29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 22:42
Stats R-sistons :  Hier : 1 307 pages vues  724 visiteurs uniques


J'analyserai dans ma prochaine parution quelques traits marquants des nouvelles donnes géo-politiques. En attendant, voici un tour d'horizon de la situation au Proche-Orient, et la présentation du partenariat transatlantique : L'Europe entend faire entendre sa voix dans le concert international, une voix singulièrement alignée sur Washington ! Tandis qu'au contraire, la Russie appelle à l'établissement de mécanismes de consensus collectifs et condamne l'idéologie colonialiste dans le domaine commercial (on voit d'où vient l'élan nouveau, en fait), et qu'Obama fait sien le fameux slogan politique : Le changement... dans la continuité. Eva

1201138-1562529-gaza.jpghttp://www.alterinfo.net/Gaza,-la-diplomatie-francaise-et-la-presse-alternative-Les-Portes-de-l-Enfer-ne-s-ouvrent-pas-pour-les-justes_a29069.html La diplomatie  française et Gaza http://hadria.riviere.over-blog.com/
Abou Mazen ou Mahmoud Abbas
Portrait de l’actuel dirigeant de l’Autorité palestinienne, élu à la succession de Yasser Arafat le 9 janvier 2005.
http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/a12309

Abbas_sarko_olmert_UPM080713x432.jpgSommet  de la Ligue arabe
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-27235676.html
la mainmise d’une main étrangère dans la gestion des affaires intérieures palestiniennes, 
Le spectre d’Ariel Sharon resurgit avec son rêve tant caressé de voir les palestiniens se dresser les uns contre les autres : des Palestiniens qui tuent des palestiniens pendant qu’Israël compte les victimes avec une grande satisfaction et une profonde délectation.
 
Les derniers développements qui sont survenus dans la bande de Gaza permettent de comprendre pourquoi le Hamas est passé à l’offensive afin de déloger le Fatah, coupable d’avoir trop longtemps courbé l’échine à son ennemi mortel et d’avoir recruté en son sein des membres accusés d’avoir fusionné avec Israël, comme le fameux et tristement célèbre transfuge DAHLAN

 

http://www.alterinfo.net/LA-DEROUTE-DU-FATAH-ET-UNE-FEUILLE-DE-ROUTE-POUR-L-ENFER_a9478.html

http://www.alterinfo.net/Abbas-tente-un-coup-politique-au-nom-de-Washington_a5101.html 
 

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le prétendu processus de paix au Moyen-Orient a parlé de la nécessité importante que l'autorité palestinienne, dirigée par Mahmoud Abbas, contrôle la Bande de Gaza

http://www.alterinfo.net/Pourquoi-Israel-a-t-il-agresse-Gaza-Un-responsable-de-l-ONU-repond_a28128.html

Agression qui, doit-on le rappeler, a reçu l’accord, sinon la sollicitude, des régimes arabes limitrophes et l’aval de l’Autorité, sans autorité ni légitimité, logée à Ramallah. Le représentant de cette Autorité demandant quelques journées supplémentaires au Conseil de sécurité de l’ONU avant de publier la déclaration de demande de cessez le feu.

Voici la réponse toute simple venue d'un homme trop pressé de servir ses maîtres et d'afficher de façon indécente sa servitude à la vue de tous ceux qui veulent voir et comprendre. Le Coordinateur du «processus de paix» appelle à aider l'autorité de Ramallah (Abbas) pour contrôler Gaza.
 
Les dirigeants sionistes ont dit qu'ils envisagent par leur guerre ouverte contre Gaza de mettre fin au pouvoir du Hamas.

Le coordinateur international du processus prétendu de paix, Robert Serri qui réside à Al Qods (Jérusalem) occupée a appelé les parties internationales à aider l'autorité, dirigée par Mahmoud Abbas pour contrôler la Bande de Gaza,

Les dirigeants sionistes ont dit qu'ils envisagent par leur guerre ouverte contre Gaza de mettre fin au pouvoir du Hamas.

C'est la victime qui est responsable de son châtiment propose Serri. Elle n'avait qu'à obéir et à s'écraser devant la force sioniste brutale et ses bombea à l’uranium appauvri et ses bombes à fragmentation et aux phosphores.

Source : http://www.robertbibeau.ca/palestine.html
http://ism-france.org/news/article.php?id

Que fera Barack Obama de la nuisance d'Israel face au droit de résistance palestinien ? (par Farid DAOUDI)


20050403-jungle-cpe.gif
Dessin de Mariali

 Le partenariat transatlantique
Exclusif. Ce que l'Europe propose à Obama
de Vincent Jauvert Nouvel Observateur
C'est un document confidentiel de sept pages rédigé par le Quai d'Orsay et envoyé aux 26 capitales de l'UE, trois jours après l'élection de Barack Obama

Il est intitulé "Le partenariat transatlantique."
Sa vocation est, selon ses auteurs, d'être "une boîte à outils pour notre future collaboration avec les nouveaux responsables américains."

Il s'agit d'un texte de synthèse, issu de "discussions collectives".
Une sorte de "plate-forme commune minimum, élaborée sous la responsabilité de la présidence" française de l'UE.
Pourquoi était-il nécessaire?

Parce que, toujours selon les auteurs, "notre crédibilité à l'égard des Etats-Unis implique, autant que faire se peut, de leur parler d'une seule voix."

Voici ci dessous ce texte dans son intégralité -il est ici en anglais.-
http://globe.blogs.nouvelobs.com/media/01/00/1152257061.doc

On y lira avec un intérêt particulier la partie dédiée au conflit israélo-palestinien ("nous devons agir ensemble, sans attendre, et ne pas repartir à zéro" car "le temps joue en faveur des extrémistes".)

Et ce qui est dit concernant l'Irak -"Notre intérêt commun est de contribuer au succès de l'Irak".-

-ajout perso : a la colonisation, de l’Iraq aux vols des matières premières privant ainsi le peuple Irakien d’une source de revenu légitime

La réflexion engagée à Avignon et finalisée à Marseille par les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne vise à offrir, sur un nombre choisi de sujets, une boîte à outils pour notre future collaboration avec les nouveaux responsables américains.

Il peut donc être considéré à présent comme une plate-forme commune minimum,
élaborée sous la responsabilité de la présidence. Il n’a pas vocation à être publié


Le partenariat transatlantique, ancré dans notre histoire,
correspond à une communauté de destin.

Il contribue à notre sécurité collective, à la pérennité de nos valeurs communes
et à la défense de nos intérêts partagés.
Notre démarche vise à déterminer quelles contributions,
parfois dans des registres différents, mais complémentaires,
les Européens et les Etats-Unis peuvent apporter ensemble
pour affronter les défis du XXIème siècle.


L’ordre mondial a évolué ; les Européens souhaitent y prendre leur pleine place aux côtés des Américains. Ils ont montré, à travers leur intervention dans le conflit russo-géorgien et leur action dans la crise financière internationale, qu'ils avaient la volonté et la légitimité pour agir et entraîner leurs partenaires -conférence de Washington
Nous devons travailler ensemble et non en opposition. Américains et Européens doivent et peuvent agir dans un esprit de complémentarité et de coresponsabilité, ce qui suppose, à l’évidence, que les Européens aient préalablement défini leurs propres positions, tout comme ce qu’ils ont à offrir et ce qu’ils ont à demander.

Notre crédibilité à l’égard des Etats-Unis implique en effet, autant que faire se peut, de leur parler d’une seule voix.
quatre sujets correspondent à des priorités communes  :
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-27234816.html

Jérusalem, capitale de deux Etats, frontières sur la base de la ligne de 1967 avec un échange limité et équilibré de territoires, solution juste mais réaliste à la question des réfugiés. Il faut, pour atteindre cette paix tant attendue, s’appuyer sur les acquis d’Annapolis.


« Israël emprisonne Gaza pour faire fuir les Palestiniens » Par Ilan Pappé -

A GAZA, APRES LES BOMBES, LE DROIT INTERNATIONAL ? PEU PROBABLE.


Livni : pour une seconde offensive contre le Hamas


Selon le quotidien israélien le Maariv, ce sont des bateaux loués par les Iraniens qui transportent des armements au mouvement de résistance Hamas.

Accostés à une dizaine de miles de la plage de Rafah, toujours selon le journal, réputés pour ses fausses informations jamais étayées, et basées sur des informateurs sous couvert d'anonymat, ils les enverraient durant la nuit par le biais de plongeurs  qui les attachent aux bateaux de pêche palestiniens.


http://www.alterinfo.net/Le-Maariv-parle-d-armements-passes-au-Hamas-par-des-Ieaniens_a28932.html

Mechaal a confirmé que le peuple palestinien a montré à travers ses souffrances, ses grands sacrifices qu'il s'attache toujours à ses droits légaux, malgré la guerre sauvage des néo-nazis sionistes qui ont tenté d'affaiblir la volonté très solide du peuple palestinien qui est parue très vigoureuse durant les 22 jours d'agressions sionistes contre les civils innocents de Gaza, notamment les enfants, les femmes et personnes âgées, mais l'ennemi occupant a complètement échoué d'influer sur la patience et la résistance nationale du peuple palestinien.

"L'occupation n'a rien réalisé de ses objectifs annoncés durant sa guerre, sauf de perpétrer des crimes de guerre flagrants, ainsi que des violations, sans précédent, aux lois, chartes, règles internationales et humanitaires, avant d'être obligé de se retirer sous les frappes de la résistance nationale de toutes les factions palestiniennes", a ajouté Mechaal.
http://www.alterinfo.net/Mechaal-la-bataille-de-Gaza-a-etabli-une-serieuse-strategie-pour-la-liberation-de-la-Palestine-_a28857.html




1046874-1320420.jpg
LA CIVILISATION MONDIALE EN DANGER

PAR Manuel de DIEGUEZ
http://www.alterinfo.net/La-civilisation-mondiale-en-danger-par-Manuel-de-Dieguez_a28973.html

Comment se fait-il que le débat politique ait porté exclusivement sur la sauvagerie d'un crime de guerre, certes, spectaculaire et dont le gigantisme, l'acharnement et l'aveuglement ont révolté la conscience morale de tous les peuples et de toutes les nations du globe, alors que la véritable ambition d'Israël est rendue invisible... ?

Une civilisation de la dérobade morale


Moraliser ses carnages ?

N'est-il pas saisissant d'assister à une partie de cache-cache ou de colin-maillard à laquelle la presse mondiale et la diplomatie européenne se livrent à l'échelle de la planète afin de paraître raconter "objectivement" une guerre dont quelques condamnations pieusement distillées servent à masquer la complicité dévote avec l'agresseur de la démocratie
dite des droits de l'homme ?

Notre espèce se présente dédoublée
Un tintamarre d'autels apitoyés aidera à détourner l'attention du public des patients larcins du Tartuffe dont le compte-gouttes finira par remplir
la caverne d'Ali-Baba du sionisme.

Certes, l'Europe endormie se trouve plus résolument cadenassée que jamais dans la cage d'un Otan au seul service des intérêts stratégiques et de la volonté d'expansion territoriale et diplomatique (de l' Empire) (..)
Europe (..) dont l'identité psychique la plus fondatrice se trouve mise en grand péril, alors que le sauvetage de l'âme du Vieux Monde conditionne non seulement son destin politique, mais l'avenir de l'éthique universelle des nations civilisées.  

Collaboration Sarkozy/
Colonialisme Sioniste :


Pas De Navire Hôpital Mais Une Fregate Armée De Missiles Au Large De Gaza –

 

Objectif : Provoquer Un Incident Maritime Pour Embraser La Région ?

Dans la guerre incessante menée contre la population de Gaza,
Sarkozy fait passer la "sécurité d'Israêl" avant l'aide humanitaire au Gazaouis alors
même que les personnels humanitaire et médical sur place ont fait le constat
alarmant que de nombreux civils blessés sont en danger de mort
 

arton3121-copie-1.jpg
http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=1197900&preaction=nl&id=10584425&
En Solidarité Avec Gaza Les Grecs Donnent Un Exemple D'Action
Contre Le Terrorisme D'Etat Mondialisé.


"... Le rôle central des "US" et d' "Israël" dans le développement d'un
système mondial de répression policière se trouve
dans leur histoire commune comme états coloniaux. .."

La traque des criminels de guerre sionistes a commencée
De même que les criminels de guerre nazis

ont été traqués pour être
jugés, les criminels de guerre sionistes doivent également l'être et cette traque doit être efficacement organisée.

  Il en va de même des démarches
légales pour saisine des tribunaux compétents, des avocats s'y emploient déjà....

Les recours
http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=1193378&preaction=nl&id=10584425&idnl=44752&

http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=1191182&preaction=nl&id=10584425&
http://www.planetenonviolence.org/index.php?action=article&id_article=1190381&preaction=nl&id=10584425&
http://hadria.riviere.over-blog.com/

 


obama_01aipac.jpg

Publié 29 janvier 2009 


Que peut-on attendre d' Obama ?


Ce qui se dessine pour le moment chez le pragmatique Obama est  une tentative de pacification avec le Proche-orient . Il manifeste sa volonté de régler  le problème entre palestinien- israélien dès maintenant mais considère tout aussi essentiel d’en régler d’autres comme l’Iran, la Syrie, le pakistan. Ce qui paraît raisonnable. Il semble qu’il ait choisi de s’appuyer partout sur les “modérés”. Avec quels alliés internationaux va-t-il mener à bien ces objectifs ? L’Europe indéniablement, la France en particulier qui réintégre l’OTAN. Quelle attitude à l’égard de la Russie ? Ce qui paraît clair c’est que l’hostilité est manifeste à l’égard du Venezuela et des “rebelles” d’Amérique latine où sa politique consistera sans doute à chercher à diviser l’unité du continent. Enfin, on peut prévoir que sa grande inquiétude demeure la Chine qui a sur les Etats-Unis un poids économique trés important.Cependant le véritable problème, selon nous, est la manière dont dans ces dix dernières années ont été détruites toutes les institutions permettant la négociation tant au plan international, national qu’à celui de la “question sociale”. L’autre problème est que les conflits régionaux face à la crise économique permettent de masquer les problèmes et donner des exutoires de haine. Que pourra Obama face à ces deux faits essentiel? la volonté de résoudre les problèmes risque de voler en éclat en laissant les tendances les plus destructrices à l’oeuvre.

L’interview sur le monde musulman


Le président des Etats-Unis a consacré ce lundi sa première interview depuis qu’il a été intronisé à la télévision  Al Arabya,qui tient son siège à Dubaï .Le ton doux qu’il a adopté tranche avec celui qui a été le sien et celui d’Hillary Clinton sur le Venezuela.

Obama a affirmé que son pays est en train de se préparer pour tendre un main de paix à l’Iran si celui-ci “ouvre le poing” et il a affirmé que c’était le moment pour que Israël et les palestiniens remettent en oeuvre les négociations de paix. Son attitude tranchait nettement sur celle de son prédecesseur. Il a évité de parler de “la guerre contre la terreur” ou encore d’imposer “la démocratie” et a beaucoup insisté sur les aspects qui sont dans l’intérêt des communautés arabes, comme les conditions matérielles de vie”


Obama a affirmé que les Etasuniens”ne sont pas des ennemis” du monde arabe et musulman et il a insisté sur les racines musulmanes de sa famille, ses études dans un pays musulman (Indonésie), des aspects qu’il a évité de mentionner dans sa campagne présidentielle. “Il est impossible pour nous autres de penser seulement dans les limites du conflit palestino-israélien et d’occulter se qui se passe avec la Syrie ou l’Iran ou le Liban ou l’Afghanistan et le Pakistan” a-t-il dit. “Il est important pour nous autres d’avoir la volonté de parler avec l’Iran, d’exprimer clairement quelles sont nos divergences, mais (aussi) où sont nos possibilités pour avancer”, a-t-il ajouté. “Si des pays comme l’Iran sont disposés à ouvrir leur poing,ils trouveront notre main tendue”, a-t-il affirmé.
 
La semaine passée, Obama a rendu effective sa promesse présidentielle de nommer un envoyé spécial pour le Moyen Orient:”j’ai envoyé George Mitchell au Moyen Orient accomplir ma promesse de campagne sur le fait que nous n’attendrons pas la fin de mon gouvernement pour nous battre pour la paix entre Palestiniens et israéliens. Nous allons commencer tout de suite”, a-t-il ajouté.

Obama a insisté sur le fait que son gouvernement allait entendre et discuter avec les parties en présence sans préjuger de sa position? Il a dit que son objectif était de laisser de côté les préjugés et de parler avec tous les protagonistes. “Nous ne pouvons dire à aucun des deux parties ce qui est le meilleur pour elles. Ce sont elles qui doivent prendre leur propres décisions. Mais je crois fermement que pour le moment ce qui compte que le chemin actuel n’offre ni sécurité, ni prospérité à personne. Et, à cause de cela il est temps de retourner à la table de négociation” a-t-il conclu.


Obama a admis que les Etats-Unis ont commis des erreurs, mais après avoir souligné qu’il avait vécu en pays msulman et a des parents musulmans, il a ajouté qu’il allait tenter d’améliorer les relations. “Mon travail vers le monde musulman est de leur dire que les etasuniens ne sont pas leurs ennemis. des erreurs ont été commises. Nous sommes là pour améliorer.”, a-t-il dit. “Mais (…)les Etats Unis  ne sont pas nés comme une puissance coloniale et (…) le même respect et amitié que les etats-Unis ont eu avec le monde musulman, comme recemment durant vingt ou trente ans, je ne vois aucune raison pour que nous ne puissions pas le récupérer”, et enfin il a dit “je veux que les musulmans me jugent sur mes actes, en commençant par le décision de fermer  Guantánamo.Je suis ici pour faire que les Etats-Unis ne soient pas leurs ennemis”  


Avec quels alliés ?


Pour saluer la tournée de Georges Mitchell, émissaire spécial américain pour le, proche orient qui a commencé son voyage dans la région israél a déclenché de nouveau les hostilités sans doute pour créer une situation irreversible avec le hamas et bien  démontrer que la négociation était impossible.


L’Europe, la France en particulier sont totalement intégrés


 Au cours de sa tournée, M. Mitchell visitera Israël et Ramallah, capitale administrative de la Palestine contrôlée par Mahmoud Abbas. Il se rendra également en Egypte, en Jordanie, en Arabie Saoudite et fera escale dans deux capitales européennes, Paris et Londres qui sont, ces derniers temps, les partenaires les plus actifs dans le règlement de la crise au Proche-Orient.  Il est clair qu’il y a une entente totale entre les Etats-Unis et ces deux capitales, y compris en jouant le jeu du “bon flic”, c’est-à-dire en feignant de gourmander les israéliens. Ainsi hier Bernard Kouchner a demandé des explication à l’ambassadeur d’Israél sur la manière dont celui-ci dans ses assauts “disproportionnés” avait atteint des lieux diplomatiques européens  Mais en fait la france poursuit la stratégie inaugurée avec Moubarak.Et de surcroît, nous assistons parallélement à une totale intégration de l’Europe, de la France en particulier dans le bloc étasunien sur le plan économique mais aussi militaire.  Le 26 janvier, l’OTAN a donné un coup d’envoi à la préparation formelle du sommet anniversaire de l’Alliance atlantique qui se tiendra en avril prochain, 60 ans après la signature du Traité de Washington sur la fondation de l’organisation. Les ambassadeurs de tous les 26 pays membres de l’OTAN se sont réunis à Bruxelles en vue de mettre en mouvement le mécanisme de préparation des festivités. Le sommet anniversaire des 3 et 4 avril se déroulera à Strasbourg (France) et Kehl (Allemagne). La décision de réintégration officielle de la France dans la structure militaire de l’organisation d’où elle s’était retirée depuis plus de 40 ans peut être annoncée au sommet. L’OTAN adoptera une nouvelle stratégie et essaiera de déterminer les pays et leurs effectifs qui vont continuer à tenter de maîtriser l’Afghanistan. 

La Russie

Si des assurances ont été donnée à la Russie que la Georgie et l’Ukraine ne seraient pas intégrées dans l’OTAN dans l’immédiat. La visite de Georges Mitchell serait un autre signe des relations entre Obama et la Russie. Au fur et à mesure que leurs relations se dégradaient avec les Etats-Unis,les Russes ont pris une part grandissante dans le conflit Israélo-palestinien et sur toutes les questions du proche orient. En particulier, la Russie sert d’intermédiaire avec l’iran et le hamas. Georges Mitchell qui ignore, ostentiblement gaza et le hamas pourrait le rencontrer à Moscou mais cette dernière ville n’apparaît pas dans sa liste et si tel était le cas les Russes y verraient le signe que Etats-Unis refusent de considérer Moscou comme un des partenaires prioritaires sur les problèmes proche-orientaux. Voici ce que déclare une voix autorisée de l’agence Ria novosti.


“La nouvelle administration américaine se trouve devant un difficile dilemme: traiter - ou non - avec le Hamas. L’administration Bush avait ostensiblement désavoué le Hamas après la victoire remportée par ce mouvement aux élections législatives en 2006, en exacerbant considérablement la tension dans les rapports interpalestiniens. En fin de compte, cela provoqua la rupture totale entre le Hamas et le Fatah, entre la bande de Gaza et la Cisjordanie. L’attitude de Barack Obama est encore incertaine.”


“L’Amérique tient à la sécurité d’Israël, elle soutiendra toujours son droit à l’autodéfense”, a déclaré Barack Obama, en rappelant que le Hamas avait tiré, depuis de nombreuses années, des roquettes sur les citoyens innocents d’Israël. Il a énuméré ensuite les exigences habituellement avancées aux islamistes: renoncer à la violence, reconnaître le droit d’Israël à l’existence et tous les accords de paix palestino-israéliens intervenus antérieurement. Les exigences formulées aux Israéliens sont suivantes: retirer les troupes de la bande de Gaza et ouvrir les postes de passage entre la bande et le monde extérieur. En outre, Barack Obama a annoncé son soutien au gouvernement dirigé par Mahmoud Abbas.


Ces propos ont suscité immédiatement une réaction négative du Hamas. Barack Obama ne se distingue en rien de George W. Bush, ont résumé les islamistes. Cette conclusion est juste, mais, peut-être, un peu hâtive. Le jour du départ de son émissaire, Barack Obama a accordé sa première interview à une télévision étrangère à la chaîne arabe Al-Arabiya. Le nouveau président américain a dit dépêcher son émissaire George Mitchell au Proche-Orient avec pour consigne de “commencer par écouter” et de lui rendre compte de la situation. Selon lui, les Etats-Unis commencent trop souvent par dicter les choses dans les affaires internationales.


En ce qui concerne le Proche-Orient, il convient de signaler que, si Barack Obama voulait trouver un homme sachant écouter, le sénateur George Mitchell est le meilleur choix possible. Il connaît le Proche-Orient non pas par ouï-dire. En 2001, il était artisan d’un plan de réconciliation des parties qui fut ensuite revu et inclus, avec d’autres initiatives de paix, dans la feuille de route du règlement palestino-israélien. Ce plan fut approuvé, pour l’essentiel, par les deux parties engagées dans le conflit, mais de même que les autres propositions en ce sens, il n’a toujours pas été mis en oeuvre”. (1)


L’hostilité à l’égard du Venezuela et de la Chine,  que peut faire Obama
  ?


Parrallélement les Russes ont mené une stratégie tous azimuths vers l’Asie centrale et la Chine dans la cadre de l’Organisation de coopération de shanghai, et même des relations nouvelles avec l’Amérique latine Cuba et le venezuela. Mais la Russie est confrontée à une crise économique trés forte avec la baisse du pétrole.
 

Du côté des Etats-Unis, il y a eu trés vite des déclarations hostiles sur la manière dont la Chine laissait “filer le yuan”, les Chinois y ont vu une marque d’hostilité de l’administration Obama. Puisque les Etats-Unis savent bien que la Chine confrontée à une baisse de croissance ety à une montée du chômage ne peut pas réévaluer le yuan. Il s’agfit simplement de veiller à ce que le principal créancier qu’est la Chine ne coule pas le dollar. Mais l’aggressivité la plus marquée a été celle d’Hillary Clinton et de Barak Obama lui-même contre le venezuela et contre Chavez qu’il a qualifié de “un obstacle pour le progrès en Amérique latine” et l’a accusé d’exporter le terrorisme dans les pays voisins”.


Les relations avec le venezuela qui n’a pas d’ambassadeur aux Etats-Unis, peuvent-elles encore se dégrader, ou alors comme le conseillent certains analystes faut-il renouer les relations diplomatiques pour éviter que la nouvelle administration soit influencée par les cercles qui entourent le nouveau président et qui ne cachent pas leur hostilité. L’ancien amabassadeur a été explusé des Etatqs Unis en septembre 2008, en rétorsion de l’expulsion de l’amabassadeur des Etats-Unis par solidarité avec la Bolivie qui avait été obligée d’expulser l’ambassadeur des Etats-Unis qui organisait l’opposition.


Quelle marge de manoeuvre ?


Tout le monde table sur le fait que Obama est un pragmatique et qu’il paraît sincérement désireux de négocier plutôt que de favoriser les expéditions militaires comme son prédecesseur. la véritable question est la marge de manoeuvre qu’aurait un tel président face au système qui domine les Etats-unis, en particulier l’étroite imbrication entre la haute finance, le complexe militaro-industriel, voire la mafia et des institutions comme la CIA et d’autres qui en fait sont construites pour un politique aggressive d’un empire sur le déclin. partout l’ancienne adminisatration Bush a déposé des poudrières qui menacent à chaque instant d’éclater y compris dans des zones nucléaires.


Il est vrai que la priorité d’Obama est la situation abominable de l’économie nord américaine. Les répercussions sur le reste du monde sont de plus en plus fortes et les menaces d’explosion sociales existent partout y compris aux Etats-Unis et en Europe. Un des problèmes auquel Obama va être confronté est paradoxalement la destruction partout des syndicats et des organisations permettant que s’instaurent des négociations, la recherche d’un progrés social. Partout les vingt dernières années ont détruit toutes les institutions démocratiques, internationales, nationales susceptibles de favoriser la diplomatie, la négociation.


C’est dans le fond ce qu’a déclaré un autre grand pragmatique, le premier ministre russe  mercrdi soir  Vladimir Poutine lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. “La montée de la tension observée aux quatre coins du globe est due à l’inefficacité des institutions internationales” mais ce qu’il a jouté est encore plus intéressant : “Ces derniers temps, le monde entier est confronté à une montée sans précédent de l’agressivité, que ce soit le raid armé lancé par l’actuelle administration géorgienne dans le Caucase, les attentats en Inde ou l’escalade des tensions dans la bande de Gaza”, a-t-il constaté. “Il n’y a pas de lien direct entre ces événements, mais leur évolution laisse entrevoir quelques éléments communs, notamment l’incapacité des institutions internationales existantes à proposer des solutions constructives”, a affirmé M. Poutine.


Et avec son franc parler il a expliqué que beaucoup de conflits régionaux visent simplement à détourner l’attention de l’opinion publique des problèmes économiques et sociaux.


“Parlons honnêtement: provoquer de l’instabilité militaire et politique, engendrer des conflits régionaux et autres, c’est aussi un procédé commode de détourner l’attention des gens des problèmes économiques et sociaux rencontrés par leurs pays. Hélas, nul ne peut exclure que de nouvelles tentatives en ce sens aient de nouveau lieu à l’avenir”, a-t-il constaté.


Pour éviter de nouveaux conflits régionaux, le chef du gouvernement russe a appelé à moderniser radicalement le système des rapports internationaux pour le rendre plus efficace et plus stable.

Nous sommes totalement d’accord avec l’analyse de Poutine : premiérement il a raison de montrer que les institutions internationales ont montré leur inefficacité, mais il aurait pu ajouter que cette destruction avait été l”oeuvre de l’impérialisme et de son bras armée les etats-unis, avec la complicité active des Européens. En ce sens effectivement ce qu’on appelle le conflit israélo palestinien est exemplaire avec le viol systématique des résolutions de l’ONU mais le pays qui a mané la danse de ce dynamitage est bien les Etats-Unis et pas seulement sous l’administrations de Bush. Rien ne laisse présumer que la nouvelle administration est prête à agir autrement en particulier dans le cas d’israêl et de Cuba.


Il faut également considérer que si les institutions internationales ont été dynamités cela a été dans un contexte de viol systématique de toutes les souverainetés nationales pour favoriser le pillage des ressources par les multinationales. Cela est-il susceptibles de changer? Est-ce que par exemple puisque nous sommes à la veille des élections européennes nous allons dans un autre sens, certainement pas.


A cette destruction des instances diplomatiques et de la mise en oeuvre de négociations a correspondu dans chaque nation une aggravation des instances de repression et une destruction des organisations démocratiques, le pouvoir des syndicats a été totalement affaibli. Avec la montée de la crise, la colère des peuples comme le dit trés justement Poutine doit être alors dirigé vers l’exutoire suprême: les conflits régionaux jusqu’au moment où ils seront nucléaires.

Obama qui ne veut surtout pas changer le système capitaliste peut-il quelque chose sur cette logique ?


Sans vouloir être pessimiste outre mesure, il s’avère que face à une telle situation la bonne volonté, l’espérance en un nouveau président peut trés vite montrer ses limites et aller au contraire vers une accélération des tendances les plus néfastes.


Danielle Bleitrach 


 http://socio13.wordpress.com/2009/01/29/que-peut-on-attendre-dobama-par-danielle-bleitrach/

1) Ria novosti

Barack Obama défend le dialogue avec l'Iran‎

 119869479.jpg

La Russie souhaite que les USA
renoncent à leur unilatéralisme

DAVOS, 29 janvier - RIA Novosti. La Russie n'a pas de griefs spécifiques à l'égard des Etats-Unis, elle veut seulement que les intérêts des pays différents soient pris en compte dans la politique internationale, a déclaré jeudi le premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec les membres de l'International Media Council (IMC) à Davos.

"Nous ne nous plaignons de rien, nous constatons seulement que le penchant exessif pour la force lors du réglement des problèmes et le mépris des normes du Droit international sont destructifs pour les relations internationales", a indiqué M.Poutine, interrogé sur les préalables de Moscou à l'amélioration des relations avec Washington.

"Si nous avons bien interprété les signaux émanant de Washington, une telle approche est dans une certaine mesure partagée par l'actuelle administration américaine", a poursuivi le chef du gouvernement russe.



DAVOS, 29 janvier - RIA Novosti. Les partenaires commerciaux de la Russie doivent renoncer à l'idéologie colonialiste dans les relations bilatérales, a déclaré le premier ministre russe lors d'une rencontre avec l'International Business Council en marge du sommet.

"Le monde est globalisé et interdépendant. Si nous voulons entretenir des rapports civilisés, il faut en formuler les principes dés le début", a poursuivi le premier ministre russe répondant à une question concernant les conditions de travail des cercles d'affaires étrangers en Russie.

Lire ici:

http://fr.rian.ru/world/20090129/119868661.html

Poutine à Davos: pas de "show", mais une mise en garde (vice-ministre russe)

119861568.jpg

"Nous avons déçus ceux qui attendaient un "show", mais les événements actuels sont d'une telle importance qu'il n'y a pas de temps à perdre avec un spectacle de ce genre", a-t-il indiqué, ajoutant que tout le monde attendait un discours de Munich "bis".

Lors d'une conférence sur la sécurité en février 2007, M.Poutine, président russe de l'époque, s'était prononcé avec éloquence sur de divers problèmes liés à la stabilité et l'ordre mondial. Comparée parfois au discours de Churchill à Fulton en 1946, son intervention a suscité un large retentissement parmi les hommes poliques, les experts et dans les médias.

http://fr.rian.ru/world/20090129/119860078.html


La tension mondiale, fruit de l'inéfficacité des institutions internationales (Poutine)


119859577.jpg


Lire ici:

http://fr.rian.ru/world/20090129/119858052.html


Très intéressant le discours de M.Poutine et très honnête !


SUITE DES AUTRES ARTICLES SUR M.POUTINE A DAVOS SUR RIA NOVOSTI ICI:

http://fr.rian.ru/onlinenews/

http://chiron.over-blog.org/article-27328224.html


Sélection de liens :

 

liste complète

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux
qui les regardent sans rien faire.»- Albert Einstein


Oui, nombreux sont les juifs qui se rebellent contre les responsables politiques israéliens : http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-27335138.html


Israël s'enverrait-il à lui-même ces fameuses "roquettes" qui retombent dans le désert sans jamais tuer personne... Tout est possible dans les ruses de guerre...?
http://www.marcfievet.com/article-27323827.html


Colombie et Gaza, génocides et impunité :
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12080


Taux de suicide record dans l'armée américaine
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/ameriques/20090130.OBS2292/taux_
de_suicide_record_pour_larmee_americaine.html



Le livre qui peut ruiner Kouchner
http://www.marcfievet.com/article-27344348.html



Jeu_dames.jpg"Sarkozy veut dépecer la RDC
(Courrier International 22/01/2009)

Le président français a jeté un pavé dans la mare en proposant une restructuration de la région des Grands Lacs en faveur du Rwanda et au détriment de la république démocratique du Congo. Celle-ci n'apprécie guère." 


Le Potentiel laisse entendre qu'Obama ne serait pas sur la ligne de Sarkozy sur la balkanisation de la RDC (
http://www.africatime.com/rdc/nouvelle.asp?no_nouvelle=443313&no_categorie=). Du wishful thinking ?

http://delorca.over-blog.com/article-27369716.html




Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans International
commenter cet article

commentaires

R-sistons à l'intolérable 01/02/2009 03:09

Bonjourexcellente initiative, à relayer, bravobien à toieva

Rachid 31/01/2009 09:09

Shalom aleykhum Eva,Est-il possible que tu lises notre compte -rendu sur la rencontre citoyenne (et bientôt les rencontres inchallah) concernant La Palestine.Que penses- tu de notre initiative auprès des décideurs politiques (on envisage de l'étendre au-delà de notre commune pour les mettre face à cette réalité humanitaire) ?Eva, ton expérience, tes connaissances et ton objectivité critique ne peuvent que nous apporter et nous renforcer dans notre démarche;Merci d'avance....Au plaisir de te lire !

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages