8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 12:17


 



Bonjour,

Quelques mots pour vous mettre en garde :  Nous sommes tous manipulés ! Même ce que l'on appelle encore la Gauche se fait prendre au jeu, ou " aux jeux " ! 

Citoyens, la mafia militaro-financière qui dirige le monde, ne pense qu'à nous divertir et à nous détourner de l'essentiel : Ce qui se prépare en sous-mains, derrière notre dos !

Pendant que les bons peuples de la planète s'amusent avec les Jeux, c'est le cas de le dire, Israël exécute des exercices de sécurité civile comme jamais il n'en a fait dans son Histoire, c'est à dire qu'il prépare ses citoyens au pire ! Et Kouchner aujourd'hui même durcit le ton contre l' Iran ! Et Sarkozy déclare ce jour : " Les politiques sociales ne peuvent pas continuer à plomber nos finances " (Et les quinze milliards offerts aux milliardaires, ils n'ont pas plombé nos finances, peut-être ?)

Une gigantesque re-distribution s'opère actuellement, pendant que les médias esclaves de l'idéologie ultra-libérale accaparent notre attention en direction des J.O. !

Et cette re-distribution permettra à l'oligarchie de s'enrichir toujours plus, aux dépens des classes moyennes et populaires en voie de paupérisation, avec un niveau de vie sans cesse réduit, des logements toujours plus inaccessibles, et le spectre du chômage qui s'amplifie !  Oui, on prend aux citoyens pour donner encore plus à l'oligarchie financière !

Qui parle dans les médias de la casse de la France, dans tous les domaines ?

Qui nous entretient de la contestation qui s'amplifie au niveau européen ?

Qui nous entretient des émeutes de la faim, aux quatre coins du monde, face au renchérisserment généralisé des denrées de base ? Personne...

Guerre abjecte de civilisation sous l'égide de l' OTAN à l'horizon, précarisation et paupérisation générale, casse sociale.... tout cela se fait derrière notre dos et sur notre dos à tous, pendant qu'on nous gave des dernières péripéties de la flamme olympique !

Citoyens, alerte ! Ne soyons pas dupes ! Réveillons-nous ! Ouvrons-les yeux ! Exigeons une information digne de ce nom !

Les journalistes sont les premières victimes. Qui d'entre nous sait qu'ils ont manifesté voici peu afin de pouvoir accomplir leur travail normalement ? Personne ! Cela nous a été caché !

Tout ce qui est important et grave nous est dissimulé ! Cela doit cesser ! Ne soyons pas involontairement complices de cette gigantesque manipulation médiatique pour nous faire oublier les VRAIS problèmes !
 

Citoyens, resaisissons-nous ! L'heure est très grave !

Eva


L'arrière-plan :
http://www.verites.org/article-18600239.html

Le Tibet et la CIA :
http://www.marcfievet.com/article-18595424.html



A peine le texte publié, j'ai reçu ceci d'un spécialiste de la géo-politique :

" Sur les JO, ce n'est pas une simple manoeuvre de diversion comme tu le sous-entends : ils veulent discréditer moralement la Chine à l'heure où elle décolle économiquement. L'humilier à la face du monde.
 
Un pays du Tiers-Monde qui émerge, il faut l'enfoncer moralement si on ne peut pas l'anéantir par d'autres moyens.

Voilà le message que font passer les gangsters de Reporter sans Frontières, et les extrémistes tibétains qui ont déferlé sur Lhassa avec gourdins et pierres
"

Discrédit moral de la Chine, illustration sur yahoo.com, ce jour,

PARIS - David Douillet a dénoncé mardi la manière dont les membres du comité d'organisation des Jeux olympiques de Pékin ont été "dépassés par les événements" lors du passage de la flamme lundi à Paris."Je viens d'entendre que les Chinois parlent de 'terrorisme populaire'. Nous (les athlètes), le terrorisme, nous l'avons senti de l'intérieur, de l'organisation chinoise", a déclaré l'ancien champion olympique de judo sur RTL.

"J'ai eu autour de moi des gens qui étaient dépassés par les événements", a déploré David Douillet, qui a comparé les membres du comité d'organisation chinois qui accompagnent le relais de la flamme olympique à "des robots ou des chiens de garde". "A la vue de ce qui s'est passé hier, les athlètes se posent une seule question: de quelle manière vont-ils être traités à Pékin?", a-t-il ajouté.

"Les sportifs, qui sont les principaux acteurs de ces Jeux, qui font vivre ces Jeux depuis des décennies, on les a traités comme des animaux", a-t-il précisé par ailleurs sur France-Info. "Aujourd'hui, les athlètes français ont une vraie inquiétude quant à leur protection et la manière dont ils vont être considérés là-bas".

Lundi, David Douillet s'était déclaré "dégoûté" à l'issue du relais chaotique de la flamme olympique dans les rues de Paris. AP


Eva :

Pour moi, c'est manoeuvre de diversion pour les peuples - et manoeuvre de discrédit à l'encontre des Chinois ! J'ajoute qu'il faudrait aussi rétablir la vérité :

- La diaspora Tibetaine à l'étranger  ? Ce sont les descendants des féodaux ( 5 % ) cruels qui asservissaient la population ( 95 % ). Pas étonnant qu'ils défendent leurs privilèges ! Les Américains, eux, ont toujours pris le parti des classes possédantes, favorisées ...

- Les Chinois ? Ils ont libéré les Tibetains asservis ! Les terres du pays appartenaient à 5 % de la population (surtout moines), elles ont été distribuées à l'ensemble de la population. Voilà la réalité.

Ca suffit, la désinformation au seul service de l' Occident prédateur et dominateur !


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



 C'est la CIA qui veut l'autonomie du Tibet, pas la population !

Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas! C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler./..

http://www.marcfievet.com/article-18548600.html

On protège un théocrate, le Dalaï Lama, agité par les USA
http://www.marcfievet.com/article-18548600.html

Voir tous les articles de M.Collon., http://michelcollon.infos
 


_________________________________________________________________________________________


J.Luc Melenchon  Je ne suis pas d'accord avec le boycott des J.O. et la propagande anti-chinoise !

Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Menard contre les jeux olympiques de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne.. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin, il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux... Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de Chinois qui ont voulus et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme !
UN PRETEXTE
Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance?  Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose.. Si l’on devait vraiment se facher avec le gouvernement chinois,  pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion? ...Avec une morgue ressemblant a du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas? Pourquoi, sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu’au nom des gouvernants qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes.

Je ressens, en voyant cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d’affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n’est de nature à modifier quoique ce soit d’autre que l’opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet.
  Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créer  de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? L’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les Chinois. Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise.
Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabachés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ».... Dans n’importe quelles circonstances on essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits..
 
UN PERSONNAGE SUSPECT
J’exprime les plus nettes réserves à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association...  Les méthodes du personnage de Robert Ménard : Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements.

Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux et ce que ne fait pas le Dalaï lama... Robert Ménard est un   défenseur des droits de l’homme à géométrie variable (E.U., Guantanamo..)Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action.  
LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE
  Le Tibet est Chinois depuis le quatorzième siècle.. Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté ce que la Chine communiste leur proposait, par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire.  Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le  droit de vie, de mort et de tortures sur eux
 On n’évoque pas le satut des femmes sous ce régime là. ..L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes.
 La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide.
Voila les traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin.  Depuis, la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans. L’anéantissement des Tibétains se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959. La situation mérite plus de respect pour les Chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient pas pour eux, d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet.
A l’heure actuelle, je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille . Mais je suis en désaccord total avec leur régime théocratique. Je suis  hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l’album "Tintin au Tibet" a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels.  Je ne soutiens pas le Dalaï Lama.. dans ses tentatives cecessionistes. Je demande: Pourquoi,  pour exercer sa religion,  le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d’amputer la Chine du quart de sa surface ! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?
FAUTEUR DE GUERRE
En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le "grand Tibet" incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu’à Lhassa ?.. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise.
  
J’ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec .. l’inscription "pour un monde meilleur", elle sera vécue par les Chinois  comme un acte injurieux. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu M. Cavic parce qu’il portait lors des remises de médailles un teeshirt sur lequel était écrit: "le Kosovo est serbe". Cela fera-t-il jurisprudence? Les champions français .. seront-ils interdits de jeux?  Non ! Puisque le but c’est justement que le Tibet soit aux Chinois ce que le Kosovo a été aux serbes.  Mais comme cela n’a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l’ennemi et la mise en scène médiatique,  il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. ..L’intéret de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l’on voudrait les entrainer

http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=585#more-585


__________________________________________________________________________________________



http://mondialisation.ca

Il illustre parfaitement le sacrifice des citoyens que nous sommes à des intérêts qui ne sont pas les nôtres !

Le Premier ministre Harper et la justification de la guerre d'invasion de l'Afghanistan par le message


Mondialisation.ca, Le 6 avril 2008
 
 

Le Premier minister Harper vient de comprendre tout d’un coup, étant en contact avec ses homologues de l’OTAN à Bucarest, qu’il a, au cours des dernières années, erré dans ses discours pour justifier la participation du Canada à la guerre d’invasion et d’occupation de l’Afghanistan  et qu’il va désormais rectifier le tir.

Quelle désolation que d’entendre un Premier ministre parler de la guerre que livre le Canada en Afghanistan comme étant nécessaire, qu’il suffise de changer le message pour convaincre du bien-fondé d’une intervention et occupation illégales d’un pays souverain !

Et pourtant, des millions de citoyens de ce pays ont dit non à cette action initiée et coordonnée par Washington, non au déploiement de contingents armés canadiens en Asie centrale. Ils n’acceptent  pas que le Canada fasse la guerre. Pour eux, le Canada est engagé dans cette aventure en cherchant désespérément à la justifier alors qu’il a été placé dans l’obligation d’obéir, dans le contexte de la guerre mondiale contre le terrorisme, aux commandes de l’OTAN et du Pentagone.

Le nouveau discours du Premier ministre ne changera rien. Les Canadiens et les Canadiennes sont très au fait des fondements qui ont amené le Canada à adopter la logique de la guerre pour assurer la conquête des ressources et le contrôle des populations humaines. De plus, ils ont compris que la Défense nationale, l’armée canadienne et le lobby des entreprises d’armements profitent au maximum des dividendes de la guerre et que tous les moyens sont bons pour ce processus se poursuive le plus longtemps possible y compris celui de l’utilisation d’un message à géométrie variable répété au plus niveau de l’appareil politique.

 

 

BREWSTER, M. 2008. Harper veut changer le message sur l’Aghanistan. Le 6.4.8. Ottawa, Presse canadienne.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080406/CPACTUALITES/80406066/6488/CPACTUALITES

 

COLLECTIF ÉCHEC À LA GUERRE. 2007. Le Canada dans la guerre d’occupation en Afghanistan. Brochure d’information. Montréal

DUFOUR, Jules. 2007. Participer à la guerre d’occupation en Afghanistan est une bonne affaire pour les industries de l’aérospatiale et de la défense. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation.   

www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=DUF20070410&articleId=5340


Références

Jules Dufour est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca.  Articles de Jules Dufour publiés par Mondialisation.ca


__________________________________________________________________________________________


Etre pacifiste comme Robespierre

BLEITRACH Danielle


L’impérialisme en lutte contre son déclin porte partout la guerre, le chaos comme le seul moyen de maintenir sa domination. Partout il crée des poudrières auxquelles il peut au gré des urgences - vraies ou supposées - mettre le feu, diviser intérieurement les pays qu’il veut dominer, empêcher que se reconstitue des forces externes unifiées comme cela se voit actuellement au Moyen Orient, au Tibet, en Colombie. Partout où il trouve un pays qui par ses dissensions internes est devenu invivable pour sa population, il les exaspère et crée les antagonismes là où ils n’existent pas.

La seule réponse possible est la paix, la paix avec les valets et les vendus, pour porter tous les coups sur l'imperialisme. Mais la définition de cet ennemi principal et le refus de la guerre a d'autres dimensions que dans ce texte de présentation des plus beaux discours de Robespierre, Slavoj Zizek explicite, texte dont je partage entièrement les propositions pour une “gauche radicale”. Nous sommes loin de la mollesse de la gauche anti-libérale, loin de la tiédeur d'une gauche anti-capitaliste qui n'ose même pas proposer les nationalisations… (...) suite à http://legrandsoir.info



3emes rencontres du livre et de la presse des droits de l'homme3ème rencontres du livre et de la presse des droits de l'homme

La  Ligue des Droits de l'Homme organise,

les samedi 12 et dimanche 13 avril 2008,


Thème : "histoires de justice"

En savoir

___________________________________________________________________________________________


A  lire absolument, sur mon autre blog :

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/




Le mythe de la presse libre dans notre société soi-disant libre !

d'un très grand journaliste américain d'investigation... pour comprendre les ressorts de notre société !


________________________________________________________________________________________


et mon dernier billet d'humeur, sur

http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/


________________________________________________________________________________________


Abonnez-vous à http://r-sistons.over-blog.com, le site de la Résistance ! Et recommandez ce blog.... (voir à droite écran, présentation blog)


_________________________________________________________________________________________

RSF, Guillebaud et l’omerta des médias. 

Ménard, ce grand démocrate, et la TORTURE !

VIVAS Maxime
 
Ménard partout dans les médias, RSF supplantant à la fois Amnesty international, la ligue Internationale des droits de l’homme et tous les syndicats de journalistes, voilà qui commence à agacer ces derniers. Ils envoient des signes pour le dire. Mais ils avalisent par leur silence une monstruosité ménardienne et ne tolèrent pas que d’autres qu’eux fassent le ménage.

RSF a été fondé en 1985 par Jean-Claude Guillebaud, journaliste au Nouvel-Observateur, Rony Brauman, alors président de Médecins sans frontières et Robert Ménard alors journaliste à Montpellier . Les deux premiers ont rapidement démissionné.

Jean-Claude Guillebaud avait exprimé il y a plusieurs années des réserves analogues à celles qu’il a confiées à Marianne le 2 avril 2008. La répétition est cependant bien venue (pourquoi dans Marianne et pas dans le Nouvel-Obs ?).

Ecoutons Robert Ménard parler de ses désaccords avec Rony Brauman dans son livre «  Ces journalistes que l’on veut faire taire », Albin Michel, mars 2001 : « [en 1994] Rony Brauman dénonce le « climat pourri » qui règne dans l’association, notre dépendance à l’égard de la Commission européenne… ». Il déplore également l’autoritarisme de Robert Ménard et la «  dictature domestique qu’il fait régner sur RSF. », penchant confirmé par l’intéressé : « Je suis autoritaire. […] Je ne sais pas discuter et j’aime décider seul. ».

Mais, depuis les départs de ces deux co-fondateurs, il s’est passé un événement plus grave dont il est scandaleux que personne ne parle dans la presse politique. Je traite cet événement dans mon livre sur Reporters sans frontières. De nombreux sites Internet l’ont fait également. La presse qui fait l’opinion s’est tue.

Revenons encore une fois sur cette horreur escamotée et qui aurait fait couler des hectolitres d’encre si elle avait été proférée par Le Pen ou par George W. Bush.

Robert Ménard était l’un des invités de l’émission « Contre expertise » sur France Culture le 16 août 2007. Il s’y est posé la question de la légitimité de la torture. Citant le cas de familles de preneurs d’otages torturées en représailles par les services de police au Pakistan, il fait mine de se demander jusqu’où il faut aller dans ces pratiques : « Moi je sais plus quoi penser ». Il ajoute : « Je ne dis pas, je ne dirai pas qu’ils ont eu tort de le faire » et il livre le fond de sa pensée jusqu’alors implicite : « ...moi, si c’était ma fille que l’on prenait en otage, il n’y aurait aucune limite, je vous le dis, je vous le dis, il n’y aurait aucune limite pour la torture. ».

Faut-il rappeler au patron de RSF que l’apologie de la torture est interdite en France, que même si les USA ont voté une loi pour en autoriser l’usage, elle est condamnée par l’ONU, la Convention de Genève, Amnesty international et par toutes les ONG ?

Enfin : presque toutes les ONG.

Au journaliste Eric Nolleau qui lui reprocha ses propos sur la torture samedi 29 mars dans l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, Ménard répondit : « Vous êtes un menteur » avant d’en donner une version fausse avec un aplomb sidérant.

Robert Ménard vient d’être décoré de la Légion d’honneur.

Les informations ci-dessus proviennent en partie de mon livre « La face cachée de Reporters sans frontières. De la CIA aux Faucons du Pentagone », éditions Aden.

Cet ouvrage présente la particularité de circuler dans toutes les salles de rédaction, de figurer dans le fonds de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, d’avoir été sélectionné par 17 médias pour un prix, mais de subir la loi de l’Omerta.

Parenthèse : un exemplaire en a été envoyé au Nouvel-Observateur il y a plus de quatre mois déjà.

Excepté Maurice Lemoine (Le Diplo), aucun des dizaines de journalistes qui l’ont lu et qui travaillent pour des médias en vue n’ont écrit une ligne sur lui. Plusieurs ont dialogué en privé avec moi et m’ont dit qu’ils regrettaient de ne pouvoir le faire.

Grâce au bouche à oreille, à quelques sites Internet et aux conférences que je fais.., le premier tirage sera bientôt épuisé.

Il est donc possible que les écrits d’un auteur français sur une ONG française soient surtout ignorés du public français. Pourquoi ?

Maxime Vivas


_______________________________________________________________________________________________________


Le prix des aliments ne cesse d'augmenter !


http://legrandsoir.info 


Une combinaison de « facteurs explosifs » a conduit à une augmentation de 55% du prix des aliments dans le monde au cours des neuf derniers mois
. C’est ce qu’a expliqué la directrice exécutive adjointe du Programme Mondial des Aliments (PMA), Susana Marcorra, qui a reconnu qu’il existe une « incertitude » quant au futur. Dans une entrevue, elle a signalé que « le prix des aliments a augmenté de 55% depuis juin 2007.

C'est une augmentation qui a de graves conséquences non seulement pour ceux qui vivent avec moins d'un dollar par jour, mais également pour le PMA qui a dû demander cinq cent millions de plus pour son budget de cette année afin de contrebalancer le déficit créé par l'inflation. Sur les causes de cette augmentation des prix, Susana Malcorra a expliqué que plusieurs facteurs s'étaient conjugués. D'une part, et cela depuis un certain temps, il s'est produit une augmentation de la consommation dans certains pays comme la Chine et l'Inde, accompagnée d'une évolution de la variété des aliments consommés. Un second facteur est l'augmentation des prix du pétrole et donc de ses dérivés comme les fertilisants ou du coût du transport. A cela doivent s'ajouter « les effets du changement (...) http://legrandsoir.info



_________________________________________________________________________________________


 

Alerte ! Un projet de loi contre les Archives !

http://legrandsoir.info

Le texte du nouveau projet de loi sur la conservation et la communication des Archives a été adopté par le Sénat. Des auditions ont été faites par la commission des lois de l'Assemblée nationale cette semaine et le texte doit être prochainement voté (dans la deuxième quinzaine d'avril selon le calendrier parlementaire, peut-être le 17).

 Ce texte est disponible sur le site de l'Assemblée : page d'accueil aller à la rubrique « document parlementaire », projet n° 566 ou cliquez sur ce lien : http://www.assemblee-nationale.fr/1... Ce projet mérite TOUTE notre attention dans son ensemble, mais plus particulièrement le chapitre « régime de communication ». Il prévoit certes un raccourcissement des délais légaux d'accès à une partie des documents (vingt-cinq ans contre trente, ou cinquante (...) http://legrandsoir.info


_________________________________________________________________________________________


La continuité du pouvoir US, derrière la Maison-Blanche


par Thierry Meyssan

 
Soixante ans de propagande atlantiste nous ont convaincu que les États-Unis sont une grande démocratie. Pourtant, aucun observateur ne pense que Ronald Reagan ou George W. Bush ont exercé le pouvoir attaché à leur fonction, mais alors qui préside ? Ou encore, les observateurs s’accordent à considérer qu’une fois recomptés les bulletins de vote, Al Gore avait gagné l’élection de 2000, mais alors pourquoi Bush occupe-t-il la Maison-Blanche ? Autant de questions auxquelles aucun journaliste ne souhaite répondre. Thierry Meyssan brise le tabou.

suite à http://www.voltairenet.org/article154849.html#article154849



_________________________________________________________________________________________



youseeme-copie-1.jpg
http://chahids.over-blog.com



Triste anniversaire  ! 60 ans de crimes !image001-copie-1.gif
 








RICHAUD Jacques

DE DEIR YASSIN (9 AVRIL 1948) …A « HIVER CHAUD » (GAZA 2008) (En mémoire soixante ans après ; et en dénonciation des crimes perpétués et tolérés) Jacques Richaud

Au matin du 9 avril 1948, il y a juste soixante ans, les commandos de l'IRGUN (Dirigé par Menahem BEGIN qui aura un destin « national ») et des membres de la milice ultraviolente STERN investissent le village Palestinien de DEIR YASSIN pour y massacrer 150 civils et en chasser les survivants de ce village de sept cent cinquante habitants.

Ce massacre précédait de quelques semaines la proclamation de l'état d'Israël. L'armée « officielle » de la future nation israélienne, la HAGANAH trouvera par ce crime la facilité pour semer la terreur, détruire systématiquement plus de quatre cent (...)   http://legrandsoir.info


_______________________________________________________________________________________


La rupture
Nicolas Sarkozy, la France et Israël

 Par Thierry Meyssan 

|
Damas (Syrie) | 17 février 2008 | Voltaire, édition internationale |

Nicolas Sarkozy a présenté aux responsables et aux invités du CRIF la nouvelle politique israélienne de la France. L’année 2008, qui est celle du 60e anniversaire de la création unilatérale de l’État d’Israël, sera aussi celle d’un rapprochement spectaculaire entre Paris et Tel-Aviv en complète opposition avec la politique traditionnelle de la Ve République, observe Thierry Meyssan. L’importance du propos a échappé aux éditorialistes français, mais pas aux chancelleries étrangères qui s’interrogent sur les fondements idéologiques et les conséquences d’un tel bouleversement.

suite à
http://www.voltairenet.org/article155260.html#article155260



_______________________________________________________________________________________

L’OTAN installe une hiérarchie parallèle dans la FINUL

La discrète arrivée de l’OTAN au Liban
par Thierry Meyssan*

L’OTAN, qui avait été exclue des forces de maintien de la paix, à l’issue de la guerre israélo-libanaise de 2006, s’est discrètement introduite au Liban ces jours-ci. D’une part, le destroyer USS Cole qui croise au large du pays du cèdre participe à la guerre que l’Alliance atlantique poursuit contre « le terrorisme ». D’autre part,  le nouvel amiral des casques bleus et des éléments de la FINUL ne relèvent pas seulement de l’ONU, mais aussi de l’OTAN. Ce dangereux mélange des genres et la hiérarchie parallèle qu’il institue sont susceptibles à tout moment de modifier la nature du conflit régional.


suite à
http://www.voltairenet.org/article155832.html#article155832


________________________________________________________________________________________

retour sur un président illuminé (II)

Sarkozy sur le chemin de Rome à Riyad
DELATTRE Nicole
 
Si le discours romain de notre président de la République « une, indivisible et laïque » commence à susciter les réactions scandalisées qu’il mérite pour diverses raisons, celui de Riad se situe à un cran supérieur dans l’éloge des religions ; car cette fois-ci, il ne s’agit pas du christianisme et des « liens privilégiés » que la France sarkozienne entend désormais entretenir avec le Saint Siège romain, mais de toutes les religions « du Livre » et principalement de l’islam.

Il est d’abord significatif que cet éloge de l’islam religieux ait été prononcé dans un pays théocratique où le courant wahhabite (celui de la réactualisation de la guerre sainte) est dominant.

(...) http://legrandsoir.info


___________________________________________________________________________________________

La France en guerre

COMAGUER
 
La décision régalienne et d’allure dictatoriale d’augmenter sensiblement la participation de l’armée française à la guerre d’Afghanistan a soudain réveillé l’opposition de Sa Majesté DE NAGY BOCSA. Il était temps !

Face à ce début d'opposition, la propagande gouvernementale se déploie...

 http://legrandsoir.info


___________________________________________________________________________________________________________


Condi Rice, vice-Présidente de Mc Cain ?
a77b0ca82641f2eea251c72258f2c9f9.jpg

 C'est la nouvelle rumeur
http://globe.blogs.nouvelobs.com/



_______________________________________________________________________________________

 
C O M M E N T A I R E S  :   I C I


Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Cécile !!! Non, je ne connais pas toutes les chinoiseries ! Je me contente de les défendre, face aux anges de l' Occident ! J'ai été voir ! On parle d' Eva en Chine, maintenant ? J'ai voulu répondre, mais je n'ai rien compris, comment faire ???Merci, je t'embrasse  Eva
C
Bonjour EvaConnais-tu ce blog?je m'interrogeBien à toiBizzzCécilehttp://bbs.revefrance.com/thread-468305-1-2.html
E
Mercredi 9 avril 2008<br /> par L' Aviseur publié dans : Intelligence Services, Police, Customs ( Douanes) ajouter un commentaire <br /> <br /> TTIibet, le « Grand Jeu », et la CIA<br /> <br /> « …L'ex haut responsable des services secrets hindou et journaliste respecté, B Raman, a fait le 21 mars le commentaire suivant : « sur la base de preuves disponibles, c'est raisonnablement possible d'affirmer avec conviction que le soulèvement initial à Lhasa le 14 mars a été pré planifié et bien orchestré…» Un ex officier de la CIA, John Kenneth Knaus, a été cité disant : « ce n'était pas une opération « trou noir » de la CIA ». Il a ajouté : « l'initiative venait de …tout le gouvernement US ». <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Ménard, le stipendié par la CIA, idole des media sarkozistes....<br /> <br /> <br /> <br /> Nous avons reçu des mails nous accusant de sombrer dans la « théorie de la conspiration ». Nous rejetons cette forme de terrorisme intellectuel qui vise à faire taire quiconque publie des informations dérangeantes. Nous avons croisé les différentes informations (principalement en anglais car les principaux medias français sont tous sous emprise propagandiste US) sur le sujet de la collaboration Dalaï Lama/CIA, et force est de constater, comme le montre de nouveau cet article, qu'elles accréditent cette collaboration.Notre travail vise, avec esprit critique, à rechercher la vérité et la faire connaître, cela fait partie de notre engagement non violent, même si cela nous amène à briser le mythe du Dalaï Lama, grande figure de la « non violence ».La non violence est souvent utilisée comme méthode de contre insurrection par la CIA et d'autres services secrets – comme par exemple les « révolutions dites colorées en Europe de l'Est et au Liban » - Nous devons le dénoncer à chaque fois que nous en avons les preuves.C'est le cas ici.A l'aune de la « mondialisation » des analyses, il faut apprendre à situer les évènements dans leur contexte géopolitique et géostratégique. Nous regrettons que certains responsables politiques, souvent par méconnaissance profonde du sujet – ce qui nous amène à poser la question de leur capacité à remplir certaines fonctions - prennent des positions qui sont plus du domaine de réactions viscérales, ou d'ânonnage idéologique primaire, que de celui de l'analyse raisonnée, fleuron de la pensée française, mise à mal ces dernières temps par ces apprentis politicien(nes) opportunistes, caquettant de tous côtés. C'est le cas pour Rama Yade, ou Ségolène Royal, par exemple, quand on analyse les déclarations toutes récentes de l'une comme de l'autre : Yade et ses « trois conditions » pour que Sarkozy participent à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, à l'extrême opposé de tout savoir faire diplomatique qu'elle devrait avoir, eut égard au poste quelle occupe, et preuve, une fois de plus de sa totale incompétence, et Royal dans son interview d'aujourd'hui au JDD, mais cette dernière nous a déjà habitué à ses « frasques « diplomatiques lors de sa campagne.« Il faut raison garder » pour reprendre l'une des quelques « sorties intelligentes » de Jacques Chirac pendant son mandat présidentiel.Tibet, le « Grand Jeu », et la CIAEtant donné le contexte historique de l'agitation au Tibet, il existe une raison de croire que Beijing a été pris par surprise lors des manifestations récentes pour la simple raison que leur planification a eu lieu en dehors du Tibet et que la direction des manifestants est aussi entre les mains d'organisateurs anti-chinois, qui se trouvent en sécurité et hors de portée, au Népal et en Inde du Nord.De même, le financement et le contrôle général de l'agitation sont liés au dirigeant spirituel tibétain, le Dalaï Lama, et par voie de conséquence à la CIA, à cause de la coopération rapprochée du Dalaï Lama avec le renseignement US depuis plus de 50 ans.Effectivement, compte tenu de l'implication profonde de la CIA avec le Mouvement Free Tibet (Mouvement Liberer le Tibet) et son financement de Radio Free Asia suspicieusement bien informée, il semble peu probable que toute révolte puisse avoir été planifiée ou puisse avoir eu lieu sans que le National Clandestine Service ( Service National Clandestin auparavant connu sous le nom de Directorate of Opérations - Directoire des Opérations), qui se trouve aux quartiers généraux de la CIA à Langley, n'en ait eu au préalable connaissance.L'ex haut responsable des services secrets indou et journaliste respecté, B Raman, a fait le 21 mars le commentaire suivant : « sur la base de preuves disponibles, c'est raisonnablement possible d'affirmer avec conviction que le soulèvement initial à Lhasa le 14 mars a été pré-planifié et bien orchestré. »Se pourrait-il qu'il y ait une base factuelle suggérant que les principaux bénéficiaires de la mort et de la destruction qui a balayé le Tibet sont à Washington ? L'Histoire suggère que c'est effectivement une possibilité.La CIA a mené une campagne d'actions clandestines de grande envergure contre la Chine communiste au Tibet et ce dés 1956. Cela a conduit à un désastreux soulèvement sanglant en 1959, faisant des dizaines de milliers de morts parmi les Tibétains, tandis que le Dalaï Lama et environ 100 000 de ses adeptes ont été obligés de fuir au Népal et en Inde en passant par les passages dangereux de l'Himalaya.La CIA a établi un camp militaire secret d'entraînement pour les combattants de la résistance du Dalaï Lama à Camp Hale près de Leadville au Colorado aux US. Les guérilléros tibétains ont été entraînés et équipés par la CIA pour mener des opérations de guérillas et de sabotage contre les Chinois communistes.Les guérilléros entraînés par les US ont mené régulièrement des raids à l'intérieur du Tibet, occasionnellement dirigés par des mercenaires sous contrat avec la CIA, et soutenus par des avions de la CIA. Le programme initial d'entraînement s'est terminé en décembre 1961, bien qu'il semble que le camp du Colorado soit resté ouvert au moins jusqu'en 1966.La Force d'Intervention Tibétaine de la CIA crée par Roger E. McCarthy, parallèlement à l'armée tibétaine de guérilléros a continué à mener des opérations sous le nom de code ST CIRCUS, pour harasser les forces d'occupation chinoises pendant 15 ans jusqu'en 1974, puis l'implication approuvée officiellement s'est arrêtée.McCarthy, qui a aussi dirigé la Force d'Intervention pour le Tibet lors du pic de ses activités de 1959 jusqu'en 1961, a continué plus tard à mener des opérations identiques au Vietnam et au Laos.A mi chemin des années 60, la CIA avait remplacé sa stratégie de parachutage de combattants de la guérilla et d'agents des services secrets à l'intérieur du Tibet, par celle de la mise sur pied de l'armée de guérilléros, Chusi Gangdrük, comprenant 2000 combattants d'origine ethnique Khamba, regroupés sur des bases comme celle de Mustang au Népal.Cette base n'a seulement été fermée par le gouvernement népalais qu'en 1974, après une formidable pression de Beijing.Après la guerre Indo-Chinoise de 1962, la CIA a développé une relation rapprochée avec les services de renseignements indous, à la fois pour entraîner et fournir des agents au Tibet.Kenneth Conboy et James Morrison dans leur livre The CIA's secret War in Tibet » révélent que la CIA et les services de renseignements indous ont coopéré dans l'entraînement et pour équiper des agents tibétains et des troupes de forces spéciales et pour former des unités aériennes spéciales de renseignements telles que l'Aviation Research Center (Centre de Recherche pour l'Aviation) et le Spécial Center (Centre Special).Cette collaboration a continué pendant une grande partie des années 70 et certains des programmes qu'ils ont soutenus, spécialement celui concernant l'Unité des Forces Spéciales des réfugiés tibétains, qui deviendra une partie importante de la Force Frontalière Spéciale Indoue, est toujours présentement actif.C'est la détérioration des relations avec l'Inde, qui a coïncidé avec celle de l'amélioration Inde - Beijing, qui a mis fin à la plupart des opérations conjointes CIA –Inde.Bien que Washington est rétrogradé en matière de soutien aux guérilléros tibétains depuis 1968, on pense que la fin du soutien officiel pour la résistance s'est produite lors de rencontres à Beijing en février 1972, entre le président Richard Nixon et la direction communiste chinoise.Victor Marchetti, un ancien officier de la CIA a décrit l'outrage ressenti par de nombreux agents de terrain quand Washington à effectuer finalement le déconnection, ajoutant qu'un certain nombre « se sont même mis, pour se consoler, aux prières tibétaines, qu'ils avaient apprises pendant ces années passées avec le Dalaï Lama ».L'ancien chef de la Force d'Intervention Tibétaine de la CIA de 1958 à 1965, John Kenneth Knaus, a été cité disant : « ce n'était pas une opération « trou noir » de la CIA ». Il a ajouté : « l'initiative venait de …tout le gouvernement US. »Dans son livre, « Orphans of the Cold War « (Orphelins de la Guerre Froide), Knaus décrit le sentiment américain d'obligation concernant la cause de l'indépendance du Tibet de la Chine. Il ajoute, significativement, que sa réalisation « justifierait les motifs les plus défendables que nous ayons eu d'essayer de les aider à réaliser ce but pendant plus de 40 ans. Cela soulagerait également certains de la culpabilité d'avoir participer à ces efforts, qui ont coûtés leurs vies à d'autres, mais qui était le fait d'une aventure menée principalement par nous. »Malgré le manque de soutien officiel, des rumeurs circulent largement sur l'implication de la CIA, ne serait que par le biais de proxy, lors d'une autre révolte ayant échoué en 1987, l'agitation qui a suivi, et, conséquence, la répression chinoise qui a continué jusqu'à mai 1993.Le moment choisi pour une autre tentative sérieuse de déstabiliser l'emprise chinoise sur le Tibet, est semble-t-il propice pour la CIA, et Langley (actuel directeur de la CIA ndlt) gardera certainement toutes les options ouvertes.La Chine est confrontée à des problèmes significatifs, avec les musulmans Uighur dans la province du Xinjiang, les activités des Falun Gong, parmi de nombreux groupes dissidents, et bien sûr le souci croissant d'assurer la sécurité des jeux olympiques de cet été en août.La Chine est vue par Washington comme une menace majeure, à la fois économiquement et militairement, non pas seulement en Asie, mais aussi en Afrique et en Amérique Latine.La CIA voit également la Chine comme « n'aidant pas » dans la « guerre contre le terrorisme », offrant peu ou pas de coopération et aucune action positive menée pour stopper le flux d'armes et d'hommes venant des zones musulmanes de l'Ouest de la Chine en soutien aux mouvements islamistes extrémistes en Afghanistan et dans les états d'Asie Centrale.Pour beaucoup à Washington cela semble l'opportunité idéale pour déstabiliser le gouvernement de Beijing car le Tibet est toujours considéré comme le point faible potentiel de la Chine.La CIA s'assurera sans nul doute que ses empreintes ne soient pas trouvées partout sur cette révolte ascendante. Des agents isolés, et des proxy seront utilisés parmi les réfugiés tibétains au Népal et dans les zones frontalières du Nord de l'Inde.En fait, la CIA peut s'attendre à un niveau significatif de soutien de la part d'un certain nombre d'organisations de sécurité à la fois en Inde et au Népal, et n'aura aucun problème à fournir au mouvement de la résistance, conseil, argent et par-dessus tout, publicité.Cependant, aucune arme ne sera autorisée à faire surface, tant que l'agitation ne s'accompagnera pas de signes révélateurs d'une révolte ouverte en devenir de la grande masse ethnique des Tibétains contre les Chinois Han et les Musulmans Hui.D'importantes quantités d'armes légères et d'explosifs venant de l'ancien bloc de l'Est ont été introduites clandestinement au Tibet ces 30 dernières années, mais il y a de fortes chances qu'elles restent cachées, en sécurité, jusqu'à ce que le bon moment se présente pour les sortir.Les armes ont été acquises sur les marchés mondiaux, ou de stocks sur lesquels les forces armées US et israéliennes ont mis la main. Elles ont été expurgées et ne présentent aucune trace pouvant les faire remonter jusqu'à la CIA.Des armes de ce type ont également l'avantage d'être interchangeables avec celles utilisées par les forces armées chinoises et bien sûr elles utilisent les mêmes munitions, diminuant le problème de réapprovisionnement lors de tout conflit futur.Bien que le soutien officiel pour la résistance tibétaine se soit terminé il y a 30 ans, la CIA a conservé ouvertes ses lignes de communication, et continuent de financer en grande partie le Tibetan Freedom Mouvement (Mouvement Liberté pour le Tibet).Ainsi donc, la CIA est-elle une nouvelle fois entrain de jouer le « Grand Jeu » au Tibet ?Elle en a certainement la capacité, avec une présence significative des renseignements et de forces paramilitaires dans la région. D'importantes bases existent en Afghanistan, en Irak, au Pakistan, et dans plusieurs états d'Asie Centrale.On ne peut pas douter du fait que la CIA a un intérêt à saper la Chine, de même que la cible plus visible qu'est l'Iran.Donc probablement que la réponse est oui, et effectivement, ce serait plutôt surprenant si la CIA ne manifestait qu'un intérêt passager pour le Tibet. C'est après tout ce pour quoi elle est payée.Depuis le 11 septembre 2001, il y a eu une vague énorme de changement dans les attitudes des renseignements US, leurs exigences et leurs capacités. De vieux plans opérationnels ont été dépoussiérés et mis à jour. D'anciens atouts ont été réactivés. Le Tibet et une faiblesse repérée dans la position de Beijing là bas ont probablement été complètement réévalués.Pour Washington et la CIA, cela peut apparaître comme une opportunité divine de créer un moyen de pression contre Beijing, sans gros risque pour les intérêts américains, une simple situation de gagnant- gagnant.Le gouvernement chinois serait, à l'autre bout, celui sujet à une condamnation mondiale pour sa répression continuelle et sa violation des droits de l'homme et ce serait les jeunes tibétains qui mourraient dans les rues de Lhassa plutôt qu'encore plus de gamins américains en uniforme.Cependant, les conséquences de toute révolte ouverte contre Beijing, sont une nouvelle fois la crainte que des arrestations, tortures et même des éxécutions se propagent à la fois dans tous les coins du Tibet et des provinces voisines où existent d'importantes populations tibétaines, comme le Gansu, Quinghai et le Sichuan.Et le Mouvement Libérer le Tibet a toujours peu de possibilité, à long terme, de réussir à obtenir une amélioration significative de la part du pouvoir politique central chinois, et absolument aucune chance de faire cesser son contrôle sur Lhasa et son pays.Une nouvelle fois, il apparaîtra que le peuple tibétain va se retrouver pris au piège entre l'oppresseur Beijing, et un Washington manipulateur.Beijing envoie des forces lourdesLa crainte que les US, la Grande Bretagne, et d'autres pays occidentaux puissent essayer de montrer le Tibet comme un autre Kosovo, peut en partie expliquer la raison pour laquelle les autorités chinoises ont réagi comme si elles étaient confrontées à de véritables révoltes de masse plutôt que leur description officielle d'un court soulèvement du à des mécontents soutenant le Dalaï Lama.En effet, Beijing a pris tellement au sérieux la situation qu'une unité spéciale de coordination sécuritaire , le 110 Command Center (Centre 110 de Commande) a été installé à Lhassa, avec comme objectif principal de supprimer les troubles et restaurer complètement l'autorité du gouvernement central.Ce Centre semble être sous le contrôle direct de Zhang Qingli, le premier secrétaire du Parti du Tibet, et un loyaliste du Président Hu Jintao. Zhang est aussi l'ancien vice secrétaire du parti Xinjiang, avec une expérience considérable en matière d'opérations de contre terrorisme dans la région.Les autres qui occupent des positions importantes à Lhasa sont Zhang Xinfeng, secrétaire d'état au Ministère de la Securité Publique Centrale, et Zhen Yi, vice commandant des quartiers généraux de la Police Armée du Peuple à Beijing.Le sérieux avec lequel Beijing traite l'actuelle agitation se retrouve de plus avec le déploiement d'un grand nombre d'unités de l'armée de la Région militaire de Chengdu, dont les brigades de la 149 ème Division d'Infanterie Mécanisée, qui agissent comme force d'intervention rapide de la région.Selon un article de United Press International, des unités d'élite terrestres de l'Armée de Libération du Peuple ont été impliquées à Lhasa, et les nouveaux véhicules blindés de transports de troupes T-90, et d'autres véhicules blindés y ont été déployés. Selon l'article, la Chine a nié la participation de l'armée à la répression, disant qu'elle avait été menée par des unités de la police armée. « Cependant, de tels équipements tels que mentionnés ci-dessus, n'ont jamais été déployés par la police armée chinoise ».Le soutien aérien est fourni par le 2ème régiment de l'armée de l'air, basé à Fenghuangshan, Chengdu, et la province de Sichuan. Il opère avec un mélange d'hélicoptères et d'avions de transport STOL, d'une base située sur le front près de Lhasa. Le soutien au combat aérien pourrait être rapidement mis à disposition grâce à des bataillons de combattants de l'infanterie d'attaque basés dans la région du Chengdu. Le District Militaire de Xizang forme la garnison du Tibet, qui a deux unités d'infanterie de montagne : la 52 ème brigade basée à Linzhi, et la 53 ème brigade à Yaoxian Shannxi. Elles sont soutenues par la 8ème Division Motorisée d'Infanterie et une brigade d'artillerie à Shawan, Xinjiang.Le Tibet n'est plus si éloigné ou difficile à réapprovisionner pour l'armée chinoise. La construction de la première ligne de chemin de fer entre 2001 et 2007, a facilité significativement les problèmes de mouvement d'un nombre important de troupes et d'équipement, de Qunghai jusqu'au plateau accidenté tibétain.D'autres précautions contre une résurgence des révoltes durables des années précédentes des Tibétains a conduit à une situation d'auto suffisance considérable en matière de logistique et de réparation de véhicules, et à une augmentation du nombre de petits aéroports construits pour permettre à des unités d'intervention rapide d'avoir accès aux zones les plus reculées.On pense que le Ministère de la Sécurité chinoise et les services de renseignements ont eu une présence suffocante dans la province, et effectivement la capacité de détecter tout mouvement de protestation sérieux et de supprimer la résistance.Tibet, le « Grand Jeu », et la CIA
E
Et pendant que la flamme nous occupe....<br /> Mercredi 9 avril 2008<br /> par L' Aviseur publié dans : De l'avidité d'un Etat prédateur ajouter un commentaire <br /> <br /> Topologie furtive. Par Jacques Lévy<br /> <br /> <br /> <br /> Observer la Cisjordanie en 2008 offre l’occasion de découvrir un extraordinaire laboratoire géographique.<br /> La carte ci-après (carte 1) montre la diversité imaginative des moyens utilisés par l’occupant israélien pour déconstruire l’espace palestinien.<br /> <br /> Carte 1 : Les différentes « mesures de sécurité » israéliennes en Cisjordanie.<br /> <br /> <br /> <br /> Source : OCHA, The Humanitarian Impact of Israeli Settlements and Other Infrastructure in the West Bank, Jerusalem : United Nations-OCHA, 2007.<br /> <br /> Cette carte comme la suivante résulte de l’impressionnant travail de repérage et de classement effectué par l’agence des Nations-Unies OCHA et actualisé en permanence1. Elle permet d’identifier notamment :  POUR LIRE L'ARTICLE:http://espacestemps.net/document4543.htmlArticle concerné publié sur EspacesTemps.net :http://espacestemps.net/document4543.html<br /> <br />
E
Et tu dois savoir qu'il y a des agitateurs professionnels, pour pousser dans le sens désiré (détourner notre attention, et nuire au rival Chinois)Au fait, l'affaire Nathalie M-K, n'est-ce pas pour occuper notre attention au détriment des OGM, qui contrairement aux belles paroles passent en force ?Et les JO n'ont-ils pas été accordés à la Chine, machiavéliquement, pour entraîner tout ça ?  Eva

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages