9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 17:46


Spécial Afghanistan
On ne tue pas la liberté en Afghanistan.
La liberté n'est plus qu'une coquille vide
pour les Occidentaux.
Fausse démocratie occidentale.
En défendant leur "liberté" prédatrice,
ils tuent celle des peuples.
Et la France a changé de politique.
Sarkozy a confisqué sa liberté.
Les troupes vont s'enliser. Notre pays aussi.
Mais on ne tue pas la vraie liberté.
Massoud a montré le chemin.

Article d' Eva :
 

Bonjour

Dans ce blog, j'ai alerté sur des menaces pesant sur nos sociétés. Entre autres, j'ai abordé la question de la vassalisation de l'Europe aux Américains, avec notamment le scandale de la Slovénie, "dirigée" directement par Washington. J'ai aussi souligné le rôle grandissant d'Israël dans les choix de l'Europe, même s'il n'est pas officiellement membre, cet Etat décide des orientations de l'U.E. J'ai attiré votre attention sur l'influence prépondérante de l'Angleterre sur les affaires du monde, en sous-mains également, pour satisfaire la voracité de la City. J'ai souligné le danger que représente le pangermanisme renaissant, soucieux de jouer sa partie propre dans le concert des affaires du monde financier. Au détriment des intérêts des peuples, bien sûr. Et puis, entre autres, nous pouvons être préoccupés par les campagnes mensongères pour nous dresser contre la Chine, lors des J.O., (en médiatisant notamment les contorsions du sinistre agitateur à la tête de Reporters sans Frontières) ou contre la Russie, notre voisin détenteur de ressources attirant toutes les convoitises occidentales. Rien ne vaut une bonne guerre pour favoriser ensuite l'installation d'une marionnette docile aux intérêts industriels et financiers de l'Occident. - là aussi au détriment des peuples spoliés. Comme au Pakistan, par exemple, où un démocrate-dictateur corrompu,  à l'image de ceux que les champions américains de la liberté affectionnent, a été placé à la tête de l'Etat. Le nouveau dirigeant à la solde de l'Occident aura la charge de faire une politique contraire à celle demandée par les Pakistanais, une politique uniquement soucieuse d'appliquer les consignes dictées par l'Administration américaine, notamment en matière de lutte contre le "terrorisme", et attachée à contenir l'indépendance de l'Armée. C'est d'ailleurs Washington qui surveillera le bouton nucléaire.

A la frontière du Pakistan se trouve l'Afghanistan.  Un pays sauvage, montagneux, peuplé d'individus farouchement attachés à la liberté. Les Russes en savent quelque chose. Ils y ont laissé des dizaines de milliers d'entre eux, en pure perte. Floués par les Américains, qui les avaient conduits à s'embourber dans les déserts afghans. Et aujourd'hui, c'est l'Occident qui s'y enlise. A son tour. En pure perte également.

L'Afghan ne se laisse pas soumettre. Le plus rétif à la main-mise occidentale, Massoud, a été assassiné, au nom de la liberté à la sauce américaine : Celle pour les multinationales de mettre en coupe réglée les zones qu'elles contrôlent. Les Afghans défendent leur terre contre tous ceux qui l'envahissent. L'Occident a tué Massoud, le porte-parole des hommes libres afghans, leur étendard. Il n'a pas réussi à tuer leur amour de la liberté.

Tant que Massoud servait les intérêts américains, en se battant pour la liberté menacée par le rival russe des Etats-Unis, il était ménagé, choyé, encensé. Mais lorsqu'il a défendu cette même liberté contre l'Occident, il a été assassiné. L'Amérique élimine sans état d'âme tous ceux qui se mettent en travers de ses plans égoïstes. Même une icône mondiale de la Résistance.

Les Américains, eux, sont attachés à leur statue de la Liberté. Que représente-t-elle, alors qu'ils tuent partout celle des autres ? Les Afghans, en tous cas, ont compris. Ils ont bouté hors de leur territoire les Russes, et n'en doutons pas, les Occidentaux connaîtront le même sort;  Ils ne laisseront jamais les multinationales les occuper. Ils sont fiers. La liberté qu'ils défendent, eux, n'est pas de pierre, ou vain mot. Mais vivante, ancrée dans leur coeur, leur chair.

Les Français, eux, ont vendu leur indépendance aux Américains. Sarkozy a été élu, les privant de la liberté à laquelle ils sont attachés depuis que le Gl de Gaulle leur a montré le chemin. Ce changement de cap est une donnée majeure; elle déséquilbre un peu plus le monde, elle l'asservit davantage à la pieuvre financière. Et notre armée s'embourbe en Afghanistan, pour complaire à Washington. La France a vendu son âme, sa spécificité, son indépendance, pour le plat de lentilles yankee. Bien amer. Synonyme de privation de liberté pour les peuples, et même d'asservissement.

L'Occident a tué Massoud. Mais son combat demeure. Le peuple afghan ne se laissera jamais asservir, surtout à l'Argent. Le colosse  occidental au pied d'argile  ne les intéresse pas. Leurs valeurs sont ailleurs. Dans la terre, par exemple, cette terre qu'ils chérissent par-dessus tout, et qu'ils ne laisseront pas souiller par les réquins de la Finance. La liberté n'est pas un vain mot pour eux.

Nous, nous la piétinons sans cesse, en sacrifiant les peuples, les nations, les vraies valeurs. Le terme de liberté est brandi à tout propos pour mieux masquer son absence; On vient encore de le voir avec les fichiers policiers pour mieux contrôler les citoyens, les enchaîner.

L'Occident a perdu la bataille. Pas seulement en Afghanistan : Celle de l'opinion, celle des peuples. Car ils ne sont plus dupes. La liberté qu'on veut leur imposer est une imposture. Elle est asservie aux puissances financières qui ne se soucient pas des citoyens. Qui les tuent, le cas échéant, quand ils font obstacle à leur avidité démentielle. Qu'est-ce qu'une liberté tronquée, imposée ?

Mais en Afghanistan, les troupes occidentales se heurteront à un roc. Celui des montagnes, d'abord, les soldats français y ont laissé leur vie. Mais surtout au roc de la volonté afghane,  qui est venue à bout des Russes, déjà.

Peut-on tuer la liberté, la vraie ? Et celle-là, les Afghans en ont la recette. Comme Massoud, toujours vivant dans les coeurs.

Et nous, nous allons un peu plus nous engluer dans nos certiftudes, nos contradictions, nos mensonges, nos crises, nos guerres prédatrices.

Massoud n'est pas mort pour rien. Ses enfants, innombrables, ont déjà pris la relève. Pour conquérir définitivement la liberté. La vraie. Celle qui ne se vend pas au plus offrant.. Celle qui ennoblit l'Homme.

Eva

TAGS : Afghanistan, Etats-Unis, Russie, Massoud, liberté, City, Chine, J.O., Washington, Reporters sans Frontières, Slovénie, Occident, Israël, Armée, Finance, multinationales, Pakistan, Gl de Gaulle, Europe, Amérique.




Actualité de Massoud

LE PROBLEME AFGAN.....
LE COMMANDANT MASSOUD ETAIT UN MESSAGER


La guerre


Les Afghans ont un sens aigu de la liberté. Jamais leur pays n'a été colonisé. Contre eux les Anglais ont, au XIXe siècle, engagé trois guerres en vain puisque l'Afghanistan n'a jamais fait partie de l'Empire des Indes. Seule la Ligne Durand, du nom du colonel anglais, témoigne encore, à la frontière sud, de l'influence de l'impérialisme britannique.



Le problème afghan a pour cause la guerre menée par l'URSS et les Etats-Unis contre ce pays du Sud économique. Le gouvernement US a notamment donné 43 millions de dollars aux taliban. La complicité de la communauté internationale laisse un gout amer en France et ailleurs.

Depuis plus de 20 ans, l'Afghanistan est sans cesse attaqué. Le peuple afghan a subit de multiples massacres (notamment 6000 Hazaras à Mazar-i-Sharif, l'été 1998). Les puissances économiques ont bombardé avec acharnement ce pays maintenant en ruine. Massoud et les siens furent les seuls résistants valables face à cette terreur.

Aujourd'hui, l'Afghanistan est aux mains des puissances étrangères, avec à sa tête les Etats-Unis. Le combat pour l'indépendance semble donc perdu. Déjà les richesses humaines et naturelles de ce pays sont bradées aux milliardaires de la finance. L'Amérique et l'Europe prospèrent en ventes d'armes, pétrole, drogues... Un projet d'oléoduc passant par l'Afghanistan détermine en majorité cette politique de terreur des occidentaux envers les populations locales.

Rappelons nous:

L'Union Soviétique, dès 1978 a massacré l'élite afghane. L'armée la plus puissante du monde bombardait un peuple à terre. Après des années de lutte, Massoud l'emporta. Contre tous les sondages, le valeureux peuple afghan venait de gagner sa liberté.

Mais c'était sans tenir compte des intérêts des Etats-Unis. Ainsi, la CIA a mené une guerre sournoise par Pakistan et Arabie Saoudite interposés contre Massoud et le peuple afghan. Le soutien américain en 1992 au bandit Hekmatyar (chef du parti radical islamiste Heizb-e-Islami Afghanistan, formé par l'ISI: les services secrets pakistanais) a ruiné Kaboul dans une guerre civile qui fut propice à l'ingérence du Pakistan. Ce voisin malveillant est armé par l'Occident, notamment par la France.

On comprend mieux l'indifférence dont fut victime Massoud lors de sa visite en 2001 à Paris. En fait, l'absence de soutien international s'explique par l'indépendance de son combat. Que faire avec un homme qui place les intérêts de son pays au-dessus de ceux de Wall Street et de ses intérêts personnels ? Il ne se serait pas laissé influencer par l'argent.

La résistance légitime de Massoud n'a trouvé d'échos sincères qu'auprès d'individus libres, dégoutés par le matérialisme. Son amour de la liberté était tel qu'il a même souhaité l'indépendance du Pachtounistan!  Vouloir le bien à ses voisins est beaucoup moins répandu dans les pays riches. Les autorités françaises font en sorte que les afghans vivent dans le mythe que la France les soutien.

Tel est le but non avoué du lycée Esteqlâl, même si on ne doute pas une seconde de la solidarité pour les afghans, de beaucoup des participants français. La France n'aurait pas accepté d'investir dans ce projet sans réel avantage, comme faire le voile sur nos juteuses ventes d'armes (avions Mirages, bombes, du matériel de marine...) aux pakistanais, en contrepartie de notre systématique non intervention auprès de Massoud.

*Reza : "La démocratie existe en Occident, avec des principes et une organisation".
Massoud : "Non. Ce ne sont pas de véritables démocraties. Une démocratie ne met pas au pouvoir des taliban, si loin de ses principes, au nom d'intérêts économiques. Il faut encore imaginer et appliquer une véritable démocratie".

Acculés semble-t-il par les attentats terroristes à New-York en Septembre 2001, les américains décident de se séparer des taliban qui hébergent le réseau fanatique Al Qaida devenu ingérable. L'armée US bombarde comme à son habitude. L'Afghanistan est en ruine, tout comme les tours du World Trade Center.

D'ailleurs, Mrs Bush et Guliani, nous savons que Ben Laden n'est pas le seul capable de tels attentats sur le territoire américain. Souvenez vous que la ville de Philadelphie, le maire et ses représentants ont bombardé le 13 Mai 1985, dans leur quartiers, la communauté noire et pacifiste Move, dont Mumia Abu Jamal fait partie, tuant femmes et enfants.

Désormais, c'est l'Afghanistan qui est sous la menace directe des milliardaires américains. Ceux-ci profitent d'une faible élite susceptible de collaborer, tel le corruptible Dostom.

Et Massoud est assassiné le 9 septembre 2001, dans un attentat fomenté par de faux journalistes munis de passeports européens et visas pakistanais. Le pays des soufis et des poètes semble de moins en moins proche de l'indépendance tant méritée. La Justice n'a pas du tout triomphé. Le combat doit donc continuer, sans Massoud malheureusement, mais avec le valeureux peuple Afghan, inspiré à jamais de son formidable esprit de résistance.

Que Dieu le protège.




Voir également les explications:

- P 211-212, livre « Massoud l'Afghan » de Christophe De Ponfilly.
- P 61-62-63-64, livre « Vies clandestines » de Christophe De Ponfilly.



Si on l'avait écouté !


Le 8 Octobre 1998.

Message de Massoud
au peuple des Etats-Unis d'Amérique :

" Au nom de Dieu,

Je vous envoie ce message aujourd'hui au nom de l'amour pour la liberté et la paix du peuple d'Afghanistan, au nom des Moudjahidine combattants de la liberté qui ont résisté et battu le communisme soviétique, des hommes et des femmes qui résistent toujours à l'oppression et à l'hégémonie étrangère, et au nom de plus d'un million et demi de martyrs afghans qui ont sacrifié leurs vies pour soutenir quelques unes des valeurs et idéaux communs à bien des Américains et des Afghans. Nous sommes à un moment crucial et unique de l'histoire de l'Afghanistan et du monde, un moment où l'Afghanistan traverse encore un autre seuil et connaît une nouvelle période de lutte et de résistance pour assurer sa survie en tant que nation libre et Etat indépendant.

J'ai passé ces vingt dernières années, la plupart de ma vie d'adolescent et d'adulte, aux côtés de mes compatriotes, au service de la nation afghane, à mener une dure bataille pour préserver notre liberté, notre indépendance, notre droit à l'auto-détermination et à la dignité. Les Afghans ont combattu pour Dieu et leur pays, seuls parfois, avec l'aide de la communauté internationale à d'autres moments. Contre toute attente, nous, le monde libre et les Afghans, avons arrêté et contrecarré l'expansionnisme soviétique il y a de cela dix ans. Mais les habitants attaqués de mon pays n'ont pu savourer les fruits de la victoire. Au lieu de cela, ils furent jetés dans un tourbillon d'intrigues étrangères, de supercheries gigantesques, et de querelles intestines. Notre pays et notre noble peuple furent brutalisés et victimes d'une avidité qui n'avait pas lieu d'être, d'intentions hégémoniques et de l'ignorance. Nous, Afghans, avons aussi fait des erreurs. Nos défauts sont des conséquences de notre innocence politique, de notre inexpérience, notre vulnérabilité, des représailles, des querelles et d'hommes bouffis d'orgueil. Mais cela ne justifie en aucune façon ce que certains de nos prétendus alliés de la guerre froide ont fait pour saper cette juste victoire et déclencher leurs plans diaboliques de destruction et d'assujettissement de l'Afghanistan.

Aujourd'hui, le monde voit et perçoit clairement les résultats de méfaits aussi inconsidérés. Le Sud de l'Asie Centrale est plongée dans les troubles, et des pays sont au bord de la guerre. La production illégale de la drogue, les activités et les organisations terroristes y sont en hausse. Des massacres de masses à motivation ethnique ou religieuse, des déplacements forcés de populations ont lieu, et les droits de l'homme et de la femme les plus élémentaires sont violés sans vergogne. Le pays a été graduellement occupé par des fanatiques, des extrémistes, des terroristes, des mercenaires, des mafias de la drogue, et des assassins professionnels. Une faction, les Talibans, qui ne représente en aucune manière l'Islam, l'Afghanistan ou notre héritage culturel vieux de plusieurs siècles, a exacerbé cette situation explosive. Ils refusent obstinément de parler ou d'obtenir un compromis avec la moindre autre partie afghane.

Malheureusement, cette sombre réalisation n'aurait pu se matérialiser sans l'aide et l'implication directe de cercles gouvernementaux et non-gouvernementaux influents au Pakistan. En dehors de l'aide logistique, du fuel et des armes reçues du Pakistan, nos services de renseignement indiquent que plus de 28 000 citoyens Pakistanais, incluant du personnel paramilitaire et des conseillers militaires sont parties prenantes dans l'occupation des Talibans dans plusieurs régions d'Afghanistan. Actuellement, nous tenons dans nos camps de prisonniers de guerre plus de 500 citoyens pakistanais incluant du personnel militaire. Trois problèmes majeurs - le terrorisme, la drogue et la question des droits de l'homme - ont leur origine dans les zones tenues par les Talibans, mais furent engendrés à l'instigation du Pakistan, formant ainsi imbriqués les angles d'un triangle funeste. Pour beaucoup d'Afghans de toutes ethnie ou religion, l'Afghanistan est un pays à nouveau occupé, pour la deuxième fois en dix ans.

Laissez-moi corriger un certain nombre d'affirmations fallacieuses propagées par les commanditaires des Talibans et leurs lobbies à travers le monde. Dans le court et le long terme cette situation ne profitera à personne, même en cas de contrôle total par les Talibans. Il n'en résultera pas la stabilité, la paix et la prospérité de la région. Le peuple d'Afghanistan n'acceptera pas un régime si répressif. Les pays de la région ne se sentiront jamais en sécurité. La résistance ne cessera pas en Afghanistan. Elle prendra au contraire une nouvelle dimension nationale, englobant les Afghans de toutes les ethnies et de toutes les strates sociales.

Le but est clair. Les Afghans veulent regagner leur droit à l'autodétermination au moyen d'un processus démocratique ou traditionnel acceptable pour notre peuple. Aucun groupe, aucune faction, ni aucun individu n'ont le droit de dicter ou d'imposer leur volonté par la force ou la procuration sur les autres. Mais, d'abord, les obstacles doivent être repoussés, la guerre doit cesser, une paix juste doit être établie ainsi qu'une administration de transition visant à former un gouvernement représentatif.

Nous voulons tendre vers ce noble but. Nous considérons comme de notre devoir de défendre l'humanité contre le fléau de l'intolérance, de la violence et du fanatisme. Mais la communauté internationale et les démocraties du monde ne devraient pas perdre un temps qui est précieux, et devraient jouer leur rôle critique pour aider de toutes les manières possibles le valeureux peuple d'Afghanistan à venir à bout des obstacles qui existent sur le chemin de la liberté, de la paix, de la stabilité et de la prospérité.

Une pression effective devrait être exercée sur les pays qui se dressent contre les aspirations du peuple d'Afghanistan. Je vous convie instamment à engager des discussions constructives et substantielles avec nos représentants et tous les Afghans qui peuvent et veulent s'entendre dans un large consensus en faveur de la paix et de la liberté pour l'Afghanistan.

Avec l'assurance de tout mon respect et mes meilleurs voeux pour le gouvernement et le peuple des Etats-Unis ".

Ahmad Shah Massoud.
Ministre de la Défense, Etat Islamique d'Afghanistan.


http://lavenircestmaintenant.skyrock.com/

Afghanistan :
Guerre impérialiste !

http://eldiablo.over-blog.org/article-22670547.html

______________________________________________

Sélection de liens :

Applicabilité du crime d'Apartheid à Israël
Alors que plusieurs comparaisons politiques et historiques entre Israël et l'Afrique du Sud ont été publiées, il n'existe pas d'analyse juridique systématique de l'apartheid israélien en ce qui concerne tous les secteurs de la société palestinienne: les Palestiniens dans les territoires occupés, les citoyens palestiniens d'Israël, et les réfugiés palestiniens. Cet article est un travail qui vise à fournir un cadre juridique dans lequel on peut discuter de l'applicabilité du crime d'Apartheid à Israël.
http://www.alterinfo.net/index.php?action=article&id_article=1029746


Rockefeller a reconnu l'objectif de l'élite de pucer la population

http://www.alterinfo.net/Rockefeller-a-reconnu-l-objectif-de-l-elite-de-pucer-la-population_a6118.html


Mc Cain va-t-il éradiquer l'Islam ?
​​​​(Extraits) Rod Parsley, un évangéliste prêchant à la télévision (photo de droite), conseiller spirituel de McCain et son allié clef dans l'Ohio, a appelé à l'éradication de l'islam en tant que « fausse religion. »
​​​​Le sénateur John McCain a acclamé Parsley, tandis que le pasteur de la géniale église de l'Ohio appelait les chrétiens à « guerroyer » contre l'Islam pour le détruire.
​​​​Il traite aussi l'Islam de « religion de l'anté-Christ, » en exhortant les États-Unis à lancer une nouvelle croisade pour l'éradiquer.



Vigilance !
http://poly-tics.over-blog.com/article-22661619.html








Les complices du 11 septembre se disputent la présidence des États-Unis
La campagne de Obama et McCain attise l'hystérie de la « guerre contre le terrorisme »
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10120

Obama juge insuffisant le plan de Bush pour l'Afghanistan
http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080909/twl-usa-irak-bush-38cfb6d.html

Rien ne changera après Bush
Guerres, conquêtes, et répression sans fin (3)
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7083


La Chine, les fonds souverains ou la Banque du Sud,
constituent-ils des alternatives
à la domination du Nord ? 
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7076


La Mer Noire, au coeur des préoccupations stratégique
“ La guerre russo-géorgienne autour de l’Ossétie du Sud a eu un effet immédiat : elle a remis la mer Noire au cœur des préoccupations stratégiques occidentales et russes ” écrit notre confrère suisse le Temps. Oui, et celle qui en contrôle le seul accès, par les Dardanelles et le Bosphore, est la Turquie , depuis 1936 et la Convention de Montreux (1) L’empire Ottoman y veillait, avec des fortunes diverses, depuis 1453, chute de l’empire byzantin. Et c’est dans la Mer Noire qu’après les déclarations modérées de l’Union européenne pour une fois “réunie” au sommet de Bruxelles le 1er septembre dernier, déclarations bien accueillies par Moscou et qui tendent à l’apaisement avec la Russie , Washington a décidé de montrer ses muscles, via les navires placés sous commandement intégré de l’OTAN.
http://www.legrandsoir.info/spip.php?


article7057



Nous publions cette analyse enrichissante d’Hélène Nouaille qui souligne notamment que dans le monde actuel, la question de la pertinence du maintien de l’OTAN et de son "élargissement continuel" objectivement bellicistes, est de plus en plus souvent posée.
(Voir : Propositions du Comité Valmy)

“ Les Etats-Unis poursuivent une politique délicate de livraison d’aide humanitaire par avions de transport et navires militaires, apparemment pour montrer aux Russes qu’ils ne contrôlent pas complètement l’espace aérien et les côtes géorgiennes” écrivait le New York Times, le 27 août (2). “ A Moscou, les manoeuvres navales ont clairement soulevé des inquiétudes. Les amiraux russes ont déclaré que l’afflux de navires de l’OTAN en Mer Noire violait le Traité de 1936, la Convention de Montreux, qui limite à trois semaines le séjour des pays non riverains sur cette mer ”.  Pour lire la suite :
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article78

 
Comité Valmy


Les sionistes seraient-ils les cerveaux de la grande manipulation du 11.9 ?
http://www.alterinfo.net/Pourquoi-croyons-nous-que-les-sionistes-sont-le-cerveau-de-
l-attaque-du-11-septembre-_a5296.html



Holocauste des peuples
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/post/6229621/holocauste-des-peuples


Spécial Allende, chili, 11.9.,
Allende, la CIA et  aujourd'hui

http://michelcollon.info


Vidéo Révoconsommation
nouvelle courte vidéo censée illustrer l'idée récurente
d'agir sur les pouvoirs avec leurs propres armes 
 
http://fr.youtube.com/watch?v=F9u5tUYvtYA

http://www.youtube.com/user/aspeta2008


 
http://aspeta.blogspot.com/


11.9 -  7 ans après

La tragédie du 11 septembre 2001 est encore très présente dans nos mémoires façonnées par des images-choc surmédiatisées qui n'ont fait l'objet d'aucune analyse objective ni contre-enquête sérieuse et indépendante. L'énorme émotion suscitée par cette catastrophe a été canalisée pour appuyer, depuis 7 ans déjà, la manichéenne et rhétorique "guerre contre le terrorisme", sur fond de "guerre des civilisations". Cette tragédie a ainsi été utilisée pour justifier la plupart des décisions de politique étrangère des nations occidentales :

- Déclenchement des guerres
en Afghanistan et en Irak : relance de l'utilisation de l'OTAN en Afghanistan où la France est toujours tragiquement présente, et mise en place d'une coalition dite internationale en Irak menée par les USA où l'on ignore tout jusqu'au nombre de victimes civiles.
- Augmentation drastique
des budgets militaires aux Etats-Unis, et modelage de nos armées et de nos services de renseignement sur le modèle américain, entrainant en France un rapprochement dangereux entre renseignement civil et armée.
- Remise en cause des libertés individuelles aux Etats-Unis et dans de nombreux autres pays, avec par exemple les PATRIOT Acts, les accords entre l'Union Européenne et les Etats-Unis pour le transfert des données confidentielles des passagers aériens,
les vols secrets et les prisons secrètes de la CIA en Europe, ou encore les fichiers Edvige et CRISTINA en France.

La tragédie du 11 septembre 2001 constitue l'événement fondateur et la pierre angulaire de cette dérive ultra sécuritaire, celle qui conditionne les relations internationales de ce début de siècle: à travers
ce choc planétaire, nous sommes entrés dans une nouvelle ère de tensions et de chaos dont nous dénonçons les prémices et donc les effets.

Suite à commentaires un peu plus bas Re0pen911.info



Vers une nouvelle alliance entre Cuba et la Russie ?
 
    Le président russe Dmitri Medvedev et son ministre des Affaires étrangères ont dénoncé « le rapprochement d’éléments du potentiel stratégique américain à proximité du territoire russe2 ». Le Premier ministre Vladimir Poutine a également fustigé la duplicité de l’administration Bush : « On nous dit que cette défense sert contre les missiles iraniens, mais aucun missile iranien n'a de portée suffisante. Il devient alors évident que cette nouveauté nous concerne aussi nous, Russes3 ».

 

     En guise de réponse, Poutine a lancé un appel en faveur de la restauration des relations avec Cuba, sans écarter une coopération d’ordre militaire. « Nous devons rétablir notre position à Cuba et dans d’autres pays », a-t-il affirmé. Les médias occidentaux ont fait allusion à l’éventuelle installation d’une base militaire russe dans les Caraïbes, pouvant entraîner une nouvelle crise similaire à celle d’octobre 1962, qui avait failli déboucher sur une apocalypse nucléaire4. suite à

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=43110

Reçu ce mot d'un lecteur : Massoud - le 11.9 -

Bonjour Eva,
 
Merci de cette nouvelle insertion sur ta page d'accueil, ta volonté de partage est inépuisable et je suis persuadé qu'elle participe activement a l'inéluctable futur changement des consciences !
 
Ton article sur Massoud est fantastique,
en effet ce héros de la résistance m'impressionne, son courage et sa détermination ont été sans conteste la base des motivations de tout un peuple, ses actions ont démontrées que la lutte n'est jamais inutile pour parvenir a faire reculer l'injustice.
 
Mais il l'a payé de sa vie et ses assassins commandités ont fait disparaître délibérément ce leader charismatique devenu trop gênant pour que ce pays soit toujours sous le joug des intérêts internationaux bien qu'ils aient, comme souvent, changés de bord.
 
Les décideurs planétaires ont bien compris les dangers que représentent les héros, ils les éliminent pour parer à toute velléité de contestation, ils privent les peuples de guides pour mieux les perdre dans les dédales de leurs labyrinthes machiavéliques.
 
De nos jours, un Che ou un Coluche n'auraient aucun autre avenir qu'un accident de circonstance ...
 
C'est aujourd'hui une triste journée anniversaire,
celle d'un mensonge odieux qui a coûté et coûte encore des milliers de victimes innocentes, celle d'une trahison préméditée destinée a imposer un ordre nouveau auquel finalement personne ne souscrit, celle du premier jour de la chute de l'empire d'occident aussi mais la c'est une autre histoire ...
 
A bientôt,
(..)


Le président afghan
blâme « l'Occident »
pour l'extrémisme islamique

À partir de 1979, les Etats-Unis ont poussé leurs alliés comme l’Arabie saoudite et le Pakistan à donner de l’aide militaire et de l’aide financière aux insurgés afghans à tendance islamiste comme un moyen d’affaiblir l’Union soviétique. Combinés aux fonds américains directs, jusqu’à 2 milliards de dollars étaient versés chaque année, le projet afghan de la CIA fut, de loin, la plus grande opération en sous-main de toute la Guerre froide. (..)

http://www.marcfievet.com/article-22763413.html



C O M M E N T A I R E S  :  I C I


Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans International
commenter cet article

commentaires

R-sistons à l'intolérable 01/02/2009 03:12

Merci beaucoup pour ta visite et pour ton commentaireMassoud est une perte irremplaçable.... bien à toieva

lomerta 31/01/2009 23:25

Bonsoir eva!Votre article sur l'afghanistan et son modèle le commandant MASSOUD est remarquable.Je trouve que votre analyse loin d'être utopique recouvre une triste réalité qui ne trouve  peu ou pas d'échos.En tous les cas ,vos mots pansent ces blessures car dans les sociétés occidentales dites modernes, l'intégrité et la bravoure  de certains sont sacrifiés sur l'autel des profits.Merci encore lomerta

eva 11/09/2008 19:25

Je ne savais pas, chère Cigalette. merci de donner le lien, amicalement eva

cigalette 11/09/2008 17:46

Bonsoir,Savez-vous qu'une pétition est actuellement sur FACEBOOK pour demander le retour des militaires français avec le retrait de la France d'un sol qui ne lui appartient pas ?Fraternellement.

eva 11/09/2008 04:07

Je vais aller voir la vidéo.... Eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages