10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 12:14

wikipedia.org
Image:Seven Samurai poster.jpg



Bonjour !

Quels liens entre Sarkozy, les "Samouraïs" et le NOM ? Vous allez  les découvrir dans cette publication.

Dans un commentaire récent, le blogueur Joke (
http://aging.over-blog.net/) attire mon attention sur un article publié par l'une de ses relations, Jean Excoffier, http://jean-excoffier.over-blog.org/article-21106169.html.

Par ailleurs, mes amis du site
http://verites.org me signalent la publication sur le blog http://bridge.over-blog.org/ d'un papier sur une société secrète asiatique composée de six millions de membres, dont cent mille tueurs professionnels. Or, il se trouve que ces "samouraïs" sont excédés de voir des politiciens japonais et des citoyens influents éliminés les uns après les autres par les maîtres de ce monde, excédés aussi  de découvrir les projets de ces individus malfaisants. Et les "Samourais" ne plaisantent pas !

En effet, comme je l'ai déjà annoncé dans mon blog, une poignée de familles - dix mille environ - gâtées par la naissance, ou à la tête de grosses banques, d'empires médiatiques, de multinationales et surtout de coffres-forts bien remplis, ont décidé de gouverner le monde et de réduire le nombre d'habitants. Trop de pollution, pas assez de ressources à se partager ! Et justement, il semblerait que l'oligarchie à la tête de la planète ait décidé de réduire la population asiatique à 500 millions de membres, en partie grâce à des armes biologiques.

Quand on a le tempérament des Yakuza, et leur culture guerrière, on supporte mal de tels projets. Et ils l'ont fait savoir : 10.000 membres de Bilderberg, du CFR et de Skull and Bones, ces sociétés "secrètes" s'arrogeant le droit de vie et de mort sur les peuples, dix mille membres influents, donc, seraient sur une liste de personnes  dont les Yakuza s'occuperaient personnellement si elles persévéraient dans leurs projets.

Quand on connaît le cynisme des décideurs de la planète, prêts à sacrifier une grande partie de la population notamment à  travers des guerres dites de "civilisation", en réalité eugéniques, destinées à réduire le nombre d'habitants et à établir définitivement la domination de la race blanche sur les autres, quand on connaît le peu de cas qu'ils font, pathologiquement, de la souffrance humaine (voir articles "Le Mal en politique, des psychopathes au pouvoir, etc) , on ne peut que se réjouir de voir, apparemment, une société secrète, asiatique, s'opposer désormais à tous les aficionados de skull and bones et autres sociétés maléfiques, comme Bush et ses amis. De nombreux néo-cons seraient (impossible à vérifier, mais c'est logique étant donné les aspirations de ces derniers) sur la fameuse liste. Comme il est écrit dans cet article (voir
http://www.verites.org/article-21104310.html), seules des sociétés secrètes peuvent s'opposer à une autre.

La mafia à la tête du monde qui s'est donné le droit - au nom de quel Droit ? - de tout régenter à son seul profit, agit dans l'ombre, au sein de sociétés et de groupes opaques, comme ceux de la Trilatérale (voir mes articles), de Skull and Bones ou de Bilderberg (idem).

Quant à Sarkozy, le représentant du NOM en France, sa façon de gouverner, lui l' Elu de la Nation, en dressant les citoyens les uns contre les autres, s'inscrit parfaitement dans la logique, machiavélique, des décideurs de la planète. Avec ses sept "préférés",  ses "sept mercenaires", Hortefeux, Bertrand, Morano, Chatel, Wauqiez, Darcos et Woerth (http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/
), il planifie jour après jour le malheur des citoyens qui l'ont élu, sans songer un seul instant aux drames humains que sa politique ultra-libérale et cynique va provoquer.  

Il m'apparaît de plus en plus clairement que les actions des citoyens, voire des peuples, même concertées (au lieu d'être catégorielles), ne sont pas de taille à faire reculer la pieuvre qui enserre le monde. Nous avons affaire à une véritable lèpre humaine, qui gangrène tous les secteurs, en particulier bancaires ou médiatiques.  Et si les "sept Samouraïs" s'opposent aux "sept mercenaires" de Sarkozy, si les sociétés secrètes Japonaises menacent les Décideurs de représailles s'ils persistent à faire le malheur de l'humanité par l'eugénisme social, biologique ou guerrier, entre autres, eh bien nous ne pouvons que nous réjouir. Il est temps de stopper les projets maléfiques de tous ces Frankenstein. Même avec l'appui de ces "Samouraïs" modernes..

Votre Eva

TAGS : Samouraîs, 7 mercenaires, 7 samouraïs, Trilatérale, Bilderberg, Skull and Bones, Sarkozy, Frankestein, Hortefeux, Chatel, Wauquiez, Bertrand, Morano, Darcos, Woerth, Bush,  CFR, Yakuzy, Japon,  NOM, néo-cons...  






Le Nouvel Ordre Mondial
menacé par les Triades et Yakusa
.

 

Excellente nouvelle - Par Henry Makow Ph.D.

Une société secrète asiatique comprenant 6 millions de membres dont 1.8 million de gangsters asiatiques et 100.000 tueurs professionnels a décidé de faire la peau des membres Illuminati et de leur familles s'ils s’engagent dans les plans pour gouverner la planète et viser la dépopulation, suivant le journaliste Benjamin Fulford, 46 ans, basé à Tokyo.

Les Yakuzi ont contacté Fulford, après qu’il ait dénoncé le plan illuminati de réduire la population asiatique à 500 millions de membres par les moyens d’armes biologiques.

Les Illuminatis sont un jeu de peuples de race blanche, a dénoncé Fulford. Les Yakuzi ont confirmé l’information et ont reçu de Fulford une liste de 10.000 membres de Bilderberg, CFR et Skull and Bones.

Les néo cons sont des cibles de choix également.. Fulford est un ancien chef du bureau Pacifique-Asie de Forbes magazine lorsque Forbes refusa une histoire au sujet d’une des inserteurs de publicités. Fulford a depuis lors écrit 15 livres en Japonais don’t le dernier est une dissection au sujet de la fausseté du 11-9.

Fulford dit que les Japonais ont été contrôlés en secret par les Illuminati à travers des meurtres et du chantage. Des sources secrètes lui ont dit que les Américains ONT TUE 200 POLITICIENS JAPONAIS ET DES CITOYENS INFLUENTS DEPUIS LA FIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE ( si les Ricains n'étaient pas là, chanterait Sardou).

Parmi les victimes, il ya les anciens premiers ministres Tanaka, Takeshita, Ohira et Obuchi. Ils ont été tué par une drogue qui induit des arrêts cardiaques ( thiophosphate).

Les Illuminatis ONT ETE PREVENUS PAR LA SOCIETE SECRETE CHINOISE ET JAPONAISE ( TRIADE ET YAKUZI) QU'ILS NE TOLERERAIENT PLUS DE NOUVEAUX MEURTRES ET CES SOCIETES ONT ETENDU LEURS PROTECTIONS ENVERS DES CHERCHEURS A L'OUEST ( sous-entendu des chercheurs occidentaux visant à avertir les crimes en préparation par ces assassins).

Seules des sociétés secrètes peuvent s'opposer à une autre. Le citoyen occidental est tétanisé et ne se risquera pas à s'opposer. S'opposerait-il qu'il serait déconsidéré et, à la limite, éliminé. La réponse de l' Asie est une REPONSE SAINE ET APPROPRIEE EN FONCTION DU DANGER. Et si on me critique sur ce point je répondrai : "Où étiez vous, qu'avez vous fait ?".

A mes amis Japonais: Onegaï Shimass !

Marek Tysis

http://www.verites.org/article-21104310.html
http://bridge.over-blog.org/
http://www.savethemales.ca/002056.html
http://conspiration.cc/politique/yakusi_vs_illuminati.html

http://www.yukuzu.com/

et une vidéo (en anglais) 
à propos du tremblement de terre en Chine de mai dernier :

http://eso-news.blogspot.com/2008/05/benjamin-fulford.html

les vidéos sur le blog :
http://bridge.over-blog.org/article-21022289.html


___________________________________________________________________

Abonnez-vous à mon blog
R-sistons à l'intolérable !


______________________________________________________________________________________________________


La faisabilité politique
de l'ajustement

Christian Morrisson ( cendev.contact@oecd.org)

No 13, OECD Development Centre Policy Briefs from OECD Development Centre

Abstract: • Les risques politiques de la stabilisation dépendent des mesures prises. • Un bon calendrier de mise en œuvre, une constitution adaptée et un affaiblissement des corporatismes réduisent les risques. • L'ajustement structurel présente beaucoup moins de risques, exception faite de la réforme des entreprises publiques. • Une nouvelle conception de la conditionnalité et des aides bilatérales adaptées diminueraient les risques.

http://econpapers.repec.org/paper/oecdevaab/13-fr.htm


Portrait posthume de Nicolas Machiavel (détail), par Santi di Tito
wikipedia.org


Nicolas Machiavel (en italien Niccolò Machiavelli) (Florence, 3 mai 1469 - Florence, 21  juin 1527[1]) est un penseur italien de la Renaissance, théoricien de la politique et de la guerre.

Le nom propre Machiavel a donné en français naissance à plusieurs termes : machiavélisme et ses dérivés, qui font référence à une interprétation politicienne cynique de l’œuvre de Machiavel et machiavélien qui fait directement référence aux concepts développés par Machiavel dans son œuvre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Machiavel


Sarkozy, Machiavel, et la stratégie politique


D'où vient le Livre blanc ?
Pour les amoureux de stratégie politique
et de... Machiavel.
  

http://www.oecd.org/dataoecd/24/23/1919068.pdf
 

La bande des 7 de l'Elysée ( Hortefeux, Bertrand, Morano, Chatel, Wauquiez, Darcos et Woerth tiennent réunion stratégique avec Sarkozy tous les jeudis matins) a sa bible comme d'autres ont eu leur petit livre rouge...La politique du gouvernement est entièrement basée sur la méthode suivante:

La Faisabilité politique de l'ajustement par Christian Morrisson


Vous trouverez ci-joint ( et en ligne ) ce rapport de l'OCDE, qui donne les recettes pour passer LA réforme libérale. Nos plus jeunes militants ne le connaissent pas forcément.
 
Quelques bribes prises dans ce rapport….
 
Page 17 : « Un gouvernement peut difficilement stabiliser contre la volonté de l'opinion publique dans son ensemble. Il doit se ménager le soutien d'une partie de l'opinion, au besoin en pénalisant davantage certains groupes. En ce sens, un programme qui toucherait de façon égale tous les groupes ( c'est-à-dire qu'il serait neutre du point de vue social ) serait plus difficile à appliquer qu'un programme discriminatoire, faisant supporter l'ajustement à certains groupes et épargnant les autres pour qu'ils soutiennent le gouvernement. »
 
Page 30 : « Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles ou aux universités, mais il serait dangereux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement et l'école peut progressivement et ponctuellement obtenir une contribution des familles, ou supprimer telle activité. Cela se fait au coup par coup, dans une école mais non dans l'établissement voisin, de telle sorte que l'on évite un mécontentement général de la population. »
 
Page 11 : « …Pourtant, d'autres mesures, comme la coupure des investissements publics ou des dépenses de fonctionnement ( salaires exclus ), n'entraînent aucun trouble. »
 
D'autres exemples....
 
Page 17 : « Les coupures dans les budgets d'investissement ne suscitent habituellement aucune réaction, même lorsqu'elles sont sévères…./….Dans la réalité, les entreprises du bâtiment souffrent beaucoup de telles coupures qui multiplient les faillites et les licenciements. Mais ce secteur, composé surtout de petites et moyennes entreprises, n'a quasiment aucun poids politique. »
 
Page 30 : « …ou bien l'on peut supprimer des primes dans certaines administrations, en suivant une politique discriminatoire pour éviter un front commun de tous les fonctionnaires. Evidemment, il est déconseillé de supprimer les prime versées aux forces de l'ordre dans une conjoncture politique difficile où l'on peut en avoir besoin.
Comme on le voit, pourvu qu'il fasse des concessions stratégiques, un gouvernement peut, en procédant de manière graduelle et par mesures sectorielles ( et non globales ), réduire les charges salariales de manière considérable. L'essentiel est d'éviter un mouvement de grève générale dans le secteur public qui remettrait en question un objectif essentiel du programme de stabilisation : la réduction du déficit budgétaire. »

http://jean-excoffier.over-blog.org/article-21106169.html




Iran : Bush réitère que
"toutes les options sont sur la table"




Malgré les dénis des deux côtés, une discussion au plus haut niveau a clairement débuté aux Etats-Unis et en Israël pesant le pour et le contre d’une attaque contre les installations nucléaires iraniennes. Mercredi, lors de deux conférences de presse séparées, le président américain George Bush et le chef d’état-major interarmes, l’amiral Mike Mullen, ont réitéré que l’emploi de la force militaire contre l’Iran, soit directement par les Etats-Unis ou dans la foulée de frappes aériennes israéliennes, demeurait une option.

Ces commentaires coïncident avec un flot de menaces à peine voilées de politiciens et de responsables israéliens que des actions seront prises pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires. Les forces aériennes israéliennes ont effectué un exercice provocateur le mois dernier en envoyant 100 chasseurs soutenus par un avion de ravitaillement et des hélicoptères de sauvetage à 1500 kilomètres au-dessus de la Méditerranée, geste qui ne peut être vu autrement que comme la répétition générale d’une frappe contre les installations nucléaires iraniennes.

(..)

L’article notait que « les responsables israéliens croient que le processus diplomatique est inutile et ont fait pression sur le président Bush pour une attaque par la voie des airs avant la fin de son mandat, le 20 janvier prochain. » Shavit a dit que bien qu’il soit préférable d’avoir le soutien des Etats-Unis pour attaquer l’Iran, Israël ne craindra pas de faire cavalier seul. « Il n’est pas obligatoire d’obtenir l’accord des Etats-Unis », a-t-il dit.

Un article du Financial Times paru le mercredi 2 juillet sous le titre « On craint qu’Israël lance une attaque sur l’Iran » citait ainsi un responsable israélien : « Si c’est ce qu’on veut [attaquer l’Iran], on n’en parle pas. » Il a ensuite ajouté, ce qui est plutôt menaçant, que le premier ministre Ehoud Olmert avait « insisté que nous nous la fermions ».

Le jeudi 3 juillet, des personnalités importantes de l’armée ont nié des suggestions largement répandues qu’Israël n’avait pas la force nécessaire pour mener à bien une attaque contre les installations militaires iraniennes. Isaac Ben-Israel, major-général retraité de l’armée israélienne et actuel député du parti Kadima au pouvoir, a dit au Financial Times qu’une frappe aérienne « ne présentait pas de difficultés techniques ». Le brigadier-général retraité Shlomo Brom, un ancien directeur de la planification stratégique, a dit : « Je lis souvent qu’Israël ne peut pas le faire à cause du grand nombre de cibles. C’est une erreur… Vous n’avez qu’à trouver les points essentiels de ce système [nucléaire iranien] et les toucher. »

Dans un commentaire paru dans le quotidien Yedioth Ahronoth, l’expert israélien Alex Fishmn a spéculé que l’administration Bush exploitait les menaces de guerre par Israël pour intimider l’Iran et le forcer à agréer aux demandes américaines. « La force stratégique militaire d’Israël est un pion aux mains de l’administration [américaine] pour amener la crise au point de l’explosion pour que quelqu’un cède. »

Même si c’était vrai, le danger d’une autre guerre explosive dans le golfe Persique n’en est pas diminué pour autant. Comme Fishman a lui-même commenté : « Le problème est que les menaces de ce type ont une dynamique qui leur est propre et elles peuvent bien se réaliser. Que se passera-t-il si les Iraniens ne cèdent pas ? »


Article original en anglais,WSWS, paru le 5 juillet 2008.


http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9546





Allons à la source ...
sur juif.org, par ex -
Qu'en disent-ils ce jeudi 10.7.8 ?

Selon Téhéran, le missile a une portée suffisante pour atteindre Israël ou des bases américaines situées au Proche-Orient. Pour Washington, l'essai...
Au moment où les Gardiens de la Révolution organisaient d'importantes manouvres maritimes et terrestres en Iran, pour prouver leurs...

(attention ! Info très partisane !)
Il y a des épisodes de l’histoire juive que notre inconscient collectif préfère oublier, refouler, enterrer. Par honte et...


http://juif.org


L' Irak et le nucléaire

Le Mossad et Osirak

 

A la fin des années 70 la France comptait livre un réacteur nucléaire a l'Irak, alors dirigée par Saddam Hussein. Ce dernier ayant comme volonté d'enrichir ainsi l'uranium a des fins militaires, priorité est donnée au Mossad (Entre autres a sa Division TZOMET, responsable des opérations en Europe, et a la branche KIDON [Assassinats] de la Division METSADA (Opérations spéciales) d'empêcher la France de livrer a l'Irak ce réacteur. Ce film évoque une partie de l'opération alors conduite, mais oublie de préciser un détail: Le Mossad avait obtenu des informations sur le réacteur suite au recrutement, en août 1978, d'un physicien irakien, un dénommé Butrouss Heibin Halim. C'est sans doute a cette personne que fait référence Viktor Ostrovsky dans son livre sur le Mossad publié en 1990, et qui raconte l'opération. Pour terminer, précisons que cette opération, conduite par le Mossad en France, n'a pas empêchée la livraison d'un réacteur par la France a l'Irak; lequel sera détruit en 1981, par des avions de chasse israëliens (Bombardement d'Osirak).

http://lemondedurenseignement.hautetfort.com/secteur_geographique_moyen-orient/



Nouveau foyer de destabilisation
pour l' Empire : Le Caucase

Israël dicte une fois
de plus ses volontés ?
A se demander si ce n'est pas le vrai
"gendarme" du monde !


Bruits de bottes dans le Caucase

Alors que l'installation du dispositif anti-missile en République tchèque se précise, un autre élément de l'encerclement de la Russie tient aux manoeuvres militaires de la Géorgie dans le Caucase.

Deux militaires de la République autoproclamée d'Abkhazie ont été blessés dans une fusillade entre soldats abkhazes et géorgiens dans les gorges de Kodori, mercredi matin, a annoncé mercredi 9 à l'agence russe RIA Novosti le ministre abkhaz de la Défense Merab Kichmaria (
http://fr.rian.ru/world/20080709/113622996.html).

 La veille, le Département d'Etat américain était intervenu dans le conflit abkhazo-géorgien, évoquant aussi bien la nécessité d'une reprise des négociations entre la Géorgie et l'Abkhazie que son intention d'obtenir l'introduction d'une force multinationale en évinçant par là même les forces de paix russes (RBC Daily, Vedomosti et Moskovski komsomolets).

Au cours des dernières semaines une série d'attentats commis en Abkhazie contre les civils de la république non reconnue et les soldats de la paix ont fait quatre morts.

Alkhaz Tcholokoua, porte-parole du président abkhaze a expliqué que  toutes les actions proposées par les Etats-Unis font le jeu de la Géorgie : Tbilissi commet des actes terroristes en Abkhazie en vue de contraindre les forces de paix russes à quitter la république. L'un des objectifs poursuivis par ces explosions est de persuader la communauté mondiale de l'incompétence des soldats de la paix alors pourtant que les Abkhazes estiment que le contingent russe donne toute satisfaction dans le contrôle de la situation.

Les autorités de l'autre République autoproclamée, l'Ossétie du Sud, craignent elles aussi une prochaine agression militaire contre elles de la part de la Géorgie. Dans la nuit du 3 au 4 juillet, les militaires géorgiens ont quitté l'état-major des forces de paix. Les militaires géorgiens évacuent les enfants des villages géorgiens de la région de Tskhinvali, a fait savoir Irina Gagloïeva, présidente du comité pour l'information et la presse de l'Ossétie du Sud.

La  supériorité des Géorgiens sur les sécessionnistes en matière d'instruction au combat est indiscutable, et ce, grâce au travail effectué depuis plusieurs années par des instructeurs américains et israéliens.

En outre, leur supériorité sur le plan du matériel de guerre est considérable: la Géorgie a récemment acheté le nouveau système lance-roquettes GRADLAR conçu en Israël (
http://fr.rian.ru/world/20080709/113617924.html).

On ne sait plus aujourd'hui qui de Washington ou de Tel Aviv tire les ficelles.

Dans un livre pourtant favorable à la pensée dominante paru en janvier dernier, Le diplomate et l'intrus, Bertrand Badie remarque (p. 228) : "N'  ayant aucune raison de craindre une défection américaine et n'ayant plus à faire face à la menace soviétique, Tel-Aviv est en mesure désormais d'imposer certains de ses choix stratégiques régionaux à la Maison Blanche. La Géorgie de Saakaschvili ou l'Ukraine de Iouchtchenko disposent de la même asymétrie tournant à leur profit : sachant pertinemment que les Etats-Unis n'ont aucun intérêt à les lâcher, quels que soient leurs choix, elles se laissent l'une et l'autre convaincre que l'hégémonie américaine est désormais privée, par l'évolution même du système international, de tout argument les contraignant à l'obésissance". Le client deviendrait ainsi le donneur d'ordre...

Mais l'avantage pour Washington en terme de contrôle stratégique du Sud de la Russie et des voies des oléoducs et gazoducs d'Asie centrale n'est plus à démontrer.


http://atlasalternatif.over-blog.com/article-21143606.html



No petrol !


http://www.karmapolis.be/pipeline/petrole.html


 

Un pas est franchi dans le fichage des organisations et des militants, politiques, syndicaux associatifs, dans celui de toute la population.

Le fichage Edvige prend un « caractère personnel » et pourra s'étendre hors de leur sphère d'activité publique, directement à toute sorte de données relevant de leur vie privée.

Les militants sont mis sur le même plan que les personnes « susceptibles de porter atteinte à l'ordre public » (article 1). Ils sont quasiment concernés par les mêmes conditions de fichages, déjà inacceptable pour tous.

L'article 2 prétend exclure seulement les déplacements et le « comportement » des données enregistrables concernant les militants. En contradiction avec l'article 1 qui entend donner aux services de police la possibilité de « déterminer si le comportement des personnes physiques" est compatible avec l'exercices des fonctions "envisagées ». Ce qui ne concerne que les militants.

On constate combien pour toutes les personnes, militants ou non, les critères sont vagues, dénués de justification objective. Ils ouvrent à tous les abus. « Susceptibles », « manière exceptionnelle », « comportement » : ces mots peuvent prendre toute signification.

Le fichage, pourra concerner les personnes dès l'âge de 13 ans !

La création du fichage EDVIGE coïncide avec la fusion de la DST et des renseignements généraux au sein de la nouvelle direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

On ne peut que rapprocher ces évolutions de la vague de criminalisation, sans précédent depuis des décennies, du mouvement social, des tentatives de restriction du droit de grève, du développement de la répression patronale.

Le pouvoir se dote, dote sa police d'Etat, à la fois d'un outil potentiel de répression et d'un outil immédiat d'intimidation contre tout ce qui pourrait remettre en cause l'ordre établi et la domination des possédants.

L'ordre public, la prévention de la délinquance, qui sait demain la prévention du terrorisme, fournit le prétexte éculé.

Ce décret porte atteinte aux libertés démocratiques fondamentales de notre République.

Nous appelons à dénoncer le décret Edvige,
à en demander l'abrogation,
à empêcher son application
.


http://pcf-paris14.over-blog.org/article-21116837.html


Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Nouvel Ordre Mondial - mondialisation
commenter cet article

commentaires

eva journaliste-resistante a l'intolerable 17/07/2008 19:21

Bonjour Charlotte, Contente de te voir, oui ce sont des tueurs au service du crime organisé, mais les dirigeants de ce monde sont aussi, souvent, des criminels "institutionnels", ils organisent le malheur ders peuples, si l'on n'est pas un Tapie, qui d'ailleurs va toucher un pactole (qu'on devra payer) grâce à ses copains-coquins, il nous reste à accepter d'être serfs ou chair à canon. Alors, s' ils s'entretuent, tueurs japonais ou tueurs du grand capital international, je t'assure que je n'irai pas les pleurer. Je me réjouirai. Ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Tous soucieux de s'engraisser toujours plus, tous sans scrupule. Criminels, tout simplement. je t'embrasse EvaJ'irai voir ton site, pour citer ses meilleurs articles,  s'il est plus "accessible" pour moi !

charlotte 17/07/2008 11:55

Bonjour Eva, je ne sais pas ce que pourront faire les "yakuzi", s'ils avaient été dans le camp des opposants au nouvel ordre mondial, il y aurait déjà des morts parmi eux. Les yakuzi ne sont hélas pas les fiers samouraïs j'en ai bien peur, mais des tueurs au service du crime organisé et des mafias, j'espère malgré tout que cet article dit vra, on se raccroche à tout n'est-ce-pas ? Bises

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages