13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 04:57



Conférence-débat
anti-colonialiste
Paris
Le 21 novembre 2008


CONFÉRENCE - DÉBAT

animée par Aline PAILLER, journaliste

VENDREDI 21 Novembre 2008 à 18 heures

Mairie du 2ème arrondissement à Paris

8, rue de la Banque (métro : Bourse)


sur le thème:

PLUS UN SOLDAT FRANCAIS HORS DE FRANCE

  PLUS UNE BASE MILITAIRE FRANCAISE A L'ETRANGER



avec la participation de:


Francis ARZALIER, historien, secrétariat du Collectif Polex,
Philippe PARAIRE, enseignant, vice-président de l'ACCA
Raphaël VAHE, président de l'ARAC
Gilbert KOUESSI, responsable du Parti communiste du Bénin
Ali NDIAYE, représentant du Parti de l'Indépendance et du Travail - Sénégal
Mahmat ZANG-NEZOUNE, formateur-chercheur
, représentant en France de l'Union Nationale Démocratique du Tchad
Maître Roland WEYL, Association Droit - Solidarité



A l'issue du débat, des actions auprès des autorités (remise de pétitions, délégations) seront décidées en commun.




Anticolonialisme,
mode d'emploi :


  

Rassembler tous ceux pour qui l’anticolonialisme

n'est pas seulement une commémoration

de quelques grands évènements, mais la

mémoire vivante des luttes d’aujourd’hui et de

demain.

 

Mémoires :


- le Parlement français votait

l’application de l’état d’urgence à l’occasion des

révoltes urbaines de novembre 2005. Il imposait

par là même un régime d’exception stigmatisant

les populations comme de nouvelles “classes

dangereuses”, tout particulièrement en ce qui

concerne la jeunesse des “quartiers”, et réduisait

des dizaines de milliers de personnes à la catégorie

d’ennemis intérieurs. La loi de 1955 sur l’état

d’urgence employée de la Guerre d’Algérie à la

Nouvelle Calédonie a été utilisée directement

dans les cités et les quartiers populaires contre

ceux qui sont déjà discriminés à l’embauche, au

logement, à la santé, à l’école et aux loisirs,

contre les premières victimes de l’exclusion

sociale et de la précarisation.

.

  - L’Assemblée nationale  a voté

un amendement scélérat sur le bilan positif de la

colonisation alors que pendant plus de quatre

siècles la France a participé activement à la traite

négrière, à la déportation des populations de

l’Afrique sub-saharienne, et elle a massacré et imposé

sa loi sur des dizaines de peuples dont elle a pillé

les richesses, détruit les cultures, ruiné les traditions,

nié l’histoire, effacé la mémoire.


-  Au nom d'une prétendue mission civilisatrice

et humanitaire, on a dépeçé l’Afrique pour se

partager des empires coloniaux.



Nous n'acceptons pas


- la recolonisation de secteurs

entiers de l’économie par les multinationales

comme par exemple Bouygues, Suez,Veolia, ni

l’utilisation de la dette odieuse comme moyen de

domination contre les peuples.


- le statut de peuples sans

Etats comme ceux de Palestine ou du Kurdistan,

du Sahara-Occidental, du Tibet ou de

Tchetchénie.


- la logique de guerre de civilisation

où nous entraîne G.W. Bush permettant de

justifier colonisation en Palestine, guerre néocoloniale

en Irak et guerre en Tchétchénie.


- le traitement colonial des

peuples autochtones, des indiens de Guyane et

d’Amérique.


- la colonisation des derniers

territoires où comme en Kanaky, à Mayotte,

ou en Polynésie, on traite les habitants comme

des sujets de seconde zone.


- la politique néo-colonialiste de la

France en Afrique comme par exemple au Togo,

où elle a cautionné l’assassinat de plus de 400

personnes au printemps 2005, à Djibouti, au

Congo Brazzaville, au Gabon où elle soutient les

dictateurs, au Tchad ou en Centrafrique où son

aviation bombarde les rebellions.



 - l'interdiction et les discriminations,

à la représentation et aux responsabilités

politiques de citoyens et citoyennes en raison

de leur origine, de couleur de peau ou de religion.


- les charters européens

qui renvoient dans leurs pays des dizaines de

demandeurs d’asiles tandis qu’à Ceuta et Melilla,

des dizaines d’africains ont été massacrés pour

avoir tenté de franchir le mur de la honte de

l’Europe forteresse. La liberté de circulation est

déniée.


- la remise en cause du

droit du sol qui des Comores en Guyane et des

Antilles à la Réunion encourage la division et l’affrontement.


- la traque menée contre

les parents, accusés de démission, d'irresponsabilité,

de polygamie, menacés de suppression des

allocations familiales.


- la chasse aux sans

papiers. Sans droit ni protection, menacées en

permanence d’arrestation et d’expulsion, des

dizaines de milliers de personnes sont privées de

papiers.


- les provocations et les

insultes de toutes sortes visant à stigmatiser et à

raviver les représentations coloniales et racistes

dans la société.


- Les déclarations publiques promettant

de «nettoyer au karcher la racaille»,


- la
 
relégation d'une partie de notre jeunesse

contribuent
à un climat sécuritaire, encouragent la

chasse au faciès, sont indignes et dangereuses !





Malgré le détournement des principes,
 

nous savons qu'il continue d'exister dans la

France contemporaine une volonté de liberté et

d'égalité maintenue, à l'époque coloniale même,

par tous ceux qui, sans être eux même des colonisés,

ont refusé le fait de l'inégalité et de la terreur.

 

Nous sommes contre l'intolérance, contre les

injustices, contre l‘exclusion, contre le racisme,

contre l'oubli.

 


Mémoires du colonialisme

Colonies d’aujoud’hui :

Kanaky, Comores, Polynésie, ...

Françafrique et néo-colonialisme

Peuples autochtones

Recolonisation économique et

immigration

Imaginaire colonial et mécanismes de

discrimination

Impérialisme et colonisation


http://www.anticolonial.net/IMG/pdf/plaquette.pdf





Sur wikipedia :

L'anticolonialisme est un courant ou une attitude politique remettant en cause les principes et l'existence du système colonial[1]. Même si le terme n'est apparu qu'au début du XXe siècle[2], une critique de la colonisation se fait jour dès la période des Grandes découvertes.

 

 Présentation

À chaque étape de l'histoire coloniale correspond un certain type d'anticolonialisme[3]. Au siècle des Lumières, l’anticolonialisme n’est pas une doctrine homogène : le colonialisme est dénoncé pour des raisons qui peuvent être philosophiques, morales ou économiques et les partisans de l’anticolonialisme ne dressent pas les mêmes analyses politiques. Parmi les auteurs concernés figure Denis Diderot et son Supplément au voyage de Bougainville, qui est une réécriture du Voyage de Bougainville.

Le développement considérable des empires coloniaux au XIXe siècle entraîne un essor de la réflexion anticolonialiste. Le discours colonialiste est alors guidé par la volonté d'apporter le progrès de la civilisation aux « races inférieures »[4], en particulier pour les courants républicains et socialistes. Ainsi, Jules Ferry déclarait : « il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures »[5]. En 1925, Léon Blum disait de même : « nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science ou de l’industrie »[6].

C'est alors généralement dans les milieux libéraux que se trouvent les opposants à la colonisation. Ils s'opposent en particulier à cet argument selon lequel il faut apporter la liberté par la force. Yves Guyot écrit ainsi : « Il est étrange qu'il faille employer le canon contre les opprimés pour les délivrer de leurs tyrans »[7]. Ils s'opposent au colonialisme, en particulier car il est pour eux le fruit du dirigisme et la volonté d'un État d'étendre son pouvoir. Guyot dénonce en particulier le colonialisme comme prolongement du « socialisme d'État ». Frédéric Bastiat a pour sa part dénoncé dans Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas l'erreur économique à vouloir coloniser l'Algérie pour s'approprier ses ressources[8]. Au Royaume-Uni, des libéraux comme Richard Cobden ou Herbert Spencer s'opposent vigoureusement à la politique d'expansion de l'Empire. Néanmoins, un libéral institutionnel comme Alexis de Tocqueville prit parti pour la colonisation de l'Algérie, s'opposant à la Chambre à Bastiat[9].

Aimé Césaire (né en 1913 en Martinique), a mené une carrière active d'homme politique, en lien étroit avec son engagement culturel qui le pousse à dénoncer les méfaits de la colonisation dans Cahier d'un retour au pays natal (1947), et à revendiquer la culture antillaise à travers la négritude.

La question coloniale prend une importance centrale au XXe siècle. Lénine et l'Internationale communiste développent la thèse selon laquelle le colonialisme est le prolongement de l'impérialisme et s'y opposent à ce titre[10]. Dans l'après-guerre, l’anticolonialisme est en liaison avec les mouvements indépendantistes dans les colonies. Ce nouvel anticolonialisme regroupe à la fois les mouvements d’extrême gauche, des intellectuels et une partie des catholiques.

Notes et références

 

 Articles connexes

 

Bibliographie

  • voir sur wikipedia

Liens externes

 

 

Médaillon abolitionniste britannique (1795)

 wikipedia.org


_________________________________________________________________________________________

Silvio Berlusconi et George W. Bush, le 30 janvier 2003.

Wikipedia.org

Non à la guerre froide (puis chaude)
avec la Russie !


Une voix s'élève pour un rapprochement USA-Russie ! 
Le bon sens de Berlusconi (grand ami de la Russie,
via de juteux intérêts pétroliers, il faut le savoir !) !

ROME, 13 novembre - RIA Novosti. Le premier ministre italien Sylvio Berlusconi en visite en Turquie a déclaré mercredi que les Etats-Unis avaient provoqué la Russie.

"Je vais vous le dire franchement: nous extimons qu'il y a eu des provocations à l'encontre de la Russie", a déclaré le premier ministre italien cité par l'agence apcom.

Parmi ces provocations M.Berlusconi a cité le projet de déploiement du bouclier antimissile en Pologne et en République Tchèque, la reconnaissance unilatérale du Kosovo et l'accélération du procéssus d'adhésion de la Géorgie et de l'Ukraine à l'OTAN.

"Nous ressentons maintenant la peur de l'époque de la "guerre froide", quand deux arsenaux nucléaires se faisait face", a confié le premier mnistre italien.

Selon M.Berlusconi, le rapprochement entre la Russie et les Etats-Unis est le but principal de sa politique extérieure. 

http://chiron.over-blog.org/article-24708208.html


Dessin de Mariali

Refonder
le système capitaliste :

Pour moi, le Système capitaliste
est un mauvais système.
Mais en attendant un autre Système,
salaires ou crédit, il faut choisir !

Le débat doit se porter, dès maintenant, entre le choix
- Allemand : Augmenter les salaires pour susciter la relance
- Américain : favoriser toujours plus le crédit. S'endetter toujours plus. Mais c'est retomber sur l'un des grandes causes de la crise actuelle !  On est au bout de ce Système, il a montré sa nocivité !

La dépression salariale ne doit pas entraîner l'explosion des crédits !
C'est par l'augmentation du niveau de vie qu'on favorisera la consommation chère aux capitalistes, et donc la relance !

De toutes façons, il faut arrêter la spirale de la diminution du côut salarial au profit des actionnaires ! C'est du suicide !

A l'instant, j'apprends que Sarkozy annonce que la MONNAIE  DE  REFERENCE pour la PLANETE ne peut plus continuer à être le dollar ! A suivre, car voilà une parole sage, enfin !

Eva 

TERMINOBAMATOR et les OGM
par Nicolas Gasparoni

"Les avancées dans les modifications génétiques des plantes ont apporté d’énormes bénéfices aux agriculteurs états-uniens. Je crois que nous pouvons continuer à modifier les plantes de manière sûre, avec de nouvelles méthodes..."
Barack Hussein Obama (Science Debate, 30.08.08)

 

 
Le "president elect" Obama, celui que tous les médias de masse nous décrivent comme l'homme providentiel qui va amener paix, harmonie, stabilité, justice et équité à notre monde, a soigneusement évité, durant sa campagne - et ce avec la complicité des médias de masse et de son "adversaire" républicain - d'aborder quelques sujets épineux, notamment celui des OGM

suite à http://bridge.over-blog.org/article-24711543.html




La Cour des comptes européenne ne dispose pas
de gros moyens pour traquer les fraudeurs.


Irrégularités et fraudes voir
http://www.marcfievet.com/article-24714318.html


 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Impérialisme - colonialisme
commenter cet article

commentaires

eva 21/11/2008 02:25

Merci chère Corrine, j'ai posté l'article !
je t'embrasse, eva

Corinne 19/11/2008 22:48

Bonsoir Eva!!!L'article dit que dick cheney et alberto gonzales ont été inculpés pour des motifs concernant les prisons dans un comté du texas...cheney est poursuivi pour implication dans une activité de crime organisé, lié à ses investissements dans la socitét Vanguard, qui gère des prisons privées pour le compte de l'Etat.IL est notamment accusé de conflits d'intérêt, et de délit d'agéssion sur des détenus, en rapport avec Vanguard...Le lien si il fonctionne ici: http://fr.news.yahoo.com/3/20081119/twl-usa-cheney-inculpation-224d7fb.htmlGros bisous à toi Corinne

eva 19/11/2008 16:41

Merci chère Corrine de ta visiteJe n'ai pas trouvé ton lien, il me conduit sur un site franco-chinois et pas trace de ce texte; Que dit-il ???Je reprends les publications demain, je t'embrasse Eva

Corinne 19/11/2008 13:01

bonjour Eva!!!y aurait-il une justice? une vrai?article trés intérréssant ici:http://fr.news.yahoo.com/3/20081119/twl-usa-cheney-inculpation-224d7fb.htmlGros bisous

eva 16/11/2008 16:14

Unique, merci de ton intervention, le caractère unique du peuple juif est une réalité biblique, en effet, un grand peuple...mais n'oublie pas que dans la Bible, il est aussi dit : "Peuple à la nuque raide", qui n'écoute jamais Dieuet qui, aujourd'hui, piétine les grands Principes qui lui ont été confiés par Dieu, au lieu de les appliquer, d'être Lumière, flambeau éclairant un monde plongé dans les ténèbreson le voit tous les jours dans la POLITIQUE appliquée par les Décideurs, raciste, eugéniste, pleine de haine et d'intolérance, prédatrice, impérialiste, libérale, va-t-en guerre...Une fois, je discutait avec une chef d'entreprise, en lui disant : "Vous êtes juive, je vous fais confiance, vous avez des règles, des PRINCIPES, des valeurs... elle m'a répondu en ricanant, "vous vous trompez, nous sommes les plus grands voleurs de la terre "! C'est intolérable d'entendre parler ainsi.  Et là je viens de recourir aux services (informatiques) d'un Hébreu, pour une tâche, j'ai été abusée de la pire des manières, alors oui magnifiques Principes, peuple légendaire de la Bible, individus de valeur... mais quelle fossé entre les Principes et leur application dans les faits (comportement, ou politique).Il y a là qq chose qui doit être réparé pour que ce grand peuple, en effet, retrouve sa dignité, sa vocation, sa mission, sa Grandeur.Que D. te bénisse, toi et les tiens, et qu'Il règne dans leur coeur pour rayonner Eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages