14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 14:04

301-copie-3.jpgBonjour chers lecteurs

C'est volontairement que j'ai remis une photo de moi, souriante, alors jeune maman de mon premier fils : les choses de la vie.  Et puis la mort, dans les images qui suivent, de mères et d'enfants. Choquant. Oui, je suis choquée, je suis meurtrie, je suis en colère. 

Vous vous souvenez de mon article "femmes en guerre contre la guerre", et des suivants ? Oui, je suis en colère contre la guerre, contre toutes les guerres, contre l'occupation, contre toutes les occupations.

La vie est le premier droit humain ; Nous n'en avons qu'une. Et le premier devoir est de la respecter, en soi, chez les autres.

Ce matin, je trouve dans ma boîte mails le message de Perrine, que je joins. Il y a quelques jours, suite à l'envoi par mon ex-mari d'une note concernant un militant espagnol  arrêté arbitrairement par les Israéliens parce qu'il voulait rentrer en Cisjordanie, je rédige aussitôt un court article. Et aujourd'hui, je reprends ma plume à la suite de l'envoi d'une militante de Strasbourg, engagée elle aussi. Elle s'appelle Perrine, et elle est juive d'origine. Heurtée par les événements...

... et ayant l'intelligence de comprendre que l'occupation contribue à augmenter l'antisémitisme que l'on prétend combattre

Oui, je pense aussi que ce n'est pas en passant son temps à dérouler devant nos yeux et nos oreilles la Shoa qu'on nous convaincra, mais en ayant un comportement responsable, juste, humain. Et c'est facile : des plans de paix, il y en a. Le problème, c'est qu' Israël préfère la guerre à la paix.... pour quelques arpents de terre de plus, quelques oliveraies, quelques murs historiques, ou des sources d'eau supplémentaires.

En réglant équitablement la question palestinienne, le couple Etats-Unis- Israël solutionnerait grandement le problème de la sécurité et de l'antisémitisme, redresserait leur image aux yeux des peuples, et retirerait une source de graves tensions dans le monde.

L'article que je vais vous présenter sur une réalité méconnue de l'occupation, les punitions collectives, est écrit par un Juif, Gédéon Lévy. Et Perrine est-elle même d'origine juive. 

Oui, il y a des Juifs, comme ceux de l'UJFP - voyez leurs articles -  qui s'engagent résolument pour la paix,  pour la justice - on l'oublie trop souvent. Mais ils sont peu nombreux. Ce sont des Justes par excellence. Je lance un appel aux hommes et aux femmes Juifs de bonne volonté, pour qu'ils les rejoignent. Il est temps de trouver une solution honorable pour tous, alors que nous sommes peut-être au seuil d'une immense tragédie - planifiée sans états d'âme par le Grand défenseur du Bien, de la Liberté, de la Démocratie, - Georges Bush. Au risque d'une guerre mondiale nucléaire ! Quelle légèreté criminelle...

J'ai choisi de vous montrer des images insoutenables. Les enfants broyés, brûlés, déchiquetés, assassinés que vous allez voir, sont  Palestiniens. Ils auraient pu être vos enfants, mes enfants. Oui, j'aimerais que nos frères Juifs en humanité ne se voilent pas la face, qu'ils aillent sur place, en Palestine, observer le résultat de la politique de leurs dirigeants extrémistes. Je sais que beaucoup d'entre eux sont prêts à payer le prix de la paix. Eh bien, qu'ils s'engagent ! C'est le moment, nous sommes au bord de l'abîme ! Une paix juste rendrait inutile la guerre contre l'Iran et ses voisins ; et combien de vies sauvées, de souffrances épargnées, d'handicaps évités ! La guerre ne solutionne pas les problèmes, elle les multiplie, elle les aggrave. Le meilleur moyen de se prémunir, c'est d'être juste dans ses actions.

Je voudrais que ce diable de Bush regarde ces images ; peut-être prendrait-il un peu conscience de la distance qu'il y a entre ses belles paroles, les pieuses professions de foi chrétiennes, et ses actes, qui relèvent du tribunal de la Haye. Mais non, il préfère remettre ça, la guerre, au lieu de solutionner les problèmes avec sagesse, première qualité d'un chrétien digne de ce nom, et avec équité, dans un réel esprit de paix. Quant à Israël , il envisage de détruire un Etat souverain qui ne lui a rien fait  -  et certainement d'autres, dans la foulée. Pas moins. C'est de la démence ! De quoi rendre antisémites ceux qui ne le sont pas, et définitivement.

Alors oui, moi, mère, femme aimant la vie et la respectant en tous, je lance un solennel appel à la paix, je lance un appel pour que les mains se tendent au lieu de s'entretuer, je lance un appel à nos frères Juifs pour qu'ils rejoignent le camp de la vie. Mes amis, vous avez tout à gagner, en faisant la paix ! La sécurité, l'estime, des finances plus saines...  et vous combattez plus efficacement les attentats qu'avec une politique qui ne peut entraîner  que frustrations et esprit de vengeance ! 

Alors oui, moi, mère comme vous, je vous appelle, mes soeurs, à regarder ces images, à vous engager pour la Vie, et à enrôler vos époux dans ce combat, le plus noble de tous !

C'était votre Eva, plus pacifique que jamais et de moins en moins résignée à baisser les bras. 

Abonnez-vous à mon blog (gratuit, voir newsletters à droite), recommandez-le (à droite également), et visitez le Forum pour la Paix, en lien sur mon blog.

TAGS : Guerre, paix, colonies, israël, Juifs, Palestine, Tribunal de la Haye, Bush, UJFP, Srasbourg, démocratie, Gédéon Lévy, Perrine, Iran, punitions collectives, Liberté, Etats-Unis, Shoa, antisémitisme, occupation...

 



They burn youngsters





They shoot for the head


Even head shots on children




And more children




         

Jewish settlers threw a molotov cocktail at this child.






This is what she looked like after "reparative surgery"






Fathers lose their sons




Sons lose their hands









Some almost lose their lives







Young girls are disfigured






Never to marry. . . .









quelques illustrations de l'article   
QUI SONT LES VRAIS TERRORISTES ? LES ISRAELIENS OU LES ARABES ?
by Hal Turner, NJ, USA

Le mot de Perrine, militante Juive à Strasbourg :

Eva, 
Juste qqs mots, je n'ai pas trop de temps aujourd'hui et demain, mais je m'y remettrai plus tard! J'ai 54 ans, je suis française,  deux enfants, je ne travaille plus depuis des années pour cause de pbs de santé, et je suis mariée à un Iranien (nous avons vécu en Iran qqes temps). Je suis engagée pour la Palestine en particulier parce que je suis d'origine juive, et ce que font les Israéliens au nom, soit-disant, des Juifs du monde (quelle honte!), me révulse: c'est contraire aux principes même d'humanisme, de liberté et de démocratie. Cette politique est  un facteur de développement de l'anti sémitisme en France et dans le monde....
Malheureusement il n'y a pas le temps de faire tout ce qu'on aimerait, c'est pourquoi je me suis "spécialisée" et ça me prend tout mon temps.
Voilà rapidos !
A bientôt,                                                                                                                                      
Amitiés,
Perrine 

Palestine : la paix, pas l'apartheid Livres  
A cause de ce livre, Carter est traité de communiste !
Quand un Américain s'engage pour la Justice.......tout simplement !
Palestine : la paix, pas l'apartheid un livre de Jimmy Carter [+]
Editeur : L'Archipel [+]
Date de publication : 17/10/2007

...ulier l'érection du mur qui, depuis 2002, enferme la Palestine dans un ghetto. Jimmy Carter milite pour que cesse cette logique d'apartheid et la peur mutuelle d'attaques terroristes....

Voir le livre "Palestine : la paix, pas l'apartheid

La folie criminelle de colons israéliens, soutenus et aidés par l’armée à commettre leurs forfaits. (ndlr)

« Rasez ce village » : Punition collective

par Gideon Lévy - Ha’aretz    --  mercredi 12 décembre 2007

mercredi 12 décembre 2007

Merci de faire circuler ce genre de témoignage que les médias se gardent bien de relayer afin de ne pas déplaire à leurs puissants actionnaires complices, eux aussi, notamment de désinformation organisée.

M.F.



Al-Foundouq (village palestinien)

Les plaques de marbre brisées, de l’entreprise « Ha-Shalom » [la paix], dont une partie était destinée aux cuisines des colons, sont autant de témoins des événements de la soirée de la vengeance. « Ha-Shalom » a volé en éclat. Les pleurs de Na’ama Masalha, qui est restée cachée une heure durant dans la salle de bain avec ses petits enfants, pendant que les colons brisaient les fenêtres de sa maison, racontent eux aussi l’histoire de cette soirée de terreur. A Al-Foundouq, petit village sur la route de Kalkiliya à Naplouse, un des derniers villages palestiniens où des Israéliens, essentiellement des colons des alentours, font réparer des voitures et font des achats, on lèche maintenant ses plaies et on évalue les dégâts.

Le secrétaire du conseil, Omar Jaber, fait son rapport : dégâts au marbre - 111.000 livres israéliennes [19.000 €] ; dégâts aux voitures - 76.000 livres israéliennes [13.000 €] ; aux maisons - 6.000 livres israéliennes [1.035 €] ; aux magasins - dix mille livres israéliennes [1.726 €]. 16 voitures, 15 maisons, 15 magasins et deux marbreries ont, d’après lui, été endommagées ce soir-là. Il est à peu près évident que pour ces violences, nul ne les dédommagera. Il ne restera que la terreur et les sentiments de colère et de frustration dans ce paisible village qui a payé le prix de l’assassinat du colon Idan Zouldan, un habitant de Shavei Shomron, abattu le soir du 19 novembre, sur la route qui traverse le village.

Cinq jours plus tard, à la fin de shabbat, des centaines de colons ont pris d’assaut Al-Foundouq - sous la protection de soldats de l’armée israélienne qui, selon les témoignages, auraient aidé à l’œuvre de destruction - et se sont déchaînés dans le village qui était placé sous couvre-feu. Lundi passé, l’information a été publiée que les forces de sécurité avaient attrapé la bande : trois membres de la « sécurité nationale », de Kadoum. Cette semaine, les colons sont allés à Kadoum aussi.

Le temps est au rose. Un groupe de jeunes colons a récemment pris le contrôle d’une maison palestinienne abandonnée qui domine la route conduisant à Al-Foundouq et l’ont peinte en rose. Mais la vue sur la route qui passe au bas de l’avant-poste sauvage « Shevout Ami » n’est vraiment pas rose : la route est jonchée des pierres que les colons lancent sur les voitures palestiniennes qui y passent. Le terrifiant bulldozer de l’armée israélienne qui passe lentement sur la route porte dans sa pelle excavatrice d’énormes pierres destinés à bloquer les villages des alentours, mais pas l’avant-poste évidemment. Telle est la justice israélienne.

Environ 500 personnes vivent à Al-Foundouq. C’est un village sans martyrs, presque sans prisonniers - seulement des tailleurs de pierre, des marchands de légumes, des épiciers et des mécaniciens qui servent les colons des environs. Cinq jours après l’assassinat d’Idan Zouldan, le village a été placé sous couvre-feu total. Ensuite, couvre-feu nocturne pendant huit jours. Il faut apaiser les colons, non ?

Dans le bâtiment du conseil, les esprits sont remontés. Le secrétaire, Omar Jaber, dit qu’environ 400 colons ont envahi le village en cette sombre fin de shabbat. Zakaria Sada, qui habite le village voisin de Jit et qui est le coordinateur des opérations de terrain de l’organisation des « Rabbins pour les droits de l’homme », raconte que les soldats faisaient avec leurs torches de la lumière pour les colons, afin qu’ils y voient mieux dans leur entreprise de démolition. « Ils leur montraient où casser », dit Zakaria Sada.

« Il y a une chose aussi vraie que le soleil se lève à l’est : les colons ne seraient pas entrés dans le village sans la protection de l’armée », dit Omar Shari, un habitant du village voisin de Sir, qui effectue à Al-Foudouq des travaux d’infrastructures et dont deux des engins de terrassement ont été endommagés. Selon lui, « là où des voitures étaient dans l’obscurité ou derrière un mur, l’armée a montré le chemin aux colons et les a éclairés ».

Il évalue les dégâts occasionnés à ses tracteurs à 15.000 livres israéliennes [2.590 €]. « Je respecte vos morts comme je vous demande de respecter les nôtres », dit-il. « Un soldat russe est venu ici il y a deux mois et m’a demandé "d’où sors-tu ?". J’ai dû lui demander : "Toi qui es russe, qu’est-ce que tu fais ici ?". Al-Foundouq existe ici depuis 500 ans. Kedoumim est ici depuis 20 ans et prétend contrôler tout le territoire. C’est l’armée qui permet aux colons d’avoir ce contrôle ».

Le secrétaire déclare qu’une « punition collective n’est pas juste. Nous avons des enfants, des femmes, des bébés, des malades et des vieillards. S’ils veulent arrêter quelqu’un, qu’ils l’arrêtent. Qui a tué le colon, nous n’en avons aucune idée, mais une punition collective contre tout le village : pourquoi ? Boucler Al-Foundouq, c’est boucler un tiers de la Cisjordanie. Tout le trafic entre le nord et le centre de la Cisjordanie passe sur notre route. C’est la seule route. Jusque hier, elle était fermée. Nous entendons tous les jours parler du processus de paix, mais sur le terrain on n’en voit rien. Quand je suis chez moi et qu’on vient démolir ma maison et ma voiture, qu’est-ce que je dois faire ? » Et Omar Shari, le propriétaire des pelleteuses, ajoute cet avertissement : « A Al-Foundouq, il n’y a pas de martyrs, mais ce qu’on fait maintenant ici aux enfants, d’ici 10 ou 15 ans, quand ils auront grandi, vous entendrez ce qui se passera ici ».

Dans la rue principale du village, un camion décharge des caisses de volailles de l’abattoir « La belle volaille », de Hadera. Dans l’épicerie de Saker Bari, se tient un colon portant une large kippa blanche, occupé à choisir des légumes. Saker Bari évalue le préjudice qu’il a subi du fait du couvre-feu à 3.000 livres israéliennes [518 €]. Il possède un cahier dans lequel il note toutes les dettes des colons qui achètent chez lui à crédit : un total d’exactement 17.503 livres israéliennes [3.000 €], fin novembre.

Ils paient généralement tous les mois, tous les deux mois, mais il en a pour 34.000 livres [5.870 €] de dettes perdues depuis le début de la seconde Intifada. Saker Bari fait venir des conserves de maïs et de jeunes carottes parfaitement casher pour ses clients juifs. Plusieurs d’entre eux ont bien sûr pris part à la soirée de pogrom. Depuis lors, seule une partie de ses clients juifs sont revenus. Ils viennent de toutes les colonies des environs, qu’il énumère : Kedoumim, Shavei Shomron, Alon Moreh, Ariel, Imannuel, Karnei Shomron et Einav. La carte d’un nouveau pays.

Au bout d’un chemin boueux, au seuil d’une maison relativement isolée, se tient Na’ama Masalha, vêtue de noir, le regard baissé. Quand les colons ont assailli la maison, son mari, Aqram, 31 ans, était encore à son travail, à charger des caisses de légumes pour Israël. Vers neuf heures et demie du soir, il a essayé de rentrer chez lui, en dépit du couvre-feu, jusqu’à ce qu’il découvre que le chemin était barré par des centaines de colons et de soldats. Un moment plus tard, la nouvelle lui est parvenue que les colons encerclaient sa maison et y causaient des dégâts, alors que son épouse et ses trois petits enfants y étaient piégés.

Il était désemparé. Son petit garçon, Rima, un élève de première année occupé en ce moment à préparer ses devoirs, apporte les preuves : deux étuis de grenades de l’armée israélienne, sur lesquels est écrit en hébreu : « Grenade détonante aveuglante. Délai : 1,5 seconde. 0,3-0,6 ch. » Aqram montre les dégâts, dont une partie a été réparée : huit fenêtres qui ont été brisées, trois lampes sur le balcon, grillages arrachés, le tuyau d’arrivée d’eau saboté et, dans la boue, les traces du colon venu à cheval pour casser et démolir.

Na’ama : « Nous dormions dans les chambres. Mon mari n’était pas à la maison. Tout à coup, j’ai entendu les colons qui brisaient les fenêtres et qui essayaient d’entrer dans la maison. La porte était verrouillée. » Na’ama s’est empressée de rassembler ses enfants et tous ensemble, ils sont entrés dans la salle de bain, une petite pièce à l’autre bout de la maison, où ils se sont cachés en attendant que l’orage passe. Ils sont restés là plus d’une heure. Le téléphone portable de Na’ama était en panne et elle n’avait aucun moyen d’appeler à l’aide, jusqu’à ce que son frère parvienne à rejoindre la maison et à la secourir. « Aujourd’hui encore, elle pleure quand elle y repense », dit Aqram, « Hier, je lui ai dit : "Prépare à manger et asseyons-nous comme avant", et elle m’a dit qu’elle n’en était pas capable ».

Quand son frère Mohamed est arrivé, la maison était encerclée de nombreux colons avec, parmi eux, des soldats et des policiers. Afin de conserver une trace de l’incident, il a mis en route l’enregistreur de son téléphone portable puisque l’obscurité l’empêchait de prendre des photos. Maintenant, il nous fait entendre les enregistrements. « Rasez ce village... Rasez cette maison », entend-on crier d’une voix sèche, en hébreu, par une femme. Et alors on entend un bruit de coups violents. Mohamed dit qu’ils frappaient avec leurs armes dans les fenêtres, qu’ils y lançaient des pierres, qu’ils avaient aussi en main des bâtons et des barres de fer. Les soldats et policiers étaient en face. La femme continue de laisser ses cris sur l’enregistrement : « Habitants de Foundouq, écoutez bien. Ce village sera rayé. Dans le sang et le feu, ce village sera effacé. Sortez, sortez des maisons ».

L’enregistrement est long. Toutes les paroles prononcées ne sont pas claires. De temps à autre, on entend un coup de klaxon, de temps à autre, le bruit d’une grenade détonante. Pendant tout ce temps, Na’ama et ses trois enfants sont dans la salle de bain, terrorisés. Avant de fuir dans la salle de bain, la fille aînée, Ishra, 14 ans, a vu par la fenêtre grillagée de sa chambre le colon à cheval frapper dans les fenêtres. « Prenez garde, policiers et soldats », de nouveau la voix de la femme colon, « si vous ne donnez pas une réponse adéquate et n’abattez pas cette maison, vous serez responsables des morts à venir ». Alors, et seulement alors, on entend la voix des policiers appelant tous les Israéliens à s’en aller dans les cinq minutes. Na’ama et ses trois enfants s’en sont sortis indemnes et ils ont passé les jours qui ont suivi chez les parents de Na’ama, dans un village voisin.

Un colon souhaite acheter une bonbonne de gaz dans l’épicerie de Saker. Il n’y a plus de gaz et le colon demande : « Comment vais-je cuisiner ? ». Dans la marbrerie « Ha-Shalom », les plaques de marbres brisées sont dressées en rang. Il y a des éclats de marbre répandus partout. Majad Diab, le propriétaire, estime les dégâts pour son entreprise à 50.000 livres israéliennes [8.627 €]. Il habite dans la maison de pierre qui a été élevée au-dessus de l’entreprise et dont les vitres sont encore toujours cassées. Il est resté tout ce temps-là sur la terrasse et a vu les colons, cassant et brisant.

Majad Diab raconte qu’une adolescente, parmi les colons, a essayé de faire tomber une plaque de marbre sans y parvenir et que les soldats l’ont alors aidée. Il l’a vu de ses yeux. Qu’a-t-il fait ? « Rien », répond-il, embarrassé, le visage couvert d’une poussière blanche, le crayon coincé derrière l’oreille. Il dit que cela a duré jusqu’à onze heures et demie du soir. Lui sur le toit, les colons et les soldats dans l’espace qui est devant l’entreprise.

Le porte-parole de l’armée israélienne, répondant cette semaine à notre interpellation, a esquivé la question de savoir si réellement les soldats avaient aidé les colons. « Au cours de la manifestation, les pierres ont volé, réciproquement, entre colons et Palestiniens, habitants du village. Les forces de l’armée israélienne, en collaboration avec les garde-frontières et la police, ont dispersé la manifestation. En outre, au moment de la manifestation, les forces ont arrêté deux colons et deux Palestiniens qui étaient déchaînés et lançaient des pierres. Les personnes arrêtées ont été confiées aux soins de la police israélienne. Il est bon de souligner que l’armée israélienne considère avec gravité les troubles de l’ordre et aussi le fait que la manifestation n’avait pas été autorisée par une autorité militaire ».

Escorté de trois jeeps, le bulldozer de l’armée israélienne est entré en tempête dans Al-Foundouq, portant encore une pierre dans sa pelle. Il doit déposer la pierre sur une des routes du village, au bout d’une oliveraie, pour y étrangler le trafic. Au dernier moment, le conducteur se ravise et sort du village, prend soin de ne pas toucher encore aux oliviers et s’empresse de trotter vers le village voisin, Jinsafout. Là, sur la route d’accès au marchand de pneus du village, il laisse tomber la pierre et bloque ainsi le passage. A l’intérieur d’un véhicule Transporter jaune, une famille observe en silence ce qui se passe. Les enfants ont le nez collé aux vitres. Que leur raconte leurs parents, en ce moment ? A côté de ce nouveau barrage qui vient d’être placé, se trouve encore, par une diablerie, le vieux panneau annonçant, au nom du gouvernement allemand : projet de rénovation des routes du village. Le conducteur du bulldozer tasse le monticule de terre et ajoute encore une pierre. Pour plus de sécurité.

Gideon Lévy

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Association de la loi de 1901, l’Union juive française pour la paix (UJFP) milite depuis 1994 pour une paix juste au Proche-Orient, et pour un dialogue judéo-arabe ici en France. Nous menons de multiples activités pédagogiques, des actions de solidarité et des initiatives de dialogue, sur le plan local comme sur l’ensemble du territoire national.
Derniers textes
 
12.12.2007   http://www.ujfp.org  
Le Site des Juifs pour une paix juste... à découvrir ! 


ANNAPOLIS : UN DOUBLE DENI, UNE LOGIQUE DE GUERRE
  La rencontre d'Annapolis n'est pas une rencontre de paix. Elle n'aborde aucune des questions fondamentales, par contre cette rencontre s'inscrit dans une logique de guerre contre l'Iran. A ce titre elle constitue un danger pour la paix.

Cette rencontre veut tout d'abord imposer un déni de réalité :

 

10.12.2007
Un Etat ou deux Etats en Palestine ? - Pierre Stambul
Le sujet pourrait paraître surréaliste quand on examine les drames actuels et la situation réelle de la Palestine : un pays qui n’a jamais été indépendant. Plus de 700000 Palestiniens ont été expulsés...

10.12.2007
Paris ville ouverte aux criminels de guerre ?
Le général Yaalon est attendu à Paris demain 10 décembre pour parler de la paix dans un colloque parisien , à la Maison du Barreau de Paris. Nous rappelons que Général Yaalon fait l'objet d'un dépôt...

7.12.2007
Gaza : Goliath contre David
GOLIATH CONTRE DAVID Les préparatifs d’une « opération d’envergure » sur Gaza. Michèle Sibony 04/12/2007Les anticolonialistes israéliens le constatent avec anxiété, la presse israélienne l’annonce: le...

7.12.2007
Rencontre à propos de Marwan Barghouti
Compte-rendu de rencontre auComité pour la libération de Marwan Barghouti et de tous les prisonniers.Ramallah, dimanche 4 novembre 2007Notre délégation était accompagnée par :Moyassar, Présidente du C...

6.12.2007
Appel aux artistes pour 2008 - Juliano Mer Khamis
Communiqué de Juliano Mer Khamis, Directeur Général du Freedom Theatre de JénineCher collègue,Le Théâtre de la Liberté du camp de réfugiés de Jénine, le seul théâtre public dans le nord de la Palestin...

1.12.2007
Les Justes
Mes camarades de « Ballon Rouge » à Aubagne se sont retrouvés dans une drôle de situation. Récemment le lycée professionnel Eiffel d’Aubagne a reçu le titre de « juste » en souvenir d’un artisan auba...

21.11.2007
Livre : Le Nouveau Pholosémitisme Européen par Yitzhak Laor
YITZHAK LAORLE NOUVEAU PHILOSÉMITISME EUROPEEN et le “camp de la paix” israélien.Traduit de l’anglais et de l’hébreu par Catherine Neuve-Église – Eric HazanLa relation est étroite entre ceux qui s’aut...

21.11.2007
Nouvelle édition de "Comment Israël a expulsé les Palestiniens". Un courrier de Dominique Vidal
29 novembre 1947-29 novembre 2007: il y a soixante ans, l'Assemblée générale des Nations unies décidait de partager la Palestine en un Etat juif, un Etat arabe et une zone internationale pour Jérusale...

17.11.2007
Une démocratie boiteuse
Shulamit AloniHa'Aretz, 16 novembre 2007A quelques jours de la rencontre d'Annapolis pour la paix au Moyen-Orient, Ehoud Olmert demande aux Palestiniens la reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat du p...


http://ujfp.org

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000



Palestine: 29 novembre 1947: Le partage et l'occupation de la Palestine
http://www.palestine.fr.net
Articles
Les
grandes puissances négocient des plans de partage de la Palestine qui débouchent, le 29 novembre 1947 à l'ONU, sur la proposition de la création de deux Etats et de la zone internationale de Jérusalem (résolution 181).
Il faut cependant noter que la population palestinienne n'a jamais été consultée et son autodétermination n'a pas été respectée.
Les grandes puissances partagent un territoire arabe qui ne leur appartient pas.



Le comte Bernadotte, observateur de l'O.N.U (assassiné le lendemain par les sionistes du groupe Stern), affirme(12) : "Ce serait une violation des principes de justice les plus élémentaires, si les victimes innocentes du conflit (les réfugiés arabes palestiniens) se voyaient refuser le droit de retourner dans leurs foyers, alors que les immigrants juifs affluent et ferment ainsi la porte au retour des réfugiés arabes dans les terres qu'ils possédaient depuis des siècles.


00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Israël et les USA n’ont malheureusement que faire de ce genre de rapport et c’est bien là que réside le coeur du problème: la quasi impunité de ces deux pays pour lesquels la force a, depuis longtemps, remplacé toute notion de respect du Droit international.

L’ONU redeviendrait-elle "le grand machin" dont parlait le Général de Gaulle ?

12 December 2007
United Nations Special Rapporteur for the promotion and protection of human rights and fundamental freedoms while countering terrorism, Mr. Martin Scheinin, will present his mission ...

Lire la suite | read more

 

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000






They kill mothers with their babies





2.12.07
http://geopolitiquedumoyen-orient.blogspot.com
C.63- Le carcan colonialiste ou la liberté?
Paix et Justice au Moyen-Orient

STRASBOURG, le 02 décembre 2007

cpjmo@yahoo.fr

 Quel sera le jugement de l’Histoire sur Mahmoud Abbas? 

La participation de la Syrie
à la réunion d’Annapolis ...

 Faut-il rappeler que, jusqu’en novembre 2006, date des élections à mi mandat aux Etats-Unis, la Syrie était «persona non grata» de la scène politique internationale. L’Occident avait transformé la Syrie en «peste» non fréquentable et souhaitait «résoudre» les problèmes du Proche-Orient sans la participation de la Syrie. La Syrie fut critiquée et soi-disant «isolée» hermétiquement par Chirac, «porte- parole» de la famille des Hariri, ses intimes et richissimes «amis» libanais, ainsi que par G.Bush, l’actuel président américain. Voilà pourquoi l’invitation de la Syrie à la réunion d’Annapolis est en soi une victoire du camp anti-colonialiste. C’est, une fois de plus, le signe de l’échec de la politique unilatérale occidentale qui prend le Moyen-Orient pour sa «chasse gardée». C’est le signe que «les temps ont changé» et que rien ne peut se faire sans la participation du camp anti-colonialiste, force montante de la région.

 Tout en condamnant la politique répressive du gouvernement syrien, force est de constater que l’actuelle classe dirigeante syrienne tient farouchement à l’intégrité territoriale et à la souveraineté politique du pays et sa victoire est due, avant tout, à son appartenance au camp anti-colonialiste, formé de divers mouvements de résistance et de l’Iran, pays qui renforce sa puissance militaire et développe son réseau d’influence régionale.

 En acceptant le carcan colonialiste, la Syrie aurait-elle une meilleure chance pour récupérer le Golan? L’expérience montre que, sur la scène diplomatique mondiale, on ne peut rien obtenir sans établir un rapport de force militaire et diplomatique.

 Quant au Fatah de Mahmoud Abbas, qu’a-t-il obtenu en pliant l’échine devant les colonialistes américano-sionistes? Rien que des promesses. La constitution de l’Etat palestinien, promise pour 2005, est reportée aux calendes grecques. Tandis que la colonisation de la Cisjordanie se poursuit, rendant impossible la continuité territoriale, donc, la constitution d’un Etat palestinien viable. Une fois dans les bras du colonialiste, Mahmoud Abbas, président affaibli de l’Autorité palestinienne, sans véritable poids politique et militaire, perd son autonomie et sa personnalité, se prête à toutes les compromissions et finira par accepter un «bantoustan» qui ne sera même pas nommé «Etat palestinien». En revanche, il sera «honoré» du titre accablant d’«ami» respectable de l’Occident !

 Une armée puissante représente la colonne vertébrale d’une politique indépendante et souveraine. Alors, les colonialistes commencent par désarmer l’«Autorité palestinienne». «Le général américain James Jones a été nommé, mercredi, envoyé spécial de la secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, pour superviser notamment la réorganisation des services de sécurité palestiniens» (Le Monde du 30/11/07). Que restera-t-il de Mahmoud Abbas, sans véritable armée et transformé en pantin, car mis sous tutelle américaine? Quel sera le jugement de l’Histoire? Patriote ou traître? A vous de juger.

 Tous les pays «amis» moyen-orientaux des Etats-Unis portent le carcan colonialiste. En effet, les «experts militaires américains» sont présents à tous les échelons des armées «amies», en particulier dans les états majors. Est-ce cela que cherchent les Syriens? Pas si sûr, conscients qu’une fois acceptée le carcan américain, ils perdront, comme les Egyptiens, leur souveraineté politique. (..)

A en croire Oxfam, l’organisation non gouvernementale britannique, «les 55000 soldats de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) de l’OTAN et de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contribuent à l’insécurité en Afghanistan...

 La résistance afghane tire profit des bombardements aveugles et de la brutalité des forces occidentales qui poussent la population dans les bras de la résistance. Le même phénomène s’observe en Irak, où l’armée américaine, démoralisée, et les mercenaires étrangers tirent sur tout ce qui bouge. Tandis qu’au Liban «les sous–munitions israéliennes continuent de tuer (…) En un peu plus d’un an, les démineurs ont désamorcé ou fait exploser plus de 130000 sous-munitions. Un chiffre énorme, mais qui apparaît dérisoire au regard d’un million de sous-munitions non explosées» (LM du 13/10/07). A quand un tribunal international pour juger les armées occidentales et israélienne pour des crimes commis contre l’humanité?

 Les pays du Moyen-Orient tiennent à leur souveraineté ; la résistance à la persécution coloniale ne fait que gagner en intensité. Les jeux ne sont pas faits, ni en Palestine ni au Moyen-Orient. En difficulté, les gouvernements allemand et français se rapprochent des Etats-Unis. Camp colonialiste contre camp anti-colonialiste.

 Laurent Zecchini, journaliste, révèle dans Le Monde du 29/11/07 qu’avec le missile Achoura, un missile à propulsion solide, l’Iran a fait un «saut technologique et stratégique important (…) cela lui confère un avantage dissuasif». L’«équilibre de la terreur» continue son chemin. La bataille sera longue.

  

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


ACTUALITE

Entendu ce jour, Chevènement  :

Constitution - traité européen

" Sarkozy a-t-il le droit de CONTOURNER la volonté du
 
peuple Français

exprimée lors du référendum populaire ? 

C'est  TROMPER  le peuple ! "

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


Figurez-vous que je viens de trouver un mail m'annonçant que l'Aviseur International vient de publier un de mes articles, je me mets à sa recherche, et je tombe.... sur celui-ci - que je vous copie car c'est exactement ce que je pensais !
Les courbettes devant Kadhafi, qui au demeurant dit des choses souvent plus justes que notre Diktator national, c'était pour préparer, aussi, la fameuse Union Méditerranéenne, dont dés le début je pensais qu'elle avait été concoctée... pour y inclure Israël ! J'avais raison, na ! La preuve ? Kouchner vient d'annoncer que.... lisez !

L'AVISEUR  INTERNATIONAL est en lien sur mon blog :

Vendredi 14 décembre 2007
par L' Aviseur publié dans : SouL'r(l'Aviseur est en lien sur mon blog)iez...vous êtes roulés. ajouter un co

Sur
un autre blog, nous disions le 28 août "Tout le monde s'extasie et se pâme et salue l'inflexion de Sarkozy sur la Turquie. Il faut voir plus loin que cela, voyez vous. La Turquie est amie d'Israël. Point. On va même vous faire un autre topo. Au sujet de l'Union Méditerranéenne. Dans quelques temps, vous verrez qu'Israël en fera partie. On peut même vous dire que l'Union Méditerranéenne va être mise en place rien que pour ça. C'est le Sionisme qui mène le monde. Enfoncez vous bien ça dans la tête." Les Initiés savent bien que le gros regret des Sionistes c'est que leur pays ne fasse pas partie de l'Union Européenne... mais voyez le tour de passe passe de Sarkozy  veut y associer des pays Européens. L'infiltration Sioniste se poursuit grâce à des stratagèmes. Quand on sait que chaque sioniste est pratiquement un agent du Mossad, on peut dormir sur nos deux oreilles. Ils seront là pour espionner, faire du commerce, on s'en doute et semer la zizanie comme ils en ont l'habitude. Ni l'Union Européenne ni la Méditerranéenne ne seront plus libres de rien. Et Kouchner nous balance ça comme si ça allait de soit. Il a demandé leur avis aux pays arabes ? Aux pays Européens ? Il leur a demandé s'ils étaient d'accord pour qu'Israël avec son gouvernement sioniste et le danger que représente cette idéologie en fasse partie ? Non point. On impose les choses. Voilà la liberté.

Kouchner : Pas d’Union méditerranéenne sans Israël

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a exclu hier que l’Union méditerranéenne voulue par le président Nicolas Sarkozy puisse se faire sans Israël, comme l’a préconisé la semaine dernière le fils du dirigeant libyen, Seif el-Islam Kadhafi. « Non, on ne peut pas l’imaginer », a déclaré M. Kouchner, interrogé sur les propos du fils du colonel Kadhafi, à l’issue de son audition à huis clos par la commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat. « Je pense que l’Union méditerranéenne a ceci d’intéressant que tous les pays de la Méditerranée y seraient associés. (...) Nous ne voulons repousser ni la Syrie, ni Israël, ni la Turquie, personne », a-t-il ajouté. L’audition du ministre a consisté, comme à l’accoutumée, en un tour d’horizon de l’actualité internationale, l’occasion pour lui de réaffirmer la volonté de la France de pratiquer à l’égard de la Libye une « diplomatie de l’ouverture », a-t-on indiqué de source parlementaire.

Sources
Lorient le jour

Posté par Adriana Evangelizt 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Vous avez aimé mon " Vers quelle société allons-nous ? Monstrueuse, non ? ", alors vous aimerez ceci

lisez, et faites circuler partout, partout !
----------------------------------------------------

 

Lettre ouverte au peuple de France, 14.12.2007
la suite sur http://www.marcfievet.com/40-index.html , c'est l'Aviseur International - pour votre plaisir !


Vendredi 14 décembre 2007
par L' Aviseur publié dans : COMMUNIQUES - MEDIAS

Ce n'était pas au menu, ça ! (pancarte : grève générale) Citoyens de France, Que ressentiriez-vous si : Vous deviez contracter une assurance médicale privée onéreuse pour être sûr de bénéficier de soins médicaux ? Chaque hôpital refusait tout soins médicaux à ceux qui n'ont pas d'assurance médicale privée ?   Il n'y avait pas le filet de la sécurité sociale, pas d'assurance chômage pour vous-même, votre famille et vos enfants ? Vous deviez travailler 40 à 60 heures par semaine avec une seule semaine de vacances par an – et cela seulement après avoir travaillé pendant un an ou deux ? Vous deviez emprunter de l'argent chaque année juste pour nourrir votre famille et garder un ...


L'appétit insatiable d'une minorité, met en danger notre société, la civilisation même ! Voir le film " Soleil Vert ".

Et Sarkozy travaille uniquement pour cette minorité ! Quand les Français s'en rendront compte, il sera alors trop tard !

 
Eva[.
..]
0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000


Les aliments casher et halal. Un racket ? L’enquête
mai 2007      439 visites      1 message

 

CONSOMMATION  : COUT  DES  PRODUITS

enquête fait par un grand media québécois. La majorité des produits alimentaires que l’on trouve sur les étagères des commerces et magasins au Québec portent la certification religieuse juive Casher.
(Eva : et certains Hallal, d'après ce que j'ai compris)

    http://Vigile.net http://youtube.com  cité par  http://lagrandeconspiration.org, que je découvre ce jour 
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
merci Francine et Philippe,mais je n'ai pas réussi à atteindre l'article en question ! Internet ne me l'a pas permis ! Error je ne sais quoi ! Peut-on avoir un lien cliquable, il suffit pour cela de taper une lettre de plus (qu'on efface ensuite), et ça active le lien ! Merci de votre visite, bises eva
F
Bonsoir Eva,Nous ne pouvons que condamner toutes ces horreurs. Quand cette loi sera internationalisée (si ce n'est déjà fait) http://www.verites.org/article-14841186.html, nous nous retrouverons peut-être dans la même prison ? R-sistons tous ensemble !!!Amitiés
E
eh oui, comme tu dis, chère Rita, puissent les exhortations être suivies d'effets ! Hélas, on n'en prend pas le chemin...très bonne journée, je t'embrasse affectueusement Eva
R
Lisez ceci, sur des Juifs qui refusent les engagements meurtriers, et contraires à la Parole Juive :°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°Présentationpalestine Pseudo: Adriana EvangeliztCatégorie: ActualitéDescription: 60 ans après l'installation d'Israël par le Sionisme, la Palestine n'a toujours pas vu le jour... ce blog a pour but de montrer les injustices subies par ce Peuple et qui empêche que la Palestine soit enfin créée... Fais tourner ce blog!SyndicationCommentairesVideo : Les rabbins anti-sionistes de Naturei Karta - 25/12/2007NewsletterInscription à la newsletter RecommanderRecommanderConcoursCrée ton blog GRATUIT! Juifs mais pas Sionistes Nous tenons à préciser que ce blog, à l'image de Palestine la Tragédie, est l'oeuvre de personnes d'ascendance Judaïques qui ne supportent plus de se voir associées au Sionisme et à ce qui se perpètre en Palestine ou dans le monde. Que nous soyons Juifs laïques ou pratiquants, nous refusons l'image diabolisée du Juif induit par le Sionisme. En application des commandements Originels,  nous ne mentons pas, nous ne volons pas, nous ne tuons pas. Et nous ne pouvons donc cautionner ce qui se perpètre en Palestine en NOTRE NOM. Nous estimons, de surcroît, que le Sionisme maintient les Juifs du monde entier en servitude et prônons la Libération. Car Libre est le Vrai Juif... Libre, Pacifiste et Universaliste.  Mardi 25 Décembre 2007Video : Les rabbins anti-sionistes de Naturei KartaEcoutez bien cette video pour bien comprendre que le Sionisme trahit le Judaïsme...  ils sont très bien ces rabbins... même les laïques et les athés le reconnaissent.   Les rabbins anti-sionistes de Naturei Karta  Rabbins anti-sioniste naturei kartaenvoyé par sayit Posté par Adriana Evangelizt  publié par Adriana Evangelizt publié dans : VIDEOSCommentaire (1)  Trackback (0)  Recommander Mardi 25 Décembre 2007
R
Bonjour Eva , Tu es toujours fidèle à toi même dans cette excellente exhortation à la paix ! Que tes paroles soient suivies d'effet ! Ton amie Rita
E
Oui, que reste-t-il de la barbarie humaine... à Auschwitz, ou en Palestine. Les uns gazés, les autres brûlés ou enterrés vivants. Qu'est-ce qui est le pire, comme mort ? Autre question : On commémore sans cesse Auschwitz. Et qui commémore les atrocités commises dans ces photos ?Les Juifs ont été victimes des Européens - à Auschwitzles Palestiniens sont victimes des Juifs - sur la terre où ils vivent depuis... quoi,1000 ans ?Les lieux, les victimes et les bourreaux changent, la barbarie humaine continue....Enfin, bon sang, nous sommes enfants du même Dieu-père-créateur !!!Nous sommes citoyens de la même planète !Pourquoi tant de criminels sur terre ?Et ce soir, je viens de recevoir un courriel d'un nouveau lecteur, qui s'abonne, il a un site terrible (regarde sous la vidéo à la fin de l'article, j'ai été obligée de couper qq lignes pour qu'elle rentre dans la place accordée par over-blog). Ce qu'on y lit rejoint ce  qu'il y a sur syti.net sur les maitres du monde, "Rockfeller, Rothschild, Russel..." qui ne songent qu'à tenir à leur merci les peuples....Ca ne peut plus continuer ! Les peuples doivent se libérer du joug de quelques grandes familles, représentées par leurs valets obséquieux Sarkozy, Barrosso, Bush ...etc  Et gageons que si le candidat américain élu ne plaît pas aux maîtres, il sera assassiné - comme, sournoisement, les habitants de Gaza complètement asphyxiés sur leur territoire....Ce soir, une parole libre, sur Arte qui maintient un semblant de démocratie : un reportage sur le martyre des habitants de Gaza (on ne voit plus jamais rien sur FR2, rien avec l'excellent Enderlin...,depuis qu'il y a les Chabot, Pujadas, Darmon....., ils me dégoûtent) je cite Arte " la pression augmente, la VIE SE RETIRE LENTEMENT DES RUES DE GAZA..." , on les laisse crever, maintenant sur le plan SANITAIRE....et ça, ça n'augmente pas, ou ne crée pas, de l'antisémitisme ? Tiens donc ! L'injustice produit toujours la frustration, et le désir de vengeance.... CYCLE  INFERNAL !Mais Internet favorise la prise de conscience... mon article "vers quelle société ?..."  a été publié sur Agora Vox, et les commentaires montrent les prises de conscience.... en hausse !bonne journée, Eva
R
je copie-colle ce courriel arrivé, qui intéressera tout le monde (je vois que ma seconde partie - infos ou articles joints - n'est pas inutile) : Chère Eva, bonjour,Je viens de lire ton site. Merci de nous tenir éveillés et de nous donner de bonnes adresses à découvrir. Je t'envoie une petite réflexion sur les banlieues-ghettos. Comme je n'ai pas de grandes connaissances en législation, c'est peut-être complètement ridicule. S'il te plaît, dans ce cas, envoie-le à la corbeille. Sinon, je te le propose en "commentaire".En ce moment, je me bats surtout sur le front du référendum à exiger et sur la responsabilité du PS au moment du vote sur la modif de la constitution. Je vais largement distribuer ton article (eldiablo), surtout auprès des socialistes que je connais. Je fais également une petite enquête sur le Service Pastoral d'Etudes Politiques, situé à l'église Ste. Clothilde juste à côté de l'Assemblée Nationale, qui conseille les parlementaires qui le souhaitent, organisent des réunions etc... et mentionne dans ses "liens" les sites d'associations anti-IVG. J'adore ce travail d'investigation, cela m'amuse beaucoup, même si les résultats que je trouve me désolent.Je t'embrasse.   Danièle. Pièces jointesFichiers :   En_finir_avec_banlieues_ghettos.doc (25k)

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages