20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 20:53

,

  Religions en toute liberté

Tous journalistes !

Mes amis,
 
 Puisque je publie dans ce post l'admirable dernier texte de Silvia Cattori, cette formidable journaliste qui honore la profession,   

je veux pousser un cri d'indignation
face à la barbarie qui gangrène  notre monde " moderne " :

Nous sommes devenus fous ! Oui, hystériques, pour soutenir des moines féodaux à la solde de l'Etat terroriste américain, armés au moins idéologiquement par la CIA ! 

Honte à nous tous, qui nous résignons au pire !
Honte à nous tous, qui laissons faire !

Alors qu'on s'apitoie sur le sort des pieux moines tibétains, même et surtout les Verts ou les Socialistes, qui apparemment  ont tous  perdu la tête ou sont à leur insu victimes d'une manipulation sans précédent dans l'Histoire de l'humanité, oui pendant ce temps-là un peuple est enfermé, humilié, affamé, empoisonné, bombardé, exterminé, dans l'indifférence générale !

orthodoxb.jpgL 'entité sioniste est-elle si puissante partout dans le monde, que nous soyons tous condamnés à nous taire ou à être traités d'antisémites ? Cela aussi, c'est un scandale, que tout humaniste attaché à la vie humaine et à la justice, se doit de dénoncer sans relâche, sous peine d'être complice d'un des drames les plus effroyables de l'Histoire ! 

Je n'hésite pas à le dire : Ce n'est pas le Tibet, appelé si nous continuons ainsi à devenir un nouveau Kosovo colonisé par les Américains, que nous devons soutenir !

Mais ce sont les pauvres Palestiniens attaqués injustement pour des fautes qu'ils n'ont
jamais commises !

L' occident se trompe de combat !

Alors qu'on commémore la honte, hier, du ghetto de Varsovie, nous nous taisons, aujourd'hui, face à l'une des plus ignobles tragédies de notre temps ! Je le dis haut et fort : Le silence de l' Occident judéo-chrétien est coupable, et nous retombera à la face comme un boomerang !

Alors que l' Occident donne des leçons de Droit ou de Morale au monde entier, il piétine les valeurs les plus élémentaires ! D'ailleurs l' Occident n'est pas seulement complice par son silence scandaleux, il est lui-même acteur des plus grandes tragédies de la planète ! Et il ose se mêler des affaires de la Chine, lui qui a martyrisé ce pays pendant si longtemps ??

image001-copie-1.gif 




Ca suffit, amis lecteurs ! Mobilisons-nous pour dénoncer l'intolérable, boycottons les produits israéliens, partons en guerre contre cette infâme désinformation qui fait de chacun de nous des imbéciles et des veaux, aux quatre coins du monde, sauf en Amérique Latine  ! 

Devenons chacun des journalistes, informons nos concitoyens sans relâche, relayons la vérité, afin que plus personne ne soit berné pour son malheur et celui de ses frères et soeurs en humanité !

 Dénonçons sans relâche cette mafia mondiale qui s'octroie le droit de vie et surtout de mort à l'encontre de chacun de nous, et même de la civilisation, et même des générations futures ! 

Portons tous les tee-shirts militants  d' Arthenice, tout est dit en quelques mots ! Voilà de l'information bien visible !

Ne laissons pas un monde infâme s'ériger sur les décombres de nos consciences violées ! Réagissons pendant
qu'il en est encore temps !


Car si nous tolérons une monstruosité comme celle qui tue chaque jour le peuple Palestinien, c'est la porte pouverte à toutes les indifférences, à tous les abus !

85602129.jpg
 Oui, notre passivité, notre résignation, notre indifférence, tuent ! Comme des armes !

Et dans tous les domaines, nous avons perdu notre humanité ! Voyez comment on traite ceux que la misère a poussés à s'échouer dans notre Eldorado ! Au mieux, comme les puces, avec du répulsif, au pire, vers les centres de rétention et parfois la mort ! Il est temps de retrouver notre part d'humanité, au lieu de la laisser se fourvoyer dans la boue de la course à l'argent, au profit, au pouvoir !

Alors, je vous propose de devenir tous des informateurs, vous qui savez que les médias nous trompent parce qu'ils sont aux mains des marchands de mort,
devenez des journalistes, oui, tous, là où vous êtes, informez les ignorants, organisez des réunions non pas tuperware, mais de débats, chez vous, avec vos voisins !

Incitez vos familles et vos amis à boycotter les journaux menteurs, et abonnez-vous (en plus, c'est gratuit) aux blogs informés et combatifs du Net ! Prenons tous en mains, maintenant, notre présent et notre avenir ! Demain, il sera trop tard ! En avant, mes amis, délaissons la télé de propagande, et sortons à la rencontre de nos voisins, amis, familles ! Portons la bonne parole de l'information véritable, celle qui permet les bons choix et les actions justes !

Alors, nous participerons à l'élaboration d'un monde nouveau,
juste, pacifié, fraternel ! 

Votre Eva



Commentaire rajouté,
publié le 4.11.8 par Eva sur son blog


Tous informateurs de nos concitoyens !

D'abord, au sujet de Nawel, je tiens à souligner une phrase de son commentaire : " Je copie nombre de vos articles pour les faire tourner dans mon entourage personnel ou professionnel ".

 
Elle rejoint ce que je vous disais : Soyez TOUS journalistes à la place des journalistes qui ne font pas leur travail, informez votre entourage, famille, voisins, collègues...

L'info doit circuler !

Voilà une idée : Vous imprimez certains articles, vous faites lire, vous discutez ! Il faut étendre ça à vaste échelle : Ce sera notre réponse à la désinformation ! Tiens, je vais en parler dans mon blog R-sistons à la désinformation

Des réunions de maison, aller voir les retraités isolés, etc. Une bonne idée de loisirs gratuits !

Il faut s'organiser comme on peut pour dénoncer, résister, informer sur ce qui se passe réellement

les idées ne manquent pas

- tee-shirt qui interpelle et provoque le débat
- "homme sandwich", bulletin d'info qui se ballade et interpelle
- réunions de maison
- interventions conseil municipal ("autre logique", "20 % logement social" etc), réunions etc
- articles ou même seulement COURRIER des LECTEURS de journaux
- affiches, pubs, tracts
- faire circuler articles choisis, imprimés
- discuter avec collègues, pause café
- discuter avec voisins, familles, amis, commerçants... ou même son médecin, les RETRAITES, les ISOLES, si mal informés, si manipulés, votant contre leurs intérêts.  Partout !

Nous pouvons TOUS être à notre façon journalistes, à la place des journalistes qui ne font pas leur travail, par conviction, ou, il faut hélas le dire, par peur de perdre leur emploi...

Alors, tous journalistes !

Eva
commentaire n° : 8 posté par : eva (site web) le: 04/11/2008 00:49:02




http://chahids.over-blog.com

best2.jpg


 boy.JPG












 Je viens de rédiger un article sur mon blog
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/,
" J'ai fait un rêve".

J'ai deux autres blogs, R-sistons à la désinformation
http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/
 
et  E
va coups de coeur, derniers posts
sur la domination du monde,
et sur un joli voyage en chine
http://eva-coups-de-coeur.over-blog.com



__________________________________________________________________________________________



Il est Franco-Palestinien, il ne s'appelle pas Betancourt.
On l'oublie, sans incrimination officielle !!!


Lors d’un dîner amical réunissant à Paris des diplomates de pays arabes, le sort de Salah Hamouri, un étudiant Franco-Palestinien prisonnier en Israël depuis le 13 mars 2005 a alimenté la conversation. Après trois années passées dans une geôle militaire « sans incrimination officielle », et vingt comparutions devant le tribunal annulées « face à la faiblesse du dossier », Hamouri vient d’être condamné à 7 ans de prison. Il est accusé de lien avec le FPLP et d’être passé, en voiture, devant la maison d’un militant de l’extrême droite israélienne. Selon l’un des participants à ce dîner, les diplomates se sont posés la question : « Comment la France peut-elle souhaiter la naissance d’un pacte Euro Méditerranée alors qu’elle laisse tomber l’un de ses ressortissants, prisonnier en Israël, sans lever le petit doigt ? »

http://www.bakchich.info/breve615.html

http://www.marcfievet.com/article-18917611.html


_______________________________________________________________________________



Dernière mise en ligne sur le site de Manuel de Diéguez :

http://www.dieguez-philosophe.com

 

LETTRES A LA GENERATION DE LA LIBERTE

XXV - La machine à décapiter une civilisation .

 

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/tstmagic/1024/tstmagic/europolitique/generation25.htm


Susan George : Comment la pensée devint unique
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1929

Les civilisations meurent aussi
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1883  

L'intérêt égoïste ne s'est pas transmué en intérêt collectif
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1913


La fin du monde tel que nous l'avons connu (rappel)
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1933

Le partage de la morale est de plus en plus intolérable, R Brauman
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1930


L'héritage de Roosevelt (V.O.)
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1849

 La liberté dans une démocratie n’est pas assurée si le peuple tolère que la puissance privée grandisse au point qu’elle devienne plus forte que l’état démocratique lui-même. Ce qui, fondamentalement est le fascisme, » avertissait le président Roosevelt en avril 1938. En une génération, l’héritage du New Deal a été défait aux USA par la vague libérale. Pourtant, le message de l’homme qui voulait instituer une « charte des droits économiques » (que nous reproduisons ici), reste plus que jamais d’actualité.

Tous drogués ?
http://www.marcfievet.com/article-18948504.html
 
Guerre majeure, débâcle majeure
http://www.marcfievet.com/article-18927493.html





Notre jolie démocratie s'en prend à une handicapée !!!
Et la police laisse faire ?
http://stanechy.over-blog.com 

et mon dernier commentaire, de Cécile, qui nous renvoie en Chine !
(partie commentaires, dernier post)



Jing, si abjectement agressée à Paris.

 
L’agresseur principal, de cette vaillante escrimeuse, a été identifié par des bloggeurs chinois. Il s’agit d’un américain, d’ascendance chinoise, vivant à Salt Lake City (Utah), connu pour ses connexions avec les services spéciaux US. Ils ont même diffusé son adresse et la localisation de sa résidence par Google Earth… Il se ballade de capitale en capitale, bénéficiant de moyens importants, avec toute une bande de casseurs et autres nervis. Il avait fait l’objet d’une arrestation à Londres, lors du passage de la flamme, du fait de son comportement violent…
Il est aussi tibétain que mon grille-pain…

 J’ai remarqué la censure de Google (et de tous les médias français) sur les photos de l’agression

sur http://chahid.over-blog.com, commentaires 



______________________________________________________________________________________



 
Pétition pour sauvegarder les services publics,
à signer
:


Signer la pétition


http://www.come4news.com/le-service-public-est-notre-richesse-mobilisons-nous--167550.html




_____________________________________________________________________________________



Alerte !  Censure  !
Faites circuler l' info !

"Torapamavoa Nicolas"
bloqué par  GOOGLE

A l'heure actuelle nous dependons d'une reaction de 'Blogger' BLOGGER etant le service d'hebergement de Blogs fourni par GOOGLE "On" tente de fermer notre blog : Torapamavoa Nicolas" qui denonce avec humour (noir) les derives de la politique et de l'homme-President Sarkozy http://torapamavoa.blogspot.com DEPUIS PLUSIEURS HEURES MAINTENANT / NOUS NE POUVONS PLUS POSTER DE NOUVEAUX ARTICLES SUR NOTRE BLOG.

 



Torapamavoa, victime de censure


 Un petit billet relatif à la censure, ou la tentative de censure dont est victime le blog Torapamavoa.

  Après le procès Martinez /Fuzz, les attaques de Dahan contre Wikio, le procès gagné par Jego, sans même parler du pseudo Monsieur Surveillance du web, Nicolas Princen, on assisterait, je mets un conditionnel, à une nouvelle forme de censure.

  On peut parler aussi de toutes les vidéos embarassantes pour Sarkozy et son gouvernement disparues les unes après les autres de Daily Motion. La dernière en date étant celle où l'on peut voir un Xavier Darcos, visiblement peu à l'aise avec ce qu'il nomme lui même des savoirs élémentaires. Des vidéos embarassantes, retirées de la circulation par des plateformes complaisantes, la présence d'un des fondateurs de Dailymotion dans les équipes gouvernementales n'ayant bien sur rien à voir là dedans.

  Les projets de "net étiquette" dans les cartons gouvernementaux, avec l'attribution de certificats de confiance aux sites web, sont aussi un moyen de contrôle de l'info sur Internet.

  Dans le cas
Torapamavoa, un conflit avec Blogger, leur hébergeur serait à l'origine de cette "mésaventure", les google bots ayant apparemment classé le blog anti sarko qui ne b
lague pas en blog indésirable ou en spammer.

  Un simple souci technique qui pourrait se régler rapidement alors ?  On peut en douter, la république torapamavoyenne ayant eu les mêmes soucis sur Myspace.

  Censure déguisée ou pépin technique, j'appelle tous mes collègues bloggers et particulièrements la mouvance anti sarko à soutenir Torapamavoa, à cette
adresse 




 
http://panier-de-crabes.over-blog.com/


____________________________________________________________________________________


http://panier-de-crabes.over-blog.com/



voici un article paru dans "librevent"

par Yannick Comenge (son site)

 vendredi 25 mai 2007

Une conférence internationale organisée par Ron Deibert a donné lieu à un débat outre-Atlantique. Soulignant le rôle grandissant du filtrage des informations, des spécialistes craignent une généralisation de cet étouffement de la pensée. Internet, qui se voyait en espace de liberté, a été rattrapé par des procédés de censure qui varient en fonction des pays. Mais qu’en sera-t-il demain si nous ne sommes pas nous-mêmes vigilants ?

Dans un article daté sur 18 may 2007, Dorreen Carjaval, une des meilleures plumes du Herald Tribune, interroge Ron Deibert, professeur de sciences politiques à l’université de Toronto, fondateur d’un « Citizen Lab » et enfin organisateur d’une conférence sur la censure d’internet. Au cours de ce rassemblement récent, chercheurs, professeurs d’université, étudiants, informaticiens et internautes-activistes ont conjugué leurs savoirs pour combattre les nouvelles censures. A cet effet, l’Open Net Initiative, sorte d’observatoire, publie des rapports d’enquête sur les pays censeurs, tandis que les techniciens de Citizen Lab conçoivent des outils pour déjouer les « stratagèmes assourdissants » de plus en plus courants. Ron Deibert « déplore un accroissement inquiétant » du phénomène de censure. Il ajoute que pendant très longtemps « on a cru au mythe qu’Internet ne pourrait être régulé » et aujourd’hui on peut considérer que c’est totalement le contraire. Les universités d’Harvard, Cambridge et d’Oxford se sont déplacées en nombre pour réfléchir à cette nouvelle montée des filtrages de la Toile. Et 100 chercheurs ont pointé 200 000 sites filtrés ou « inaccessibles ». Ron Deibert avance que la censure n’est plus à un seul niveau mais a évolué pour toucher des larges distributeurs d’informations. Les Etats se focalisent sur des « blocs » comme Yahoo, Google, YouTube...  En parallèle, on continue à bloquer les sites dissidents ou les plumes voltairiennes qui pourraient se déchaîner sur le WWW, mais les Léviathan ont choisi de museler en grand et sans discrimination.

Le sujet est sérieux. Les pionniers dans le domaine sont évidemment la Chine mais également l’Arabie saoudite, l’Iran et vingt-six autres nations qui bloquent avec sévérités des informations (OpenNet Initiative Report). Ainsi, pour reprendre les mots d’Anne de Malleray sur son blog : « De l’autre côté de la frontière chinoise, Wikipédia est filtrée. Certains jours la BBC ne répond pas et Google.cn est un moteur de recherche étrangement sélectif ». Ceci illustre bien la forme que peut prendre l’idéologie de l’information particulièrement insidieuse d’un pays qui ne pense qu’en terme de croissance et rarement en terme de libertés individuelles.

Outre ce fait, on peut noter des variantes dans les censures. L’Arabie saoudite bâillonne les sites pornographiques, les pages de pari d’argent et ce qui touche à un ordre moral très « austérisé ». Cerise sur le gâteau, des sites non sunnites ont tendance à ne pas être visibles à partir des ordinateurs saoudiens ce qui est logique étant donné la montée des salafismes de toutes sortes... Il faut savoir également que les Tunisiens trop démocrates aboutissent souvent sur des « pages d’erreurs » d’Internet explorer qui masquent la main du pouvoir... Ceci rappelle les années 60 et les publicités qui souvent permettaient de masquer les censures journalistiques.  En Orient, l’armée américaine a également bloqué un réseau de 5 millions d’ordinateurs sensibles afin de les détacher de Myspace, de YouTube, de Pandora.com ou de Live365.com... Histoire d’éviter d’avoir une image un peu plus délabrée auprès de ses concitoyens et surtout de laisser visionner la mort en direct d’un soldat US et d’entendre les cris de joie de la population irakienne, voire du sniper. Même si l’Europe n’etait pas le sujet d’étude de ces spécialistes de la Toile, il est noté que la censure a tendance à y être commerciale et accentue son effort par rapport à des notions très opaques de copyright élargies à l’infini. Mais l’Europe et les pays industrialisés sont néanmoins mis en accusation dans les censures internationales. En effet, la plupart des logiciels comme « Smartfilter » (Secure Computer, San Jose, Californie) sont conçus par nos vieilles démocraties... ce qui est un tant soit peu ironique sur le fond.

Face à ces insidieuses stratégies, le logiciel Psiphon est une arme très efficace et très téléchargée. Elle permet à des internautes d’accéder à des sites « interdits » grâce à un ordinateur situé « en zone libre ». Le tout sans rien télécharger ni laisser de traces. « Souvent il faut être un « geek » pour maîtriser les logiciels contre la censure. Nous avons voulu créer un outil à la fois simple et très difficile à bloquer », précise Ron Deibert. Selon Ron Deibert, le système est « indétectable » car les échanges sont cryptés grâce au port sécurisé 443, le tuyau Internet des transactions financières. « Pour pouvoir censurer, il faudrait que l’Etat en question accepte de se passer de ces transactions », or « business is business »...

Mais il est temps d’élargir le débat de la censure virtuelle. Face à la montée de systèmes sécuritaires qui sont parfois séduisants pour des partis politiques tendant vers des populismes émotionnels, sommes-nous à l’abri d’une dérive de la Toile ? Il est évident que non. Il suffit de voir la peur des journalistes actuels quand il s’agit de faire jouer la liberté d’expression pour comprendre qu’il suffit d’un renforcement des « Patriot Act » ou des lois de sécurité intérieures pour transformer la Toile en une entité politiquement et intellectuellement correcte. Il est donc urgent de comptabiliser les dérives observables pour pouvoir les contrer dans les prochaines décennies. L’enjeu est donc la bataille de la liberté sur Internet.  Chaque point de la Toile est à défendre. Sinon les perspectives seront faciles à imaginer... . Il faut aussi remarquer qu’Internet doit se méfier d’une forme de retour à l’ordre moral qui pourrait être poussé justement par des scandales bien échafaudés. Rappelons par exemple que des informations sur le patrimoine de Ségolene Royal avaient circulé à partir d’une rumeur reprise par le député Jacques Godfrain qui fut également à l’origine de la loi sur la fraude informatique de 1988... Sans une certaine vigilance, sans faire de procès d’intention, les politiques sont sûrement prêts à créer l’incident afin d’imposer une chape de plomb à toute la Toile...

Si des chiens de gardes virtuels ne viennent pas défendre la liberté de la Toile, l’avenir proche sera prédictible : cette fiction sera plus parlante... 2 avril 2012... Noe, un internaute citoyen, est à son ordinateur. Il doit joindre les militants parisiens pour mener une action de type « flash-mob » s’inspirant d’ailleurs de la créativité de « générationprécaire » groupe insolent des années 2000. Noe a veillé toute une partie de la nuit et a reporté l’envoi de l’appel à l’action pour le lendemain... toujours à la dernière minute... Noé est donc là à attendre sa connexion... Mais, impossible de se connecter... L’opérateur lui bidouillera des excuses pour le faire patienter... Un mois plus tard, Noe est toujours « débranché » de la Toile... impossible de jouer son rôle de militant et d’activiste... Il était en fait la cible d’un comité politique instillé chez l’opérateur et veillant à ce que tout élément subversif soit hors de capacité de mobiliser jusqu’à l’élection qui se prépare dans une ambiance quasi insurrectionnelle. La déconnection est l’arme nouvelle d’un parti majoritaire...

6 avril 2012. Marina perd l’usage de son site web qui a été hacké par un intrus avec l’aval du gestionnaire de la « blogosphère unifiée »... Le provider traîne pour lui redonner la main... même raison, une militante sur la Toile peut ouvrir les yeux du plus grand nombre et peut s’avérer très embarrassante sur une période très sensible.

12 avril, Malcomm, un jeune philosophe porté sur le débat d’idées est débranché par un virus qui aura détérioré l’ensemble de son interface web... ses lecteurs, eux, verront une « page en construction » anodine... Un hacker qui détient l’ensemble des fiches de renseignements portant sur les activistes, voire les « éléments subversifs » potentiellement influents, vient de « fusiller » virtuellement et durablement ce gêneur...

22 avril 2012, deux hommes de taille moyenne pénètrent dans l’ambassade de Belgique à Paris. Leur but est de transgresser un « tabou républicain ». Donner avant l’heure ce que tout le microcosme parisien sait depuis le début de l’après-midi... donner le résultat du premier tour des présidentielles... Au moment de se connecter sur son blog, M. Birenbaum, à l’instar M. Karl Zero, ne peuvent accéder à leur page respective et faire le post qui effarouchera les « bigots de la République » à savoir ceux qui savent l’info et jouent de la rumeur avec délectation... tout en n’acceptant pas que tout un chacun fasse comme eux. « Sites en dérangement, non accessibilités due à un trop grand flux d’internautes » diront les experts... La censure virtuelle aurait frappé la France avec des méthodes militaires de brouillage électronique... Oui, faute de vigilance citoyenne... En 2012 : la Toile est quadrillée, nul ne peut lancer ou laisser échapper une information quelconque surtout si elle déplait à un parti majoritaire... Verrouillage digne des lettres de cachets d’une certaine époque et qui planait sur la tête de tout journaliste quelque peu téméraire. Mais avant cet avènement d’une censure virtuelle généralisée qui pourrait arriver, posons-nous les questions de la légitimité de ces filtres qui bâillonnent certains Etats, de pratiques politiciennes qui pourraient germer. Une censure électronique et des brouillages ciblés pour conforter l’autocensure citoyenne, c’est l’idéal pour des régimes démocratiques déliquescents... 2012, une année qui pourrait ressembler à cela si nous n’y prenons pas garde...

http://deibert.citizenlab.org/

http://cyber.law.harvard.edu/oniconference07/Main_Page

http://www.oii.ox.ac.uk/

http://www.avantquececipasse.blogspot.com/

http://psiphon.civisec.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Geek

Et recemment : Torapamavoa bloqué par Google



_______________________________________________________________________________________



Palestine-1.jpg
              Israël, État voyou ?
                   par Silvia Cattori


Les soldats d’Israël ont fait de Gaza un tombeau

« Ce qu’Israël fait subir aux Palestiniens est une abomination » a déclaré l’ancien Président des Etats-Unis, Jimmy Carter, lors de sa récente tournée au Moyen Orient.
 

 21 avril 2008 | Thèmes : Apartheid israélien Gaza Crimes de guerre israéliens Terrorisme d’Etat israélien

M. Carter a eu, de plus, le courage de braver le courroux des gouvernements israélien et états-uniens en rencontrant, à Damas, le chef du mouvement Hamas, M. Khaled Meshal, rompant ainsi l’isolement et la diabolisation dans lesquels la diplomatie « occidentale » s’obstine à maintenir cette force politique, démocratiquement sortie des urnes en janvier 2006 [1].

Merveilleux Jimmy Carter !

Par son geste, de simple diplomatie humaine, il a, à lui seul, effacé notre honte d’appartenir à cette société « occidentale » qui continue de soutenir aveuglément un État colonial qui a effacé la Palestine de la carte et qui mène, depuis 60 ans contre un peuple sans défense, des opérations militaires à caractère terroriste, une politique d’apartheid et des assassinats ciblés dit « extrajudiciaires ».

Nous aurions apprécié que d’autres chefs d’État aient le courage de dénoncer les crimes de guerre d’Israël avec la même clarté que M. Carter.

Israël a mis le Moyen-Orient à feu et à sang. Il s’est rendu coupable de crimes gravissimes, en violation de toutes les règles du droit international. Et l’Union européenne a encore l’indécence de demander aux Palestiniens, et à leurs frères arabes, de reconnaître « le droit d’Israël à exister » en tant qu’ « État juif », ce qui reviendrait à légitimer l’apartheid et à dénier aux réfugiés palestiniens leur droit inaliénable à retourner, comme tout autre réfugié dans le monde, sur les terres et dans les maisons dont ils ont été chassés !

Comme le relevait si justement l’intellectuel palestinien Omar Barghouti, « aucun État n’a le droit d’exister comme État raciste » [2]. Un Etat qui fait régner la terreur, en tuant quotidiennement des femmes et des enfants, que leurs proches, au désespoir, retrouvent déchiquetés ; un État qui peut massacrer, comme cela s’est passé à Gaza, en l’espace de quelques jours, des centaines de civils innocents, en lançant contre eux des bombes qui dispersent des centaines de fléchettes acérées, pénètrent le corps, mutilent, tuent, génèrent des souffrances atroces, -sans que cela ne soulève , il faut bien le dire, l’indignation de nos démocraties - devrait être mis au ban des nations.

Alors que nous avons droit aux meilleurs soins, accès à des hôpitaux et des médicaments pour soulager et guérir nos maladies et nos blessures, à Gaza, les malades meurent car Israël ne laisse rien entrer et les hôpitaux sont pris pour cible. L’armée israélienne a dévasté, le 16 avril, « El Wafa Medical Rehabilitation », mettant la vie des patients et soignants en danger, les privant d’électricité et d’approvisionnement en eau, contraignant les chirurgiens à cesser d’opérer.

A Gaza, depuis une année, des blessés et des malades, qui auraient pu guérir, sont morts faute de soins. Suhha Al Jumbass, 22 ans, malade de cancer, est décédée, en ce mois d’avril effroyable, parce que l’armée israélienne lui a refusé, comme à 133 autres personnes décédées avant elle récemment, d’aller se faire soigner en Egypte.

Au lendemain du massacre de Boureij [3], le Premier ministre israélien, Ehud Olmert a eu l’arrogance de dire qu’Israël fera « payer au Hamas le prix de ce qui se passe à Gaza ».

Mais qui paye le prix des souffrances ? L’agresseur ou l’agressé qu’il met à mort ? Que peut encore faire « payer » Israël à ces enfants qu’il affame, qui souffrent de la malnutrition et dont l’état psychologique est inquiétant, et à ces milliers de malades apeurés, laissé à l’abandon faute de soins, qui vont continuer de mourir faute de médicaments ?

Palestine-2.jpg
Comment nos sociétés peuvent-elles tolérer autant d’horreurs et d’injustices

 ? Pourquoi nos gouvernements se bornent-ils à appeler « les deux parties à la retenue », comme si l’on pouvait établir une symétrie entre l’occupant et l’occupé, entre le bourreau et sa victime !

 ? Pourquoi nos gouvernements se bornent-ils à appeler « les deux parties à la retenue », comme si l’on pouvait établir une symétrie entre l’occupant et l’occupé, entre le bourreau et sa victime !

 Nous n’en pouvons plus de cette attitude biaisée qui ménage Israël et méprise les victimes arabes. Une résidente de Rafah nous disait récemment avec amertume : « Ils nous liquident en tirant des missiles remplis d’explosifs lourds de 3’000 pounds. Une tonne de ces explosifs ZNT est capable de raser tout un quartier. C’est un missile de ce type que l’armée israélienne a lancé contre une mosquée à Rafah et qui a détruit également quinze autres maisons. Ils nous condamnent à mourir, ils nous empoisonnent, ils nous enferment, ils nous coupent les vivres, ils nous bombardent, ils nous privent de tout accès aux médicaments, ils nous privent des produits vitaux comme le chlore pour assainir l’eau et ensuite ils nous vendent leurs laitues empoisonnées par les insecticides, à un prix exorbitant ».

Les Palestiniens ont droit à la vie et à être protégés, comme tout peuple opprimé par plus fort que lui. Jamais une guerre menée par un État colonial n’a été aussi durablement couverte par le mensonge, la désinformation, l’hypocrisie.

Même les soit disant « amis de la Palestine », les pacifistes israéliens que l’on idéalise, ne sont pas sans reproches. Car, se contenter de condamner l’occupation israélienne et ses crimes ne suffit pas à régler les torts causés. Il faut avoir l’honnêteté d’aller à la racine du problème en exigeant, non seulement la fin de l’occupation, mais également le droit au retour des réfugiés, et la fin du racisme institutionnalisé contre les Palestiniens, et cela dans un État qui garantisse des droits égaux à tous ses habitants.

Les gens de confession juive qui s’identifient à Israël ne peuvent continuer à se prévaloir des crimes commis par les nazis pour justifier l’existence d’un État raciste sur des terres volées aux Arabes.

Tout cela est inacceptable. Gaza est, pour ses habitants, une prison d’où personne ne peut sortir, hormis les Palestiniens munis d’un laisser passer VIP délivré à la « tête du client » et d’entente avec l’occupant, par l’Autorité palestinienne de Ramallah. Une Autorité corrompue, qui participe à la liquidation du Hamas et va à l’encontre des aspirations de son peuple.

Les Palestiniens, déjà brutalisés par l’armée d’occupation, ne méritaient pas cette suprême trahison.

Reste à augurer que le temps viendra où ceux qui ont commis des crimes ou qui ont servi, d’une manière ou d’une autre, les intérêts de l’occupant israélien, seront appelés à répondre devant l’histoire.

Silvia Cattori


[ ] M. Carter avait déjà suscité une tempête en énonçant des vérités qui dérangent Israël dans son livre « Palestine : Peace Not Apartheid ».

[2] Voir : « Omar Barghouti : Aucun État n’a le droit d’exister comme État raciste », Réseau Voltaire, 6 décembre 2007.

[3] Le 16 avril, des missiles lancés par des avions et des chars sur le camp de réfugiés miséreux de Boureij, ont massacré 18 civils palestiniens, dont cinq enfants. Le même jour Fadel Chanaa, 23 ans, caméraman palestinien de l’agence Reuters, a été délibérément pris pour cible, tué avec une bombe à sous-munitions par le soldat israélien posté en face de lui dans un char.  

boycott03.jpg


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Israël utilise les familles comme "moyen de torture psychologique" sur les détenus Palestiniens
http://www.marcfievet.com/article-18948723.html 





         COMMENTAIRES : ICI



http://chahids.over-blog.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Non je ne connais pas Paul -Robert : il est un compatriote  par son émigration à l'île Maurice puisqu'il a émigré là-bas .Il a dû épouser une mauricienne et est tombé  assez amoureux  de mon île natale  pour y rester .  "  Ô  mon île au soleil , paradis entre terre et ciel ,    Toute ma vie je chanterai pour toi ce beau chant     Ce  refrain d'amour "  Ary Bellefonte Bisous  Rita
E
Merci de ta visite, chère Rita, et tu fais bien de rappeler la dimension spirituelle, l'individu est corps, âme, esprit !Tu connais Paul-Robert ? C'est un compatriote, un ami à toi ? bien affectueusement Eva
R
Bonjour à tous . Un grand bravo aux étudiants chinois venus exprimer leur gratitude et leur soutien à Georges Stanechy ! Comme le dit Chahid les blogs agissent contre la désinformation , Dieu merci .Mais la CIA est très active dans les milieux universitaires chinois et nous avons vu des étudiants EN 1989 braver les chars sur la place Tien An Men poussés par la CIA !!!Dommage que tous ces jeunes chinois soient athées ! A Lhassa les mannequins chinois qui participent à des défilés de mode dans les discothèques sur fond de musique techno toisent avec MÉPRIS les pèlerins tibétains qu'ils croisent dans les ruelles de Lhassa !!!! Personne ne leur enseigne qu'un pélérinage spirituel de L'ÊTRE est nettement supérieur à un défilé de mode superficiel de l'avoir et du paraître !! Un désastre .Non au matérialisme athée !! Et bienvenue à mon compatriote Paul Robert Thomas sur le blog de notre combattante Eva ! Il y trouvera à coup sûr son compte .Exode je voudrais t'exprimer toute mon admiration pour ton témoignage spirituel . J'irai sur ton site .Cordialement Rita Réseau : Terre /Cosmos
E
Bonjour Charlotte !Mais il faut quand même faire quelque chose, c'est mieux que rien ! Et profitons de chaque instant de vie !Au fait, il paraît qu'il faudra faire des provisions en mai... ça devrait être chaud, ai-je entendu dire en haut lieu !bises Eva 
C
A lire toutes ces analyses, on désespère de pouvoir faire changer les choses. je signe les péttions mais crois-tu que ça sera efficace ? toutes ces convergences, malgré l'apparente différence, ne sont probablement pas le fruit du hasard ! Il faut une bonne dose d'optimisme d'espoir et de forces pour ne pas sombrer. Et ce soir j'avoue baisser les bras, le moral se fait la valise. Allez, un grand coup de pied au cul, au coeur et à l'ame et ça va repartir (méthode Coué)bises et très bonne nuit

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages