13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 21:51

Humour



Introduction à l'article de Roman ci-joint,
"comment devenir pirate ?" :


Coucou, chers lecteurs !

On est dans le financier jusqu'au cou. On en parle tout le temps. Je n'échapperai pas à la règle. Alors, va pour la finance, mais pour rêver. Ou cauchemarder. Chacun voit midi à sa porte. smilie

Donc, voici une publication 100 % capitaliste. Original, dans ce blog, non ?

Vous voulez connaître les petits secrets des bonnes affaires ? Ramon (le revoilà, "mon" médecin de Fos) me fournit cette parution, sur les "pirates"  (de la finance). Ca change, non ? Alors, là vous allez tout savoir, grâce à Ramon. Et à moi, l'intermédiaire entre lui et vous. 
 

Et maintenant, bonne(s) fortune(s) ! applaus.gif

Avec cette parution  100 % "capitaliste", je vais perdre des abonnés,

les fauchés,    
les anti-capitalistes virulents     (qui ne l'est  pas, aujourd'hui, d'ailleurs ?),
les grincheux  ,

les idéalistes  ,

ceux qui vivent d'amour et d'eau fraîche
  , 

les sceptiques invétérés,
heureusement il restera mes inconditionnels ,

mes favoris  ,

Ca m'apprendra à m'intéresser aux subtilités de la jolie société CAPITAL iste !

Voulez-vous devenir pirate ? Faites comme Ramon vous dit. Et tenez-moi au courant ! Personnellement, je préfère les richesses du coeur, de l'âme, du partage, de la solidarité... smile.gif Chacun ses goûts. Moi, j'ai choisi d'être fauchée. "Heureux les pauvres", c'est la Bible qui le dit. Donc, ça doit être vrai. Les pauvres iront au paradis, et les autres iront brûler pour l'éternité. C'est de la prospective....

Bonne lecture, voici les paradis  fiscaux,  les paradis d'aujourd'hui... comment dire ? "Modernes", car c'est le mot à la mode. Super-Sarko l'a dit.

A  bientôt, votre Eva    (mon plus joli sourire, spécial crise). Dentifrice perlin-pin-pin, qui fait les sourires de vedettes !

PS Si vous êtes furieux,  
   vous pouvez le dire en commentaires...,  pas  comme ça  je suis une femme de paix !


 

Place à Ramon, "l'Allende" de Fos !
Et place à ses pirates !





http://cgi.ebay.fr/AFFICHES-PHOTOS-PIRATE-DES-CARAIBES-3-JOHNNY-DEPP-TBE_W0QQitemZ160291435990QQcmdZViewItem?hash=item160291435990&_trkparms=72%3A1367%7C39%3A2%7C66%3A2%7C65%3A12%7C240%3A1318&_trksid=p3286.c0.m14#ebayphotohosting


Comment devenir pirate,

Voilà la procédure à suivre :

 

Vous allez à Nassau, la capitale des Bahamas et vous prenez RV avec l’un des avocats qui portent perruque. Il y en a plein, environ 1300, autant qu’à Genève. Vous mettez sur la table 5000 $ minimum + honoraires + frais d’enregistrement et le monsieur à perruque vous crée un IBC (International Business Companies Act).

 

Et voilà ! ça y est, le tour est joué :

Vous avez une société par actions.

Seulement, comme c’est aux Bahamas :

a)    Ni les noms des actionnaires, ni ceux des gérants, ni ceux du CA ne sont enregistrés.

b)    Vous n’avez pas de bureau à déclarer, d’adresse. Vous disposez d’une boîte aux lettres sur laquelle vous mettez le nom que vous voulez (Brad PITT, Angelina JOLY, BENOIT XVI, Mireille MATHIEU, etc).

c)    Les assemblées générales de votre société se tiendront par téléphone, histoire d’éviter des rencontres inopportunes, lesquelles pourraient mettre la puce à l’oreille des Vidocq des mers.

d)    Par un décret de 1994, les documents de votre IBC ne doivent pas être conservés.

e)    Le secret bancaire est absolu.

f)     Impôt sur le revenu, les fortunes, les successions : néant, inconnu au bataillon.

g)    Aucun Etat au monde n’a le droit de consulter votre bilan, d’être informé sur les mouvements de vos comptes…

h)    Pas plus le pape, que Madame LAGARDE ou le Big Boss n’ont le droit de connaître votre nom.

C’est facile, non ?

Plus simple que ça, tu meurs.

Note : si au lieu de 5000 $ vous disposez de 100 millions d’euros, vous pouvez aussi téléphoner à Nassau et prendre RV avec l’un des messieurs à perruque. La procédure est la même. Ils acceptent les euros !

L’avantage d’aller aux Bahamas, c’est que dans l’Hexagone, si vous gardez 100 millions d’euros, le fisc vous en réclamera 12, alors qu’aux Bahamas, vos euros feront des petits, beaucoup de petits, sans s’encombrer d’URSAF, ISF, RSS, ICC, BHL, RTT… etc.

Alors, dites-moi, pourquoi nos malheureux millionnaires qui disposent de plus de 100 millions d’euros s’encombreraient-il, justement, de scrupules ?

Ils seraient bien bêtes, puisque c’est légal.

http://www.basagana-ramon.com/article-23705467.html


La liste noire des paradis fiscaux
établie par l’ONU :

Afrique et Océan indien : Libéria, Maurice, Seychelles.

Asie, Pacifique et Moyen-Orient : Bahreïn, Doubaï, Iles Cook, Iles Marshall, Labuan, Liban, Macao, Mariannes, Nauru, Nioué, Région administrative spéciale de Hong Kong, Samoa, Singapour, Vanuatu.

Caraïbes : Anguilla, Antigua, Antilles néerlandaises, Aruba, Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes, Costa Rica, Iles Caïmans, Iles Turques et Caïques, Iles Vierges britanniques, Panama, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les Grenadines.

Europe : Andorre, Campione, Chypre, Gibraltar, Guernesey, Ile de Man, Irlande, Jersey, Liechtenstein, Luxembourg, Madère, Malte, Monaco, Sercq, Suisse.

 http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=595#595

Source: Réformer aujourd'hui


NB : Sur le blog d'Arthenice,

"la bourse ne profite qu'à la grande finance qui vient de concentrer en quelques jours sa puissance entre quelques mains, éliminant les gêneurs"



Sélection de liens :

Les enfants en prison
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2008/10/13/10943747.html


De la finance au Monastère

Pour être vraiment digne de ce nom il faut accéder et pratiquer la spiritualité...faire germer et grandir cette petite graine d'Amour-Partage-Tolérance déposée dans le coeur avant notre naissance

Henry QUINSON l'a fait, à sa manière, selon sa personnalité et ses moyens. Débutant dans des salles de marchés...il est devenu millionnaire avec ses spomtueux gains de trader dans les années 1980...Le début des années fric...

Intellectuellement insatisfait, il s'est retiré en Haute-Savoie. Entre prières et fabrication de fromages dans une abbaye cistercienne ...il a découvert sa voie. Maintenant il est moine-cistercien et éducateur dans un quartier nord de Marseille à majorité maghrébine et musulmane.

Si tous les traders, d'abord ébloui par le dieu-fric...méditaient sur le sens de leur vie et de la collectivité pour décider d'emprunter un chemin humaniste...quelqu'il soit : famille, entreprise, association...le monde serait sauvé et nous entrerions dans un nouvel Âge d'Or de l'humanité ...l 'Or de l'Amour...
 
http://emma.v.h.over-blog.com/

Avis de disparition :
Le Veilleur ferme son blog.

Hélas ! Il nous manquera !
On lui dit merci, quand même !

Ce sont les femmes pauvres et précaires
qui travailleront le dimanche

http://eldiablo.over-blog.org/article-23708615.html

La marchandisation sexuelle mondialisée
des femmes et des fillettes 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10527


La crise, c'est les autres... c'est à dire nous,
au final, qui devrons payer


De Pierre JC Allard
"Tant que les responsables et leurs conseillers n'auront pas quitté  le cadre théorique et idéologique du néolibéralisme, non seulement ils ne pourront porter remède aux raisons profondes de la crise, mais ils ne seront pas crédibles dans la lutte contre les effets immédiats de celle-ci.

On ne met pas en oeuvre une nouvelle stratégie avec ceux qui ont été à la base de l'échec. La crise actuelle n'est pas un simple mouvement du cycle des affaires (comme le disent les néolibéraux). Elle met en cause des éléments bien plus fondamentaux" (J.Sapin) 

site à lire : http://les7duquebec.wordpress.com/

L'Hebdomadaire "Marianne" du 11 au 17/10 titre
 "IL FAUDRAIT LES VIRER, et ils SONT TOUJOURS LA !"
De la Commission européenne à Bercy, en passant par le MEDEF et le FMI, personne n'a été capable de tirer le signal d'alarme. Pas plus que trouver
un début de solution.
De qui s'agit-il ?

José Manuel Barroso,
( président de la Commission européenne), Christine Lagarde ( la non-ministre de l'Economie), Laurence Parisot ( l'indignée qui ne change rien), Charlie McCreevy ( le Commissaire du laisser-faire), Eric Woerth ( le ministre des mécomptes), Dominique Strauss-Kahn ( l'oncle d'Amérique
).

Immanuel Wallerstein (
chercheur au département de sociologie de l'université de Yale USA) écrit :
"les conséquences politiques de la crise actuelle seront énormes, dans la mesure où les maitres du système vont tenter de trouver des boucs émissaires à l'effondrement de leur hégémonie. je pense que la moitié du peuple américain n'acceptera pas ce qui est en train de se passer.
Les conflitS internes vont donc s'exacerber aux Etats-Unis qui sont en passe de devenir le pays du monde le plus instable politiquement..!

Et déjà un article  du 13/10 rédigé par Aimé FAY paru sur Agoravox, souligne qu'à entendre le président SARKOZY, Christine LAGARDE et la kirielle de leurs multiples porte-paroles,ceux de l'UMP compris, la crise c'est les autres.! Pour les deux premiers, les responsables se trouvent parmi les patrons des secteurs privés américains, belges, voire aussi français, ils devront être punis.

Pour deux ou trois porte-parole de l'Etat, le responsable de la crise..c'est la crise internationale elle-même tout simplement. Donc comme d'habitude ceux qui parlent ne sont ni coupables ni responsables et clameront demain : "nous sommes innocents, nous le jurons Mesdames et Messieurs les jurés".

Cette innocence déclarée la main droite levée en direction du tribunal, n'est pas du tout aussi certaine que cela, et c'est le contribuable, qui in fine, sera déclaré coupable et responsable, puis sera condamné à payer..!

 
http://millesime.over-blog.com/article-23705911.html


"La régulation aujourd’hui nécessaire ne doit pas consister à ce que les marchés fonctionnent mieux, mais à empêcher qu´ils commandent. " comme le dit le Président d’Attac. Rien n’est envisagé pour rendre transparent la titrisation ou interdire la vente à découvert (Emprunter des titres pour les vendre dans l’espoir de les racheter ensuite moins cher), de nouveau autorisés à wall street par la SEC (securities and exchange commission), ni pour faire cesser le crédit permanent dit renouvelable. Comment en serait-il autrement dans ce dernier cas car sarkozy est l’ardent défenseur du crédit revolving ?

Le système
économique de la prédation , qui favorise la cupidité et l’avidité, perdurera et d’autres crises, peut être, plus importantes, se profilent à l’horizon, car aucune régulation n’est définie. C’est le système qui est préservé !


Article " le système semble préservé"

http://poly-tics.over-blog.com/article-23705207.html






Acharnement contre D. de Villepin :
Je suis en colère car je considère que rien ne vient justifier aujourd'hui une telle décision" a-t-il ajouté, en parlant de "construction politique et médiatique".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20081013.OBS5481/villepin_evoque_de_possibles_pressions_
de_lexecutif.html



Bravo, les ignorants !!
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/10/14/petite-anecdote-du-jour-4868289

Que signifie le messianisme de Bush ?
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/10/14/que-signifie-le-messianisme-de-george-walker-bush-4868555


Commentaire reçu , très juste. 
Guerre contre le terrorisme, les motifs :


La « Guerre Mondiale Contre le Terrorisme » justifie un budget de la défense gigantesque aux dépends non seulement de la santé et de l’éducation, mais pratiquement de toute catégorie de dépense publique.

La « Guerre Mondiale Contre le Terrorisme » nécessite de « pourchasser » les terroristes en utilisant des systèmes d’armements sophistiqués. C’est la confirmation d’une croisade préventive de type religieux contre le mal, qui sert à dissimuler les véritables objectifs de l’action militaire.

L’Inquisition Américaine est utilisée pour étendre la sphère d’influence de l’Amérique et pour justifier l’intervention militaire comme faisant partie d’une campagne internationale contre les « terroristes islamistes ».
Son but ultime, qui n’est jamais mentionné dans les articles de presse, c’est la conquête territoriale et le contrôle des ressources stratégiques.


La crise, le handicap, le quart-monde....


Le 17 octobre : le handicap et le Quart Monde ......

Il n'y a pas une seule chaîne de télé, une radio ou un journal qui ne fasse une part magistrale à l'actuelle récession. Cela est normal, tant celle-ci fût brutale (...pour le « grand public ») et surtout violente. Si les médias sont très prolixes quant aux turbulences qui agitent le CAC40, elles le sont beaucoup moins quant à l'angoisse qui étreint les personnes handicapées et les personnes âgées. Celles qui avaient un peu d'économies...

>> en savoir plus...

Jean-Louis Fontaine, consultant en politiques du handicap


«On est tous des handicapés»

Source : www.lamaisondelautonomie.com

Jean-Louis Fournier n'avait jamais parlé de ses deux fils «pas normaux», jusqu'à ce qu'il leur dédie un livre à la fois drôle et émouvant, en lice pour le prix Goncourt.

>> Lire la suite

>> Donnez votre avis


Quel argent ?
360 milliards d'euros ?


Deux points noirs : 

1 - Chèque en blanc:
En se portant garant pour les banques en déroute, l'Etat ne les poussent pas à faire preuve de plus de sérieux et de responsabilité dans leurs opérations financières. Certes le sommet européen d'hier prévoit une refonte des normes comptables en Europe et a appelé à un sommet mondial pour réécrire la réglementation des finances internationales.

Si c'est un voeu pieu, comme lors des précédents krachs, on aura encore plus déresponsabilisé les banques. Si c'est un engagement sérieux, il faudra casser la logique d'autorégulation des banques instituée par la convention de Bâle, et briser "les passagers clandestins dangereux que sont les paradis fiscaux, abritant les fonds d'investissement les plus opaques du monde"
 (autant dire de suite que c'est un voeu pieu)

2 - Chèque en bois:
La France est dans une situation financière encore pire que les banques à sauver...cela va obliger l'Etat à creuser la dette publique, donc à émettre davantage d'obligations d'Etat sur les marchés.; donc à payer encore plus d'intérêts pour sa dette. Si l'Etat atteint le point de non-retour qui asphyxie son équilibre financier, c'est la banqueroute à l'Argentine.
Si les banques sont trop nombreuses à s'effondrer, l'Etat n'aura pas les moyens d'éponger et dans ce cas, à cause de la mise de trop  "rien de va plus"...!

Tout cela pour sauver un système qui a appauvri la majeur partie de la population..!
(sacré coup de bluff semble-t-il..!)

suite à http://millesime.over-blog.com/article-23720474.html



Texte envoyé
par un pasteur évangélique :

Il y a des soupçons
sur la JP Morgan Chase !



La somme totale des CDS contractés aux États-Unis se monte - cela dépend des sources - à 45 ou 62 milles milliards de dollars , de toute manière un chiffre proche du total des dépôts bancaires à l’échelle mondiale. L’instrument a été mis au point dans les années 1990 par J.P. Morgan, qui est aujourd’hui encore le principal acteur de ce marché, avec un chiffre de 7 mille milliards de dollars.


Quels sont les dirigeants de JP Morgan Chase ?
Vous tomberez sur les mêmes noms que ceux déjà cités dans d'autres affaires ....   ROCKEFELLER , ROTHSCHILD  !!!!!

"Beaucoup d'experts pensent que la chute de Lehman a provoqué l'étranglement du crédit dont souffre l'économie US et a rendu nécessaire le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars"

"Ce sont des pages qui portent le poids d'invraisemblables soupçons. Leurs conclusions pourraient ébranler une bonne partie de l'establishment new-yorkais sur fond d'une planète financière devenue folle. C'est même un réquisitoire sans précédent dans les annales des tourmentes boursières que contiennent ces documents déposés par un groupe de créanciers la semaine dernière auprès d'un tribunal des faillites de New York - et exposés par le Sunday Times.

JPMorgan
Chase (JPMC) aurait tout simplement précipité la faillite de Lehman Brothers en gelant près de 17 milliards de dollars (12,6 milliards d'euros) d'actifs en liquidités et titres appartenant à l'entreprise en quasi faillite vendredi 12 septembre au soir. Le 15 septembre au matin, victime de la crise du crédit, cette vénérable institution de Wall Street a déposé son bilan. "En conséquence des actions de JPMorgan, Lehman a souffert d'une crise de liquidités immédiates, qui aurait pu être évitée par un certain nombre d'événements, dont aucun ne s'est produit", souligne ce "comité des créanciers" regroupant la plupart des poids lourds de la finance, aux Etats-Unis, en Asie et en Europe."

Les analystes disent de la banque JP Morgan Chase (the Rockefellers and the Rothschilds) dirigée par David Rockefeller durant les années 1970 et 1980, la Chase Manhattan Bank , qu'elle sortira comme la grande gagnante de cette déroute financière et bancaire en devenant une mega-Banque."



Les Juifs à nouveau boucs-émissaires :
Cette fois de la crise
.


Je suis abonnée au site juif.org.
Sur le newsletters de ce jour, on peut lire cet article   (sur Ha'aretz, le journal de gauche) :

Les Protocoles des Sages
de Wall Street

Source : Ha’aretz, article d’Anshel Pfeffer | Traduction de Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

lundi 13 octobre 2008 - article de juif.org :

Une fausse information concernant un soi-disant transfert de 400 milliards de $ de la banque Lehman vers Israël circule largement.

Une nouvelle théorie antisémite du complot se répand ces derniers jours sur le Net : à la veille de la faillite de la banque Lehman, celle-ci aurait transféré 400 milliards de $ en Israël.

Cette théorie, qui se présente sous la forme d’une information, est déjà reprise sur plusieurs dizaines de sites antisémites et anti-israéliens. D’après elle, d’importants cadres juifs de la banque d’investissement Lehman Brothers auraient transféré l’argent de leurs clients à des banques israéliennes, avec l’intention de s’enfuir en Israël pour profiter de leur méfait sans risquer l’extradition.

Depuis la faillite de la banque Lehman Brothers, fondée aux Etats-Unis en 1850 par des immigrants juifs originaires d’Allemagne, le web est inondé de commentaires antisémites qui accusent les Juifs d’avoir provoqué la crise économique mondiale et qui les désignent comme les grands bénéficiaires du désastre. 

Un certain nombre d’organisations islamistes, dont le Hamas à Gaza (qui a qualifié la crise économique de punition de l’Amérique pour ses mauvaises actions) se sont jointes au chœur qui accuse le lobby juif d’être responsable de la crise.

Mais la théorie du transfert de 400 milliards de $ depuis la banque Lehman vers Israël est beaucoup plus précise. Cette "information" qui fait le tour du monde a été rédigée comme s’il s’agissait d’une dépêche en provenance de Washington, et comporte une citation de "La Voix de la Maison-Blanche". Elle nomme trois banques israéliennes qui auraient reçu l’argent, explique en détail les lois israéliennes concernant l’extradition et le secret bancaire, et accuse les autorités américaines d’avoir été au courant du transfert. Elle cite en outre des extraits d’une vraie dépêche du service de presse économique Bloomberg concernant des pertes estimées à 400 milliards de $ subies par le département courtage de la banque Lehman.

Cette théorie du complot rappelle d’autres fausses accusations contre les Juifs, allant des "Protocoles de Sion" de l’époque tsariste aux rumeurs qui ont beaucoup circulé selon lesquelles le Mossad israélien aurait été au courant à l’avance de l’attentat du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et aurait averti tous les employés juifs de ne pas venir au travail ce matin-là. http://www.lapaixmaintenant.org/art... 
http://www.juif.org/go-news-68857.php 

L'avis d'Eva :

Je découvre ces informations.
Je savais que de nombreux sites s'en prenaient à la Bourse, source de tous les maux (à juste titre),  mais quel lien entre la Bourse et les Juifs ? Est-il vrai, comme le prétendraient ces sites, que les Juifs seraient à l'origine de la création de la Bourse ? Et qui la fait fonctionner ? Des amis de ma famille, de grands bourgeois, étaint courtiers, il habitaient le VIIe à Paris.  Ces familles faisaient partie de la noblesse française.  Elles n'étaient pas juives, mais chrétiennes.

11.9 : Personnellement, je n'avais jamais cru à la théorie du Complot, jusqu'au moment où des amis ingénieurs de Grandes Ecoles  ont essayé, scientifiquement, de comprendre. Un ami lecteur et blogueur connu, Zevengeur, du blog "Aux Armes citoyens", ingénieur grande école, a lui aussi  conclu à la manipulation, après avoir tout analysé sans parti-pris. Etant une littéraire, je ne me suis pas penchée sur les démonstrations. Mais j'en ai été très troublée, évidemment. Et connaissant le machiavélisme de l' Administration Bush.... j'ai choisi mon camp, désormais.

Quant aux accusations ci-dessus, je les découvre à l'instant. Je n'ai pas d'opinion, faute d'éléments pour "juger". Je vous laisse trancher, j'informe, fidèle à mon objectif. Je suis une chercheuse de vérité, je ne prétends pas la détenir.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec le fait que cet article taxe d'antisémitisme les interrogations, ou les accusations ci-dessus. On peut être farouchement adversaire de toute forme de racisme, comme moi l'universaliste, et s'interroger, ou avoir des opinions. Cela relève d'une forme d'intolérance, de "terrorisme intellectuel", d'Inquisition.  On doit pouvoir légitimement s'interroger, au nom de la libre analyse et opinion, sans être taxé de racisme (d'antisémitisme, en l'occurrence) à tout propos.



Accord de coalition Travaillistes-Kadima  (c'est  mieux qu'avec le Likoud !)
http://www.juif.org/go-news-68879.php

Qui est derrière la crise financière ?
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10545

Dernière mise en ligne sur le site de Manuel de Diéguez, philosophe
"une espèce ingouvernable"
http://dieguez-philosophe.com

A lire, Vieux au chômage
http://www.vieuxauchomage.com/articles.php?lng=fr&pg

Il faut une éthique en économie -  L' INTEGRISME  DU  MARCHE
Tariq Ramadan
http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10398

Bravo Cuba, quels résultats  !!
De Lamrani Salim
http://www.voltairenet.org/article158291.html
 

Alerte ! Suppression de l'Histoire
et de la Géo en Ie et en terminale ?

Réunir les ministres européens à Vichy (en novembre prochain ! Une
première ! Une idée d'Hortefeu ! Les ministres européens en charge de...
l'Immigration ! ) pour en finir enfin avec l'antifascisme culturel, avec le
tabou vichyste et vichyssois, et faire oublier de quoi cette ville fut la
capitale et le symbole ;

... Mieux faire admirer le colonialisme, le paternalisme et le cléricalisme
d'antan tout en jetant pudiquement aux oubliettes des siècles de patients
combats émancipateurs pour les droits humains, sociaux, démocratiques,
féministes, etc ;

... Épargner aux sarkoboys l'apprentissage de tant de dates funestes et qui
portent malheur : 1789, 1830, 1848, 1936, 1944, 1945...

... Esquiver trop de questions gênantes des géographes sur l'habitat humain,
le climat, l'écologie, et le remodelage des paysages et de la planète par
les flux financiers et mafieux ;

... Flatter les mémoires particulières et communautaristes pour mieux ruiner
définitivement la culture historique commune, base de citoyenneté et du
Vivre ensemble ;

http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-23716343.html


N.O.M.

Vidéo Attali Gouvernement mondial
http://illusions-de-mouvements.over-blog.com/article-23716022.html

 

 
http://www.alterinfo.net/-Les-banquiers-veulent-un-gouvernement-economique-mondial-pour-resoudre-la-crise-
financiere-qu-ils-ont-creee-_a24733.html?PHPSESSID=5a094392bcf7efef2a97a63e29907a75



Manifestation du 19  octobre : 
Un pays, Une école, Un avenir

                                                       http://rupturetranquille.over-blog.com/article-23645550.html


A lire, sur http://bridge.over-blog.org :

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Humour
commenter cet article

commentaires

eva 21/10/2008 22:58

Bonjour Lizotchkamerci de ta visite, comment es-tu arrivée sur mon blog ?Ca me fait plaisir de me retrouver, grâce à toi, au coeur de la Russie - mon pays de coeur ! (Celui de ma mère !)Je t'embrasseje vais te mettre en liens

LIZOTCHKA 21/10/2008 18:09

Paradis fiscaux... C'est indécent, tout cet argent, toutes ces inégalités. Récemment, j'entendais parler des sénateurs qui pour un seul mandat de 6 ans ont droit à... 1800 euros de retraite!!!

eva 14/10/2008 17:36

Excellent article sur CN4http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&id=21583&task=view&mosmsg=Merci+pour+votre+vote




Faillites bancaires ou racket des banques ?




par jmarc2006 - 180 hits Flux RSS de ce reporter Flux RSS de Politique
Quel rapport entre la faillite actuelle du système bancaire et le 11 septembre 2001 ?
 
 
1/ Les attentats du WTC touchèrent des symboles de l'économie financière mondialisée : les tours jumelles ;
 
2/ Ils furent chacun le début d'une catastrophe encore plus grande : Si la lutte contre le terrorisme s'appuie sur les évènements du 11 pour venir justifier les prétentions belliqueuses du clan Bush, Cheney, Rockefeller... sur l'Irak (pétrole), l'Afghanistan (Accès à la mer Caspienne, son gaz et son pétrole, mais aussi au trafic d'opium, encerclement de la Chine)... de quelles suites toutes aussi catastrophiques la faillite bancaire actuelle se rendra-t-elle responsable ? 
Vidéo à l'appui de cet article sur Daily Motion
La propagande joue à plein :
 
A moins de croire tout ce qu'on nous dit à longueur de temps, il est impossible de penser que des institutions financières, parmi les plus fortes de l'économie mondiale, se trouvent acculées à la faillite en quelques mois en raison des subprimes et de quelques créances douteuses, si nombreuses soient-elles. La raison en est simple : ces institutions ont la capacité de s'offrir les services des meilleurs experts dans tous les domaines. Leurs pratiques jamais démenties ont toujours tournées à leur bénéfice. Elles ne font que du profit, jamais de la perte, celle-ci devant être assumée par autrui pour être à son tour rentable. 
 
Le fait que tout s'écroule comme un château de cartes devrait également nous mettre la puce à l'oreille. Cela montre un autre aspect d'un milieu qui réussit à prospérer uniquement grâce à son opacité : l'implication croisée de toutes les banques démontre à l'évidence qu'aucune concurrence réelle n'existe entre elles ! C'est la logique même de la mondialisation : il n'existe déjà qu'une seule banque, la banque mondiale, dont les différentes enseignes sont en réalité de simples succursales à leur échelle.
 
A moins, encore une fois, de vouloir être plus royaliste que le roi, il semble impossible d'imaginer que dans les conditions maximales de performances du système tel qu'il nous est décrit depuis des années, qu'autant de banques aient pu acheter des produits à risque à leurs propres concurrents et à leur détriment, jusqu'à se faire gruger, sous le seul prétexte que ces produits avaient été habilement dissimulés parmi d'autres inspirant davantage la confiance.   Et c'est pourtant ce qui s'est passé ! C'est plutôt ce qu'on nous explique.  
 
 
I/ La parole est d'argent, mais le silence est d'or !  
 
 
Cette maxime bien connue est celle de tous les banquiers du monde qui font leurs affaires à l'abri du regard public des peuples.
Le secret bancaire est mieux gardé que les coffres-forts.
 
A l'ère de l'électronique, les ordres sont exécutés aussitôt formulés. Plus besoin de briefings interminables : depuis qu'elle lui a été imposée et pris pieds dans sa vie, la machine commande à l'homme ce qu'il doit faire dans telle ou telle situation.
 
Ces ordres sont payés avec les fruits de leurs profits : par un subtil tour de passe-passe ou compensation d'écritures, la mise sera payée seulement après obtention des gains. Si, par un hasard quelconque, ces gains ne se produisaient pas, les pertes seraient diluées dans la population. Ce fut ce qui se passa à la société générale qui s'empressa d'annoncer la perte de cinq milliards d'Euros, perte qui ramena son bénéfice de l'exercice à 900 millions d'Euros seulement. C'est ainsi que les petits actionnaires de la SG se virent dépossédés de 5 milliards de revenus à se distribuer, par des plus gros requins au courant de tout.
 
L'histoire du Trader fou déjouant les sécurités d'une banque relève d'une histoire de même acabit que les James Bond : le romantisme est la parole, le réalisme est le secret.  Que les gens puissent y croire simplement parce que cette version est celle relayée par toutes les TV au cours d'une certaine période à bien faire rire dans le monde fermé de la finance internationale. Laquelle n'est pas sans lien avec l'univers des médias... où l'information est vendue comme une vérité. 
 
Les banques ne connaissent pas de pertes véritables car elles n'opèrent pas sur des marchés réels, mais virtuels. L'argent dépensé ou gagné n'est alors qu'électronique. Ce qui rapporte, c'est la PERTE, l'accident, à condition de pouvoir la faire "payer" à autrui. Ici aussi, on prospère grâce aux calamités qu'on fait peser sur les autres.
 
Ce ne sont jamais les banquiers qui paient quoi que ce soit, ils n'ont de toute façon jamais d'argent réel à disposition. Celui-ci fait office d'aspect physique de l'argent seulement dans la vie des profanes que nous sommes : il y a longtemps que les institutions financières créent et manipulent de l'argent sans jamais l'imprimer !
 
Une des techniques est le crédit aux entreprises, collectivités publiques ou particuliers. Mais il y en a d'autres.
 
Tout crédit est en fait une promesse de remboursement signée par vous à votre banquier, non un prêt physique et véritable de sa part. Un banquier ne vit pas du capital, mais des intérêts : plus il y a défaillance du débiteur, plus il est autorisé à saisir ses biens et à comptabiliser dans la dette le facteur temps comme multiplicateur des intérêts...
 
Vendre du crédit c'est vendre du temps que vous devrez rembourser en consacrant le votre à la diminution de votre dette. Votre vrai patron n'est pas votre employeur, ce sont les banques pour qui, au final, tout le monde se lève le matin !
 
Le métier doré de banquier consiste à imposer le crédit comme argent pour obtenir en retour l'activité génératrice d'intérêts. 
 
On nous fait croire que la stabilité est nécessaire à ces entreprises pour croître. A-t-on jamais entendu dire que l'expansion puisse être comparée à la stabilité. L'expansion est, avec la régression, la définition même du changement. Ce qui ne change pas ne peut plus durer. La vie est une éternelle adaptation à un éternel changement du monde, et inversement. 
 
Dans l'existence d'un banquier, il ne convient pas trop longtemps que le monde se repose ou que les choses se portent si bien qu'elles s'enracinent profondément dans ce qu'elles sont devenues. Elles pourraient apprendre à se suffire à elles-mêmes sans plus rien désirer non plus. La fragilité, le facteur risque, le danger... permettent de vendre du crédit et de l'assurance. C'est évidemment le malheur des autres qui rapporte...
 
Les banques financent ainsi tous les domaines de l'économie, même le leur, avec de l'argent irréel donc. Il n'y a que vous qui êtes astreint au principe de réalité : rembourser des espèces sonnantes et trébuchantes dont la masse disponible ne représente que 5 % de l'argent en circulation désormais. Le fait que vous n'en soyez pas le créateur de cet argent-dette vous rend dépendant de la quantité de crédit disponible susceptible d'alimenter les activités humaines. La chaîne du crédit rend toute la société dépendante des banques.
 
 
II/ Les banques font et défont les royaumes
 
 
On ne vous parle jamais d'argent, toujours d'amour et de guerre, parce qu’il convient que vous n'en sachiez pas trop sur la nature réelle de l'argent aujourd'hui (électronique) et sa véritable utilité destructrice.
  
La paix n'est pas rentable, mieux vaut une bonne période de reconstruction succédant à une guerre qui enferre une génération entière dans le remboursement des crédits accordés.
 
L'argent-dette est roi et n'a plus besoin d'être garanti par un stock d'or. Le système n'est pas basé sur la confiance, mais la dépendance. Le pouvoir réel est aux banques, pas aux états.
 
Les politiques peuvent mettre fin à cette tragédie, mais leurs inertie, leurs faiblesses et la peur de représailles, aussi l'avidité, les font céder aux intérêts des bailleurs de fonds. Ce sont ceux-là qui prennent les décisions pour le pays.  
 
Est-ce la fin de ce système bancaire inique que l'écroulement d'établissements plus prestigieux les uns que les autres ? C'est bien mal connaître votre banquier.
 
La capacité de la finance internationale à influencer le cours des évènements est sans précédent. Des évènements sont créés volontairement pour obtenir des changements.
Ces changements ne peuvent consister qu'en une plus grande dépression que la période de croissance à laquelle ils succèdent. L'âge d'or est toujours suivi du déluge. Afin de préparer une autre sorte d'âge d'or qui continuera de briller toujours entre les mêmes mains sans que le plus grand nombre n'en voit jamais la lumière... lequel ne connaîtra qu'un âge sombre.
 
Tout ce qu'on raconte sur la vie des rois et princesses, dans les postes de TV, radio et magazines, a pour but d'installer en l'homme un esprit sans cesse divertit par les apparences et les discours, incapable de réfléchir sur la durée et ainsi de mettre à jour des plans au long cours.
 
Vous avez dû remarquer la référence actuelle et pratiquement systématique, à propos de la faillite bancaire, des groupes de politiques et journalistes, à 1929 et sa grande dépression.  Il s'agit-là d'un marqueur qui doit vous permettre d'évaluer le champ de prospection des conséquences à venir.
 
L'ampleur de la crise et sa propagande laisse à penser que le déluge n'est plus loin et que tout le monde sera emporté vers l'inimaginable, l'impensable : "La bête bouge encore" disait V. G. D'Estaing au sujet des événements de 1930 et suivant. Il savait de quoi il parlait, faisant partie de l'élite qui prépare en sous-main ce qui constituera l'enclos dans lequel le peuple devra entrer.
 
Je vous ai amené jusqu'ici pour vous faire bénéficier d'un moment exceptionnel à travers une vidéo  dont je vous propose le lien avant mon prochain article sur la Conspiration mondialiste. 
 



eva 14/10/2008 17:27

Lu sur le blog http://yog.lavie.over-blog.com/
Le 11 septembre marque le triste anniversaire d’une catastrophe hautement symbolique pour l’humanité. Peu importe nos croyances ou nos idées politiques.
Le système mis en place dans notre monde libre repose sur un sorte de contrat avec chacun d’entre nous.
Nous le signons chaque matin simplement en ne faisant rien.
 
 
Article 1
 J’accepte la compétition comme base de notre système même si j’ai conscience que cela engendre frustration et colère pour l’immense majorité des perdants.
 
Article 2
 J’accepte d’être humilié ou exploité à condition qu’on me permette à mon tour d’humilier ou exploiter quelqu’un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale.
 
Article 3
 J’accepte l’exclusion sociale des marginaux, des inadaptés, des faibles car je considère que la prise en charge de la société a ses limites.
 
  Article 4
J’accepte de rémunérer les banques pour qu’elles investissent dans des salaires à leur convenance et qu’elles ne me reversent aucun dividende de leur gigantesques profits qui serviront à dévaliser les pays pauvres ; ce que j’accepte implicitement. J’accepte aussi quelle me prélève de fortes commissions pour me prêter de l’argent qui n’est autre que celui des autres clients. J’accepte...
 
 Article 5
 J’accepte que l’on congèle et que l’on jette des tonnes de nourriture pour que les cours ne s’écroulent pas, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.
 
Article 6
 J’accepte qu’il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu’on le fasse lentement en inhalant ou en ingérant des substances toxiques autorisées par les états.
 
  Article 7
 J’accepte qu’on fasse la guerre pour faire régner la paix. J’accepte que, au nom de la paix la première dépense d’État soit le budget de la défense. J’accepte donc que les conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d’armes et faire tourner l’économie mondiale.
 
  Article 8
 J’accepte l’hégémonie du pétrole dans notre économie bien qu’il s’agisse d’une énergie coûteuse et polluante et je suis d’accord pour empêcher toute tentative de substitution s’il s'avérerait que l’on découvre un moyen illimité et gratuit de l’énergie... Ce qui serait notre perte !
 
 Article 9
 J’accepte que l’on condamne le meurtre de son prochain sauf si les états décrètent qu’il est un ennemi en nous encourageant à le tuer.
 
Article 10
 J’accepte que l’on divise l’opinion publique en créant des partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l’impression de faire avancer le système. J’accepte d’ailleurs toutes formes de divisions possibles pourvu qu’elles permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.
 
 Article 11
J’accepte que le pouvoir de façonner l’opinion publique, jadis détenue par les religions, soit aujourd’hui aux mains d’affairistes non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états car je suis convaincu du bon usage qu’ils en feront.
 
  Article 12
 J’accepte l’idée que le bonheur se résume encore, l’amour au sexe et la liberté à l’assouvissement de tous mes désirs, car c’est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serais malheureux et plus je consommerais. Je remplirais donc mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de l’économie.
 
Article 13
 J’accepte que le valeur d’une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, que l’on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité et qu’on l’exclu du système si elle n’est plus assez productive.
 
Article 14
 J’accepte que l’on paie grassement les joueurs de football ou les acteurs et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l’éducation et de la santé des générations futures.
 
 
Article 15
 J’accepte que l’on mette au banc de la société les personnes âgées dont l’expérience pourrait nous être utile car, étant la civilisation la plus évoluée de la planète et sans doute de l’univers nous savons que l’expérience ne se partage ni ne se transmet.

 Article 16
J’accepte que l’on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours pour que je puisse apprécier à quel point notre situation est normale et combien j’ai de la chance de vivre en occident. Je sais qu’entretenir la peur dans mon esprit est bénéfique pour moi.
 
Article 17
 J’accepte que les industriels, les militaires, les politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans me concerter des décisions qui engagent l’avenir de la vie et de la planète.
 
 Article 18
 J’accepte de consommer de la viande bovine et autres traités aux hormones sans qu’on me le signale explicitement. J’accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier permettant ainsi aux trusts agro-alimentaires de breveter le vivant, d’engranger des dividendes conséquents, de tenir sous leur joug l’agriculture mondiale.
 
 Article 19
 J’accepte que les banques internationales prêtent de l’argent aux pays souhaitant s’armer et se battre et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu’il vaut mieux financer les deux côtés afin d’être sur de gagner de l’argent et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s’ils ne peuvent rembourser leurs emprunts.
 
 Article 20
 J’accepte que les multinationales s’abstiennent d’appliquer le progrès social de l’occident dans les pays défavorisés, considérant que c’est déjà une embellie de les faire travailler. Je préfère qu’on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l’homme et du citoyen nous n’avons pas le droit de faire de l’ingérence !
 
  Article 21
 J’accepte que les hommes politiques puissent être d’une honnêteté douteuse et parfois même corrompus. Je pense d’ailleurs que c’est normal vu les professions qu’ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro est de mise.
 
Article 22
 J’accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l’agro-alimentaire vendent dans les pays défavorisés les produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.
 
 Article 23
 J’accepte que le reste de la planète c’est à dire quatre milliards d’individus puissent penser différemment à condition qu’ils ne viennent pas exprimer ces croyances chez nous et encore moins tenter d’expliquer notre histoire avec ces notions philosophiques primitives.
 
 Article 24
 J’accepte l’idée qu’il existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé et si nous sommes doué d’une conscience et d’un langage ce n’est certainement pas pour échapper à cette dualité mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.
 
 Article 25
 J’accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompu de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques et je sais qu’aujourd’hui tout ceci n’existe plus, car nous sommes au sommet de notre évolution et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples comme nous l’entendons tous les jours dans nos discours politiques.
 
 Article 26
 J’accepte de discuter. Je considère comme vérité toutes les théories proposées pour l’explication du mystère de nos origines et j’accepte que la nature ait pu mettre des millions d’années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.
 
 Article 27
J’accepte la recherche du profit comme but suprême de l’humanité et l’accumulation des richesses comme l’aboutissement de la vie humaine.
 
Article 28
J’accepte la destruction de la quasi disparition des poissons de nos rivières et de nos océans. J’accepte l’augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d’éléments radioactifs dans la nature. J’accepte l’utilisation de toutes sortes d’additifs dans mon alimentation car je suis convaincu que si on les met elles sont utiles et sans danger.
 
 Article 29
 J’accepte la guerre économique sévissant sur la planète même si je sens qu’elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.
 
  Article 30
 J’accepte cette situation et j’admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l’améliorer.
 
 Article 31
 J’accepte d’être traité comme du bétail car tout compte fait je pense que je ne vaut pas mieux.
 
 Article 32
J’accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J’accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez.
 
Article 33
 J’accepte donc en mon âme et conscience et définitivement cette triste matrice que vous placer devant mes yeux pour m’empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et celui de tous et je vous en remercie.
 
 
Fait par amitié sur la terre le 11 septembre 2003 par un anonyme....

par Yog' La Vie publié dans : Notre monde 3 commentaire (3)    commentaires (3)   

créer un trackback recommander


Lundi 13 octobre 2008


Inapte au combat


Hé ! Ne vois-tu pas la guerre les bombes les cris ?
 
 
…Hier l’air était doux, je marchais sur la plage. Le vent m’ébouriffait…Les mouettes m’envoyaient leurs cris de liberté...
 
 
Hé ! Te rends-tu compte que des enfants sont exploités, usés au travail, privés de leurs parents ?
 
 …J’ai retrouvé des edelweiss dans un livre. Elles séchaient là depuis longtemps. J’en ai donné une à quelqu’un qui a des soucis, il paraît que ça porte bonheur….
 
 
Hé! Ne vois-tu pas ces vieux dans des mouroirs qui sont oubliés ? Mais qu’attends-tu ?
 
 
… A côté de chez moi, dans la salle des fêtes une musique enivrante venue d’Orient. Je m’approche… Somptueux ! Tapis, tentures, nappes, dorures….miracle pour les yeux et les oreilles. C’est un mariage. Je n’en ai vu d’aussi beau ! On s’approche de moi, on m’offre une corne de gazelle… j’irais bien danser avec eux…
 
 
Hé, Tu exagères ! Il faut faire quelque chose pour ces prisonniers entassés dans des cages à odeurs pestilentielles et ravageuses !
 
 
 …Je regarde Jean-Louis Trintignant raconter son existence. Pas vraiment de rancune, presque en paix…
 
 
Hé ! Tu ne dis-tu rien? Regarde ces femmes voilées, violées, mutilées !
 
 
…Je surveille des gens en train de passer des examens. Ils sont en formation continue….leur dernière chance. Une élève a terminé, elle rend sa copie. Cinq minutes après, elle revient, elle a réalisé qu’elle avait oublié une question. Je la lui rends…
 
 
 Hé, tu te voiles la face ! Vois ces gens avides de célébrité, de pouvoir et d’argent ? La politique ce n’est donc pas ton problème ?
 
 
 …S. est venu prendre un verre à la maison avant le grand départ. Il va gravir le Broad Peak. Mon fils lui a fourni pendant de long mois les techniques d’entraînement pour tenter de réussir cette aventure que peu d’alpinistes terminent. Je suis fière et heureuse pour eux…
 
 
Hé ! Et la détresse dans les cités ? Mais réveille-toi !
 
 
…je fais des mouvements dans l’espace. A cœur et à corps, Yoga…
 
 
 Hé, la planète brûle et ne sera bientôt qu’un amas de cadavres !
 
 
 …une amie que je n’ai pas vue depuis longtemps m’appelle sur le marché. Elle me raconte Istanbul. Je rêve avec elle…
 
 
Hé, tous ces animaux enfermés, exploités, torturés, déchiquetés, qu’est ce que ça te fais ? Rien ?
 
  …Tiens, un sac de riz de cinq kilos oublié dans un caddy. Le garder ? Le ramener à l’accueil ? Je le donne à une famille nombreuse qui sort d’une voiture et se dirige vers le magasin. « Faites-en ce que vous voulez ». Ils mettent le sac dans leur coffre.
 
 Hé! Tous ces pays, ces hommes et leurs droits bafoués !
 
 
…je me laisse divaguer comme une planche sur les vagues d’eau salée…
 
 
Hé! Hier un chauffard a renversé femme et enfants ! Il faut manifester !
 
 
 …j’ai décidé de ne plus chercher de travail, un salaire suffira, la liberté m’est plus chère…
 
 
Hé ! Ils marchent épuisés le long des routes avec pour seul bagage un sac en plastique. Ils sont venus de très loin. Tu fais quoi là ?
 
 
…les photos de mes enfants, les histoires que je leur racontais…ce qu’ils sont devenus…
 
 
 Hé !...
 
 
 Mais que voulez-vous ? Que je rajoute du combat au combat ?
Mais ça n’en finira pas ! Je suis juste apte à vous nourrir de mon regard, à vous transmettre mes rires et ma paix… Comme les ronds dans l’eau après le jet d’une pierre… ça se propagera…   


eva 14/10/2008 17:01

Merci Rita, une fois de plus, pour ton intervention, oui le Dieu Amour au lieu du Dieu fric.... je t'embrasse Eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages