1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 20:45
Blog Drzz





















Reçu ce courriel, le 1.7.8 :

" Bonjour Eva,
 
 "Le blog drzz"  publie un entretien avec Laurent Murawiec, Français néo-conservateur sioniste qui... avoue :

La politique des Etats-Unis est totalement liée au pétrole.
 
Oui la politique américaine est diverse parce que les compagnies pétrolières n'ont pas toutes les mêmes fournisseurs !!!!
 
Faites suivre ce document autour de vous !
 
Cordialement,
 
H. H.


* Sous ses airs de sites personnels, "Le blog drzz" est en réalité une plateforme financée par les néo-conservateurs états-uniens (à travers le Leadership Institute, basé en Virginie). "Le blog drzz" compte parmi ses soutiens plusieurs néo-cons influents tels Norman Podhoretz et David Frum, et ce site est proche d'Ivan Rioufol, chroniqueur au Figaro, qui participe au blog. 


_____________________________________________________________________

 
Un ami, Français, des néo-cons américains :

 

Entretien avec Laurent Murawiec, diplômé de la Sorbonne, ancien conseiller du Ministre de la Défense français, il a enseigné à l'EHESS (Paris) et à la George Washington University de Washington. 

Exilé aux Etats-Unis, il a publié une étude sur l'islam radical 
 
 
"Nous parlons d'un pays aussi extraordinairement puissant que les Etats-Unis, avec des intérêts mondiaux aussi multiple et une situation nationale aussi  diversifiée,…  Il n’y a pas « une » politique pétrolière américaine, il y en a même plusieurs. Pourquoi ? Parce que les compagnies pétrolières n’ont pas les mêmes objectifs, les mêmes réserves, les mêmes fournisseurs, donc les mêmes intérêts…

  J’essaie toujours de souligner à quel point les simplismes pour le Moyen-Orient ne sont vraiment pas de mise. L'action des Etats-Unis est toujours la résultante de forces et de lignes extrêmement diverses."


http://leblogdrzz.over-blog.com/article-20718929.html


Comment les néo-cons voient le monde.
Interview de Laurent Murawiec.



MARC B. : 

J'aimerais vous poser quelques questions au sujet de la reconfiguration de la carte du Proche et Moyen-Orient, à la veille du départ de G.W Bush de la Maison Blanche :

  



 A posteriori : l'administration Bush a t- elle, selon vous, pris les bonnes options (l'Irak/Afghanistan) ou les seules possibles à l'époque ?

 

L’Afghanistan d’abord :

 

MURAWIEC : On a fait ce qui fallait, on a renversé les Taliban, on les a chassés. On a essayé d’installer dans un pays qui n’a jamais réellement  eu d’Etat central effectif, - parce que c’est une mosaïque de tribus-, un gouvernement central qui marche Cahin-Caha, avec le problème lié aux services de Renseignements de l’armée pakistanaise, qui sont les créateurs des Taliban. (Services) qui ont essayé de reconstruire leur créature, de recréer un mini-Talibanistan au Waziristân, autour de Peshawar. Et, tant que la question, particulièrement difficile, du Pakistan ne sera pas réglée, on aura des problèmes en Afghanistan. Dans ce cadre-là, sachant que le Pakistan est le problème et pas la solution, les options prises sont les bonnes. Rien ne fera de l’Afghanistan un pays stable et bien gouverné ; ce qu’on peut espérer c’est qu’il ne sème pas le désordre partout aux alentours, tant que subsisteront un certain nombre de problèmes, et l’un est particulièrement grave : c’est celui de l’Empire de la drogue, - dont font partie les Taliban-, qui, remonte de tous les côtés, vers l’Asie Centrale notamment, et qui pourrit tout son environnement. Voilà pour l’Afghanistan…

 

MARC B. :  L’Irak ensuite ?

 

MURAWIEC : Concernant l’Irak : on a renversé Saddam Hussein et c’était une bonne chose à faire. On est en train de gagner cette guerre en ayant infligé une défaite écrasante et humiliante à Al Qaeda ; ce qui n’était pas notre objectif au départ, mais ce n’est pas une mauvaise raison même a posteriori.

 

MARC B. : Y a eu plusieurs périodes dans cette guerre, dont certaines n’étaient peut-être pas envisagées ou évaluées correctement au départ ? Dont cet afflux massif d’Al Qaeda…

 

MURAWIEC : Il y a eu au moins trois phases dans cette guerre : la phase militaire de trois semaines, le renversement de Saddam, qui a été brillante ; une période où la stratégie américaine a complètement déraillé et qui nous a coûté très cher, avec des erreurs majeures qui n’étaient pas nécessaires, tenant plus de Washington que de l’Irak ; et une troisième phase, à partir de la nomination du Général Petraeus et du Général Odierno, où cette guerre est gagnée, et où les terribles erreurs et leurs terribles conséquences ont été rattrapées in extremis.

 

La meilleure documentation sur la nature de ces erreurs et leur origine est, sans doute, l’ouvrage de Douglas Faith[1], qui est une documentation assez implacable de la manière dont ça s’est passé. (..)

 

 

MARC B. : Est-ce que cela ne concerne « que » l’Armée du Mahdi (cette infiltration, mise en orbite de relais pro-iraniens), ou d’autres segments ? Je sous-entends, y compris dans les arcanes du pouvoir, je pense à certaines franges du parti Al Dawah, ou encore au SIIC (Conseil suprême Islamique Irakien), ses Brigades Badr[2]

 

MURAWIEC : Ecoutez, il y a une erreur à ne pas commettre, lorsqu’on parle du monde arabe en général et de l’Irak en particulier : c’est, je crois, qu’il faut se garder de considérer les partis arabes comme des structures équivalentes à leur formes européennes. Ce n’est pas un monde wébérien[3], où les partis sont organisés, régulés et représentent des structures permanentes… etc. Les groupes politiques en pays arabes, - lorsqu’il y a de la politique : c’est-à-dire qu’en Arabie Saoudite, il n’y a pas de politique, actuellement ; en Egypte, il n’y a pas de politique (intérieure) ; - Mais, ces partis fonctionnent sur une base clanique, familiale, tribale, à base de qui met la main sur l’argent de la corruption… Et donc quand on regarde, que ce soit Al Dawah ou d’autres, ce sont des regroupements fluctuants. (..)

MARC B. :  C’est ce qui explique les déplacements d’Al Maliki en Iran, qui ne concernent pas les Américains – i.e : qu’on ne peut interpréter comme une façon indirecte pour les Américains de « négocier » avec un Etat désigné comme « voyou » ?

 

MURAWIEC : On négocie en permanence avec le doigt sur la gâchette et le kandjar -la dague recourbée- derrière le dos, en essayant de tirer avantage maximum d’une situation. Mais, je ne blâme pas du tout Al Maliki d’aller rencontrer ce criminel d’Ahmadinedjad, parce que c’est son voisinage. L’Irak a, pour son malheur, comme voisins : l’Iran, la Syrie, l’Arabie Saoudite, la Jordanie et la Turquie, - la Jordanie et Turquie, c’est déjà mieux, mais c’est quand même pas un voisinage très plaisant !

(..)

 

Donc voilà une longue réponse à votre question, je crois !

 

MARC B. : Que peut-on dire aujourd’hui de la fameuse « stratégie des dominos » -a-t-elle vécu ?-, qui consistait à promouvoir par l’exemple l’effondrement des « régimes-voyous » ? Parce qu’au moins deux pays-clés, l’Iran et la Syrie, subsistent aisément et, même pire, continuent d’avancer leurs pions… ? C’est ce qui semble être le lot du futur président, quelles que soient ses options…

 

MURAWIEC : Personnellement, je blâme énormément Bush pour avoir été incohérent, avoir mené une politique en zigzag, sans continuité. En 2003, quand on a pris Bagdad, il faut savoir qu’à Damas, le régime Assad faisait déjà ses valises, tellement il avait peur qu’on lui envoie des tanks… Et puis, à l’époque le secrétaire d’Etat Colin Powell a pris l’initiative, sans en référer à Bush, d’ailleurs, d’aller à Damas l’assurer de nos « bons sentiments ».

 

Alors, primo, on a assuré la pérennité du régime baasiste d’Assad, deuxio, on lui a permis d’assurer la complicité plus qu’active du régime dans l’infiltration d’Al Qaeda contre nous et le gouvernement Irakien ; et tertio, pire que ça, on l’a laissé faire au Liban : on a soutenu la « révolution du Cèdre » et puis, quand les Syriens ont assassiné Hariri - et ce, après toute une ribambelle d’hommes politiques en général maronites - on a laissé faire sans rien dire, on l’a assuré de son impunité. Au Moyen-Orient où c’est encore la force et la puissance qui comptent, l’impunité leur a permis d'agir à sa guise. Aujourd’hui, je blâme l’Occident pour la perte du Liban. Le Hezbollah et les Aounistes ont la quasi-totalité des rênes du pouvoir entre leurs mains…

 

MARC B. : Et sur l’Armée… ?

 

MURAWIEC : L’Armée au Liban, c’est une farce ubuesque de même que son actuel Président, d’ailleurs (Michel Sleiman), c’est « farcesque ». Je blâme donc très vivement Bush d’avoir accepté la coexistence de plusieurs politiques, d’avoir laissé toute une autre politique se développer au sein de son propre gouvernement, de l’avoir laissé faire et, - en rapport aux dominos-, ceux qui auraient dû tombés ne sont pas tombés, au contraire. Le seul domino, éventuellement, à être tombé, c’est le programme nucléaire de Muhamad Khadafi qui a su lire, ce qui était marqué  « sur le mur »[4] pour reprendre l’image de Nabuchodonosor dans la Bible, et en a tiré ses conclusions avec sagesse.

 

Ceux qui commençaient à avoir peur se sont rassurés en disant, « les Américains n’ont pas de suite dans les idées, ou ils ont trop d’ennuis en Irak pour venir nous ennuyer » ; et, hélas, ils ont eu raison.

 

MARC B. : Aujourd’hui, on a un peu l’impression d’un double-encerclement : certes, de l’Iran/Syrie d’un côté, mais aussi par effet de rétorsion, d’Israël, par le Hezbollah, Hamas, Syrie… ? Est-ce une vision qui se tient ? Celle d’un équilibre de la terreur ?

 

MURAWIEC : L’Iran serait encerclé s’il y avait une stratégie américaine visant à écrabouiller, destituer les Mollahs d’une manière ou d’une autre. Il n’y a, d’ailleurs, pas besoin de leur envoyer des bombes ; je pense qu’un mois d’embargo de toutes leurs exportations (notamment pétrolières) serait un coup de semonce terrible pour eux pour les amener à un certain code de comportement (sinon à être « raisonnables »). On cause aux Iraniens et on ne fait absolument rien de sérieux.

 

Mais, actuellement, il n’y a plus aucun équilibre, Bush peut manier une certaine rhétorique, elle ne trouve aucun prolongement dans la politique suivie, aucune cohérence et aucune stratégie. Il y a des bouts de stratégies et autant ne rien faire que de suivre une stratégie incohérente.

 

MARC B. : On peut considérer que Colin Powell, Condi Rice, etc, ont constitué une sorte de minorité de blocage au sein de l’Administration tout au long de ce mandat ?

 

MURAWIEC : Il n’y a eu aucune suite politique logique. Ca fait bien longtemps qu’un certain nombre de secteurs de l’Administration est en insurrection ouverte contre la politique déclarée de Bush, et il ne leur est jamais rien arrivé. Il a choisi les mauvais hommes ou femmes, le Département d’Etat et la CIA sont en mutinerie déclarée depuis 2002. Et si vous avez les 2/3 qui sabotent votre politique par tous les moyens possibles, vous n’arrivez pas à grand-chose. Je ne vois aucune stratégie contre l’Iran, Bush agit au coup par coup.

 

Il y a le second « encerclement » : celui d’Israël, d’abord c’est le problème d’Israël (l’Amérique n’est pas directement en cause). Entre le Liban-Sud, le Golan et Hamas à Gaza, Israël risque de devoir faire face sur 3 fronts.(..) A l’époque, étant partisan du premier Sharon, j’étais plutôt pour ce retrait ; mais il est maintenant d’une évidence criante que ça été une erreur stratégique de première ampleur, on a donné le pouvoir à Hamas et le Hamas s’en sert aujourd’hui. Et Israël ne fera pas l’économie d’une reconquête de Gaza, qui fera couler beaucoup de sang et dont les résultats ne seront pas permanents.

 

MARC B. : Oui, mais, une reconquête, pour quel résultat ? Qui va reprendre et gérer Gaza ? Est-ce qu’Abbas est en mesure de reprendre les choses en main ?

 

MURAWIEC : Abbas est un notable de province sans pouvoir, sans capacité d’imposer quoi que ce soit. Il est une sorte de fonctionnaire qui gère l’héritage (d’Arafat) et réunit tous les mythes de la cause palestinienne de vieille date, si on veut. Mais, il est incapable de gérer Gaza ou quoi que ce soit d’autre. Si son pouvoir tient, en Judée-Samarie, c’est uniquement grâce à l’Armée Israélienne. Il n’a pas les moyens de s’imposer. Il n’y a pas de solution politique ou diplomatique à la clé parce que pour qu’il y en ait une, il faudrait être deux… Or Israël n’a pas d’interlocuteur (de poids). Il n’y a rien - de tangible - de l’autre côté. 

 




Notes, voir l'article.




















http://leblogdrzz.over-blog.com/article-20718042.html






Guerre Iran  ? Le rôle de Khamenei.
L'opinion de Vincent Jauvert, grand reporter au NO



Fin d'un commentaire sur cet article, pertinent :Ce que l’Europe doit proposer :

1) ne jamais s’interposer devant deux fous qui se menace de se détruire ; L'Iran n'a jamais menacé Paris a mois que Paris prennent parti ... Il faut les laisser en face l’un de l’autre… Ils iront jusqu’au bout de leur suicide pour réaliser d’eux mêmes la nécessité de la paix … comme en Afrique du Sud …et vous verrez les juifs et les musulmans revivre ensemble; ils l’ont fait pendant des millénaires …avant que la malédiction du pétrole n’apparaît.

2) Préparer l’après pétrole … pour ne pas dépendre de cette zone qui deviendra anodine …qui s’intéressera

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/07/02/l-iran-est-il-vraiment-pret-a-un-grand-deal.html

Etats-Unis-Iran : 4 bases avancées US
sur la frontière irako-iranienne


BAGDAD, 26 juin - RIA Novosti. Les troupes américaines en Irak ont créé durant ces quatre derniers mois quatre bases militaires avancées le long de la frontière iranienne, a rapporté jeudi le site Al Jazeera, se référant à une source interne à la sécurité irakienne. Selon cette source, ces bases dont l'une "est située à 30 km de la ville iranienne la plus proche", sont équipées de rampes de lancement de missiles téléguidés et de systèmes de radar. La création de bases [...]

http://www.marcfievet.com/article-20794341.html


Marche à la guerre contre l' Iran :
http://drzz.over-blog.org/article-5443602.html


Vidéo attentat de jérusalem

Drzz : "Je recommande aux autorités israéliennes  de raser Jérusalem-est à la pelleteuse."
suite à
http://leblogdrzz.over-blog.com/article-20928322.html

Eva : Drzz ne s'interroge pas sur le martyr vécu par les Palestiniens, en territoire occupé ?
Quelle modération, dans la réaction
!



par drzz ,  Coup de colère contre le Point  !



Le dossier spécial consacré à Israël du "Point", le premier magazine français d'actualité, présente bien des erreurs, volontaires semble-t-il....

Comme on peut être ingénu, parfois... Approchant du 60e anniversaire de l'Etat hébreu, il était naturel que je m'intéresse à tout ce qui était publié sur ce pays magnifique que j'ai eu le bonheur de visiter en mars 2007. Ma grande naïveté a été de croire qu'en cette année phare, les journalistes français allaient faire preuve d'un minimum de respect, de celui qui est exigé pour n'importe quel pays ou peuplade étrangère.

undefinedMais voilà. L'élite française est antisémite et elle l'assume plus ou moins bien. Officiellement, elle se dit "antisioniste" mais, comme l'a noté justement Martin Luther King, la haine frénétique à l'encontre d'Israël n'a aucune base rationnelle ; elle prend pour cible l'étoile du drapeau, et non le drapeau lui-même.

Quelle ne fut pas
ma déception, immense, en découvrant le dernier numéro du "Point". J'avais pris soin d'acheter un magazine de droite, supposant que la vague Sarkozy avait calmé les idéologues plus haineux. Je pensais sincèrement lire un dossier décent sur Israël sexagénaire. Même pas élogieux - la France est gravement atteinte mentalement,  je le sais - mais juste décent. Respectueux. Normal.  

Eh bien non... Les "30 pages historiques" (sic) représentent certainement le plus gros travail de propagande que j'aie pu lire depuis longtemps. Très longtemps.


L’histoire d’Israël… selon les Arabes

 
La naissance d'Israël ? "Le Point" commence sans ambiguité : "un coup de poignard dans le flanc du Proche-Orient

La suite, sur

http://www.come4news.com/le-point-diffame-israel-lannee-de-ses-60-ans-875788.html



A la suite de cet article,
ma mise en garde sur Come4news :

evajournalisterésistante a dit:

Respect des étrangers ? Non, mensonge. Guerres contre les Arabes... et vol de leurs ressources pétrolières !
 

Drzz a un tel respect pour les peuples étrangers, qu'il ne songe qu'à prôner des guerres dites de "civilisation" (barbares !)contre tout ce qui ressemble de près ou de loin...aux peuples arabes !
   
May 23, 2008 | url
Votes: +0

evajournalisterésistante a dit:





Danger ! Drzz est un néo-con extrémiste au sevice de l'idéologie bushiste

Fan2, il est normal que les Juifs attachés à ce qu'ils considèrent comme leur terre prennent leur distance avec l' israélophobie.

Par contre, votre drzz est un néo-con plein pot,
les néo-cons à l'étranger sont généralement financés par la CIA pour (voir son commentaire révélateur, appeler à les rejoindre) faire du prosélytisme, faire des Français des supporters de Bush, des fans de guerres de colonisation et de vol des ressources pétrolières, etc

Drzz est un peu partout, pour faire de la propagande insidieuse pour les néo-cons, c'est à dire pour une idéologie de fanatiques extrémistes ultra-sectaires, belliqueux, ultra-libéraux, ultra-sionistes.... Ce sont les "ambassadeurs" de Bush sur le Net, pour recruter, convertir etc. Danger ! Il n'y a pas plus extrémiste... et fanatique.. et pro-guerre etc. ils veulent des guerres préventives, qui mèneront la planète à un conflit nucléaire ! Ce sont des millénaristes, etc... Danger !

je les combats sur mon blog. Eva journaliste-résistante


Extraits d'un de mes articles
sur les néo-cons (Je suis très
en "colère" contre eux, ils sont
bushistes, belliqueux,  élitistes...)  :



Quand on n'a plus d'ennemis, "communistes" par exemple, on en crée de nouveaux, artificiellement, hier l' Irak, aujourd'hui l'Iran, demain la Chine, car il faut bien engraisser les marchands de mort et ceux de la reconstruction. Ils sont avides. Et les peuples, trop procréatifs. Du moins du point de vue des Rockefeller et de ses amis néo-cons, de plus en plus déterminés à imposer leurs vues contraires aux intérêts des peuples...

C'est une nouvelle race d'individus fanatiques, sans scrupules, cupides, souvent psychopathes, composée d'évangélistes et de sionistes extrémistes, et de membres de sociétés secrètes plus ou moins sataniques (les adeptes de Skull and Bones, par exemple), ou d' intégristes du  Vatican voire de certaines Congrégations Jésuites . Une abominable pieuvre, sortie tout droit des cerveaux d'une poignée de concepteurs illuminés, passés du trotskysme au fascisme (!), sûrs de leurs bons droits (divins ?) à dominer, asservir, mentir, voler, contrôler, exterminer - et par exemple, ne préparent-ils pas dans leurs cercles fermés, opaques, occultes, l'apocalypse nucléaire pour éliminer une partie de l'humanité, d'abord, et ensuite se partager les butins sur le dos des peuples spoliés ?

Ces gens-là, pétris de haine, d'orgueil, de cupidité, sont les pires ennemis de l'humanité. Leurs plans sont machiavéliques. D'un côté, ils réclament à cor et à cri qu'on commémore la Shoah des seuls Juifs (alors qu'il y a eu d'innombrables génocides au cours de l'Histoire), de l'autre ils élaborent dans leurs thinks-tanks nauséabonds l'élimination de près de 95 % de l'humanité en "surnombre" (voir le livre de David Rockefeller), de nous tous, donc, ou presque, afin d'alimenter leurs phantasmes de pouvoir, d'argent, de domination élitiste. Afin, donc, de procéder à la liquidation des peuples "gêneurs", "pollueurs" par leur nombre, accapareurs de ressources naturelles (par leur nombre toujours), bref de mettre en place une "shoah" planétaire sans précédent dans l'Histoire de l'humanité, à des fins purement égoïstes.

Les néo-cons ont ceci de particulier, entre autres, qu'ils brandissent Dieu en permanence dans leurs discours, l'instrumentalisant, le détournant au service de causes qui n'ont rien de divin et tout de diabolique, on peut dire sans exagérer qu'ils ont la Bible (chrétienne ou hébraïque) dans une main, et la bombe, même nucléaire, de l'autre. Janus, verrue à deux visages, vrais terroristes de la planète, qui devraient plutôt se retrouver devant un Tribunal international pour les crimes qu'ils perpétuent aux quatre coins du monde, en Yougoslavie comme au Moyen-Orient, masqués par une rhétorique hypocrite, relayée par les médias aux ordres.

Le Dieu qu'ils servent, en réalité, est mortifère, porteur de tragédies pour l'ensemble de la planète, de drames humains effroyables, de sang, de mutilations, de larmes... aux antipodes du Dieu d'Amour chrétien ou de Celui que les prophètes juifs servent. Quel scandale ! Au nom de la Liberté, de la démocratie, de Dieu, ils piétinent dans les actes toutes leurs belles professions de foi ou soi-disant civilisatrices. L'Irak, en proie à toutes les convoitises ou avidités, au chaos, aux déchirements, à l'horreur absolue, en sait quelque chose. 

Oui, les néo-cons sont aujourd'hui les pires ennemis de l'humanité, nos ennemis à tous. Nous devons le savoir - et le faire savoir. Et ils gangrènent la planète, la "fascisent". Car en réalité, ce sont d'authentiques fascistes qui ne disent pas leur nom. Avançant masqués. Hideux. Prédateurs. Carnassiers. Mortifères. Diaboliques.  Ils meurtrissent nos vies, les menacent, les salissent, par leur haine communautariste, élitiste, et leur appétit de "guerres de civilisations"...

Quel projet de société ont-ils ? suite à

http://r-sistons.over-blog.com/article-19569430.html





Israël va attaquer l' Iran à l'automne 2008 

LE BLOG DRZZ  ] Lors d'une conférence à Bruxelles, l'ancien chef du Mossad Danny Yatom a expliqué que le gouvernement israélien ne croit plus aux sanctions comme arme pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire.

La question cruciale n'est donc plus "si" Israël va attaquer, mais "quand". Un rapport rendu à la Knesset précise que tous les partis israéliens s'accordent sur la nécessité des frappes, mais divergent sur la date.

Nouveau signal d'alarme lancé cette semaine par un autre directeur du Mossad, Shavtaï Shavit : "Israël a un an pour frapper l'Iran".

Cette annonce suivait celle d'un exercice de grande envergure menée par l'aviation israélienne à quelques 1'500 kilomètres à l'ouest des côtes israéliennes, la même distance qui sépare, à l'est, ses bases des centrales nucléaires des mollahs. Plus de 100 chasseurs F-15 et F-16 auraient pris part à ce qui est, sans l'ombre d'un doute, la répétition du prochain raid contre l'Iran.

Des voix anticipent une prochaine opération israélienne. Pour certains, Israël compterait intervenir avant la fin du mandat de Bush afin de s'assurer de la bienveillance américaine. On sait à Jérusalem qu'un McCain fraîchement élu ne voudrait pas engager une opération militaire dans les premiers mois de son mandat, sans parler des complications si Obama-le-défaitiste accède à la Maison-Blanche...

Verra-t-on Israël intervenir à l'automne ? Le Pentagone parle de "fortes probabilités". Comme toutes les dictatures arabes avant de recevoir la fessée, l'Iran joue publiquement au guignol.  C'est bon signe.

La chasse va enfin décoller.

http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&Itemid=218&id=19296&task=view&mosmsg=Merci+pour+votre+vote



« Le Monde » met au grand jour la politique
d'intimidation "du régime sioniste "

  " Les militaires sionistes ont, pour la plupart, pour ‎mission de terroriser les Palestiniens", a révélé Le Monde. ‎Dans son reportage spécial sur la Palestine occupée, le ‎quotidien français a récemment publié les aveux des ‎anciens soldats de l'armée sioniste sur leur mission de tenir ‎les Palestiniens dans un état permanent de peur. ‎ ‎" Je suis devenu un homme insensible », a reconnu Doron ‎Efrati, un ancien soldat de l'armée sioniste. Il se dit prêt à ‎massacrer sans sourciller une famille palestinienne. Selon ‎lui, les forces israéliennes lancent une offensive contre les ‎zones résidentielles et en jetant des pierres et des grenades ‎assourdissantes contre les portes des maisons ‎palestiniennes, ils cherchent ainsi à les terroriser. Il ‎regrette ce qu'il a commis dans le passé, se déclarant prêt à ‎témoigner devant l'organisation humanitaire Breaking the ‎Silence (Rompre le silence). L'Organisation a déjà ‎enregistré quelque 500 témoignages des soldats israéliens ‎sur les exactions perpétrées à l'encontre des Palestiniens.


Alter Info l'Information Alternative

Lire la suite : http://www.alterinfo.net/index.php?action=breve&id_article=952972.

  http://www.come4news.com/index.php?option=com_content&Itemid=218&id=17866&task=view&mosmsg=Merci+pour+votre+vote



Enquête sur le virage de la diplomatie française



Au-delà des dysfonctionnements liés à l’exercice solitaire du pouvoir par le chef de l’Etat et à la marginalisation du ministère des affaires étrangères, se dégage une conception diplomatique « occidentalo-atlantiste » fondée sur l’alliance avec les Etats-Unis et sur la perception que les transformations du monde sont menaçantes pour l’Occident. (Eva : Comme les USA !)


Article sur http://www.monde-diplomatique.fr/2008/07/GRESH/16104



 

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans L'Empire
commenter cet article

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages