28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 01:23
Appels à la grève et à manifester partout en ex-France ce 29 janvier 2009
engreve.jpg
La 50aine de zigs de chez lepsy feront partie des manifs du 29. On a déjà stocké les godasses chez Mamie Marcelle.

Sarko l’a bien cherché, il aura droit à ses rocket-shoes ce 29, promis !

Rejoignez la resistance populaire!

Fouillez vos caves, vos greniers et vos placards et munissez-vous de vos tatanes démodés !

Sus aux nouveaux tyrans !sarko_rocketshoe.jpg


Reçu  en commentaires sur R-sistons, de

tire-la-langue-492.gifhttp://lepsy.over-blog.fr/article-27237905.html

___________________________________________________


L'appel d' Eva aux individus
de bonne volonté

Chers lecteurs,

Inégalités en hausse vertigineuse, ça suffit !
Aujourd'hui, 65 % des bénéfices vont aux actionnaires !
Oui, ceux qui travaillent en dormant récoltent les profits !
Et les salariés sont toujours plus pressurés, dégraissés,
délocalisés, flexibilisés, intermittentisés, précarisés !
Pour les uns, des heures supplémentaires qui profitent
aux patrons, pas du tout aux futurs retraités,
pour les autres, l'horizon du chômage et le désespoir.

Jeunes, direction l'Agence pour l'Emploi,
acceptez n'importe quoi,
mal payés, travaillant le dimanche et les jours fériés
et même bientôt pendant les vacances,
et naturellement jusqu'à 70 ou 75 ans, voire plus,
comme aux USA, le modèle de Sarkozy l'Américain,
ou bien acceptez de ne pas être employés,
d'attendre encore et toujours le petit boulot
sous payé, faut bien engraisser les actionnaires,
c'est la modernité que voulez-vous, 
la modernité si chère à Sarkozy...


NOM-vue-copie-1.jpg

Performance oblige ! Compétitivité oblige !
Court terme oblige ! Rendement oblige !
La vie est belle, à l'heure de la mondialisation,
les sacrifices pour tous, sauf pour les décideurs,
le Nouvel Ordre Mondial prépare les lendemains
qui chantent, qui chantent, pour le bon peuple
qui gobe les Mots Croisés pipés, les Conversations
d'avenirs à la sauce Attali, les C dans l'Air
de pseudo débats, les Racines et des Ailes désenchantées,
et aussi les guerres pour la patrie de soubrettes
au service du Libéralisme triomphant,
si triomphant qu'il se casse la gueule
en emportant l'emploi et les rêves des travailleurs,
en se préparant à rebondir pour mieux écraser
à nouveau, encore et toujours, le bon peuple
de France, ah que la crise est jolie, crise de quoi,
au fait ? Crise tout court, crise de l'économie,
mais jamais crise du capitalisme, chut ! Le mot
est tabou dans nos médias chéris, aux mains
d'un clan joli, joli, joli, qui enrôle pour les guerres
de demain contre les Iraniens, les Libanais,
les Syriens, les Chinois, les Russes... et qui
envoie ses bombes au phosphore frapper les lanceurs
de roquettes de pacotille, chouette le précieux gaz
ne passera pas dans la poche des gazaouis,
eux sont condamnés à l'enfer sur terre.

3-br-l-s.jpg

Ah, que ce monde est joli ! Pas de boulot pour tous ?
Voici nos bambins qui volent des pommes,
direct la prison. Et les délinquants qui s'en mettent
plein les poches, vous savez ceux qui sont en col blanc,
très blanc, oh combien blanc, immaculé même !
Ceux-là, impunité garantie, pour eux les promotions,
c'est comme pour les banquiers, ils cassent
la finance, et puis l'économie, et puis le social,
alors voilà pour eux pas d'impunité non plus,
au contraire, youpi ! Voici les milliards qu'on n'avait pas
pour ceux qui meurent de froid dans la rue, ils arrivent,
ils arrivent, par centaines, pour renflouer les comptes
en banque des banquiers, l'économie de casino
c'est reparti, le rouleau compresseur des peuples,

argent.jpg

alors, bonnes gens, oyez nos médias nous promettre
des lendemains qui chantent, encore et toujours,
des surlendemains radieux, croyez-les sur paroles,
ils appartiennent aux fabriquants de bombes,
la fiesta sera générale, et même nucléaire,
la pseudo journaliste Marie Drucker fait la promotion de
nos avenirs radieux sous les bombes, comme à Gaza,
juste quelques dommages collatéraux pour
la moitié de l'humanité, et d'abord pour les bébés,
déchiquetés, décapités, brûlés, calcinés,
ensevelis sous les décombres de leurs maisons,
juste un dernier regard pour entrevoir l'avenir
auquel ils auront échappé, et puis tous ces
malformés à venir... les industriels de la pharmacie
se frotteront les mains !!!


carte-postale-gaza-copie-7.jpg

Allez, veuves, comme dit la soubrette de France-Télévision
Marie Drucker, y a de la promotion
pendant les guerres, vous remplacez les hommes
dans les usines, ou ce qu'il en restera,
la vie est belle, entre femmes qui restent,
l'avenir de l'homme, comme dirait l'autre...

termignon_en_savoie.jpg

Alors oui, bonnes gens, si vous rêvez d'emplois
délocalisés, précarisés, dégraissés, flexibilisés,
et aussi de services publics privatisés,
d'écoles payantes, de soins à deux vitesses,
de retraites impayées ou seulement quand
vous serez grabataires, et même de guerres nucléaires
pour la patrie, alors oui restez chez vous le 29,
et si cet avenir ne vous convient pas, alors
prenez votre balluchon, et en avant la manif,
en avant la grève, en avant la grève reconductible,
en avant la grève générale, en avant les nouvelles
prises de la Bastille ! Nos ennemis sont invisibles,
mais pas leurs délégués, alors oui, faites-leur
savoir qu'on ne se laissera pas broyer, dévorer,
esclave ou chair à canon, non, non, non,
ce n'est pas l'avenir que nous voulons,
et demain, il sera trop tard pour le dire,
en face de nous seulement des baïonnettes,
non, non, non, c'est aujourd'hui qu'il faut dire non,
résolument, tous, en famille, famille élargie,
famille raccourcie, famille recomposée, famille
ce que vous voulez, vous enrôlez les plus petits
et les plus grands, munis de vos vieilles
chaussures, et vous les brandissez à la face
de Sarkozy, de ses zélus, de ses soubrettes,

sarko_rocketshoe.jpggodasses-231208_clip_image002_0000.jpggodasses-231208_clip_image002_0000.jpggodasses-231208_clip_image002_0000.jpggodasses-231208_clip_image002_0000.jpgsarko_rocketshoe.jpg
Oui, tous unis, grève d'un jour, grève reconductible,
nous n'avons plus rien à perdre, et tout à gagner !
Non au servage mondialisé, non au choc de civilisations !
Non au Nouvel Ordre Mondial, non aux guerres !
Non à la dictature de l'Argent, non à la tyrannie des banquiers  !
Non aux lois liberticides ! Non à l'intolérable pour les peuples !

nom-oeil-NOM-cr-nes-EUGENISME.jpg

Aux actes, citoyens ! A vos vieilles godasses,
direction la liberté, direction un boulot pour tous,
un vrai boulot, et direction la justice sociale,
direction la paix, la fraternité, la dignité pour tous !
Reprenons en mains nos destins, soyons actifs
avant d'être radioactifs, actifs avant d'être
broyés par le Système qui nous veut du mal à tous,
la crise du capitalisme ne nous emportera pas,
mais nous découvrirons d'autres modes de vie,
tous ensemble, allons les places publiques, les
commerces de proximité, l'habitat coopératif, la co-gestion,
les coopératives de production, le développement solidaire,
l'information qui informe, la coopération entre les peuples !

R-volution-fse.jpg

En avant, amis lecteurs, prenons nous-mêmes en mains
notre avenir, dessinons-le aux couleurs de l'espérance,
le 29 doit être le premier jour d'un monde nouveau,
que nous allons choisir tous ensemble
pour faire de cette vie sur terre un joyeux séjour,
et non une vallée de larmes,

grve-reve.jpg

alors oui, tous ensemble, disons non à l'intolérable,
boutons dehors les parasites, les criminels,
les apprentis sorciers, en avant la manif générale,
en avant la grève générale, tous unis et décidés
nous sommes invincibles, nous sommes le peuple,
nous sommes la vie, nous sommes l'avenir !

Eva

Si nous ne régissons pas aujourd'hui, demain il sera trop tard. Tout se met en place peu à peu, contre nous tous. Si nous laissons faire, aujourd'hui, demain le Nouvel Ordre Mondial aura tué nos emplois, nos services publics, nos droits, nos protections, notre indépendance, notre démocratie, notre souveraineté... et même la paix.  Eva

____________________________________________________________________________


L'appel du 29 janvier 2009

Déclaration commune de propositions et revendications des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA (extraits).

Voir http://www.humanite.fr/L-appel-du-29-janvier-2009


cache_1098010112.jpg?t=1232727220 

cache_1084640212.jpg?t=1230544666






http://kropotkine.jimdo.com/


Ce n'est pas à la population
de payer la crise

 

 

 

 

Les classes populaires sont durement touchées par la crise. L'inquiétude pour l'avenir grandit. La politique du pouvoir est plus que jamais au service des privilégiés. L'heure est à la riposte. Les organisations signataires de cet appel défendent des propositions pour une autre politique, et s'engagent dans le soutien et la participation aux mobilisations, notamment à la journée interprofessionnelle de grèves et manifestations du 29 janvier.

 


En deux mois, le nombre de chômeurs a augmenté de plus de 100 000. Dans les entreprises privées, sous couvert de crise, les plans de licenciements se multiplient et le chômage partiel touche des secteurs entiers. Les intérimaires et l’ensemble des précaires sont touchés de plein fouet. La remise en cause des droits des chômeurs continue. Au nom de la lutte contre « les déficits », le pouvoir a réduit les budgets publics, a privatisé, mis en concurrence « libre et non faussée » les services publics. C'est un véritable plan de mutation libérale et de privatisation qui s'accentue avec les suppressions d'emplois publics.

 


Le gouvernement, il y à encore quelques mois nous annonçait que « les caisses sont vides ». Depuis il a trouvé des centaines de milliards (plus de 428 milliards d’euros) pour sauver les banques, assurances et autres organismes financiers. Les divers « plans de relance » ici et là dans le monde n'ont qu'un seul objectif: maintenir les profits des grands groupes capitalistes. La crise est une crise européenne et mondiale. Dans ce contexte, nous devons également nous mobiliser pour une Europe sociale, écologique, démocratique, féministe.

 


Des résistances existent ! Des salarié-e-s se mobilisent contre les licenciements, organisent des manifestations avec le soutien de la population. Les mouvements dans l'Education Nationale, notamment des lycéen-ne-s et de leurs professeur-e-s montrent qu'il est possible de faire reculer ce gouvernement. Des familles mal logées ou sans logis se battent pour l'application de la loi de réquisition des logements vides. Les salarié-e-s sans papiers poursuivent la lutte pour leur régularisation. Nous sommes parties prenantes de toutes ces résistances et nous nous inscrivons dans les prochaines mobilisations de janvier, Education Nationale le 17, Santé et Hôpital Public le 24, grève interprofessionnelle et manifestations de masse du 29 janvier.

 


Une autre politique est possible, en s’attaquant aux profits et à la spéculation financière, en remettant en cause la rémunération du capital. .
Il faut donner la priorité aux salaires et aux droits sociaux, mettre à contribution les profits et les dividendes versés aux actionnaires, en remplaçant le « bouclier fiscal » pour les privilégié-e-s et les spéculateurs par le bouclier social permettant au plus grand nombre de vivre mieux.

Nous exigeons l’augmentation des salaires, du SMIC, du minimum vieillesse et des minimas sociaux. Nous proposons l’annulation du paquet fiscal de l’été 2007; une redistribution du budget de l’Etat pour répondre aux besoins sociaux et développer les services publics à tous les niveaux; une réforme de la fiscalité afin que les entreprises ne puissent plus, comme aujourd’hui, privilégier la spéculation au détriment de l’emploi et des conditions de travail.

 


Nous nous opposons aux licenciements, exigeons le droit de veto suspensif des salarié-e-s sur les licenciements. Nous exigeons le maintien du contrat de travail, le maintien de l'intégralité des revenus et des droits des salariés mis au chômage technique.


Nous réaffirmons le principe du CDI comme référence du contrat de travail dans le privé et de l’emploi statutaire dans le public.
Nous défendons les reprises autogestionnaires d'entreprises par les salarié-e-s.  Nous refusons toute aide publique aux entreprises qui licencient.

 


Nous agissons pour la suppression des paradis fiscaux, pour une appropriation publique du système de crédit permettant une autre politique d'investissement au service de l'emploi, du logement social, des services publics et de projets prenant en compte l'urgence écologique.

 


Nous voulons remettre en cause le pacte de stabilité et les directives européennes de privatisation; agir pour un nouveau type de développement; pour combattre toutes les formes de discriminations qui affectent le champ social;  pour créer des emplois utiles sur le plan social et écologique. Nous proposons de dégager les moyens nécessaires à des objectifs de production économes en termes d'énergie et producteurs d'emplois notamment dans le domaine de l'environnement, des transports collectifs, du secteur des énergies renouvelables et du soutien à l'agriculture paysanne.

 


Nous voulons rompre avec les logiques financières développées par l’Union européennes et ses institutions, en particulier la Banque centrale européenne.

 

Nous refusons les suppressions d’emplois dans le secteur public, exigeons l’annulation des 30.000 suppressions de postes décidés, le retrait de la privatisation de la santé (loi Bachelot), la création d’emplois socialement utiles (Santé, l’Ecole, Poste, Recherche, et de nouveaux services publics, du logement, de la petite enfance, etc.) Nous agissons pour la réduction du temps de travail sans flexibilité ni annualisation avec embauches correspondantes.

 


Les grèves et manifestations comme celle du 29 janvier
expriment les colères et amplifient les luttes. Une riposte populaire d'ensemble est urgente. Nous nous engageons à mettre toutes nos forces au service de la convergence des luttes contre les licenciements, la vie chère, le chômage et la précarité, et pour la défense et l'élargissement des services publics. C'est le moment !


Déclaration unitaire. AlterEkolo (AE) Alternative démocratie Socialisme (ADS), , Alternative Libertaire, Association des communistes unitaires (ACU), Coordination nationale des collectifs unitaires pour une alternative au libéralisme (CNCU),  Les Alternatifs,  Nouveau parti anticapitaliste (NPA),  Parti Communiste Français (PCF),  Parti communiste des ouvriers de France (PCOF),  Parti de Gauche (PG), 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/01/27/12252589.html

riche-et-esclaves.jpg

___________________________________________________________________________________

  Mes autres blogs :

         Désinformation :

liste complète 

    Sos-crise :

http://nouvellesdegaza.over-blog.com/article-27248459.html

stan--tank-et-sang-P.jpg


___________________________________________________________________________________

 

transparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.png
mt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=22&z=6&s=Galilemt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=23&z=6&s=Galileomt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=22&z=6&s=Gmt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=23&z=6&s=Ga
drag_cross_67_16.png
cb_scout_sprite_001.png
man-pick.png
szc3d.png
resize_toggles.png
close-cross.png
transparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.png
mt?v=w2.89&hl=fr&x=30&y=21&z=6&s=Galileomt?v=w2.89&hl=fr&x=30&y=22&z=6&s=mt?v=w2.89&hl=fr&x=30&y=23&z=6&s=Gmt?v=w2.89&hl=fr&x=30&y=24&z=6&s=Gamt?v=w2.89&hl=fr&x=31&y=21&z=6&s=Gamt?v=w2.89&hl=fr&x=31&y=22&z=6&s=Galmt?v=w2.89&hl=fr&x=31&y=23&z=6&s=Galimt?v=w2.89&hl=fr&x=31&y=24&z=6&s=Galilmt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=21&z=6&s=Galilmt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=22&z=6&s=Galilemt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=23&z=6&s=Galileomt?v=w2.89&hl=fr&x=32&y=24&z=6&s=mt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=21&z=6&s=mt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=22&z=6&s=Gmt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=23&z=6&s=Gamt?v=w2.89&hl=fr&x=33&y=24&z=6&s=Galmt?v=w2.89&hl=fr&x=34&y=21&z=6&s=Galmt?v=w2.89&hl=fr&x=34&y=22&z=6&s=Galimt?v=w2.89&hl=fr&x=34&y=23&z=6&s=Galilmt?v=w2.89&hl=fr&x=34&y=24&z=6&s=Galile
drag_cross_67_16.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.pngtransparent.png
cb_scout_sprite_001.png

La carte des manifestations le 29 janvier 2009

http://maps.google.fr/maps/ms?hl=fr&ie=UTF8&msa=0&msid=103504909714179793858.00046080b0c2bbcd7ff1e&ll=46.235491,
3.026733&spn=7.07381,9.415283&source=embed



Quelques liens :

liste complète 

 

liste complète


liste complète

Crise mondiale: de la lumière au bout du tunnel fin 2009 (Poutine)



  • Débat : la dimension psychologique de la crise
  • Les leaders globaux vont manger de la viande de Grison (Prochain Forum des Riches)


    Main-mise sioniste sur les forces de l'ordre ?
    Vidéo :
    http://www.dailymotion.com/video/x86720_les-sionistes-attaquent-le-centre-z_news


    "Par la guerre et par la paix, Israël cherche à détruire les Palestiniens, physiquement et psychologiquement." Soumission, ou anéantissement...
    Les Palestiniens, dans le script israélien, ont le « choix » entre se soumettre ou être anéantis. (..) dociles et dépendants
    Israël, autrement dit, exige que les Gazaouis apprennent, pendant les décennies à venir, à vivre dans leur prison territoriale, tout en restant sous occupation et sans montrer par le moindre signe, missiles ou autres, qu’ils vivent démunis de tout dans leur monde.
    Selon Israël, si les Palestiniens veulent éviter un autre cycle de destructions, ils doivent accepter les conditions suivantes : se taire aux conditions de l’occupation ...Pour Israël, les Palestiniens doivent maintenant oublier leur situation, situation qui est marquée par une longue histoire de leur lutte contre le projet colonial sans fin d’Israël. Ils doivent au contraire se métamorphoser en individus du présent, sans mémoires, ni traumatismes ni aspirations. Bref, Israël conduit une guerre pour tuer la vie, tout en menant un cessez-le-feu pour éradiquer les questions politiques. Pour la jeunesse de Gaza, les deux situations sont effroyables : être tués ou être les témoins silencieux de sa mort - mettre fin à sa vie ou se tuer en tant qu’être humain politique et moral. (suite..)
    http://bridge.over-blog.org/article-27278479.html

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Résister - militer - libérer
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 29/01/2009 04:32

 
Demain, le 29 janvier, il s’agira de nous rappeller que nous sommes des citoyens, des êtres humains de chair et de sang, que notre liberté est inaliénable et que résister, se révolter contre un pouvoir oppressif est un devoir.
Nous ne quitterons pas les rues et les places. Ce sont les nôtres. Nous les forcerons à en partir parce que, pire que briser nos vies, ils endeuillent nos rêves.

Il est l’heure.
Il est l’heure de mettre le feu au trône en carton et de chasser les marchands tricolores des demeures de Marianne.
Nous allons sortir et respirer, dans la rue, dans l’espace, ouvrir les fenêtres, ouvrir les fenêtres de nos cœurs et de nos vies.
Ca suffit, il est l’heure.
Nous ne défilerons pas, nous ne serons pas au pas, oh non !...Nous serons là, définitivement là, là où est notre place. Hommes, femmes et enfants qui ne supportent tout simplement plus l’espèce de peste grisâtre dont ils métastasent nos villes, nos forêts, nos rivières, nos pensées, nos petits souvenirs et nos beaux élans.
Maintenant, ça suffit. Nous ne revendiquerons pas, nous reprendrons la rue, nous reprendrons la démocratie.
Qu’ils s’en aillent tout droit, par derrière ou sur le côté, avec regrets, avec remords, avec atermoiements et larmoiements, peu importe. Nous leur laissons le misérable avantage de se défiler. Evidemment, ceux qui auraient la courtoisie de rester, pour notre plaisir nous les bastonneront joliment, jusqu’à ce qu’un peu de leur sang bleu et sans vigueur tâche la soie des gilets qu’ils volent, avec billets en compensation..
Ceux dont nous parlons se reconnaîtront, je le crois. Ce sont ceux à qui l’écran ou danse la mort imagée fait table ouverte. L’écran ou l’on vend de l’avenir à la criée et de l’espérance à deux euros, de la crotte pré-emballé et du mensonge relifté. Ils sont là déjà depuis bien plus longtemps que nous n’osons le craindre. Ils se parent de titres qu’ils ont achetés et prostituent leurs fonctions avec délectation. Ils habitent les palais et ils braillent désespérément qu’ils savent et agissent pour nous.
Leur savoir est sombre et contagieux. Ils apprennent, avant de naître, à sourire comme la mort et à vendre l’alpha et l’oméga, pour pouvoir un jour, une heure encore, plastronner au milieu de l’écran comme les tombeaux qu’ils sont, blancs, horribles à regarder et plein de vers à l’intérieur.
Ca suffit, il est notre heure.
Voilà ce que nous allons faire. Je le leur annonce pour les tourmenter gentiment, avant de les botter.
Nous allons créer de grandes vagues, des vagues capitales, des vagues régionales et des vagues villageoises. Les plus grandes ne seront pas forcément celles qu’ils croient, avec leurs esprits infectés de hiérarchie et d’uniformes, de grands malades qui envoient les autres mourir pour abonder leurs comptes en contrées exotiques et paradis électroniques.
Nous allons laisser les usines, laisser les bureaux, laisser les bus et les métros, et les quartiers ou ils nous parquent pour que nous dormions immobiles et soumis comme des animaux déchus. Laisser les appartements idem, qu’eux et leurs amis nous louent et nous vendent à des prix de négriers, eux qui détestent les nègres.
Nous allons prendre un peu l’air et nous le parfumerons de soixante-huit couleurs inédites. Nous allons secouer les banderoles, transfigurer notre jour de jolis mots, joindre nos bras, faire un lit moelleux à leur ridicule achevé, à leurs ordres Guntergenerahpanzerhullulés.
Et ce jour, nous nous n’en verrons pas le bout, car nous ne le laisserons pas se coucher.
Il faut tout le temps du monde pour notre gâteau de vie, de forces, de rires et de grandes pensées pour une société ou vivre ensemble enfin. Un gâteau que nous parerons goulument de grandes pauses, dans l’herbe que nous auront posée sur leurs bitumes policiers.
Il faut le temps, oui, que tout le monde comprenne ce qu’ils sont. Ou plutôt ce qu’ils ne sont pas, eux qui prétendaient trop avoir ne serait-ce que le droit de nous critiquer. On ne critique pas le Peuple, on l’écoute et on se soumet.
Oyez, posez vos têtes plates sur le plancher de vos palais usurpés. Il va vous faire leçon.
C’est pour cette immense faute que vous partirez, il faut enfin que vous le compreniez, même si dans l’ensemble vous êtes dramatiquement décervelés. Première et majeure des fautes gravées sur une liste qui grandit en grondant plus fort chaque seconde.
Rassurez-vous représentants en farces et attrapes périmées, nul doute que l’autre opérette de nation, l’autre trône cartonné dans son petit cagibi, avec sa petit mitre sur la tête et ses postillons, vous fera une toute petite place.
Vous avez oubliés, savez-vous ?...Vous ne comprenez rien. Vous ne vivez même pas. Ici et maintenant, gentils robots cravatés en agapes officielles, le temps est fini pour vous. Vos nostalgies vert-de-gris excèdent les patiences les plus belles.
Il faudrait vous réapprendre la vie. Brûler à nouveau vos châteaux, et toutes vos ridicules babioles hors de prix. Cingler vos prétentions, étouffer votre morgue longuement.
A quoi bon ?..
Vous n’êtes rien, nous sommes des dizaines de millions. A quoi bon nous fatiguer à vous accorder remises à niveau, remises de peine ? Vous rechuteriez en grands malades de l’Avoir et du Pouvoir que vous êtes. Nous pourrions évidemment, indéfiniment vous mettre en cage. Les enfants viendraient vous jeter quelques bananes, nous ririons un peu avant de rentrer dans nos demeures misérables, communautaires et magnifiques.
A quoi bon ?...Il vous manque quelque chose que toute une carrière ne pourra vous apporter. Une affaire que le plus brillant de vos avocats ne pourra gagner. Il vous manque de la vie, il vous manque des pleurs, il vous manque le courage simple de vous dire que vous n’êtes pas grand-chose et que c’est un véritable honneur, un brevet d’humanité, un doctorat d’aptitude essentielle à construire une société. Il vous manque juste l’essentiel.
Alors à quoi bon, partez. Mais rappelez-vous, nous avons gagné. Maintenant, vous pouvez faire semblant de pleurer.
Nous avons gagné demain. Très simplement d’ailleurs. Un immense coup de fil télépathique nous a connecté. Les morts même sont revenus à nos côtés. J’ai reçu, ce matin, un fax exprès pour vous signifier congé, définitivement, par Carlo Giuliani et Gilles Deleuze, Karl Marx et Salvador Dali, Edith Piaf et Angel Parra. Une goutte de rosée m’a dit en confidence que le Palais Principal du Primus allait tomber.
Vous avez quelques jours pour vous préparer. Débranchez les micros, prenez vos fiches, vos dossiers, vos plans et vos compte secrets. Laissez les écharpes que nous avions, dans notre grande candeur, posé en travers de vos torses gras et mous. Laissez les privilèges, aussi datés que vos calculs minables, et vos despotiques compulsions.
Laissez toute espérance et nous vous laisserons peut-être, dans notre mansuétude, vos petits châteaux barricadés, vos palaces puants et vos yacht clinquants.
S’il vous prenait envie avant l’oubli, de tenter la dernière chance des faisandés, un radeau vous attendra au coin du Luxembourg. Vos petits bras vous mèneront peut-être aux portes de l’empire ravagé, à droite en sortant de la faille de San Andréas.
Le 29 janvier, le soleil se lèvera à minuit une. Mamétéo-France à prévu qu’ils ne se couchera pas avant six mois.http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3882

Eva R-sistons 28/01/2009 05:39

A lire :

Débat : la dimension psychologique de la crise



Commentaires et proposition de débats reçus ce jour d'inspicio pour le blog Leveilleur.
Je J'aimerais lancer un débat sur les manipulations des médias et de l'information concernant cette crise.
La crise existe et perdure si le citoyen y crois et réagis comme tel.C'est lui qui va influencer la consommation et donc la productivité des entreprises.C'est l'un des desseins des investigateurs de ce séisme financier mondial.


Lire la suite "Débat : la dimension psychologique de la crise " »


Rédigé le 27/01/2009 à 10:49 | Lien permanent | Commentaires (1) | TrackBack (0)

Envoyer sur Digg | Envoyer sur del.icio.us



Les leaders globaux vont manger de la viande de Grison


Cette semaine, du 28 janvier au 1er février, sera marquée par le Forum économique de Davos, un village du canton des Grisons en Suisse. Un village économico-touristique près de Saint Moritz qui accueillera cette semaine quelques 2500 décideurs du monde entier, dont une participation record de 48 chefs d'états LIRE ICI. Le coût de la participation individuelle est de l'ordre de 50.000 euro pour les chefs d'entreprise qui souhaitent faire partie du club et à condition de représenter un chiffre d'affaires d 'au moins un milliards d'euro ou de dollars. Je dis cela pour rappeler qu'avant tout Davos c'est une affaire de business événementiel dirigée par les époux Schwab. Klaus Swab, le fondateur du Forum, était professeur d'économie quant il a décidé d'organiser son premier forum avec l'aide de ses étudiants. Aujourd'hui, à sa 39ième édition, à coup d'opérations de relations publiques et de déclarations légendaires, le forum économique mondial est devenu une sorte d'institution intellectuelle : un "Think Tank" de la mondialisation et de la flexibilité. Je dis "institution" mais je devrais dire "organisation" car Davos ne s'inscrit, ni ne dépend officiellement d'aucune institution internationale, d'aucun état. C'est, je le redis encore, une organisation privée a but totalement non lucratif où les les chefs d'entreprise - LISTE ICI - peuvent côtoyer les grands de ce monde tant politiques, que financiers, qu'industriels, que culturels, qu'artistiques. On y retrouve pêle mêle des figures telles que Bono (U2) qui en a été longtemps mais pas cette année, Bill Gates, Bill Clinton , Gordon Brown, Angela Merkel, etc. La Liste des invités ICI. Bref, que du beau monde venu de tous les continents pour "préparer la nouvelle architecture financière mondiale en préparation du G20 qui se tiendra en ce début d'avril à Londres". On remarquera toutefois que parmi les grands absents se trouvent une bonne part du gotta de la finance mondiale, surtout américaine malgré une épidémie de sculpturales blondes slaves (selon la chronique agora) destinées à agrémenter les très froides soirées des Davossiens en ce mois de janvier.
On y parlera crise systémique globale avec Monsieur Roubini et, bien évidemment, synchronicité oblige, la crise climatique sera également au menu des participants. 
Les questions essentielles liées à la mise en place d'un nouvel ordre mondial seront abordées et peuvent être définies comme suit :

L'ascension de la Chine et de L'inde ;
La lutte pour l'accès aux richesses naturelles ;
La transition d'une monde unipolaire dominé par les Etats Unis à un monde multipolaire ;
Les déséquilibres financiers internationaux ;
La suprématie de l'économie du savoir;
L'alternative entre déclin et vision globale nouvelle pour l'Europe ;
Les interrogations suscitées par les élections en Irak,Israël et Pakistan(auquel on peut rajouter depuis ce matin en Palestine) ;
Les conflits entre démocratie et efficacité ;
Les pandémies ;
Les conflits inter générationnels liès aux déficits publics.

Très vaste et très intéréssant programme abordé.  En espérant qu'au dela des discussions, on sera arrivé à identifier des solutions à tous ces problèmes qui menacent l'équilibre qui menacent l'équilibre du monde. Pour la plus profonde tristesse des organisateurs, nous regretterons l'absence quasi totale de représentants de l'administration Obama mis à a part Valérie Jarrett, une proche du couple Obama. Il est pourtant à noter que de nombreux chefs d'entreprises US seront quant à eux bien présents.
Mais la question que l'on peut se poser est "De quoi Davos est-il le nom ?"Juste une opération publique destinée à faire des sous pour ses organisateurs ?Un espace réel de réflexion et de concertation sur les grands sujets du monde ?Ou plutôt une redoutable machine de propagation de la prochaine PENSEE UNIQUE POLITICO-FINANCIERE préparée et guidée en coulisse ? Gageons que cette propagation se fera d'abord dans tous les cercles d'influence économiques, financiers, politiques, sociaux, culturels de la planète. Cette nouvelle bonne parole partira ensuite en choeur bien orchestré pour chanter à l'unisson la complainte des temps terribles aux peuples du monde entier et ce, à travers les médias qui s'en délecteront et en rempliront leurs éditoriaux. On reverra donc encore bientôt un certain prédicateur plagiste, "voice leader" patenté des médias, vous l'aurez reconnu Mr J. Attali
Dernière question : Pourquoi n'y a t-il aucun représentant de l'administration US ??
Je risque une suggestion : serait-ce un signe que rien d'important et/ou d'imprévu ne doit se passer ? On remarquera aussi au passage que ce sont cette fois les hommes d'état qui volent la vedette aux financiers purs et durs ainsi qu'ils prennent le leadership de l'économie dont ils deviennent peu à peu les patrons par voie de nationalisations successiveshttp://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/01/dbat-la-dimensi.html


R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages