7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 23:48

 





















Et si le choc pétrolier n'était pas seulement pour augmenter les profits ?
Et s'il s'agissait de favoriser un juteux Krach mondial ?
Et s'il s'agissait de se débarrasser des classes moyennes encombrantes ?
Ce sont elles qui, aujourd'hui, justement, commencent à trinquer....

Curieux, cet article trouvé sur nouvelordremondial...
Prémonitoire !
A comparer avec ce qui se passe aujourd'hui...
J'en profite pour vous présenter Bilderberg et ... ses coulisses !

Je vous annonce que j'ai ajouté, sur le post "l'apathie face aux crimes...",
une ébauche de  "Protocole de Toronto",
la lettre d'Arthenice à Sarkozy,
tout savoir contre les machines à voter,
et toutes sortes de liens d'articles à lire,
ainsi que des infos militantes.

Votre Eva





Choc pétrolier - pourquoi ?  Essai d'interprétations...


Cette info date de plus de 7 mois,
 et qui se réalise sous nos yeux lobotomisé....

http://nouvelordremondial.over-blog.org/article-3831835-6.html#anchorComment


ALTER INFO
200 dollars le baril de pétrole est le plan des Bilderberg pour détruire la classe moyenne

Prison Planet, par Paul Joseph Watson, le 17 septembre 2007


Les élitistes utilisent l'arnaque du pic pétrolier, les remous du marché et la menace de
guerre contre l'Iran, pour augmenter les profits et torpiller la classe moyenne

​​​​Suivant leur ordre du jour méthodique pour augmenter leurs profits, occasionner un krach économique mondial et torpiller la classe moyenne, les élitistes mondialistes conspirent pour envoyer la référence des prix pétroliers passer avec fracas à travers les 200 dollars le baril, et pour se donner les moyens de parvenir à ce but, ils ne craignent pas d'attaquer l'Iran.

​​​​Le prix du pétrole brut est revenu près de son plus haut record aujourd'hui après être monté jeudi au delà du point de référence des 80 dollars.

​​​​Il y a maintenant un sérieux débat sur le pétrole qui n'atteindrait pas seulement les 100 dollars, mais le niveau des 200 dollars le baril dans les deux ans à venir.

​​​​Le blog de 247wallst.com, qui est affilié à MarketWatch et à The Wall Street Journal du Dow Jones, a reporté un article du week-end admettant la possibilité que le pétrole fasse basculer la référence des 200 dollars, citant des experts de l'industrie qui s'attendent à ce que le niveau des 95 dollars le baril soit dépassé vers la fin de l'année si la récente agitation du marché boursier se poursuit.

​​​​Le groupe ultra-secret des Bilderberg, un consortium de puissants courtiers bancaires, des affaires, de la politique, du milieu universitaire et pétroliers, se sont réunis à Munich en Allemagne en mai 2005 quand la référence des prix du pétrole brut étaient autour des 40 dollars le baril.

​​​​Lors de la conférence, Henry Kissinger a dit à ses camarades participants que l'élite (sic) avait décidé de s'assurer que les prix pétroliers doublent dans les 12 à 24 mois suivants, ce qui est exactement ce qui est arrivé.

​​​​Au cours de leur réunion de 2006 à Ottawa au Canada, les Bilderberg était d'accord pour faire pression pour 105 dollars le baril avant fin 2008. Cette information a été glanée à l'intérieur des Bilderberg de sources qui ont prouvé leur fiabilité dans le passé.

​​​​Bien que la déclaration des Bilderberg ne tienne lieu que de palabres et ne formule aucune politique, ils étaient aussi responsables de la décision de retarder l'invasion de l'Irak jusqu'à mars 2003 après que son inauguration ait été initialement prévue vers fin 2002.

​​​​Les Bilderberg ont juré d'amener Jose Barroso, président de la commission européenne et membre des Bilderberg, à faire allusion à la « révolution post-industrielle, » ce qui se traduit en termes profanes par un krach économique mondial, une autre grande dépression et la totale élimination de la classe moyenne.


Jose Manuel Barroso, président de la Commission de l'UE


​​​​Cela sera accompli par le battage médiatique de la menace de fin du monde du réchauffement global en association avec la promotion du pic pétrolier.

​​​​L'arnaque du pic pétrolier a été élaborée par les compagnies pétrolières pour créer une pénurie artificielle et pour faire monter les profits des cartels pétroliers transnationaux. Elle a été initiée la première fois en 1956 par M. King Hubbert de la Shell Oil, qui disait qu'il restait seulement 1.250 millions de barils de brut, un chiffre qui était dépassée fin 2006. Selon les calculs initiaux d'Hubbert, la planète aurait déjà produit sa dernière goutte il y a neuf mois.

​​​​En poussant la théorie du pic pétrolier et en la faisant concorder avec la fraude du réchauffement global créé par l'homme, les Bilderberg cherchent à relever le prix du pétrole au point qu'il deviennent insoutenables pour le standard de vie de la classe moyenne et que l'occident soit abaissées au second rang mondial tandis que les gros bonnets élitistes moissonnent les récompenses financières et politiques.

​​​​Une attaque militaire contre l'Iran est aussi essentielle aux mondialistes pour donner un sérieux coup de pouce à l'effondrement économique accompagné d'une hausse massive des prix pétroliers. Bernard Kouchner, ministre français des affaires étrangères, a dit hier sur une station de TV française [sur la radio RTL et retransmis par les TV, NDT] que le monde devrait se préparer à la guerre contre l'Iran pendant que la rhétorique autour de la possibilité de conflit est cultivée de manière belliqueuse.

Des experts ont prévu que si une attaque devait survenir, l'Iran cesserait tout de suite ses exportations pétrolières, poussant presque aussitôt le prix du baril bien au delà des 100 dollars, gonflant les prix de l'essence et démarrant une crise énergétique mondiale et la récession.

Original : http://prisonplanet.com/articles/september2007/170907_middle_class.htm
Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info

Notes du traducteur

Sur l'objectif élitiste de faire monter le prix du pétrole

Greg Palast avait signalé sur la foi d'un document officiel que le but de la guerre en Irak servait aussi à tarir l'approvisionnement pétrolier pour faire monter le prix :

http://www.alterinfo.net/ENCORE-le-petrole-Le-rendez-vous-secret-de-Condi-avant-l-invasion_a7558.html

​​​​Extrait : Et c'était le plan : relever le plancher des prix pétroliers. J'avais cela en écrit. En 2005, après une bataille de deux ans avec les départements d'état et de la défense, ils ont libéré pour mon équipe de BBC Newsnight les « Options pour une industrie pétrolière irakienne durable. » Il se peut présentement que vous pensez que notre gouvernement ne devrait pas écrire le plan pétrolier d'une autre nation. Eh bien, notre gouvernement ne l'a pas écrit, en dépit du seau du département d'état sur la couverture. En fait, nous avons découvert que ce plan de 323 pages a été rédigé à Houston par des cadres et des consultants en matière d'industrie pétrolière.



_________________________________________________________________________________________



Bilderberg :


Constitution :
 

Il a été constitué en 1952 de manière informelle, et appelé, lors de sa première réunion de constitution en mai 1954, sous le nom de "Bilderberg Group", réunion convoquée sur invitation du prince Bernhard des Pays-Bas à l'hôtel Bilderberg à Oosterbeek en Hollande (d'où son appellation). Sa réunion de constitution regroupait une centaine de banquiers, d'universitaires, de politiciens et de fonctionnaires internationaux. Ses membres s'appellent les Bilderbergers. 

 

Objet officiel: 

Construire l'unité occidentale contre l'expansion soviétique. 

 

Fonctionnement secret: 

Ses délibérations restent rigoureusement secrètes et ne donnent lieu à aucun compte rendu. La presse en est exclue et d'ailleurs il n'existe dans la salle aucune possibilité d'enregistrement manuel, mécanique, électrique ou électronique. 

 

Instigateurs et participants: 

Jusqu'en 1976 la présidence était éxercée par le prince Bernhard de Lippe, ami des industriels les plus puissants comme le notait Philippe Bernert (L'Aurore, 27 Aoüt 1976), qui ajoutait que le prince regroupait ceux-ci "au sein de l'association "Bilderberg", extraordinaire franc-maçonnerie du monde international de affaires", le terme "affaires" devant être pris dans son acceptation la plus large. Le scandale des pots-de-vins de Lockheed et le "mea culpa" du prince Bernhard contraignirent le mari de la reine des Pays-Bas à quitter la présidence du Bilderberg Group; mais l'organisation n'en poursuivit pas moins ses activités, son "patron" véritable n'étant pas le prince, mais le milliardaire David Rockefeller. 

Ce financier américain mondialement connu est en effet à l'origine du Bilderberg Group. Son nom figure sur les premières listes de participants, notamment (..) Henry Kissinger, homme d'états américain;  Robert Oppenheimer, le père de la bombe d'Hiroshima et de Nagasaki; et Nelson Rockefeller, futur vice-président des USA. 

Losqu'il prit la tête du Bilderberg Group, David Rockefeller venait de créer la Trilatérale. Il en est aujourd'hui le chairman pour l'Amérique, tout en présidant le Coucil on Foreign Relations (C.F.R. ou Conseil aux relations étangères), organisme considéré comme le promoteur du Bilderberg Group et de la Trilatérale (mais le CFR ne regroupe que des affiliés américains). 

 

Relations avec les 2 autres groupes secrets:

Les liens qui unissent les trois sociétés secrètes sont si étroits qu'on s'est souvent demandé si lesdites sociétés n'étaient pas les tentacules d'un même monstre...ce qui expliquerait la présence de nombreux affiliés du Bilderberg Group au sein du C.F.R. ou de la Trilatérale. 

Nous avons vu que le financier Rockefeller animait les trois organisations. D'autres personnes sont affiliées, en même temps, à deux ou trois de ces sociétés. Par exemple: Georges Bush (CFR, Trilatérale);  Henry Kissinger (CFR, Trilatérale, Bilderberg); Robert  Baron Edmond de Rothschild (Trilatérale, Bilderberg); Thierry de Montbrial, président de l'Institut Français des Relation Internationales (Trilatérale, Bilderberg); Jean-Claude Casanova (Trilatérale, Bilderberg), homme de confiance de Raymond Barre (Trilatérale) et le dernier en date: Lionel Jospin (Bilderberg); etc. 

 

Influence

La grande presse a fait le silence sur les révélations de leurs fréquentes réunions secrètes, si bien que le grand public ignore tout des véritables desseins des politiciens et de financiers qui se réunissent, périodiquement, pour déterminer l'avenir du monde et resserrer leur contrôle sur les rouages essentiels des organismes supranationaux. 

(.) 

Le daily Mirror avait dévoilé, trois semaines plus tôt, le 4 avril exactement, les noms des personnalités qui devaient y participer. Parmi elles, naturellement, le financier David Rockefeller et Henry Kissinger mais aussi, le président Giscard d'estaing (qui n'y est finalement pas allé à cause du grand bruit que le canard enchaîné a fait sur la réunion) . De son côté, la canard Enchaîné indiquait, le 13 avril, que parmi les invités figuraient: Helmut Schmidt; Niarchos, le célèbre armateur grec; Agnelli, le "patron" de Fiat; le Premier ministre britannique; le président de la Chase Manhattan Bank; etc. Coïncidence: la réunion de Torquay précedait de quelques jours seulement deux sommêts de ce mois à Londres, l'un des "grands" de l'économie mondiale et l'autre des membres de l'OTAN. 

 

Que complotent les participants: 

Ainsi, en dépit du secret dont le Bilderberg Group entoure ses réunions, celles-ci sont l'objet d'indiscrétions qui, confirmées par les évènements, ont permis de connaître les principaux sujets proposés aux délibérations des Bilderbergers. 


Jacques Bordiot résume ainsi, dans son livre "Une main cachée dirige", les principaux sujets proposés au cours de ces dicrètes délibérations:
 

- les problèmes financiers internationaux 

- la liberté d'émigration et d'immigration 

- la libre circulation des produits sans entraves douanières 

- l'union économique internationale 

- la constitution d'une force de police internationale avec suppression des armées nationales 

- la création d'un Parlement international 

- la limitation de la souveraineté de états déléguée à l'ONU ou à tout autre gouvernement supranational 

"Cest comme on le voit, le processus vers la constitution d'un Gouvernement mondial", conclut Jacques Bordiot. 

D'ailleurs, Paul Warburg, célèbre financier lié au CFR déclara le 17 Février 1950 devant les sénateurs américains: "Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise ou non. La seule question est de savoir s'il sera créé par conquête ou par consentement". 

 

Les véritables idéologies: 

Cette organisation recrute des membres qui adhèrent aux idées précédentes, mais toutes les personnes ne sont pas au courant des idéologies profondes de certains des membres principaux qui font aussi partie des 2 autres sociétés secrètes (Trilatérale et CFR). 

Ces membres particuliers et qui sont d'ailleurs les plus puissants font partie de ce que nous appellerons le "cercle intérieur", le "cercle extérieur" étant l'ensemble des hommes de la finance et de la politique qui sont séduits par l'idée de l'instauration d'un gouvernement mondial qui régulera tout (au niveau politique et économique), sans être conscient des véritables motifs qui poussent le "cercle intérieur" à mettre en place un gouvernement mondial (ce sont des "marionnettes" qui sont utilisées par le cercle intérieur parce que ses membres ne peuvent pas tout changer à eux seuls: ainsi le cercle intérieur et le cercle extérieur agissent en concert mais pas pour les mêmes raisons: le cercle extérieur par désir de s'enrichir ou/et par la croyance qu'un gouvernement unique apportera plus de paix et de cohésion qu'une multitude de petits pays; le cercle intérieur dont les membres sont déjà riches et puissants et dont les visées sont toutes autres: elles sont idéologiques). On peut avoir un aperçu des idéologies des membres du "cercle intérieur" dans le document Armes silencieuses pour des guerres sans bruits (armesil.php). 

 

Plus précisément: 

Le cercle extérieur est constitué par les membres des conférences, comportant à la fois des affiliés et des invités en vue de recrutement ou de paravent. 

Le premier cercle intérieur, dont tous les membres sont des Bilderbergers, est le Steering Committee (Comité de Direction), composé de 24 Européens et de 15 Américains. Ces derniers sont à peu près tous-ou ont été- affiliées au CFR. On y retrouve en effet: George W. Ball, Robert Murphy, David Rockefeller, Arthur Dean, Dean Rusk,etc. 

Certains de ses membres font partie d'un second cercle intérieur encore plus fermé, le Bilderberg Advisory Committee (Comité consultatif), dont on sait seulement qu'il comprend des membres européens et américains, ces derniers appartenant tous au CFR, dont le secrétaire général du Bilderberg pour les Etats-Unis, David Rockefeller. 

 

Quel remède? 

La brochure de Robert Camman, Les véritables maîtres du monde, dont le succès a obligé Raymond Barre à avouer publiquement (émission "l'heure de vérité" du 4 décembre 1985) qu'il appartenait bien à la trilatérale a mis en garde le Français contre les puissances politico-financières qui tirent les ficelles de nos politiciens. Nul ne peut ignorer aujourd'hui, malgré le mutisme des media apeurés ou complices, que la plupart de nos politiciens sont tenus en laisse par la Trilatérale ou le Bilderberg group. 

Tous les noms cités à titre de publicité (auquel nous pouvons ajouter Michel Rocard qui a participé à une des réunions du Bilderberg Group) ne sont pas ceux d'agents des forces occultes. Certaines de ces personnalités (..) ne participent que par aveuglement au plan mondialiste de destruction des patries et d'asservissement des peuples. 

Mais nous sommes bien obligés , si elles persévèrent dans leurs erreurs, si elles continuent de pactiser avec l'ennemi et de faciliter sa tâche, de les considérer elles-mêmes comme des adversaires. Un Rocard participant empressé du Bilderberg Group, un Barre affilié influent de la Trilatérale, complices actifs du puissant financier international Rockfeller, seraient impuissants, désarmés, inoffensifs, s'ils n'étaient pas encouragés, épaulés, soutenus, par ces milliers d'honnêtes citoyens de droite ou de gauche qui n'ont pas encore vu le danger qu'ils se représentent. Il est temps de se rendre compte que voter la gauche ou la droite, c'est laisser faire le gouvernement mondial ! 

 

Sources 

Sentinel News n°3 (octobre-novembre-decembre 1996) 

édité par: Groupe sentinelle 

8 rue Bertrand de Vogué 

51100 REIMS 

  http://www.conspirovniscience.com/bilder.php


_________________________________________________________________________________________



Le Groupe de Bilderberg a été fondé par en
1954 à l'Hôtel Bilderberg à Osterbeek à l'invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller.

Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d'influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, des responsables de l'armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

 suite http://syti.net

 


Voir les "Brèves nouvelles des Maitres du Monde" pour les informations sur les réunions 2005 et 2004 du Groupe de Bilderberg.

Listes complètes par pays des membres du Groupe de Bilderberg:
USA, Canada, France, Grande Bretagne, Belgique, Suisse, Hollande, Allemagne, Autriche, Italie, Espagne, Portugal, Norvège, Suède, Danemark, Finlande, Irlande, Luxembourg, autres pays

The Bilderberg archives Une revue de presse très complète des articles parrus à propos du Groupe de Bilderberg, y compris dans des "grands" quotidiens et magazines. Le site est canadien, et les articles sont en français ou en anglais.

La page à propos du Groupe de Bilderberg sur le site Conspiration.com qui aborde aussi des sujets passionnants comme les recherches du physicien Nikola Tesla

 
© Syti.net, 2004



_______________________________________________________________________________


Infiltration dans le Bilderberg 2005
Par Daniel Estulin

CounterPunch — 27 mai 2005

                               http://questionscritiques.free.fr/Bilderberg/Daniel_Estulin_270505.htm



(..)

Les organes de presse du courant dominant qui se vantent de leurs exploits à mener sans limite des investigations sur des sujets interdits ont été étrangement peu disposés à lever le voile qui cache un événement majeur : la réunion annuelle secrète du Groupe de Bilderberg pour les financiers, industriels et politiciens les plus puissants de la planète
.


2005 fut un mauvais cru pour le groupe de Bilderberg et son avenir semble morose. En effet, les efforts herculéens déployés pour garder secrète la réunion de cette année qui s'est tenue à Rottach-Egern [en Allemagne, à 60 km de Munich] ont lamentablement échoué. Et quand le groupe de Bilderberg est ennuyé, c'est le monde libre qui reprend espoir de contenir un peu plus, à l'aube du nouveau millénaire, ces accapareurs de pouvoir.

Bien que le groupe de Bilderberg ait perdu un peu de son éclat passé, une chose est sûre : le secret traditionnel qui entoure ses réunions fait ressembler la franc-maçonnerie à une cour de récréation. Le personnel de l'hôtel (..) doit prêter serment de garder le silence.


 Les allées et venues au Bilderberg se déroulent à l'abri d'un black-out publicitaire quasi-total.

Les débats qu'ils engageront cette année — de la décision sur la manière dont le monde doit s'accommoder des relations euro-américaines à la poudrière qu'est le Moyen-Orient, en passant par la guerre d'Irak, l'économie globale et comment empêcher la guerre en Iran — et le consensus auquel ils parviendront influenceront le cours de la civilisation occidentale et l'avenir de toute la planète. Cette réunion se déroule à huis clos dans un secret total, protégée par une phalange de gardes armés.


Quel Etait l'Ordre du Jour du Bilderberg 2005 ?

Après trois années complètes caractérisées par les hostilités et les tensions entre les "Bilderbergers" européens, britanniques et américains, à cause de la guerre en Irak, l'atmosphère de sympathie qui régnait entre eux s'est retournée. Toutefois, ils sont restés unis dans leur objectif à long terme — qu'ils ont réaffirmé — de renforcer le rôle de l'ONU dans le règlement des conflits et des relations planétaires.

Cependant, il est important de comprendre que les Américains ne sont pas plus des "faucons" que les Européens ne sont des "colombes". Les Européens se sont joints au soutien de l'invasion de l'Irak en 1991 orchestrée par le Président Bush père. Et puis, les Européens ont aussi soutenu l'invasion de la Yougoslavie orchestrée par le Président Bill Clinton, apportant l'OTAN dans cette opération. Un sujet qui fut grandement discuté à Rottach-Egern en 2005 fut le concept d'imposer une taxe onusienne prélevée sur l'ensemble des habitants de planète par l'intermédiaire d'une taxe sur le pétrole prélevée directement à la source. En fait, ceci crée un précédent car si elle est mise en application, ce sera la première fois qu'une agence non-gouvernementale (les Nations-Unies) bénéficiera directement d'une taxe sur les citoyens des nations libres et des nations asservies.

Cette proposition du Bilderberg appelle, pour commencer, à une minuscule perception par l'ONU que le consommateur remarquera à peine. Jim Tucker, du magazine Spotlight désormais interdit, a écrit il y a des années "Etablir le principe que l'ONU peut directement taxer les citoyens du monde est important pour le Bilderberg. C'est un autre pas de géant vers un gouvernement mondial. Les Bilderbergers savent que promouvoir publiquement une taxe de l'ONU sur tous les peuples de la Terre provoquerait des réactions d'indignation. Mais ils sont patients; le groupe de Bilderberg a déjà proposé, il y a des années, une taxe mondiale directe. Ils célèbrent aijourd'hui le fait que cela fait désormais partie du débat public et que les gens y font peu attention et ne s'en inquiètent guère."

Le groupe de Bilderberg veut une "harmonisation des taxes" pour que les pays ayant un haut niveau d'imposition puissent concurrencer en matière d'investissements étrangers les nations aux taxes "amicales" — y compris les Etats-Unis. Ils "harmoniseraient" les taxes en obligeant les taux américains et ceux d'autres pays à monter afin que la Suède socialiste, au taux de 58%, puisse être "compétitive".

Les ONG

L'ascension des ONG est un progrès que l'ancien Président Clinton décrit soudainement comme l'une des "choses les plus remarquables depuis la chute du Mur de Berlin". L'ironie, c'est que la déclaration de Clinton fut reprise par le Wall Street Journal — quotidien toujours représenté aux réunions du Bilderberg

Les Bilderbergers ont débattu vigoureusement pour que des militants écologiques non-élus et nommés par leurs soins aient, pour la première fois, une position d'autorité gouvernementale au conseil de direction de l'agence qui contrôle l'utilisation de l'atmosphère, l'espace extra-atmosphèrique, les océans, et, pour des raisons pratiques, la biodiversité. Cette invitation à ce que la "société civile" participe à la gouvernance globale est décrite comme une expansion de la démocratie.

Selon des sources au sein du Bilderberg, le statut de ces ONG serait même encore relevé à l'avenir. Leurs activités comprendraient l'agitation au niveau local, le lobbying au niveau national et la production d'études pour justifier une taxation globale par l'intermédiaire d'organismes de l'ONU tels que le Pacte Mondial [Global Plan] — un des projets favoris du Bilderberg depuis plus de dix ans.

La stratégie pour faire avancer le programme de gouvernement mondial comprend spécifiquement des programmes pour discréditer des personnes et des organisations qui génèrent des "pressions politiques internes" ou des "actions populistes" et qui ne soutiennent pas la nouvelle éthique mondiale. L'objectif ultime, selon ces sources, étant de supprimer la démocratie.

Le programme environnemental des Nations-Unies, ainsi que tous les traités environnementaux placés sous sa juridiction, seraient finalement dirigés par un corps spécial de militants écologistes. Ces derniers seraient choisis uniquement parmi les ONG accréditées par les délégués de l'Assemblée Générale, qui sont eux-mêmes nommés par le Président des Etats-Unis, qui est lui-même contrôlé par le directorat enchevêtré Rockefeller/CFR/Bilderberg. [CFR = Council on Foreign Relations, le conseil aux relations étrangères]. Ce nouveau mécanisme apporterait une voie directe vers les plus hauts niveaux de gouvernance mondiale aux ONG locales, "de terrain", affiliées aux ONG nationales et internationales. Par exemple : The Greater Yellowstone Coalition, un groupe d'ONG affiliées, a récemment adressé une pétition au Comité Mondial du Patrimoine de l'UNESCO pour qu'il intervienne dans les plans d'une société privée qui voulait extraire de l'or dans un terrain privé à proximité du Parc National de Yellowstone. Le Comité de l'UNESCO est intervenu et a immédiatement classé Yellowstone comme "Site du Patrimoine Mondial en Danger". Selon les termes de la Convention du Patrimoine Mondial, les Etats-Unis ont l'obligation de protéger ce parc, même au-delà de ses limites, et jusqu'aux terrains privés si nécessaire.

Les idées qui sont discutées, si elles sont mises en application, auront pour conséquence de placer tous les habitants de la planète dans une sorte de banlieue globale, dirigée par une bureaucratie planétaire, sous l'autorité directe d'une toute petite poignée de personnes nommées. Et nous serions tous surveillés par des milliers de personnes, payées par ces ONG accréditées, avec la certitude qu'elles soutiennent le même système de croyance. Bien sûr, pour beaucoup de personnes, cela est incroyable et inacceptable.

Les Elections en Grande-Bretagne

(..) Les Bilderbergers pensent en fait que Blair est un candidat bien plus sûr pour poursuivre le chemin vers l'intégration européenne que son rival conservateur.

Le Programme des Néoconservateurs

La faction, connue sous le nom de "néoconservateurs" est arrivée à grand renfort. Ce sont eux qui ont déterminé que la sécurité d'Israël devait se faire aux dépends de la sécurité des Etats-Unis et qu'elle devait être au centre de toutes les décisions américaines de politique étrangère.

Le plus voyant parmi ce groupe est l'espion israélien Richard Perle, qui a fait l'objet d'une enquête par le FBI pour espionnage au profit d'Israël. Perle a joué le rôle décisif pour précipiter les Etats-Unis dans la guerre contre l'Irak. Il fut forcé de démissionner le 27 mars 2003 du Conseil Politique de Défense du Pentagone, après que l'on apprit qu'il avait conseillé Goldman Sachs International — participant habituel du Bilderberg — sur la manière dont cette société pouvait profiter de la guerre en Irak.

Un autre personnage néoconservateur disponible était Michael A. Ledeen, un "intellectuel parmi les intellectuels". Ledeen travaille pour l'American Enterprise Institute, un groupe de réflexion fondé en 1943, avec lequel Richard Perle est associé de longue date. L'AEI et la Brookings Institution dirigent le Joint Center for Regulatory Studies [Centre Conjoint d'Etudes Réglementaires] (JCRS) dont le but est de tenir les députés et les organismes de contrôle "pour responsables de leurs décisions en leur fournissant des analyses réfléchies et objectives sur les programmes de réglementation existants ainsi que de nouvelles propositions réglementaires". Le JCRS pousse à l'analyse coûts/bénéfices des réglementations, qui entre dans le cadre de l'objectif ultime de déréglementation de l'AEI (et des Bilderbergers).

Cette année, ces néoconservateurs furent aussi rejoints au Bilderberg par une poignée d'autres anciens décideurs et publicitaires de première importance, basés à Washington et connus pour leurs sympathies pour Israël. Il y avait parmi eux : l'ancien haut-fonctionnaire du Département d'Etat, Richard N. Haas, président du CFR et ancien Secrétaire d'Etat adjoint ("père" de l'accord de Dayton
[1]) ; Richard Holbrooke ; Dennis Ross du WINEP [Washington Institute for Near East Policy, l'Institutut de Washington pour la Politique au Proche-Orient] pro-israélien, une ramification du comité israélo-américain aux affaires publiques (l'AIPAC) et de l'institut juif pour les affaires de sécurité nationale (le JINSA) ; ainsi que le tout nouveau président élu de la Banque Mondiale, Paul Wolfowitz.

Dennis Ross, Richard Perle et compagnie meurent d'envie de "faire passer le message" : procéder au nettoyage ethnique d'autant de Palestiniens que possible de la Cisjordanie et de Gaza. Voici ce que déclarait en 1989 l'ancien premier ministre Netanyahou devant des étudiants de l'université Bar-Ilan : "Israël aurait dû exploiter la répression des manifestations en Chine, lorsque l'attention du monde était focalisée sur ce pays, pour procéder à des expulsions massives parmi les Arabes des Territoires". Les résidents de la Communauté Européenne n'avaient peut-être aucune idée sur les intentions des Sionistes vis-à-vis des Palestiniens, mais, en Israël, à mon grand étonnement, le nettoyage ethnique est un sujet populaire de discussion. 50% ou plus des Israéliens pensent que le nettoyage ethnique est une bonne idée. Quand on pense que cela vient d'une nation qui est supposée se souvenir de l'Holocauste ! La réalité dépasse vraiment la fiction !

L'Energie

Un "initié" de l'industrie pétrolière a fait remarquer que la croissance n'est pas possible sans énergie (..) il y a apparemment seulement assez de pétrole pour durer 20 ans. Plus de pétrole signera la fin du système financier mondial. Tout cela a été reconnu par le Wall Street Journal et le Financial Times, deux périodiques qui sont régulièrement présents à la conférence annuelle des Bilderbergers.

En conclusion, attendez-vous à une sévère crise de l'économie mondiale dans les deux prochaines années alors que les Bilderbergers tenteront de protéger les réserves de pétrole restantes en prenant l'argent des mains des gens. Dans une récession ou, au pire, une dépression, les populations seront obligées de diminuer radicalement leurs habitudes de dépenses, assurant ainsi un plus long approvisionnement de pétrole aux riches de ce monde alors qu'ils tenteront de concocter une solution.

(..) Quelqu'un a demandé une estimation des réserves classiques de pétrole accessibles. Le montant cité était d'environ un trillion de barils. Accessoirement, il est intéressant de noter que la planète consomme un milliard de barils tous les 11,5 jours...



La Reine Beatrix de Hollande, l'actionnaire principale de Royal Dutch Shell, est membre à part entière du groupe de Bilderberg. Son père, le prince Bernhard fut l'un des fondateurs du groupe de Bilderberg en 1954 (.) A Rottach-Egern, en mai 2005, les plus hauts dirigeants de l'industrie ont tenté d'imaginer comment cacher au public la vérité sur les réserves de pétrole qui sont en diminution. Que le public prenne connaissance de la diminution des réserves et les actions baisseront, ce qui pourrait détruire les marchés financiers, conduisant ainsi à un effondrement de l'économie mondiale.


.

Le Referendum Constitutionnel en France

Le premier jour des rencontres secrètes au Bilderberg 2005 fut dominé par une discussion sur le referendum constitutionnel en France et pour savoir si Chirac pouvait persuader la France de voter OUI le 29 mai. Un vote pour, selon des sources au sein du Bilderberg, mettrait une grosse pression sur Tony Blair pour confier la Grande-Bretagne aux bras ouverts du Nouvel Ordre Mondial par l'intermédiaire de leur propre referendum sur le traite programmé pour 2006.(..) Les Bilderbergers espèrent que Blair et Chirac, qui ont étalé au grand jour, à plusieurs reprises, leur animosité, peuvent travailler ensemble pour leur bénéfice mutuel et leur survie politique. Un autre Bilderberger européen a ajouté que les deux leaders doivent laisser derrière eux et aussi vite que possible toutes leurs anciennes querelles sur des sujets comme l'Irak, la libéralisation de l'économie européenne et l'avenir du rabais que la Grande-Bretagne a reçu de l'UE ; et qu'ils doivent s'atteler à une intégration européenne complète, qui pourrait se désintégrer
si le peuple français, souvent "têtu et obstiné" (selon les mots d'un Bilderberger britannique) ne font pas ce qu'il faut. Entendez par là : abandonner leur indépendance pour le "plus grand bien" d'un super Etat fédéral européen !

Un Bilderberger allemand initié a déclaré que le vote français pour le OUI était délicat à cause des "délocalisations. Les emplois en Allemagne et en France s'envolent pour l'Asie et l'Ukraine," (pour profiter d'une main d'œuvre bon marché). [L'Ukraine qui se presse à la porte de l'Union Européenne…] Un politicien allemand a demandé comment Tony Blair allait faire pour demander aux Britanniques d'embrasser la Constitution Européenne lorsque, à cause des délocalisations, la France et l'Allemagne connaissent des taux de chômage de 10% et que la Grande-Bretagne se porte économiquement bien.

Les Américains Hors-la-loi

Une loi aux Etats-Unis, Logan Act, stipule de façon explicite qu'il est criminel pour des hauts-fonctionnaires américains de participer à l'élaboration de politiques publiques avec des citoyens du secteur privé. Bien qu'une de ses sommités manquait au Bilderberg 2005 — l'officiel du Département d'Etat américain, John Bolton, témoignait devant la Commission des Affaires Etrangères du Sénat [américain] — le gouvernement américain était bien représenté (..) James Wolfensohn, président sortant de la Banque Mondiale; et Paul Wolfowitz, Secrétaire d'Etat adjoint et président entrant de la Banque Mondiale. En participant à la réunion du Bilderberg 2005, ces personnes
enfreignent les lois fédérales des Etats-Unis.

Auna Telecomunicaciones

Plusieurs Bilderbergers qui se trouvaient au bar avec la Reine Beatrix de Hollande et Donald Graham, le PDG du Washington Post, discutaient de la vente prochaine du géant espagnol des télécommunications et du câble : AUNA. Auna exploite des services de téléphonie fixe (.) L'abondance de crédit bon-marché et les taux d'intérêt bas ont fait d'Auna une cible appétissante pour les investisseurs institutionnels. 

(..)  Dans le passé, les révélations sur les réunions du Bilderberg ont alerté — des mois avant que les grands médias n'en parlent — sur l'invasion de l'Irak par les Etats-Unis, les augmentations d'impôts et la chute de Margaret Thatcher en tant que premier-ministre de la Grande-Bretagne.

L'Impasse entre l'Indonésie et la Malaisie

Une confrontation politique et militaire entre ces deux nations dans la mer de Sulawesi riche en pétrole (toutes deux proclament que la région d'Ambalat, riche en pétrole, fait partie de leurs droits territoriaux) fut le sujet d'une discussion très animée entre plusieurs Bilderbergers Américains et Européens lors d'un cocktail d'après-midi. Un Bilderberger Américain agitant son cigare a suggéré d'utiliser l'ONU pour "promouvoir une politique de paix dans la région." En fait, les Bilderbergers qui étaient assis autour de la table du salon s'accordaient pour dire qu'un tel conflit pourrait leur donner une excuse pour mettre dans cette région disputée une garnison de "gardiens de la paix" de l'ONU,
et donc assurer leur contrôle ultime sur ce trésor, c'est à dire des réserves pétrolières non exploitées.

La Chine

Les Bilderbergers américains et européens, réalisant l'urgence absolue de s'étendre dans les marchés en développement pour maintenir l'illusion d'une croissance sans fin (..) Les Bilderbergers se sont mis d'accord secrètement sur la nécessité d'obliger les pays pauvres à entrer dans un marché mondialisé pour fournir des biens bon-marché tout en les forçant simultanément à devenir leurs clients. Le désaccord actuel avec la Chine en est un très bon exemple, puisque les Chinois ont inondé les pays occidentaux de marchandises bon-marché, dont les textiles, poussant les prix à la baisse. En échange, les Bilderbergers ont pénétré un marché émergent mûr mais vulnérable au savoir-faire supérieur des occidentaux. Des pays similaires en voie développement acquièrent lentement un meilleur pouvoir d'achat et le monde industrialisé met un pied dans leurs économies intérieures en visant des exportations bon-marché.


* * *

On ne peut rien faire d'autre que de se demander ce qui se passera après que les organisateurs du Bilderberg, Rockefeller, Kissinger, la Reine Beatrix et consorts, auront achevé leur projet de mettre la main sur l'ensemble des biens et des services de la planète.


* * *

Daniel Estulin est un commentateur politique et vit à Madrid. Il est l'auteur de quatre livres traitant de formation en communication.

Traduit de l'anglais par Jean-François Goulon

 

       Lire aussi l'excellent site http://lagrandeconspiration.org   







 



Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Si j'ai gardé tes commentaires, c'est pour que mes lecteurs puissent voir le visage hideux des néo-cons. Evaau fait, celui qui m'a retourché l'image est.... un juriste !  Juriste, militaire jeune retraité, et peintre. Et ami.
E
Tu avais dit, néocon, dans ton premier message plus haut, que tu ne mettrais plus les pieds ici, et tu es revenu. Donc tu dis n'importe quoiDe toutes façons, tes prochains commentaires du pseudo chrétien que tu es, seront enlevés si c'est pour continuer à insulter au lieu de débattre. Je ne perdrai plus mon temps avec toi qui substitue les insultes au débat, faute de pouvoir y arriverEva<br /> <br /> Modération<br /> <br /> <br /> Tous commentaires et propos contribuant à enrichir échanges et débats, même contradictoires, sont amicalement reçus. Ne sont pas acceptées les pollutions organisées, en particulier:a)  Hors sujets et trolls b)  Attentatoires à la Dignité Humaine : .  Injures .  Propos racistes .  Incitations à la haine religieuse<br />
E
" Ma tête de cloche "  comme tu dis, hier de 20 à 42 anset en bas la même tête de cloche aujourd'hui (toutes photos extraites de mon blog, au début); quand est-ce que tu me montres à quoi tu ressembles ? Je te souhaite, à 60 ans, qu'on t'en donne 35 comme  moi encore aujourd'hui, mais peut-être pour cela faut-il avoir de l'Amour en soi ?"La cloche" méprise les gens comme toi et comme Bush, osant se dire chrétiens, et bafouant ce nom par leur haine, leur violence, etc  Dieu reconnaîtra les siens. "Heureux vous les pauvres", "Heureux  ceux qui procurent la paix" "Celui qui l'a fait au PLUS PETIT, l'a fait à moi Jésus", etc  comme le communisme chrétien opposé à l'accaparement des richesses des néocons, Actes 4 : Tout était mis en COMMUN entre eux, et PARTAGE à chacun selon ses  besoins"....Pour parler comme tu le fais (et écrire avec autant de fautes) et ne pas reconnaître quelqu'un de cultivé, on sent que tu es toi-même démuni sur ce plan-là !Je suis ravie de pouvoir enlever le nom du blog, car il envoie à un site néo con - et c'est la plaie de l'humanité, que je suis décidée à combattre de plus en plus - et plus tu chercheras à m'intimider, plus cela me renforcera dans mes combats contre les gens commer toi et comme Bush, néocons lie de l'humanité et haïs dans le monde entier.  Et à propos de pieuvre, je compte traiter de plusieurs pieuvres (après l'évangéliste) : noire (Jésuites), scientologue, sioniste, franc-maçonne...A bientôt donc , vielle cloche hargneuse !Eva
M
Pauvre cocote, vous êtes tellement "myope" que vous n'avez toujours pas retiré le lien "leblogdrzz" au-dessus de l'image de la pieuvre, ce qui laisse croire à tort que leblogdrzz détient les droits de cette immonde image. Je suis curieux de savoir combien de jours il vous faudra avant de comprendre et donc de retirer le lien "leblogdrzz" placé par vous au-dessus de l'image de la pieuvre. J'espère au moins que avez réussi à lire et à comprendre le présent commentaire.
E
voilà le genre d'image qu'on trouve sur le net, un peu partout ! circulez sur le Net, et vous ne vous formaliserez même plus de mon blog, de surcroît celui d'une pacifiste citoyenne du monde humaniste universaliste.  Eva 

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages