17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 04:56

http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3622

Editorial d'Eva.
Les graves convulsions du monde.

Combat de Titan sur le dos des peuples. 
Guerre froide, ou chaude ?
Turbulences. Luttes pour les zones stratégiques.
GB-USA-Israël-Europe : Tentative désespérée de maintenir leur influence
Le Grand Capital livre une lutte sans merci contre la Russie, pour l'affaiblir
La Russie sur la défensive, mais avec des renforts.
L'Europe a changé de nature. Conçue "pour la paix", désormais tête de pont voire machine de guerre au service des intérêts anglo-saxons. 
Les peuples sont sacrifiés.
L'homme le plus dangereux dans le contexte d'aujourd'hui: John Mc Cain. Elevé dans la culture de la guerre froide.
Sombres jours en perspective pour l'humanité.
 


Mes amis,

Une bonne nouvelle !

Pour moi, le fait que les Turcs et les Arméniens se rapprochent, est une excellente nouvelle. Cela va incontestablement dans le sens d'un resserrement des liens pour s'opposer, sinon directement, du moins indirectement, à Washington (voir post précédent). Les Turcs ont appris à se méfier de leurs prétendus alliés américains.

La Russie est de moins en moins isolée. Les Américains voient leur zone d'influence se rétrécir, et la lutte sera terrible pour le contrôle de l'Ukraine, dont une partie importante de la population est tentée par le retour dans le giron russe. En sous-mains, les USA tentent de destabiliser l'Ukraine à leur profit. A surveiller : Zone de graves turbulences. 

La "guerre froide" reprend de plus belle, voulue par Washington, avec derrière elle, ou devant, une Angleterre qui met de l'huile sur le feu, en Europe comme dans le Caucase. La G.B. veut conserver son influence dans la zone, au profit de la City.

Je n'hésite pas à dire qu'en sous-mains, l'Angleterre fait tout pour dresser les Européens, et des pays comme la Georgie et l'Ukraine, contre la Russie. Le Grand Capital anglo-saxon ne veut pas perdre des zones d'influence au profit de la Russie.

La lutte s'annonce "chaude". Pour ma part, je pense que l'Angleterre sera prête à provoquer une guerre pour maintenir son pré-carré, et empêcher la Russie, par tous les moyens, de reconquérir le territoire perdu. Le Grand Capital n'a pas d'états d'âme. Les peuples, il ne s'en soucie pas. L'Argent n'a pas d'odeur, dit-on, et surtout pas de morale. Nous assistons à un combat de Titan : La Russie renaissante, et ses alliés de plus en plus nombreux (sans doute excédés par l'hégémonie sauvage, criminelle, des USA), face au Mur de l'Argent occidental, avec à sa tête le trio infernal, bien sûr (GB-USA-Israël) mais aussi, désormais, l'Europe vassale, dirigée actuellement par un valet du Grand Désordre Etabli.

Comme je l'ai écrit dans un article, le loup (les anciennes républiques soviétiques) est entré dans la bergerie (L'Europe).

La nature de l'Europe est en train de changer fondamentalement. Il ne s'agit plus d'une alliance des Etats Européens dans une optique de  paix, mais d'une entité au service des visées hégémoniques de l'Amérique impérialiste, friande de guerres permanentes de conquêtes ou, au moins, de maintien de son influence. L'Europe vassalisée est devenue le supplétif des USA dans la région, et sa tête de pont pour contenir la Russie. Autant dire que l'Union pour la paix est en train de devenir une machine de guerre au service des visées hégémoniques de l'Amérique, pour contenir la puissance retrouvée de la Russie dirigée par un génial joueur d'échec. Et tout cela au détriment des peuples. L'objectif, au final, étant de venir à bout de la Russie, sinon militairement du moins géographiquement, et d'arriver à placer là aussi un supplétif de Washington, un valet de l'Empire docile, prêt à brader les intérêts russes au profit de la mafia financière et industrielle de l'Occident.

Les ressources de la Russie attisent les convoitises. L'Occident voudrait bien s'en emparer, au profit des Cheney and Co. Celui-ci, d'ailleurs, se promène beaucoup dans la région, et cela ne présage rien de bon pour les peuples du Caucase comme d'Europe. Vous remarquerez que le ballet diplomatique incessant est à peine évoqué par les grands médias au service de la machine militaro-financière. Mme Rice tente d'amadouer des pays rétifs comme la Lybie, Sarkozy flatte son homologue Syrien, au moment même où Cheney vient placer son venin dans le Caucase. Inutile de dire que tout cela ne présage rien de bon pour les peuples, seulement utiles comme chair à canon ou, toujours plus pressurés,  comme source de profit des grands patrons et de leurs actionnaires.

Et sur l'échiquier du monde, dans lequel les peuples sont de simples pions placés et déplacés au gré des intérêts des puissants, Washington en perte d'hégémonie vient de marquer un point, en mettant un de ses hommes à la tête du Pakistan. Dans cette affaire, la morale n'a que faire : Le nouvel élu est un homme hautement corrompu, servile, comme l'Amérique les aime, une marionnette richissime et toute dévouée à ses maîtres, n'ayant que faire des intérêts de son peuple. Le Pakistan détient la bombe nucléaire, et dans ses contreforts montagneux se livre une lutte sans merci entre les autochtones et l'OTAN. Carte maîtresse pour les USA, donc, mais dangereuse : Le peuple n'approuve pas toutes ces manoeuvres, il n'est pas derrière le nouvel élu de Washington. Risque d'attentat ? Explosion du peuple mécontent ? Et quel rôle jouera l'Armée ?

Comme si tout cela ne suffisait pas, voici venir une nouvelle menace, en la personne de John Mc Cain, sans doute futur Président des Etats-Unis. Celui-ci a une vision de guerre froide, il a été nourri dans cette hantise, et rien ne dit qu'il ne sera pas encore pire que Bush dans le contexte actuel. A mon avis, il ne manquera pas d'alimenter les tensions, en soutenant des guerres préventives permanentes contre tous ceux qui lui rappelleront de mauvais souvenirs. La chancelière allemande ne porte pas non plus la Russie dans son coeur.

Est-ce tout ? Pas du tout. En Europe, Sarkozy a été placé à la tête de la France non pour la servir, mais pour être le relais  d' intérêts étrangers, américains, israéliens, et anglais  - jamais dirigeant français n'a été aussi bien reçu en GB, et c'est là qu'il a, honte suprême pour nous, fait part de ses projets en Afghanistan, projets d'ailleurs décidés seul. Quant à la chancelière allemande, comme je vous l'ai annoncé dans un article, elle défend les intérêts d'un pangermanisme renaissant. Elle est une alliée des anglo-saxons, certes, mais avec toutes sortes d'arrières-pensées : Elle souhaite surtout défendre les intérêts de la Grande Allemagne désormais militarisée . Curieusement, Berlusconi, qui a des intérêts pétroliers en Russie, semble freiner les ardeurs de ses alliés envers le voisin soviétique de l'Europe. Ne parlons pas des Polonais et des autres Etats dissidents de l'URSS, ils sont toujours plongés dans un contexte de revanche. L'Europe pour la paix est morte.

Et lorsqu'on sait qu'en arrière plan le NOM veille, et qu'il place les uns après les autres ses pions en vue d'un monde unipolaire dirigé par une élite sur les décombres des Etats nations, et des peuples sacrifiés, on se demande si nous ne sommes pas tous en train d'aller droit dans le mur, d'autant qu'en sous-mains aussi, les industriels de la mort brûlent d'essayer sur nous leurs dernières trouvailles en matière d'armement nucléaire, biologique... Oui, l'homme est fou. Ceux qui détiennent le pouvoir ont mis en route un processus qu'ils croient maitriser, mais rien n'est moins sûr. Outre le fait que les populations seront sacrifiées, on ne sait jamais comment les jeux des apprentis-sorciers peuvent se terminer.
 

La machine à exterminer une partie d'entre nous est probablement en route, et si nous n'arrivons pas à coordonner la révolte des peuples aux quatre coins de la planète pour dire en masse non à l'intolérable qui se prépare, via Internet ou de grandes organisations politiques ou syndicales (je les soupçonne d'être complices, achetées), le pire est à craindre.

Le tribunal de la Haye pour les assassins des peuples, ou la guerre ! Il n'y a pas d'autre alternative.

Tout se passe derrière notre dos. Concocté par une petite poignée de psychopathes. Et avec le soutien des médias criminels, devenus nos pires ennemis. Quant aux élus, ils vendent leur âme pour un plat de lentilles, et ils ne s'intéressent à leurs électeurs que pour arriver au pouvoir. Traîtres à la nation !

Que dire de plus ? Profitons de chaque instant de la vie, aimons-nous au lieu de nous opposer pour des peccadilles, caressons nos animaux, promenons-nous en bord de mer, à la montagne, à la campagne, la nature est belle en cette saison. Ceux qui ont la foi espéreront en des jours meilleurs. Et soyons solidaires contre nos bourreaux. Leurs plans sont maléfiques. Les Russes et les Chinois ne sont pas nos ennemis: Mais ceux-là mêmes qui n'ont à la bouche que les mots de démocratie irréprochable, de civilisation, ou de monde libre... Que le diable les emporte ! Ils auront l'éternité pour se repentir de leurs forfaits ! C'est une grande consolation pour les croyants de savoir que "les salauds vont en enfer". Et là, comme dit la Bible, il y aura des pleurs et des grincements de dents...

Le compte à rebours a sans doute commencé. Reste à savoir à quelle vitesse, et de quelle ampleur. Courage, mes amis, et tous unis contre nos oppresseurs en haut lieu ! Et résistons jusqu'au bout à ... l'intolérable ! Je ne pensais pas, en créant ce blog il y a un an, qu'il serait si justement nommé...
Je vous embrasse fraternellement, eva


TAGS : Russie, Chine, Allemagne, France, Europe, Pologne, Etats-Unis, Angleterre, Israël,  Ukraine, Georgie, Caucase, Sarkozy, chancelière allemande, NOM, démocratie, guerre, Bible, civilisation, médias, multinationales, paix, syndicats, élus, OTAN, John Mc Cain, Berlusconi, Washington, Turcs, Grand capital, Bush, Lybie, Syrie, Cheney, Arméniens, C. Rice, Tribunal de la Haye...



Sélection de Liens :
Les événements importants


Tensions EU-Russie
Tension entre Washington et Moscou. Le Pdt russe, Dimitri Medvedev, accuse les Etats-Unis de réarmer la Géorgie sous couvert d'aide humanitaire. Dick Cheney a riposté que le Kremlin ''avait commis des actes de guerre'' en Géorgie, ''tué des civils et provoqué l'exode de milliers de personnes'
http://www.juif.org/go-news-65111.php


Création d'une Banque du Sud
Diplomatie du pétrole vénézuelien

Chavez au banquet présidentiel offert par M. Mbeki a aussi évoqué la création d'une Banque du Sud pour remplacer le FMi et la banque mondiale, et à laquelle les directeurs de banques centrales des pays membres reconnaîtraient toute autorité ce qui déjà fait grincer des dents la presse de droite comme le Pretoria News (
http://www.int.iol.co.za/index.php?set_id=1&click_id=3045&art_id=vn20080905054951341C271072). Néanmoins non seulement l'ANC (parti au pouvoir) et le Parti communiste, mais aussi le parti d'opposition Mouvement démocratique uni (UDM) se sont réjouis de la signature de cet accord (http://www.int.iol.co.za/index.php?set_id=1&click_id=3045&art_id=nw20080903104816566C757423).

La diplomatie du pétrole vénézuélien
touche aussi la France, puisque Jean-Paul Legrand, maire adjoint de Creil, publie cette semaine dans l'Humanité Dimanche une lettre incitant les élus municipaux à négocier avec le Vénézuéla l'achat de pétrole à prix réduit pouvant bénéficier aux plus pauvres. Le cercle bolivarien de Paris s'est déjà fait l'écho de son activisme dans ce sens (
http://cbparis.over-blog.com/article-21971944.html). Cet élu raconte son voyage à Caracas sur son blog : http://www.creil-avenir.com/article-22170233.html. Pour mémoire on peut rappeler que l'ancien maire travailliste de Londres avant de perdre les dernières élections avait signé avec les autorités vénézuéliennes un accord de livraison de pétrole à bas prix pour les transports en commun londoniens (http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=71109).

Le 2 septembre Hugo Chavez était en Afrique du Sud. Au menu des discussions, un accord énergétique, mais aussi l'avenir du Mouvement des non-alignés et du groupe des 77 (130 pays dont la Chine) -
http://www.aporrea.org/venezuelaexterior/n119925.html.

A l'occasion de cette visite Hugo Chavez a souligné que l'Afrique était la "mère de l'Amérique du Sud" (
http://www.int.iol.co.za/index.php?set_id=1&click_id=3045&art_id=vn20080905054951341C271072), et exigé des excuses des Occidentaux pour les génocides commis sur ce continent (http://www.romandie.com/infos/news2/080902151919.94xqd3wd.asp). A l'heure où le candidat républicain à la présidence des Etats-Unis McCain et sa colistière martèlent qu'ils ne veulent plus que les Etats-Unis soient dépendants du pétrole vénézuélien (http://www.aporrea.org/venezuelaexterior/n120047.html), le partenariat stratégique avec l'Afrique du Sud implique
Suite à
http://atlasalternatif.over-blog.com/article-22570274.html


Les troubles voyages du néocon Dick Cheney
Défense du projet NABUCCO
Le GUAM (qui regroupe la
Géorgie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et la Moldavie contre la Russie)
Activisme en Ukraine


Le vice-président américain néo-conservateur Dick Cheney, un des pères spirituels du projet "Grand Proche Orient", de Guantanamo et de la guerre en Irak, a commencé par l'Azerbaïdjan un voyage d'une semaine, qui l'a conduit ensuite en Géorgie, en Ukraine. Au menu des discussions à Bakou figurait la "sécurité des couloirs énergétiques pour les livraisons" de gaz et de pétrole de la Caspienne vers l'Occident. Il s'agissait notamment pour Washington de défendre la mise en oeuvre du projet Nabucco, en particulier du secteur qui doit passer par le territoire de l'Azerbaïdjan et de la Géorgie. Le vice-président des Etats-Unis avait dirigé jusqu'en 2000 la compagnie pétrolière américaine Halliburton,est susceptible dans cette entreprise à la fin du mandat de George W. Bush et préparait peut-être par la même occasion son avenir personnel. 

L'avenir du GUAM (une association d'Etats qui regroupe la Géorgie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et la Moldavie contre la Russie) était aussi un sujet important de la visite (
http://fr.rian.ru/world/20080904/116541823.html). Le conflit géorgien a fait apparaître de sérieuses nuances entre les membres de ce groupe, l'Azerbaïdjan ayant fait preuve de neutralité tandis que la Moldavie manifestait un soutien à Moscou (http://delorca.over-blog.com/article-22255225.html). D'autant que l'évolution de l'Ukraine est loin d'être univoque. Alors qu'on s'attendait à ce que la visite de Cheney à Kiev, le 5 septembre, après Bakou et Tbilissi, marque encore un point dans la pression exercée contre la Russie, le vice-présenté est tombé au milieu d'une crise politique entre le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko et le président Viktor Iouchtchenko, la première étant semble-t-il sur le point de se rapprocher du "Parti des régions" (hostile à l'OTAN).

Les atlantistes déploient un activisme offensif en Ukraine en ce moment tandis que beaucoup de navires militaires de l'OTAN patrouillent en Mer Noire. Le secrétaire d'Etat aux affaires étrangères britannique David Miliband en visite à Kiev le 27 août 2008 appelait à créer « la plus large coalition possible contre l’agression russe ». L'Ukraine a annoncé son intention d'augmenter le montant du bail de la base navale de Sébastopol, mise à la disposition de la flotte russe de la mer Noire. Tony Barber dans le Financial Times du 25 août pronostiquait que l'Ukraine serait le prochain point de crise avec la Russie (
http://blogs.ft.com/brusselsblog/2008/08/wanted-a-plan-for-ukraine/).

Jetant toujours de l'eau sur le feu, Cheney à Tbilissi s'est engagé à ce que les Etats-unis versent un milliard de dollars au régime de Saakachvili - soit exactement le montant de son budget de défense, et a appelé le "monde libre" à soutenir ce gouvernement.

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-22566794.html


La Russie sur la défensive, ses soutiens
L'organisation de coopération de Shanghaï
L'Organisation du Traité de sécurité collective


Moscou, de son côté, placée sur la défensive tandis qu'à Avignon les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne décidaient de geler le projet d'accord de partenariat renforcé avec elle (une mesure plus modérée que ce qu'espéraient les atlantistes), obtient des cautions de ses voisins.

Déjà l'Organisation de coopération de Shanghaï, le 28 août (
http://www.sectsco.org/news_detail.asp?id=2341&LanguageID=2) avait apporté un soutien diplomatique "au rôle actif de la Russie en aidant à la paix et à la coopération dans cette région"  (sans toutefois s'engager à reconnaître les républiques sécessionnistes du Caucase). 

L'Organisation du Traité de sécurité collective (Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Tadjikistan et Ouzbekistan) réunie à Moscou le 6 septembre a condamné l'agression géorgienne (
http://www.russiatoday.com/news/news/29953 et http://www.russiatoday.com/news/news/29996/video).

Le président nicaraguayen Daniel Ortega, à l'occasion du 29ème anniversaire de l'Armée nationale, a annoncé qu'il reconnaissait l'indépendance des Républiques séparatistes géorgiennes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie
http://atlasalternatif.over-blog.com/article-22566794.html  (extraits)


Des alliés de la Russie 
dans ce nouveau
partage du monde



Le Nicaragua "reconnaît l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie" décrétée par leurs Parlements respectifs en août, a déclaré mardi soir le président nicaraguayen.

Le président Ortega a également apporté son soutien "à la position du
gouvernement russe qui recherche le dialogue avec les pays européens pour mettre un terme à ce
conflit".


Il a fustigé les "politiques hégémoniques" qui "tentent d'encercler la
Russie" et investissent des millions de dollars à travers l'OTAN
(Organisation du traité de l'Atlantique Nord) pour "encercler militairement de la Russie".

defesa@net - 01.09.2008

Caracas - Chavez achète des missiles de longue portée : « nous ne voulons tirer sur personne, mais que personne ne se trompe sur notre compte ... »

Chavez a informé hier que bientôt le pays sera pourvu d'un système intégral de défense anti-aérienne de longue portée, de manufacture russe, qui comprendra des missiles ayant une portée de 200 km.

Le Venezuela achètera des avions d'entraînement et de combat en Chine et offrira son territoire à la Russie pour que les avions et bateaux puissent faire escale.

Le président vénézuélien a fait ces déclarations durant son programme tv dominical « Alo Presidente ». (extraits)
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-22572271.html


Turquie : Rôle majeur
(confirmation)


Grâce à sa situation géographique, sa croissance économique, l'activisme de sa diaspora et l'habileté de ses dirigeants, la Turquie - qui était marginalisée depuis 1918 - est redevenue un acteur majeur de la diplomatie internationale.

 Depuis le printemps dernier, le premier ministre Erdogan est l'intermédiaire des négociations de paix entre la Syrie et Israël (il était présent au sommet quadripartite à Damas hier, avec Nicolas Sarkozy).

 Le ministre turc des Affaires étrangères, qui rentre de Moscou, vient, lui, de proposer une "plate-forme de stabilité dans le Caucase", si bien qu'Ankara pourrait accueillir bientôt la conférence internationale de l'après-guerre russo-géorgienne.

 La Turquie joue aussi un rôle majeur en Irak - à cause du Kurdistan -; en Iran, avec lequel elle entretient d'excellents rapports; en mer Noire dont elle contrôle l'accès; et dans l'Otan, dont Ankara est l'un des principaux contributeurs.
http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/09/04/le-grand-retour-de-la-turquie.html#comments

Un gangster dépressif à la tête du Pakistan?

zardari.jpg 

Pakistan :
 

Il faut lire, dans le New York Times, le terrifiant portrait du futur président pakistanais, Asif Ali Zardari.

 Si ce qu' écrit Jane Perlez est vrai, celui qui, ce soir, après son élection assurée par le parlement, va prendre la tête de la sixième puissance nucléaire mondiale et sur lequel l'Occident va désormais compter pour en finir avec les Talibans n'est rien d'autre qu'un gangster dépressif.

L'homme, qui doit sa fulgurante carrière au fait qu'il était le mari de Benazir Bhutto, a passé onze ans en prison pour corruption, il est fortement soupçonné d'avoir commandité le meurtre de son beau-frère et, selon des documents obtenus par le " Financial Times", aurait été traité à New York pour une "sévère dépression".

Bref, ce soir le monde est plus sûr.
http://globe.blogs.nouvelobs.com/

 

Du nouveau sur MichelCollon.info :

Luc Delval
- Un Casque bleu belge victime du terrorisme au Liban
Il faudra 71 ans pour enlever les bombes à sous-munitions laissées par Israël
Liban casque bleu

Jordan Flaherty - Trois ans après Katrina
"Le monde doit comprendre que notre situation reste tragique"

Katrina an 3

François Charles - Banque Mondiale et ONG fragilisent les Etats
Réponse au journal Le Monde qui justifie l'ingérence

ONG Afrique

Emmanuel Katz - Sans-papiers en grève de la faim : Belgique, terre d'accueil ?
Interviews de grévistes : « Je vis dans la guerre depuis que je suis né »

Grève sans papiers

Avigolfe - Guerre du Golfe: on continue de mourir
"Les Américains portaient des masques et nous pas". Yannick vient de décéder.

Décés guerre Golfe

Eric Walberg - Poutine, McCain et Obama à propos de la Géorgie
Poutine répond à nos médias. McCain était dans le coup. Obama ne cesse de virer.

Interview Poutine

Benito Perez - Qu'a donc à cacher Nestlé?
Nestlé infiltre la rédaction d'un livre... sur Nestlé

Taupe Nestlé

Karine Gantin - Le Maghreb au carrefour des luttes
« Nul ne peut prévoir les révoltes qui naîtront encore de l'aggravation des conditions de vie »

Forum Social Maghreb

Syndicat de la Magistrature - Attention: Edvige vous surveille désormais
«L'enregistrement des données à caractère personnel n'a aucune limite »
Edvige


Michael Collins - La mise en examen de George W. Bush pour meurtre
Un procureur entend troubler la retraite du futur ex-président

Bush




Lutte anti-terroriste
La Russie prône le renforcement de la coopération entre les Etats et les cercles d'affaires dans la lutte contre le terrorisme, a déclaré jeudi Vladimir Andreïev, représentant du ministère russe des Affaires étrangères, lors de débats sur la stratégie globale antiterroriste à l'ONU.
http://www.marcfievet.com/article-22580279.html

Israël souhaitait utiliser la Georgie pour attaquer l'Iran ?
Arnaud de Borchgrave a déjà été souvent mentionné sur notre site, notamment pour des vues inhabituelles (par rapport à l’establishment médiatique US) sur les crises extérieures en cours, et parfois pour des révélations de type sensationnel. En général, Borchgrave est bien renseigné et ses interventions, si elles ne s’avèrent pas toujours à 100% exactes, mentionnent souvent certains faits inédits intéressants. En voici une de plus, de révélation, qui concerne Israël, la Géorgie et l’Iran, et lie les deux crises de l’Iran et de la Géorgie. Borchgrave donne ses informations-révélations dans un texte de UPI repris ce 3 septembre sur le site Middele East Times. Arnaud de Borchgrave explique que la coopération des Israéliens avec les Géorgiens, notamment la formation des troupes géorgiennes, était payée par la Géorgie par la mise à disposition pour Israël de deux bases aériennes en Géorgie, à partir desquelles pourrait, ou aurait( [...] )
http://www.marcfievet.com/article-22498677.html




Liens à venir ...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans International
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages