3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 22:39




La "démocratie" ne s'exporte pas.
Surtout quand elle est imposée,
et qu'elle fait le malheur des peuples...



Bonjour !

L'Occident est d'une arrogance incroyable. Non content de se mêler de tout et de s'immiscer dans les Etats, il tente d'imposer son modèle, et ses hommes, partout. On a vu ce que cela a donné dans l'ancienne URSS. Avec, entre autres, l'aide du Vatican - qui lui aussi se mêle de tout, sortant continuellemment de son rôle -, et un pape encensé par les foules et pourtant fieffé hypocrite. Polonais, et obsédé par le communisme matérialiste, rejetant Dieu. Ses efforts, en sous-mains - loin de ce que l'on attend d'un serviteur de Dieu qui devrait marcher dans la Lumière - ont largement contribué à la chute du communisme. Puis à l' émiettement de l'URSS. Chute du mur, exit la guerre froide.... ?

Mais les Occidentaux ont continué à se méfier des Russes. Trop gâtés par la richesse de leur sous-sol. Et donc à affaiblir par tous les moyens. Hégémonie oblige !

Et la Russie a été dépecée, au profit de ses ex adversaires : Les anciennes républiques soviétiques, à peine émancipées, se sont mises sous le giron américain. Exit les avantages du communisme : Le libéralisme a fait son entrée, créant d'énormes disparités.

Imbus de leur modèle, les Occidentaux se croient obligés de l'imposer. Ils ont même mis en place une association, Reporters sans Frontières, pour garantir la liberté de l'information et le respect des journalistes. Le problème,  c'est qu'on est si occupé à vérifier que les autres - les pays pauvres ou rivaux ou dont le modèle ne convient pas -, ne malmènent pas la démocratie, qu'on oublie de balayer devant sa porte. Et lorsqu'on a mis à terre le mur de Berlin, on s'est empressé de plaquer le libéralisme, de surcroît le plus débridé, le plus sauvage, sur la terre "conquise" idéologiquement. Résultat : Un pays démantelé, la misère partout, des citoyens non payés, et une oligarchie transnationale faisant main basse sur les richesses, au profit des multinationales étrangères. Et les Moscovites, pour ne citer qu'eux, se sont retrouvés à la rue, avec la vodka pour seule consolation. Du joli travail.

Puis Poutine est venu, redressant son pays. Il a mis de l'ordre. Au grand dam des prédateurs occidentaux. Dehors le FMI, les ONG étrangères, les agents très spéciaux, les vampires de la City, les multinationales américaines, et les sociétés de bienfaisance israéliennes. Et quand l'Occident a commencé à se lamenter sur l'indépendance des Russes, leur pouvoir fort (et c'était nécessaire, en effet, pour rebâtir ce qui avait été consciencieusement détruit et pillé par lui), leur absence de démocratie, le peuple a répondu : "Votre modèle, on n'en veut pas ! Gorbatchev voulait améliorer notre système, vous nous avez imposé à marche forcée le libéralisme de Reagan et de Thatcher. On a vu, on a compris. La misère d'un côté, la mafia de l'autre. Merci bien ! Maintenant, on s'occupe de nos affaires nous-mêmes. A notre façon, et à notre rythme".  Une jolie claque envoyée à l'Occident !

Et on n'a pas compris ? On veut encore imposer notre démocratie, si démocratique qu'elle ne tolère même pas l'indépendance de l'information, ce premier critère de liberté ? Il faudra bien qu'on se rende à l'évidence. Notre modèle, notre sujétion, les peuples n'en veulent pas. Et les pouvoirs fantoches qu'on installe à la tête de certains Etats finiront par sauter comme la confiance est morte. La liberté, la démocratie, le Bien à la sauce américaine, ne sont que des mots masquant une politique totalitaire, inégalitaire, créant frustrations et animosités, et même divisions, chaos et guerres. Inutile d'insister : Nous avons perdu la bataille de l'opinion. Plus personne ne veut de ce sale modèle qui se déconsidère lui-même chaque jour par ses actes en opposition complète avec les belles proclamations de foi ! Le fossé est tel entre les mots et la réalité, que des pans entiers de l'humanité se tournent vers d'autres modèles, comme en Amérique Latine, ou s'unissent pour se protéger de la démocratie à l'américaine. La Russie est isolée ? Pas du tout. Elle a de plus en plus d'alliés, en Asie, en Amérique Latine, en Afrique, dans les pays arabes....

Et en Europe même, le fossé se creuse entre les citoyens et leurs dirigeants, qui ne les représentent plus du tout. Ainsi, certains élus ont installé dans leur pays des boucliers anti-missiles, sans consulter leurs électeurs. La crise est latente : Messieurs les décideurs, les peuples ne veulent ni de vos bases militaires, ni de vos politiques de constantes régressions sociales, craignez donc leurs réactions ! Tôt ou tard, votre politique vous condamne. Ceux qui sèment le vent, récoltent la tempête ! 

En tous cas, les premiers, les Russes ont compris. Et le deux poids, deux mesures - l'occupation militaire par l'Occident de pays agressés, d'un côté, et de l'autre le refus de voir les Etats non-alignés défendre leurs intérêts menacés, ou encore l'invocation de l'intégrité territoriale pour certains et pas pour d'autres, par exemple -, les peuples n'en veulent plus ! La coupe déborde!

Pour l'Occident, d'ailleurs en pleine crise, le compte à rebours a commencé. Et c'est tant mieux !

La révolte des peuples pointe à l'horizon.

Les jours de l'Occident triomphant, arrogant, prédateur, menteur, et va-t-en guerre, sont comptés.

Eva

TAGS :  Occident, Russie, USA, France, City, Israël, Poutine, URSS, anciennnes républiques soviétiques, démocratie, libéralisme, totalitaire, liberté, médias, boucliers anti-missiles, pays arabes, Chine, Asie, Amérique Latine, Afrique, Moscovites, Thatcher, Gorbatchev, mur de Berlin, Reagan, Reporters sans Frontières... 

Retour sur l'expérience de l'Union soviétique et sur les raisons de son échec
Roger Garaudy a le verbe tranchant. Il écrit en noir et blanc. La peinture qu’il dresse d’emblée des vestiges actuels de l’URSS avertit son lecteur : « La restauration du capitalisme en Russie a fait en trois ans de l’ancienne Union soviétique un nouveau tiers-monde. L’intervention étrangère dans tous les domaines, de l’économie à la culture, a conduit, à l’intérieur, à la naissance d’une mafia de spéculateurs dont les fortunes poussent du jour au lendemain comme des champignons vénéneux. Pour les multitudes s’étend une misère allant jusqu’à la mendicité et à la faim » (page 3). Tiers-mondisation, financiarisation, mafiosisation, paupérisation, ainsi va « la braderie eltsinienne ».
http://alainindependant.canalblog.com/archives/2008/09/03/10431859.html


_____________________________________________________________________________  


Avec la Georgie,
que veut l'Amérique
en Europe ?
 

  • .
    «Le coup de force en Ossétie de Saakachvili a été préparéavec les conseillers américains.»
    «Le coup de force en Ossétie de Saakachvili a été préparéavec les conseillers américains.» Crédits photo : Le Figaro

    Par Marek Halter, écrivain.

    L'indépendance de l'Europe ne s'accorde pas
    avec son appartenance à l'OTAN.

    L'Amérique ?  Au détriment
    de la solidarité et de l'intégrité de l'Europe.


    La Russie n'a pas bonne presse en Occident. Malgré la fin de l'Union soviétique, l'in­troduction de l'économie de marché et la diversification de la presse, la patrie de Soljenitsyne reste, aux yeux de la plupart des Occidentaux, «l'archipel du goulag». Et le président de la Russie, aujourd'hui premier ministre, Vladimir Poutine, un ancien du KGB. Rien n'y fait. Chassez les préjugés par la porte, ils rentrent par la fenêtre. Ne rappelait-on pas à propos du président américain Carter, même après qu'il a obtenu la signature d'un accord de paix entre l'Égypte et Israël, qu'il était un marchand de cacahuètes ?

    Aussi, pour la presse occidentale, il est évident que le 8 août 2008, le jour de l'ouverture des JO de Pékin, c'est la méchante Russie qui, par surprise, a attaqué la Géorgie, un petit pays démocratique du Caucase, en y semant la panique. Pays dirigé de surcroît par un homme jeune et sympathique, parlant l'anglais et le français, et qui a fait ses études à l'université de Columbia aux États-Unis.

    Or, même les plus acharnés des adversaires de Moscou sont obligés de reconnaître aujourd'hui que ce sont les forces militaires géorgiennes qui ont attaqué la province séparationiste prorusse d'Ossétie du Sud, en bombardant sa capitale et en tuant des soldats russes qui y stationnaient depuis quinze ans par la décision de l'ONU pour le maintien de la paix. Que la revendication d'indépendance des Ossètes et des Abkhazes soit légitime ou non, cela mérite un débat, pas un coup de force. Surtout si, comme le prétendent les Géorgiens, les Russes s'y préparaient depuis longtemps. Alors pourquoi cette initiative de Mikhaïl Saakachvili ? L'a-t-il prise seul ou avec la complicité des États-Unis ?

    Il ne s'agit pas, pour moi, de défendre les Russes, dont la brutalité dans la riposte à toute agression contre leurs intérêts est connue (Afghanistan, Tchétchénie…). Mais d'essayer de comprendre la stratégie et les objectifs du président Saakachvili en provoquant une guerre qui a permis aux Russes de détruire en trois jours le potentiel militaire de la Géorgie. De cela, le président géorgien aura certainement à répondre devant ses électeurs une fois les morts enterrés et les ruines déblayées. Mais quel fut dans cette affaire le rôle du président George W. Bush ?

    J'ai été frappé en regardant la télévision, par l'attitude du président américain à l'annonce des combats en Ossétie et par celle de Vladimir Poutine. Tous les deux assistaient à l'ouverture des Jeux. Le premier ministre russe a pris aussitôt l'avion pour le Caucase sans même passer par Moscou ; le président américain, lui, s'est contenté de quelques déclarations, presque désinvoltes, à partir de Pékin.

    Il faut rappeler que Bush n'a pas cessé, depuis son accession à la présidence, d'œuvrer à l'isolement de la Russie aussi bien sur le plan économique que géographique. Les vraies raisons m'en échappent. Sauf à considérer, comme le font ses conseillers néoconservateurs, qu'en­tre l'Union soviétique d'hier et la Russie d'au­jourd'hui, il n'y a pas de différence. La bataille pour l'hégémonie du monde entre les deux superpuissances n'a pas perdu de son actualité.

    Poutine a cru un moment à l'amitié de Bush et a tenté de lui donner quelques gages de bonne volonté. N'a-t-il pas démantelé les bases militaires russes à Cuba et au Vietnam ? N'a-t-il pas intégré l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) ? Quelle ne fut sa désillusion et sa colère en voyant les États-Unis pendant ce temps installer des bases militaires en Asie centrale, en Géorgie, en Tchéquie et en Pologne ?

    J'en viens à l'Europe. Il s'agit là du deuxième conflit sur son continent, après celui qui a embrasé l'ex-Yougoslavie. C'est donc à elle de le résoudre. C'est bien ainsi que l'a compris Nicolas Sarkozy, en se rendant immédiatement sur le terrain. Mais face à cette confrontation, il faut le dire anachronique, entre la Russie et l'Amérique, que peut l'Europe ? D'abord exister. Comme l'auraient aimé un Stefan Zweig et tant d'autres avec lui. Pour exister, l'Europe peut-elle s'ac­commoder sur son sol de la présence des forces de l'Otan, créée en 1949 à Washington, afin de s'opposer aux visées expansionnistes de l'Union soviétique ? On peut, et c'est mon cas, ne pas être antiaméricain et considérer que l'indépendance de l'Europe ne s'accorde pas avec son appartenance à l'Otan. Leurs intérêts ne sont pas toujours identiques. Rappelons-nous la guerre d'Irak.

    Bref, que veut George W. Bush en Géorgie ? Je crois, pour ma part, que le coup de force en Ossétie de Saakachvili a été préparé avec les conseillers américains et approuvé par Condolezza Rice lors de son dernier séjour à Tbilissi. Ni Bush ni Saakachvili n'ont été surpris par la violence de la riposte russe. Leurs stratégies misaient sur la réplique russe et sur la mobilisation médiatique qu'elle allait provoquer. Même la réunion des dirigeants russophobes - polonais, ukrainien et baltes - du 12 août à Tbilissi a été programmée. Je parie que, dans les jours à venir, «le danger» que représente pour ses petits voisins la force militaire et économique du pays de Gazprom sera fortement utilisé. Ce «danger» justifiera a posteriori l'ex­pansion de la présence américaine dans ces régions. Au détriment de la solidarité et de l'intégrité de l'Europe.

    Vladimir Poutine n'est pas un joueur d'échecs comme tous les dirigeants russes avant lui. C'est un judoka. Le judoka n'a pas besoin d'être le plus fort pour gagner, il doit savoir utiliser la force de son adversaire pour le mettre à terre.

    http://www.lefigaro.fr/debats/2008/08/15/01005-20080815ARTFIG00001-avec-la-georgie-que-veut-l-amerique-en-europe-.php
     


    ____________________________________________________________________________________







    POUR AFFIRMER NOTRE SOLIDARITE...
    AU PEUPLE RUSSE...
    DANS LE COMBAT QU'IL MENE 
    CONTRE L'HEGEMONIE IDEOLOGIQUE AMERICAINE...EUROPEENNE :


    LA RUSSIE REFUSE UN MONDE DOMINE PAR LES SEULS
    ETATS-UNIS


    ..."La Russie "ne peut pas accepter un système mondial où toutes les décisions sont prises par un seul pays, même aussi important que les États-Unis.

    Un tel monde est instable et porteur de menaces de conflits", a déclaré, dimanche 31 août, le président russe Dmitri Medvedev dans une interview à trois chaînes de télévision russes.


    "Le monde doit être multipolaire, un monde unipolaire est inacceptable", a-t-il ajouté.


    À la veille d'un sommet extraordinaire de l'Union européenne sur la crise géorgienne, il n'a pas exclu de prendre des sanctions contre les pays qui lui sont hostiles, même s'il a déclaré ne pas les souhaiter.

    Il a rappelé que sa décision de reconnaître l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud était "irrévocable".

    Medvedev a détaillé les "cinq principes" fondateurs de la politique étrangère russe :

    "primauté" du droit international ;

    "multipolarité" du monde ; désir "d'éviter les conflits et l'isolement" ; "défense de la vie et de la dignité des citoyens russes où qu'ils se trouvent" ; "protection des entrepreneurs à l'étranger"
    et,
    enfin, reconnaissance pour la Russie "de zones de ses intérêts privilégiés".


    vidéo - euronews - interview - DMITRI MEDVEDEV -
    Président RUSSE du peuple Russe :


    ... »L'Union européenne n'a "pas entièrement compris" les motifs de l'offensive russe contre la Géorgie, mais elle a bien réagi en rejetant l'option des sanctions, c'est la réaction de Dmitri Medvedev au lendemain du sommet extraordinaire de l'Union européenne sur la Géorgie...


    Le président russe, actuellement à Sotchi dans sa résidence d'été, a reçu une équipe d'euronews, il répond à nos questions.


    http://www.euronews.net/fr/article/02/09/2008/medvedev-the-eu-did-not-fully-understand-russias-motives-in-georgia/


     


    La chasse aux tigres de Poutine
    http://laplote.over-blog.fr/



    "Je demande à nos très respectables partenaires de prêter attention au fait que ce n'est pas nous qui élargissons les frontières de notre présence militaire en Europe, mais l'OTAN. Ce n'est pas nous qui créons de nouvelles bases militaires, mais l'OTAN. Ce n'est pas nous qui installons de nouveaux missiles intercepteurs, mais l'OTAN", a-t-il souligné.

    Selon M. Medvedev, la Russie n'y a pratiquement pas réagi jusqu'à présent. "Au contraire, nous avons maintenu le dialogue", a-t-il poursuivi. "Puisque la décision d'installer des missiles a été prise, et que le radar sera activé, nous serons amenés à réagir, parce qu'on ne nous a présenté aucun motif raisonnable."

    POUR EN SAVOIR PLUS-LIEN SOURCE :

    http://fr.rian.ru/world/20080903/116501314.html


    ..."TACHKENT (Ouzbékistan), 2 septembre - RIA Novosti. La Russie répondra sans hystérie à la présence de bâtiments de guerre étrangers en mer Noire, a déclaré le premier ministre Vladimir Poutine.

    "Nous réagirons calmement, sans hystérie, mais nous ne manquerons pas de répondre", a-t-il affirmé, interrogé sur la présence de navires de l'OTAN en mer Noire.

    POUR EN SAVOIR PLUS - LIEN SOURCE :


    http://fr.rian.ru/world/20080902/116488298.html


    "Nous devons bien analyser ce que sera la prochaine crise, car il ne fait aucun doute qu'elle se produira un jour", a-t-il fait savoir, ajoutant qu'il pouvait s'agir des relations russo-européennes, des évènements en Ukraine, de tentatives d'éliminer des sites nucléaires iraniens où de détrôner Hugo Chavez, le président vénézuélien...."

    POUR EN SAVOIR PLUS- LIEN SOURCE :

    http://fr.rian.ru/world/20080902/116487398.html

    http://hadria.riviere.over-blog.com/article-22493587.html



     
    http://www.politique.com/ressources/dessins/vintage/selection-mariali-1.htm


    _________________________________________________________________________________


    L'actualité en France





http://blogsperso.orange.fr/web/jsp/blog.jsp?userID=626786

________________________________________________________________________________________


Une curiosité : BHL et Glucksmann réunis,
l'actualité vue par eux, 
un sommet de mauvaise foi !


Extrait :
l’Europe telle qu’elle s’est construite contre le rideau de fer, contre les fascismes d’antan et d’aujourd’hui, contre ses propres guerres coloniales, l’Europe qui a fêté la chute du Mur et salué les révolutions de velours, se retrouve au bord du coma. 1945-2008… Verra-t-on la fin de notre brève histoire commune se sceller dans les olympiades de l’horreur au Caucase ?

Hé, hé, ces deux-là veulent l'Europe dominée par les USA ! Tiens donc ! Vous remarquerez que cet article sort sur Libération, et celui de Marek Halter, sur le Figaro ! Le monde renversé ! (Eva)

http://www.liberation.fr/rebonds/345021.FR.php?rss=true&xtor=RSS-479

_______________________________________________________________________________________


http://www.politique.com/images/dessins/vintage/20060301-bush-messie-gf.gif

(1) Alerte ! Renaissance de l'antisémitisme en Ukraine !
Bush a-t-il soutenu des néo-nazis ? !
Révisionnisme !
A savoir, pour dénoncer :
http://ukraines.fr/spip.php?article1

Ukraine : Pétlioura, responsable de pogroms antisémites, honoré par la "révolution orange"
Symon Pétlioura, grand massacreur de Juifs, aura sa statue à Kiev

Développement, sous couvert de la « révolution orange »« » financée par les USA, d’une vague de racisme antirusse et antisémite en Ukraine.
Les dernières élections ont montré l’effondrement de la popularité des "oranges" qui cherchent maintenant à se partager le gâteau ukrainien dans une coalition incertaine.
http://ukraines.fr/spip.php?article3


UkraineS.fr : l’édito.

Alerte !
L’Ukraine au centre
des crises à venir
...

De la crise du gaz à la résurgence du nazisme :
La main cachée de
Bush.

La peste orange

vendredi 14 juillet 2006, par
claude rainaudi (ukraine s.fr)

L’Ukraine présente, aujourd’hui, un vrai risque d’éclatement.

Le premier effet géopolitique d’un tel éclatement serait la coupure du gaz en direction de l’Europe, gaz vital pour l’industrie de plusieurs pays. Le second serait, on peut le craindre, un ralentissement de l’intégration économique entre la Russie et l’Union européenne.

George W Bush, George Soros, la CIA et un lot d’autres crapules s’en sont aperçus et ont financé la "Peste orange", médiatiquement rebaptisée "Révolution".

Aujourd’hui, les Ukrainiens commencent à prendre conscience de l’escroquerie dont ils ont été victimes

Nul ne sait, à ce jour, si les choses vont se calmer, si on va vers une crise grave, ni même si la situation pourrait se détériorer jusqu’à un affrontement généralisé que seuls les USA peuvent vraiment souhaiter.

Tout cela se passe dans le plus total silence médiatique.

La résurgence du nazisme et de l’antisémitisme passent, elles aussi, inaperçues.

L’Ukraine est le nouveau centre des crises.




Passage du gaz vers l’Europe, porte sur la
Mer Noire, verrou de la Mer d’Azov, contiguë au Danube, irriguée par le Dniepr, dotée d’une base industrielle importante, peuplée de 50 millions d’habitants, l’Ukraine, dont Kiev, la capitale était la troisième ville de l’Union soviétique dispose d’un potentiel géopolitique à prendre au sérieux.

Divisée entre un Est plutôt agricole, surtout influencé par les invasions polonaises, lithuanienne, hongroise et nazie et un Ouest industrialisé, comprenant la Crimée de vieille tradition russe et principal berceau de la Résistance aux forces hitlériennes, l’Ukraine comporte un vrai risque d’éclatement.

Le premier effet géopolitique d’un tel éclatement serait la coupure du gaz en direction de l’Europe, gaz vital pour l’industrie de plusieurs pays. Le second serait, on peut le craindre, un ralentissement de l’intégration économique entre la Russie et l’Union européenne.

Aujourd’hui, les Ukrainiens commencent à prendre conscience de l’escroquerie dont ils ont été victimes, le débarquement illégal de troupes US en mission spéciale ayant ouvert les yeux à certains. Ces troupes ont dû rembarquer face aux manifestations populaires.

Depuis quelques jours, la Rada suprême (le Parlement) a vu sa majorité basculer du camp des pro-US à celui des pro-ukrainiens. Les nervis de George Bush et de Soros ne l’entendent pas de cette oreille : des bagarres et des émeutes sont organisées dans l’enceinte de la Rada et à ses alentours mais, cette fois, les Ukrainiens, eux aussi, se mobilisent, pour défendre leur parlement dont Ioulia Timochenko demande la dissolution en appellant des hooligans à moto dirigés par son beau fils à la recousse.

Nul ne sait, à ce jour, si les choses vont se calmer, si on va vers une crise grave, ni même si la situation pourrait se détériorer jusqu’à un affrontement généralisé que seuls les USA peuvent vraiment souhaiter.

Tout cela se passe dans le plus total silence médiatique.

La résurgence du nazisme et de l’antisémitisme passent, elles aussi, inaperçues.

Pourtant :

- on va ériger une statue au pogromiste Pétlioura ;

- on parle de verser des pensions de guerre aux anciens SS ;

- une université privée organise des colloques sur le thème "expulser les Juifs d’Ukraine"...

Il est temps, il est vraiment temps, de briser l’étouffoir médiatique qui s’abat sur l’Ukraine. D’où l’idée de ce site.

Tous liens, syndications, idées, aide en temps de travail... sont les bienvenus. La petite équipe de http://ukraines.fr est bénévole et ne suffit pas à la tâche.

Fichiers de
syndication :

- http://www.ukraines.fr/spip.php?pag... pour les articles ;

- http://www.ukraines.fr/spip.php?pag... pour les brèves.

http://ukraines.fr/spip.php?article8#forum257


Ukraine : Effondrement de la coalition au pouvoir
http://www.marcfievet.com/article-22477024.html

______________________________________________________________________________________


L'Iran aurait acheté des armes à Israël ! Vrai, ou intox ,

Info ? Intox ? La presse israélienne vient de l’annoncer avec beaucoup d’emphase : une firme israélienne aurait fourni dernièrement des systèmes de sécurité à l’Iran. Même si cette information semble annoncée par les meilleurs organes de presse israéliens , elle doit quand même être doublement vérifiée (..)
http://www.juif.org/go-news-64647.php

La morale juive, c'est quoi?
D'après les Juifs, on doit s'en prendre aussi aux civils. Il y a des guerres faites entre armées et parfois toute une population soutient la guerre en participant très activement à l'action (..)
http://www.juif.org/go-news-64659.phphttp://www.juif.org/go-news-64659.php

Kibboutz : En Israël, les villages collectivistes sont en voie de privatisation.
http://www.juif.org/societe-israel/64652,mon-kibboutz-se-privatise-sde-nehemia-acheve-la-liquidation-de-68.php

Armada humanitaire ????

M. Poutine a répondu laconiquement: "S'il s'agit de l'aide humanitaire à l'une des parties en conflit, il est clair qu'il faut d'abord l'octroyer à la victime de l'agression c'est-dire à l'Ossétie du Sud".
"En l'ocurrence, on ne comprend pas très bien ce que font les bateaux américains près de la côte géorgienne", a-t-il poursuivi.
"Pourquoi faut-il amener de l'aide humanitaire à bord de bateaux militaires armés de systèmes de missiles ultramodernes ?", s'est-il interrogé.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20080902.OBS9749/poutine__
moscou_va_repondre_a_la_presence_de_lotan_en_m.
html
 


Le couloir eurasien: Géopolitique des pipelines et la nouvelle guerre froide
La crise actuelle dans le Caucase est étroitement liée au contrôle stratégique des oléoducs de ressources énergétiques et les couloirs de transport.  Il est évident que l'attaque géorgienne du 7 août dernier en Ossétie du Sud avait été soigneusement planifiée.  Des consultations de haut niveau ont été tenues avec les États-Unis et l'OTAN dans les mois qui ont précédé les attaques.  Les attaques contre l'Ossétie du Sud sont survenues une semaine après que les États-Unis et la Géorgie aient terminé leurs imposants exercices militaires
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10025 


Pour un vote transparent - le vote électronique....

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-22496281.html

Sarkozy et Bush contre leurs populations ?
Plus
de 600 centres d'internement de civils laissés vides et construits aux USA par les gouvernements successifs ces 12 dernières années, des milliers de wagons de prisonniers... L'élite US se prépare t'elle a mettre en oeuvre l'esclavage du peuple US selon un plan bien ficelé que N. Sarkozy suivrait en Europe à travers les centres de détention ? Allons-nous basculer dans un Etat fasciste au niveau planétaire à travers le nouvel "Ordre" ou "Gouvernement" mondial que nos gouvernants appellent de leurs voeux ? Le choc des civilisations pourrait bien être celui qu'ils prévoient de nous faire subir, et non l'affrontement Occident-Musulmans qui est là pour faire diversion...
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-22469617.html

Sarkozy homme d'Etat de l'année pour une fondation proreligieuse américaine
http://www.marianne2.fr/Sarkozy-homme-d-Etat-de-l-annee-pour-une-fondation-proreligieuse-americaine_a90841.html

Georgie : L'UE jugée trop clémente
Mais son initiative peut-elle être qualifiée, pour autant, d’agression constituant une violation du droit international (d’aucuns observent en effet qu’elle intervenait en Ossétie du Sud donc encore, de jure, à l’intérieur de ses frontières).
C’est oublier qu’elle était liée par l’accord russo-géorgien de 1992, qu’elle a violé de façon consciente et organisée, accord qui l’obligeait, faut-il le répéter, à trouver une solution politique à l’irrédentisme ossète et à garantir la paix, alors que la Russie, de son côté, a respecté tous ses engagements, y compris, ceux de fermer dans les délais fixés, ses point d’appui militaires, séquelles de l’ère soviétique.
 La Géorgie est donc  l’agresseur, un agresseur qui a prémédité de longue date et manigancé avec beaucoup de duplicité et de mauvaise foi son agression. Il y a bien agression de sa part, agression délibérée
.
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-22467171.html

Guerre Iran proche ?
D'après un journal hollandais, les services secrets des Pays-Bas auraient suspendu toute opération d'espionnage en Iran en raison d'une attaque américaine imminente. Depuis des mois, les Etats-Unis et Israël prévoient d'effectuer une attaque aérienne contre les équipements nucléaires de l'Iran. Samedi, un commandant militaire iranien a averti que toute attaque sur l'Iran pourrait être à l'origine d'une troisième guerre mondiale.01/09/08 - VIDEO
http://www.juif.org/video/3801,attaque-imminente-sur-l-iran-selon-un-quotidien-hollandais.php

Le livre noir de la judéophobie
Un entretien avec Pierre-André Taguieff paru dans le mensuel Information juive, septembre 2008 (propos recueillis par Victor Malka, revus par P.-A. T.).
http://www.juif.org/go-news-64725.php

La chute d'un dictateur au Pakistan. Situation
http://www.marcfievet.com/article-22498552.html

Qu'est-ce que les lIluminati ?
http://www.conspirovniscience.com/illumi.php
 

Recrudescence des violences des colons contre les Palestiniens
http://www.marcfievet.com/article-22476837.html

Pillages et génocides blancs en Chine
http://www.marcfievet.com/article-22439948.html

Suppression de Ce soir ou jamais sur FR3 ? La fin de la dernière émission de débats ?
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-22469809.html

Les médias sont les ennemis des peuples
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-22263435.html

Juifs, chrétiens, musulmans : Bâtir ensemble la terre promise
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-22483635.html

Israël Projetait Une Opération
Sous Faux Pavillon
Contre l'Iran
A Partir De La Georgie

Sous l'intitulé « Israël et l'attaque contre Téhéran », un journaliste d'investigation américain, Brian Harring, révèle un plan d'attaque israélien de l'Iran à partir du territoire georgien.
http://www.planetenonviolence.org/Israel-Projetait-Une-Operation-Sous-Faux-Pavillon-Contre-l-Iran-A-Partir-De-La-Georgie_a1665.html?PHPSESSID=986b9f4f62c5815b2db5f67dc0d94b15


ABONNEZ-VOUS  A  MON  BLOG
c'est gratuit (voir présentation du blog),
et recommandez-le autour de vous !


C O M M E N T A I R E S : I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article

commentaires

eva 09/09/2008 16:31

Merci pour ton intervention, je vais faire un spécial Afghanistan Bien à toi Eva

rachid 09/09/2008 08:36


Si on l'avait écouté!
Le 8 Octobre 1998.
Message au peuple des Etats-Unis d'Amérique :
" Au nom de Dieu, Je vous envoie ce message aujourd'hui au nom de l'amour pour la liberté et la paix du peuple d'Afghanistan, au nom des Moudjahidine combattants de la liberté qui ont résisté et battu le communisme soviétique, des hommes et des femmes qui résistent toujours à l'oppression et à l'hégémonie étrangère, et au nom de plus d'un million et demi de martyrs afghans qui ont sacrifié leurs vies pour soutenir quelques unes des valeurs et idéaux communs à bien des Américains et des Afghans. Nous sommes à un moment crucial et unique de l'histoire de l'Afghanistan et du monde, un moment où l'Afghanistan traverse encore un autre seuil et connaît une nouvelle période de lutte et de résistance pour assurer sa survie en tant que nation libre et Etat indépendant.J'ai passé ces vingt dernières années, la plupart de ma vie d'adolescent et d'adulte, aux côtés de mes compatriotes, au service de la nation afghane, à mener une dure bataille pour préserver notre liberté, notre indépendance, notre droit à l'auto-détermination et à la dignité. Les Afghans ont combattu pour Dieu et leur pays, seuls parfois, avec l'aide de la communauté internationale à d'autres moments. Contre toute attente, nous, le monde libre et les Afghans, avons arrêté et contrecarré l'expansionnisme soviétique il y a de cela dix ans. Mais les habitants attaqués de mon pays n'ont pu savourer les fruits de la victoire. Au lieu de cela, ils furent jetés dans un tourbillon d'intrigues étrangères, de supercheries gigantesques, et de querelles intestines. Notre pays et notre noble peuple furent brutalisés et victimes d'une avidité qui n'avait pas lieu d'être, d'intentions hégémoniques et de l'ignorance. Nous, Afghans, avons aussi fait des erreurs. Nos défauts sont des conséquences de notre innocence politique, de notre inexpérience, notre vulnérabilité, des représailles, des querelles et d'hommes bouffis d'orgueil. Mais cela ne justifie en aucune façon ce que certains de nos prétendus alliés de la guerre froide ont fait pour saper cette juste victoire et déclencher leurs plans diaboliques de destruction et d'assujettissement de l'Afghanistan.Aujourd'hui, le monde voit et perçoit clairement les résultats de méfaits aussi inconsidérés. Le Sud de l'Asie Centrale est plongée dans les troubles, et des pays sont au bord de la guerre. La production illégale de la drogue, les activités et les organisations terroristes y sont en hausse. Des massacres de masses à motivation ethnique ou religieuse, des déplacements forcés de populations ont lieu, et les droits de l'homme et de la femme les plus élémentaires sont violés sans vergogne. Le pays a été graduellement occupé par des fanatiques, des extrémistes, des terroristes, des mercenaires, des mafias de la drogue, et des assassins professionnels. Une faction, les Talibans, qui ne représente en aucune manière l'Islam, l'Afghanistan ou notre héritage culturel vieux de plusieurs siècles, a exacerbé cette situation explosive. Ils refusent obstinément de parler ou d'obtenir un compromis avec la moindre autre partie afghane.Malheureusement, cette sombre réalisation n'aurait pu se matérialiser sans l'aide et l'implication directe de cercles gouvernementaux et non-gouvernementaux influents au Pakistan. En dehors de l'aide logistique, du fuel et des armes reçues du Pakistan, nos services de renseignement indiquent que plus de 28 000 citoyens Pakistanais, incluant du personnel paramilitaire et des conseillers militaires sont parties prenantes dans l'occupation des Talibans dans plusieurs régions d'Afghanistan. Actuellement, nous tenons dans nos camps de prisonniers de guerre plus de 500 citoyens pakistanais incluant du personnel militaire. Trois problèmes majeurs - le terrorisme, la drogue et la question des droits de l'homme - ont leur origine dans les zones tenues par les Talibans, mais furent engendrés à l'instigation du Pakistan, formant ainsi imbriqués les angles d'un triangle funeste. Pour beaucoup d'Afghans de toutes ethnie ou religion, l'Afghanistan est un pays à nouveau occupé, pour la deuxième fois en dix ans.Laissez-moi corriger un certain nombre d'affirmations fallacieuses propagées par les commanditaires des Talibans et leurs lobbies à travers le monde. Dans le court et le long terme cette situation ne profitera à personne, même en cas de contrôle total par les Talibans. Il n'en résultera pas la stabilité, la paix et la prospérité de la région. Le peuple d'Afghanistan n'acceptera pas un régime si répressif. Les pays de la région ne se sentiront jamais en sécurité. La résistance ne cessera pas en Afghanistan. Elle prendra au contraire une nouvelle dimension nationale, englobant les Afghans de toutes les ethnies et de toutes les strates sociales.Le but est clair. Les Afghans veulent regagner leur droit à l'autodétermination au moyen d'un processus démocratique ou traditionnel acceptable pour notre peuple. Aucun groupe, aucune faction, ni aucun individu n'ont le droit de dicter ou d'imposer leur volonté par la force ou la procuration sur les autres. Mais, d'abord, les obstacles doivent être repoussés, la guerre doit cesser, une paix juste doit être établie ainsi qu'une administration de transition visant à former un gouvernement représentatif.Nous voulons tendre vers ce noble but. Nous considérons comme de notre devoir de défendre l'humanité contre le fléau de l'intolérance, de la violence et du fanatisme. Mais la communauté internationale et les démocraties du monde ne devraient pas perdre un temps qui est précieux, et devraient jouer leur rôle critique pour aider de toutes les manières possibles le valeureux peuple d'Afghanistan à venir à bout des obstacles qui existent sur le chemin de la liberté, de la paix, de la stabilité et de la prospérité.Une pression effective devrait être exercée sur les pays qui se dressent contre les aspirations du peuple d'Afghanistan. Je vous convie instamment à engager des discussions constructives et substantielles avec nos représentants et tous les Afghans qui peuvent et veulent s'entendre dans un large consensus en faveur de la paix et de la liberté pour l'Afghanistan.Avec l'assurance de tout mon respect et mes meilleurs voeux pour le gouvernement et le peuple des Etats-Unis ".Ahmad Shah Massoud. Ministre de la Défense, Etat Islamique d'Afghanistan.

eva 06/09/2008 03:41

Tu oublies la G-B , les pires destabilisateurs de la planète ! Bien à toi Eva

morsli 05/09/2008 22:41

Tout ceci est très touffu, très documenté, nous sommes en présence d'une hydre qui fonctionne la main dans la main avec une presse carpette et collabo et de la désinformation tous azimuths :Israel et les usa sont le chancre du monde!

eva 05/09/2008 02:36

Merci beaucoup, ami poète. Oui, c'est beaucoup de travail, merci de l'avoir compris. Je ne sais pas combien de temps cet espace de LIBERTE durera !Bien à toi eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages