28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 20:05



           http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:NATO-2002-Summit.jpg
                  Image:NATO-2002-Summit.jpg

Reçu à l'instant cette information, que je répercute aussitôt :



Sarkozy, le caniche de Bush !
Au service du ¨Pentagone
pour espionner... les Russes !

 

LA FRANCE  EN  ISLANDE !

 

La petite et discrète Islande (310 000 habitants), placée au beau milieu de l’Atlantique Nord pouvait difficilement rester extérieure au Traité de Washington qui a créé l’OTAN :
Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.

 

N’ayant pas elle-même d’armée, elle a donc accueilli bravement sur son sol l’armée US qui, ainsi, a pu, depuis 1951, surveiller  de prés les allés et venues des bombardiers et des sous-marins soviétiques dans ce secteur de l’Océan.

 Mais le Pentagone, empêtré dans ses invasions diverses et bien que le Congrès US, de rallonge budgétaire en rallonge budgétaire, ne lui mendie pas son soutien, est à court de moyens et a donc décidé de quitter l’Islande en Septembre 2006.

L’Islande aurait donc pu continuer à couler des jours heureux sans troupes étrangères sur son sol si le nouveau « grand méchant loup » ,  VLADIMIR POUTINE, n’avait décidé de refaire voler les vieux bombardiers russes dans les cieux internationaux – dans le strict respect du droit international en vigueur - et entre autres sur l’Atlantique Nord.

Chaque fois que ces vols ont lieu, l’OTAN entre évidemment en transes et envoie son aviation escorter les bombardiers russes. Pas moins de 4 chasseurs s’agitent souvent autour du trublion.

L’Islande se trouvant être le meilleur endroit pour surveiller les bombardiers russes dans ce secteur et  l’US AIR FORCE n’y étant plus présente,  les Etats-Unis ont  demandé à l’OTAN de trouver un remplaçant .

Devinez qui a répondu « présent » ?

C’est  le pays « aux caisses vides » : La France, le porte-flingues le plus zélé du tueur en costard du Bureau Ovale.

 Donc, depuis le 5 Mai et jusqu’à la fin du mois de Juin (c’est ce qui est annoncé officiellement à Paris mais les autres pays de l’OTAN ne se sont pas empressés de rendre service à BUSH et la mission pourrait bien se prolonger)  l’Islande accueille 110  soldats de l’armée de l’Air française, l’effectif nécessaire pour permettre les opérations des 4 Mirage 2000-5 qui ont été envoyés là-bas.

 Le geste est petit mais un maître sait distinguer parmi ses valets celui qui fait le plus d’efforts pour lui plaire.

De comaguer" <comaguer@wanadoo.fr  AFDJ19


____________________________________________________________________________________________________________________________


Alerte ! Racisme institutionnalisé en Bolivie ! Extraits

Selon l’usage en Bolivie, samedi 24 mai, la ville de Sucre s’apprêtait à commémorer le premier soulèvement contre l’Espagne coloniale – festivité civique à laquelle participe l’ensemble de la population. Ce qui aurait dû être une fête réunissant les citoyens afin de célébrer les luttes pour l’Indépendance s’est transformé en une journée de furie raciste. La violence qui s’est déchaînée à Sucre contre les paysans indiens n’a nullement ravivé la mémoire des batailles héroïques : ce sont plutôt les heures les plus sombres de l’époque coloniale qui ont paru d’actualité.

Cinquante cinq paysans sont pris en otage et obligés à se mettre torse nu et à marcher mains attachées. Parvenus sur la place principale de Sucre, on les humilie sans que le public proteste, on leur ordonne de faire le tour de la place. Devant le siège des autorités (la Casa de la Libertad), on les force à se mettre à genoux, à embrasser le sol tandis que sont brûlés leurs drapeaux, leurs insignes et leurs vêtements traditionnels. Des groupes de jeunes isolés prennent en otages d’autres paysans, les enferment, les maltraitent, les frappent en leur imposant d’absorber des excréments de poulets.

 On dénombre plus de cinquante blessés ; la presque totalité sont des paysans indigènes dont plusieurs sont dans un état grave.
Des médecins de l’hôpital Santa Barbara et de l’hôpital universitaire ont refusé de prodiguer des soins à certains d’entre eux.

Ces événements inacceptables, reconstitués à partir de nombreux témoignages de paysans, de témoins oculaires et d’articles de la presse locale (El Correo del Sur du 25 mai 2008), pourraient être interprétés comme la conséquence du climat d’affrontement politique que connaît actuellement la Bolivie. En fait, ils trouvent leurs origines dans le resurgissement d’un profond racisme anti-indigène comme le montrent des appels « à tuer les Indiens », « à empêcher qu’ils entrent dans la ville », « à les traiter comme des animaux ». Ces incitations visent à persécuter, dévaloriser et exclure des citoyens boliviens, non seulement à cause de leur extrême pauvreté, mais aussi de leurs origines ethniques.

Refuser l’inacceptable

Nous appelons donc l’opinion internationale à la plus grande vigilance. Et à empêcher que le climat politique ne débouche sur un racisme institutionnalisé, largement accepté par l’opinion publique bolivienne, dans les rues de Sucre et ailleurs.

 Nous demandons instamment aux autorités de Sucre de ne pas considérer les paysans indiens comme des citoyens de seconde catégorie : ils ont le droit d’exprimer leurs opinions politiques dans tout espace public, et d’appuyer, s’ils le souhaitent, un Président de la République démocratiquement élu. Le rôle des autorités est précisément de faire respecter ce droit inaliénable


collectif_bolivie_org@yahoogroupes.fr
To: reseaulazos@yahoo.fr
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19978270.html


______________________________________________________________________________________



Révelations :


D'une source bien renseignée, qui préfère garder l'anonymat. Ces renseignements m'ont été envoyés.


Révélations sur des zones d'ombres...
la CFR, la Trilatérale,
des groupes occultes
orientant la politique américaine, la dévoyant !
Fin des Etats souverains 
Rôle de David Rockefeller



Deux organismes privés mais tout-puissants, non pas seulement aux dimensions américaines mais à l'échelle planétaire, comme le fut le "CONCIL on FOREIGN RELATIONS" et comme l'est sous nos yeux "LA TRILATERALE" sont-ils des phénomènes de société normaux, ou bien leur fatale dévolution ne seraient-elle pas criminogène  si la défense des ROCKFELLER l'exige ?

 

Que sont en réalité le "CONCIL ON FOREIGN RELATIONS" : association privée à but non lucratif fondée à New-York en 1921 par un certain nombre d'américains que les négociations du traité de Versailles et le rejet de la S.D.N par les Etats-Unis ont déçus. Son but est de promouvoir une meilleure compréhension des affaires internationales par un libre échange d'idées.

 

Le C.F.R a actuellement (1980) 1600 membres actifs, qui viennent des milieux du monde des affaires, des universités, des églises, des syndicats. Ses moyens d'action sont variés et nombreux.

Il organise des groupes d'études  (cf, le study group on nuclear weapons) présidé par H.KISSINGER en 1954-1956.

Il dirige et patronne de nombreuses publications.

Il agit par l'intermédiaire de ses membres au sein de l'université, des fondations.

Il a des liens avec les Conseil mondial des églises,

et il a établi des antennes dans de nombreux pays étant le royal institute for international affaire à Londres.

Enfin et surtout le C.F.R est une pépinière pour les fonctionnaires du stat département, et depuis 1921, tous les secrétaires d'Etat ont été membres du C.F.R

"bien que non partisan, le C.F.R est proche de l'internationalisme wilsonien professé depuis par les Présidents démocrates de ROOSEVELT à KENNEDY et CARTER : il n'y a pas de conflit entre les nations qui ne puissent être réglés par la conciliation et la coopération internationale, car on présuppose qu'il existe une harmonie naturelle des intérêts et que la guerre ne profite à personne."

 

Quelle est en définitive la nature du C.F.R ? pour certains il est un forum où les élites pensantes s'informent et discutent des problèmes internationaux, pour d'autres il est un groupe de pression, un  pouvoir occulte gouvernant les Etats-Unis et le monde. En fait, la meilleure analogie conduirait à le rapprocher des sociétés de pensée, définies par A.COCHIN (les sociétés de pensées et le démocratie)   qui ont préparé la révolution française.

 
La COMMISSION TRILATERALE est une émanation du C.F.R

Elle a été créée en 1973 par David ROCKFELLER pour promouvoir la coopération entre les Etats-Unis le Japon et l'Europe de l'ouest.

Elle est composée de membres issus des milieux politiques, du monde des affaires, de l'université. Le Président CARTER, le secrétaire d'Etat Cyrus VANCE, le secrétaire à la défense Harold BROWN, le conseiller du président pour les affaires de sécurité BRZEZINSKI ont été membre de laTRILATERALE jusqu'en 1976.

 

La Trilatérale est une adaptation de la politique extérieurs américaine au nouveau contexte mondial : déclin du leadership économique et moral des Etats-Unis après la guerre du Vietnam, montée du tiers monde et persistance de la menace soviétique. De plus les sociétés industrielles avancées dominées par la technique et l'electronique (société "technétronique" d'après l'expression de Brzezinski) doivent faire face à des problèmes économiques et politiques qu'elles ne peuvent résoudre isolément. Dans ce contexte l'Alliance atlantique ne peut rester l'axe principal de la politique américaine, il faut inclure le Japon dans le cercle des alliés privilégiés des Etats-Unis.

 

La Trilatérale n'est pas un organisme de décision, mais de concertation d'où doit spontanément naître l'harmonie. Ce qui suppose que, selon les conceptions de la philosophie des lumières la raison triomphe du divorce des intérêts, ou qu'il y ait un meneur de jeu caché, rôle que les Etats-Unis peuvent souvent assumer par leur influence politique et culturelle.D 'ailleurs l'exégèse de la Trilatérale faite par BRZEZINSKI montre bien que selon lui la Trilatérale n'est pas un triangle équilatéral, où le courant circulerait indéffiniment dans tous les sens. L'impulsion principale doit toujours partir des Etats-Unis.

 

Serions-nous en présence d'une authentique et féconde "prise de conscience planétaire" ?  Alvin TOFFLER, visionnaire,met en évidence, sans le vouloir, le caractère destructeur de cette "conscience planétaire"..

 

"L'Etat nation est mort, le globalisme est plus qu'une idéologie au service des intérêts d'un groupe limité..Il fait figure de nécessité révolutionnaire..nous assitons sur tous les plans -(de l'économie et de la politique à l'organisation et à l'idéologie) - à une offensive dévastatrice de l'intérieur et de l'extérieur, contre le pilier  qu'est l'Etat-nation"

 

Alvin TOFfLER : N'est-il pas remarquable que, d'intuition, il ait associé la Trilatérale à cette offensive dévastatrice qui, entre autre, frappe l'occident de plein fouet ?

 

Un dernier mot, sait-on que dans certains pays, les budgets de "renseignement" des multinationales, dont les plus importantes son les bailleurs de fonds de la Trilatérale (IBM, COCA COLA, EXXON, BECHTEL, HEWLETT PACKARD, AIR LINES, XEROX, STANDARD OIL, CHASE MANATTAN BANK etc)  sont plus importants que celui de la C.I.A ?

 

Par exemple au Venezuela la C.I.A a fini par partager les bureaux d'une filiale d'EXXON parce qu'elle y gagnait du temps et de l'argent. Les agents officiels des Etats-Unis sont devenus purement et simplement les instruments de la politique des sociétés multinationales, renversant l'ordre normal et pacifique des choses et faussant complètement les objectifs de l'amérique et de ses derniers amis dans ces régions. Depuis longtemps les Américains ont séparé l'Eglise et l'Etat, aujourd'hui, l'indentification est totale entre les affaires et l'Etat au mépris de la constitution.

 

Dès lors que les Etats-Unis d'amérique sont confisqués, que l'Etat est de plus en plus détourné de ses finalités historiques sous l'influence d'hommes et de femmes travaillant dans l'ombre à leur propre finalité, les catastrophes sont prévisibles.

Il y va autant de nos libertés que de nos biens
.

 

"celui-là m'enrichit qui me fait voir tout autrement ce que je vois tous les jours" disait Paul Valéry.


Vidéo NOM


NOM à écouter absolument : (FR3, ce soir ou jamais)

http://www.dailymotion.com/related/80692/video/x4n042_docle-gouvernement-mondialle-grand_politics


Le "vrai" gouvernement
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/28/gouvernement-en-arriere-des-gouvernement-4238445

_____________________________________________


ERT - European Round Table
  27.5.8

1029612820.gifQu'est-ce que l'ERT ... European Round Table ?
Un lobby parmi d'autres ? Par qui est-il représenté et que représente-t-il ? Quel pouvoir d'influence exerce-t-il sur les corps décisionnels européens ? Quels liens avec les cercles mondialistes
Bilderberg, CFR & Trilatérale ?

Les documents ci-dessous vous apporterons déjà quelques réponses :

Site officiel
Site officiel affilié à l'ERT (éducation & recherche)

- l'ERT et l 'enseignement :

L'enseignement supérieur est en danger
L'Université payante
Truc en un acte - Petite pièce de remarques variées sur la décentralisation
Bilderberg & Co : le lobbying de l’European Round Table à Bruxelles
Conférence 2008 : “Risk & Resilience: the role of Purchasing and Supply in assuring business continuity“
Extraits de textes de l'E.R.T.
Manif du 8 mars - Réforme Fillon : Quelle école pour quel avenir ?

- l'ERT et l'Europe :

Table ronde sur les services financiers européens : une nouvelle étude confirme la forte nécessité économique d'achever l'unification du marché européen des services financiers
Sauvons la Vallée d’Aspe
L'EUROPE SOUS INFLUENCE DES LOBBIES
Les membres de l’European Round Table of Industrialists (1995)
Les Lobbies en Europe (ERT + liste des autres lobbies)
Les lobbies, instrument de la démocratie ?
Et si on parlait de l'Europe ?
Dessous de table (L'Humanité)
LE PRE CARRE DES PATRONS D'EUROPE DEVIENT LE JARDIN DES EUROPRECAIRES !

Voir aussi le documentaire "Le cartable de Big-Brother" concernant l'éducation

 http://npa05.hautetfort.com/infos-sensibles/


  ________________________________________________________________________________________



Courrier reçu, intérêts : le NOM - Le rôle des blogueurs - Suggestion de militer avec les T-shirts d'Arthenice (pour les commander, voir à droite de l'écran, présentation  du blog)


Salut,
 
Je n'ai pris le temps de consulter ton blog qu'à l'instant pour y lire ton dernier post.
 
Le travail est plus difficile en ce sens où contrairement aux totalitarismes passés, nous nous trouvons devant un système arguant (et défendant même parfois), tout en déployant en toile de fond leur démantèlement, des valeurs qu'il ne nous est intimement impossible de remettre en cause à titre individuel. Je pense en particulier aux droits de l'homme ou encore à la démocratie, maintes fois exposés pour tantôt défendre une orientation politique même si employée pour d'autres desseins, tantôt s'exprimant d'elle-même à travers la relative liberté d'expression dont nous jouissons encore tous.
 
Il n'est donc pas simple, dans ce climat, de déclarer : oui mais, toutes vos libertés, votre confort, toutes ces choses auxquelles vous tenez, ne sont ni éternelles, ni vos actuels gouvernants prolixes à les défendre. Encore moins facile de leur dire que ces "avancées" du progrès social ne sont qu'artefacts destinés à être démollis dès lors qu'un gouvernement mondial autoritaire aura atteint sa maturité.
 
Tant que l'impact de la société sur les libertés individuelles n'aura pas atteint son point de rupture, nous devons faire oeuvre de pédagogie, à savoir de patience et de pédagogie. Enseigner par petites touches, transmettre des infos, discuter, se promener dans les rues en aborant un tee-shirt estampillé des noms de nos véritables maîtres pour militer contre eux et susciter dans les regards des passants croisés cette once d'interrogation qui les feront aller creuser plus loin la vérité. On ne peut obliger à personne de savoir, l'on ne peut que susciter dans un premier temps la curiosité qui les ammènera à connaître les choses par eux-mêmes.
 
Un prof ne fait rien d'autre avec ses élèves : il sème des graines dont il ne saura que rarement ce qu'elles donneront.
 
Le N.O.M est un sujet immense, un truc sorti tout droit des pires romans de science-fiction. Exposé en vrac comme ça, c'est ainsi qu'il sera perçu : un truc d'illuminé. Pour ne pas tomber dans ce piège, il convient de faire oeuvre de communication, choisir les mots, avancer petit à petit. Il suffit ensuite de rellier dans notre démonstration les ponts dressés entre des problèmes bien concrets avec ces dimensions peu accessibles du plus grand nombre (accessibles au sens palpables, sensitives, compréhensibles). Et je t'assure que ça ne mettra pas dix ans pour qu'un mouvement de masse émerge, car ça va au-delà de la politique à ce stade !
 
Sinon, j'ai vu les tee-shirts et autocollants d'Arthenice. Ils m'intéressent et je serais intéressé pour en commander.
 
@+
Nicolas


_________________________________________________________________________________________


Lu :

28.05.2008

Dossiers - Secrets d'Etats N°2

1075216828.gifLe n°2 de "Dossiers - Secrets d'Etats", intitulé "La crise mondiale au service du Nouvel Ordre Economique - CFR, Trilatérale, Bilderberg, ces clubs de l'ombre qui dirigent le monde...", est en ce moment en vente dans toutes les librairies. Je le signale à titre informel, mais avant de vous en recommander la lecture, j'en effectuerais une critique car à le feuilleter, il me paraît pour le moins "conspirationniste". De vraies menaces pèsent certes sur notre avenir pour accroître le profit d'une élite, le fait est certain, mais il convient toutefois d'être prudent avec ce genre de théorie.

Pour vous en donner un aperçu, je reproduis ci-dessous son éditorial :

"Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'aide apportée par le plan Marshall a stimulé d'une façon décisive l'organisation économique des pays européens. Par après, la défense commune de ces mêmes pays a été l'objet de traités visant à la sauvegarde de la liberté et de l'indépendance des nations ayant décidé de joindre leurs efforts pour ne plus jamais connaître la guerre.

Soixante ans après, nous sommes entrés dans un nouveau conflit. Les événements tragiques du 11 septembre ont changé la face du monde. Des nations qui se croyaient en sécurité ont pris conscience de leur vulnérabilité. Eradiquer une menace terroriste grandissante devint une priorité absolue. Confrontés hier aux totalitarismes et à l'inconscience de certains peuples et de leurs dirigeants, le monde affronte aujourd'hui d'autres menaces. Des signes inquiétants indiquent que nous sommes en passe de connaître des crises sans précédents tant sur le plan de l'économie et des finances, que sur le plan énergétique vu le tarissement rapide des ressources pétrolières.

L'avenir de l'humanité paraît bien compromis. A l'évidence, des temps sombres s'annoncent.
La civilisation mondiale va inéluctablement se dégrader dans les années à venir et nous sommes en train d'en ressentir les premiers soubresauts avec notamment l'augmentation du prix du baril de pétrole et celle des produits de première nécéssité. Nous allons régresser vers un nouveau "Moyen-Âge" et vivre des temps difficiles. Il est temps de nous préparer à renoncer pour un temps à notre petite vie confortable.

Malgré l'accumulation de certaines évidences, une majorité de naïfs continue de penser que la mondialisation, ce processus d'intégration politique et économique de notre société, va les conduire vers un nouvel "Âge d'Or".

Ils croient que le Nouvel Ordre Economique Mondial qui s'installe peu à peu est la seule solution possible aux problèmes que traverse notre civilisation. C'est leur droit mais un jour ou l'autre, ils se réveilleront de leur léthargie et leur doux rêve se transformera en horrible cauchemar.

La construction européenne devait selon Maurice Schuman, l'un des pères de l'Europe, être le lien indéfectible d'une nouvelle coopération, un véritable défi duquel devait naître un esprit novateur susceptible d'apporter à tous les citoyens de la communauté, prospérité et bonheur. Nous sommes bien loin du compte et le choc brutal auquel notre société va être confrontée fera bientôt tomber bien des illusions et certitudes.
En coulisse, ce nouvel "Ordre Economique Mondial" se met en place, lentement mais sûrement, non pour vous, non pour le bien de l'Humanité mais au seul profit d'une élite. Ce système est un leurre, un appât à moineaux, une promesse trompeuse d'amener la paix, la sécurité et la prospérité dans un monde où règnera bientôt un chaos savamment orchestré.
Le Nouvel Ordre Economique Mondial est une arme puissante aux mains d'intérêts financiers, de groupes, de dirigeants et de décideurs économiques qui se comportent en véritables prédateurs de l'espèce humaine. Nous sommes des moutons, des pions, des marionnettes, piégés dans un habile processus de production/consommation qui profite toujours aux mêmes.

Quelques richissimes familles ont préparé pour nous un plan de domination mondiale, sans concerter les populations, les citoyens, les consommateurs qui seront bientôt dans la totale impossibilité démocratique d'arbitrer les évènements qui se dérouleront devant leurs yeux ébahis. Cette machination diabolique a commencé il y a bien longtemps. Le président Heisenhower déclara en son temps : "Dans le futur, nous devrons prendre garde à l'acquisition d'une influence illégitime, qu'elle soit recherchée ou non, par le complexe militaro-industriel. Le risque du développement désastreux d'un pouvoir usurpé existe et persistera".

C'est ce danger que nous évoquerons dans ce deuxième numéro  en apportant une attention toute particulière à certaines réunions et rencontres où se retrouvent, en petits comités discrets, les membres de l'élite dirigeante de notre planète, agissant à l'insu des pouvoirs officiels. Nous parlerons de la crise pétrolière et de ses lourdes conséquences pour notre avenir immédiat. Nous évoquerons également le "Mind Control" car l'un des projets de ce Nouvel Ordre Economique Mondial semble bien être de nous concocter un monde ressemblant à celui de "1984" de Georges Orwell. Big Brother pointe le nez.
La manipulation des consciences semble être un objectif prioritaire de ce plan de contrôle des esprits à l'échelle mondiale. Le danger, est déjà représenté par les cartes d'identité biométriques, les puces et autres implants que certains gouvernements projettent de nous implanter, pour notre propre sécurité ! "Et plus personne ne pourra ni vendre ni acheter s'il n'a pas la marque de la Bête"...

Sommes-nous à l'aube d'un cauchemar programmé ou d'une révolution culturelle ? C'est ce que nous découvrirons dans notre "dossier spécial enquêtes".

Bonne lecture
H. Kapf"

Edition : Export Press
Rédacteur en chef : H. Kapf

http://npa05.hautetfort.com/infos-sensibles/


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


petet.midiblogs.com/images/medium_jeux_de_cartes.jpg

Les "cartes" de Sarkozy...


Le chant des adieux, ou
comment Sarkozy abat ses cartes
ou plutôt redistribue toutes les cartes
en oubliant la population locale,
les drames humains (Eva)
 


Extraits :

Sarko (mielleux) : Il faut savoir s'adapter aux réalités économiques... Il faut que chaque français fasse des efforts pour que notre pays reste compétitif...

François : De notre point de vue, ce sont toujours les mêmes français qu'on presse de faire des efforts ! Nous sommes égaux devant l'effort, Monsieur le Président, mais comme disait Coluche, il y a des gens qui sont "moins égaux que les autres" !! ...

(..)

François : Je n'aime pas davantage vos propres cartes, Monsieur le Président. La carte judiciaire, la carte hospitalière, la carte militaire, la réforme des universités... Je vois surtout à l'oeuvre des technocrates parisiens régler froidement le sort de millions de gens au vu de considérations comptables, et sans le moindre regard pour les drames qui se jouent dans la vie réelle.

Sarko : Des drames ? Allons donc ! Quels drames ?

suite à 


http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique/

Pétition à signer en faveur de  Bitche.

Florence m'a contactée (voir commentaires de cet article)

Les cartes, ou comment les technocrates restructurent...

Comme chacun a pu le constater en suivant les actualités récentes, le gouvernement de notre pays dévoile peu à peu une batterie de mesures destinées, d'une part, à moderniser nos institutions, et d'autre part à rendre plus performants les modes de fonctionnement de nos structures, dont les mécanismes sont aujourd'hui jugés impropres à défendre la position et les intérêts de notre économie dans un contexte international bâti sur des principes de concurrence sévère.

De fait, ces dispositions nouvelles concernent de très nombreux secteurs, et s'inscrivent dans une volonté affichée de réduire les dépenses, quitte à en payer le prix en termes de ruptures des pratiques régionales, avec les angoisses et les bouleversements sociaux qui peuvent s'y attacher. Dans cette ligne, on a pu observer ces derniers mois les difficiles négociations relatives aux définitions des nouvelles cartes judiciaires et hospitalières, et la question du maintien de certaines garnisons militaires s'insère de manière naturelle dans le même mouvement de redistribution des sites, des moyens et des personnels.

Ce vaste plan de restructuration, qui intervient dans le cadre des politiques publiques, prévoit la fermeture d'une trentaine de garnisons sur tout le territoire national d'ici 2012. Comme on pouvait s'y attendre, le quart Nord-Est du pays est au premier rang des régions concernées, et ce sont la Champagne-Ardenne et la Lorraine qui devraient faire les frais des efforts assignés à cette réorganisation d'envergure. S'appuyant sur des expertises traçant le nouveau visage de la menace extérieure, le "livre blanc", dont la publication est annoncée pour le mois de mai 2008, déterminera la loi de programmation militaire 2009/2012.


http://www.florence-soriano-gafiuk.fr/blog/actu-politique/post/2008/04/09/Rumeurs-alarmistes-et-forces-armees

_________________________________________________________________________________________
 


Non à l' AGCS !



L' AGCS, vers la privatisation totale des services publics :

 

L'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services, ou en anglais GATS - General Agreement on Trade and Services) est un accord multilatéral élaboré par l'OMC depuis 1995 sous l'impulsion des Etats-Unis, et qui concerne les "services" au sens très large du terme.

Les négociations ont commencé en Janvier 2000 et doivent durer jusqu'en Janvier 2005, date-butoir fixée pour l'adoption de l'accord. Les négociations sont conduites par Robert Zoellick (en photo) pour les États-Unis et par Pascal Lamy pour l'Union Européenne.

En fait de "services", l'AGCS prévoit la privatisation totale de L'ENSEMBLE DES SERVICES PUBLICS: la distribution d'électricité, la poste, les transports publics, mais aussi la santé et l'éducation dont l'accès sera ainsi réservé aux plus favorisés. A terme, cela signifie une baisse de l'espérance de vie, un retour massif de l'illetrisme, des populations de moins en moins intelligentes et de plus en plus manipulables...

Au total, l'AGCS prévoit la libéralisation totale de 160 secteurs d'activité, dont certains représentent de fabuleux marchés mondiaux qui excitent depuis longtemps la convoitise du secteur privé (2000 milliards de dollars pour l'éducation, 3500 milliards de dollars pour la santé).

Avant même la signature de l'AGCS, les gouvernements européens ont déjà commencé à mettre en oeuvre la privatisation des services publics. Les projets de privatisation déjà annoncées de certains services publics (EDF, Air France, La Poste...) sont en fait dictées par l'AGCS, que les gouvernements de droite et de gauche ont élaboré en secret, dans le dos des citoyens, et avec le silence complice des médias, mais aussi des organisations syndicales "collaborationistes" du nouvel ordre économique (les dirigeants du premier syndicat français, la CFDT, sont des participants assidus du Forum de Davos). Des politiques identiques sont actuellement appliquées dans l'ensemble des pays occidentaux.

Comme pour l'AMI, les négociations de l'AGCS se déroulent dans la plus grande opacité. Malgré les demandes répétées de certains parlementaires européens, l'accès aux documents de négociation leur a été refusé.

Comme l'AMI, l'AGCS vise à accorder toujours plus de liberté et de droits aux multinationales, à réduire le pouvoir économique des états, et à démanteler méthodiquement l'ensemble des réglementations sociales et environnementales. Ces attaques simultanées s'inscrivent dans ce qui doit être appelé une guerre. Une guerre sociale et intérieure, une guerre des entreprises contre les citoyens.

Grâce à l'apathie du public et des contre-pouvoirs syndicaux, cette guerre est sur le point d'atteindre ses objectifs: l'annulation de l'ensemble des droits sociaux acquis depuis un siècle, la suppression de toute entrave à la "liberté" des entreprises (liberté de polluer, liberté d'exploiter sans limites, liberté de détruire des vies par la misère et le chômage...), et l'anéantissement définitif du pouvoir des institutions élues (les états) et donc, de la démocratie.

Pour répondre à cette guerre qui entre dans sa phase finale et dont les conséquences seront sans retour, le temps est venu pour les citoyens d'entrer en Résistance.

 

 

Sabotage avant privatisation

Pour obtenir facilement le consentement de l'opinion pour la privatisation des services publics, la stratégie la plus souvent utilisée consiste à organiser préalablement le sabotage des services publics, afin que leur inefficience puisse servir de prétexte à leur privatisation. Cette stratégie a été massivement appliquée dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Voici ce que l'on peut lire à propos de l'éducation publique dans un document de l'OCDE, l'organisation des Maîtres du Monde qui est également à l'origine de l'AMI:

"Si l'on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités, mais il serait dangeureux de restreindre le nombre d'élèves ou d'étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d'inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l'enseignement.
Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu'on évite un mécontentement général de la population."

Cahier de politique économique" n°13 de l'OCDE                                       http://www.syti.net/AGCS.html


Olmert, le visage hideux de la corruption

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=86131


La triple grève,
pour sauver la planète
et l'humanité


http://www.syti.net/TripleGreve.html

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Etats-Unis menace
commenter cet article

commentaires

charlotte357 29/05/2008 23:12

Eva, As-tu vu sur mon blog la réponse de la maman de Salah emprisonné à Israël, au courrier de la secrétaire d'état aux soi-disant droits de l'homme, Rama Yade ! C'est à gerber !  Un post d'hier, je recherche la page et te la donne bises

eva journaliste-resistante a l'intolerable 29/05/2008 15:28

Oui Charlotte, résistons - comme nous pouvons ! Je t'embrasse Eva

eva journaliste-resistante a l'intolerable 29/05/2008 15:27

Florence, merci pour ton passage, j'ai aussitôt répercuté ton message, dans mon post, et je te souhaite bon courage pour ces combats !bien à toi, Eva

charlotte357 29/05/2008 10:41

Coucou Eva, merci encore pour toutes ces infos. Nous sommes mal barrés, alors continuons à informer, sans oublier de trier les infos qui peuvent être aussi dirigées. Bises

eva journaliste-resistante a l'intolerable 29/05/2008 05:52

**  Le Monde diplomatique  **                         Juin 2008           http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/     _____________________________________________________     DANS CE NUMÉRO     * Colères populaires       par Serge Halimi.     DOSSIER ADN     * A qui appartient votre ADN ?       par Franz Manni (aperçu).         http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/MANNI/15953     * Génétique personnalisée sur Internet       par Catherine Bourgain.     * Essor des brevets (F.M.)     * Un élixir-miracle (F.M.)     * Comment « National Geographic » vend le rêve des origines       par Pierre Darlu.     * Innocentés par l'ADN       par Marie-Agnès Combesque.     * Tests ADN, du fichage au dépistage       par Jacques Testart (inédit).         http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/TESTART/15946     SOCIAL     * Sans-papiers : délocalisés de l'intérieur       par Olivier Piot.     * Les dossiers noirs du gouvernement       par Martine Bulard (aperçu).         http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/BULARD/15965     * Dix angles d'attaque (M. B.)     * Un monde « complexe » ?       par François Ruffin.     EUROPE DE L'EST     * Les ouvriers roumains font reculer Renault       par Stéphane Luçon.     * L'Ukraine frappe à la porte de l'Europe       par Mathilde Goanec.     DIVERSITÉ OU ÉGALITÉ     * Toutes les inégalités n'offensent pas le candidat Barack Obama       par Walter Benn Michaels.     * Ministres françaises « issues de la diversité »       par Alain Ruscio.     _______________________________________________________                      « MANIÈRE DE VOIR »                 OFFRE SPÉCIALE « ETATS-UNIS »     Guerre d'Irak, crise immobilière, baisse du dollar...     L'empire américain a-t-il présumé de ses forces ?     Quatre numéros de « Manière de voir » – dont un offert –pour     comprendre les enjeux de l'élection de novembre prochain aux     Etats-Unis.     * N° 67 : « L'empire contre l'Irak »     * N° 72 : « Le nouveau capitalisme »     * N° 77 : « Les Etats-Unis en campagne »     + le n° 95, « Les droites au pouvoir ».     Les quatre numéros au prix de 21 euros (au lieu de 28).     A commander sur notre boutique en ligne :       http://www.monde-diplomatique.fr/boutique/etats-unis     _______________________________________________________     PROCHE-ORIENT     * Une semaine qui a ébranlé le Liban       par Alain Gresh (aperçu).         http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/GRESH/15971     AMÉRIQUE LATINE     * Au Paraguay, l'« élite » aussi a voté à gauche       par Renaud Lambert.     ASIE     * Les Philippins regretteraient presque... Ferdinand Marcos       par Philippe Revelli.     AFRIQUE     * Bataille pour l'uranium au Niger       par Anna Bednik.     IDÉES     * Trop de Shoah tue la Shoah       par Tony Judt.     * Fondations       par Eduardo Galeano.     LES LIVRES DU MOIS     « Le Prince et le Moine », de Róbert Hász, par Laurent     Geslin. - « La Nouvelle Chose française », de Nimrod, par     Marie-Joëlle Rupp. - Renouveau contestataire au Japon, par     Emilie Guyonnet. - Réalignements politiques aux Etats-Unis,     par Alain Garrigou.     * Le petit monde des grandes fortunes,       par Laurent Cordonnier.         http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/CORDONNIER/16000     Supplément Suisse.     Supplément Turquie, pages I à IV.     Retrouvez le sommaire complet :        http://www.monde-diplomatique.fr/2008/06/     Rendez-vous        http://www.monde-diplomatique.fr/rendez-vous/     Dans les revues...        http://www.monde-diplomatique.fr/revues/2008/06

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages