19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 18:13

Le camp Marmal est une caserne de la Force internationale d'assistance et de sécurité construit en 2006 pour assurer une présence militaire internationale dans pays.
Le camp Marmal est une caserne de la Force internationale d'assistance et de sécurité construit en 2006 pour assurer une présence militaire internationale en Afghanistan - wikipedia.org

Interruption du blog quelques jours.
En attendant, voici quelques informations :

Ceci est un commentaire d'un de mes articles
paru sur un autre site  :


Afghanistan :
"La guerre de Bush s'étend dangereusement"

La décision de rendre public un ordre présidentiel de juillet dernier, autorisant des frappes américaines à l'intérieur du Pakistan sans demander l'accord du gouvernement pakistanais, met fin à un long débat au sein et à la périphérie de l'Administration Bush.

Le sénateur Barak Obama, ayant eu connaissance de ce débat en cours pendant sa longue bataille contre la sénatrice Hillary Clinton, a essayé de la dépasser en soutenant une politique de frappes US au Pakistan. Le sénateur John McCain et la candidate à la vice présidence, Sarah Palin, se sont fait l'écho de point de vue, et c'est devenu ainsi, par consensus, la politique officielle des US.

Ses effets sur le Pakistan pourraient être catastrophiques, créant une crise sérieuse au sein de l'armée et plus largement dans le pays. La grande majorité des Pakistanais sont opposés à la présence US dans la région, la considérant comme la menace la plus sérieuse pour la paix.

Alors pourquoi les US ont –ils décidé de déstabiliser un allié crucial ?

A l'intérieur du Pakistan, certains analystes affirment que c'est une action soigneusement coordonnée pour affaiblir l'état pakistanais en créant une crise qui s'étend bien au-delà des zones troublées à la frontière avec l'Afghanistan. Ils affirment que le but final ce serait de neutraliser le nucléaire militaire pakistanais. Si tel était le cas, cela impliquerait que Washington soit effectivement déterminé à briser l'état pakistanais, car le pays ne pourrait pas survivre à un désastre d'une telle ampleur.

De mon point de vue cependant, l'expansion de la guerre est beaucoup plus liée à l'occupation désastreuse de l'Afghanistan par l'Administration Bush. Ce n'est un secret pour personne que le régime du Président Hamid Karzai devient encore plus isolé chaque jour qui passe, car la guérilla des Talibans se rapproche toujours plus de Kaboul.

Quand on doute, procéder à une escalade de la guerre est un leitmotiv impérial. Les frappes contre le Pakistan représentent – comme les décisions du président Nixon et de son conseiller national à la sécurité, Henri Kissinger, de bombarder puis d'envahir le Cambodge (des actes qui finalement ont mis au pouvoir Pol Pot et ses monstres) – une tentative désespérée de sauver la guerre ce qui n'a jamais été la solution, mais a toujours mal fini."



 

http://laplote.over-blog.fr/



______________________________________________________________________________________


Et d'abord je vous offre ce merveilleux texte, de Camus :

La REVOLTE.

Sachons que c'est le seul effort qui, dans le monde d'aujourd'hui, vaille qu'on vive et qu'on lutte.

Contre une condition si désespérante, la dure et merveilleuse tâche de ce siécle est de construire la justice dans le plus injuste des mondes et de sauver la liberté de ces âmes vouées à la servitude dés leur principes.

Si nous échouons, du moins, cela aura étè tenté.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Que la vie soit libre pour chacun et juste pour tous, c'est le but que nous avons a poursuivre.

Entre des pays qui s'y sont efforcés, qui ont inégalement réussi, faisant passer la liberté avant la justice ou bien celle-ci avant celle-là, la France a un rôle à jouer dans la recherche d'un équilibre superieur.

La liberté pour chacun, c'est aussi la liberté du banquier
ou de l'ambitieux :

Voilà l'injustice restaurée.
la justice pour tous, c'est la soumission de la personnalité au bien collectif.

Le christianisme dans son essence- et c'est sa parodoxale grandeur- est une doctrine d'injustice.

Il est fondé sur le sacrifice de l'innocent et l'acceptation de ce sacrifice.

La justice au contraire ne va pas sans la REVOLTE
http://hadria.riviere.over-blog.com/article-22482468.html

Le siège du FMI à Washington
Le siège du FMI à Washington
Wikipedia.org

Repères pour
comprendre l'actualité :


La thérapie de choc que le FMI
avait adminitré à la Russie pour l'affaiblir
:


Les dirigeants politiques et économiques de Bonn ont effectivement laissé au FMI le soin de déterminer les réformes économiques à l’Est.

La « thérapie de choc » administrée depuis lors en Europe de l’Est et dans l’ancienne Union soviétique a fini par achever l’économie réelle, les infrastructures, et par provoquer une hyperinflation et une misère de masse. Pour appliquer la thérapie de choc, on s’est appuyé sur des éléments influents de la nomenklatura soviétique. Les capacités économiques en Europe de l’Est, déjà saignées à blanc sous le communisme, ont encore chuté d’au moins 50 % depuis la fin des années 80.

Le consensus répandu au sein de l’Estabilshment anglo-américain, veut que les Etats-Unis et la Grande Bretagne se concentrent d’ici la fin du siècle sur la réduction de l’endettement public et privé. Pendant cette longue période de « consolidation » de la dette, il n’y aura pas de reprise de l’économie réelle. En effet, une reprise ne pourrait réussir que si l’immense dette était gelée pour permettre aux Etats d’émettre des crédits productifs pour l’infrastructure, l’industrie et la formation des travailleurs. En l’absence d’une telle perspective, la logique veut que si les puissances anglo-américaines se privent de développement économique pendant cette période, tous les autres pays doivent faire de même. C’est pourquoi toutes les tentatives de lancer une reconstruction à l’échelle de l’Europe ont été torpillées. Les effets catastrophiques de la thérapie de choc ne sont pas le résultat d’une erreur de jugement ou de calcul. Ils ont été voulus. L’intention était de maintenir la Russie, l’Ukraine, et les autres pays d’Europe de l’Est dans une position permanente de faiblesse.
http://www.solidariteetprogres.org/article1651.html





Le concept de Pont terrestre eurasiatique, réponse à la crise stratégique d’aujourd’hui (pour confirmer un de mes récents articles)
Le développement eurasiatique est plus que jamais impératif. C’est le nom de la paix. Les chances d’y parvenir sont bien plus prometteuses, mais ne pas le faire aurait des conséquences bien plus graves.
http://www.solidariteetprogres.org/article1651.html


IVe Reich - Pangermanisme

(voir mon article renaissance du pangermanisme)

Après la chute du mur de Berlin, une campagne de presse a été lancée en Grande Bretagne, aux Etats-Unis et en France. Elle tournait autour de quatre thèmes récurrents :

  • La réunification allemande va mener à l’émergence d’un « Quatrième Reich », qui dorninera toute l’Europe d’abord sur le plan économique, puis politique et militaire ;
  • L’Allemagne unifiée va détruire l’équilibre des pouvoirs en Europe, provoquant par là de nouveaux conflits et tensions, comme avant la Première guerre mondiale ;
  • Entre l’Allemagne et l’Union soviétique en pleine crise, un nouveau pacte de « Rapallo » anti-occidental va être conclu ;
  • Le nationalisme « pan-germanique », le racisme et, ensuite l’expansionnisme vont se répandre comme un feu de brousse dans l’Allemagne unifiée. http://www.solidariteetprogres.org/article506.html


    Barack Obama
  • wikipedia.org

Barak Obama est un pion au service de
l’oligarchie financière internationale :


22 août 2008 — Constatant le rôle du méga spéculateur d’origine britannique George Soros dans l’immense provocation géorgienne conduisant le monde au bord d’une troisième guerre mondiale, le polémiste américain Lyndon LaRouche déclara : « Si vous cherchez à vous faire une idée de comment seront les Etats-Unis sous une administration Obama, regardez ce que vient de faire la Géorgie. Le président géorgien Saakachvili partage le même "parrain" britannique : George Soros. Est-ce que l’homme de Soros, Obama, sera un nouveau Dick Cheney s’il arrive au pouvoir ? 

        http://www.solidariteetprogres.org/article4475.html

On peut donc s’attendre à ce que le président Barack Obama, une fois élu, conseillé en cela par Georges Soros, fasse des Etats-Unis la 54e nation « indépendante » du Commonwealth britannique…

A lire :

 

sur http://www.solidariteetprogres.org

Pour creuser le sujet : focus

Depuis fort longtemps, l’action et l’argent de George Soros sont devenus des instruments pour démanteler la souveraineté nationale des Etats, en remplissant les caisses d’organisations « philanthropiques » ou « droitdelhommistes ». Nous examinons brièvement ici un des aspects de cette opération.

A propos de l’OTAN :

Sur  http://www.solidariteetprogres.org

A propos du Traité de Lisbonne :

sur  http://www.solidariteetprogres.org


Sans un vrai Président américain,
on ne pourra pas changer le monde :


http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Europe.php3



Le véritable système américain d’économie politique contre le libre-échange


Franklin Delano Roosevelt, ou comment gagner la bataille contre Wall Street et l’impérialisme britannique

Martin Luther King, Lyndon LaRouche : La vraie Amérique

http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Bloomberg.php3


La vraie Europe :
Financière et guerrière


« Ce qu’on nous vend aujourd’hui sous le nom d’Europe est en fait une nouvelle Sparte financière. Les deux piliers de cette chose sont un empire financier guidé par une banque centrale indépendante des peuples et une organisation militaire intégrée au sein d’une Alliance atlantique projetée à l’échelle du monde. »
J. Cheminade dans
Contre l’Europe Otanisée
http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Europe.php3



Qu'est-ce que la géo-politique ?
Communauté, ou chacun pour soi ?


En développant la notion de communauté de principe,  LaRouche reprend et développe, pour les relations internationales, les conceptions de Leibniz concernant la loi naturelle. S’opposant à Thomas Hobbes, pour qui les relations « naturelles » entre les individus se résument au « chacun pour soi », Leibniz affirme que l’intérêt primordial de chaque Etat est de voir les autres Etats se développer au maximum. Chaque Etat doit oeuvrer de son côté au développement maximal des potentiels intellectuels et matériels de sa propre population, de façon à pouvoir ensuite former, avec d’autres Etats ayant eu le même privilège, une communauté de principe fondée sur un développement mutuel. La géopolitique se caractérise en grande partie par le rejet de la notion de développement mutuel.
http://www.solidariteetprogres.org/article506.html


Arrêtons ceux qui spéculent
sur le pétrole et la nourriture
 !

Nous en avons assez de nous faire tromper. On nous présente tout comme si c’était une fatalité. La vie deviendrait chère parce qu’il y aurait de plus en plus de consommateurs et que les ressources seraient limitées. L’Etat serait trop endetté parce que nous mêmes aurions trop bien vécu. Le « trou » de la Sécurité sociale serait dû à un abus de dépenses médicales. Les « experts », eux, sélectionnent les statistiques « prouvant » que les plus pauvres parmi nous sont coupables de trop bien vivre. On croirait entendre Pétain, sauf que le maréchal avec une canne blanche a été remplacé par les escort girls du pouvoir.

Débat truqué sur la dette : la vérité est que l’Etat doit emprunter auprès des établissements financiers, parce que depuis 1973 il lui est interdit d’émettre du crédit public pour investir. La monnaie est créée par un système bancaire qui opère comme une bande de faux monnayeurs, sponsorisés par les adeptes du Traité de Lisbonne et de la fausse Europe, et qui s’enrichissent au détriment de nous tous.

Débat faussé sur le trou de la Sécurité sociale : Le trou tient à trois choses : à un détournement de recettes (la réduction des charges sociales en faveur des employeurs n’a pas été compensée), au chômage (moins de cotisations) et au vieillissement de la population (plus de dépenses, et c’est normal, sauf à faire du triage).

Débat truqué sur le chômage : il n’y a pas plus de chômeurs en France qu’en Grande Bretagne ou ailleurs en Europe, seulement là-bas ils sont écartés des statistiques et classés inadaptés, inaptes ou handicapés.

Débat faussé sur le temps de travail réel : la vérité est qu’on travaille 36,5 heures par semaine en France, contre 33,7 heures aux Etats-Unis et 31,9 en Grande-Bretagne.

Quant aux prix de la nourriture et de l’essence, ce sont les prix des matières premières de base qui s’envolent, pétrole et produits agricoles, sous l’effet d’une spéculation sauvage répercutée de proche en proche. Pourquoi ? Parce que les banques et les compagnies d’assurance, avec le soutien des banques centrales, des Greenspan et des Trichet, ont d’abord spéculé sur les bourses, puis sur le logement, et après les krachs des actions et de l’immobilier, se sont précipitées sur les biens les plus indispensables aux êtres humains. C’est la fin d’un système ! Un système qui a ruiné les revenus du travail au détriment de ceux du capital, de plus en plus financier. On ne va pas donc pleurer sur sa tombe !

Mais voilà, le problème est ce qui va suivre. Le défi est d’éviter que la faillite financière entraîne avec elle l’économie productive et la consommation populaire. Le moment est venu de les défendre. Contre qui ? Contre cette oligarchie financière que dénonçaient Jean Jaurès avant 1914, Jean Zay, Léon Blum, Charles de Gaulle et Maurice Thorez avant 1939, cette oligarchie qui mit Mussolini, Hitler et Pétain au pouvoir et qui porta avec elle la guerre.

Aujourd’hui, cette oligarchie est à la City de Londres et à Wall Street, elle entend nous mettre en cage par une dictature des écrans et de la surveillance, une manipulation sans précédent qui truque les débats, essaye de nous rendre imbéciles comme des moutons de Panurge se rendant à l’abattoir faute d’espérance.

Eh bien, on peut rétablir l’espérance.

  1. Le « non » irlandais à la fausse Europe rebat les cartes.
  2. La référence aux politiques de Roosevelt aux Etats-Unis et en Russie font redécouvrir un horizon opposé à celui du capital fictif et de la finance folle.
  3. L’occasion doit être saisie de renverser le choix politique fait depuis plus de 35 ans.
  4. Trois boucliers défensifs peuvent être tout de suite mis en place dans le domaine de notre politique intérieure : — droit à manger avec une réglementation des prix pour un panier de biens de la ménagère permettant un niveau de vie digne pour tous. Le Préambule de la Constitution et le Code de Commerce nous permettent de le faire. — droit à un toit, avec l’interdiction des expulsions de tout logement acheté ou en location, constituant une résidence principale. — droit au transport, avec la compensation de toute hausse du prix des carburants pour se chauffer et pour toute activité professionnelle. Continuer à produire est plus juste et plus censé que d’obéir aux bureaucrates financiers de Bruxelles.
  5. Sept épées offensives dans le domaine international : — se battre pour une politique européenne et eurasiatique de recherche, de grands travaux et de technologies de pointe – émettre, à l’échelle mondiale, des crédits massifs et à bas taux d’intérêt pour ces grands travaux d’équipement. —se battre pour un Nouveau Bretton Woods, un accord monétaire international rétablissant la priorité du travail contre la spéculation financière.sortir l’agriculture de la compétence de l’Organisation mondiale du commerce et revenir à un système de marchés organisés. — créer les conditions par lesquelles l’Europe sortira du carcan des traités de Lisbonne, Maastricht et Amsterdam, pour rétablir la vraie Europe des patries et des projets communs. — créer une institution mondiale pour l’exploitation, la régulation, le partage et le développement des matières premières. — annulation de toute mesure en faveur des biocarburants et aide massive aux pays pauvres pour la production de cultures vivrières nourrissant leurs marchés intérieurs.

Voilà ce qui doit permettre de renverser la vapeur, même si tout ne peut bien entendu pas être fait en même temps. Il s’agit de prendre une autre direction. La France ne peut y parvenir toute seule, ni l’Europe de Lisbonne et de Maastricht. Aussi, il faut tout faire pour soutenir ce qui peut apparaître dans ce sens aux Etats-Unis, en Russie, en Chine et en Inde. Nous devons pour cela retrouver notre vocation universelle. La bonne nouvelle, face à la lame de fond financière qui va bientôt balayer le monde, est que nous avons moins qu’ailleurs en Europe succombé au modèle anglo-saxon. C’est notre chance dans la tempête. Encore faut-il que nous en soyons dignes.

http://www.solidariteetprogres.org/article4292.html




Sur Poutine
Voilà un homme qui tient ses promesses. Et nul doute que si les Américains insistent, il pourrait bien leur demander ce qu'ils font en Irak ??? Ou en Afghanistan ??? Il était temps que quelqu'un se dresse enfin contre tous ces vendeurs de "démocratie" qui envahissent et ruinent des pays sans que personne ne fasse barrage.

Adriana Evangelizt 


NOUVELLE CIVILISATION 2012

+ un Guide internet non marchand

Aux éditions Pascal

12 x 17cm  -  448 pages  - 10€.

En librairies le 30 septembre 2008

 

Une civilisation s’éteint… Civilisation du gâchis et de la rareté, de la croissance, de la précarité, de l’esclavage du salariat, de l’argent crédit, des catastrophes écologiques…

 

Une autre s’éveille. Civilisation de la décroissance conviviale réellement démocratique, du partage, de l’abondance, d’un environnement sain, avec des comités citoyens, une monnaie au service des citoyens, une santé autrement…

 

Ce livre de culture générale dans l’alternative à la pensée unique (philosophie, économie, politique, histoire de la monnaie, écologie, santé autrement) s’adresse plus particulièrement aux citoyens et militants politiques qui n’ont pas déclarés forfait face à la mondialisation libérale et qui pensent que l’histoire n’est pas finie !

 

Ouvrage collectif avec la participation de :  Pierre Andrillon, Monique Beljanski, Philippe Derudder, Bernard Herzog, André Jacques Holbecq, Jean Paul Lambert, Sylvie Simon. Coordination de Marc Jutier. Et des textes d’Emmanuel Broto, Daniel Estulin, Raoul Marc Jennar, Bernard Maris, Patrick Mignard, Henryk Skolimowski, Robert A.F. Thurman.

 

La table des matières, la couverture (et 4e) et les 380 liens URL du livre (http://www.jutier.net/contenu/alternet.htm)

 

L’introduction

 

Une présentation vidéo de 3 minutes par M. Jutier (http://video.google.fr/videosearch?q=marc+jutier&hl=fr&sitesearch=#)

 

Marc Jutier - www.jutier.net - mjutier@orange.fr


_________________________________________________________________________________________


A connaître : Un dangereux néocon



Robert Kagan :

Théoricien de la guerre préventive
Inspirateur d'une politique américaine "unilatérale"
C'est un faucon, et l'idole des néoconservateurs
Il croit à l'hégémonie durable des Etats-Unis
Il a écrit un article sur "la puissance américaine et la faiblesse européenne"
Pour lui, l'Amérique ne doit tolérer aucun concurrent militaire
Il a contribué à muscler la doctrine de l'hyper-puissance américaine
Il justifie la "guerre préventive",
décidée unilatéralement
(donc sans égard au Droit)
si l'Amérique considère que ses intérêts fondamentaux sont menacés.

Il veut propager la démocratie dans le monde
même par la force, même en bombardant !

Sur wikipedia.org :
Robert Kagan, né le 26 septembre 1958 à Athènes, est un politologue américain, diplômé de Yale et de la Kennedy School of Government d'Harvard et docteur en histoire américaine de l'American University. Il est le chef de file des néo-conservateurs et confondateur avec William Kristol du think tank Project for the New American Century (PNAC). Il est membre du Council on Foreign Relations.

Il est à l'orgine de la lettre du 26 janvier 1998 envoyée à Bill Clinton pour lui demander de mener une autre politique en Irak consistant à renverser Saddam Hussein pour préserver les intérêts américains dans le Golfe[1].

(..)

Œuvres

_________________________________________________________________________________________

 

 

http://laplote.over-blog.fr/


21 septembre 2008

Journée mondiale de la Paix

 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Résister - militer - libérer
commenter cet article

commentaires

eva 20/09/2008 00:59

Merci, Sophie, pour l'information Eva

Sophie 19/09/2008 23:58

Bj Eva,J' ai vu qu' en Allemagne, il y aura une manifestation à Collogne( partie d'extrème droite)








 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Près de 40 000 personnes venues de toute l'Europe sont attendues le 20 septembre à Cologne. Un congrès international y est organisé par l'extrême droite allemande. Objectif proclamé : "stopper l'islamisation et la turquisation de l'Allemagne". La ville n'a pas été choisie au hasard : c'est à Cologne que doit être construite une grande mosquée, qui pourra accueillir 2 000 fidèles et qui sera dotée de deux minarets de 55 mètres de haut.
 
 
 
 
 
 
 








 
 
 
 
 
 
 








 
 
 
 
 
 
 








courrierinternational.comCordialement

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages