23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 22:35

1968-mai-Information-libre.jpg


Pas de liberté de la presse, pas de liberté.
Et pas de liberté, pas de démocratie.

Nous devons sauver le pluralisme,
nous devons sauver l'indépendance des rédactions par rapport à l'Economie.
 
Sinon, la Droite néo-libérale accaparera  indéfiniment le pouvoir. A notre détriment à tous.

Signez en masse, et faites signer !

Et exigeons que les médias ne soient plus aux mains des marchands d'armes !

Soyons actifs avant d'être radio-actifs !

Eva


_____________________________________________________________________________________________________________________________

Pétition nationale
pour l'indépendance
des Rédactions

…France 2et RFI en sursis… l'AFP sommée de faire le porte-voix de l'UMP…France 3 qui s'efface devant les nouveaux monopoles de l'info régionale, tous les directeurs de presse quotidienne nationale changés en 4 ans par des actionnaires lié au pouvoir…

Où est passé le droit des citoyens à une information honnête, indépendante et pluraliste ??
 

Les syndicats de journalistes ont besoin des citoyens pour obtenir une loi garantissant l'indépendance des rédactions 

- un droit de veto de chaque rédaction sur la nomination/révocation de son directeur

- l'annexion des chartes de déontologie à la convention collective

- l'encadrement du recours aux pigistes, devenu systématique


Déjà 15.600 signataires et 300 blogs solidaires.


Signez la pétition sur le site web de l'intersyndicale
     www.intersj.info

 

                               
(SNJ – CGT - CFDT – CFTC – FO)


voir mon blog désinformation, la suite sur ...
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-20701897.html



_________________________________________________________________________________________







 
A défaut de pouvoir compter sur des médias muselés, nous avons préparé un dossier « Tous les voyants sont au rouge », avec, notamment, une analyse de la situation géopolitique et économique internationale, basée sur des recoupements d'informations et des témoignages.

Les informations viennent d'un réseau de bonnes volontés, de journalistes du Réseau Voltaire (seule source libre et indépendante à présent, et bien évidemment, en grand péril...), et de témoignages dignes de foi, que la sécurité des personnes nous interdit de nommer.

Avec ce dossier
« Tous les voyants sont au rouge », outre d'apporter des éléments à votre réflexion (éléments que vous aurez à loisirs d'estimer probants ou non), est livrée une fiche de conseils dérivants directement des conclusions que nous sommes amenés à tirer pour les 3, 6 et 12 mois à venir. Exercice périlleux s'il en est, mais qu'il faut bien tenter sans se voiler la face, pour prendre des dispositions adéquates en fonction de ce qui ne semble plus être une simple éventualité, mais une (quasi) certitude.

Pendant la campagne électorale de la présidentielle, nous avions attiré l'attention sur le risque qu'il y avait à placer à la tête de l'Etat, un ultra-sioniste, soutenu par les néo-conservateurs US.
Avec le retour dans le commandement intégré de l'OTAN, et l'engagement en première ligne dans les "opérations" voulues par l'actuelle administration US, notre pays va se trouver surexposé alors même que les moyens de notre armée sont totalement disproportionnés avec ces objectifs. En clair, nous allons droit au "casse-pipe".

Nous tenons gracieusement se dossier à la disposition de ceux qui en feront la demande expresse.

info@artemisia-college.org

Voir publication suivante

________________________________________________________________________________________________________

Lettre ouverte à
Monsieur Nicolas Sarkozy


Paris, 23 juin 2008
  
Monsieur le Président de la République,
 
Vous êtes actuellement en visite officielle en Israël, à un moment particulier où l'Etat d'Israël fête le 60ème anniversaire de sa création, alors que, de leur coté, les droits des Palestiniens – reconnus par les différentes résolutions de l'ONU – continuent à être bafoués avec la complicité, parfois agissante de, ce que l'on présente à tort comme la « Communauté internationale » (qui se réduit souvent aux Etats -Unis).

Alors que vous allez exercer ces prochains jours la présidence de l'Union Européenne, votre visite revêt une importance majeure et toute déclaration ou initiative de votre part ne manquera pas d'engager tout autant la France que l'Union Européenne.

C'est pourquoi nous nous adressons à vous afin que vous soyez le fidèle représentant de la majorité des Français et d'un nombre toujours plus grand de citoyens européens, exaspérés par la perpétuation de l'injustice dont souffre le peuple palestinien et qui ne peuvent accepter que plus de 60 ans après le plan de partage de l'ONU de 1947, vous vous apprêtiez par votre présence à honorer le 60 ème anniversaire de l'Etat d'Israël sans présenter d'initiatives fortes, à même de répondre aux droits légitimes des Palestiniens qui attendent toujours leur Etat.

De la reconnaissance par l'OLP de l'existence de l'Etat d'Israël il y a 20 ans lors du CNP d'Alger de 1988 à un règlement négocié sur le principe de l'échange « la terre contre la Paix », Des accords d'Oslo à la mise en place d'un quartet aux initiatives quasi inexistantes sans réelle autonomie par rapport aux Etats Unis, De la feuille de route en plans de paix, en voyages et initiatives etatsuniens, les Palestiniens ont toujours été sommés de faire des concessions de façon unilatérale sans voir pour autant leur situation politique ou économique s'améliorer. Au contraire, leur vie quotidienne n'a fait que s'aggraver avec la multiplication des « check-points », des contrôles, des incursions de l'armée israélienne, des vexations gratuites ou du fait de l'instauration de punitions collectives. ..

Quant à leur Etat à venir, morcelé, émietté, rétréci, il est loin de représenter aujourd'hui les 47% qui lui avaient été dévolus par le plan de partage de 1947; il ne représente désormais pas même 20% de la Palestine historique.

L'édification du Mur de séparation – véritable mur d'Apartheid – qui empiète encore plus sur les terres palestiniennes, de fait « incorporées » à l'Etat d'Israël, La construction du tramway à Jérusalem par une société française qui destructure un peu plus Jérusalem au profit de la partie israélienne.

Tout comme la colonisation qui n'a jamais cessés même durant les phases de négociations, témoignent sur le terrain du mépris des gouvernements israéliens successifs pour le droit international (toutes ces mesures ayant été déclarées illégales) mais également de leur absence de volonté de régler de façon juste et définitive un conflit qui, par sa durée, ses diverses implications, voire son instrumentalisation , a des répercussions sur l'ensemble de la situation au Moyen Orient.

Votre voyage, Monsieur le président, devrait être l'occasion de rappeler « amicalement » mais fermement quelques vérités et évidences simples:

• que la sécurité des Israéliens passe avant tout par la reconnaissance des droits légitimes des Palestinens

• que l'injustice que vivent les Palestiniens ne fait qu'encourager le développement d'actes de résistance à l'occupation et des actions que l'on qualifie bien vite d'extrémistes

• que la poursuite de la colonisation est un obstacle majeur à toute solution négociée

• que les assassinats ciblés ne peuvent que relancer une violence qu'Israël prétend combattre

• que la situation de la population de Gaza – victime du blocus à répétition – participe à la dégradation de l'image d'Israël à l'étranger

• qu'un règlement définitif ne peut se faire que sur la base des résolutions de l'ONU. Aujourd'hui, alors qu'une énième trêve vient d'être conclue, ces exigences sont plus que jamais à l'ordre du jour.

La responsabilité du Président de la République française, celle du futur Président en exercice de l'Union Européenne, n'est-elle pas aussi, dès à présent, de montrer la détermination de l'UE à ne plus accepter la situation faite aux Palestiniens ? Vos rapports amicaux avec les autorités israéliennes devraient vous y aider et rendre vos démarches plus écoutées sans courir le risque d’ être accusé d'antisémitisme. N'est il pas nécessaire, et de façon pressante aujourd'hui, de mettre à l'étude toutes les initiative susceptibles d'infléchir l'intransigeance israélienne : des pressions politiques sur le gouvernement israélien par la suspension d'accords économiques préférentiels, dont les clauses prévoient d'ailleurs le respect par Israël des droits de l'Homme. L'éventail des mesures possibles rend l'inaction de l'Union Européenne complice d'une situation intolérable pour les Palestiniens mais aussi pour tous ceux qui en Israël même et dans le reste du monde refusent cette politique coloniale.

L'urgence de la situation exige que la diplomatie ne reste pas inactive et impuissante, d'une impuissance coupable et qui ne fait qu'entériner le droit du plus fort au mépris du seul droit, tout simplement.

Toute complaisance ou complicité envers le gouvernement israélien ne peut que rendre plus aléatoire l'existence d'un Etat palestinien et plus probable encore une détérioration de la situation au Proche et Moyen Orient. Il est impératif d’y mettre fin.

La paix est à ce prix.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre très haute considération.

Le collège de la Présidence du MRAP



_________________________________________________________________________________________


Le Nobel de la paix
Elie Wiesel et Sarkozy



C'est le Canard enchaîné qui a levé le lièvre : la fondation Elie Wiesel pour l'Humanité s'apprête à couronner Nicolas Ier. Au cours d'un dîner de charité à New york, où la place se négociera jusqu'à 150 000 dollars, le Nobel de la paix 1986 remettra le 22 septembre prochain le prix «humanitaire» de sa fondation à Nicolas Sarkozy. «The Humanitarian award» - c'est le nom anglais de cette récompense- distingue «des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre l'Indifférence, l'Intolérance et l'Injustice». Trois I qui vont comme un gant (de boxe) à notre président qui se bat sur les trois points - et parfois même avec les poings.
1) Contre l'indifférence en faisant baver la France sur ses dîners au Fouquet's, ses vacances en yacht, sa montre à 45 680 euros et autre joujou extra exhibé devant les caméras.
2) Contre l'intolérance à coup de Kärcher, de «racaille» et de « casse-toi pauvre con »
3) Contre l'injustice avec sa proposition de loi sur l'ADN, son bouclier fiscal et ses quotas

Le prophète Elie Wiesel à la tête de la fondation éponyme pour l'Humanité a une dent contre notre « ère liberticide». Mais en 2003, face « aux louvoiement de Saddam Hussein» en Irak, l'apôtre de la paix prêchait (pas vraiment dans le désert) :« Bien que je sois opposé à la guerre, je suis favorable à une intervention quand aucune autre option n'est possible, et telle est la situation présente». Et pendant qu'il pleuvait des bombes sur Bagdad, l'écrivain dépeignait Collin Powell comme « un grand soldat et un homme qui n'aime pas la guerre». Pour l'auteur de La Nuit « La mort, c'est le regard des vivants» et lui n'a plus les yeux tout à fait en face des trous en décernant son prix à notre Président. Le vieux sage confondrait-il bêtifier et béatifier ?


Vendredi 20 Juin 2008 - 09:28

_________________________________________________________________________________


Un nouveau concept :
Responsabilité de protéger...



Droit international
Un débat de fond sur le concept de « responsabilité de protéger » est nécessaire
par Karl Müller

Le nouveau concept de « responsabilité de protéger », débattu à l’ONU, n’est-il pas une tentative pour réhabiliter celui de « droit d’ingérence » après les interventions militaires au Kosovo et en Irak et une utilisation abusive des « casques bleus » ? Reconnaître la responsabilité du fort de protéger le faible, n’est-il pas une manière élégante de se débarrasser du droit qui vise précisément à défendre le faible des abus du fort ? Avant de soutenir cette nouvelle conception du Bien, Karl Müller demande des précisions…

L’ancien chancelier fédéral social-démocrate Helmut Schmid ne cesse d’en appeler à la prudence dans la volonté de se mêler des affaires d’autres pays et estime que c’est l’expression d’une arrogance de l’Occident, prétendant tout mieux savoir.


http://www.voltairenet.org/article157398.html

___________________________________________________________________________________________


Devoir de mémoire...

Des instruments au service de l’histoire, ou de la propagande  ?

http://blogs.la-clau.net/nicolas-caudeville/blog/le-devoir-de-memoire-un-fantome-qui-nous-hante-235  


Parution non terminée. Liens à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Medias de complaisance
commenter cet article

commentaires

laplote 24/06/2008 21:30

Voilà, c'est signé... Tu as raison, la liberté de la presse est particulièrement en danger...

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages