25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 19:14

Non à la censure, non à l'ostracisme, non à la Dictature de la Pensée, non à la Pensée Unique,  non à la "démocratie irréprochable" qui nous prive de démocratie, non à l'aliénation de la Pensée, non à la Liberté qui tue nos libertés, non au Libéralisme qui est une imposture, non aux média-mensonges, non à toutes les manipulations pour nous faire accepter l'inacceptable... Eva

 

logo valmy pjmComité Valmy


Voici le mail reçu ce jour :
Chère Eva,

        Merci pour votre message sur notre site. Il est tout à fait encourageant.   La répercussion de ce texte sur votre blog est particulièrement utile et précieux car en général, en dehors de ce type d'expression de solidarité, le Comité Valmy est méthodiquement censuré et ostracisé ( nous ne nous demandons pas pourquoi)
       
Bravo pour l'excellent travail que de votre coté vous réalisez avec votre blog.
         Très cordialement, Claude B.

Voilà exactement le genre de message qui me fait sortir de mes gonds, moi qui me bats entre autres pour le pluralisme et l'équité. La dictature d'un parti, d'un clan, d'un groupe ou d'une idéologie, à plus forte raison dévastatrice pour les peuples et hypothéquant l'avenir de nos enfants (dette, saccage de la nature, accaparement des richesses et des ressources...), je ne l'accepte pas. L'intolérable se combat. On ne pactise pas avec le diable. La tyrannie d'un clan sur l'humanité est une monstruosité, elle doit être dénoncée sans relâche, et combattue avec énergie et détermination.

 

Notre combat, aujourd'hui, est existentiel. Civilisation, ou barbarie ? Dictature de la finance sur les peuples, au risque de les éliminer, de les asservir, de faire leur malheur ? Ou humanisme, un Système qui met au coeur de tout l'humain, l'humain dans sa diversité et dans sa dignité ? Oui, notre combat est EXISTENTIEL, car ce n'est pas seulement le type de société dans lequel nous voulons vivre qui est à définir, mais, déjà, avant tout, la lutte pour la survie de l'espèce humaine. Car notre pseudo civilisation a les moyens de se détruire. Et des dirigeants fous, pathologiquement obsédés par l'Argent et le Pouvoir, ne font aucun cas de la vie humaine. Ils préparent une forme totalitaire, fascisante, anti-démocratique, de gouvernement mondial, à leur seul profit ainsi qu'à celui de leurs amis ou de leurs valets. Quel être humain normalement constitué peut accepter d'être promis à la sélection eugénique, à la précarité, à la flexibilité, à la délocalisation ou  au "dégraissage", ou tout simplement à la boucherie ?

Et si personne ne réagit, c'est parce que nous sommes sous le règne de la Pensée Unique, qui distille jour après jour son venin pour nous asservir davantage. Ainsi, l'Occident judéo-chrétien au service de l'oligarchie financière utilise quotidiennement les médias pour faire de nous des esclaves du divertissement, des jeux, de l'abrutissement, de l'apathie, de la résignation, de fallacieux bonheurs (Dès tôt le matin, William, sur FR2, nous assène sa vision du bonheur ayant un lointain rapport avec la réalité), prêts à mourir en chantant pour les guerres impériales, ou à subir l'affaiblissement continu de notre pouvoir d'achat en bénissant nos bourreaux. Suprême victoire ! Voilà comment les tyrans perpétuent leur domination sur les masses, au cours des siècles, en travestissant la réalité, leurs véritables projets. Mais jamais cette domination n'a été aussi pernicieuse, dévastatrice, carnassière, criminelle, et lourde de dangers, étant donné les moyens utilisés (techniques meurtrières, contrôle complet, OGM, mines anti-personnel, bombes à fragmentation, armes biologiques ou nucléaires, ... ou Bourse ! etc). Elle menace non seulement le présent des populations, mais leur avenir et même l'existence de l'homme sur terre. Je reproduis le commentaire N°6 que j'ai fait sur un récent post de mon blog :

 

" A noter qu'en ce moment FR2 aux Infos se tait sur ce qui se prépare (Iran, crise etc) et parle des beaux rêves des Français, du bonheur des Français, et des salaires mirobolents des golden-boys, "comblés de bonheur" eux aussi. Les seuls fausses notes concernent... l'opposition.  Evidemment. Et sur La chaîne Parlementaire, au moment même où le G20 est un échec complet et où Sarkozy est ridiculisé, on parle de Sarkozy bonne fée du G20, en qq sorte ! Et en ce moment, FR2 TV communautariste (presque tout le personnel passant à l'écran a les mêmes origines, parfois c'est scandaleux avec l'émission littéraire quotidienne confiée à Monique Atlan, qui ... fait l'apologie de la guerre contre l'Iran qui va nous conduire tous au suicide collectif)  annonce, pour changer (!), une soirée consacrée aux souffrances... des Juifs. Encore, en permanence ! J'ai appris qu'il sortirait (?) 100 films par an faisant allusion aux drames vécus par les Hébreux, pour bien moins de dix aux Arabes. Bonjour le pluralisme !!!!  Il faudrait finir par boycotter la TV. Tout y est scandaleux. Nous n'avons plus rien à envier à Berlusconi... Une honte !!! On croit rêver... Jamais l'info n'a été autant COUPEE DE LA REALITE !!!! La démocratie est morte.... (cf éloges N. Sarkozy au G20, et ce qui s'est passé en fait) "

 

Aujourd'hui, démarrage en fanfares du bonheur made in FR2, une équipe au complet qui en effet ne risque rien avec la réforme de l'audio-visuel, tant elle est au service du Pouvoir; un C dans l'Air, tenez-vous bien, consacré aux Talibans qui menacent la France, ça va loin vous voyez, maintenant un film consacré aux malheurs des Juifs (bien réels à l'époque, mais dont on nous submerge en permanence, au risque de produire l'effet inverse de celui recherché), etc. Vous en déduisez quoi ? Que tout va bien, ne manifestez pas Français contre la politique de Sarkozy, pardon, contre les effets de la crise - puisque le coupable présenté est bien évidemment la crise, alibi si commode pour faire oublier les effroyables méfaits de la politique sarkozienne au bénéfice exclusif de ses amis milliardaires -; ayez de la compassion pour les enfants d'Israël en ne débattant jamais de leur désir de rayer l'Iran, et les pays alentour, de la carte, pour dominer la région; et craignez, bonnes gens, l'ultra-Gauche fort opportunément ressuscitée pour les besoins de la crise (il faut bien trouver des boucs-émissaires), ou l'invasion des hordes "barbares" d'étrangers, ou redoutez ces affreux Talibans qui menacent de voiler notre Tour Eiffel et nos femmes... Après ça, soumission parfaite au Nouvel Ordre Mondial dont Attali ne manque pas de nous vanter les charmes, ou aux aventures épiques en Afghanistan pour complaire à nos zamis yankees. Les veaux Français sont prêts à accepter le Pouvoir qui va les contrôler et les broyer, ou les chocs de civilisation contre les ennemis du moment, arabes, russes, ou chinois. Rideau.

 

Il existe des résistants. Oui, il y en a encore.

 

 

 

Jean Moulin

 

Celui-ci, c'est Jean Moulin. Voici un extrait de Wikipedia :

 Il dirigea le Conseil national de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Souvent considéré comme un des principaux héros de la Résistance, il est inhumé au Panthéon des grands hommes de la République française.

C'est lui que vous voyez représenté sur le logo du Comité Valmy.

Je suis comme lui une résistante à l'intolérable. C'est le nom de mon blog, d'ailleurs, R-sistons à l'intolérable.

 

Comme je suis une résistante,  j'ai décidé d'ouvrir mon blog (et il est lu par au moins 1500 lecteurs par jour - en constante augmentation - en incluant les abonnés et les sites qui reprennent les articles, sans parler de ceux de journalisme citoyen qui publient régulièrement mes posts, ou des forums de discussion qui organisent des débats autour de mes publications engagées et ouvertes) à ceux qui sont privés de la parole par la Pensée Unique qui, au nom sans doute de la "démocratie irréprochable" chère au magicien Sarkozy, confisque la démocratie, la liberté, et, au final, notre avenir et celui de nos enfants, au profit de la caste prédatrice monstrueuse qui s'est emparée, SANS mandat, des commandes du monde, à seule fin d'étendre son pouvoir à notre détriment à tous.

Vous ne partagerez peut-être pas les options du Comité Valmy. Mais vous saurez qu'il existe, et parler d'eux, c'est un acte de liberté, un acte de résistance à la Pensée Unique totalitaire. Voici ses derniers écrits. Je suis sûre que mes lecteurs apprécieront tous le premier texte, qui dénonce la perte de la souveraineté de la France, son asservissement à des intérêts étrangers. Mon blog ne tolère ni la dépendance à des pays extérieurs, ni la dépendance aux Puissances de l'Argent-roi. Alors, un texte comme celui-ci est du pain béni.

A bientôt, Eva

TAGS : Comité Valmy, Résistance, Pensée Unique, démocratie, liberté, censure, FR2, barbarie, civilisation, médias-mensonges, totalitaire, NOM, OGM, bombes à fragmentation, armes nucléaires, mines ant-personnel, Attali, Hébreux, Juifs, Islam, Arabes, Iran, Afghanistan, Talibans, Sarkozy, Ultra-Gauche, G20, humanisme, dégraissage, flexibilité, délocalisations, Berlusconi, choc des civilisations, C dans l'Air... 

Derniers textes Comité Valmy

EN FINIR AVEC L’ALIÉNATION

EURO-ATLANTIQUE !

Claude Beaulieu

La politique de la France doit être décidée par son peuple, à Paris et nulle part ailleurs !

dimanche 23 novembre 2008,

par Comité Valmy


 

Depuis plus de 60 ans, la politique social démocrate en France est conditionnée par le fédéralisme européen, l’atlantisme et la soumission aux dirigeants américains. C’est l’une des causes fondamentales de l’éloignement grandissant du peuple républicain des dirigeants du Parti Socialiste. L’enracinement de ceux-ci dans le dogme supranational source de régression sociale, et leur attachement inconditionnel à l’OTAN source de guerres, a conduit, lors des trois dernières élections présidentielles, des millions de citoyens républicains et progressistes à cesser de voter pour le candidat présenté par le PS, alors même que celui-ci se réclamait de telle ou telle variante d’une "union de la gauche" qui a progressivement perdu toute crédibilité.

 

L’Europe fédérale et atlantiste est avant tout, un outil de l’hégémonie de l’impérialisme étasunien sur le monde. Elle est complice de la mondialisation, de la vision unipolaire et des guerres, que celui-ci développe depuis des décennies. Cette domination agressive des USA aujourd’hui en déclin, et de ses vassaux, n’est plus une perspective tolérable par les peuples du monde dont la résistance contre leur ennemi commun, commence à converger dans une sorte de front anti-impérialiste, encore relativement informel.

 

La scission du mouvement ouvrier dans notre pays lors du congrès de Tours, aura joué un rôle déterminant dans l’ancrage anti- soviétique et anti-communiste qui demeure toujours l’un des fondements idéologiques inspirant la politique des dirigeants socialistes. Il est souhaitable de prendre en considération notre histoire depuis la deuxième guerre mondiale ; elle illustre une réelle continuité politique. A la Libération, l’influence populaire importante que le PCF avait acquise grâce à son rôle dans la Résistance, inquiétait les diverses forces politiques qui, selon leur rôle dans la lutte des classes, lui étaient hostiles.

 

Pourtant, dès cette époque et jusqu’à nos jours ses dirigeants ont toujours été dépourvus de toute velléités de prise du pouvoir et ont choisi une voie démocratique, républicaine et nationale. En réalité, ceux des dirigeants du Parti Communiste qui en contrôlent l’appareil, ont après l’éloignement de Georges Marchais, imposé une "mutation" qui abandonnait la vision à la fois nationale et internationaliste du parti. A bas bruit, ils se sont alignés sur la négation nationale trotskyste et le fédéralisme social-démocrate.

 

Au moins à partir de 1942, la puissance des communistes et leur rôle dans la lutte patriotique et anti-nazie en France, sert de prétexte aux dirigeants américains pour s’ingérer gravement dans la vie politique de notre pays. Ainsi ils se sont opposés directement à Jean Moulin et financé ceux qui dans la Résistance, s’opposaient à lui et dont certains iront jusqu’à le trahir. Ils ont été hostiles au Général de Gaulle, à l’alliance gaullistes- communistes, à l’existence du CNR, dont ils ne voulaient pas. Ils ne furent pas pour rien dans la mise en sommeil rapide de celui-ci, peu de temps après la Libération.

 

Après les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, crimes contre l’humanité et instruments de leur chantage nucléaire, ils ont entrepris leur stratégie de "guerre froide" contre une URSS sortie exsangue et épuisée de la guerre, avec une industrie pratiquement détruite par les nazis. Comme l’a montré Noam Chomsky, ils parviendront " à créer aux USA " une véritable psychose du "péril rouge" et à "manipuler la pensée de la plus grande partie du monde" sous leur domination.

 

Mobilisant les réseaux à leur service, qu’ils ont constitués en France avant, pendant et après la guerre, les impérialistes américains orchestrant l’anti-soviétisme, ont développé sur notre continent leur stratégie de domination dans deux directions inséparables : la création de l’OTAN et le lancement de l’Europe fédérale. Celle-ci était entre autres, destinée à détruire les nations qui dans la propagande US reprise par leurs émules, sont depuis présentées comme étant historiquement dépassées. Avec leurs agents ils s’attaquèrent dans un long processus qui perdure, à la souveraineté populaire, à la forme républicaine de notre Etat-nation et à tous les éléments pouvant permettre aux Français et aux autres peuples, de préserver leur droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes, à refuser de devenir des instruments vassalisés, au service des propres objectifs nationalistes des USA.

 

Dès mars 1946, Léon Blum annonça clairement l’alignement de son parti sur la stratégie américaine. A Washington où il négociait les accords Blum-Byrnes, il fit ses offres de services dans un discours dont le sens profond ne fait aucun doute : "Je sais bien que la France ne vous laisse pas indifférents. Je crois qu’aujourd’hui encore elle possède un pouvoir d’influence spirituelle et d’orientation politique pour l’ensemble du continent européen, et je ne crois pas me montrer trop présomptueux si j’affirme qu’en Europe, la France est encore aujourd’hui, comme elle l’était jadis, la position stratégique dominante de la démocratie et que sur le plan mondial, sa coopération active est et restera un élément indispensable pour cette organisation pacifique du monde où votre pays a pris l’initiative principale et dont il a assuré la principale responsabilité."( La Revue socialiste » janvier 1951)

 

A propos de la réalité ou non de la "menace soviétique", de son caractère mensonger, manipulateur et, d’instrument de la lutte des classes à l’échelle internationale, au sein du Comité Valmy, il n’existe certainement pas une opinion monolithique, car il rassemble des militants issus des principales sensibilités de l’arc républicain. On y retrouve pourtant une réelle unanimité sur la conviction que si par hypothèse elle a existé à une époque, cette "menace" a disparu en même temps que l’Union soviétique.

 

Celle-ci comme le Pacte de Varsovie n’existent plus. L’OTAN dont la création a précédé de six ans celle du Pacte de Varsovie, n’a plus aujourd’hui aucune raison avouable d’exister, ni aucune légitimité. (Si toutefois elle en a jamais eue). L’alliance atlantique et son organisation militaire intégrée, dans laquelle Nicolas Sarkozy obéissant à son suzerain, a réinsérée la France, sont plus manifestement que jamais, l’outil d’une politique d’agression et de guerre, sous le contrôle absolu des dirigeants étasuniens.

 

Orienté en particulier contre la R P de Chine, la Russie, l’Iran, l’Afghanistan etc.., l’OTAN, on le voit bien, peut également être utilisée contre n’importe lequel des peuples du monde. Il peut aussi servir à attiser le choc des civilisations, si l’appareil oligarchique occulte qui détient véritablement le pouvoir, poussait la nouvelle administration américaine à conserver cette stratégie qu’elle a commencée par l’intermédiaire de Georges W Bush.

 

Le Parti Socialiste vient de tenir son 75 ème Congrès. Le bon peuple à son sujet, a été submergé par la propagande déversée par les médias sarko-régulés. La première constatation possible, c’est qu’il n’y aura pas eu de débat de fond lors de cet exercice de politique-spectacle.

 

La ligne euro-atlantiste tracée dans les années quarante, reste intangible, non discutable et déterminante. Il est impensable qu’elle puisse être remise en cause, même 20 ans après la disparition de l’URSS dont l’existence prétendait la légitimer.

Après ce congrès, toujours pré-déterminé par le carcan de l’euro-atlantisme, le Parti socialiste reste incapable de développer sur l’essentiel, une politique différente de celle de Nicolas Sarkozy.

 

Nos concitoyens ont pu constater à travers le traitement de faveur réservé par la domesticité politico-médiatique du pouvoir, que Ségolène Royal demeurait la candidate choisie par le clan de Nicolas Sarkozy. On comprend que le chef compradore de l’Etat aimerait bien lui voir prendre à nouveau, la tête de l’opposition officielle et recréer le couple Royal / Sarkozy, dépourvu d’antagonisme politique de fond et intégré dans une pratique électoraliste inspirée dans les deux cas, par l’exemple américain.

 

Si Ségolène Royal qui a pris politiquement en exemple Anthony Blair, l’avait emporté, le Parti Socialiste, aurait perdu ce qui permet encore relativement de le considérer comme un parti de militants, pour devenir une sorte de copié-collé du Parti Démocrate américain.

 

Il est vrai que sa volonté affichée d’alliance avec les chrétiens démocrates du MODEM peut être comprise comme une sorte d’épuration intégriste en faveur de l’Europe fédérale des régions, un retour logique aux pires sources de l’euro-atlantisme et adoptant les méthodes américaines de conditionnement des peuples.

 

Les dirigeants du Parti Socialiste en crise, sont généralement aliénés par un euro-atlantisme systémique qui élimine ou stérilise en eux, toute capacité de définir une politique à la fois conforme à l’intérêt du peuple, de la nation et de la République une, indivisible, laïque et sociale. Du "pareil au même" disait JP Chevènement en comparant les politiques des renégats de la nation situés à droite comme à "gauche". L’élection contestée de Martine Aubry première Secrétaire du PS, ne changera en rien cette réalité et ses incantations sur une mythique Europe sociale, n’ont aucune chance de connaître un début de concrétisation

 

Pourtant en s’opposant au traité de Lisbonne, l’aile gauche de ce parti représentée par Benoît Hamon, a fait un pas qui marque un progrès dans la bonne direction, celle qui peut ramener à la souveraineté populaire, sans laquelle toute ambition de progrès social est illusoire. Nous avons salué avec sympathie les démissions du Parti Socialiste de Jean-Luc Mélenchon et de Marc Dolez lequel, à une occasion au moins, s’est déclaré favorable à la souveraineté nationale qui selon nous, est inséparable de la souveraineté populaire.

 

Il reste à espérer que les réalités économiques sociales, et politiques qui ont amené une certaine radicalisation de leurs analyses, amèneront ces camarades à aller au bout de leur logique et à rompre clairement avec toute démarche supra-nationale.

 

Dans notre pays, une dynamique de compréhension a progressé pas à pas dans le peuple-nation qui a entrepris de tirer les leçons de son expérience concrète de plus de soixante ans de "construction européenne" accompagnée de démagogie, de mensonges et en permanence de manipulation idéologique.

 

Cette "construction" à l’étape actuelle de cette prise de conscience, est analysée de plus en plus fréquemment par les citoyens, comme une régression économique, sociale et politique, comme un véritable recul de civilisation et comme un totalitarisme en marche. Elle a amené le peuple souverain à dire non au traité constitutionnel européen. Pour bien apprécier l’importance fondamentale de ce non de Résistance, il convient de se rappeler qu’il a été exprimé, en dépit d’une intense campagne politico-médiatique, massivement antidémocratique et menée par l’oligarchie supranationale à double face, qui monopolise le pouvoir tout en contrôlant les médias.

 

Il est trop tôt pour être très précis sur ce que sera la politique des dirigeants américains sous Barack Obama. Il a déjà annoncé sa volonté de poursuivre la politique de domination mondiale des États Unis. Nombreux parmi ceux qui lui font confiance seront certainement déçus. Ce qui est déjà nettement perçu par les peuples, c’est la mise en échec presque partout dans le monde, de la politique guerrière conduite sans discontinuité par Georges W Bush pendant sa présidence. L’impérialisme américain n’a plus totalement les moyens d’imposer partout et toujours cette volonté hégémonique dans le monde qui a cessé d’être unipolaire. Le recul américain qui tend à s’accentuer, est aussi celui de ses alliés, vassaux et supplétifs. Les plus lucides d’entre-eux en France, notamment parmi ceux qui sévissent dans le cadre de l’alliance supranationale UMPS, devraient envisager leur recyclage.

 

Aujourd’hui la donne politique internationale se modifie rapidement et en profondeur. La France doit se libérer de l’OTAN, cesser d’être la vassale des USA et rétablir son indépendance nationale.

 

Il devient indispensable et urgent que l’ensemble des organisations, personnalités et militants, se réclamant de la République et de la souveraineté populaire, qui ont en commun pour objectif de changer la société en combattant pour le progrès social et la paix dans le monde, intègrent les nouvelles réalités de la situation mondiale dans leurs analyses. La volonté partagée au delà des différences de construire une nouvelle perspective de rassemblement populaire appelé à devenir majoritaire, en sera renforcée et les convergences clarifiées.

 

Le Comité Valmy internationaliste et patriote, membre fondateur de l’Arc Républicain de Progrès, considère que la politique de la France doit être décidée par son peuple à Paris et nulle part ailleurs. Il inspire sa démarche de rassemblement de l’exemple de la Résistance et de son esprit. Il propose la réactualisation du programme du Conseil National de la Résistance qui, dans son essence, garde une grande modernité et une réelle capacité à répondre aux problèmes que connaît aujourd’hui la France républicaine.

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article111 

 

 

Article Comité Valmy

L'ancien et le nouveau, Michel Peyret

Actualité du marxisme

 

 

DONNER  REELLEMENT LE POUVOIR AU PEUPLE  (extraits)

Ce qu’il convient d’assurer , c’est de donner réellement le pouvoir au peuple pour "dépasser" la démocratie instituée par la bourgeoisie et ses limites qui apparaissent avec netteté aujourd’hui .

Il convient en conséquence que le nouveau pouvoir se donne les moyens aptes à lui permettre de jouer pleinement son rôle et d’assumer ses responsabilités .

 

 

Les éditeurs viennent de faire état d’un retour vers l’achat des oeuvres de Marx , notamment de la part des jeunes (..) En premier lieu , Le Manifeste , qui est d’une particulière et étonnante jeunesse .

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article110

 

 

 

 

La Crise systèmique actuelle, financière, économique et politique souligne en effet, que "le monde change à trés grande vitesse". Les relations internationales sont en mutation à travers des rapports de forces géopolitiques nouveaux. Le Comité Valmy concernant la France, estime que la vieille alliance euro-atlantique tramée il y à près de 65 ans par les dirigeants américains et leurs amis ou agents, n’a plus de raisons d’être 20 ans après la disparition de l’URSS dont l’existence servait d’alibi au renoncement national. Le peuple-nation doit selon nous retrouver sa souveraineté et se désaliéner du guêpier euro-atlantiste. Alors la France libérée refusant la "suprématie" des USA sur le monde qu’Obama" annonce vouloir relancer, pourra pleinement jouer son rôle pour construire de nouvelles alliances et des coopérations entre Etats sur la base de la solidarité et de l’intérêt réciproque. Claude Beaulieu

 

 

G20 : impasse financière et ouverture politique

par Hélène Nouaille et Alain Rohou (extraits)

 

Le monde change à très grande vitesse sous la poussée d’une vague qui déstructure des équilibres qui paraissaient installés pour longtemps – pour toujours, pour mille ans ? nous avaient dit les néoconservateurs imprudents, vous savez, avec la “ fin de l’histoire ”. Sa force déshabille les impostures, les pensées indigentes, les mensonges d’Etat, les certitudes confortables, les dogmes – partout, en Europe, Russie comprise, outre Atlantique, au Nord et au Sud, mais aussi en Asie, Inde, Japon, Chine dont on se figurait tant de merveilles et qui ne va pas bien... Ah, se dit-on, la tempête nettoie le ciel, mais le chaos est anxiogène. Le chaos ?

 

Ce fameux 15 novembre, à Washington, en marge du G20 où les dirigeants se concertaient, ce qui n’est pas rien, autour du président sortant George Bush, d’autres fils se tissaient avec la nouvelle équipe du pays qui reste au coeur du paysage mondial aujourd’hui. Madeleine Albright... (..)

 

Ainsi fut-il organisé, par le Council on Foreign Relations (CFR), un entretien avec le président russe Dimitri Medvedev, en présence de la presse. Son discours annuel à la Fédération du 5 novembre (2) - missiles Iskander compris - était dans tous les esprits.

Un moment d’exception, nous disent les journalistes présents,

 

Que montre, au-delà de l’anecdote, la lecture de la transcription disponible (4) de la conférence ? Justement, un paysage très intéressant en géopolitique, la réaffirmation, en filigrane, d’une continuité continentale Europe Russie chère aux pionniers de la discipline, certes, mais posée non pas en rivalité d’un axe maritime anglo saxon (et canadien), mais comme une partie de la “civilisation européenne”, dont, nous disait Dimitri Medvedev avant l’été (5) les Etats-Unis sont la troisième branche. L’idée n’est donc pas neuve, mais elle est portée aujourd’hui dans un temps de changement (présidences américaine et russe) et de remise en cause inexorable de l’ordre du monde, comme une alternative possible aux affrontements d’hier – et de demain.

 

Le futur président américain, s’il veut se consacrer à rétablir la situation intérieure de son pays et à venir à bout des conflits extérieurs engagés, pourrait être plus intéressé que son prédécesseur par une relation apaisée – voire de coopération – avec une Russie qui ne présente, à court terme, aucune menace pour les intérêts nationaux américains. A plus long terme, les choses sont différentes : il l’a affirmé lors de son passage à Berlin pendant sa campagne électorale, Barack Obama souhaite garder le “ leadership du monde ”. Il n’a pas dit comment.

 

Ajoutons que Dimitri Medvedev est le seul à proposer la construction d’un ordre cohérent et stable...

 

La dépression qui s’annonce sera gérée par chacun en fonction de ses intérêts propres, qui sont contradictoires, écrivions nous en mars 2008 (6). Les uns sans les autres, disions nous en titre. Espérons que ce ne soit pas les uns contre les autres.

Ce serait la pire des impasses.

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article109

 

 

Non à la perpétuité sur ordonnance ! Pétition

 

Cette petition est lancée notamment sur internet. Nous pensons utile de contribuer à sa diffusion. CB.

 

 

La loi du 25 février 2008 relative à la rétention de sûreté fait rupture dans notre tradition juridique. Elle permet l’incarcération dans des établissements spéciaux de personnes condamnées qui, bien qu’ayant purgé leur peine, seront privées de liberté du fait de leur « particulière dangerosité ». Pour la première fois dans notre droit, des individus pourront être enfermés sur décision judiciaire non pour sanctionner des actes délictueux ou criminels, mais pour anticiper des actes qu’ils n’ont pas commis ! A juste titre, Robert Badinter a dénoncé dans cette loi une rupture majeure avec les principes fondamentaux de notre justice pénale.

 

suite à http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve22

 

 

Dessin pour nos amis des

Renseignements Généraux


A noter !

 

Résister, les liens  :

 

 

- http://www.comite-valmy.org/

- http://www.etatsgeneraux2009.fr/

- http://nuitdesresistances.wordpress.com

- http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/

 

- Résister (1), tous les liens. Armes de persuasion
- Résister (2) Grève générale, Grève de la consommation 

- Résister, (3) convergence des mouvements sociaux

- http://aspeta.blogspot.com/

 

 

Faute de place, je ferai ma Sélection de liens en commentaires.

Je l'enverrai demain quand elle sera finie.

 

 

 

C O M M E N T A I R E S :  I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Résister - militer - libérer
commenter cet article

commentaires

eva 26/11/2008 19:01

Bonjour Jean
merci de ta visite, je prends bonne note pour le livre, et j'espère mes lecteurs aussi
seulement quelques-uns dans le collimateur ? Il y en a un paquet, non ! Des noms, des noms...
bien à toi Eva

Jean 26/11/2008 18:33

Bonjour EVA,
J'irai dans le sens du message "Non à la pensée unique". Sans doute est-ce déjà fait, mais je tiens à dire qu'il un existe un moyen très accessible, parmi beaucoup d'autres sans doute, de décrypter les discours de nos hommes/femmes politiques (j'ai faillis écrire escrocs mais c'est parce que j'en ai quelques uns en ligne de mire) . C'est un petit bouquin de 320 pages intitulé : "petit cours d'autodéfense intellectuelle" écrit par l'excellent Normand Baillargeon (Ed. LUX - 20 €). Réthorique, sens cachés, stratégies manipulatrices...bref une initiation à la pensée critique dont tout le monde à besoin !!!
Bref, à lire de toute urgence !
"La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise" - Malraux
Bien à toi .
Jean

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages