Matin puis rédacteur en chef adjoint de Marianne et responsable de son site Internet, avant de partir fonder avec Jacques Rosselin Vendredi Hebdo, est doublement bien placé : il connaît bien Pierre Péan, avec lequel il a écrit La face cachée du Monde, et il est juif. Merci à lui de dénoncer cette arme de terrorisme intellectuel qu’est devenue l’accusation fallacieuse d’antisémitisme.

    http://bridge.over-blog.org/article-27627687.html




Cher Nicolas Hulot,

Vous souhaitez « toucher les consciences » de vos contemporains, aussi je m’adresse à vous, droit dans les yeux.

Cher Nicolas Hulot, je vous enjoins de vous retirer de l’écologie politique à laquelle vous avez fait plus de mal en un an que toutes les forces productivistes, droite et gauche confondues, depuis les années 1970, lorsque l’écologie est entrée en politique.

Bien sûr, vous êtes avant tout le produit des forces qui vous manipulent : E. Leclerc, L’Oréal, Bouygues, TF1 et plus largement les multinationales qui vous financent, mais aussi la droite néolibérale de Nicolas Sarkozy.

Ce n’est pas à votre personne que nous en voulons mais à l’offensive idéologique dont vous êtes le cheval de Troie le plus abouti. Vous incarnez de manière pratiquement parfaite la capacité du néolibéralisme à digérer sa contestation et à semer la confusion chez ceux qui lui résistent. Vous êtes d’autant plus efficace que vous en semblez totalement inconscient. L’idéologie dont vous êtes le vecteur conduit à dépolitiser l’enjeu écologique et la réflexion sur le productivisme. Elle amène à penser que la société de consommation ou le néolibéralisme sont compatibles avec la préservation de la planète. (..)
http://www.pacte-contre-hulot.org/


liste complète

aigle-USA-oulala.jpg

Le futur grand marché transatlantique

Le processus qui conduit à l’installation d’un grand marché transatlantique est l’inverse de celui de la construction de l’Union européenne. Le marché commun européen est d’abord une structure économique basée sur la libéralisation des échanges de marchandises. Le grand marché transatlantique s’appuie sur la primauté du droit US. Il est d’abord une construction politique, même la création d’une Assemblée transatlantique est évoquée. L’exercice de la souveraineté des autorités états-uniennes sur les populations européennes et la légitimation de ce pouvoir par l’Union sont les conditions de la mise en place de nouveaux rapports de propriété et d’échange : transformer les données personnelles en marchandises et libérer ce grand marché de toute entrave.

Jean-Claude Paye, pour le Réseau Voltaire

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-27615047.html


une-sine-hebdo-22.gif
http://eldiablo.over-blog.org/article-27629895.html


Dans le droit fil de la politique UMP qu’il inspire,
notre Président nous explique ce qu’il compte faire pour la France

1- Surtout ne pas augmenter le smic : argument notre leader national, cela intéresse 17% de personnes et 83% ne sont pas concernés, ce qui est complètement faux, bien sûr ! Le « pauvre » est en train de se noyer, afin de l’ignorer, enfonçons lui la tête encore plus. La régulation des salaires par le bas ne gêne pas, il suffit de créer un service minimum pour endiguer les grèves, de les rendre impopulaires en désignant des syndicats perturbateurs, et de faire croire aux français que son voisin est privilégié par rappo

rt à lui. Le tour est joué mais on favorise indirectement la montée des extrémismes et d’un climat d’insécurité favorable au maintien de la droite au pouvoir.
Pour la régulation des salaires par le haut, les traders sont les boucs émissaires de notre président, ils jouent avec notre argent alors que les patrons des banques n’ont aucune responsabilité, la limitation des salaires des patrons n’est pas à l’ordre du jour. Permettons aux riches de s’enrichir sans garde fous et aux escrocs leur capacité de nuire intacte en laissant les banques sans contrôle. Dans son esprit cela doit surement profiter au plus grand nombre.

2- Les banques : Nous avons une obligation légale de percevoir notre salaire ou pension dans une banque et donc d’avoir un compte dans celle-ci. Or, les banques sont des entreprises privées qui font des profits pour les distribuer à leurs actionnaires et sont donc par nature, spéculatrices. Elles utilisent l’argent qu’elles drainent pour s’enrichir et prennent des risques au dépend de leur clientèle, ce qui est anormal. Nous devons donc avoir au moins une banque de service public qui réponde aux besoins des français pour leurs opérations habituelles et les autres banques privées, à la disposition de ceux qui aiment jouer, à leurs risques et périls. Ce n’est pas à la collectivité de « sauver » les banques, une entreprise non viable doit disparaitre. C’est donc une malhonnêteté de laisser mélanger les genres et de tout camoufler. L’argent donné aux banques a servi aux patrons à continuer de toucher des salaires faramineux et aux actionnaires d’empocher des dividendes fin 2008. La finance doit être au service de l’économie et non pas l’inverse comme nous le vivons en ce moment. A vous de juger.

3- La grande distribution : Pour ceux qui ont encore quelques illusions il faut savoir que la grande distribution verrouille les prix des denrées. La concurrence n’existe pas ce qui lui permet d’établir des niveaux de prix à sa convenance. Notre président a dit aux français qu’il enlevait les limitations concernant l’implantation des grandes surfaces sur le territoire afin de favoriser la concurrence et la multiplication des grandes surfaces… Cherchez l’erreur ! Une fois de plus, le mensonge va profiter exclusivement à ceux qui font la pluie et le beau temps en France, ils pourront augmenter leur marge à leur guise en étranglant les petits producteurs qui vivent difficilement.

4- Privilégier l’investissement : Nous n’avions pas compris que dans un bilan, au passif correspondait un actif, constitué de biens durables lié à l’investissement tandis que dans un budget de fonctionnement les dettes s’accumulaient sans contrepartie. Idée simpliste pour expliquer une politique de grands travaux mais surtout justifier sa décision de ne pas relancer par la consommation. Les économistes de droite font encore mieux, ils prétendent que la consommation diminue parce que les français préfèrent thésauriser plutôt que d’acheter dans un contexte de crise. On aura tout vu, et les malheureux qui ont du mal à finir le mois (quelques millions) peuvent apprécier l’élégance de ces démonstrations.

5- La taxe professionnelle : Ressource indispensable pour les collectivités locales, la taxe professionnelle ( payée par toutes les entreprises) va disparaitre… Bravo, monsieur le Président, vous allez la remplacer par quoi ? qui va financer ce manque à gagner ? les taxes d’habitation ? la taxe foncière ? ou une autre taxe plus sournoise ? Vous aussi, vous avez compris que la grande distribution se frotte les mains.

6- L’investissement et non le fonctionnement : Comme les Espagnols ces dernières années, lancer de grands travaux puis se retrouver avec un chômage important à la fin des réalisations, les Espagnols ont construit à tour de bras mais personne ne peut acheter les logements parce que les salaires et la précarité des travailleurs ne le permettent pas. Effectivement donner de l’argent aux entreprises pour dégraisser le chômage, c’est louable mais si les français ne voient pas leur salaire augmenter, ils ne pourront pas acheter c’est la raison pour laquelle tous les grands pays, sauf le France, ont décidé de panacher leurs aides entre l’aide à l’investissement et la consommation.

7- Conclusion : continuer une politique nationale ultra libérale (celle de son idole : Bush), sans contrôle des banques, laisser les mains libres aux filous de tous poils, résorber la dette publique en baissant artificiellement le montant des pensions de retraite et allocations diverses par l’inflation, voila donc ce fameux programme anti-crise. Un seul mot BRAVO !

L'illusionniste Sarkozy va-t-il réussir à casser le mouvement social
en cours de construction ?
http://eldiablo.over-blog.org/article-27629895.html


250px-LocationNepal.svg.pngWikipedia.org


Népal :

Au moment même où, en Occident, les militants des droits de l’homme menaient de virulentes campagnes en faveur du peuple tibétain, sensé subir l’oppression d’une dictature post-communiste, au Népal, pays voisin du « Toit du Monde », un mouvement marxiste-léniste particulièrement radical s’emparait du pouvoir… avec la bénédiction de l’Occident et les félicitations des militants des droits de l’homme !
 

Ce surprenant paradoxe s’explique par des raisons géopolitiques. Les Etats-Unis et leurs alliés, afin d’affaiblir la Chine et de gêner l’ascension de l’Inde dans le concert des nations, ont lancé un processus de déstabilisation de tout l’arc himalayen, qui implique non seulement le Népal mais aussi le Pakistan, l’Afghanistan, le Myanmar (dont Flash traitait dans son n° 1), le Bangladesh, le Tibet, le Bhoutan et l’Inde.
(..) Or, au moment où il était possible de venir à bout des insurgés, et alors que la Chine soutenait l’action du monarque, les puissances occidentales, invoquant des violations des droits de l’Homme, cessèrent d’apporter leur aide à l’armée népalaise, et commencèrent à exercer d’importantes pressions diplomatiques sur le gouvernement pour qu’il négocie avec les rebelles, que le roi renonce à son pouvoir absolu et qu’il organise des élections démocratiques.


La transition dura deux années et se conclut par le renversement de la monarchie et par une victoire électorale écrasante des « maoïstes ». Alors que ceux-ci n’avaient pas hésité à assassiner nombre de candidats qui leur étaient hostiles, Jimmy Carter, qui dirigeait sur place une équipe d’observateurs étrangers, exprima, lors d’une conférence de presse à Katmandou, sa conviction qu’ils s’étaient complètement ralliés à « la voie démocratique »(SIC).


Manière diplomatique de ce féliciter de la chute d’un monarque favorable à la Chine et de la victoire d’un « allié objectif ».

http://www.marcfievet.com/article-27637734.html


Gaza : Zoo-carnage :

Le zoo a ouvert en 2005, avec l’argent d’ONG locales et internationales. Il y avait 40 sortes d’animaux, une bibliothèque pour enfants, une aire de jeux et un centre culturel logé dans le bâtiment.


Dans le bâtiment principal, les soldats ont barbouillé les murs, arraché une des toilettes et enlevé tous les disques durs des ordinateurs. Nous lui avons demandé pourquoi ils ont visé le zoo. Il sourit. « Je ne sais pas. Allez demander aux Israéliens. C’est un endroit où les gens viennent se détendre et s’amuser ensemble. Ce n’est pas un endroit pour la politique. »


Israël a accusé le Hamas de tirer des roquettes depuis les zones civiles. Qasim réagit avec colère quand nous soulevons le sujet. « Laissez-moi répondre à ça par une question. Nous sommes attaqués. Il n’y avait pas une seule personne dans ce zoo. Juste les animaux. Quel but cela sert-il de déambuler en tirant sur les animaux et en détruisant les lieux ? »

http://www.marcfievet.com/article-27638508.html


fillette-morte.jpg

Commentaire reçu :

Israël : Boucliers humains. Racisme.
Occident... et Orient fautifs


Chere Eva,

Les premières révélations alors que l'armée israêlienne n'a pas encore quitté Gaza sont significatives d'un état raciste, créée par des racistes en 1948: l'armée israëliennea a placé des citoyens civils dont des femmes et des enfants, arrêtés, dans des fosses, en avant des blindés, pour pallier à toute attaque des resistants de Hamas. No comment.

Le racisme officiel qui s'affiche maintenant ouvertement, constitue une culture du monde dit démocratique: le Nord. Or, en questionnant l'histoire, vous ne trouverez même pas une petite histoire racontant une quelconque bataille générée par des musulmans pour assujetir qui que ce soit. Le colonialisme et l'envahissement des territoires des autres est l'oeuvre des européens et maintenant des americano-sionistes. C'est pour cela qu'il faut arrêter de croire à ce que disent les spécialistes et les historiens qui sont appelés sur les plateaux de TV pour nous embobiner, car ce que nous ne savons pas c'est que ce sont des rentiers payés trés largement pour entretenir le mensonge. De même, les journalistes officiels ne doivent mériter que notre mépris.

Vous n'avez nullement tort dans vos analyses: le mal vient de l'Occident officiel, cupide, marchand et raciste. Nous y ajoutons aussi et surtout l'Orient officiel, comparse, déspote et totalitaire, sans lequel le projet de désorganisation sioniste n'aurait jamais démarré.
Restons vigilants!

On vous aime pour ce que vous faites, Chere Eva.
Commentaire n° 5 posté par lepsy le 23/01/2009 à 16h58



L'Empire et la stratégie de la guerre irrégulière
Lorsqu’un « empire colonial » n’a plus les moyens matériels, financiers et psychologiques de continuer son expansion territoriale... alors L’empire  redéfinit ses objectifs politiques et géostratégiques militaires dans le monde.

Marquant donc une pause stratégique, sans pour autant renier ses objectifs impérialistes et géoconstructivistes dans le monde, la nouvelle administration tente de redéfinir la notion de guerre, qui marque un glissement conceptuel de guerre préventive vers la notion de « guerre irrégulière ». Le clin d’œil Obamien aux musulmans, les déclarations réconciliantes à l’égard de l’Iran et de la question palestinienne s’inscrivent dans le droit fil de cette nouvelles stratégie néodétentiste.


NOUVELLE STRATEGIE DE LA GUERRE IRREGULIERE
 

Une directive d’importance stratégique du Pentagone de 12 pages vient d’être signée par le vice-secrétaire à la Défense, Gordon England, qui déclare que « la guerre irrégulière est stratégiquement aussi importante que la guerre traditionnelle », et affirme la nécessité d’« améliorer les compétences (du Pentagone) en matière de guerre irrégulière ». Ainsi la notion de « guerre irrégulière » contre des insurgés et des terroristes, est mise au même plan que la « guerre conventionnelle » entre Etats.

La « nouvelle guerre » s’applique aux conflits qui recouvrent les activités de contre-terrorisme, de contre-insurrection, ainsi que les « opérations de stabilité » dans des « pays fragiles », désormais définies comme une « mission clé ».

http://www.marcfievet.com/article-27638179.html


113675165.jpg

DCA russe : Supériorité sur l'aviation américaine

MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. La supériorité de la DCA russe sur les avions étrangers et notamment américains s'explique par des facteurs historiques, a expliqué vendredi dans une interview accordée à RIA Novosti le directeur du Centre d'analyse stratégique et technologique (Russie), Rouslan Poukhov.


Le Centre d'analyses australien Air Power Australia a publié en février une nouvelle étude comparant les performances de la DCA russe et celles de l'aviation de guerre américaine.


Selon ses auteurs, la DCA russe a atteint dans son développement un niveau qui ne laisse aucune chance à l'aviation américaine en cas de conflit militaire.

http://www.marcfievet.com/article-27638058.html



Comment le virus Conflicker a paralysé les armées


Depuis deux semaines, les réseaux informatiques du ministère de la défense sont infectés par un virus qui a immobilisé certains systèmes d'armes, à l'instar des Rafale de l'Aéronavale - L'origine et les caractéristiques exactes de ce virus restent encore inconnues, mais la crise - dont Intelligence Online révèle l'ampleur - pose de sérieuses questions sur la sécurité des réseaux militaires français et leur capacité à faire face à une cyber-attaque d'envergure.

http://www.intelligenceonline.fr/Identification/p_identification.asp?rub=login&lang=FRA&service=EVE&context=PUS&doc_i_id=55783519



  • Blog : Le blog de Denis-Zodo
  • denis-zodo 
    Madagascar, c'est fou !
    http://denis-zodo.over-blog.com/article-27776202.html


    OGM :
    Eva : Ce qui est en jeu, c'est moins la question de la santé des citoyens, que le choix de société.  Quel modèle ? (Aménagement territoire, manger, santé, culture...) : Productiviste, ou respectueuse de l'humain, de l'envronnement ?


    Les revenus de Sarkozy (non imposables !) :
    http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-27799201.html


    Commentaire reçu :

  • Grâce à l'Afssa, le maïs ogm de Monsanto ira bientôt s'engouffrer dans l'estomac de millions de Français. En attendant les autres ogm, c'est déjà une très grande victoire pour les multinationales de la mal-bouffe et une très grande défaite pour les citoyens. Ceux qui jugent les ogm bon pour la santé sont ceux qui ne les mangent pas. A méditer...
  • Autre actualité, sans rapport en apparence avec les ogm mais en réalité tout est lié : la volonté de Sarkozy de faire entrer la France dans la structure militaire de l'OTAN - et sans consultation populaire ! - cache mal une logique de guerre. En effet la date d'entrée de la France dans la structure militaire de l'OTAN coincide avec l'ouverture de la base militaire française d'Abou Dhabi (E.A.U) prévue cette année suite aux accords de janvier 2008 avec les Emirats. Cette base militaire française, qui se situe juste en face de l'Iran comme par hasard, comprendra environ 500 militaires et plusieurs flottes aéro-navales. Une fois intégrée la structure militaire de l'OTAN, la France pourra ensuite frapper militairement en toute "légitimité" les ennemis de l'OTAN, comme l'Iran par exemple.

  • Darfour : Pourquoi cet intérêt d'Israël, de BHL, de Kouchner,
    du CRIF ???? L'humanitaire ? Tiens donc !!!

    Dans un entretien, diffusé le 10 octobre dernier sur la chaîne de télévision Al-Arabiya, Abd Al-Wahed Al-Nour, le leader du Mouvement de libération du Soudan, groupe qui mène une guérilla sanglante au Darfour, a tenu à préciser : « le Mouvement de libération du Soudan déclare haut et fort : si nous arrivons au pouvoir, nous ouvrirons une ambassade israélienne à Khartoum. »
     

    Cette déclaration rappellera à nombre de nos lecteurs la réunion qui se tint le 20 mars 2007 à la Mutualité. Le collectif Urgence Darfour y réunissait ses troupes pour un grand raout médiatique soutenu par Bernard-Henri Lévy et Bernard Kouchner, ainsi que par le Conseil représentatif des institutions juives, SOS-Racisme, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, l’Association Communauté Rwandaise de France, le B’nai B’rith France et l’Union des étudiants juifs de France. A cette occasion les orateurs avaient réclamé une intervention internationale et demandé à la communauté internationale d’armer les rebelles du Mouvement de libération du Soudan.


    La situation humanitaire était-elle si terrible au Darfour et légitimait-elle une intervention internationale ? Pas vraiment, car le président de Médecins sans frontières soulignait que si la situation au Darfour était “dramatique”, le nombre de morts mensuel “n’y est pas pire qu’au Congo, au Sri Lanka ou en Irak “.

    Alors pourquoi tout ce remue ménage médiatique qui n’a jamais cessé depuis ?

    Pour une raison simple : depuis quinze ans, le gouvernement de Khartoum est la cible des États-Unis et d’Israël qui veulent le renverser. Cette ténacité vient du fait que non seulement le Soudan abrite des mouvements radicaux de la résistance palestinienne, mais aussi, et surtout, qu’il flirte avec la Chine, alors qu’il est riche en ressources minières et pétrolières…


    L’intérêt de l’Empire usraëlien est donc de s’y implanter directement - ou par ONU interposée - et d’en contrôler les richesses en y manipulant un pion comme Abd Al-Wahed Al-Nour. La médiatisation d’un prétendu génocide, ainsi que le devoir d’intervention humanitaire, n’ayant pour but que de fournir au Secrétariat d’État ses cohortes d’idiots utiles.

    http://www.marcfievet.com/article-27637593.html

    Kouchner
    http://omegalpha.over-blog.com/article-27635069.html
    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-27640380.html

    Intellectuels et philosophes Français accusent Sarkozy de ...
    vu sur le blog de Chiron, http://chiron.over-blog.org/article-27613444.html

    ainsi que La Turquie ouvre une enquête pour crime de guerre à "Gaza"



    Gdes-conquetes-sociales-PC-36-.jpgAvec Sarkozy, finies les conquêtes sociales !


    C O M M E N T A I R E S  : I C I

  •  



Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Proche et Moyen Orient
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages