7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 06:15


 
Sarkozy, par Laplote -
http://laplote.over-blog.fr/


Je suis scandalisée !


Chers lecteurs,
 
Je suis scandalisée !

Je suis en train d'écouter les débats au Parlement.

Toutes les protections des travailleurs sautent
les unes après les autres.

Le Gouvernement a trahi toutes ses promesses,

La Parole des partenaires sociaux est trahie,

Un député accuse même le Ministre Bertrand de forfaiture,
"un forfait qui va lui coller à la peau".

Les députés socialistes sont combatifs, mais ceux du PC le sont bien plus, et même s'ils sont peu nombreux, on les voit défiler pour défendre les Droits des travailleurs. Avec une pugnacité rare. Personnellement, je ne me résignerai jamais à voir le PC disparaître, il est le véritable Défenseur des classes populaires. C'est sa vocation. Besancenot est trop loin du pouvoir, le PS trop près. Restent les communistes. Je vous appelle, amis lecteurs, à voter pour ceux qui défendent réellement vos intérêts. Ils ne sont pas du côté de Sarkozy. Et de moins en moins au PS, même si l'écoute des débats parementaires prouve qu'ils se battent pour sauvegarder les dernières protections des travailleurs.  Vous n'êtes pas d'accord ?  Ecoutez la chaîne Parlementaire. Les choses apparaîtront clairement.


Tempsreel.nouvelobs.com
L'Hémicycle de l'Assemblée nationale (SIPA)

Et s'il y a parmi mes lecteurs, des supporters de Sarkozy, je leur demande de juger sur pièces. En écoutant ces débats. Les Médias, eux, préfèrent nous distraire avec les moines du Tibet, les manifestants du G8 (sans jamais évoquer leurs motivations), les "querelles" du PS (il y en a autant de l'autre côté, mais plus discrètes), ou la madonne du moment, Ingrid. Je la salue pour avoir clairement dit qu'elle n'avait rien fait pour mériter le Prix Nobel. Effectivement. Les Médias vont-ils proposer à la place un Ménard,  le Rambo de Taïwan et de la CIA ? Son équipée pour éteindre la flamme olympique a en effet été soigneusement préparée.  Et surtout très bien répercutée. 

Ceux qui écouteront les débats au Parlement verront qui défend réellement les Français, les salariés, leur pouvoir d'achat, des Droits des Travailleurs, les protections sociales si nécessaires. Du concret, du direct. Et j'ose le dire, il y a un gouffre entre la droite et la gauche, surtout entre la droite et le PC d'ailleurs. Deux camps bien tranchés. Une député PS n'hésite d'ailleurs pas à parler d'inhumanité, eu égard aux mesures proposées. Effectivement, l'humain est sacrifié au veau d'Or .

Et lorsqu'on écoute les infos, on est scandalisé par le lynchage médiatique dont est victime Ségolène Royal ; Alors même qu'elle n'a fait que répéter les paroles prononcées par Sarkozy : " Je n'y suis pour rien" ! Les Médias tombent si bas, qu'ils ne méritent que l'opprobe.

Petite question : Et si la polémique contre Ségolène avait été créée pour faire oublier celle, légitime, contre Sarkozy au sujet des grèves ?

On s'achemine vers la privatisation de la Poste. Bientôt, les Français habitant dans des endroits reculés iront chercher eux-mêmes leur courrier. Il sera trop onéreux de le leur porter à domicile. Ensuite, la SNCF va suivre, les gares seront de moins en moins desservies. Edf ? Les usagers verront leur facture augmenter. Areva va être aussi privatisée. Qui seront les bénéficiaires ? Les amis de Sarkozy. Encore eux !

Ainsi, Sarkozy a pris le pouvoir pour l'offrir au Medef et à ses amis. Accessoirement, à lui-même.

Les Français sont floués. Même ceux qui sont chargés de les défendre, les militaires. Tous sacrifiés aux grandes puissances de l'argent.

Afin de camoufler cette politique honteuse, Sarkozy a augmenté de
292 % le budget de la Communication du Gouvernement.
Un scandale révélé par le Canard Enchaîné !
Plus on porte atteinte aux intérêts des Français,
plus on communique avec leur argent !!!
Doublement floués !

Et pendant que les pauvres meurent de faim aux quatre coins de la planète, n'ayant même plus de quoi se payer leur bol de riz quotidien, les invités du G8 se sont offert un joli banquet, avec caviar, saumon, etc, dix neuf plats, tout ce qu'il faut pour satisfaire les estomacs nés sous une bonne étoile, et bien sûr tout cela au milieu de fastes dignes des plus grands monarques.




http://laplote.over-blog.fr/


Le Pouvoir se coupe de plus en plus de sa base. Du peuple. Vous vous souvenez de l'époque où Louis XVI répondait "mangez des brioches", au peuple qui se plaignait de ne pas avoir de pain ? Sarkozy, lui, dit qu'on ne voit même plus les grévistes. 

Lorsque le cri des désespérés n'est plus entendu,
on peut craindre le pire.

Eva



TAGS : Xavier Bertrand, Sarkozy, Parlement, PS, PC, UMP, Louis XVI, Poste, Areva, SCF, Edf, Ségolène Royal, Médias, lynchage médiatique, grèves, Prix Nobel, Ménard, Taiwan, Chine, moines du Tibet...


Abonnez-vous à mon blog, soutenez-le, lisez mes autres blogs, vous avez tout ça sur la présentation de ce  blog,
en haut à droite.


Vous aimez Laplote ? Le voici !

A commander sur  :  http://www.abseditions.com/
ou se procurer en librairie; 
Pour Annemasse : librairie "Majuscule" et "Place Média"


 

Bouquin disponible chez VIRGIN Archamps 74...
librairies, FNAC (
http://recherche.fnac.com/e50840/Abs-Eds)...





_______________________________________________________________________________________



Knesset-Wikipedia 

La Knesset à Jérusalem L' Europe laisse faire ?

 


La Knesset israélienne entérine
une loi discriminatoire
contre la famille arabe




La Knesset, le parlement israélien, a approuvé le renouvellement d’une loi interdisant le regroupement familial pour les Palestiniens. Elle entérine la loi, en dépit de toutes les protestations suscitées par des associations juridiques et humanitaires. Elles la considèrent comme une loi discriminatoire venant à l’encontre des droits de l’homme des plus simples dont la liberté de choisir son partenaire et de créer une famille.

La loi qui vient d’être renouvelée pour la cinquième année consécutive interdit le regroupement familial entre les Palestiniens des territoires de 1948 et ceux de 1967. Elle touche un grand nombre de gens et de familles.

Ce renouvellement est une étape avant de la rendre permanente, craignent des sources juridiques palestiniennes.

Jamal Zahalqa, président du groupe parlementaire du Rassemblement national démocratique, dit : « Même en Afrique du Sud, la cour suprême avait annulé des lois semblables, elle avait décidé qu’il n’est pas permis de séparer une épouse ou un époux de son partenaire, de sa famille et de ses enfants ». Cette loi dévoile le vrai visage des Israéliens qui ne considèrent pas le regroupement familial entre les Palestiniens comme un cas humain quand il s’agit des familles arabes, a-t-il dit en montrant son étonnement.

Ce qui attire l’attention, c’est que la loi est applicable pour les jeunes Arabes uniquement, et non pour les jeunes Juifs qui sont dans le même cas. C’est une pure discrimination quant aux droits civils.

Le député Mohammed Baraka dit que c’est seulement en "Israël" que l’amour et le mariage menacent la sécurité de l’Etat ! C’est une folie, une folie dangereuse, nuisible pour des milliers de familles arabes.

Baraka dit enfin que la majorité dans le parlement et dans le gouvernement impose ce qu’elle veut. Mais elle doit savoir que demain, elle ne sera pas là. Et elle ne pourra pas dire qu’elle n’aura rien vu, rien entendu.


http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7xW54E7gMAt6NKB9SQJ9UdYGQETAaaUW7v49EsWEXM3ZGa3cMjKWaCUC9I2XFPys4vQw%2fZFqBziuFB8St1z1qJJQavY2jraV8HCC9NrBEuwM%3d


http://chahids.over-blog.com
(la photo représente un autre enfant)
ffff.JPG

Enfant de 10 ans torturé
par les soldats israéliens


Un garçon de 10 ans a été soumis à des sévices physiques revenant à de la torture pendant 2 heures et demi par les soldats israéliens qui avaient donné l'assaut au magasin de sa famille le 11 juin, et qui voulaient savoir où était un révolver. Le garçon a été battu à plusieurs reprises, giflé et a reçu des coups de poing à la tête et à l'estomac, forcé à se maintenir dans une position douloureuse pendant une demi-heure et menacé. Il a été profondément choqué et a perdu deux molaires des suites de l'agression.

 


Le mercredi 11 juin 2008, vers 10h30, Ezzat, 10 ans, son frère Makkawi, 7 ans et leur soeur Lara (8 ans) étaient dans le magasin de leur père, où ils vendaient de la nourriture pour animaux et des œufs, dans le village de Sanniriya, près de Qualqiliya, en Cisjordanie. Les enfants ont eu soudain la surprise de voir deux soldats israéliens surgir en force dans le magasin.

Interrogatoire et sévices dans le magasin

Un soldat portant un T-shirt noir s'est mis à hurler en Arabe, d'une voix menaçante : "Votre père nous envoie chercher son pistolet". Ezzat, terrifié, a répondu : "Mon père n'a pas de pistolet". Le soldat a répondu en giflant violemment Ezzat sur la joue droite et son frère Makawi sur le visage. Le soldat a alors ordonné à Makkawi et à Lara de quitter la boutique. Une fois que les deux plus jeunes enfants étaient partis, le soldat a demandé à nouveau à Ezzat de lui donner le révolver de son père. Bien qu'Ezzat ait répété que son père n'en avait pas, le soldat lui a ordonné de le chercher dans les sacs qui contenaient la nourriture pour animaux. Ezzat a insisté, disant qu'il n'y avait pas de révolver dans le magasin, alors le soldat l'a giflé une autre fois, cette fois sur la joue gauche.

Un des amis d'Ezzat, se rendant compte que quelque chose n'allait pas, a essayé d'entrer dans le magasin mais le soldat qui se tenait à la porte lui a donné un coup de pied et l'a l'empêché d'entrer. Rapidement, un groupe de voisins s'est rassemblé devant le magasin. Certains ont essayé d'y entrer mais le soldat à la porte les en a empêchés.

Le soldat au T-shirt noir a à nouveau demandé à Ezzat de lui donner le pistolet, ce à quoi il a répondu : "Nous n'avons rien". Pour toute réponse, le soldat lui a donné un violent coup de poing à l'estomac, faisant tomber le jeune garçon sur des boites d'œuf vides. Ezzat s'est mis à crier et à pleurer de douleur et de peur. Le soldat au T-shirt noir a commencé à se moquer de lui, et à imiter ses pleurs. Ezzat est resté dans la boutique, seul avec les soldats, pendant encore 15 minutes, lorsque le soldat en noir lui a empoigné le T-shirt et l'a traîné dehors. Ezzat a demandé au soldat s'il pouvait fermer le magasin de son père, mais le soldat lui a dit qu'il voulait qu'il reste ouvert pour qu'on puisse le voler. Le soldat a également menacé Ezzat de le mettre dans sa jeep et de l'emmener.

Une fois dehors, les soldats ont ordonné à Ezzat de marcher devant eux jusqu'à chez lui, un fusil pointé dans son dos. Ils l'ont frappé plusieurs fois à la nuque tout le long du chemin. En approchant de sa maison, Ezzat a vu de nombreux gradés israéliens encerclant la maison, et des véhicules militaires verts garés devant. Une des jeeps vert olive portait l'inscription "police".

Interrogatoire et sévices dans la maison

Après être arrivés dans la maison familiale, le soldat au T-shirt noir a entraîné Ezzat dans la cour et lui a ordonné de chercher le pistolet dans un massif de fleur. Avant qu'Ezzat ait le temps de répondre, le soldat l'a giflé si violemment qu'il est tombé de face dans le massif. Sans lui laisser le temps de se relever, le soldat l'a saisi au t-shirt et l'a remis debout brutalement. Un autre soldat lui alors dit en Arabe d'aller dans le salon.

Aprochant du salon, Ezzat pouvait voir son père, debout devant la porte. Le soldat l'a frappé au cou et Ezzat est tombé par terre. Alors qu'Ezzat se relevait, le soldat l'a giflé une deuxième fois, le refaisant tomber. Tout ceci s'est passé devant son père. Le soldat a alors saisi Ezzat par son T-shirt et l'a soulevé. Il a dit à son père qu'il allait emmener son fils en prison. Il a également menacé d'emmener en prison sa sœur de 19 ans. Il a alors poussé brutalement Ezzat dans le salon, où sa mère et quatre de ses autres frères et sœurs, dont ses sœurs Diana, 19 ans, Raghda, 18 ans, Ava, 15 ans et son frère Jihad, 3 ans, étaient détenus. Sa mère pleurait. Ezzat pleurait lui aussi, et lorsque sa mère lui a demandé pourquoi il pleurait, il lui a dit que c'était parce que le soldat l'avait frappé. Sa mère a demandé aux soldats d'arrêter de battre son fils et de la battre plutôt elle.

Après plusieurs minutes, Ezzat a été emmené hors du salon et giflé plusieurs fois par le soldat en noir, dont un coup tellement fort qu'il est tombé par terre. Après l'avoir emmené dans plusieurs endroits de la maison, le soldat lui a dit de rester dans la chambre des garçons. Ce même soldat a alors quitté la pièce mais est revenu toutes les cinq minutes pour gifler Ezzat, et pour lui donner, plusieurs fois, des coups de poing à l'estomac. Chaque fois, Ezzat hurlait de douleur et fondait en larmes. Alors le soldat l'imitait et se moquait de lui. Le soldat l'a frappé au moins six fois.

Destruction de biens et usage de positions douloureuses

Très vite, cinq soldats sont entrés dans la chambre et ont commencé à détruire au marteau les biens de la famille. En tout, ils ont détruit les panneaux de ventilation en bois dans le grenier, un petit réfrigérateur dans la chambre et son contenu, ils ont fait des dégâts dans la cuisine, détruit un ventilateur et la cheminée.
Ezzat a passé une heure dans la chambre, seul avec les soldats.

Pendant cette heure, le même soldat lui a ordonné de se tenir sur un pied pendant une demi-heure, appuyé au mur et les bras en l'air (voir la photo). Cette position a épuisé Ezzat, mais il était trop effrayé pour poser son pied par terre. Finalement, un des autres soldats lui a dit qu'il pouvait poser son pied par terre. Ils lui ont alors demandé de s'accroupir. Il a réussi à rester dans cette position pendant deux minutes, puis a dû se relever. Une femme soldat est alors entré dans la chambre et lui a demandé de s'asseoir sur le réfrigérateur.

Peu de temps après, le soldat au T-shirt noir est revenu accompagné par la sœur aînée d'Ezzat, Diana. Il a commencé à demander à Ezzat s'il aimait sa sœur, ce à quoi il a répondu, "oui". Le soldat lui a alors demandé de lui dire où était caché le révolver et que si il le lui disait, il ne le dirait pas à son père. Le soldat a quitté la pièce avec la sœur d'Ezzat. Il est revenue seul et a frappé Ezzat sur tout le corps. Il a à nouveau quitté la pièce et est revenu ensuite, offrant à Ezzat 10 shekels en échange de l'information sur la cachette du pistolet. Ezzat a répondu qu'il se fichait de l'argent, ce qui a rendu le soldat furieux et il a sorti son casque et l'a jeté sur Ezzat, qui se trouvait à deux mètres. Ezzat souffrait énormément. Le soldat a continué à le frapper avec son casque puis a quitté la pièce une fois de plus, pour revenir le gifler au visage et lui donner des coups de poing à l'estomac. Ceci a continué encore quelques temps, le soldat quittant la pièce et revenant pour frapper Ezzat et le questionner au sujet du pistolet.

Interrogatoire de la famille

Ezzat a vu ensuite le soldat au T-shirt noir et la femme soldat emmener ses soeurs et sa mère dans une des pièces voisines de la chambre des garçons. Ils ont fermé la porte mais Ezzat pouvait entendre les soldats leur crier dessus. Il a entendu le soldat dire à la femme soldat de frapper sa mère parce qu'elle refusait de se déshabiller pour être fouillée. La sœur d'Ezzat lui a dit, quand tout fut fini, qu'elles avaient toutes subi une fouille corporelle par la femme soldat, pendant que le soldat attendait dehors.

Entre temps, un soldat qui portait des lunettes noires est entré dans la chambre où Ezzat était détenu. Il a pointé un fusil, à quelques centimètres de la tête d'Ezzat. Il était tellement terrifié qu'il s'est mis à trembler. Le soldat s'est mis à rire et à se moquer de lui. Il a demandé à Ezzat de lui dire où était le révolver, et a menacé de lui tirer dessus s'il ne le faisait pas. Ezzat a maintenu qu'il n'y avait aucune arme cachée. Le soldat, devenant nerveux, a crié à Ezzat : "Pour la dernière fois, dis-moi où est le révolver ou je te tire dessus". Ezzat a répété qu'ils n'avaient pas d'arme. Entendant ça, le soldat a baissé son fusil et a quitté la chambre. Après environ cinq minutes, le soldat au T-shirt noir est revenu, avec quatre autres soldats, et lui ont dit qu'ils partaient, mais qu'ils reviendraient.

Les soldats sont restés en tout deux heures et demi dans la maison. Après l'incident, Ezzat a passé la nuit chez son oncle tellement il avait peur de dormir chez lui.

Ezzat a perdu deux molaires et est profondément choqué par l'incident.

Déclaration DCI/PS

DCI/PS est écoeuré que les autorités israéliennes soumettent un enfant de 10 ans à des coups, des postures douloureuses et des menaces, pendant plusieurs heures. Le traitement qu'a subi Ezzat tombe dans la définition de la torture et autres actes de punition ou traitement cruel, inhumain ou dégradant, comme définis par la Convention des Nations Unies contre la Torture, dont Israël est signataire. Le traitement d'Ezzat viole également de nombreuses autres conventions internationales auxquelles Israël est lié (1), ainsi que la loi de l'armée et intérieure israélienne (2).

DCI/PS demande à nouveau à Israël de se conformer immédiatement à la Convention des Nations Unies contre la Torture et d'enquêter méthodiquement et impartialement les allégations de torture et de sévices d'Ezzat, et de traduire en justice les responsables de tels sévices.

DCI/PD demande également à l'Union Européenne que l'amélioration des relations bilatérales Union Européenne-Israël dépende des progrès mesurables et confirmés que fera Israël pour observer les standards de l'Union Européenne sur les droits de l'homme dans le Territoire Palestinien Occupé.
-------------
1. Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948) – article 5 ; Quatrième Convention de Genève (1949) – articles 27 et 31 : Convention Internationale sur les Droits Civils et Politiques (1966) – article 7 ; et la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant (1989) – articles 2(2), 3, 16 et 37(a).

2. La loi militaire israélienne établit l'infraction spécifique de "mauvais traitement", qui interdit les coups ou autres sévices sur toute personne détenue par un soldat : voir la Loi d'Adjudication Militaire, 5715-1955, Article 65. Voir aussi les articles 378-382 du Code pénal israélien.

** AGISSEZ **
Lancez des appels à Israël
et/ou à l'Union Européenne
.

Israël :

. exhortant les autorités israéliennes à se conformer à la Convention des Nations Unies contre la Torture et à enquêter sérieusement sur les allégations de torture et de sévices d'Ezzat et des autres détenus palestiniens, et à traduire en justice les responsables de ces sévices.

Envoyer vos courriers à :

- Président de l'Etat d'Israël
Shimon Peres, Président de l'Etat d'Israël
Bureau du Président
3 Hanassi St., 92188
Jérusalem, Israël.
Tel : +972 2 6707211
Fax : +972 2 5610033
Email : president@president.gov.il

- Premier Ministre de l'Etat d'Israël
Ehud Olmert, Premier Ministre
Téléphone 1 : +972 2 6753277
Téléphone 2 : +972 2 6753547
Email: eulmert@knesset.gov.il

- Ministre des Affaires Etrangères israéliennes
Madame Tzipi Livni, député
9 Yitzhak Rabin Blvd., Kiryat Ben-Gurion
Jérusalem 91035
Fax: + 972 2 5303367
Email: sar@mfa.gov.il

Union Européenne

. exhortant l'Union Européenne à faire pression sur Israël pour qu'il se conforme immédiatement à la Convention des Nations Unies contre la Torture et qu'il enquête sérieusement sur les allégations de torture et de sévices d'Ezzat et des autres détenus palestiniens, et à traduire en justice les responsables de ces sévices.

. exhortant l'Union Européenne à ne procéder à une amélioration des relations bilatérales Union Européenne-Israël que lorsque des progrès mesurables et confirmés seront réalisés par Israël pour observer les standards de l'Union Européenne sur les droits de l'homme dans le Territoire Palestinien Occupé.

. alertant l'Union Européenne de la récente inclusion de Palestine/Israël comme conflit prioritaire pour la mise en œuvre des Lignes directrices de l'Union Européenne sur les enfants et les conflits armés, et des missions de rapport subséquentes sur les violations des droits des enfants qui incombent aux missions diplomatiques de l'Union Européenne et des institutions de l'Union Européenne dans ce domaine.

Appels à :

- Mr. Bernard Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères
Ministère des Affaires Etrangères français
37, quai d’Orsay, 75 007 Paris, France
Email : bernard.kouchner@diplomatie.gouv.fr

- Représentant personnel pour les Droits de l'Homme du Secrétaire Général de l'Union Européenne
Haut Représentant de Javier Solana
Madame Riina Kionka
175, Rue de la Loi BE 1048 Bruxelles, Belgique
Fax. : +32 2 281 61 90
Email : riina.kionka@consilium.europa.eu

- Commissaire pour les Affaires Extérieures et la Politique Europépenne de Voisinage
Madame Benita Ferrero- Waldner

Email : relax-enpinfo@ec.europa.eu   
 
Source : Defence of Children International    
Traduction : MR pour ISM
 

http://www.palestine-info.cc/fr/default.aspx?xyz=U6Qq7k%2bcOd87MDI46m9rUxJEpMO%2bi1s7fyUFGRxNBpmSH%2fQ%2fvgYhcHWbpPUOXJ5c3Bf4teGgsRhxXHnrorsd%2bp7mZiWkxOVc1EYkEFeEfPuBvZbW8EW%2ftibGRLlt5n%2fH7kB8DeElqJU%3d


Exactions de colons :


Les agriculteurs de cette région vivent constamment sous la menace de la violence des colons. Le 8 Juin dernier, six colons juifs masqués près de l'avant-poste illégal de Havat Ya'ir, armés d'armes automatiques et de gourdins, ont attaqué un petit groupe de Palestiniens, principalement des femmes, dans leur tente du village de Susiya situé dans les Collines du Sud d'Hébron.

http://www.marcfievet.com/article-21097554.html


Le New York Times révèle l'horreur
des tortures à Guantanamo

" Cette charte recyclée est la dernière et la plus concrète preuve de la manière dont les Etats-Unis, qui ont pendant très longtemps qualifié de tortures ces techniques chinoises, les ont utilisées comme base de leurs interrogatoires sur la base militaire de Guantanamo, ainsi que par la CIA " , ajoute le quotidien.

Le New York Times évoque la privation de sommeil, l'obligation de rester continuellement debout ou encore l'exposition permanente au froid ou à la faim, comme exemples des méthodes employées pour réduire les prisonniers " à l'état d'animal ", selon les documents cités


http://www.verites.org/article-21019516.html


Pour la "rehébraïsation" du Peuple Juif 

Devant le désarroi dans lequel se trouve le peuple juif à notre époque, en Israel et à l’étranger, dans sa recherche identitaire et devant les dangers du repli sur des formes caduques de judaisme qui ont eu leur grandeur en leur temps - afin de ne pas se soustraire aux confrontations et mises au point ausquelles le Retour à Sion nous acculent, j’ai cru bon de diffuser ce texte de Manitou publié en 1982. J’estime qu’en dépit des 26 années passées, il n’a rien perdu de son actualité.
http://www.juif.org/go-blogs-9143.php


Et la guerre contre l' Iran ?


Ali Shirazi, le représentant du guide suprême Ali Khamenei au sein des forces navales des Gardiens de la révolution, a déclaré mardi 8 juillet que l'Iran "mettra le feu" à Tel Aviv et à la flotte militaire américaine dans le Golfe s'il est attaqué. Il était cité par l'agence Fars.

"Le régime sioniste fait actuellement pression sur les dirigeants de la Maison Blanche pour préparer une attaque contre l'Iran. S'ils commettent une telle stupidité, la première réponse de l'Iran sera de mettre le feu à Tel Aviv et à la flotte américaine dans le Golfe Persique", a déclaré Ali Shirazi.


Tempsreel.nouvelobs.com



L' armée française en colère (suite)


Dans une tribune anonyme au Figaro, "Surcouf" avait critiqué en juin le nouveau Livre blanc de la Défense. Les policiers de la DCRI (RG et DST), qui, fait sans précédent, travaillent sur cette affaire de façon non-officielle, auraient identifiés les coupables. Nicolas Sarkozy n’avait pas du tout apprécié les critiques des officiers Surcouf. Il avait fait ordonner à la Direction de la Protection et de la sécurité (DPSD, ex-Sécurité militaire) de trouver les coupables.

Mais à la DPSD, où l’on partage généralement les opinions de Surcouf, on mettait peu d’empressement à conclure retrouver les rebelles, pourtant connus par bien des militaires… Mais les RG disposent d’hommes détachés au sein de la DPSD.

S’il brise la carrière des officiers de Surcouf, Nicolas Sarkozy risque, à la veille du défilé militaire du 14 juillet, d’aggraver la crise ouverte avec une armée qui avait voté en masse pour lui.


Hervé Morin et Nicolas Sarkozy en visite auprès des soldats français en Afghanistan, en décembre dernier

tempsreel.nouvlobs.com


Menaces sur la
santé des citoyens


Dans son livre "Le Corps Electrique", le prix Nobel Robert Baker décrit une série d'expériences démontrant qu'on pouvait entendre et comprendre des messages
transmis d'une cabine d'isolation, par audiogramme à pulsions micro-ondes
analogues à la vibration d'une parole envoyée dans le cerveau.

Baker en déduisit "
qu'un tel système a une application évidente pour couvrir des opérations destinées à pousser à la folie une cible humaine à l'aide de voix inconnues ou pour donner des ordres indétectables à un tueur programmé".

Le livre de James C. Lynn parut en 1978, (L'Effet et l'Application des Micro-ondes auditives), décrit également comment des voix audibles peuvent être directement diffusées dans le cerveau.
Ces micro-ondes pourraient également être utilisées pour brûler la peau, augmenter l'effet des drogues ou affecter le fonctionnement du cerveau.

Ces effets ont tous été reconnus officiellement par la CIA, le 21 septembre
1977, lors d'un témoignage devant le Comité de la Santé et de la Recherche. Le
Dr Sidney Gottlieb qui dirigeait le programme MK-Ultra à cette époque fut
contraint d'admettre les recherches de la CIA en vue de découvrir ...

des techniques affectant l'organisme humain
à l'aide de moyens électronique



Guerres psychotroniques.

Le Dossier du Scandale du rapport de l'INVS sur les 11 cas de cancers de St Cyr l'Ecole (cliquer)

La guerre psychotronique ou comment contrôler les foules par les micro-ondes. Les antennes relais vont leur permettre de faire bon nombre de dégâts dans tous les pays.

Face à un suicide collectif latent d’une population tenue dans une parfaite ignorance des effets délétères des radiofréquences sur la santé, Amy Worthington, journaliste au IDAHO Observer dresse un véritable réquisitoire contre les responsables de cette pollution environnementale aux USA: "Les régulateurs fédéraux sont clairement compromis et trop incompétents pour protéger la santé publique . . . Contre cet état de fait, nous devons tirer la sonnette d'alarme". .

La mégalomanie, l’irresponsabilité des industriels des télécommunications en synergie avec des intérêts financiers majeurs ont rendu la majorité des parlementaires serviles. .
L’ensemble associé aux recommandations de l’OMS, ou à des scientifiques connus qui ont ouvert la boîte de pandore en prêchant l’innocuité des irradiations tout en étant rétribués par ces mêmes industriels a généré une situation hors de contrôle et dramatique pour le devenir des nations industrialisées. .

De nombreuses constatations implacables d’Amy Worthington peuvent être transposées aux pays Européens, dont la France. .

Que personne ne s’y trompe, l’heure des comptes en tous genres a commencé le 17 Novembre 2005 à la réunion de l’OMS à Melbourne (Australie).


Suite en partie commentaires (voir en bas de l'article)

Source : http://www.next-up.org/pdf/AmyWorthingtonLesRayonnementsElectromagnetiquesEmpoisonnement
lAmerique17112007.pdf


Blog à lire :
http://scandale-france.ifrance.com/12-06-00.htm 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Proche et Moyen Orient
commenter cet article

commentaires

eva journaliste-resistante a l'intolerable 09/07/2008 05:23

Suite article sur post discriminations Israêl :MENACES  SUR  LA  SANTE  PUBLIQUE !
De nombreuses constatations implacables d’Amy Worthington peuvent être transposées aux pays Européens, dont la France. .
 
Que personne ne s’y trompe, l’heure des comptes en tous genres a commencé le 17 Novembre 2005 à la réunion de l’OMS à Melbourne (Australie).
 
Serge Sargentini, .
 
Next-Organisation.
 
Next-up organisation (France) remercie l’aimable aide du IDAHO Observer (USA).
Traducteurs Pascal B et Raoul T., vérificateur André S., correctrices Monique V. & Marie-Pierre C.
 
Par Amy Worthington 17 Novembre 2007
 
Avant 1996, l'âge du sans fil (Wireless) était lent à se mettre en place, principalement parce que les collectivités avaient le pouvoir de bloquer l'implantation des sites d’antennes relais. .
 
Mais le Federal Communications Act de 1996 rend à présent pratiquement impossible pour les collectivités d’empêcher la construction des antennes relais, même si elles constituent une menace pour la santé publique et l'environnement. .
 
Etant donné que la décision d'entrer dans l'ère du sans fil a été déterminée politiquement à notre place, nous avons écarté les causes des soucis environnementaux et de sécurité bien documentés et avec une dangereuse insouciance à courte vue, nous avons intégré dans notre vie tous les gadgets du sans fil qui arrivent sur le marché. .
 
Nous agissons comme si nous étions drogués aux radiations électromagnétiques. .
 
Notre dépendance aux téléphones cellulaires nous a entraîné par addiction vers l’Internet WiFi. .
 
Aujourd’hui, nous baignons dans ce rayonnement que notre enthousiasme pour le sans fil a déclenché.
 
Ceux qui sont dépendants, non informés, trompés par les industriels et les politiques influencés ne se soucient pas des avertissements des scientifiques quant aux dangers apocalyptiques des rayonnements du sans fil. Contre cet état de fait, nous devons tirer la sonnette d'alarme. .
 
Illa Garcia portait des bijoux le premier jour où elle revint travailler comme vigie anti-incendie de l'État de Californie à l'été 2002. L'intense rayonnement des dizaines d’antennes / RF entourant son poste d’observation chauffa suffisamment les métaux sur son corps pour lui brûler la peau. « J'ai encore les cicatrices », dit-elle. « Je n'ai plus jamais porté de bijoux au travail après cela ». .
 
Ce poste de vigie de montagne sur le territoire du Service des Forêts des Etats-Unis, avec une vue spectaculaire sur le mont Shasta, est l'un des milliers de "points chauds" des rayonnements microondes / RF à travers le pays.  » (..).
 
Les manuels de la compagnie Motorola pour la gestion des sites de communications confirment que les radiations hautes fréquences de ces antennes relais sont dangereuses. Les règlements de sécurité rendent obligatoires les signaux d’avertissements, les formations de sensibilisation au CEM, les tenues de protection obligatoires et même des transmetteurs de désactivation pour le personnel travaillant à proximité des antennes. Garcia et sa collègue Marie Jasso n'ont jamais été mises en garde contre les dangers. Cela, disent-ils, démontre une extrême malfaisance de la part des opérateurs et des sociétés commerciales responsables de leur exposition. .
 
A la fin de la saison des incendies, Garcia et Jasso étaient tellement malades qu’elles ont été forcées de prendre leur retraite et leur poste de vigie fut fermé au personnel d’Etat. Garcia, qui a 52 ans, est aujourd'hui gravement handicapée et souffre de fibromyalgie, de thyroïdie auto immunitaire aiguë et de dégénérescence nerveuse. Des tests médicaux ont confirmé des ruptures de brins d’ADN dans son sang et des nécroses anormales dans son cerveau. .
 
Le Dr Gunner Heuser, un médecin spécialisé en neurotoxicité, précise que les troubles de Garcia sont la conséquence d’expositions chroniques à des champs électromagnétiques dans la gamme des microondes, et « qu’elle en est devenue par conséquent totalement invalide. » M. Heuser écrit: "Dans mon expérience, les patients développent de multiples pathologies après une exposition aux CEM exactement comme ils le font après une exposition à des produits chimiques toxiques." (..)
 
 
 
Des "bombes nucléaires" sur les pylônes. .
 
Ces pénibles conditions endurées par les familles Garcia et Jasso sont identiques à celles subies par les victimes japonaises des ondes de rayonnements gamma après les explosions nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki en 1945. Cinq décennies d'études confirment que les rayonnements nonionisants
des communications dans le spectre des micro-ondes / RF ont le même effet sur la santéhumaine que les rayonnements ionisants d’ondes Gamma des réactions nucléaires.
 
Le Dr. Heyo Eckel, expert allemand de pointe dans le domaine des rayonnements et fonctionnaire de l'Association Médicale Allemande, déclare que "les blessures qui résultent de rayonnements radioactifs sont identiques aux effets des rayonnements électromagnétiques. Les dégâts sont tellement similaires qu'ils sont difficiles à différencier. " [1] .
 
Comprendre ce qui s'est passé à Likely Mountain est essentiel à la compréhension de la menace pour la santé publique posée par les rayonnements à hyperfréquences / RF aux États-Unis. Les familles de Garcia et Jasso, ainsi que des anciennes vigies et des multitudes de touristes qui ont visité Likely Moutain en camping ou en promenade ont subi les mêmes sortes de rayonnements à hautes fréquences qui irradient à partir des dizaines de milliers de tours d’antennes relais et d’antennes de toit érigées à travers l’Amérique pour les communications sans fil. La ville de San Francisco, avec une superficie de sept kilomètres carrés à peine, compte plus de 2.500 d’antennes relais cellulaires de téléphonique mobile autorisées positionnées à 530 endroits de la ville. En pratique, cette ville, comme des milliers d'autres, est bombardée d’ondes de type micro-ondes 24 heures par jour.
 
Les dommages identiques résultant à la fois des ondes gamma radioactives et des micro-ondes à hautes fréquences induisent une condition pathologique dans laquelle le noyau d’une cellule humaine irradiée se scinde en fragments appelés rupture d’ADN. Les ruptures d’ADN sont des précurseurs assurés du cancer. Lors du désastre du réacteur nucléaire de Tchernobyl en 1986 en Russie, les rayonnements ionisants libérés furent équivalents à 400 bombes atomiques, et causèrent un bilan humain final estimé à 10.000 morts. Les russes exposés développèrent rapidement des ruptures d’ADN dans le sang, les laissant exposés à un risque élevé de cancer. .
 
Ce qu'ils ne nous ont pas dit. .
 
Les micro-ondes / RF des téléphones mobiles et des émetteurs des antennes relais causent également des dommages de types ruptures d’ADN dans les cellules sanguines. Cela fut reporté voici une décennie par les docteurs Henry Lai et Narendrah Singh, spécialisés en recherche biomédicale à
l'Université de Washington à Seattle. Le Dr Singh est réputé pour les études des comètes d’ADN qui servent à identifier les lésions de l'ADN. Lai et Singh ont démontré dans de nombreuses études sur des animaux, que le rayonnement de la téléphonie mobile provoque rapidement des ruptures de brins
simples et doubles d'ADN, cela à des niveaux bien en deçà des normes d’exposition fédérales actuelles jugées « sûres ». [2] .
 
L’industrie des télécommunications sait tout cela grâce à son propre programme d’étude Wireless Technology Research (WTR : vidéo) échelonné sur une durée de six ans mandatée par le Congrès et qui fut complété en 1999. Une équipe de plus de 200 médecins, de scientifiques et d’experts dans ce
domaine a démontré que le sang humain exposé aux rayonnements des téléphones cellulaires subissait une augmentation des dommages génétiques de 300 % sous la forme de micronoyaux.[3]
 
Le Dr. George Carlo, un expert dans le domaine de la santé publique qui a coordonné ces études sur le WTR, confirme que l'exposition aux rayonnements des communications utilisant la technologie sans fil est "potentiellement la plus grande insulte à la santé" que cette nation ait jamais connue.
 
M. Carlo croit que les rayonnements micro-ondes / RF sont une plus grande menace que l'usage de la cigarette et l'amiante. [Reportage vidéo : Interview Accablante du Dr George Carlo WTR]. .
.
En 2000, le géant européen des communications T-Mobile a commissionné l’institut allemand ECOLOG pour examiner tous les éléments scientifiques disponibles en ce qui concerne les risques sanitaires liés à l’utilisation des télécommunications sans fil. ECOLOG a trouvé plus de 220 documents publiés et pré publiés concernant les effets déclencheurs ou promoteurs de cancers suite à une irradiation par les rayonnements à hautes fréquences employés par la technologie sans fil.[4] .
 
Beaucoup d'études ont été publiées depuis. .
 
En 2004, douze groupes de recherche venus de sept pays européens et coopérant dans le projet d'étude REFLEX [Pr Franz Adlkofer: vidéo] confirmèrent que, dans des conditions de laboratoire, les micro-ondes des appareils de communications sans fil provoquaient des ruptures significatives de brins d’ADN simples et doubles à la fois dans les cellules humaines et animales.[5] .
.
En 2005, une étude médicale chinoise a confirmé des dommages statistiquement significatifs à l’ADN par le fait des micro-ondes pulsées du niveau utilisés avec les téléphones cellulaires.[6] .
 
Cette même année, des chercheurs de l'Université de Chicago ont décrit comment les micro-ondes pulsées des communications modifient l'expression des gènes dans les cellules humaines à des niveaux d’expositions non-thermiques (athermique). [7] .
 
Parce que les ondes gamma et les rayonnements micro-ondes / RF sont identiquement carcinogéniques et génotoxiques pour les racines cellulaires de la vie, .la dose de sécurité pour les deux types de rayonnements est de zéro. .
 
Aucune étude n'a prouvé qu’un quelconque niveau d'exposition à des rayonnements dommageables pour les cellules est sans danger pour les humains. Le Dr George Carlo confirme que les dégâts aux cellules ne sont pas dépendants de la dose car n’importe quel niveau d’exposition, si minime soit-il, peut déclencher une réaction de défense de la part des mécanismes cellulaires.[8] .
.
Les fonctionnaires de la Food and Drug Administration et le National Institutes of Health passèrent étroitement en revue les résultats accablants des études WTR qui ont également révélé les dégâts causés par les micro-ondes à la barrière sanguine du cerveau (barrière Hémato Encéphalique).
 
Mais ces fonctionnaires ont choisi de minimiser, d’obscurcir et même de nier les éléments scientifiques irréfutables.
 
Tirant des milliards de dollars de la vente de licences des spectres de fréquences, le gouvernement fédéral a permis à l'industrie des télécommunications de répandre une technologie manifestement dangereuse qui incite des millions de personnes à s’entourer d’appareils sans fils improprement testés
[9] et à saturer la nation avec les ondes cancérigènes qu’utilisent ces appareils. .
 
Le Dr. Carlo explique que même l'American Cancer Society marche main dans la main avec l'industrie des communications, laquelle octroie à la société de substantielles contributions. [10] .
.
Deux façons de mourir. .
 
La science médicale démontre qu'il existe deux façons de mourir d'empoisonnement par rayonnement :
 
"la cuisson rapide et la cuisson lente". Les japonais brûlés par l’éclair des explosions nucléaires virent une partie de leurs chairs se détacher avant de mourir dans de pénibles douleurs quelques heures ou quelques jours plus tard. D’autres personnes ont également trouvé une mort rapide après avoir marché au travers de puissants faisceaux radar dont les micro-ondes peuvent "cuire" les organes internes en quelques secondes d'exposition à peine. .
 
Les mécanismes de "cuisson" lente par rayonnements sont cumulatifs, progressifs, permanents et continus. Des milliers de victimes japonaises des détonations nucléaires sont mortes dans de pénibles douleurs des années après avoir été exposées. Le processus de "cuisson" lente par exposition aux micro-ondes / RF se manifeste par des éruptions de cancers communément trouvées dans les riverains qui sont irradiés par les sites d’antennes relais.
 
De récentes études épidémiologiques suédoises confirment qu’après 2.000 heures d'exposition aux téléphones cellulaires, soit une période de latence d'environ 10 ans, le risque de cancer du cerveau augmente de 240 pour cent. [11] .
 
(..) les rayonnements par micro-ondes vieillissent prématurément les tissus vivants. .
.
Irradier l’équipe. .
 
La douleur, permanente et errante, est intense pour Kenneth Hurtado, 32 ans, du sud de la Californie.
 
Il est allé en enfer et en est revenu. Cela a commencé par une tumeur de sept livres sur un rein, diagnostiquée en 2002. Le cancer se propagea à son cerveau (..)
 
Désormais incapable de travailler, Hurtado explique qu'il était en assez bonne santé en 1998 lorsqu’il commença une carrière d'installateur d’antennes pour une grande société internationale fabriquant du matériel électronique pour fournisseurs de services sans fil. (..) 
 
Hurtado ignore la quantité de rayonnements qu’il a reçue en effectuant son travail. Il précise qu'il existe au moins quatre points de connexion à l'intérieur des cabanons par où les rayonnements peuvent pénétrer. Il en recevait inévitablement une dose quand il activait les antennes relais pour les essais et
il se demande si son cancer est le résultat. "Quand ils m’ont embauché, nous avons eu des séances d’information sur la sécurité, mais ils ont fortement minimisés les dangers," se souvient-il. Il n’a reçu aucun vêtement de protection contre les rayonnements électromagnétiques et ce n'est qu'en 2002 qu'il fut équipé d’un testeur pour contrôler les intensités des rayonnements hyperfréquences micro-ondes.
 
"Le lecteur est supposé vous avertir si vous recevez trop de rayonnements", dit-il, "mais j'ai mis le mien sur une perche et je l’ai placé à côté des antennes relais sans que l'alarme ne se déclenche." .
 
Un rapport médical dans l'International Journal of Occupational and Environmental Health confirme que les travailleurs exposés à des niveaux élevés de rayonnements micro-ondes / RF ont habituellement des taux de cancer astronomiques. [12] .
 
Le rapport constate que, pour ces travailleurs, la période de latence entre l'exposition aux rayonnements et la maladie est brève comparativement aux populations moins exposées. .
 
Hurtado explique que de nombreux travailleurs dans l’industrie sont dangereusement surexposés.
 
« J'ai parlé à des gars des services d’intervention qui doivent évoluer autour des antennes relais et ils m’ont dit qu’avant que la journée de travail soit à moitié terminée, ils commencent à se sentir vraiment malade. » Il ajoute: « A mon avis, ils se font cuire. » .
 
Hurtado soupçonne que, depuis les premiers jours de l’avènement du sans fil, il y a eu des activités illégales liées à l'exposition du public à ces sites de transmissions. « Je suis sûr », dit-il, « que certaines de ces installations dépassent les limites d’exposition fixées par la FCC. .
 
Ils peuvent augmenter les émissions des amplificateurs à distance pour obtenir un meilleur signal et ils ne se soucient pas des alarmes une fois les installateurs partis. » Les inspecteurs chargés du contrôle pourraient identifier les contrevenants parce que les spectres des canaux peuvent être analysés.
 
"Mais, » dit-il, « il n'y a simplement personne pour effectuer les contrôles et je crois que le public reçoit beaucoup trop de rayonnements à présent. » .
 
Les Régulateurs endormis au volant. .
 
La Federal Communications Commission (FCC), seul organisme habilité à réglementer les industries des télécommunications et de radiodiffusion, n'a ni l'argent, ni la main-d'oeuvre ni la motivation pour mener correctement à bien le contrôle des rayonnements produits par des centaines de milliers
d’installations commerciales sans fil qui génèrent ces ondes cancérigènes à travers toute la nation. La FCC reconnaît que les tests physiques destinés à vérifier la conformité aux lignes directrices dans le domaine des émissions sont relativement rares. .
 
Les critiques prétendent que les gens appointés à la FCC, n’ayant pratiquement aucune expertise dans les domaines médicaux ou de santé publique, ne sont que de vieux employés sans formation aux nouvelles technologies en quelque sorte une "équipe de majorettes" pour les industriels des télécommunications et de radiodiffusion. Le Center for Public Integrity a découvert que les fonctionnaires de la FCC ont été soudoyés par ces industries grâce à des cadeaux tels que des coûteux voyages à Las Vegas. [13] .
 
Le Dr George Carlo confirme qu'il n'existe pas de responsabilité en ce qui concerne la réglementation.
 
"Il faut se rendre aux stations de base et mesurer indépendamment leurs émissions parce que nous avons eu de nombreux cas où une antenne relais légalement autorisée à transmettre 100 watts émettait de 900 à 1000 Watts. Si personne ne contrôle, on peut facilement augmenter puissance par
commande à distance". [14] .
 
Les associations de riverains surveillant l’ensemble des antennes de communication de Lookout Mountain près de Denver dans le Colorado, ont toujours constaté que, en dépit de neuf années de protestations à la FCC, le rayonnement sur la montagne a été mesuré à des niveaux supérieurs de
125% aux niveaux d'exposition autorisés par la loi fédérale. [15] .
 
Exposition : directives mortelles. .
 
Même s'il existait un système de surveillance fiable, de nombreux experts disent que les directives de la FCC sur l'exposition du public aux rayonnements micro-ondes / RF sont trop élevées, voir mortelles, car elles sont basées sur des théories totalement obsolètes et sans fondement suivant une seule intensité de puissance néfaste suffisamment élevée pour brûler presque instantanément des tissus.
.suite à
Source : http://www.next-up.org/pdf/AmyWorthingtonLesRayonnementsElectromagnetiquesEmpoisonnementlAmerique17112007.pdf
 
 
Les informations divulguées sur ce site, proviennent de la presse spécialisée, de sources gouvernementales et militaires dûment autorisées. Toute tentative de censure, constituera une violation de l'article 10 de la convention européenne des droits de l'homme. Par sécurité, les disques durs amovibles contenant les informations présentes et à venir, ne sont pas conservés par l'auteur. Les textes présentés ici font l'objet d'un dépôt à la société des auteurs, et toutes reproductions est interdite sans autorisation de l'auteur,consulter le chapitre .

Pour des raisons évidentes les informations considérées comme trop sensibles, comme les caractéristiques précises et complètes des fréquences ( modulation, phase, amplitudes, niveau de puissance, fréquence de récurrence, multiplexage des fréquences) utilisables à des fins de manipulation du cortex cérébral, du mental des individus, ne seront pas divulguées sur ce site.  

 

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages