5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 01:00

http://usa-menace.over-blog.com


Bonjour

J'ai publié aujourd'hui même un post sur la casse de la France par Sarkozy, point par point, avec tout ce qui nous attend, autrement dit, tout ce dont ne voulons pas. Conclusion : La destitution de Sarkozy devient urgente (pétition à signer). Je vous demande de ne pas faire l'impasse de ce texte, qui résume tout. C'est simple, précis, clair, et vous pouvez le reproduire comme vous voulez (mention source seulement). Il peut vous aider à établir, par exemple, un tract pour militer. La résistance doit s'organiser avant que le point de non-retour ne soit atteint, avant qu'il ne soit trop tard.

"Alerte.. appel à résister "
http://r-sistons.over-blog.com/article-18440791.html

La situation est explosive en France, voyez le texte pré-cité, la révolte gronde de toutes parts, et on me signale à l'instant la parution d'un rapport explosif du Ministère de l'Intérieur sur Backchich , reproduit sur l'excellent site l'Aviseur International.  Sarkozy l'a enterré place Beauveau. Mais il est présent dans tous les esprits au sommet de l' Etat français.

Il annonce des jours très sombres : Crispations, instabilité, multiplication des facteurs de tensions, conflits de toute nature - ajoutés, étant donné le contexte, à une rigueur aggravée déguisée en "modernité", à une croissance en plein plongeon, à une décomposition de la France dans un monde traumatisé.

Au bout, l'Ordre nouveau qui se substitue à l' Ordre juste prôné par Ségolène Royal. La chape. Un contrôle absolu des populations, une judiciarisation en hausse, et... des prisons pleines. Comme celles, pour l'instant vides, que l'on prépare aux Etats-Unis et qui vont s'ajouter aux six cents dont je vous ai parlé : Il semblerait que la société israélienne  Israeli Prison Systems se soit vu commander par le Département américain de la Sécurité Intérieure, la construction de cent dix camps d'internement dans des régions inhabitées des Etats-Unis, ainsi qu'en Alaska. En attendant, il semblerait aussi que soixante-cinq nouveaux camps auraient déjà été édifiés par la société israélienne en plus des six cents.


http://usa-menace-over-blog.com
desssin de Mariali


A plusieurs reprises, j'ai évoqué les craintes que j'avais en voyant s'édifier partout des murs, des miradores, des prisons, ou en voyant se perpétuer des attentats ciblés, en Syrie comme en Equateur, pour ne citer que les derniers.  Elles sembleraient malheureusement se confirmer. Je vous l'ai dit, j'ai des intuitions prophétiques.

En effet, une journaliste activiste indépendante, Noami Klein,  aurait écrit : " Gaza, plus qu'une prison, est un laboratoire pour un monde-forteresse ". Ce que je ressentais confusément, intuitivement, et dont je vous entretenais régulièrement, est confirmé dans l'article que j'avais publié voici deux parutions : Israël  se sert des malheureux Palestiniens comme cobayes, pour mettre au point son industrie d'équipement de securité destinée à être exportée dans le monde entier.

J'ai l'habitude de comparer tout ce que je sais aux différents morceaux d'un puzzle. Au final, il y a un tableau qui se dessine peu à peu devant nos yeux. " Il existe des contrats pour construire des camps de détention et un plan militaire pour les faire fonctionner. Existe-t-il des camps actifs ? (..) Ceux de Guantanamo sont de type concentrationnaire. Ceux-ci donnent d'ailleurs un aperçu du comportement des militaires quand carte blanche leur est donnée " (texte publié sur les "camps de concentration américains, mythe ou réalité ?").

Le mieux, c'est de vous laisser lire les articles joints, l'un sur la France de Sarkozy et les scénarios-catastrophes susceptibles de se produire ici, l'autre sur la mise en place d'une société forteresse aux Etats-Unis, édifiée avec l'aide des spécialistes israéliens : Ce dernier a été publié http://r-sistons.over-blog.com/article-18330313.html, j'en rappellerai ici même quelques éléments, à la fin de cette parution.

Dans les trois cas, c'est la même réalité. Une société basée sur la peur de l'autre, une société qui se protège des conséquences d'une situation qu'elle crée elle-même dans le cadre du libéralisme financier exacerbé, en durcissant toute sa politique, en exerçant un contrôle complet des individus, en les incarcérant, en les torturant, en leur faisant subir toutes sortes de sévices.

En France, des scénarios-catastrophe existent, aux Etats-Unis ils se mettent préventivement en place, sous la direction des Israéliens experts dans l'art de faire souffrir leur prochain, ayant eux-mêmes subi la Shoah, et capables de concevoir toutes sortes de techniques d'élimination ou d'incarcération de ceux qui les gênent. Tant il est vrai que ceux qui ont souffert des traumatismes éprouvent généralement le besoin de les faire subir à d'autres, même innocents, comme les Palestiniens - c'est ce qu'on appelle la "recherche du bouc émissaire" : Evacuer sa souffrance en l'infligeant à l'autre.

C'est hélas une grande vérité qui, dans ce cas, se trouve vérifiée à grande échelle... puisque les Israéliens sont devenus les plus grands spécialistes de l'édifications de murs et de miradores, d'assassinats ciblés, et de toutes sortes de procédés de contrôle, de torture ou d'élimination. C'est une réalité, et il n'y a pas à mettre cela sur le compte d'un quelconque antisémitisme que j'interdis à quiconque de soupçonner à mon égard, moi qui prône la communion des civilisations et même  l'établissement d'une religion universelle gommant les différences et axant tout sur ce qui rapproche les croyants, comme la foi en un Dieu unique, créateur, et la nécessité de vivre selon les préceptes divins. J'agis en journaliste indépendante, sans le moindre esprit partisan, mûe seulement par le souci de la vérité. Et de la Paix, de la Justice, du pluralisme, de l'éthique.


Donc, une société terrifiante se construit derrière notre dos et avec la complicité des médias soi-disant chargés de nous informer.

La crise est là. Des dirigeants sont là, aussi, indifférents au sort des population, seulement soucieux de représenter  les intérêts de l'oligarchie qui les a choisis en raison de leur zèle servile, de leurs dons de communiquants, et de leur détermination. Vous voyez en particulier de qui je veux parler ? Songez aussi à Berlusconi. Il sera parfait pour la période qui s'ouvre. Inutile d'évoquer un crétin nommé Bush, son cas est désespéré...

Je vous propose de découvrir le monde tel qu'il est, en mettant mes compétences, ma curiosité, ma plume, au service de la vérité. Si je ne faisais rien, ce serait de la non-assistance en personne en danger.

Nous sommes tous en danger,  tous ! Et mon rôle est d'être une sentinelle chargée d'avertir pour que l'on puisse éviter les maux qui nous attendent. Tout simplement !

Eva

CONFIRMATION :
Trouvé, dans article publié sur mon blog sur la désinformation, ce jour : (John Pilger, grand reporter)

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

Les directives concernant la sécurité nationale et celle de la patrie donnent à Bush [ou à son successeur] les pleins pouvoirs en cas d’urgence, sur toutes les facettes du gouvernement. Il n’est pas improbable que la constitution soit suspendue – les lois permettant d’appréhender des centaines de milliers de soi disant terroristes et « ennemis combattants » sont d’ores et déjà dans les textes. Ce n’est pas être paranoïaque que de comprendre ce que tout cela implique.


____________________________________________________________________________________________________________________________


Mon 3 e blog :
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be

Répulsif pour Tous ? Un très grand mai 68 ?

Mon 2e blog : http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/

Le mythe de la presse libre dans un monde soi-disant libre. Livres contre Sarkozy...


_________________________________________________________________________________________________________________________



Les syndicats CGT, CFDT, FO, UNSA, Solidaires, FSU, CFTC d'Ile -de France ont appelé mercredi à une

manifestation unitaire des salariés du privé et du public
 

pour l'augmentation du pouvoir d'achat,

le 16 avril à Paris
.


_________________________________________________________


Bonne nouvelle pour les chercheurs de Vérité !

J'ai trouvé un traducteur de Slovène !

Pour ce texte qui prouve que la politique européenne est dictée par Washington ...

Lisez :

Bonjour Eva,
Je m'appelle Patrik, je suis Français expatrié à Belgrade en Serbie, j'ai demandé à un ami slovène et il est d'accord de traduire l'article qui vous interesse, par contre il ne peut le traduire qu'en Anglais. Si il ne vous est pas possible de le traduire vers le Français je pourrai essayer.
Voilà, je suis un lecteur régulier de votre blog et vous remercie pour votre travail, il y a tellement de gens à "réveiller", si je peux vous aider...
Amicalement.
Patrik


___________________________________________________________________________________________________________________________


Suggestion : Compte tenu de l'état mental de Bush et de son "gang" (J Pilger) , pourquoi ne pas lancer une procédure judiciaire pour tenter de les empêcher de mettre à éxécution leurs projets guerriers ? Les poursuivre pour crimes de guerre, pour menace majeure à l'encontre de l'humanité ? Que peut-on faire juridiquement ? Nous ne voulons pas d'un holocauste planétaire à cause de quelques êtres malfaisants, illuminés...

______________________________________________________________________________________________________________________


Sales projets américains
pour porter atteinte au projet d'unité bolivarienne

http://www.marcfievet.com/article-18496584.html





Le Président de la République a discouru, le 4 avril,  sur la modernisation de l’Etat. Un chantier déjà bien mal engagé. Quand il était ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy avait mis au placard un rapport prospectif très alarmiste sur l’avenir de la France et des administrations Avec scénarios catastrophes à l’appui… « Bakchich » s’est procuré ce document et vous en livre des extraits.

« Quand il est urgent, c’est déjà trop tard ». Cette phrase de Talleyrand figure en introduction d’un rapport confidentiel de prospective sur la France et les missions du ministère de l’intérieur, en date du 28 mars 2006. Un rapport épais, de 560 pages, qui établit des scénarios alarmistes sur la société française (Mai 1968, en version noire), qui brosse un bilan cruel du rôle de l’Etat et en appelle à sa modernisation rapide.

Ce document, couvé par un certain Daniel Canepa, pilier du ministère de l’Intérieur, proche de Claude Guéant, le bras droit de Nicolas Sarkozy, a été élaboré par les consultants du groupe Futuribles pour le ministère, quand Sarkozy était en poste place Beauvau [1]. Hasard ? Il a été achevé au moment des grandes manifestations contre le Contrat Première Embauche, qui ont dû faire reculer le gouvernement de Villepin, ce qui a pu influencer un peu ses auteurs. Depuis, il a été enterré… Cachez ces scénarios noirs que nous ne saurions voir. En mars 2006, vu la situation tendue, il était, visiblement, « urgent » d’attendre… Le rapport s’est ensuite empoussiéré dans des placards. Mais Bakchich s’en est, récemment, procuré une copie et en révèle, ci-dessous, des extraits particulièrement instructifs.

JPG - 80.6 ko
Sarko enterre un rapport…
© PieR Gajewski
Une réforme de l’Etat déjà plombée

Alors que le Président de la République doit, vendredi 4 avril au matin, prononcer un discours jugé important sur la « modernisation des politiques publiques » et la « réforme de l’Etat », la lecture de ce rapport, mis au placard depuis deux ans, mérite le détour. D’autant que, selon nos informations, la « réforme de l’Etat » annoncée depuis des lustres, serpent de mer politique, a des allures de Titanic. Le chantier de la « revue générale des politiques publiques », vaste kärcherisation de toutes les dépenses de l’Etat initiée par l’Elysée, est en train de tourner au vinaigre.

En coulisses, les ministères s’étripent sur les budgets qui risquent d’être gelés, voire annulés, pour cause de rigueur ou de sauve-qui-peut. La confusion règne sur l’avenir budgétaire du « plan banlieue » (signé Fadela Amara), du « revenu de solidarité active » (défendu par Martin Hirsch) ou du «  Grenelle de l’environnement » (cher à Jean-Louis Borloo). La marmite scolaire bout, pour cause de réductions d’effectifs, tandis que le ministère de la Défense, qui doit envoyer 1 000 soldats de plus en Afghanistan, va être contraint de jongler avec ses cagnottes avant de faire une croix sur certains programmes d’armement.

Des lettres aux préfets qui se téléscopent

Pis : la zizanie règne même au ministère de l’Intérieur et des collectivités territoriales, le cœur du pouvoir régalien, piloté par Michèle Alliot-Marie (MAM). Le Premier ministre, François Fillon, a envoyé, le 19 mars, une longue lettre à tous les préfets, qu’il doit réunir prochainement, expliquant leur feuille de route dans le malström de la décentralisation. Un plan d’action jugé assez obscur, où les régions doivent se renforcer, les départements se développer… et les préfets, derniers représentants d’un Etat en miettes, jouer un rôle « déterminant » dans la concertation de tout le monde !

Prenant sa plus belle plume, Daniel Canepa, passé de la place Beauvau à la préfecture de région Nord-Pas-de-Calais, a aussi écrit, mi-mars, en tant que président de l’association du corps préfectoral, à tous les préfets pour dire le mal qu’il pensait des réformes en cours, engagées, selon lui, « en dépit du bon sens ». Et le sieur Canepa, qui a toujours l’oreille de Guéant, de tirer à boulets rouges sur le ministère. Du côté de MAM, les oreilles ont sifflé. Et les préfets, ballottés et déshabillés de nombreux pouvoirs, ne savent plus qui écouter, ni par où commencer !

Pendant ce temps, la France s’enfonce dans la crise économique et sociale et l’Etat part toujours en quenouilles… « Quand il est urgent, c’est déjà trop tard » disait Talleyrand…

A vous de juger, maintenant, du contenu de ce rapport détonant, qui pronostiquait quelques explosions…

Les scénarios à l’horizon 2010-2020 : si la France allait dans le mur !

1-Le premier scénario est titré « Une France incertaine dans un monde tumultueux »

Il s’agit de la simple extrapolation des tendances passées. Rien de très farce, en vérité : un « état récessif et graduel », de « déclin progressif que rien ne paraît de nature à enrayer », avec une économie « atone », un chômage « endémique », des institutions publiques réduites à « l’impuissance »

Le rapport précise : « la multiplication des niveaux d’administration publique et le double processus de décentralisation et de déconcentration, l’un et l’autre largement inachevés, forment un maquis dans lequel les acteurs ont embourbés et qui entraîne une désaffection des citoyens vis-à-vis de la chose publique. » Bref, le tableau actuel est sombre, et l’avenir peu réjouissant, dans un climat général « d’incertitude » et de « demande croissante de sécurité à laquelle s’efforce prioritairement de répondre la puissance publique en appelant en permanence au dévouement et à la compétence de ses agents- qui courent au plus pressé ».

2-Le deuxième scénario, plus noir, traite de « l’implosion de la société française dans un monde tumultueux ».

Le contexte international est alors marqué par la dégradation de la situation, une Union européenne réduite à une zone de libre-échange, des délocalisations industrielles massives. Le chômage s’accroît, tout comme les inégalités sur le marché du travail et le poids des dépenses de retraites et de dépendance des personnes âgées.

Résultat : « La privatisation de nombreux services publics et le repli de l’Etat dans une fonction de maintien de l’ordre et d’ajustement au jour le jour, malgré une aggravation de la situation, permettent de résister péniblement à des explosions majeures ».

3-Le troisième scénario va encore plus loin dans la cata. Il est titré « Décomposition de la France dans un monde traumatisé ».

Accrochez vos ceintures pour la descente aux enfers. A l’extérieur, ce scénario cumule les catastrophes écologiques, l’aggravation du terrorisme, le repli des Etats-Unis sur « fortress America », des troubles en Asie et au Moyen-Orient, l’expansionnisme russe, l’ébullition méditerranéenne et des conflits européens « générés par l’éventuelle adhésion de la Turquie ».

A tous ces malheurs, s’ajoutent, au plan domestique, des heurts entre générations et des révoltes sociales. « Des explosions majeures interviennent dans les banlieues mais aussi parmi les étudiants et sont relayées par une grande partie des classes moyennes qui voient leur situation se dégrader. » Le spectre d’une crise majeurs, type mai 1968, mais en bien pire !

Les effets sont désastreux : « les personnes les mieux nanties n’ont qu’une idée : partir à l’étranger. Se développe une économie souterraine qui échappe à tout contrôle. Le mécontentement général de la population se traduit par un climat de défiance généralisée, par une évasion fiscale sans précédent. »

De plus, les auteurs de ce scénario ne voient pas ce que l’Etat peut faire : « Les pouvoirs publics, manifestement surpris par l’ampleur des événements, n’ayant pas eux-mêmes réussi à moderniser leur administration et à accroître l’efficacité de leurs services, se trouvent cernés de toute part par les urgences et incapables d’y faire face ».

Du coup, une bombe politique se profile, avec la menace d’un régime autoritaire : « plusieurs gouvernement successifs ayant ainsi été obligés de démissionner car ils étaient totalement discrédités, tant en raison de leur discours décalé que de leur inefficacité sur le terrain, une crise politique majeure s’instaure, favorisant quelques partis extrêmistes qui, la démagogie étant devenue inopérante, prêchent pour le rétablissement d’un ordre public par voie autoritaire ». N’en jetez plus !

La place Beauvau, sous Sarko, n’écartait donc aucun cauchemar. La conclusion se voulait rassurante : « Cette évolution à moyen et à long terme, bien qu’elle soit tout à fait possible, n’est en rien inéluctable ». « Possible » quand même ! Mais, ouf, après s’être faits peur, les experts passaient aux deux autres scénarios, forcément plus roses, ceux-là.

4-Le quatrième scénario est baptisé « Refondation française dans un monde en "coo-pétition" ».

Sarkozystes dans le ton, les auteurs parlent, là, de « plusieurs ruptures importantes » par rapport à la situation actuelle. Un climat de coopération-compétition (baptisé coo-pétition) s’installe entre les grands blocs économiques, Etats-Unis, Europe, Chine, etc. L’Union européenne s’élargit à 30 membres et un noyau dur de 5 à 7 pays (dont la France et l’Allemagne) « forme une Europe de type fédérale qui se propose de mettre en oeuvre une politique d’inspiration sociale démocrate en s’inspirant du modèle scandinave ».

A l’intérieur « les réformes qui s’imposaient en France mais qu’aucun gouvernement n’avait réussi à mettre en œuvre en raison des rigidités inhérentes à la société française, peuvent enfin être appliquées, de sorte que s’instaure un système d’inspiration de type « flex-sécurité » marqué par une beaucoup plus grande mobilité sur le marché du travail ».

Dès lors, emportés dans leur élan, les auteurs foncent, sabre au clair, vers un monde enchanteur : « Ainsi, les baronnies de toute sorte (grands et petits corporatismes, féodalités locales, groupes de pression divers) propres à la société française, y compris les problèmes des grands corps au sein de l’appareil d’Etat, sont-elle abolies au profit d’un système dans lequel l’accès à l’emploi est beaucoup plus aisé, les périodes de chômage beaucoup plus courtes, la mobilité professionnelle et/ou géographique nettement améliorée ».

Et ce Nirvana n’est pas fini : « simultanément, est engagée une réforme fiscale de grande ampleur permettant tout à la fois de remédier au déficit public et/ou à l’opacité d’un système qui finissait par nuire à sa légitimité ». Au passage, pan sur l’opaque blockhaus de Bercy !

Cependant, il y a des contreparties : « Un nouveau contrat social est ainsi instauré aux alentours des années 2010 marqué par une très grande simplification des dispositifs de protection sociale, y compris l’introduction, par exemple, de clauses empêchant aux allocataires (Rmistes, chômeurs…) de s’installer dans un système d’assistance sociale nuisible aussi bien au plan social qu’économique et financier. » Par ailleurs, une « réforme de grande ampleur s’accompagne d’une redéfinition claire des missions imparties à l’Etat qui, ce faisant, devient à la fois plus modeste, plus moderne et davantage stratège ».

Evidemment - rappelons que ce rapport date de mars 2006, plus d’un an avant les présidentielles - les auteurs l’affirment : « un tel scénario ne saurait apparaître qu’à une condition : qu’une volonté politique claire et forte, tant au plan européen qu’au plan intérieur, s’affirme et reconnaisse l’utilité d’une Europe fédérale et d’un niveau inférieur d’administration publique, celui des régions »(…) « Cela implique manifestement une rupture fondamentale par rapport au scénario tendanciel actuel, y compris en raison de la remise en cause des statuts et de la reconnaissance des fonctions et des compétences sur le seul critère des objectifs poursuivis par la fonction publique ». Une vraie rupture.

On croirait que Sarko y a puisé quelques discours de campagne…

5-Le cinquième scénario, original, est titré « fragmentation et négociations généralisées »

Il ausculte une autre piste. Le précédent scénario étant incertain, puisque l’initiative doit venir « d’en haut », celui-là est basé, dans un climat international de même nature, sur une « floraison d’initiatives venant "de la France d’en bas", initiatives au plan économique, social et citoyen qui, dans un contexte de vacance presque totale du pouvoir central, se déploient sur le terrain, font apparaître l’utilité de rétablir des liens qui amènent, de bas en haut, une action vigoureuse de coordination et d’orchestration de ces actions dispersées ».

On croirait presque écouter du Ségolène (mais sans Ségolène au pouvoir !).

Dans cette hypothèse, la France bouge grâce aux élus locaux qui entament une « rénovation radicale de la société française » : les communes se regroupent, 6 à 10 grandes régions se constituent, aux côtés d’un « Etat modeste » recentré sur ces missions régaliennes et de coordination.

Pour les experts du ministère de l’Intérieur, qui se situent alors en 2020, ce scénario du futur pourrait émerger ainsi :« A l’issue des troubles importants que la société française a connus au cours des années 2006-2012 durant une période où les pouvoirs publics s’étant avérés manifestement incapables de contrôler les événements, ce sont cette fois les représentants de la société civile et les élus en premier lieu qui explorent ensemble les fondements d’une nouvelle constitution marquée par une réhabilitation du pouvoir parlementaire et la redéfinition du pouvoir exécutif, sur des bases assurément plus modestes mais autrement mieux définies ».

Etonnante fiction qui pronostique, alors que Sarko est en poste place Beauvau, des troubles à venir durant plus d’un quinquennat ! Sur un ton très « Ah, ça ira, ça ira ! », le rapport évoque, pour les dépasser, la tenue de « nouveaux états généraux » et d’un « Congrès de Versailles » dont les leitmotiv sont « la transparence et l’efficacité ». Des réformes en surgissent : réforme fiscale, élargissement de la CSG à l’ensemble des revenus, etc. On se pince !

Conclusion ? Le jeu est ouvert, mais les deux derniers scénarios sont « peu vraisembables »

Sur lequel de ces 5 scénarios, dont aucun n’échappe à des conflits, des crises et des ruptures, les experts du ministère de l’Intérieur pariaient-ils secrètement début 2006 ?

« Aucun de ces cinq scénarios ne prétend raconter à l’avance et de manière parfaitement homogène ce que sera l’avenir du contexte international, de l’économie et de la société française » écrivent les auteurs du rapport qui, prudents, estiment alors que l’avenir est « très largement ouvert ».

Néanmoins, il semble certain, à leurs yeux, « que le scénario tendanciel tel qu’il est, constitue une menace réelle »« des alternatives existent » en fonction des réactions de la société et du « rôle plus ou moins énergique que peut jouer l’Etat dans la prise de conscience des enjeux auxquels le pays est confronté et, a fortiori, dans l’introduction de politiques dont l’inspiration peut être très différente ». Autrement dit : selon les élections… et que

Mais, dans ces dernières pages, le rapport n’est pas particulièrement optimiste : les cinq à dix années à venir seront marquées, selon les auteurs, par « une instabilité croissante, la multiplication des facteurs de tensions et des conflits de toute nature » comme le révèlent les trois premiers scénarios. Pas très encourageant ! Quant aux deux derniers scénarios, qui « supposent une refondation du pacte républicain par le haut ou par le bas », ils « apparaissent peu vraisemblables à court et moyen terme, compte tenu des inerties régnantes et de l’impossibilité de changer la société par décret ». Pas sympa pour Sarko, ce passage (page 555) !

Le ministère de l’intérieur peut disparaître

Quant au ministère régalien de l’Intérieur, objet initial de l’étude prospective, il n’est guère mieux loti. Il est déjà confronté actuellement aux cloisonnements administratifs, à l’inflation législative, aux forces centrifuges et au « processus inachevé de décentralisation ». Les auteurs estiment (page 554) dans ce contexte, qu’en cas d’immobilisme, il est « sans doute condamné à la dislocation ». Les premières mesures de modernisation et de restructuration de l’administration centrale ne pourront s’avérer « efficaces que si elle s’inscrivent dans une démarche, à moyen et long terme, de réformes permettant réellement de redonner au ministère de l’Intérieur le prestige et la légitimité qui furent les siennes ».

Bon courage et bonne journée quand même !

[1] Rapport « Le ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire à l’horzon 2010-2020 », exercice de prospective au service de la décision publique, rapport de synthèse, 28 mars 2006, rédigé par le groupe Futuribles, (directeur d’étude, Hugues de Jouvenel ; rapporteur général Geoffrey Delcroix) pour le Centre d’Etude et de Prospective du ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire. 2006.


Prospective / vendredi 4 avril par Vincent Nouzille, Nicolas Beau

_______________________________________________________________________________________



Rappel : Extraits des articles passés récemment
sur les " camps de concentration " américains





Selon tbrnews.org, il semblerait que le Département de la Sécurité Intérieure ait également commandé à la société israélienne Israeli Prison Systems, la construction de 110 camps d’internement dans des régions inhabitées des Etats-Unis, ainsi qu’en Alaska. En juin 2007, l’entreprise israélienne aurait eu fini de construire 65 camps s’ajoutant aux 600 déjà existants. Cette information reste difficile à vérifier. Néanmoins Naomi Klein, une journaliste activiste indépendante, a écrit : « Gaza, plus qu’une prison, un laboratoire pour un monde-forteresse (2) », un article qui démontre qu’Israël utilise la population palestinienne entière pour mettre au point son industrie d’équipement de sécurité destinée à être vendue dans le monde entier. Ces révélations confirment l’éventualité d’un lien contractuel entre le gouvernement américain et Israeli Prison Systems.
 
Le tableau se complète peu à peu : il existe donc des contrats pour construire des camps de détention et un plan militaire pour les faire fonctionner. Existe-t-il des camps actifs ? En fait, dans une certaine mesure, les camps de détention des prisonniers de guerre actuellement utilisés à Guantanamo par exemple sont de type concentrationnaire. Ceux-ci donnent d'ailleurs un aperçu du comportement des militaires lorsque carte blanche leur est donnée.

Abou Ghraib et Guantanamo, des modèles pour la FEMA ?
 
Des récits comme ceux d'Abou Ghraib et de Guantánamo, il y en a pléthore. Cependant, ils ne montrent que la partie visible de l’iceberg. Il semblerait que les camps de détentions des prisonniers de guerre soient de gigantesques laboratoires humains où seraient expérimentées de nouvelles technologies visant à altérer et manipuler la conscience humaine


 Des ex-détenus de Guantánamo ont l’impression d’avoir été victimes d’expérimentations ... un médecin passait les voir pour leur demander quels effets avaient les médicaments..;  Il y avait à Guantanamo un nombre impressionnant de psychiatres (…) il existe des unités réservées à ceux qui étaient devenus fous.»

En outre, en 2006,  Bush reconnaissait pour la première fois l'existence de centres de détention secrets gérés par la CIA à l'extérieur des Etats-Unis. Selon le journal Le Monde, il ne niait pas l'usage de moyens musclés pour obtenir des renseignements et les justifiait même en invoquant le nombre d'innocents que ceux-ci avaient permis de sauver.

A la lecture des informations diffusées par des médias reconnus, il y a lieu de penser que l'existence d'un régime gouvernemental secret aux pratiques "parallèles" existe. Si tel est le cas, pourquoi le gouvernement américain se priverait-il de réserver le même sort aux personnes qu'il jugerait coupables de faits arbitrairement qualifiés de subversifs ? Pour les activistes, Guantanamo et Cie pourraient bien servir de modèles aux camps de la FEMA.


Les Etats-Unis sont-il en passe de devenir une dictature militaire? La politique américaine menée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme pourrait-elle inspirer la politique intérieure ?

" Seul le manque d’une crise suffisamment grave, un président déterminé, et un public suffisamment conditionné pour le permettre séparent les citoyens d’une dictature qui ne demande qu’à être établie dans une situation qui pourrait être qualifiée d’urgence nationale ».
Une analyse qui fait froid dans le dos au vu de la propagande soutenue de Bush depuis 2001, et de sa détermination dans l’accomplissement de son agenda politique.


En 1982, la FEMA et le DoD publièrent un document intitulé « The civil/Military Alliance in Emergency Management » confirmant la transformation inéluctable de la planification d’urgence en une activité militaire et policière.

A en croire le baromètre de la FEMA, les Etats-Unis sont perpétuellement menacés.. En 2003, le Président Bush présentait un projet de vaccination de masse. Selon le gouvernement, étant donné les risques que posent le bioterrorisme, ce projet de loi est indispensable afin d’anticiper sérieusement et rapidement la potentialité d’une guerre bactériologique.

 La société VeriChip Corporation avait proposé au gouvernement américain d’implanter aux immigrants une puce permettant de les localiser et de les suivre. 


  Les implants sous-cutanés, déjà couramment utilisés pour marquer les animaux de compagnie, pourraient bientôt servir de nouveau moyen de contrôle pour le gouvernement fédéral américain.


Steve Watson, journaliste activiste pour Infowars aux côtés d’Alex Jones, concluait, à la suite du passage du cyclone Katrina, par une note apocalyptique : « Pendant des années, nous avons mis en garde les gens contre la mise en place d’un état police, nous les avons averti que la Loi Martiale deviendrait la norme, que les lois anciennes, droits et libertés seraient remplacés par des mécanismes répressifs de contrôle.


 A la suite des catastrophes naturelles récentes, des précédents dangereux ont été mis en place.

Ces 60 dernières années ont été déterminantes pour l’avènement d’une dictature militaire.



_______________________________________________________________________________________


4 avril 2008
par L' Aviseur Internatiponal

robinet.jpg

Marc-Olivier Strauss-Kahn, frère cadet du directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a été nommé le 14 mars “représentant en Amérique de la Banque de France”.

A ce poste, il recevra un salaire de base de 250.000 dollars (160.000 euros) par an, assorti d’une “indemnité d’expatriation” de 150.000 euros, plus des “frais de représentation” de 50.000 euros par an. Le tout net d’impôt.

Voilà un regroupement familial bien onéreux pour le contribuable français.

Sachant que la Banque de France a perdu toute son importance depuis l’avènement de la BCE et que son rôle est purement cosmétique, n’y aurait-il pas là une idée d’économie à rajouter d’urgence au plan Sarkozy présenté aujourd’hui ?


  Par Altermédia

_________________________________________________________________________________________________


LA  SYRIE  MOBILISE  :


Selon une information publiée ce mercredi dans le quotidien Al Quds Al Arabi, le régime de Damas se préparerait en vue d'une confrontation de grande ampleur avec Israël.

 Les forces armées syriennes ont été placées en état d'alerte le long des frontières du pays. Trois divisions blindées, ainsi que 9 brigades d'infanterie syriennes ont été postées le long de la frontière avec le Liban, près de la plaine de la Bekaa.

 Damas a par ailleurs ordonné recemment une mobilisation de certaines unités de soldats réservistes.

Le Hezbollah, qui dispose désormais d'un arsenal de missiles capables d'atteindre les grands centres de population israéliens, a de son côté procédé à un repositionnement de ses combattants au sud du Fleuve Litani, dans les villages du Sud-Liban.

 La Syrie a annoncé qu'elle rendra public ce week-end son rapport d'enquête sur la mort d'Imad Moughniyeh, le chef opérationnel du Hezbollah tué dans une explosion à Damas le 12 février dernier.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nassrallah, qui avait désigné Israël comme étant responsable de la mort de Moiughniyeh, avait promis une vengeance et avait déclaré une "guerre ouverte" avec Israël. 02/04/2008

Moyen-Orient
________________________________________________________________________________________________________

Israël et la Syrie se préparent au pire :
http://www.marcfievet.com/article-18459508.html

Iran : Guerre à l' issue incertaine !

http://www.marcfievet.com/article-18431259.html


__________________________________________________________________________________________


C O M M  E N T A I  R  IE S   :   I C I
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Mardi 8 avril 2008<br /> par L' Aviseur publié dans : COMMENTAIRES ajouter un commentaire <br /> <br /> Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.<br /> <br /> <br /> <br /> Les pages qui ont un honnête degré de réflexion sur cet état voyou qu’est la Chine sont rares, j’en profite donc pour conforter mon précédent post.<br /> Contrairement à ce que distille CNN, c’est une infime minorité d’habitants du Tibet qui réclameraient l’autonomie.. même le Dalai-lama -pas fou- n’en veut pas!C’est surtout la CIA qui, par personnes interposées, aimerait bien casser la Chine pour mieux la contrôler. Pouvoir installer, comme en Pologne, une base “Echelon” au Tibet, le rêve!Le Xingjiang est aussi une région contestataire mais les ricains sont bien embêtés pour la sponsoriser car ses habitants sont musulmans, ce serait délicat de demander à Ben Laden de faire le sale boulot!On le comprend mal de l’Occident, mais le Tibet est déjà une région autonome, à statut particulier, préservant [bien que le mandarin soit obligatoire – comme le français aux alsaciens] sa langue et ses particularités culturelles, comme d’autres régions d’ailleurs dont la province de Taiwan qui se rapproche sérieusement du continent depuis la chute de Cheng.S’il fallait une preuve que ce sont les US qui oeuvrent, voyez: c’est toujours à cause d’un incident qu’arrivent des manifestations furieuses (petite palestinienne tuée par ex.) mais dans le cas de Lassah, il n’y a pas eut d’incident, pas plus que dans la région voisine qui a prit feu en même temps sans raison objective, comme ça, spontanément. On a donc bien a faire à un calcul pour mettre à profit la médiatisation des Jeux mais pas pour des raisons humanitaires comme on le croit, mais bien géostratégiques. Troublant aussi le mutisme des US pendant près de 15 jours,eux qui sont si enclein à répandre leur démocratie.<br /> Les tibétains ne se plaignent pas de l’apport logistique de la Chine, les communications, le tourisme. .de nombreuses chaînes de télé diffusent souvent des émissions sur le Tibet comme sur toutes autres régions.<br /> Ce qui est amusant, dans tout ça, c’est que les nations qui souvent ont gagné la liberté contre la monarchie, protègent un théocrate personnel, un roitelet agité par les US.<br /> D’où vient cette sensibilité occidentale pour ce pauvre théocrate de Dalai-lama? Dans la foulée de Gandhi, de la mode du yoga et de la frénésie orientaliste des années 70, et au contre-pieds des âneries de Mao et de la Bande des Quatre qui n’étaient pas des saints, on a sanctifié cet auto proclamé demi dieu. Les dames qui prennent leur thé à cinq heures aiment ce genre de “position” intellectuelle voir “philosophique”.<br /> Comprendre la Chine est difficile pour nous occidentaux: la Chine, c’est pas comme la France (département de l’Etat européen). Disons que: si Sarko avait a piloter une carriole avec un cheval, M. Hu piloterait 21 chevaux, voila bien le problème. En Chine, la moindre malversation peut retomber sur la tête de dizaines de millions de personnes: pas de pitié pour les nuisibles.Et pour en finir: pour les chinois d’aujourd’hui, le communisme, Mao, c’est un peu comme nous Napoléon: on l’aime bien, mais les temps ont changés. Le PRCF m’excusera mais en Chine, si on se réclame du socialisme, les marteaux et faucilles sont bien tombés du drapeau ; s’il est d’un beau rouge, c’est surtout parce que c’est la couleur porte bonheur en Chine.Les âmes indépendantes et qui comptent bien le rester ont tout intérêt à défendre la Chine qui est, comme la Russie un garde fou à l’hégémonie US<br /> <br /> art13 le Mardi, 1 avril 2008 à 9:03 :<br /> On pourait se prêter à une comparaison Tibet (vu pas les “amis des US”) et la Palestine (vu par moi).<br /> - durée: 1949, 1959…- effacer l’identité palestinienne pas tibetaine (contrairement à ce qu’on dit)- épuration ethnique avérée pour la Palestine- cruauté, horreur, nombreux massacres, avérée pour la Palestine<br /> En somme: à bas la Chine, vive Israel!<br /> Les pourfendeurs des droits homiens tibétains allégueront que le PCRF est un groupe néo coco comme les adorateurs du Petit Livre rouge de Mao.. ce qui explique sa dialectique; a quoi je répondrai “que nenni”, même des gens “au dessus de tout soupçon” soutiennent ces mêmes raisonnables thèses; voir l’interview d’Elisabeth Martens dans “Le Courrier” de Genève du 27 mars 2008 qui allègue exactement la même chose que le PCRF.<br /> http://www.monde-diplomatique.fr/2008/03/ALGAZY/15681 (Regards israéliens sur l’occupation)<br /> <br /> *********************************************L'article qui a précédé ces commentaires :<br /> Tibet : Déclaration de La commission exécutive du PRCF<br /> Orient :: Jeudi, 27 mars 2008 . 18:56 t.u. ::     <br /> <br /> <br /> Non à l’hypocrite campagne anti-chinoise à propos du Tibet, oui à une Chine multinationale unie et socialiste !<br /> Deux poids, deux mesures : les Ménard, Glucksmann, Lévy et Cie n’ont pas dit un mot pour condamner les USA et réclamer le boycott des JO d’Atlanta et de Los Angeles au moment où l’Empire états-unien semaient la mort de masse en Irak, au Panama ou en Yougoslavie. Pas un mot non plus contre cette grande “démocratie” qui torture officiellement à Guantanamo et qui a le plus fort taux au monde, très loin devant la Chine, pour le nombre de citoyens emprisonnés par rapport à la population globale. Pas un mot de protestation non plus contre la dédicace sciemment politique du Salon parisien du livre à l’Etat d’Israël avec visite à la clé du président d’Israël, présentement occupé à massacrer sans pitié civils et enfants palestiniens. Pour ce qui concerne la fausse gauche, pas un mot non plus, , sauf quand il s’agit de boycotter un pays se réclamant du socialisme, pour condamner les J.O. en tant que vitrine du sport commercial et professionnel (un débat approfondi serait nécessaire à ce sujet). Pas un mot non plus, tout simplement, pour condamner les atteintes aux droits de l’homme, en France même, du régime sarkozyste, sa traque aux ouvriers immigrés, ses atteintes répétées au droit de grève, sa mainmise sur les médias (n’est ce pas, Messieurs de “Reporters sans frontières” !),sa construction d’un Etat policier chargé de fliquer les manifs populaire, son viol grossier de la souveraineté du peuple auquel Sarkozy et la fausse gauche viennent d’imposer la constitution européenne bis en annihilant le vote démocratique du 29 mai 2005.<br /> En réalité, à l’approche des JO, il faut s’attendre à une multitude de provocations pour tenter d’isoler la Chine, d’y semer la division sur des bases “ethniques”, non seulement de la part des classes féodales privilégiées expropriées par la République populaire chinoise en 1959, non seulement de la part du prétendu “gouvernement tibétain en exil”, mais de la part des Etats impérialistes qui feignent d’oublier dans quel état épouvantable de famine et d’humiliation les USA, l’Allemagne, la France et l’Angleterre capitalistes avaient plongé la Chine à l’époque des guerres de l’opium et des “concessions” ; qui oublient les quelque 10 millions de morts civils et militaires dont la Chine à souffert pour se libérer de l’occupation du japon fasciste lors du dernier conflit mondial. Le fait que ces Etats prédateurs qui affament la moitié de la planète avec leur OMC, leur FMI, leurs guerres impérialistes et leurs blocus, appellent au respect des droits de l’homme au Tibet, est pour le moins suspect ; de plus, c’est volontairement oublier qu’avant 1959, le Tibet était plongé dans le servage, que les “gentils” dirigeants de monastères bouddhistes avaient droit de vie et de mort sur les serfs (90% des gens), que 90% des habitants étaient analphabètes, qu’un Tibétain de base était décapité si ses yeux se posaient sur le Dalaï-Lama ! Ces mêmes Etats impérialistes osent parler d’indépendance nationale du Tibet alors que ce pays fait partie de la Chine multinationale depuis le 13ème siècle (bien avant que la corse ou Nice n’appartiennent à la France !), et qu’eux-mêmes foulent aux pieds les droits nationaux du peuple palestinien, du peuple irakien, du peuple yougoslave, du peuple ivoirien, du peuple tchadien, et de tant d’autres !<br /> De fait, l’intégration du Tibet à la République populaire chinoise a, malgré les soubresauts de la prétendue “révolution culturelle” (qui affectèrent toute la Chine) constitué un immense pas en avant pour les masses rurales et urbaines du Tibet. C’est seulement à partir de cette date que la masse de la jeunesse a été scolarisée, que les Tibétains ont pu apprendre leur langue écrite à l’école, l’entendre parler dans les médias, disposer d’un enseignement bilingue où le tibétain tient tout naturellement la 1ère place. Quant à la spiritualité du Tibet, qui fait tant rêver les petits bourgeois consuméristes d’ici, elle existe bel et bien mais n’a jamais été qu’un phénomène très élitiste dans l’ancien Tibet féodal : c’est ce que révélait Alexandra David-Neel qui dans ses carnets de voyage, indiquait à la fois la beauté de la PHILOSOPHIE bouddhiste pratiquée par quelques-uns, et l’arriération profonde et les superstitions dans lesquelles étaient maintenue la masse de la population.<br /> En outre, les pyromanes des Etats impérialistes et leurs relais médiatiques se comportent en vrais irresponsables. On a vu en Yougoslavie ce qu’a donné la volonté occidentale d’encourager les séparatismes Croate, Slovène, Kosovar, dans le seul but de démanteler la République socialiste fédérative de Yougoslavie : une guerre terrible qui a ravagé un pays, mais qui a permis que depuis les USA et l’UE occupent militairement les Balkans. Le projet, d’ailleurs hors de portée des impérialistes, de balkaniser la Chine et son plus qu’1 milliard d’hommes est à la fois odieux et terriblement dangereux pour la paix mondiale.<br /> Enfin, le prétendu “boycott” des JO par l’autoproclamée “communauté internationale” est une pure insulte à l’humanisme et au bon sens. On est d’avance certain que l’Inde, la Russie, l’Afrique, l’Amérique latine, le Vietnam, l’Iran, etc. ne boycotteront à aucun prix les JO : dans ces conditions que signifie pour la “communauté internationale” (c’est-à-dire les Etats riches regroupant au plus 600 millions de personnes) un ensemble d’Etats groupant de trois à quatre milliards d’individus ? Quel racisme à l’égard du grand peuple chinois, et plus généralement, des “pays émergents” dont la Chine est le symbole !<br /> Cela ne signifie nullement que le PRCF soit indifférent au besoin de progrès de la démocratie socialiste en Chine et à l’essor de la culture nationale du peuple du Tibet et des autres provinces de Chine. Mais d’abord, le PRCF, fidèle à la l’exigence universelle de laïcité et de pensée dégagée des dogmes de toutes natures”, ne considère nullement que les cléricaux tibétains, organisateurs de pogroms contre les commerçants chinois, soient en quoi que ce soit une force de libération ! Comme dans tout le reste de la Chine, le progrès de la société repose sur les masses populaires, sur les ouvriers, sur les paysans, sur tous ceux qui en Chine restent fidèles aux idéaux socialistes de la Révolution de 1949, sur les communistes qui, de Pékin à Lhassa, défendent les acquis du socialisme et le principe d’un développement socialiste du pays, seul à même de stopper le creusement des inégalités sociales que comporterait un mode de développement subordonné au capitalisme mondialisé. La voie socialiste est seule à même de permettre à long terme le développement harmonieux des nationalités de la RPC. C’est d’ailleurs dans ce sens que s’est exprimée la conférence nationale du PRCF en 2006 non pour dénigrer la République populaire, mais pour défendre ses acquis et son rayonnement international.<br /> En résumé, oui à l’amélioration des droits du peuple au Tibet et dans le reste de la Chine, non à la campagne impérialiste contre les JO de Pékin, non aux tentatives impérialistes de déstabiliser la Chine et de la plonger dans des conflits interethniques dans le but d’en saboter le développement indépendant, non aux pires ennemis de toute spiritualité, des peuples du Tibet et du reste de la Chine, l’impérialisme et le capitalisme.<br /> Le 23 mars 2008 - l' Aviseur international <br /> Orient<br />
E
RébusMerci de ta visiteSarkozy est un agent de l'Etranger, il est là pour tout casser au service de la mafia financière qui paupérise l'ensemble de la planèteIl ne cèdera pas le pouvoir qu'il aime trop et que ses maîtres lui ont confié pour leur profitJ'ai toujours dit que cela finirait par une guerre civile. Pauvre France aux mains de cet individu ! Les scénarios les plus terribles sont en desssous de la vérité avec cet agent qui n'aime pas la France.Nous dérivons lentement et sûrement (nous : l'humanité) vers l'apocalypse, je le crains. Pour la première fois de ma vie, je suis très très pessimiste... j'espère avoir tortBien amicalement Eva
R
Sur le feu, promesse aux lobbys agricoles de revenir sur les lois (si timides) anti OGM, faite par Fillon, indiquant un réexamen.Sinon, attaque en rèle aujourd'hui de l'ectoplasme élyséen contre les chômeurs et volonté indiquée de réviser à la baisse et non pérénisables le déjà ridicule et inexistant RSA.Plus ça passe, moins c'est supportable. pas moyen que ça dure encore 4 ans

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages