22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 00:30

Sarkozy, Devedjian, Balkany, Delanoë, Chevènement, 
Mitterand, Strauss-Kahn, et les autres...


Bertrand Delanoë, le 29 mai 2007.Image:Mitterrand.jpgJean-Pierre Chevènement


Bonjour ,

Figurez-vous que, sachant que P. Devedjian avait un blog, j'ai eu la curiosité de voir ce qu'il écrivait au sujet des 35 heures, (sa déclaration ayant provoqué une levée de boucliers), et très envie, aussi,  de découvrir les réactions de ses lecteurs, et donc, finalement, celle des Français. Et là, je vous renvoie au blog de Devedjian,
http://www.blogdevedjian.com/ , car je n'ai cité que quelques extraits. Les réactions, multiples, sont révélatrices.

Et comme je sais que vous m'aimez bien, ou que vous me détestez (les néo-cons, par exemple, férus de Bush, du Grand Israël, de guerres joliement dites de "civilisation" - de barbarie haineuse, en fait -), je vous ai joint mon appréciation à moi sur ce thème très tendance.

Au fait, je vous annonce que les néo-cons, ces merveilles de la création sorties tout droit des antres de l'enfer bushien ou cheneyien, comme vous préférez, m'ont traitée dans leur blog "drzz" de "négationniste, d'antisémite" . C'est très grave ! La loi punit ce genre d'attaques infondées. Je pourrais, si j'étais procédurière, leur demander réparation. Car régulièrement je déplore la Shoah des Juifs, mais sans doute pas au gré de ces fanatiques bushistes : En effet, je demande que TOUS les génocides soient évoqués équitablement, et pas un seul au détriment de tous les autres, ce qui est parfaitement injuste, et j'ai horreur de l'injustice. A moins que ce ne soit parce que je réclame qu'on cesse de nous ressasser les mêmes choses, alors même qu'une "shoah" planétaire se prépare à l'égard de nous tous, trop vieux, trop pauvres, trop handicapés, trop critiques, trop arabes, trop africains, trop chinois, trop russes, et j'en passe.... "L'élite" (auto-proclamée telle), cela a encore été dit à mots couverts hier sur Arte à propos des aléas du climat et de la surpopulation, ne rêve que d'une chose : Voir notre nombre décroître vertigineusement. Et elle fera tout pour cela.

Alors, comme je sais que Patrick Devedjian va faire un tour par ici, ne serait-ce que pour voir sa tronche épinglée par Eva (il sait que je m'occupe de lui dans ce post), je lui dis : "Attends, mon vieux, glupp ! (On a le même âge, fort joliement conservé), je sais que tu fréquentes le groupe de Bilderberg, ce ramassis d'ultra-riches comme dit Bush, ultra-riches qui se foutent de nous tous et ne pensent qu'à s'engraisser sur notre dos, via des heures supplémentaires, ou au plus bas coût possible, ou en tant que chair à canon !  Tu pourras leur faire comprendre de ma part qu'on ne se laissera pas plumer comme ça, qu'on a le nombre pour nous, et qu'on va leur balancer une belle nuit du 4 août, avec toi le partisan de l'asservissement des travailleurs, au beau milieu". 

Fichtre ! Regardez-moi cette morgue ! Il en rajoute ! Pas assez dévoué au Medef, Sarkozy, peut-être ? Tu vas voir, mon gaillard, ce qu'on va faire de ton Sarkozy, de ta pomme et de tous les autres bandits qui vampirisent nos vies. On leur prépare un bel été ! Fais des provisions ! Mets du maïs dans ton moteur si tu veux, et surtout des OGM pour lequels tu as voté et que tu as interdits dans les cantines de ton département,  en tous cas, le pétrole que toi et tes néo-cons vous volez aux Arabes sous toutes sortes de prétextes fallacieux, on n'en veut plus ! On veut une politique saine, qui tienne compte des aspirations du peuple, et pas des caprices cupides de ton clan. Tu entends ? Le peuple gronde, le peuple a faim, le peuple en a marre d'être floué, le peuple va s'enhardir, le peuple va partir en guerre contre les maîtres du monde, ces cent quarante ou cent quatre-vingt familles accrocs à Bilderberg, entre autres, psychopathes et autres illuminés plus ou moins millénaristes, qui gangrènent nos vies !

Les trente-cinq heures ne te plaisent pas ? Balkany a dit que tu allais être bientôt au chômage. Ca ne nous dérange pas. D'ailleurs, Balkany est mal placé pour parler, avec toutes les casseroles qu'il traîne. Ah, le beau monde que voilà ! Fichtre !

Et Delanoë ? Celui-là, je ne le raterai pas non plus. Il a tout pour me déplaire. Bobo, citadinissimo, communautariste, sioniste invétéré, et pour finir, et c'est l'apothéose qu'il chante sur tous les tons actuellement, libéral. Libéral ? Socialiste, et libéral ? Cherchez l'erreur ! Celle-là m'étouffe. Auto-proclamé libéral ! Et sans complexe. Tu vas voir si le petit peuple de gauche va voter pour toi, tiens donc ! Pour Paris-plage ?  Parce que tu veux être le premier Président homosexuel ? Parce que tu as l'audace, le culot, de te proclamer socialiste et libéral ? Mais dis-moi, mon gaillard, tu ne sais pas que c'est incompatible ?  Alors moi, je vais te dire : Si c'est pour que la gauche fasse comme la droite, on préfèrera l'original à la copie ! Ah, tu veux des plages dans chaque ville, peut-être, à Grenoble comme à Marseille, à Lille comme à Strasbourg ? Ou alors, donner des miettes aux pauvres ? Qu'est-ce que tu attends ? Que les couches populaires soient séduites par ton programme libéral ? Qu'elles sautent de joie à l'idée d'avoir un dirigeant qui roule pour l'Europe des technocrates et des multinationales, et qui se soumet aux diktats du CRIF ? Non mais, tu rêves !  Et en plus, tu dédies ton livre d'audaces anti-socialistes à Jospin ? Jospin, celui-là même qui ne se prétend pas socialiste, qui déclare qu'il ne fera plus de politique et qui continue à en faire au moins pour nuire à Ségolène qu'il jalouse secrètement ? Cohérent, hein ?

Et Strauss-Kahn ? Lui, c'est l'apothéose. Payé des centaines de millions d'euros avec l'agent d'une Banque Mondiale censée faire le bonheur des pauvres, tu parles, avec un frère au sommet aussi, et Israël derrière lui ? C'est tout ce qu'on imagine pour la France, des dandies huppés, people, richissimes, prétentieux, dédaigneux, méprisants pour le peuple (et je sais de quoi je parle, je le connais !!), arrogants, inféodés à Israël, libéraux bon teint et atlantistes ? Et de surcroît, comme Devedjian, lui aussi invité aux réunions de l'adversaire mortel des peuples : Le groupe de Bilderberg.  Un festival, à lui tout seul ! Comme Kouchner, le sac de riz bourré d'armes en moins !

Tiens, moi je vais faire la promo de celui qui me plaît. Je sens que certains vont se désabonner à ma newsletters. Tant pis, je prends le risque, je suis une femme de conviction, de rassemblement, et justement, pour moi mon chou-chou aurait pu rassembler les Français, comme le Général (de Gaulle).

Alors voilà, vous allez tout savoir. Je suis une femme de rassemblement, genre le Général pré-cité. Femme de conviction et férue d'indépendance nationale - ce n'est pas aux néo-cons américains ou israéliens à dicter notre politique. Femme de gauche, aussi, très à gauche sur le plan social et économique (Nationalisations, Etat fort, redistributeur). Verte. Pour un dirigeant d'autorité, charismatique, capable de claquer la porte face à l'intolérable, et sympa, aussi. Genre Chavez. Et qui en France incarne cet idéal ? Chevènement. Le seul, à mon avis, qui pouvait satisfaire tous les désirs contradictoires des Français. Autorité, grandeur, force de caractère et de convictions, pour un Etat fort, résolument à gauche, souci des classes populaires et de l'indépendance nationale, etc.

Encore de l'inédit, après mon mai 68. François Mitterand aimait les femmes, jeunes, belles, et... écrivains. Il avait lu deux de mes livres, édités chez Hachette Littérature, un reportage et une étude historique. Et il m'avais vue à la télé, à l'émission de Philippe Bouvard, Samedi soir. Et il avait vu des photos sur mes ouvrages. Bref, il s'était entiché de moi, et m'avait convié à le rencontrer rue de Bièvre, chez lui, dans son loft mansardé, réservé, selon lui, "aux intimes", agrémenté d'ailleurs, pour la petite histoire, la plus légère, d'un lit à deux places revêtu d'un couvre-lit blanc, occupant presque la moitié de la pièce, l'autre étant réservée au bureau, en l'occurrence si mes souvenirs sont bons, une table ancienne.

Et donc, Mitterand était assis en face de moi. Brusquement, le téléphone a sonné. Quelques heures plus tard, le Président devait partir pour les Landes, en vacances. Or donc, la conversation a duré un bon quart d'heure. En raccrochant, d'un joli sourire charmeur qui n'appartient qu'à ceux qui ont des idées derrière la tête, il me susurra :

" C'est Chevènement, mon préféré, mon remuant préféré. Le plus à gauche de tous (j'en savais quelque chose, car je faisais partie de son aile gauche du PS, dénommée le CERES). Et fidèle. Bouillonnant ! "

C'est ce bouillonnement-là que je préfère. Rassembleur et indépendant. Et bien à gauche. Chevènement à la tête de la France ? Il aurait marqué son temps de sa personnalité. Comme Chavez sous d'autres cieux. Ou de Gaulle, éternellement de Gaulle, avec ses qualités et ses défauts.

A bientôt, votre Eva.

TAGS : de Gaulle, Chevènement, CERES, Devedjian, Balkany, Delanöe, D. Strauss-Kahn, F. Mitterand, rue de Bièvre, Jospin, 35 heures, Ph. bouvard, Hachette, Medef, Bilderberg, Paris-plage, OGM,  néo-cons, Arabes, millénaristes, multinationales, libéralisme, mai 68, Europe des technocrates, Crif, sionistes, Ségolène, Kouchner, B.M., Chavez...
 


_________________________________________________________________________________________________________________________


mercredi, 21 mai 2008

"La sortie des 35 heures est un engagement
de la campagne électorale"

J'étais ce matin l'invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL:

                                      


Jean-Michel Aphatie : Bonjour, Patrick Devedjian.

Patrick Devedjian : Bonjour.

L'UMP, avez-vous dit lundi, demande avec force le démantèlement définitif des 35 heures ? Xavier Bertrand, ministre du Travail, puis Nicolas Sarkozy, président de la République, vous ont désavoué. C'est pas trop dur, ce matin, Patrick Devedjian ?
C'est pas dur d'abord, parce que le Parti de l'UMP, ce n'est pas le gouvernement.


C'est différent ?

C'est différent.

Il est à la pointe...
Et sa vocation, c'est d'être en avant du gouvernement que d'ouvrir des débats, de déminer des débats. Les 35 heures, vous savez, il y a dix ans que la Droite critique les 35 heures. Dix ans. A juste raison parce que les 35 heures, ça a ravagé le pouvoir d'achat, ça pèse aujourd'hui encore pour 15 milliards sur le Budget de l'Etat, c'est-à-dire que l'Etat finance des allègements de charge, c'est-à-dire subventionne pour ne pas travailler. On peut peut-être en faire un meilleur usage de cet...

Donc, vous persistez ce matin, Patrick Devedjian, vous demandez la disparition des 35 heures ?
Bien sûr, c'est un vrai sujet. Bien sûr, c'est un vrai sujet.

Et le fait d'avoir été démenti par le ministre du Travail. Le Président de la république ne ternit pas le débat ?
D'abord, ce n'est pas un démenti. Non, ce n'est pas un démenti. C'est une nuance apportée, c'est un débat. Et c'est le rôle de l'UMP de l'ouvrir. Xavier Bertrand est dans son rôle de ministre. Et je ne conteste absolument pas cela. Il apporte des nuances. Il est pour des allègements, des assouplissements. Moi, je suis pour aller plus loin. En fait, ce qui nous différencie, c'est qu'il est pour le maintien de la durée légale. Et moi je souhaite qu'à l'occasion de la loi sur la représentation syndicale qui va équilibrer davantage le pouvoir entre les syndicats et les dirigeants dans une même entreprise, on puisse donner du grain à moudre au dialogue social. Et je souhaite qu'il y ait un paquet social à l'intérieur de chaque entreprise qui soit négociable par les partenaires sociaux et que notamment la durée du travail dans l'entreprise, puisse être un élément de cette négociation.

Négociation entreprise par entreprise...
Entreprise par entreprise avec les partenaires sociaux, avec l'accord majoritaire et donc...


On va essayer de ne pas être trop technique !
... dans un pouvoir rééquilibré.

Le Parlement aura à connaître de la position commune que les organisations syndicales et patronales ont arrêté en avril sur la représentativité des syndicats. Dans son article 17, cette Opposition commune dit qu'on pourra négocier par entreprise pour dépasser le contingent conventionnel d'heures supplémentaires.
Vous avez raison.

Vous, vous souhaitez amender cet article 17.
Non, ce que je veux vous dire, c'est que d'abord sur les heures supplémentaires, on a déjà légiféré quatre fois. Donc, vous me proposez là de légiférer une cinquième fois...

Pas moi ; mais les syndicats qui se sont entendus.
Alors, je pense, si vous voulez, qu'il faut un jour ou l'autre, en sortir parce qu'on peut aussi légiférer une 6ème fois, une 7ème fois, éternellement.

Donc vous ne souhaitez pas que cet article soit adopté ?
Non, ce que je souhaite c'est que ça soit élargi et que les partenaires sociaux qui sont quand même capables de faire cela, puissent avoir le droit de négocier également sur le seuil de déclenchement. Vous savez, la notion de durée légale du travail, ça n'existe pas en Allemagne. Par exemple, il y a la notion de durée maximum du travail en Allemagne, mais il n'y a pas la notion de durée légale qui sert de seuil de déclenchement aux heures supplémentaires. On peut imaginer comme c'est le cas dans d'autres pays donc, que le moment du déclenchement des heures supplémentaires, il est négocié entreprise par entreprise en fonction de la situation économique et sociale de l'entreprise et du rapport de force entre les partenaires sociaux et les dirigeants de l'entreprise. Ca s'appelle la démocratie sociale.

(..)

Xavier Bertrand parlait à propos de Peugeot, d'une forme de chantage que font les directions sur les salariés. Donc, voyez qu'entre vous et le gouvernement, il y a quand même une grande distance, ce matin, sur cette question.
Mais il y a un débat. Mais bien sûr. Et c'est le rôle de l'UMP. L'UMP n'est pas seulement en soutien du gouvernement. Elle doit être devant. Elle doit proposer les réformes. Elle doit avancer. Je rappelle quand même que la sortie des 35  heures, c'est un engagement de la campagne électorale.

De qui ?
Du président de la République.

Il ne tient pas ses engagements ?
Si, il les tient, ses engagements ; mais nous voulons que ça aille un peu plus vite.

Donc, il les tient trop lentement.
Parce que c'est pas simple ; et puis, il y a aussi des forces conservatrices.

Ah oui, bien sûr ! Alors, l'UMP joue le rôle de l'avant-garde donc. Quelle doit être la position de l'UMP sur ce débat du départ de l'âge à la retraite ? Le Conseil d'orientation des retraites dit : il faudra cotiser jusqu'à 61, voire 62 ans. Qu'en pense l'UMP, Patrick Devedjian ?
Bien sûr ! On ne peut pas à la fois travailler moins dans la semaine et avoir une durée de vie qui s'allonge et pouvoir la financer.

Et donc, la position du secrétaire général de l'UMP, ce matin au micro de RTL, c'est : il faudra cotiser au-delà de 60 ans pour partir à la retraite ?
Je suis pour la cotisation à 41 ans parce que je ne vois pas d'autres...

Non, non, non. Départ à la retraite : 61, 62 ans.
Eh bien, ça fait 40... Ce qu'il faut, c'est 41 ans.

L'âge légal du départ à la retraite ? C'est ça ma question, vous l'aviez très bien compris ?
Ce que je vous réponds. Bien sûr, vous franchirez les 60 ans. La plupart du temps, vous franchirez les 60 ans, si vous avez besoin d'avoir 41 annuités.

Et il faut légiférer pour faire démarrer l'âge légal de la retraite plus tard ou pas ?
Je pense que si nous avons les 41 annuités et que nous votons sur le fait d'avoir les 41 annuités, nous réglons le problème.

Pas trop d'avant-garde quand même ! Trop d'avant-garde pourrait nuire à l'avant-garde.
Attendez, c'est clair ce que je vous dis quand même.

(..)

Vous avez toujours la confiance du président de la République dans votre rôle de Secrétaire Général de l'UMP, Patrick Devedjian ?
Je le crois, oui.

Il vous l'a dit. Il vous a dit : "C'est bien ce que tu as dit sur les 35 heures ?"
Je crois avoir sa confiance. Et je crois qu'en permettant au parti d'exister, d'être devant le gouvernement, je lui fais jouer son rôle.

Patrick Balkany disait tout à l'heure : "S'il continue comme ça, Patrick Devedjian, il finira à l'ANPE".
Chacun, ses références !

Patrick Devedjian, à l'avant-garde de l'avant-garde de l'avant-garde, invité de RTL, ce matin. Bonne journée.

Auteur : Jean-Michel Aphatie
http://www.blogdevedjian.com



Commentaires


Attention Monsieur Devedjian les Français ont élu Monsieur Sarkozy sur la base de son programme via l'UMP et il n'a jamais été question de supprimer les 35 heures mais de les considérer comme base légale de la durée du travail sur laquelle s'articulent, entre autres, les calculs des heures supplémentaires.


Vous dites "le Parti de l'UMP, ce n'est pas le gouvernement" , non mais c'est la base de pratiquement tous les électeurs de Monsieur Sarkozy et le plus fort mouvement politique quant au nombre de membre actifs et à jour de cotisations qui l'ont porté démocratiquement au pouvoir .

Pour tous l'UMP devrait être le reflet réel de notre désir de changement à l'intérieur d'un programme approuvé, et plébiscité, le reflet que vous nous renvoyer à travers vos propos commence sérieusement à être déformé par rapport à notre original.

Allez faire un tour sur le blog de Gold31 et analyser les réactions des internautes sur les 6 derniers mois tant au niveau local que national et faites ce que vous avez dit (par exemple sur UMP31) : le ménage dans les fédérations qui ne représentent plus le courant populaire de l'UMP.

Nous tentons de vous avertir à temps monsieur le Secrétaire Général de l'UMP, vous ne semblez pas prendre la mesure du désastre qui s'annonce si une grande majorité de vos membres vous retourne sa carte et gel tout don à l'UMP.

Cela ne veut pas dire retirez notre confiance à Monsieur Sarkozy et à son Gouvernement, vous rappeler quand même qu'il est le porteur de la légitimité démocratique , oui, c'est pour son programme que nous avons voté démocratiquement et pas pour les querelles de clocher que vous vous délecter à créer au sein de la majorité.

Vous parlez de confiance ........ la notre, membres actifs de l'UMP, commence à sérieusement baisser vis-à-vis de votre comportement face à la majorité.

.

Ecrit par : colinou | mercredi, 21 mai 2008

Je doute fort, mais alors très fort, que vous puissiez parler du "démantèlement" des 35H sans l'aval total du président de la république.

C'est donc une stratégie de test de l'opinion, qui permettra à l'un ou l'autre des acteurs de revenir, le cas échéant, an arrière, pour montrer que la position du gouvernement (et) ou de l'élysée n'est pas si tranchée et brutale.
Vous ne dites pas, et c'est dommage, que de grands groupes de la distribution se sont très bien accomodés des 35H et ne veulent surtout pas de retour en arrière.

En revanche, il est clair que les PME souffrent de cette mesure.
Vous ne savez peut être pas, mais beaucoup de salariés aimeraient bien les faire, les 35 H, mais sont contraints au temps partiel.

Par ailleurs, on travaille plus en France ( durée moyenne hebdo 36h), qu'en Angleterre (35h) ou qu'en Allemagne, pays pourtant souvent cité en exemple.

Votre réponse m'interesse. Je m'interroge sur cet acharnement contre les 35H, alors que la durée hebdo de travail en france est supérieure aux pays comparables et que la productivité y est supérieure.

Ecrit par : cinésias | mercredi, 21 mai 2008

Et sinon, ça fait quoi d'être l'aile droite du Medef, sachant qu'il n'y a pas d'aile gauche et que du coup vous tournez en rond depuis 10 ans (supprimer les 35 heures - supprimer 35 heures - supprimer les 35 heures ... ad lib) ?

Ecrit par : Lucie Egoïste | mercredi, 21 mai 2008

Merci pour votre courage monsieur Devedjian...
Je suis étudiant et j'ai grandement besoin de faire bien plus que 35 heures par semaine pendant mes vacances...
Ne vous laissez pas bousculer et restez ferme sur vos positions, vous portez les espoirs de ceux qui souffrent mais veulent s'en sortir et à qui les gouvernants de droite ou gauche succecifs ont voulu mettre des coups de batons dans les jambes.
ça éviterait peut être même à certaines étudiantes d'avoir recours à la prostitution pour boucler les fins de mois.

Ecrit par : Monsieur Machine | mercredi, 21 mai 2008


(..) Tu as raison, Carole/Augustine, soyons PRAGMATIQUE.

Sarko n'est pas pour la suppression des 35 H ?
Ah bon, alors écoutez pragmatiquement ce qu'ils disait en janvier 2008

http://fr.youtube.com/watch?v=ryc9ccYO5k8

Ecrit par : Marie | mercredi, 21 mai 2008

Si ce que beaucoup écrivent est vrai, c'est assez grave.
Le président donne une orientation, et ses ouailles disent l'inverse.
C'est un peu embétant, de tels couacs et de tels dysfonctionnements sur des sujets majeurs.

Un chef qui ne contrôlerait plus rien, ou qui au contraire joue en faisant croire qu'il contrôle sans vraiment contrôler ?
Ce n'est pas très rassurant, lorsqu'on sait que la france préside l'europe en juillet 2008 et qu'elle devra alors affirmer ses convictions, ça va être comique.

Ecrit par : Simon | mercredi, 21 mai 2008

Augustine a écrit :

"Quant aux Français qui ont une durée hebdo de travail supèrieure aux autres, il faut arrêter avec cet argument bidon ! ".

Ce n'est pas un argument bidon, mais les chiffres du BIT ( bureau international du travail).

La durée effective moyenne de travail en france est de 36h, et elle est effectivement supérieure à la durée effective de travail au Royaume uni.

Ecrit par : Jacky | mercredi, 21 mai 2008

Moyenne effective de la durée hebdomadaire de travail en europe ( source BIT ):

France: 36,3 heures/ semaine
Royaume uni 31,7
Pays-Bas 29,2
Allemagne 33,6


Les idées reçues ont la vie dure, n'est ce pas ?

Ecrit par : Jacky | mercredi, 21 mai 2008

Urgent : Sarko file des pêches à l’AFP


"Paris, 21 mai 2008 - L’intersyndicale de l’Agence France-Presse appelle ce mercredi à 15h00 à un rassemblement devant son siège, place de la Bourse, à Paris pour protester contre les « attaques répétées contre l’AFP émanant de hauts responsables politiques français ». De son côté, Super Sarko vient de se rendre compte que l’AFP choisit l’actualité. Depuis, il agite ses petits poings.


Super Sarko veut mettre au pas l’AFP. On s’en doutait un peu, mais l’intéressé vient de le confirmer de manière éclatante : Super Sarko n’aime la presse que quand elle chante ses louanges. Or, notre vibrionnant président, a mauvaise presse depuis quelque temps. C’était prévisible. Pour accéder au pouvoir, il a cajolé les journalistes (et leurs patrons) pendant des années, fournissant des informations « exclusives » aux uns, distribuant des cadeaux aux autres (comme l’annonce de la suppression de la publicité sur les télévisions publiques pour faire plaisir à son grand ami Martin Bouygues, proprio de TF1). Mais les médias sont versatiles. Ils adorent brûler ce qu’ils ont adoré. Pas par méchanceté. Ce serait mal connaître ceux qui les dirigent. C’est par conformisme. Les sondages de Super Sarko sont mauvais donc l’homme est peut-être mauvais. Ainsi raisonnent les médias. Et Super Sarko, comment réagit-il ? Avec la brutalité d’un chef de gang, comme à son habitude [...]".

http://www.bakchich.info/article3755.html

Ecrit par : Antoine | mercredi, 21 mai 2008

Marie,

Vous vous référez à la conférence de presse du Président. Soit !

 (..)Je le préférais lors de sa campagne présidentielle. Direct et sans langue de bois.
53% des français ont élu N Sarkozy sur un programme, bien précis.
Il y a désamour (selon les pauvres petits médias), eh bien que notre président fonce.

Sinon, on ne s'en sortira jamais !

Ecrit par : Carole | mercredi, 21 mai 2008

 
(commentaire Eva sur blog Devedjian)

J'ai beaucoup apprécié la première intervention.

Ce que tous n'ont pas compris, c'est que si on supprime cette durée légale du travail, c'est une REGRESSION SOCIALE sans précédent, la porte ouverte à tous les abus. Le patron qui décide de porter la durée du travail à 40 h, en arguant de la concurrence - "c'est ça, ou l'entreprise ferme, et vous perdrez votre emploi" - rétribuera les heures supplémentaires à partir de 40 h. Donc, Sarkozy qui a été élu pour le slogan "travailler plus, pour gagner plus", une fois de plus ça fait ... floc ! Ca sera travailler plus pour gagner moins. Une imposture de plus !

Et de toutes façons, ne vous leurrez pas, oui c'est un ballon d'essai, pour voir les réactions, car en définitive Sarkozy ne pense qu'à ça : Supprimer une de nos protections de plus : la durée légale du travail. Il a été choisi par "l'élite" pour ça : faire une politique de régression sociale qui profitera seulement aux plus nantis. C'en est UN des aspects. Vous êtes pour ?

M. Moore, ce soir : "Les électeurs votent pour le système qui les écrase"

Soyez sûrs que tôt ou tard, Sarkozy fera ce dont parle Patrick. C'est SON projet, car il est là non pour NOUS tous, mais pour faire la politique du MEDEF

Quand à parler des bons résultats de la politique de Sarkozy.... !!!!

- Pouvoir d'achat : Non, en régression.
- Chômage : Il n'a pas baissé, ce sont les radiations de chômeurs qui ont augmenté.
- Croissance. Elle ne lui est pas imputable, mais à son prédécesseur. Une imposture de plus !

Je vais renvoyer un de mes blogs à ces commentaires.

Allez donc voir sur mon blog R-sistons à l'intolérable, et R-sistons à la désinformation, comme on nous berne !


Eva
http://r-sistons.over-blog.com

Ecrit par : eva journaliste-resistante | jeudi, 22 mai 2008



________________________________________________________________________________________

http://chahids.over-blog.com

Sélection d'articles :





Soixante ans plus tard, le sens d’un succès de la solidarité :

L’Europe interpellée 
L'Europe doit agir



Paris, le 19 mai 2008.

Ce 17 mai 2008, plus de 4000 personnes, de toutes les générations, ont affirmé, ensemble, leur solidarité avec la Palestine et le peuple palestinien, soixante ans après la Naqba.

Moins de deux mois après le succès de la journée de la Terre du 29 mars au cours de laquelle des oliviers ont été plantés symboliquement dans plus de cinquante villes, en présence d’élus locaux, plus de 4000 personnes ont ainsi répondu présent à l’appel de la plateforme des ONG françaises pour la Palestine qui organisait à Paris, au parc des expositions de la porte de Versailles, avec le soutien d’organisations syndicales (CGT, FSU, UNEF) et de nombreuses autres organisations, une grande initiative de 16 heures à 23 heures sur le thème « Paix comme Palestine : 60 ans après, la paix par le droit ». Une initiative qui a aussi reçu le soutien de nombreux élus et personnalités.

Entre expositions, films, concerts, les participants ont écouté avec attention les intervenant-e-s palestiniens, israéliens, européens invités. Ils se sont montrés particulièrement attentifs à un débat sur l’histoire, notamment, affirmant le droit à l’établissement de la vérité historique, Avi Shlaim, l’un des « nouveaux historiens » israéliens, a ainsi estimé, « en tant que chercheur et en tant qu’être humain », que le droit international doit s’imposer à tous. Cela vaut du droit au retour, comme du retrait d’Israël de tous les territoires occupés. Elias Sanbar, historien, poète et essayiste palestinien et ambassadeur palestinien auprès de l’Unesco,  a dit son accord. Le droit au retour, comme tous les droits, n’est pas négociable : ce qui l’est en revanche, c’est son application, a-t-il rappelé.

Au-delà, c’est l’Europe qui a été interpellée, pour qu’elle assume enfin ses responsabilités historiques, pour qu’elle ne se contente pas du seul rôle économique auquel elle a accepté d’être reléguée et joue enfin un véritable rôle politique, pour faire respecter par Israël les droits humains en Palestine et pour qu’elle fasse appliquer le droit, seul capable de permettre à la paix de voir le jour. C’est en substance ce qu’ont rappelé, chacun à sa façon, Véronique de Keyser élue socialiste au parlement européen, Etienne Pinte, député UMP des Yvelines et vice-président du groupe d’étude sur la Palestine à l’Assemblée nationale, Hind Khoury, déléguée générale de la Palestine en France, Ziad Abu Amr, ancien membre du conseil législatif et ancien ministre palestinien, Stéphane Hessel, ancien résistant, diplomate et écrivain… D’autres, comme Francis Wurtz, député européen des Gauches unies européennes ou Monique Chemiller-Gendreau, juriste internationaliste (qui ont renoncé à leur temps de parole tant étaient riches les débats), abondent dans le même sens. Gideon Levy, journaliste au quotidien israélien Haaretz, a mis en lumière les responsabilités israéliennes et interrogé les démocraties occidentales sur leur silence quant au siège imposé par Israël à toute la population palestinienne de la bande de Gaza. A l’instar d’autres intervenants, il a souligné la nécessité d’un dialogue avec le Hamas, qui fait partie, quoi qu’on en pense, des représentants du peuple palestinien.

Depuis sa prison en Israël, le député palestinien Marwan Barghouti a fait parvenir un message aux participants dans lequel il affirme : « Notre sacrifice pour la liberté ne faiblira pas et ce sacrifice pour la liberté n’est pas de moindre grandeur que l’exercice de la liberté elle-même. »

Un tel succès est en tout cas un message clair adressé tant à l’Europe qu’à la France à la veille de la présidence française de l’Union européenne : l’Europe doit enfin agir. Soixante ans après la Naqba, elle doit enfin faire pression sur Israël pour que les droits nationaux du peuple palestinien soient reconnus et mis en œuvre. Une condition sine qua non de la paix, indispensable à tous les peuples de la région.

Association France Palestine Solidarité
http://www.france-palestine.org/article9063.html
19.5.08.

 

Association France Palestine Solidarité
21 ter rue Voltaire
75011 Paris France
0143721579

E-mail : afps@france-palestine.org
Site
 : www.france-palestine.org


________________________________________________________________________________________


 20 mai 2008

par L' Aviseur 

MOSCOU, 20 mai - RIA-Novosti.

La drogue fait chaque année environ 10.000 morts parmi les adolescents russes, a annoncé mardi le directeur adjoint du Comité d'enquête auprès du Parquet général russe Iouri Alekseïev, lors d'une séance d'information.

"Selon les données du ministère russe de l'Intérieur, chaque année, les drogues tuent quelque 10.000 adolescents en Russie. En outre, plus de 35.000 enfants quittent leur foyer à la suite de violences parentales", a-t-il révélé.

Selon lui, ces derniers temps, le nombre de crimes à caractère sexuel a augmenté de 50%.

"Près de 94.000 adultes sont victimes de crimes et ce chiffre croît chaque année de 2 à 3.000 personnes", a-t-il précisé.

Et d'ajouter que 47,1% des crimes touchant des adolescents étaient commis au sein de la famille. 11% des victimes d'agressions sexuelles sont des enfants,
17,7% des mineurs.


_____________________________________________________________________________


La Suisse attirera les pétrodollars grâce à la finance islamique

http://www.letemps.ch/template/finance.asp?page=23&article=232231



GESTION DE FORTUNE. Marco Rochat, directeur général de Faisal Private Bank, explique comment la place bancaire se positionne pour profiter du boom économique du Golfe.


Ram Etwareea et Myret Zaki
 20 mai 2008


Genève assiste, après Londres, au développement d'un pôle bancaire islamique. La ville du bout du lac, destination prisée de l'argent arabe, émerge comme un hub européen de la gestion de fortune conforme aux préceptes du Coran. Pendant que les grandes places financières ont subi les affres de la crise «subprime», le secteur de la finance islamique, protégé du fait qu'il bannit l'excès d'endettement, a poursuivi son essor. Selon Moody's, plus de 500 milliards de dollars sont investis en conformité avec l'islam. Goldman Sachs prévoit une progression des fonds sous gestion de 17% par an, pour atteindre 1300 milliards de dollars d'ici 2012.

Dans ce contexte, les autorités helvétiques, en ligne avec la politique de la City, se montrent elles aussi accueillantes depuis 2006 envers l'«islamic banking».


________________________________________________________________________________________


Blog à découvrir


 http://demontpierot.wordpress.com/

Jean-Philippe Demont-Pierot, auteur du roman "Réchauffement climatique".

L'avenir ne se construit pas sur les faibles


Reçu ce courriel :

Bonjour,

Ayant lu votre blog (parfait sur plein d'aspects), je me permets de vous
envoyer l'adresse du mien, ouvert il y a peu, mais en fonction de la
sortie actuelle de mon livre (roman) Réchauffement Climatique...

http://demontpierot.wordpress.com/

Je crois que bien des choses nous sont communes !

Cordialement,
Jean Philippe Demont-Pierot


Reçu ce courriel également :

Bonjour Eva,

Je t'écris ce mail d'abord pour te remercier pour le travail
d'information que tu fournis et que je commence à suivre depuis un
certain temps grâce au fil RSS.

Depuis quelques jours, il n'est plus possible d'accéder à la page
correspondant au message du fil RSS via un lien dans ledit message.
Pourrais-tu corriger ce problème ? Merci d'avance.

Ce serait bien si tu pouvais donner des conférences pour expliquer aux
gens les événements du monde et les avertir de ce qui se trame dans leur
dos, un peu comme Nenki, webmaster du site conspiration.cc, qui donne
régulièrement des conférenes dans son pays le Québec. Qu'en penses-tu ?
Tu pourrais t'associer avec Arthénice.

Autre suggestion : pourrais-tu faire des podcasts (fichiers audio en
MP3) à partir de tes posts sur ton blog r-sistons à l'intolérable ? Cela
permettrait à des gens d'écouter tes articles sur leurs balladeurs
numériques.

Bien à toi,
Yann

(à suivre)


Reçu ce courriel à l'instant, d'Aspeta, mon blogueur préféré

Nouvel Ordre Mondial...

Bonjour Eva,
 
Je ne me souviens plus de quels liens il s'agissait, ni pour quelle occasion c'était mais si tu en as une idée je pourrais certainement les retrouver pour te les faire parvenir.
 
La lecture assidue de tes textes est une source d'information qui conforte mes craintes a propos d'un futur hypothétique. Une multitude d'évènements semblent se recouper pour annoncer, a qui veut les entendre, que d'immenses bouleversements vont advenir bientôt.
 
J'ai le sentiment que nous sommes dans une impasse murée par des puissances incontrôlables, parqués tels le bétail attendant d'être conduits à l'abattoir par des bergers sans âmes, emprisonnés par des conditionnements qui ressemblent a des dressages et je t'avoue que ces considérations ne me rendent pas optimiste.
 
Les résistances sont honorables mais hélas sans effets pour l'instant, elles manquent cruellement d'une direction, d'une volonté d'action concertée, d'un projet commun fédérateur et j'ai hâte qu'apparaisse enfin celui ou celle qui saura convaincre les peuples de se libérer des entraves dont ils souffrent.
 
Tu fais partie de cette catégorie, tu es une militante humaniste, tes colères sont honorables et justes, je suis fier de te connaître.
 
A bientôt,
gilles


Réponse :

je suis pressée, c'était dans ton dernier mot; je prends juste un instant (sauf désaccord de ta part, et sans mettre ton adresse) pour mettre ce mail dans mon post paru à l'instant, avec le lien pour ton blog, bises Eva - moi aussi je suis fière de connaître un gars comme toi, pétri d'authenticité, intelligent, super bouille écolo, etc olé !

Lien : http://aspeta.blogspot.com 


________________________________________________________________________________________


Autres liens :

+ de 700 tests nucléaires en 50 ans dans le monde
http://www.marcfievet.com/article-19519891.htmlux 

2 ordres, 2 systèmes de valeur
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/13/2-ordres-2-systemes-de-valeurs-4166741

L'ère Sarkozy, et le triomphe du cynisme - agora Vox
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19779820.html

Bush scelle le fiasco du processus de paix
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19778306.html

Vol des oliviers, paysans sans ressources - en Cisjordanie
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19778832.html

Non aux mariages forcés
http://www.tariqramadan.com/spip.php?article1459

Le Nouvel Ordre du Monde (NOM)
http://lecarnavaldarthenice.blog.fr/2008/05/22/nouvel-ordre-mondial-encore-4206253


360 ° et même plus. Site que je vous conseille,
un cinéma qui fait le tour de tout !

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19777575.html

"360° et même plus" s’inscrit dans une démarche de production et de diffusion de films dits non-commerciaux, c’est-à-dire des films réalisés et diffusés en marge de l’industrie cinématographique ou télévisuelle.

Elle regroupe, sous forme d’un collectif, des cinéastes, des monteurs/monteuses, des photographes, des graphistes et des programmateurs/programmatrices




27 mai 2008 :
La marche de tous les savoirs,
l'Academic Pride


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-19777124.html



----------------------------------------------------------------------------------------------------___


C O M M E N T A I R E S  :  I C I

Partager cet article

Repost 0
Published by R-sistons à l'intolérable - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

eva journaliste-resistante a l'intolerable 23/05/2008 10:49

Merci Legrand, envoie-les à mon site le cas échéant ! Besancenot prescrit la grève générale, bien que je ne sois pas d'extrême-gauche, je suis d'accord avec lui. Il n'y a que ça qu'ils comprendront, ça les touchera directement, pas les défilés. Je le crois, je ne détiens pas la vérité. Et nous, il faut savoir perdre un peu (grèves, moins d'argent etc) pour ne pas tout perdre. Penser à nos enfants. Aux générations futures. On ne peut pas ne rien faire. Les enjeux sont existentiels. C'est la survie de la civilisation qui est e jeu, avec ces fous et ces salauds. Trop de Bush partout, jusqu'en Birmanie ! Ils accaparent l'argent, le pouvoir, et nous laisent crever !Bien à toi, Eva

Legrand 23/05/2008 10:30

Exact, la seule solution est la grève générale ! J'en parle sur d'autre site mais hélas les gens se voilent la face .Merci pour tes textes !

eva journaliste-resistante a l'intolerable 23/05/2008 10:12

Aspeta est très fin, très sensible, il sent aussi... Moi je suis un peu spéciale, j'ai une telle passion et joie de vivre, que ça déborde en toutes circonstances ! Ca ne me fait pas pleurer, je prends tout du bon côté ! Je m'adapte à tout ! mais je plains nos enfants....Que faire ? Le meneur n'aura pas accès aux médias, alors ! Sans ça, que faire ??? La grève générale, bloquer toute la vie économique, il n'y a que ça hélas ! Qu'en penses-tu ? Et bénédicte ? Eva

charlotte357 23/05/2008 07:49

Bonjour Eva, j'ai poussé mon coup de gueule cette nuit, comme Aspéta, je constate que nos résistances sont sans effet. J'ai la colère pleine de larmes de ceux qui sentent venir la catastrophe et qui sont impuissants à modifier le cours des évènements ! Je nous sens comme des Don Qichotte qui s'agitent dans tous les sens et qui ne parviennent qu'à brasser du vent. JE DESESPERE.

eva journaliste-resistante a l'intolerable 22/05/2008 23:23

Merci Danièle de soulever cette question, et si bien, en "professionnelle" du militantisme !Tu as tout à fait raisonje retiens ta proposition, en effet, de financement par l'augmentation de la productivitéhélas, le patronat est toujours plus gourmand, et les salariés doivent en faire les fraisje suis révoltée par tout ça, tu sais, je ne supporte pas l'injustice, comme toije t'embrasse - bon courage EvaJ'aime quand tu interviens, tu apportes toujours plein de choses

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages