7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 23:26
Dernière mn, scoop de jmarc2006 : 

" Le "grand Israël" prévoierait d'annexer une partie de l'Irak. D'où la disparition nécessaire de Saddam et l'affaiblissement des communautés arabes de la région "

Bref, on a tué 1.300.000 Irakiens (+ les blessés; les réfugiés; les orphelins; un pays disloqué et ramené des dizaines d'années en arrière) pour permettre à Israël de s'agrandir  ( et pas seulement pour voler le pétrole au bénéfice de l'Occident, et enrichir les amis de Bush dans l'industrie de la reconstruction, et même soustraire la région à l'influence future de la Chine ). Quand je vous disais que derrière l'assassinat de l'Irak, il y avait, encore et toujours, "l'éthique" (selon ses dires) Israël ! A vomir.... Eva

arton2648.jpg

Introduction à cette parution, par Eva

Mes amis,

L'objectif de ce blog est d'appréhender la réalité telle qu'elle est, telle qu'on ne vous la présente pas dans les médias collaborationnistes (du libéralisme militaro-financier). Il est clair que des forces obscures travaillent dans l'ombre,  contre les intérêts des peuples, il faut les démasquer au nom de la vérité, au nom, aussi, d'une certaine idée de l'homme (non soumis aux forces de l'Argent), au nom, également,  des valeurs éternelles de Justice, de Paix, de Fraternité (ce qui suppose de combattre les communautarismes étriqués, sectaires, fanatiques, racistes, haineux).

Ce blog informe, commente, alerte sur les menaces pesant sur nos existences, dénonce l'intolérable, induit à l'action.  Compte tenu du fait que j'ai reçu, ou trouvé, des informations décisives pour la compréhension du monde dans lequel nous vivons, j'ai décidé de vous les présenter au cours des deux-trois prochaines parutions, sans les commenter : Les faits parlent d'eux-mêmes. Je reprendrai donc mes analyses bientôt.

Voici un article sur un sujet qui soulève de nombreuses controverses :  Le 11 septembre 2001. Personnellement, je pense en effet que nous avons tous été victimes d'une immense machination, dont les auteurs devraient être poursuivis.

Mais à chacun de se faire son opinion. C'est un article passionnant, décisif, et qui fait autorité en la matière. Il a aussi le mérite d'apporter un éclairage différent sur certains pays et leurs pratiques peu morales.

Bonne lecture de ces parutions, et à bientôt pour de nouvelles analyses, 

Eva

Merci à huberaime de m'avoir signalé cet article (voir commentaires de mon blog).

3 février 2009

Pr   Aymeric Chauprade,   
"conspirationniste"  à son tour....
Géopoliticien.

chauprade-copie-1.gif

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aymeric_Chauprade

Il est docteur en science politique et en droit international de la Sorbonne, diplômé de Sciences Po Paris. En outre il est diplômé en mathématiques, chargé de cours à l'Université de Neuchâtel en Suisse (histoire des idées politiques), conférencier en géopolitique au Collège Royal de l'enseignement militaire supérieur du Royaume du Maroc, directeur du cours de géopolitique au Collège interarmées de défense (http://www.college.interarmees.defense.gouv.fr/).

Il dirige la Revue française de géopolitique et gère plusieurs collections aux éditions Ellipses. Opposé à tous les impérialismes, il est régulièrement questionné par la presse et la télévision pour expliquer les grands événements internationaux.

Il est l’auteur de « Chronique du choc des civilisations » (décembre 2008) aux éditions Chroniques Editions , un ouvrage abondamment illustré dont 10 pages traitent de « la version officielle contestée » du 11 septembre 2001 (pp. 14-24). Voici quelques passages de ce résumé aux termes soigneusement pesés (l’auteur est en effet chargé d’instruire l’élite militaire française, et l’éditeur est réputé pour son sérieux).

 

Sur Ben Laden


En 1996, Ben Laden déclare ouvertement la guerre aux Etats-Unis. Le Soudan, qui essaie de redorer son blason auprès de l’Occident, après avoir livré le terroriste Carlos aux Français, propose aux Américains de leur livrer Ben Laden. Etrangement, et probablement sous l’influence de la CIA, dont les connexions avec l’islamisme radical restent ambiguës et qui n’entend sans doute pas voir la justice américaine s’y intéresser de trop près, Washington décline deux fois de suite l’offre soudanaise ».


L
a puissance financière de Ben Laden, des liens secrets probablement conservés avec quelques membres de sa nombreuse et riche famille et les liens importants de cette dernière avec le complexe pétrolier texan (dont la famille Bush), ont contribué à alimenter la thèse d’une conjuration islamo-américaine, voire islamo-américano-sioniste après le 11 septembre 2001, thèse fondée sur l’idée de la convergence d’intérêts entre des djihadistes soucieux d’accélérer le réveil du monde islamique, des Américains intéressés par le pétrole irakien, et des Israéliens décidés à bouleverser les frontières du Moyen- Orient


S
ur le 11-9, plus précisément « Pourquoi les attaques du 11 septembre 2001 ont-elles constitué une accélération foudroyante du choc des civilisations ? Parce que le monde s’est divisé entre ceux qui pensent qu’un formidable attentat islamiste a déclenché une guerre contre l’Occident libéral et démocratique, et ceux qui pensent qu’un machiavélique complot américano-israélien a été le point de départ d’une guerre américaine contre le reste du monde. Une hypothèse qui ne manque pas d’arguments, à défaut de forcément convaincre.


D
’abord, les associations des familles de victime qualifient le texte officiel [rapport final de la commission nationale] de « rapport final de l’omission ». « Les théories qui remettent en cause la version officielle s’articulent autour de trois sujets distincts : les attentats contre le World Trade Center, l’attentat contre le Pentagone, l’ambiguïté du renseignement israélien.

 


WTC : des tours minées ?


L’incendie ne peut être responsable de l’effondrement de bâtiments aux structures d’acier. Alors que le Meridian Plazza de Philadelphie, en 1991, a brûlé dix-neuf heures sans s’effondrer, les tours Sud et Nord se seraient respectivement écroulées au bout d’une heure et deux heures d’incendie, ceci quand le Scientific American (octobre 2001) affirme que rien n’a jamais été construit d’aussi solide que le WTC.

L’incendie n’a pas été si violent que le prétend la Commission d’enquête, puisque, selon la FEMA ( la "protection civile" américaine ) le kérosène s’est volatilisé dans l’explosion. Le test dit de Cardington atteste qu’un immeuble d’acier résiste à des températures très supérieures à celle de la combustion du kérosène. Le Fire Engineering Magazine, référence dans la science du feu, soutient qu’aucun bâtiment d’acier n’a jamais été détruit par le feu et que l’enquête sur le WTC ne fut qu’une « farce grossière.

Plus troublant encore est le mystère du bâtiment 7, brutalement désintégré à 17h30. Le « FEMA’s Report on the collapse » reconnaît prudemment que « les détails sur les incendies du bâtiment 7 et la façon dont ils ont provoqué l’effondrement sont inconnus ». Mystère qui débouche sur l’étrange M. Larry Silverstein, propriétaire du WTC seulement depuis le 24 juillet 2001 et qui s’était employé à remplacer le personnel d’entretien et de sécurité, il avait demandé aux pompiers de « tirer » le bâtiment 7 (terme qui désigne une démolition contrôlée) Or, comment les pompiers de New York, lesquels ne disposaient pas des personnels qualifiés dans le domaine de la démolition contrôlée, auraient-ils pu placer en moins de sept heures les explosifs aux bons endroits dans un bâtiment qui, selon la version officielle, brûlait, quand on sait qu’une implosion préparée demande au minimum deux semaines.

Le bâtiment 7 n’était-il pas le centre de contrôle qui aurait servi à la démolition de l’ensemble ?

Quelques mois plus tôt, le 23e étage avait été rénové dans le but d’en faire un centre de commande des situations d’urgence pour la mairie de New York. Cet étage, qui pouvait résister à des situations exceptionnelles, offrait une vue idéale sur l’ensemble des bâtiments du WTC. Dans Painful Questions, Eric Hufschmid note que la trajectoire des deux avions semblait viser le bâtiment 7, comme si celui-ci émettait un signal d’autoguidage.

La thèse des explosifs est illustrée par un autre fait : une carte thermique des gravats du WTC fournie par la NASA montre que, cinq jours après les attentats, la température à l’intérieur des sous-sols du bâtiment 7 et de la tour Sud (où la chaleur est restée piégée) était encore supérieure à la température de fusion de l’acier. Seuls des explosifs comme le C4, qui porte la température à plus de 1600 °C peuvent expliquer la fusion des structures des sous-sols des tours.

Quant à l’école de pilotage de Venice (Floride), elle est pointée du doigt pour ses liens historiques avec la CIA.

Le matin du 11 septembre, plusieurs simulations militaires pouvant servir de couverture aux attaques eurent lieu (sous le contrôle du NORAD, de l’US Air Force 2 et de la CIA) : il s’agissait de Northern Vigilance, exercice annuel de l’Air Force simulant une attaque russe, quiamena à déplacer les chasseurs patrouillant habituellement dans le Nord-Est vers le Canada et l’Alaska, les exercices Vigilant Warrior et Vigilant Guardian, simulant des détournements d’avions et l’injection de faux signaux d’avions sur les radars, et l’opération Northern Guardian, qui aurait affaibli la capacité de réponse de la base aérienne de Langley ».

 


Le Pentagone


L
es terroristes, qui provoquèrent la mort de plus de 2500 personnes dans le WTC, auraient-ils été assez stupides pour frapper la seule partie vide d’un bâtiment, le Pentagone, où travaillent habituellement 20 000 personnes ? L’aile touchée était en rénovation ; elle devait voir ses murs et fenêtres renforcés face à une attaque d’un missile de croisière ou d’un drone… Pour frapper cette aile en venant de la direction opposée, l’avion (si c’est le vol 11 77) a dû opérer un virage de 270°. Lorsque la navette Columbia a explosé à 65 km audessus du Texas en 2003, à la vitesse de 19 000 km/h, avec ses sept astronautes, on a retrouvé des lambeaux humains et des débris de l’appareil sur des centaines de kilomètres. Comment expliquer l’absence de débris significatifs et de morceaux de corps dans le cas du vol AA 77 ?

Où sont les 60 tonnes des moteurs, du fuselage, des sièges, des bagages et bien sûr des passagers ?

Le drone Global Hawk ressemble à un petit Boeing. Il est silencieux, vole à 18 000 mètres d’altitude sans se faire repérer par les radars (les aiguilleurs ne le verraient donc pas venir ; or ils n’ont justement pas vu venir le vol AA 77) et son explosion laisserait, du fait qu’il est composé pour moitié de fibres de carbone et de résine, seulement 2 tonnes de débris.


global_hawk1.gif
Le mode de construction du drone Global Hawk se résumé à un moteur. Le reste est alliage léger,
composite et fibre de carbone pour échapper à toute détection radar

3-avion.jpg

Il peut évoluer à 18.000 mètres d'altitude

global_hawk3-4.jpg
Cette vue donne une idée de ses dimensions. . Avec une charge de carburant minimale les ailes et le fuselage seraient pratiquement volatilisés lors de l'impact



A
vec lui, la pelouse du Pentagone ne serait jonchée que de quelques morceaux d’aluminium peu épais, et de fragments de moteur, à l’image de celui que l’on retrouve sur une photo et qui est bien trop petit pour appartenir à un 757. Officiellement, en décembre 2002, l’armée américaine déplorait la perte de deux Global Hawk en opérations, sans que l’on en connaisse la cause (source : Christopher Bolen, reporter)».


L
e renseignement israélien

Le troisième volet de la « théorie du complot " s’articule autour des arrestations de citoyens israéliens par le FBI juste après le 11 septembre. Le très officiel mémorandum de la Commission nationale sur les attaques terroristes du 11 septembre (rapport de la Commission du renseignement du Sénat américain), intitulé « La Surveillance israélienne des futurs pirates de l’air et des suspects du FBI dans les attaques du 11 septembre et son échec à donner aux Etats-Unis les avertissements nécessaires : le besoin d’une enquête publique» (publié le 15 septembre 2004), rapporte de nombreux faits qui ne peuvent qu’alimenter la polémique. Que dit ce rapport du Sénat ? Que des groupes israéliens (plus de 125 personnes), sous couvert d’espionnage dans le cadre de la DEA américaine (Drug Enforcement Agency), suivaient sur le sol américain les activités des islamistes. Ces « Israeli DEA Groups » se divisaient en cellules (New Jersey, Hollywood en Floride, etc.), toutes basées à proximité des cellules islamistes. Leurs moyens lourds d’écoute (notamment des communications de mobiles) incitent les auteurs du rapport à penser que ceux-ci disposaient très certainement des détails précis de l’opération terroriste en préparation. Le principal groupe israélien jouxtait à Hollywood le centre de commande des opérations terroristes.

Le matin du 11 septembre, juste après le premier impact sur les tours jumelles, plusieurs membres de la cellule israélienne du New Jersey, écoutés par le FBI, se seraient réjouis au téléphone du succès de l’opération. Le rapport souligne le décalage entre les avertissements vagues donnés par les Israéliens aux Américains dans la deuxième moitié d’août 2001 et la précision des informations dont disposaient certainement les groupes qui évoluaient sur le territoire américain et « tenaient à la culotte » les groupes islamistes ; il s’interroge sur le rôle de la CIA qui semblait protéger ces groupes israéliens et sur l’ambiguïté de la coopération du « renseignement extérieur » avec le FBI, lequel n’hésita pas à placer plusieurs de ces citoyens israéliens incriminés sur la liste des suspects du 11 septembre, au même titre que les islamistes.

Mais ces Israéliens ne resteront pas longtemps aux Etats-Unis. Sans doute du fait des pressions de la CIA et de ses relations avec le Mossad, ils seront expulsés libres, vers Israël et l’on ne parlera plus de l’affaire des espions israéliens du 11 septembre, encore moins en France d’ailleurs qu’aux Etats-Unis.

A cela s’ajoute l’ensemble des spéculations financières étranges, remarquées par la Commission des opérations de Bourse de New York.

 


Opération sous faux drapeau ?


S
i l’on fait la synthèse de ces trois volets, chacun ébranlant fortement la thèse officielle, on voit alors s’esquisser une sorte de complot – pas nécessairement à un niveau gouvernemental ou présidentiel, mais associant obligatoirement des composantes du renseignement américain et (ou) israélien – se superposer au complot islamiste.

Une conspiration chargée de réussir un attentat « sous faux drapeau » de façon à justifier des choix politiques américains forts. Al-Qaïda, dont la responsabilité dans le 11 septembre proprement dit n’a jamais vraiment été établie, ne serait dès lors que le réseau exécutant et le responsable visible de cette conspiration.

Des avions pilotés à distance auraient été téléguidés sur des tours qui devaient s’effondrer sous l’effet de destructions contrôlées à l’explosif, orchestrées à partir du centre de contrôle du bâtiment 7.


L
e vol AA 77 aurait atterri sur une base militaire de l’Ohio où il aurait disparu avec ses passagers et il aurait été remplacé par un drone Global Hawk envoyé sur l’aile en réfection du Pentagone.


L
es événements tragiques du 11 septembre auraient alors constitué le premier acte d’une sorte de coup d’Etat invisible limitant les libertés civiles (Patriot Act), et donnant des marges de manoeuvre géopolitiques considérables tant à l’Amérique (Asie centrale, Irak, Iran, etc.) qu’à Israël (libéré des contraintes internationales sur la Palestine grâce au spectre du terrorisme international), ainsi que des perspectives économiques nouvelles au complexe militaro-industriel et à l’industrie pétrolière des Etats-Unis.


D
ans une Amérique hantée par le souvenir de l’assassinat de Kennedy et par les ambiguïtés de l’attaque japonaise de Pearl Harbor, profondément marquée par la culture du complot (ses thrillers multiplient les scénarios et coup d’Etat invisible contre les vieilles libertés américaines), et où la CIA a de lourds antécédents en matière d’opérations « sous faux drapeau », la thèse du complot intérieur est-elle vraiment plus étonnante que la thèse officielle selon laquelle des gens peu expérimentés et non rompus aux techniques du renseignement auraient réussi une opération aussi extraordinaire ?

Reste toutefois, pour les tenants de la thèse officielle, l’argument le plus fort : comment une telle conspiration n’a-t-elle pas pu être démasquée dans un pays où tant de contre-pouvoirs peuvent jouer et où tant d’hommes, farouchement attachés à leurs, libertés sont prêts à se dresser pour « tuer Liberty Valance », pour paraphraser le titre de l’un des plus célèbres westerns de John Ford ?

 


Références


P
armi les références citées, quelques titres de journaux et de documentaires et quelques noms d’enquêteurs dans le corps du texte, et, à la fin, une courte liste de sites comprenant


http://www.completetimeline911.org

donne une chronologie critique du 11 septembre et propose des milliers d’articles et de reportages « enterrés» par les grands médias,


http:// www.911Truth.org
, et http://www.scholarsfor911Truth.org

rassemblent plus de 200 experts et scientifiques.


http://www.reopen911.info

présente de nombreux articles et répertorie des vidéos, essentiellement américaines.


C
hauprade cite les ouvrages de Meyssan (L’effroyable imposture + Le Pentagate, 2007) et ceux de Griffin (Le nouveau Pearl Harbor, 2006) et de Tarpley (La Terreur fabriquée, 2006).

 




Tout y est. Chauprade est allé au-delà de ce que j'avais moi-même mis dans mes pages. Il désigne même le type de drone qui constituerait le meilleur candidat pour cette opération sous fausse bannière, le " Global Hawk " et en tant qu'ancien ingénieur de l'aéronautique ( Supaéro 1961 ) j'abonde dans son sens. Je n'avais simplement jamais osé aller plus loin que de formuler mon doute concernant l'impact du Pentagone par un Boeing 757. Il y existe des images d'un de ces drones camouflé de manière à ressembler à l'avion du vol 77.


globalhawk_AA1-5.jpg

Voici à quoi aurait pu ressembler un drone Global Hawk camouflé en appareil d'Americain Airline
Dans une approche à 700 km/h (sans hypersustentateurs), faire la distinction, pour un témoin qui n'aura de l'appareil qu'une vision fugitive, paraît malaisé


Là où le culot de Chauprade dépasse le mien c'est quand il évoque l'idée que ce vol 77 aurait pu se poser dans une base militaire de l'Ohio et que le drone aurait pris sa place. Les lecteurs demanderont immédiatement : " mais, dans ce scénario complètement conspirationniste, que seraient devenus les passager de ce vol ? Et l'appareil ? "

Dans un tel scénario, l'avion aurait été détruit et les passagers tués, éliminés, tout simplement. Si ce scénario conspirationniste tient, alors on est plus à cent morts près. Mais dès qu'on hasarde un doigt dans cet engrenage conspirationniste on est face au vide, à un gouffre, je sais. Un gouffre qui n'est qu'une des facettes du gouffre vers lequel court l'ensemble du monde actuellement.

Autre objection : mais comment voulez-vous qu'aux Etats-Unis une telle conspiration ait pu être ourdie sans que rien ne transpire ? Il faudrait pour cela un réseau hyper-organisé, de gens motivés, capables de monter une opération " sous fausse bannière ". Reportez-vous alors à l'affaire Lavon ( 1954 ), voir plus bas. Oui, je sais, c'est vertigineux. Mais lisez, bon sang.

Après la parution du livre de Chauprade , que va-t-il se passer ? Cet auteur aura-t-il droit à un plateau, à un débat télévisé? Qui mettra-t-on en face de lui ? Un ingénieur du CSTB ( Centre Scientifique et Technique du Bâtiment ) qui, répondant à Atmoh ( de reopen 9/11 ), lui répondit que l'effondrement du bâtiment numéro 7 du World Trade Center était parfaitement explicable : Pour lui, le feu s'était propagé d'un bâtiment à l'autre par les ... souterrains ! Verra-t-on s'exprimer uniquement des journalistes, des essayistes en tous genres ou des spécialistes des sujets concernés : résistance des bâtiments aux incendies, capacité d'un appareil à effectuer une approche rasante à 700 km/h et à frapper le Pentagone en disparaissant totalement par un trou de trois mètres sur trois. Etc.

Comme je l'ai dit, Chauprade va beaucoup plus loin qu'une simple remise en cause de la thèse officielle. Il écrit que, selon lui, ça n'est pas un avion qui a frappé le Pentagone mais un drone dont les grandes ailes, en fibre de carbone, ont pu effectivement se volatiliser totalement au moment de l'impact. Il prend clairement position : c'est un " inside job " : une opération pilotée de l'intérieur. Mais alors, par qui ?


E
t c'est là qu'il faut oser affronter le tabou, émettre l'hypothèse que cette vaste conspiration, sans précédent dans l'histoire humaine, ait pu naître d'une étroite collaboration entre " les Faucons américains", disons le mot carrément, des fascistes américains et les services secrets israéliens, le tout étant menée comme ce qu'on appelle " une opération sous fausse bannière " , ou " sous faux drapeau ", terme qui commence petite à petit à faire son chemin dans le vocabulaire des internautes, à défaut d'apparaître dans la " grande presse ".


E
n effet la réaction logique, qui est celle de Chauprade est de se poser la question : A qui peut profiter ce crime ?

 

Il y a trois bénéficiaires possibles.



- Les islamistes qui, attirant sur l'ensemble des pays musulmans la haine de tout l'Occident, verraient leur conflit avec les " roumis ", les non-musulmans, se radicaliser, s'étendre à l'ensemble de la planète et faire figure de guerre totale.


- La droite américaine fascisante, qui put à la suite de cet événement faire passer un certain nombre de mesures " exceptionnelles ". Chauprade cite le Patriot Act. Mais il y a aussi les détentions sur simple présomption de participation à la préparation d'actes terroristes, la torture, le traitement de 50.000 personnes privées de droits de la Convention de Genève, la guerre en Afghanistan, la guerre en Irak, et peut-être, bientôt, un conflit avec l'Iran.


- L'extrême droite sioniste israélienne.


I
mmédiatement, j'entends d'ici les cris d'orfraie de gens comme Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, disant " comment pouvez-vous envisager une telle horreur ? ".


P
enchons-nous alors vers le passé de l'état d'Israël, sur le développement du sionisme, depuis la fin du XIX° siècle, des gens défendant la thèse : " un peuple sans terre pour une terre sans
peuple
".


J
'ai composé un dossier que je vous incite à consulter. Vous découvrirez que nombre de personnalités politiques de premier plan, plusieurs Premiers Ministres, dont Yiztiak Shamir et Menahem Begin furent des terroristes avérés. Shamir fut longtemps chef du service action de l'Irgoun. Il intervint personnellement dans l'assassinat du Comte Folke Bernadotte, diplomate Suédois mandaté par l'ONU en tant que médiateur.

 

Folke_Bernadotte.jpgYitzhak_Shamir.jpg

Le comte Folke Bernadotte, assassiné en 1948 par le groupe terroriste de l'Irgoun, placé sous les ordres d'Iiztiak Shamir


hotel_king_david_apres_attentat.jpgMbegin2-copie-1.jpg

L'hôtel King David, lieu de travail de l'autorité mandataire anglaise, dynamité par un groupe commandé par Menahem Begin, devenu plus tard Premier Ministre

L'actuelle Premier Ministre par Intérim, Tzipi Livni, a fait partie d'une équipe de tueurs du Mossad, ces équipes constituant ce qu'on appelle " le Kidon " ( la baïonnette ), chargées d'éliminer " les ennemis d'Israël " dans des territoires étrangers.

tipi.jpg

Tzipi Livni, Premier Ministre par intérim, ancienne du Kidon,
le service du Mossad chargé d'éliminer les ennemis d'Israël dans les pays étrangers.

 


C
e ne sont pas des allégations, mais des faits avérés, reconnus. Après la publication de mon dossier j'ai reçu quelques mails d'injures. J'ai proposé à leurs auteurs de les publier dans mon site, in extenso, avec leurs nom et adresse e-mail, mais ils se défilèrent aussitôt. J'ai par contre reçu des messages d'un lecteur juif , qui est un de mes lecteurs et qui m'a aussitôt accusé de me faire le relais d'un bourrage de crâne médiatique. Pêle-mêle : les tours du 11 septembre se sont effondrées à cause de la chaleur : on montre ça très bien, etc...

Les victimes civiles, lors de l'opération sur Gaza ? Normal : le Hamas tire depuis les fenêtres des hôpitaux et des écoles.

Il m'a demandé mon opinion quant à l'opportunité d'une opération visant les installations nucléaires iraniennes, " comme en Irak ". Et il a ajouté, je cite :

- Israël a fait une discrète demande d'aide à Bush (Il faut des missiles capables de percer le béton pour atteindre les usines iraniennes de traitement d'uranium), ceci il y a quelques mois. Bush a catégoriquement refusé. Sans appui aérien, l'affaire parait irréalisable. Il y a des élections législatives ce 10 février en Israël, la droite est donnée gagnante à cause justement du conflit Iran-Hesbollah-Hamas, les Israéliens semblent perdre patience et ont peur du laxisme des hommes politiques de gauche, en matière de concessions unilatérales surtout. L'affaire nucléaire iranienne pèse autant que le problème du Hamas pour l'homme de la rue. Espérons que la raison l'emportera, de tous bords (...).

L'attaque de l'Iran reste l'idée fixe de faucons hébreux.

Ceci étant, les choses ne se présentent pas aussi simplement.

Osirak_le_raid_1981.gif

Raid de destruction du réacteur irakien Osirak par les israéliens en 1981
Ravitaillement en vol au nord de l'Arabie Saoudite

 

Les Irakiens avaient un réacteur nucléaire, installé en surface, Osirak ( nom inspiré d'Osiris, dieu égyptien. Les atomistes impliqués étaient essentiellement égyptiens et français ).

osirak_vue_exterieure-A.gif


Le site du réacteur Osirak ( à droite sur la photo )

 

Ce réacteur était du type " piscine ". J'ai eu l'occasion de visiter ce type de réacteur, à Cadarache, en fonctionnement. Cela correspond aux photos ci-après. Les éléments du réacteur sont simplement sous dix mètres d'eau, qui constituent une barrière suffisante vis à vis des radiations et du flux de neutrons. Le coeur du réacteur émet évidemment de la lumière. Je me rappelle que quand j'avais fait cette visite, le reste de la pièce était dans l'ombre. L'ambiance était tout à fait celle du film " Docteur No ". On savait qu'en plongeant dans cette eau limpide on subirait une irradiation mortelle dix mètres plus bas. Mais on pouvait voir de ses yeux le " dragon " comme l'appelait Daignan ( qui mourut à Los Alamos suite à une irradiation accidentelle ). Il y avait une chose très spectaculaire. On voyait l'effet Tcherenkov à l'oeil nul. La vitesse de la lumière dans l'est est 1,5 fois plus faible que dans le vide, ou l'air. Elle n'est que de 200.000 km/s. Simplement parce que, pour pouvoir se propager dans ce milieu non-vide, les photons sont absorbés, puis ré-émis, et que tout cela prend du temps.

La vitesse du rayonnement émis ( photons ou particules ), inférieure ou égale à 300.000 km/s est alors plus rapide que la vitesse de la lumière dans l'eau. Ce qui fait que les objets matériels constituant le réacteur sont comme placés dans un jet supersonique. Ils constituent des obstacles vis à vis de ces jets de particules et créent donc des sortes d'ondes de choc bleutées, du plus bel effet. Une beauté fatale.

 


osirak_coeur-B.gif


Beauté fatale : le coeur d'Osirak, vu à travers 10 mètres d'eau
Photo prise derrière un filtre, tendu au dessus de la piscine





osirak_manipulations-C.gif




Techniciens récupérant des éléments de la " couverture fertile " d'un réacteur de ce type
configuré en source plutonigène ( transformant de l'U238 en Pu 239 par capture de neutrons )

 

Revenons à cette " opération Babylone ". Les Irakiens avaient pensé protéger leur réacteur de tirs de roquettes en l'entourant d'une forêt de tubes, ce qui interdisait tout tir de missiles à l'horizontale. Restait le tir plongeant, assez précis pour atteindre la cuve du réacteur. Aujourd'hui, avec des bombes guidées par GPS cela ne poserait aucun problème. Mais à l'époque, ça n'existait pas. Alors le Mossad s'est assuré, moyennant finance, les services d'un ingénieur français, travaillant sur le réacteur avec ses collègues égyptiens. Pourquoi un Français ? Parce que les Français on vendu du nucléaire à l'Irak et à l'Iran. Je connaissais même le gars qui s'occupait de cela, qui travaillait à Cadarache. Il est mort maintenant. Précisons que cette politique de dissémination du nucléaire, pratiquée par la France dans les années soixante-dix, au profit d'Etats riches en pétrole, visait une contrepartie concernant les tarifs de l'or noir. Au coeur de ces négociations avec l'Irak Jacques Chirac :




chirac_saddam_hussein-D.gif

Saddam Hussein, en visite au centre nucléaire français de Cadarache. A droite, Jacques Chirac

 

Donc cet ingénieur français, moyennant finance, devait poser sur la partie supérieure du réacteur une mallette comportant un émetteur, qui permettrait à des bombes lâchées en trajectoire parabolique de faire mouche. Il est donc entré là-bas, un jour où les gens devaient être un peu en vacances. Il est entré avec un gars du Mossad, et ils ont mis l'émetteur en route. Puis le type du Mossad a attaché le Français au réacteur, avec des menottes et est parti en lui faisant un grand sourire et un signe de la main, à travers la vitre de la porte blindée. Il a péri quand les bombes israéliennes, radioguidées par la mallette-émetteur, se sont abattues sur le réacteur, le détruisant complètement.

Les gens du Mossad adorent ce genre de blague. Ils aiment surprendre.

Ils ont beaucoup oeuvré pour contrarier ce plan du nucléaire irakien. Il y avait un ingénieur égyptien qui séjournait souvent à Paris, le Dr Yahya el-Meshad, physicien nucléaire.


atomiste_egyptien-8.gif

Le docteur Yahya el-Messad, physicien atomiste égyptien ,
égorgé par le Mossad dans sa chambre de l'hôtel Méridien

 

Les équipes du Kidon sont systématiquement composées de trois hommes et une femme, du genre de la personne ci-dessus. Mais dans cette histoire-là ils ont piégé l'Egyptien en s'assurant la collaboration d'une prostituée française, qui a été appâtée par l'argent, et ne savait d'ailleurs pas le moins du monde jusqu'où les choses seraient allées. Elle a joué la fille qui arrivait trop tard pour son bus, sous la fenêtre de l'Egyptien. Celui-ci était méfiant, mais cela, il ne l'aurait jamais imaginé. Il a donc proposé à cette femme de lui servir de chauffeur et de la reconduire. Puis, de fil en aiguille, elle a accepté de boire un verre chez lui, etc. Le Mossad a suivi tout cela avec une mini caméra. Quand ils ont décidé de passer à l'action, le 14 juin 1980 l'Egyptien était en train de faire l'amour dans une chambre de l'hôtel Méridien. Ils se sont dit : " on va quand même le laisser finir ". Puis ils sont entrés et ils l'ont égorgé sous les yeux de la prostituée, horrifiée.

Source ( entre autre ) : http://palestine1967.site.voila.fr/arme.armee/A.armee.82.raidsurosirak.htm

Les gens du Mossad aiment bien ce genre de détail; " la cerise sur le gâteau " pour ce genre de mission.

Mais la pute, qui ne s'attendait pas à ça, a pris peur. Elle tapinait. Son élimination avait peut être été prévue dès le départ, comme celle de l'ingénieur français. Moins on laisse de traces, mieux ça vaut. Ils l'ont tuée d'une façon très astucieuse. Quand une voiture s'arrête près d'une péripatéticienne, celle-ci s'approche pour voir si le conducteur, le passager, ou les deux à la fois, pourraient représenter des clients potentiels. C'est donc ce qu'a fait cette fille. Alors une seconde voiture, qui suivait, a pris de la vitesse. Un des passagers de la voiture à l'arrêt, à la fenêtre de laquelle la femme s'était accoudée, lui a saisi les poignets. Elle a essayé de se dégager, tirant son corps en arrière. Et quand la seconde voiture est arrivée plein pot, il n'a eu qu'à la lâcher. Elle est allée d'elle-même se jeter sous les roues du véhicule et a été tuée sur le coup. Simple accident de la route.

Travailler avec le Mossad n'est pas de tout repos, comme vous le voyez, surtout les équipes du Kidon.

Détruire les installations nucléaires iraniennes, c'est beaucoup plus compliqué. Depuis cette mésaventure irakienne les gens ont pris leurs dispositions. Ainsi les Israéliens ont développé tout leur nucléaire en sous-sol, à Dimona, dans le Néguev. Les Iraniens ne sont pas a priori plus bêtes. Eux aussi ont du tout enterrer. Il est malaisé d'atteindre quelque chose qui se situe sous des dizaines de mètres de terre et de béton. On pourrait même dire que c'est impossible, sauf avec des charges nucléaires. Vous avez donc compris la problématique : c'est l'attaque nucléaire ou rien.

L'opportunité d'une intervention en Iran ? Pour les faucons israéliens, la question ne se pose même pas. Cela relève de l'inéluctable. Mais ils auraient bien du mal à mener seuls une telle action.

L'ambassadeur d'Israël en Australie, Yuval Rotem, vient récemment de faire là-bas des confidences par inadvertance. L'opération " plomb durci " serait une action pour tester la réaction des pays étrangers face à une action militaire d'Israël. Ca n'est pas impossible. Israël argue que cette opération a eu pour but de désarmer le Hamas et stopper les tirs de roquettes à partir de Gaza. On comparera simplement deux chiffres :

 

- Les tirs de roquettes : 28 morts en huit ans

- L'offensive israélienne sur Gaza : de l'ordre de mille morts en 22 jours

Il ne s'agit pas de justifier quoi que ce soit. Cela reviendrait à reprendre toute l'histoire du pays depuis un siècle, ce que j'ai fait dans un dossier. Mais il y a une constance dans la politique israélienne et antérieurement sioniste ( Irgoun, groupe Stern ). Si on nous tue un bonhomme, on vous en tue cent. La stratégie est celle des représailles, qui se veulent dissuasives mais qui, créant le désespoir, n'ont abouti qu'au phénomène des attentats-suicides.


P
our les faucons israéliens, il n'existe pas de représailles qui soient trop dures pour les ennemis d'Israël, y compris vis à vis de gens qui semblent être des alliés potentiels. Somme toute, les Anglais avaient quand même versé leur sang pour contribuer à terrasser l'Allemagne Nazie. Mais en 46-47 cela n'entra pas une seule seconde en ligne de compte. L'attentat contre l'hôtel King David, occupé par les Anglais ( 91 morts, 45 blessés ) en donne la mesure, ou plutôt la démesure.
 

L'ancien chef de la branche dure de l'Irgoun, le Lehi, Yaakov Eliav, révéla dans ses mémoires qu'au cas où les anglais n'auraient pas obtempéré, il avait été prévu de répandre le bacille du choléra dans les canalisations d'eau potable de Londres. Dans ces conditions, si les Israéliens d'aujourd'hui sont les dignes successeurs du Lehi de cette époque, croyez-vous qu'ils hésiteraient une seule seconde à employer des armes nucléaires  contre  "  des ennemis
d'Israël ".

Concernant les Anglais, il ne s'agissait pas d'une mesure défensive contre une attaque potentielle. Ceux-ci se contentaient de s'opposer à la vague d'immigration de l'après guerre. Imaginez l'état d'esprit face à un état aussi dangereux que l'Iran.


L
a menace la plus inquiétante est celle d'une possible opération " sous fausse bannière ", ou " sous faux drapeau ". On a vu que les Américains avaient envisagé ce genre de chose vis à vis de Cuba (l'opération Northwood). Quid d'Israël ?

Ceci nous emmène vers l'affaire Lavon, de 1954.

__________
Lavon-X.jpg

 

Pinhas Lavon, ministre de la défense d'Israël

 

Cliquez sur le lien pour en voir les détails. En très bref : à cette époque les Israéliens redoutent un certain rapprochement entre l'Egypte, devenue indépendante après l'accession au pouvoir du colonel Nasser, et les Occidentaux. Pinhas Lavon, alors ministre de la guerre envoie donc le Mossad perpétrer des attentats contre des Occidentaux, en Egypte, en s'arrangeant pour que ceux-ci les imputent aux Egyptiens. Mais un des terroristes rate son coup. Sa bombe explose prématurément. Les autorités égyptiennes parviennent à arrêter tous les membres du réseau de Juifs égyptiens, qui passent aux aveux. Le scandale est international. Cette affaire provoquera l'exode de pratiquement tous les Juifs égyptiens vers Israël, craignant des représailles de la part des Egyptiens.

Lorsque j'ai évoqué cette affaire au correspondant juif qui avait pris contact avec moi, cela a donné lieu à un échange de mails. Quand je lui ai posé cette question, il m'a très vite envoyé l'autorisation de reproduire leur contenu, et de révéler son identité, ainsi que sa ville de résidence, en France, en précisant qu'il assumait totalement ses propres paroles. Je ne le ferai que s'il insiste pour que je le fasse. Ces quelques extraits vous montreront comment des gens comme lui peuvent percevoir les choses et les évaluer à travers leur crible personnel. Commençons par une parenthèse évoquant sa perception du terrorisme " en tant que mal nécessaire, quelque fois " .



Mail du 1° février 2009, extraits :

.En réponse à mes questions concernant les actions terroristes de l'Irgoun et du Lehi, exposées dans mon article


Le terrorisme c'est moche, débile, mais c'est un mal nécessaire quelquefois, hélas.

Je ne peux blâmer tous ceux qui ont permis la création d'un état juif en commettant ces actes, mais je  regrette qu'il faille recourir à de tels procédés.


Je crois qu'après 2000 ans d'exode, de rejet, spoliation, humiliation, tentatives d'extermination ou d'assimilation des juifs, (Eva: ça c'est scandaleux, on n'en parle pas assez, on ne parle que de la Shoah, c'est un tort, on devrait évoquer toutes ces persécutions, et malheureusement les victimes ont tendance à devenir à leur tour des bourreaux. Mais quelles que soient les souffrances endurées, cela ne justifie pas le terrorisme d'Etat d'aujourd'hui),  il fallait coûte que coûte créer un état hébreu.


Les juifs n'avaient aucun pays d'accueil dans le monde, souvenez vous des rescapés des camps d'extermination maintenus dans de nouveaux  camps de concentration juste après avoir été libérés, à la fin de la guerre 39-45 ! Personne n'en voulait. Les Anglais ont refusé de les laisser entrer en Palestine. Souvenez vous de l'histoire de l'Exodus et de tant d'autres navires.


Il fallait forcer les anglais à laisser le champs libre aux organisations juives pour accueillir les "boat peoples" de 46 à 48.

Le terrorisme ne visait, dans la majorité des actions, que des cibles politiques ou militaires.

 


Que pensez vous de l'affaire Lavon ?

L'approuvez-vous ? La condamnez vous ? La rangez vous au sein des " montages " et l'intoxication par les médias anti-juifs ?


Si cette affaire était avérée, il y aurait lieu de condamner tout ceux qui l'on montée, car ce type d'action est honteux , déshonorant et injustifié.
On ne doit pas plaisanter avec l'honneur et la morale, le respect de ses alliés....

Cordialement .
R.T.

 


Sa première réaction, visiblement, a été de ne pas croire qu'Israël ait pu faire une chose pareille.


 

Sur l'affaire Lavon :

2 février 2009

Bonsoir M. Petit,
 
Affaire Lavon

Je viens de lire l'exposé de cette histoire sur Wikipédia, je n'avais qu'une vague connaissance des faits, mais mon épouse en avait une très bonne connaissance et cette affaire est avérée.

Je pense que dans le contexte des années 50, les services secrets israéliens ont fait n'importe quoi, l'affaire a de plus été mal préparée, ce qui est une circonstance agravante (excusez le cynisme). Le jeune Israël ne devait pas se lancer dans une histoire aussi puérile, digne d'un roman d'espionnage de série B.

Vous avez noté que Moshé Dayan et Shimon Peres ont désapprouvé et témoigné contre Lavon, qui fut contrait de démissionner.

Cela n'a pas empêché l'affaire de Suez en 1956 qui fit suite à la nationalisation du canal par Nasser.

A mon tour de vous poser deux questions :

Que pensez vous du programme iranien en matière nucléaire et du refus de ses dirigeants de se conformer aux pressions occidentales ?

Croyez vous qu'en dernier ressort Israël doit s'impliquer comme il le fit pour l'Irak ? (allusion au bombardement des centrales nucléaires )



Cordiales salutations
R. T.


5 février 2009. Je loge ici la suite de mes échanges par mails avec R.T.


... Je vous comprends en partie seulement, mais il y a quelque chose que vous ne devez pas escamoter, la haine du Juif à travers les siècles, celle des Chrétiens d'abord, ensuite celle des Musulmans, les persécutions, les pogroms, les humiliations.

C'est un fait historique, et ce n'est pas en abandonnant ses convictions que l'on sort victorieux, monsieur Petit,
Je ne suis pas religieux, je suis athée, mais je reste profondément attaché à mes racines, je ne peux pas oublier 20 siècles persécutions
Israël a le tort d'être un état juif !
Israël est un état laïc et tolérant, il accueille toutes les religions et a permis l'accès à tous les lieux saints depuis la conquête de Jérusalem.
Seulement 5 à 6 % des juifs d'Israël sont religieux !
Vous ne pouvez donc pas utiliser cet argument pour faire valoir votre point de vue.

Il y aurait eu des chrétiens ou des protestants, des Mormons ou des Quakers, on leur aurait fichu une paix royale.
Seulement ils sont juifs, et la guerre israélo-palestinienne est une guerre de religion menée par les seuls intégristes musulmans.

Ces sentiments sont intimement liés à la nature humaine vous le savez pertinemment. On ne change pas l'humanité d'un coup de baguette magique cher monsieur, en décrétant simplement que la religion doit disparaître.

Et le droit d'être différent, de pratiquer sa propre religion, ou d'être athée ? que faites vous de ce droit ?  Ce droit, les islamistes le récusent.

.....

R.T.

- C'est quoi, être juif et athée ? Vous vous dites attaché à vos convictions. Mais quelles sont les convictions d'un juif athée. J'avoue ne plus comprendre. Le " type juif ", ça n'existe pas, sinon dans les manuels Nazis. Il reste un nom ? Mon patronyme, c'était Lévy. Dans l'optique d'un fondamentaliste juif, je descends donc des 12 tribus fondatrices d'Israël, et de la plus prestigieuse, puisqu'il s'agissait de la caste des prêtres. Mais à quoi me servirait de vouloir conserver ce nom, s'il n'est pas lié à une croyance religieuse ? Pour défendre la mémoire de quelques ancêtres convertis de force par Isabelle la Catholique dans l'Espagne du XV° siècle ? Une correspondance juive m'écrit : " Vous êtes mal à l'aise avec votre judéité ". Qu'est-ce que c'est que cette foutaise ? Il n'y a pas de chromosome juif. Génétiquement, vous et moi avons autant de sang juif que n'importe qui sur cette planète. Nos noms se réfèrent à un peuple qui n'existe pas, qui n'existe plus. Sinon, je pourrais aussi bien me réclamer d'une ascendance Wisigothe ou Alamans, si je m'appelais Walmuth ou Alaric, ou que sais-je encore ? Je connais des tapées de gens qui portaient des noms juifs et en ont changé pendant la guerre. Ils se sont fondus dans le melting pot français. Dans quelques générations leurs descendants ne se souviendront plus qu'ils avaient un arrière-arrière grand-père qui s'appelait David ou Cohen. N'ayant plus de croyances religieuses et d'attachement à des coutumes ou rituels, ce sont devenus des Français comme des millions d'autres. Comme d'autres Français comme d'Ancona ( d'Ancône ), d'origine italienne, ou Navarro ( d'origine espagnole ). Le " peuple juif " est-il un peuple ? Se refermer à l'intérieur d'un groupe, en pratiquant une exclusion des non-ceci, des non-cela, c'est créer des problèmes inévitables, et même des drames. Le non-juif est un goy. Un Juif n'épouse pas une goy, sinon ses enfants ne seront pas juifs ( ceci est une décision rabbinique datant du XV° siècle ! ).

Ma femme est chinoise. Mais je n'y pense jamais. C'est la femme que j'aime et qui m'aime, point à la ligne. Elle pourrait être noire, issue de n'importe quel pays de ma véritable patrie, la planète Terre, où sont mes racines, ça ne changerait rien. Vous me dites que vous êtes juif et athée. Alors je vous pose une question. Si votre fils se pointait en disant " papa, je veux épouser une non-juive ", vous lui répondriez quoi ?

JPP

- Je lui répondrais " sois heureux ! ". A propos ma compagne est cambodgienne, rescapée de Pol Pot. elle a un charme fou et une culture époustouflante.

R.T.



Vers une opération de fausse bannière pour légitimer une attaque contre l'Iran ?

wargame-posible-war.jpg

 

 

Wargame....

 

On voit tout de suite qu'il n'y a pas un site nucléaire en Iran, mais une bonne demi-douzaine. De plus les distances à couvrir pour mener une attaque à partir d'Israël sont considérables. Il faut traverser l'Irak, bénéficier de ravitaillements en vol, à l'aller et au retour. Les Israéliens, s'ils ont des sous-marins, capables de lancer des missiles de croisière de leur fabrication, ne possèdent pas de porte-avions. Donc pour mener une attaque contre l'Iran il faut que d'autres pays puissent être impliqués, et au premier chef, évidemment, les Etats-Unis. Ceci étant, nous ne sommes plus en 2001, où l'effet de surprise a pu jouer. Ce concept d'opération sous fausse bannière commence à être connu. Comme Chauprade et beaucoup d'autres, sauf évidemment mon interlocuteur, pour qui tout s'explique, je pense que les événements du 11 septembre sont une opération de ce genre.

Où et comment rééditer un coup de ce genre ? Qui croirait, si un attentat à la bombe sale était commis dans une ville des Etats-Unis, que celui-ci serait dû à " Al Qaida ", et réagirait en visant au premier chef l'Iran ?

Qui croirait, si une fusée ( conventionnelle, non nucléaire ) frappait Israël, qu'elle ait été tirée à partir de l'Iran ? Comment imaginer que ce pays soit assez suicidaire pour s'en prendre à un état qui, s'il rechigne à le reconnaître, détient un nombre impressionnant de têtes nucléaires, q

ue certains analystes évaluent à deux cent.

J'ai personnellement été impressionné par cette exploration que j'ai faite du sionisme, et dont j'ai rendu compte. Je n'ai reçu aucune critique sur les faits et la façon dont j'avais présenté les choses, dans leur terrible crudité. Il y a quelques points d'histoire qui laissent songeur : le caractère impitoyable des attentats anti-Anglais, l'affaire Lavon, et surtout ce projet d'empoisonnement de l'eau potable de Londres par le bacille du choléra. C'est quand même fantastique d'envisager froidement de s'en prendre à la population civile d'un pays allié, de plus durement éprouvée par la guerre, en envisageant de provoquer la mort de milliers ou de dizaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, complètement innocents.

Cette attitude relève d'un ethnocentrisme sans faille. Comme si rien n'existait en dehors des intérêts d'un pays dont la population représente le millième de celle de la planète, et dont une partie, sa frange dure, se considère comme une ethnie totalement différente du reste du monde et comme ... le centre de l'univers.

Je pense que s'il existe dans la nébuleuse sioniste ( et vous devez garder en tête qu'il y a plus de Juifs aux Etats Unis, plus de 7 millions, que dans l'état d'Israël ) des hommes qui sont capables de penser comme ce Yaakov Eliav, ancien chef du Lehi, ( qu'aucun historien Juif n'a jamais décrit comme un malade mental ), alors ces mêmes hommes sont capables, dans l'intérêt supérieur d'Israël, de manière à dresser le maximum de nations contre les peuples Arabes, de collaborer très activement à une opération aussi monstrueuse que les opérations sous fausse bannière du 11 septembre 2001.

 


5 février 2009
: Chauprade est congédié par le Ministre de la Défense :

(Voir sur le site les articles du Point, du Figaro, de Défense ouverte,  Hervé Morin congédie Chauprade, suite à un article du Point,
Chauprade, Professeur au Collège interarmées de Défense, conforte de son autorité "scientifque" les théories complotiste sur le 11 septembre 2001)

(..)

La photo est celle de Chauprade, barbu. Ce " spécialiste des questions de Défense, n'est .. qu'un simple journaliste, coauteur de l'ouvrage :

L´effroyable mensonge : thèse et foutaises sur les attentats du 11 septembre, avec Guillaume Dasquié , édions La découverte., Collection Cahiers libres, 2002 


texte-effroyable-mensonge.gifeffroyable_mensonge.gif




Un livre qui est un tissu d'absurdités et de nullité, au plan technique, que j'ai déjà commenté dans un dossier. J'avais déjà reproduit des illustrations extraites de ce livre, qui parlent d'elles-mêmes et révèlent la nullité des auteurs en matière de connaissance des crashes d'avions :

 

plongeon_a_plat-avion-dasqu-.gif

Livre de Dasquié et Guisnel. Extrait numéro 1



crash_sur_Pentagone-2.gif


Livre de Dasquié et Guisnel. Extrait numéro 2,
le crash sur le Pentagone, vu par ces deux journalistes


plongeon_a_la_verticale-3-copie-1.gif


Livre de Dasquié et Guisnel. Extrait numéro 3. le crash de Pensylvanie

 

Question : que deviennent les moteurs de l'appareil, ses parties les plus dures et pénétrantes (axe des réacteurs, en acier ) ???

 

Lire ici un déluge de commentaires sur les articles parus dans la presse à propos de l'exclusion d'Aymeric Chauprade de l'Ecole de Guerre

Pour aller vers le texte de l'article

 

http://www.jp-petit.org/Presse/ARMES/chauprade_analyse.htm


La complaisance de Chauprade vis-à-vis des thèses conspirationnistes relatives aux attentats du 11 Septembre 2001 n'a pas plu au ministre de la Défense Hervé Morin, qui l'a congédié illico, a-t-on appris jeudi 5 février. En marge d'un déplacement sur le porte-avions Charles de Gaulles, au large de Toulon, Hervé Morin a indiqué avoir lui-même ordonné le renvoi d'un enseignant du Collège interarmées de défense (CID) qui a publié un livre contenant des "relents absolument inacceptables" sur les attentats du 11 septembre 2001.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkFFAEuZkkANPkaGbw.shtml

_____________________________________________________________________________________________________

Lobby.jpg



Commentaire reçu sur mon blog http://sos-crise.over-blog.com 


DELIBERATIONS JUIVES SECRETES DEVOILEES
PAR LA "CATHOLIC GAZETTE" D'ANGLETERRE

Dans son numéro de février 1936, la Catholic Gazette", organe mensuel officiel de la Société Missionnaire Catholique d'Angleterre, publiait le compte rendu de délibérations secrètes tenues par une société juive à Paris. La direction du journal, dans un préambule, garantissait le caractère de sa source d'information.

Peu de temps après "Le Réveil du Peuple", hebdomadaire parisien reproduisait le même compte rendu en ajoutant que les déclarations avaient été faites à un congrès des B'nai B'rith à Paris. (Les B'nai B'rith sont des loges maçonniques dans lesquelles seuls les juifs sont admis).
Voici le texte publié par la "Catholic Gazette):

" Aussi longtemps que subsistera parmi les Gentils une conception morale de l'ordre social, et aussi longtemps que la foi, le patriotisme et la dignité n'auront pas été déracinés, notre règne sur le monde n'arrivera pas.

" Nous avons déjà accompli une partie de notre tâche, mais nous ne pouvons encore prétendre que tout le travail est accompli. Nous avons encore un long chemin à parcourir avant de renverser notre principal ennemi ; l'Eglise Catholique.

" Nous devons avoir toujours à l'esprit que l'Eglise Catholique st la seule institution qui s'est maintenue, et qui, tant qu'elle se maintiendra, nous barrera la route. L'Eglise Catholique par son travail méthodique et par ses enseignements édifiants et moraux, tiendra toujours ses enfants dans un tel état d'esprit qu'ils auront trop de respect d'eux-mêmes pour plier devant notre domination et pour fléchir devant notre futur Roi d'Israël.

" C'est pourquoi nous nous sommes efforcés de découvrir le meilleur moyen de secouer l'Eglise Catholique dan ses bases profondes. Nous avons répandu l'esprit de révolte, et un faux libéralisme parmi les nations des Gentils de façon à les persuader d'abandonner leur foi et même à leur inspirer la honte de professer les préceptes de leur religion et d'obéir aux commandements de leur Eglise. Nous en avons conduit plusieurs d'entre eux à se vanter d'être des athées, et , plus que cela a se glorifier d'être les descendants du singe ! Nous leur avons donné des théories nouvelles , de réalisation impossible, telles que le communisme, l'anarchisme et le socialisme, qui servent aujourd'hui à nos fins. Les Gentils stupides les ont acceptées avec le plus grand enthousiasme, sans réaliser que ces théories viennent de nous et qu'elles constituent notre puissant instrument contre eux mêmes.

" Nous avons noirci l'Eglise Catholique avec les plus ignominieuses calomnies, nous avons sali son histoire, et jeté la disgrâce sur ses plus nobles activités. Nus lui avons imputés les torts de ses ennemis, et avons ainsi amené ces derniers à se rapprocher plus étroitement de nous. Tant et si bien que nous sommes aujourd'hui témoins, à notre grande satisfaction, de rébellion contre l'Eglise dans plusieurs pays.
Nous avons tourné son clergé en objet de haine et de dérision, nous l'avons exposé au mépris de la foule. Nous avons fait considérer comme démodée et comme une perte de temps la pratique de la religion catholique.

" Et les Gentils, dans leur stupidité, se sont montrés des dupes plus faciles que nous ne l'avions attendu. On s'attendrait à plus d'intelligence et à plus de sens pratique, mais ils ne valent pas mieux qu'un troupeau de mouton. Laissons-les paître dans nos champs jusqu'à ce qu'ils soient assez gras pour être digne d'être immolés à notre futur Roi du Monde.

" Nous avons fondé de nombreuses associations secrètes qui travaillent toutes pour nos fins, sous nos ordres et notre direction. Nous en avons fait un honneur pour les Gentils de se joindre à nos organisations, qui sont, grâce à notre or, plus florissantes que jamais. C'est cependant notre œuvre et qu'elles travaillent à nos fins.

" L'un des nombreux triomphes de notre Franc-maçonnerie est que ces Gentils qui deviennent membres de nos loges ne soupçonnent jamais que nous nous en servons pour construire leurs propres prisons, sur les terrasses desquelles nous érigerons le trône de notre Roi Universel d'Israël: et ne sachant jamais que nous leur faisons forger les chaines de leur propre servilité à notre futur Roi du Monde.

"Jusqu'ici nous avons indiqué vos attaques contre l'Eglise Catholique suivant la stratégie opérant du dehors. Mais ce n'est pas tout. Voyons maintenant comment nous avons poussé plus loin notre travail pour hâter la ruine de l'Eglise Catholique, et comment nous avons pénétré dans ses cercles les plus intimes, et même amené une partie de son clergé à se faire le pionnier de notre cause.

" En plus de l'influence de notre philosophie nous avons pris d'autres mesures pour ouvrir une brèche dans l'Eglise Catholique, avec l'intimation explicite qu'ils devraient travailler d'une façon encore plus efficace à la désintégration de l'Eglise Catholique, en créant des scandales dans son sein. Nous avons ainsi suivi l'avis de notre Prince des Juifs qui avait dit sagement :" Faites de vos enfants des chanoines, afin qu'ils puissent détruire l'Eglise." Malheureusement, les juifs "convertis" n'ont pas tous été fidèles à leur mission. Plusieurs d'entre eux nous ont trahis ! Mais d'un autre côté, les autres ont tenu leur promesse et ont fait honneur à leur parole. Ainsi le conseil donné par nos Anciens prouva qu'il fut efficace.

" Nous sommes les pères de toutes les révolutions - même celles qui parfois ont tourné contre nous. Nous sommes le maître suprême de la paix et de la guerre. Nous pouvons nous vanter d'avoir été le créateur de la Réforme ! Calvin était une de nos enfants: il était de descendance juive, l'autorité juive lui fit confiance et il eut l'aide de la finance juive pour dresser son plan de Réforme.

A lire ce texte on a l'impression qu'il est d'actualité, qu'il vient d'être écrit et englobe plusieurs cas soulevés sur vos écrits.

sur l'article Le point de rupture pour bientôt ?



sarko-trop.JPG
Sélection de liens :


Taxe professionnelle et Sarkozy : Une analyse remarquable
http://poly-tics.over-blog.com/article-27670065.html



LES EMPLOIS DISPARAISSENT,
LES BANQUES DEPOSENT LE BILAN,
MAIS LA BOURSE MONTE !

7-9 Février 2009 : Comme d'habitude, vendredi soir très tard, deux banques US ont fermé: l'Alliance Bank de Culver City (Californie) et la FirstBank Financial Services de McDonough (Georgie). Le chômage est à son plus haut depuis la crise pétrolière de 1974 avec 600.000 emplois sabrés. Les multinationales alignent des pertes les unes après les autres. Plus de 80.000 boutiques vont fermer aux USA et 38.000 en Angleterre. Mais les vampires de Wall Street, de Londres, de Paris, etc., s'en donnent à coeur joie à l'idée des 800 milliards d'Obama qui vont arriver. Ils vont pouvoir s'en mettre plein les poches à nouveau. Formidable ces bourses qui ne reposent plus sur rien, juste l'argent des contribuables dilapidé pour "sauver" les banquiers. Les actions des banques ont monté faisant monter aussi toutes les places financières. L'argent ne circule que dans un milieu confiné. Un scandale monstrueux, ignoble, inhumain et on se demande combien de temps cela va durer ainsi avant qu'il n'explose pour de bon, puisque par définition, Obama n'a pas cet argent en caisse, c'est de la monnaie de singe, du virtuel, des billets qui n'ont presque plus aucune valeur (voir Marc Faber plus bas dans cette page). Incroyable situation. Jamais de toute ma carrière de journaliste je n'ai observé quelque chose d'aussi délirant, d'aussi scandaleux, cette économie morte que les politiciens tentent de sauver à tout prix pour ne pas perdre leur place et privilèges. Et pourtant, quand 5 millions de gens n'auront plus rien à manger et qu'ils descendront dans les rues, là les banquiers de Wall Street auront intérêt à se planquer.
texte reçu.




Poursuite d' Israël en Turquie ?

Info : Le procureur général d'Ankara a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête par la justice turque pour déterminer si l'offensive militaire israélienne sur le Hamas à Gaza peut être considérée comme porteuse de "génocide, torture et de crimes contre l'humanité".

Lu bureau du procureur général a précisé que cette enquête après la plainte déposée par une organisation islamique de défense des droits de l'homme contre les dirigeants israéliens dont le président, le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères de l'Etat hébreu.

Cette organisation demande par ailleurs l'arrestation immédiate de ces responsables israéliens s'ils venaient à se trouver en Turquie.

La loi turque oblige le ministère public à ouvrir une enquête dès qu'une plainte officielle est déposée. La loi autorise également la tenue de procès pour des prévenus accusés de génocide et autres crimes contre l'humanité contre l'humanité commis dans d'autres pays que la Turquie. AP



OTAN: le Pitbull Impérial
On nous a menti sur l'Otan d'hier, et on nous ment sur celui d'aujourd'hui...
OTAN

La bataille pour l'Arctique a commencé
Le réchauffement climatique libère de nouveaux océans
Arctique

sur michelcollon.info

arrestat.jpgsans_papier.jpg
http://vigicitoyen.canalblog.com/


6-7 Février 2009 : C'est comme ça que les situations finissent par exploser. Le Wall Street Journal rapporte que les Etats n'ont plus d'argent pour payer les indemnités chômage de tous les inscrits, et qui ne cessent d'arriver en grand nombre jour après jour ! Presque 5 millions de personnes ont été payées la semaine dernière, et on ne tient pas compte de ceux qui ne sont plus sur les listes !!!!! Le Wall Street rapporte que la ville de New York a été obligée d'emprunter 330 millions de dollars pour payer ses chômeurs. Comment tous ces Etats vont-ils faire dans les semaines et mois à venir ? Même ceux qui avaient des réserves n'en ont plus. Et on ne parle même pas de la Californie. Le dernier chiffre du chômage de janvier, donné par le Washington Post a été de 626.000. A ceux-là, il faudra ajouter les 550.000 autres (minimum) qui vont s'ajouter fin février 2009. Et encore 550.000 autres en mars 2009. Cela commence à craquer.

Christophe Barbier : L'ikéa de la pensée
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=2063

Communiqué :L’Académie des sciences s’inquiète du risque de démobilisation des jeunes chercheurs
« Chronique d’un suicide annoncé : le cas d’Israël »Par Immanuel Wallerstein
Les USA assumeront-ils leurs responsabilités dans cette crise ? par Martin Wolf
ou de la nécessité d’écouter Fidel Castro
Sarkozy: même pas Napoléon III, simplement Pinard….
Les Arabes d’Israël : une minorité nationale palestinienne ? par Suha SIBANY


 

Ça, c’est la meilleure ! Israël appelle à un boycott ! Qui plus est, il s’agit du boycott de la Conférence de Durban contre le racisme, la discrimination raciale, … (24-28 avril 2009)

Ce ne sont pas Israël et ses amis qui, depuis quelques temps, nous rabâchent que le boycott est illégal ?
Ce ne sont pas Israël et ses amis qui, depuis longtemps, ne cessent de crier à l’antisémitisme
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-27665660.html

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Nouvel Ordre Mondial - mondialisation
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages