29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 05:45
http://www.poupees-russe.com/


Mes amis,

Juste quelques lignes pour introduire des textes qui vous permettront de vous faire une opinion sur la situation.

Vous devez savoir que je viens de lire un post d' Hadria Riviere, elle cite, comme moi voici quelques jours, l'excellent article de Michel Collon, "
Quand, pourquoi et comment l'Otan a commencé à s'intéresser à la Géorgie", mais en
l'introduisant par la partie que je vous présente maintenant. En effet, comme Hadria, j'espère en la Russie. La Russie inspirée, pas celle d'Eltsine, mais celle qui a bouté dehors les armées napoléonienne et nazie ! Ne cédons pas à la propagande hystérique des médias contre cet Etat. Réjouissons-nous : La Russie est de retour, et c'est tant mieux. La Grande Russie, l'éternelle, qui nous donnera des leçons de liberté. La vraie. Celle d'un peuple qui ne se laisse pas dominer, impressionner, et surtout pas écraser. Et qui ne s'agenouille pas devant la Pensée Unique conformiste, prédatrice, égoïste, bornée.

La Russie est en marche vers son destin. Elle tient tête, alors que nous nous couchons, nous Européens, et de façon ridicule, caricaturale, devant la Bête qui sévit sur la planète et la désorganise. Jusqu'au mimétisme le plus grotesque, via des médias ayant complètement perdu la tête, tordant complètement la réalité. Encore à l'instant, FR2 nous montre une Georgie dévastée par la Russie, en ruines, avec par exemple cet interview d'un habitant : "La Russie nous a bombardés, elle a volé, tué..."  Et la Georgie en Ossétie ??? Chut !

Soyons vigilants, amis lecteurs. Ne cédons pas aux sirènes trompeuses. L'Amérique n'est pas notre amie, elle cherche seulement son  intérêt, quel que soit le prix payé par les peuples. Orgueilleuse Amérique ! Et elle se dit chrétienne ? Le plus grave péché n'est-il pas l'orgueil ?

La Russie agit avec sagesse, mesure, pragmatisme. Unissons nos destins, au lieu de la considérer, de façon absurde, comme notre ennemie. Elle demande quoi ? Qu'on  lui accorde pour ses deux Etats russophones ce que le Kosovo a obtenu, et ce qu'on voudrait réaliser au Tibet. Le deux poids deux mesures, ça suffit ! L'Occident ne peut continuer impunément à tout se permettre. Il y a désormais une limite : La Russie !

Mes amis, je compte sur vous pour regarder autrement la Russie. Nous avons besoin d'elle pour un monde plus équilibré et, partant, pour la paix.

La Russie est de retour, elle n'a pas fini de nous étonner. 

Bien à vous, Eva

TAGS : Russie, Amérique, Napoléon, nazis, guerre, liberté, Hadria Riviere, Michel Collon.



La "grande guerre patriotique" est le nom que Staline donna au conflit opposant l'Allemagne nazie à l'URSS. Nécessitant un sacrifice énorme pour les populations, le pays fut celui qui versa le plus de sang pour obtenir la victoire de 1945. Afin de mobiliser les effectifs de l'Armée rouge saignée à blanc par les premières batailles contre la Wehrmacht, la propagande soviétique en appelle au patriotisme et à la défense de la nation face à l'ennemi en nommant ainsi la guerre. Photo prise le 7 novembre 1941 du défilé célébrant la Révolution russe. Les fantassins partaient au front directement après leur passage sur la place Rouge.
La "grande guerre patriotique" est le nom que Staline donna au conflit opposant l'Allemagne nazie à l'URSS. Nécessitant un sacrifice énorme pour les populations, le pays fut celui qui versa le plus de sang pour obtenir la victoire de 1945. Afin de mobiliser les effectifs de l'Armée rouge saignée à blanc par les premières batailles contre la Wehrmacht, la propagande soviétique en appelle au patriotisme et à la défense de la nation face à l'ennemi en nommant ainsi la guerre.
Photo prise le 7 novembre 1941 du défilé célébrant la Révolution russe. Les fantassins partaient au front directement après leur passage sur la place Rouge.

Wikipedia.org


P
euple RUSSE, sois nationaliste jusqu'au bout et ainsi que tu as su  le faire avec les Dictateurs,  qui ont eu la prétention de vouloir t'asservir et pour ne citer que le dernier : HITLER...

JETTE..HORS de tes frontières ces manants NECROPHILES OCCIDENTAUX...et leurs complices, tes anciens valets,

Utilise pour ce faire tes armes et tous les moyens à ta disposition;
si, la diplomatie ne suffit pas, à leur  faire entendre raison !!!!

Mais surtout...,MAINTIENS-LES  dehors... MONTRE-LEUR ce qu'est l'HONNEUR  et la FORCE Russes.

Fais-leur une démonstration de ta puissance, de ta  force;  c'est le seul langage qu'ils -Les GOUVERNANTS OCCIDENTAUX NECROPHILES et leurs zélés serviteurs ex-valets du bloc de l'Est- comprennent !!

De nombreux peuples - d'Europe, d'Asie, d'Arabie, du Maghreb etc... se sont soumis, se sont couchés devant la SANGSUE Américaine; décervelés, abrutis par de nombreuses années de propagande.

Propagande Néolibérale - ULTRALIBERALE, dés qu'il s'agit de voler, spolier les peuples des richesses de leur pays - mais CONSERVATRICE/INTEGRISTE RELIGIEUSE - dés qu'il s'agit de la liberté des peuples à disposer d'eux-mêmes en profitant pleinement et sans entrave des richesses de leur terre - a réussie pleinement ce que même STALINE, le spécialiste es goulag et exécutions,  n'avait pas réussi à obtenir de toi, peuple RUSSE !! (..)

Washington prétend s'installer là pour mettre fin aux haines ethniques et nationales.

Pourtant, les grandes puissances n'ont jamais hésité à exciter les pires extrémistes
pour prendre le contrôle de l'ex-Yougoslavie.


Et Zbigniew Brzezinski a
reconnu -voir page 126- avoir financé de tels extrémistes pour faire éclater l'URSS. (..)

http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-08-25%2017:14:40&log=articles
Panorama du quai du Kremlin avec la silhouette de la cathédrale du Christ Sauveur (à gauche). Panorama du quai du Kremlin avec la silhouette de la cathédrale du Christ Sauveur (à gauche).  Wikipedia.org.

 

Ce curieux besoin de s’inventer des ennemis,
parce que le système libéral est en faillite
 

Menace Les diplomaties occidentales, avec leurs cris de vierges effarouchées, n’auront fait que précipiter l’inéluctable issue de la crise géorgienne. Très logiquement, la Russie a reconnu hier l’indépendance des provinces sécessionnistes d’Ossétie du sud et d’Abkahzie. En dépit de toute rationalité comme de ses propres intérêts, la communauté internationale s’insurge depuis contre « cet acte irresponsable qui bafoue le sacro-saint principe d’intégrité territoriale », relayé en cela par un appareil de presse hystérique qui n’hésite plus à présenter la Russie comme la nouvelle grande menace géopolitique de ce siècle.

L’affaire géorgienne n’est pourtant qu’une réplique light du Kossovo où il est bien difficile de reprocher grand chose à la Russie. Contrairement au Kossovo, les provinces étaient déjà, de fait, indépendantes depuis une quinzaine d’années. Contrairement à l’OTAN en 1999, la Russie n’a pas inventé de toute pièce une menace contre les populations civiles pour intervenir. Elle n’a pas provoqué de nettoyage ethnique ni bombardé la capitale de l’ennemi, ni même destitué le responsable de l’agression. La Géorgie est toujours un état souverain. Saakachvili est toujours au pouvoir. Le pays n’est pas occupé militairement. Et les territoires séparatistes ne sont pas moins géorgiens aujourd’hui qu’ils ne l’étaient hier.

La Russie n’a même pas renié sa parole. Sa position sur cette affaire a toujours été d’une extrême clarté et d’une parfaire constance. En Mai dernier j’indiquais déjà que « Le message de la Russie à l'égard de ses voisins est très clair. L'adhésion à l'alliance atlantique ne pourra s'envisager qu'au prix d'un éclatement de ces pays. La Géorgie devra faire son deuil de l'Abkhazie et de l'Ossetie du sud ». Et au moment de la négociation du plan de paix par Sarkozy je n’avais pas manqué de souligner que « Quand Sarkozy insistait sur la souveraineté de la Géorgie, Medvedev en appelait à l’auto-détermination des républiques séparatistes, faisant explicitement référence au précédent du Kossovo »

Instant20080812000000418x281022 En renonçant à intégrer le principe d’intégrité territoriale dans les 6 points du plan de paix, la France a de fait accepté l’indépendance des régions séparatistes. Medevev a beau jeu d’affirmer aujourd'hui qu’il a respecté les principes du plan de paix négocié par Sarkozy.

Les commentateurs évoquent le risque de contagion. Ce risque est un pur fantasme. Il n’y a qu’un cas similaire dans toute l’ancienne URSS de région autonome ouvertement pro-russe, c’est le cas de la Transnistrie aux frontières de la Moldavie. Mais le président Moldave ne sera jamais assez fou pour lancer ses chars à la reconquête de ce territoire perdu depuis 15 ans ! 

Article_cpshir21210208214032photo0 L’Ukraine avec le cas de la Crimée : il n’y a pas ici d’autonomie que le pouvoir central pourrait chercher à reconquérir par la force. Et d’ailleurs, le rapport de forces en Ukraine a bien changé depuis la révolution orange. Le président Youchenko, ami personnel de Saakachvili et aussi américanophile que lui, est totalement marginalisé. La premier ministre, l'ancienne égérie de la révolution, Yulia Timochenko s’est montré beaucoup plus prudente dans cette affaire, au point de s’être fait accuser de haute trahison.

Il y a fort à parier que cette affaire aura mis un terme définitif au tropisme occidental de l’Ukraine. Les Ukrainiens, tout autant que les Russes, sont nostalgiques de la grandeur passée de l’Union soviétique. Il suffit que la Russie retrouve son rang et elle retrouvera sa force d’attraction à l’égard de ses voisins, d’autant plus sûrement dans le même temps l’Europe s’enfoncera dans la récession.

En réalité, malgré les menaces réciproques et les propos martiaux des dirigeants, la situation de crispation actuelle satisfait tout le monde.

080819_medved Le Kremlin a pu montrer à l’opinion publique mondiale qu’il était capable de tenir tête, avec une détermination impressionnante, aux pressions de ceux qui n’ont eu de cesse que de l’humilier et de l’affaiblir depuis quinze ans. En agissant de manière aussi unilatérale que les américains, la Russie s’est hissée à leur niveau, retrouvant ainsi son rang perdu de superpuissance.

De leur coté, les occidentaux ont également atteint leur objectif : s’inventer un nouvel ennemi pour recréer de toute pièce un manichéisme rassurant opposant des gentils et des méchants. Car aujourd’hui la nervosité est essentiellement de leur coté.

En Europe, l’occident s’évertue à restaurer un climat de guerre froide avec la Russie.

Au moyen orient il s’amuse à livrer des guerres de nature coloniale sous prétexte de lutter contre le terrorisme et pour la défense de la démocratie et les droits de l’homme.

L’occident est confronté à une crise profonde qui le laisse désemparé. Son système économique produit toujours plus d’inégalités, sans plus créer de richesses. Le niveau de vie se dégrade. La crise systémique menace, sans que quiconque puisse l’éviter faute d'être en mesure d'imaginer des solutions alternatives. L’Horizon est bouché et le déclin est inexorable.

C’est pourquoi l’occident panique. Les gouvernants cherchent par-dessus tout à éviter le tête à tête avec leur opinion publique, qui pourrait les conduire devant le tribunal de l’histoire. Pour cela, rien de mieux que de s’inventer des ennemis et de livrer des guerres. Plus symboliques d’ailleurs que militaires car l’ouest n’a plus les moyens de ses ambitions, et plus guère de moyens de pressions sur ses nouveaux ennemis. La mondialisation qu’il a mis en place pour ses multinationales, fonctionne désormais au bénéfice exclusif des pays esclavagistes à bas coûts de main d’œuvre et des exportateurs d’hydrocarbures. Aujourd’hui c’est eux qui ont l’argent. L’occident n’a plus que des dettes et des besoins non satisfaits.

Taliban7_4 Puisque la guerre économique est perdue et qu’elle fera des dégâts que l’on fera tout pour cacher, il faut réinvestir le terrain des valeurs, le seul qui puisse encore accréditer l’idée de la supériorité intrinsèque de l’occident. Le clash des civilisations, voilà la solution pour demeurer, dans l’esprit de tous, le camp du progrès, de la liberté, des droits de l’homme et de la démocratie.

Medevdev n’y trompe pas lorsqu’il appelle les américains à s’occuper d’avantage de leur économie et moins de politique internationale « parce que l’économie américaine est au cœur de très nombreux problèmes »

En attendant, la figure de l’odieux taliban, terroriste international et barbare sanguinaire, comme celui de l’ours russe, mal élevé, imprévisible et brutal sont deux bénédictions pour les dirigeants occidentaux.

Malakine

http://horizons.typepad.fr/accueil/2008/08/ce-curieux-beso.html#more

__________________________________________________________________________________________
 


Bernard Kouchner n’a pas ménagé ses mots à l’égard de la Russie, fustigeant son attitude hors la loi internationale, déplorant la reconnaissance de l’indépendance des deux régions séparatistes incluses dans le territoire géorgien, mais auxquelles l’ONU reconnaissait un statut d’autonomie, accusant même les Russes de préparer une purification ethnique. Quelle mouche a donc piqué Kouchner pour qu’il fasse preuve d’un zèle si appuyé que même les Américains s’en étonnent ? A lire la presse officielle (Le Figaro, Le Monde, Libération) puis quelques analyses sur le net, il paraît que la Russie, à l’occasion de cette drôle de guerre en Géorgie, montre ses crocs, son visage de guerre froide et change la donne géopolitique du monde. Les historiens savent y faire pour façonner des interprétations. BHL, autoproclamé reporter officiel en Géorgie,  dont le témoignage a été mis [...]
 
 

Le président géorgien a rendu, malgré lui, un grand service à la Russie 13/08/2008 Par Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française. La guerre russo-géorgienne qui marquera l’été 2008 est certes un conflit traditionnel entre deux États autour d’un enjeu apparemment clair, le sort de l’Ossétie du Sud, mais elle découle, avant tout, de la volonté impitoyable des deux parties de remettre en cause les équilibres géopolitiques existants depuis près de vingt ans. Pour comprendre l’événement, et ce qui pèsera sur les efforts de pacification, il n’est pas inutile d’en revenir aux origines - ou au prétexte - de la guerre. En investissant l’Ossétie du Sud, le président Saakachvili a revendiqué son droit à rétablir l’intégrité territoriale de son pays. Or celle-ci avait, dès 1990, volé en éclats. Les peuples minoritaires - ossètes, abkhazes, adjars, etc. - avaient reçu en 1922 de Lénine et Staline, soucieux de briser le sentiment national géorgien, un statut d’autonomie culturel et administratif au sein de la République. Ce statut n’était pas une simple fiction et il leur a permis de( [...])
 

L’accusation est d’une gravité extrême.  Vladimir Poutine soupçonne les Etats-Unis d’avoir incité la Géorgie à déclencher les hostilités en Ossétie du Sud, d’avoir délibérément provoqué la crise géorgienne. L’un des dirigeants politiques les plus puissants du monde dénonce donc publiquement ce qu’il considère être un complot américain. Un complot ourdi, selon l’ancien agent du KGB, dans le but de faire gagner l’un des candidats à la Maison Blanche.   Après les sorties déjà musclées de son président, Dimitri Medvedev, qui a notamment déclaré ne pas craindre une nouvelle guerre froide, le Premier ministre russe a lancé, jeudi 28 août, un monumental pavé dans la mare. Il a, ni plus ni moins, accusé Washington d’avoir provoqué la guerre en Ossétie du Sud. Et devinez pourquoi : pour favoriser l’un des candidats à la Maison Blanche ! "Le camp américain a en fait armé et entraîné l’armée géorgienne"..

Hubert Védrine,

Ancien ministre des Affaires étrangères.

Les Etats-Unis et leurs alliés européens se sont montrés, selon lui, trop arrogants vis-à-vis des Russes : la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo, la relance du bouclier anti-missiles (suite à la sortie du traité ABM), et l’élargissement menaçant de l’Otan mené par les Américains, sont autant d’imprudences qui expliquent le coup de force actuel des Russes.

Dans cette crise, Hubert Védrine condamne l’administration Bush et le président géorgien, le premier, rappelle-t-il, à avoir attaqué. Il tient là un discours proche de : Dominique de Villepin. Beaucoup plus éloigné de celui de Bernard Kouchner, dont il condamne implicitement la "provocation".

L’excitation de Bernard Kouchner, affirmant que Moscou pourrait avoir, après l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie en Géorgie, "d’autres objectifs" dont "la Crimée, l’Ukraine, la Moldavie", lui avait valu, jeudi 28 août, une réaction acide de la part de son homologue russe, Sergueï Lavrov, qui avait raillé son "imagination maladive".

 
 
C'étaient 4 extraits du blog de marcfievet.com,  29.8.8
 

_________________________________________________________________________________________

http://vladimir-poutine.activblog.com/article-250615.html

 

http://vladimir-poutine.activblog.com/


                                                          

Quand Poutine répond à CNN
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/quand-poutine-repond-a-cnn_557683.html

Certains pays arment la Géorgie sous le couvert de l'aide humanitaire (MEDVEDEV)
http://chiron.over-blog.org/article-22564273.html 

 
KIEV, 22 août - RIA Novosti. L'Ukraine ne doit pas devenir l'otage des intérêts des Etats-Unis dans leur confrontation avec la Russie, a déclaré vendredi devant les journalistes à Kiev le leader du Parti des régions (opposition), Viktor Ianoukovitch.

"Nous devons penser à notre propre sécurité et à nos intérêts nationaux", a indiqué M. Ianoukovitch.

Et d'ajouter que le président ukrainien Viktor Iouchtchenko n'avait pas le droit de soutenir de son propre chef la Géorgie en conflit avec l'Ossétie du Sud

Dans mon blog
http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/,
parmi les derners
articles :


- Ici, c'est une réponse pour que politique et religion s'entr'aident pour bâtir un monde plus humain et plus juste. Non pas un lien politique-religion pervers, ambigu, dangereux, mais un lien où les deux se prolongent  harmonieusement. 

- L'ancien pilote, militant pacifiste
et fondateur de la radio "Voix de la Paix",

est mort mercredi à Tel Aviv, à l'âge
de 81 ans.



Sur mon blog désinformation, les derniers posts :

  • Selon que vous serez B.H. Lévy ou Tariq Ramadan.. - Presse hystérique
  • Siné - R.Labévière - Le prêt-à-penser dans la presse à grand tirage
  • Les médias sont les ennemis des peuples. Médias-relais du NOM
  • Alerte,faire son métier devient passible de licenciement ! - Pétition

    http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

    Sélection
    Liens



    Alors que la polémique fait rage sur la présence de l’armée
    française en Afghanistan, où une nouvelle « bavure » de
    l’aviation américaine aurait causé la mort de plus de 90 civils, NDA
    signe dans le quotidien Le Monde une tribune sous forme de lettre ouverte
    au président de la République, lui demandant de choisir clairement
    entre l’alignement sur les Etats-Unis et une politique étrangère et
    de défense indépendante.
    http://debout-la-republique.fr/La-France-ou-l-Amerique-il-faut.html


    Dérapage des tarifs autoroutiers : NDA demande un gel et une enquête
    parlementaire
    Dénoncé sans fard par la Cour des comptes il y a quelques mois, le
    dérapage des tarifs sur les autoroutes privatisées il y a deux ans,
    suscite la colère grandissante des Français. NDA a demandé
    aujourd’hui au gouvernement de geler ces tarifs pendant un an, le temps
    qu’une enquête parlementaire puisse enfin faire toute la lumière sur
    ce dossier.
    http://debout-la-republique.fr/Derapage-des-tarifs-autoroutiers.html


    La menace terroriste : un instrument pour limiter les libertés
    Les Services de Renseignements suisses se seraient-ils laissé influencer, comme leurs voisins, par ces puissances étrangères belliqueuses qui exagèrent la « menace islamique », pour entraîner d’autres Etats - qui n’ont jamais été confrontés à des attentats - à adopter des mesures « antiterroristes », à entrer dans leur guerre ; et à accorder aux services de renseignements des pouvoirs accrus, pour surveiller de manière plus intense et systématique les populations ?
    Entretien Silvia Cattori et B. Glattli
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9973


    Défense Anti Missile : Le Monde Se Rapproche d'une Guerre à Cause de Washington et de la Pologne



    Le monde se rapproche d'une guerre
    à cause de Washington et de la Pologne
    Défense anti-missile

     
    La signature le 14 août d'un accord entre les gouvernements des États-Unis et la Pologne pour déployer sur le territoire polonais des « intercepteurs de missiles » US est l'action la plus dangereuse entreprise en direction d'une guerre nucléaire dont le monde est témoin depuis la crise des missiles de Cuba en 1962. Loin d'être une action défensive pour protéger les états européens de l'OTAN d'une attaque nucléaire russe, comme l'ont fait remarquer les experts militaires, le système anti missile US en Pologne pose une menace existentielle totale pour le futur de la nation russe. Le gouvernement russe a prévenu à maintes reprises de cela depuis la révélation des plans US début 2007. Maintenant, malgré des tentatives diplomatiques de la Russie pour obtenir un accord avec Washington, l'administration Bush, suite à l'humiliante défaite en Géorgie, a fait pression sur le gouvernement de Pologne pour que le pacte soit finalement signé. Les conséquences pourraient être impensables pour l'Europe et la Planète (..).(.(

    Maintenant, cette signature garantit une escalade des tensions entre l'OTAN et la Russie et une nouvelle course totale aux armements type Guerre Froide . Il est important pour les lecteurs de comprendre que, comme je l'ai détaillé minutieusement dans mon livre qui sera publié cet automne « Full Spectrum Dominance : The National Security State and The Spread of Democracy », la capacité de l'un des deux partis de stationner des missiles intercepteurs (missiles anti-missiles) à 150 km du territoire de l'autre, même avec des missiles intercepteurs primitifs de première génération, fournit à ce parti une victoire certaine en matière de balance nucléaire des pouvoirs et oblige l'autre à envisager une capitulation inconditionnelle ou une réaction préventive en lançant une attaque nucléaire avant 2012. Des parlementaires russes ont dit vendredi que l'accord endommagera la sécurité de l'Europe, et ont réaffirmé que la Russie devrait maintenant prendre des mesures pour assurer sa sécurité.

    La Réponse russe

    Le projet étasunien de déploiement d'un radar en République Tchèque et dix intercepteurs de missiles dans le Nord de la Pologne comme faisant partie d'un bouclier anti-missile contrôlé par les États-Unis pour l'Europe et l'Amérique du Nord, a été vendu officiellement avec l'argument fallacieux que c'est contre de possibles attaques d'« états voyous » dont l'Iran. Au printemps dernier, le Président russe, Vladimir Poutine, a démontré le caractère superficiel de la propagande étasunienne en faisant une offre au Président Bush étonné, celle de l'utilisation par les États-Unis d'installations de radar russes louées en Azerbaïdjan à la frontière de l'Iran afin de bien mieux contrôler le lancement de missiles iraniens. L'Administration Bush a simplement ignoré l'offre, montrant par là que la véritable cible c'est la Russie et non des « états voyous comme l'Iran ».
    La Russie considère, à juste titre, le déploiement du bouclier anti-missile US comme une menace pour sa sécurité.

    Le dernier accord polonais s'attire une réponse russe.

    Des responsables russes avaient dit préalablement que Moscou pourrait déployer des missiles tactiques et des bombardiers stratégiques en Biélorussie et dans l'enclave la plus à l'ouest de la Russie celle de Kaliningrad si Washington réussissait dans ses plans d'implantation de bouclier antimissile en Europe. Moscou a également prévenu qu'il pourrait cibler la Pologne avec ses missiles.

    La Russie discute également de la possibilité de mettre en orbite un système de missiles balistiques en réponse aux plans étasuniens de système de défense anti-missile pour l'Europe Centrale, selon un expert militaire russe de haut niveau.


    « Un programme pourrait être appliqué pour créer des missiles balistiques mis en orbite, capables d'atteindre le territoire des États-Unis via le Pôle Sud, contournant les bases de défense aériennes US, » a dit le général Viktor Yesin, ancien chef d'état major des forces stratégiques russes de missiles, actuellement vice président de l'Académie de Sécurité, et des Études de Défense et d'application des lois.

    Auparavant, faisant partie des accords post Guerre Froide avec les États-Unis, accords qui ont été significativement ignorés de Washington alors qu'il poussait les frontières de l'OTAN encore plus près du pas de porte de Moscou, l'Union Soviétique avait abandonné de tels missiles en accord avec le Traité START I.

    Obama soutient également le système de défense anti-missile.

    Cet accord divisera encore plus les pays européens entre ce que le conseiller aux affaires étrangères d'Obama, Zbigniew Brzezinski, a appelé ouvertement, les « vassaux » des US, et ceux poursuivant une politique plus indépendante.

    Toute illusion qu'une présidence de Barak Obama pourrait vouloir dire un recul de telles actions provocatrices de l'OTAN et des États-Unis des dernières années doit être rejetée comme un voeux pieux dangereux. L'équipe de politique étrangère d'Obama en plus du père, Zbigniew Brzezinski, comprend le fils Brzezinski, Ian, qui est un ferment supporter de la politique de défense anti missile des États-Unis, de même que de l'indépendance du Kosovo et de l'expansion de l'OTAN en Ukraine et en Géorgie. 

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9980




A Lire :
 


L'Imbroglio politico-maçonnique
Ou la Franc-Maçonnerie dévoyée

Par Paul - Jean Girard
Thème : Franc-maçonnerie
Genre : Essai / Critique / Chronique
14,90 elivre papier, 4,90 à télécharger


Mes lecteurs publient :


Le dernier d'ARTHENICE
La Repasseuse du 19 août

Par Arthenice
Thème : Roman de société / actualité
Genre : Roman
16 euros (papier), 4,90 à télécharger

Livre d'un lecteur, humoriste
http://fr.youtube.com/watch?v=RVua93fls74
http://www.abseditions.com/
http://laplote.over-blog.fr/


Livre écrit par une lectrice :
Le Monde de Rita
RP_001.JPG
Eloge de la
spiritualité



Vous pouvez le commander aux Éditions l'Originel

 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Russie - Pays de l'Est..
commenter cet article

commentaires

eva 26/10/2008 21:54

Merci Corrine,J'ai mis ton chant des partisans en commentaires  sur l'article mobilisation généraleje t'embrasse eva

Corinne 26/10/2008 19:09

à Eva et à tous!Une personne au nom de Suzanne Lannoy est morte à 31 ans sous la torture "elle diffusait de la PRESSE CLANDESTINE...http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Douai/actualite/Secteur_Douai/2008/08/20/article_suzanne-lanoy-resistante-douaisienne-n-a.shtml Eva, ce texte est et l'article, sont éxélentst!!!à bientÖT Corinne 

eva 30/08/2008 07:42

Reçu :bonjour evaj'ai essayé de t'envoyer un commentaire sur ton blog il y'a quelques jours, mais ça n'a pas marché, il s'agissait justement de l'article que tu as mis en ligne (celui de Mondialisation ca sur la grippe aviaire).Je te joins à ce propos un excellent article qui complètera celui-ci, il me semble qu'il est plus qu'important de se méfier des nouveaux vaccins mis sur le marché dans les prochains mois :http://www.politiquedevie.net/Medecines/GrippeAviaireHorowitz.htmJ'ai cru comprendre que cette grippe ci, totalement créée par le complexe militaro-scientifique, n'agit qu'en cas de déficience immunitaire (qui peut être liée, entre autres, à la malnutrition, que ce soit par insuffisance, les pays du tiers Monde y seraient donc probablement extrêmement sensibles... mais aussi "malbouffe" , diabète... lorsque l'on songe qu'un américain sur quatre en souffre et que l'Europe en prend le chemin).Je te souhaite une bonne journée et à bientôtaline

eva 30/08/2008 06:55

ENORME !!!!LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE
RSA : les associations dénoncent l'éditorial du Figaro
NOUVELOBS.COM | 29.08.2008 | 17:56
50 réactions

L'éditorial de Yves de Kerdrel dans le Figaro propose vendredi 29 août de supprimer l'aide médicale de l'Etat pour financer le RSA (Revenu de solidarité active). Nouvelobs.com a fait réagir des associations.Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l'homme (LDH) :"C'est tellement extraordinaire que cela se passe de commentaires. L'AME est ce qui permet aux étrangers en situation irrégulière d'éviter de mourir faute de soins. Effectivement, il faudrait peut-être réserver le droit de vivre aux Français. C'est une interprétation de la préférence nationale qui va plus loin que ce que le FN lui-même a imaginé. Mettre en balance la lutte contre la pauvreté des Français et le droit à la vie des étrangers, cela relève du cynisme le plus profond.Il y a une grande diversité de points de vue au Figaro, mais concernant cet édito, je cherche des précédents : le Figaro écrit ce que Minute n'écrivait pas. La France a déjà été condamnée par le Conseil de l'Europe après une tentative de suppression de l'AME par le gouvernement Villepin en 2005. Ensuite, un deuxième texte a retiré aux étrangers sans-papiers le droit de se soigner normalement : ils doivent se contenter des urgences en cas de nécessité.Je pense que tout cela est assez révélateur d'un glissement général sur les valeurs que nous observons – même si on franchit là un cap dans le cynisme explicite. En affirmant qu'il faut faire payer les étrangers pour les plus pauvres, on prend le risque d'encourager les attitudes violentes dans certaines franges de la population qui pourraient se tromper de colère. Et je ne peux pas imaginer que le Figaro l'ignore."Mouloud Aounit, président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié des peuples (MRAP) :"Cet éditorial est un message politique fort. Par ailleurs, il est à mon sens marqué par le sceau de la démagogie xénophobe et de l'irresponsabilité éthique et morale en matière de droits de l'homme. Une fois de trop, les immigrés sont dépeints comme des moins que rien. Une fois de plus, il s'agit de participer à la mise en œuvre d'une véritable concurrence sur le terrain de la solidarité. Les démunis sont montrés du doigt d'une manière telle qu'elle relève d'une inacceptable immoralité. Une telle prise de position renvoie à une immense responsabilité sur le terrain de la santé publique, de l'éthique mais surtout de la protection de la population. Si l'AME n'existe pas, cela revient à exposer l'ensemble des sans-papiers à des maladies pour lesquelles ils ne seront pas soignés. Et a refuser aux plus démunis leur droit légitime à un libre accès aux soins.Pour ce qui est du coup porté 'une fois de plus à ceux qui créent des richesses', je demande à aller voir ce qui se passe dans un certain nombre de secteurs qui, sans les sans-papiers, seraient en faillite (restauration, bâtiments et travaux publics…) ce dont le Figaro, il me semble, doit pourtant être informé.Ce texte est révélateur d'une gestion idéologique, démagogique, xénophobe et irresponsable. On ne recule désormais devant rien, jusqu'à essayer de structurer la guerre entre les pauvres."Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile :"Cet édito reflète beaucoup de stupidité et de haine de soi. La proposition est d'abord particulièrement stupide en termes de santé publique. L'AME est un outil indispensable, et son accès a déjà été réduit ces deux dernières années. Elle s'adresse aux personnes en situation irrégulière, sur le territoire depuis au moins 3 mois, et qui gagnent moins de 600 euros. Ces personnes n'ont pas accès à la prévention, et peuvent souffrir de pathologies assez lourdes. La suppression de l'AME pourrait provoquer la résurgence de certaines maladies qu'on croyait éradiquées comme la tuberculose. Ensuite, le chiffre cité pour le coût de l'AME (800 millions d'euros) est faux, ce qui est assez étonnant de la part d'un journaliste de ce niveau. Les rapports de l'inspection générale des Finances et de l'inspection générale des affaires sociales de 2007 le prouvent.Enfin, c'est une régression totale sur le plan moral, devant laquelle on ne peut être qu'effaré. L'édito exprime une position qui est traditionnellement celle de l'extrême-droite. Le président de la République a fait un 'coup' à gauche en annonçant un financement du RSA par une taxe sur le capital : les propagandistes du FN réagissent. Je ne pensais pas en trouver au Figaro. Qui plus est, lier la suppression de l'AME à celle du financement de l'audiovisuel extérieur, comme le fait Yves de Kerdrel, c'est dire clairement : 'replions-nous sur nous-mêmes'.Il y a bien d'autres moyens de financer en partie le RSA : pourquoi ne pas créer une taxe sur les jeux de hasard?" Brigitte Weiser, membre du collectif Réseau éducation sans frontières (RESF) "Qu'un journaliste du Figaro dise que pour venir en aide aux démunis il faut s'attaquer aux plus démunis, cela m'étonne moyennement. Cependant, je ne pense pas que les Français acceptent ce schéma de pensée. Quand Yves de Kerdrel parle de coup porté 'une fois de plus à ceux qui créent des richesses', il faut souligner que les sans-papiers qui travaillent, eux aussi, créent des richesses. Je vois ça plutôt comme une bavure qu'autre chose. En effet, Nicolas Sarkozy vient de faire quelque chose de fort : pour une fois, il prend l'argent là où il faut pour le donner aux démunis. La droite n'apprécie pas. Yves de Kerdrel attaque les précaires là où ils sont les plus précaires. C'est aberrant."Solange Odiot, membre de l'association SOS Sans-papiers :"Crapuleux. Crapuleux. Crapuleux. La suggestion même de supprimer l'AME est scandaleuse en soi. Tout cela commence à devenir fatiguant. La supprimer, c'est demander au corps médical de renier le serment d'Hippocrate! 600 000 à 700 000 sans-papiers cotisent déjà pour alimenter la protection sociale. On met les immigrés à la porte alors qu'ils participent complètement à la richesse du pays. Comment peut-on ainsi revenir en arrière sur les plus grands acquis sociaux, et stigmatiser les précaires ? Après la désinformation à laquelle on a pu assister sur le RSA, cet éditorial est un véritable appel à la délation. Plus que jamais, il apparaît que le capitalisme s'impose comme la forme la plus avancée du cannibalisme…"Didier Maille, responsable du service social et juridique du Comité médical pour les exilés (Comede) :"Manifestement, Yves de Kerdrel est mal informé : l'AME coûte 500 et non 800 millions, selon le rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) de 2007. Sa suppression serait totalement irresponsable en termes de santé publique. D'abord, on augmenterait la dépense, en empêchant l'accès aux soins. Surtout, supprimer la couverture maladie des plus pauvres parmi les plus pauvres, c'est retirer un mécanisme de protection sociale de l'ordre de la survie. Il est tout aussi irresponsable de dire que les travailleurs en situation irrégulière ne créent pas de richesses. C'est le contraire : ils cotisent, et ne peuvent être assurés. Depuis 2002, c'est tous les ans qu'il y a des tentatives pour supprimer l'AME, notamment au Parlement lors du vote des lois de finance. Ce n'est qu'une attaque de plus, mais celle-ci est frontale."Jean-Claude Amara, porte-parole de l'Association Droits devants :"On assiste au sempiternel processus qui consiste à déshabiller Jacques pour habiller Paul. Les travailleurs sans-papiers payent déjà des cotisations sans bénéficier des droits qui vont avec, c'est parfaitement scandaleux. Les demandeurs de l'AME font face à des situations d'extrême précarité. C'est un climat malsain qui s'installe, une compétition à la précarité ou à la richesse. Bientôt, un précaire français se trouvera mis en compétition avec un précaire sans-papiers. L'objectif est clairement de briser les solidarités en encourageant cette logique d'opposition. Yves de Kerdrel n'écrit pas par hasard : il n'y a pas de fumée sans feu. Il pourrait bien être un poisson pilote du gouvernement."Propos recueillis par Lucile Bréhaut et Anne-Sophie Hojlo(le vendredi 29 août 2008)

eva 29/08/2008 18:46

Bonjour Patrice, merci de ta visite, j'ai été voir le lien mais je n'ai pas le temps de lire l'Anglais, pardon !Où ne peux-tu plus rentrer ? En France ?Bien à toi eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages