7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 23:00
 



 Photo http://syti.net

Bonjour,

Nous allons tous droit dans le mur.

En me levant ce matin, j’avais en moi des mots qui jaillissaient, et que j’ai aussitôt notés comme ils venaient. Ils sortaient des tripes, sans doute étais-je en train de penser inconsciemment à mon prochain article sur la déshumanisation de notre société, et que je ferai bientôt.

 

Aujourd’hui, je veux tendre un miroir à mes contemporains. Ne comptez pas sur moi, dans cet article, pour analyser tous les mots qui me sont venus à l’esprit, ce n’est pas l’objet de ce billet prophétique. Je me contenterais de partager avec vous les expressions  qui ont jailli spontanément pour définir cette société que nous sommes en train d’édifier, tels des Pandores irresponsables.

 

Je plains nos enfants ; La société que nous allons leur léguer est absolument monstrueuse !

 

En matière de politique, ce sont les mots totalitarismes et fascismes qui se sont d’abord imposés à moi. Et c’est vrai qu’imperceptiblement, sournoisement, lentement, mais sûrement, nous sommes en train de bâtir une société totalitaire, qui concentre tout entre peu de mains et contrôle chaque aspect de nos vies. D’un côté, le fascisme – aux Etats-Unis, en Israël, maintenant en France ou en Russie, entre autres – se banalise, avec ses maîtres tous puissants, omnipotents et présents, son parti unique ou ses partis identiques, sa presse aux ordres, ses conseillers très spéciaux. Et puis, Big Brother est là, et bien là, les grandes oreilles aussi, comme les satellites espions ou, tout simplement, les caméras de surveillance quadrillant de plus en plus notre horizon. Bientôt, en un clic, on saura absolument de tout de nous en un instant. Nous sommes observés, surveillés, embrigadés, contrôlés. Et dans un tout autre domaine, nous subissons l’emprise étouffante, et déstructurante, des conglomérats ou des organismes internationaux comme la Banque Mondiale ou le FMI. Et pour l’instant nous avons échappé au pire, des accords comme l’AMI nous privant totalement de la liberté – mais jusqu’à quand ?



dessin  de MARIALI  http://www.dieguez-philosophe.com

« Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas» Oscar Wilde  - http://Chahids.over-blog.com , article :  planétarisation, rêve ou cauchemar ?

 

Totalitaire, la « politique » l’est aussi quand elle soumet sans leur consentement les citoyens à des directives contraignantes, économiques ou financières, favorisant les actionnaires au détriment des salariés, le capital par rapport au travail. En fait, la liberté et l’individu sont sacrifiés à l’économie, elle-même sacrifiée à la finance. Avec des objectifs précis : la rentabilité, la compression des coûts – donc en instaurant le blocage des salaires, la flexibilité, les délocalisations, la réduction du personnel, ou la précarisation de l’emploi.  A terme, l’idéal étant évidemment de se passer du travail humain et de le mécaniser, de l’automatiser, de le robotiser. Un robot ne fait pas grève, ne se syndique pas, ne revendique pas, accepte d’être taillable et corvéable à merci, gratuitement, sans charges sociales. En attendant, les salariés vont faire des heures supplémentaires, travailler le week-end, et partir à la retraite plus tard pour des montants réduits qu’ils n’auront pas à toucher longtemps, épuisés qu’ils seront par les rythmes imposés – les vampires pourront se frotter les mains. Les caisses de retraite aussi.

 

Le politique est un mot qui sera bientôt dépassé ; déjà, aujourd’hui, les dirigeants soi-disant démocratiquement élus ne représentent plus les peuples, mais des intérêts « supérieurs » - économiques ou financiers – qui les dépassent, et qui ont un très lointain rapport avec le bien public. Et d’ailleurs, le mot « dépassent » devrait être remplacé par celui de « étouffent », « écrasent ». Les intérêts des oligarchies n’ont rien à voir avec ceux des peuples. Et les dirigeants sont les jouets de groupes de pression ou de lobbies partisans qui remplacent les partis, et en même temps les marionnettes des multinationales. De toutes façons, la politique se décide de moins en moins localement et même dans les frontières nationales, mais ailleurs, souvent par Washington qui se fout éperdument, en dépit de ses références chrétiennes, du sort des êtres humains, à partir du moment où  « ses » citoyens peuvent maintenir et même améliorer leur niveau de vie déjà élevé par rapport au reste de l’humanité. Et ce sont des technocrates complètement indifférents aux réalités du terrain et au bien-être des populations, qui choisissent sur le papier les mesures qui dessineront le monde de demain et façonneront l’avenir de chacun.

 

Naturellement, les  « politiques » sont opaques et ont un but non avoué, mais consciencieusement mis en pratique par les serviteurs zélés de l’ultra-libéralisme : répartir autrement les richesses, dans le sens… du bas vers le haut, des pauvres en faveur des riches. Et par exemple, La Direction des Impôts va « offrir » une moyenne de cinquante mille euros de ristourne aux plus nantis, tandis que les ménages les plus défavorisés vont devoir s’acquitter à nouveau d’une partie de la redevance, de franchises médicales, et bientôt des hausses liées à la prochaine augmentation de la TVA dite avec beaucoup d’humour « sociale », qui élèvera le coût de tous les produits, même de première nécessité. Les effets d’annonces ont peu à voir avec la réalité !  Il faut abuser les futures victimes ; par exemple, en leur présentant la TVA anti-sociale comme sociale !  Ou le paiement d’heures supplémentaires comme le remède-miracle et la solution au chômage !!! La nouvelle société n’a pas peur du ridicule….

Nous dérivons lentement mais sûrement, vers une société à deux vitesses, comme l'aiment un Bush ou un Sarkozy, où tous les services publics sont privatisés, et le secteur social démantelé. Ceux qui auront les moyens pourront s'offrir une retraite par capitalisation, l'école, l'université, des soins, tandis que les autres seront au mieux bénéficiaires de l'école jusqu'à 14 ou 16 ans, au pire seulement alphabétisés, mais aussi privés de soins, de protection sur le plan professionnel et de retraite. Délicieuse société !

Et que dire du sort réservé aux animaux ? Le degré de civilisation se juge aussi à la manière dont on les traite. Un cochon qui passe sa vie enfemé dans un m2, ou des poules condamnées à se mouvoir à la lumière artificielle dans un espace si réduit que certaines sont écrasées par leurs congénères, simples objets de profit, poules aux oeufs d'or, quelle honte ! Mon tableau préféré, chez moi, représente le poulailler de mes parents : on y voit les poules en liberté, dans un espace préservé et non réservé - concentrationnaire !

 

Pour permettre aux plus riches de l’être davantage, les politiques de demain casseront toutes les protections des travailleurs, les retraites par répartition, les services publics, les avantages sociaux, et déjà, aujourd’hui, des gouvernements comme celui de Sarkozy encouragent l’abandon de la cinquième semaine de congé payé. L’heure est d’ailleurs à l’austérité pour les salariés, les chômeurs et les retraités, tandis que les milliardaires peuvent s’offrir des fêtes encore plus fastueuses. Naturellement, les mots de solidarité, de communauté, sont bannis, on leur préfère ceux d’individualisme et d’assistance. Il n’y aura plus de solidarité entre les membres d’une collectivité, mais une assistance ponctuelle et condescendante de certains, et la recherche exacerbée de l’affirmation de soi pour d’autres, même si elle doit se faire au détriment du voisin, du collègue, ou de l’éthique. Vive la méritocratie, les Tapie en tous genres, et haro sur les médiocres, les faibles, les pauvres ! Le film Soleil Vert ne s’était pas trompé. Dans la société d’aujourd’hui, les petits, les sans-grade, les peu doués, les pas de chance, n’ont plus leur place.  Vive l’eugénisme social ! La jungle érigée en modèle, le plus fort dévorant le plus faible. A bas la solidarité ! On la décourage, on la piétine. La civilisation est en marche, le rouleau compresseur aussi. Tant mieux pour les gagnants, les jeunes loups ou les vampires de la Finance, et tant pis pour les perdants, les exclus. Chacun se retrouvera dans son ghetto, de riches avec des cerbères protecteurs et grassement payés à l’entrée, de pauvres avec des contrôles d’identité et des descentes musclées de la police.

 

Et la démocratie ? Pfff ! C’est une imposture. D’abord, elle est orchestrée par les puissants, uniquement soucieux d’augmenter « leurs » privilèges. Ensuite, elle concerne seulement les élections. Mais celles-ci sont truquées, car les médias sont de vulgaires outils de propagande au service des maîtres du monde ; Le choix est faussé à la base. De surcroît, comme je l’ai déjà dit, les élus ne défendent pas les intérêts des électeurs. Un exemple ? Les peuples ont dit non à la guerre contre l’Irak, pas les députés. Et en Occident, on prêche partout la démocratie, mais au nom de celle-ci, censée incarner la liberté, on veut l’imposer partout, quel paradoxe !  Ou plus exactement, quelle duperie ! Bref, en réalité, les citoyens du monde entier sont manipulés, bernés, asservis, écrasés par la Pensée Unique libérale – le plus souvent à leur insu. Et le pire, c’est que ceux qui ont réellement le pouvoir, c'est-à-dire les vrais maîtres du monde, ont droit de vie et de mort sur les peuples ; ils peuvent, dans l’insouciance et la bonne conscience, - voire même en enrôlant Dieu pour la circonstance, et ce n’est pas une plaisanterie -,  d’un coup de plume, sceller le sort des hommes et des femmes de notre planète, en décrétant un nettoyage ethnique, une guerre préventive ou de conquête, le bombardement des infrastructures ou des zones ennemies… et même s’emparer des ressources des autres, en toute impunité. Est-ce cela, une vraie démocratie, où le peuple est souverain ?

 

Quant à l’idéal républicain de laïcité comme celui de liberté, d’égalité et de fraternité, ils sont toujours de jolis mots, très mobilisateurs, mais restent des mots – et deviennent de plus en plus des pièces de musée. Bons pour le Musée Grévin, aux côtés de B.H. Lévy et de sa sémillante épouse, nouveaux héros des temps modernes, plaidant pour le droit et le devoir d’ingérence pour le Darfour, riche de pétrole, mais pas pour les Palestiniens, démunis de pétrole comme du reste. Jolie tarte à la crème humanitaire, dévoyée via les Kouchner, Glucksman et autres B.H. Lévy, en abominable prétexte à entreprendre le nettoyage du Proche et du Moyen Orient ! Aujourd’hui, les plus belles idées sont instrumentalisées pour de funestes desseins. C’est le progrès, sans doute. Gageons que les peuples victimes de ces bons samaritains modernes, apprécient beaucoup moins les initiatives hyper médiatisées de nos dandies néo-cons et néo-sionistes, ayant de l’humanitaire une conception à géométrie variable et agressive !

 

La laïcité se dilue en de multiples communautarismes, crispés sur leur identité, la peur de l’autre, l’instinct de conservation, le désir de domination et même d’écrasement, les uns prêts à commettre des attentats, les autres à impulser des guerres d’extermination, de bien charmants projets pour ceux qui n’ont pas le bonheur d’être leurs congénères. Une société-voyou, lourde de menaces pour la paix !

 

Et quelles sont les valeurs au goût du jour ? A votre avis ? Pour moi, ce sont de fausses valeurs, assurément - artificielles, matérialistes…. Je vous les cite, en vrac : Le culte de l’Argent, du profit, du pouvoir, de la notoriété, du vedettariat, des paillettes, de la consommation maximum, de l’individu, de la compétition, et puis on prône la guerre économique, la loi du plus fort, le chacun pour soi, toujours plus de répression et de contrôle… Chacun est sur sa petite île, isolé de son prochain, animé par le désir de posséder et de consommer toujours plus, d’épater son voisin ;  l’être est sacrifié à l’avoir, la qualité à la quantité, le sens des responsabilités au chacun pour soi, l’esprit de solidarité à la cupidité, la sincérité aux paillettes, la simplicité à l’esbroufe, le réel au paraître, le spirituel au matériel… ne nous étonnons pas, ensuite, si certains troquent l’idéal de justice pour la place ministérielle, le combat politique pour la soupe quatre étoiles…C’est dans l’air de notre joli temps ! Cynique, égoïste, boulimique, prédateur….  Impitoyable pour l’autre, surtout s’il ne réussit pas ! Le lavage des cerveaux fonctionne à plein…. Devenir des Tapie, ou crever !

 

Et le mode de vie, aujourd’hui ? Chacun chez soi, et en relation avec le monde entier. Virtuellement. Dans un isolement magnifique. Et tant pis pour les nuits écourtées, la fatigue, le manque d’exercice, l’obésité, le repliement. On multiplie les contacts… virtuels , on consomme tranquillement, de préférence des plats tous prêts, on se complaît dans la passivité, on s’abêtit, on se laisse embrigader par la publicité, on se coupe du réel et de la vraie culture, on tombe dans la drogue (du Net, par exemple),  la compulsion, la déprime… mais nous allons tous droit dans le mur !

 

Regardons en face la société-voyou  que les maîtres du monde préparent sur le dos des peuples et derrière leur dos – matérialiste, antagoniste, prédatrice, violente ! Voyons-la telle qu’elle est ! Ne nous résignons pas à l’intolérable, comme dans mon blog ! Il est temps de retrouver le sens de la mesure, de l’humain, de la fraternité, du partage, du réel, de l’authentique, de l’ouverture, du collectif, de la solidarité, du spirituel ! Cessons de subir, prenons en mains nos vies, librement ! Secouons les chaînes que  l’on veut nous imposer, de la consommation ou de la soumission aveugle ! Réagissons ! Et pour cela, retrouvons la capacité de nous indigner afin, ensuite, de pouvoir nous engager pour d’autres valeurs ! Pour nous, pour les autres, pour la France, pour les générations futures, dont nous sommes responsables dans la grande chaîne humaine !

 

C’était votre Eva,  qui vous conseille, pour une fois, cette semaine, de lire la revue Challenges sur l’actualité de Marx (étonnant, hein !), et bien sûr de visiter le Forum pour la Paix, en lien sur mon blog, et mis en place par Robocup (en lien également, il a un excellent blog).  Pour nous épargner les horreurs de la guerre  !    A toutes les époques

_______________________________________________________________________________________

N'oubliez pas de vous abonner à mon blog si ce n'est déjà fait (newsletters), et de le recommander à vos amis comme à vos ennemis si vous en avez !
____________________________________________________________________


Tags : Guerre, paix, Maîtres du Monde, totalitarisme, démocratie, Sarkozy, Bush, Palestine, Israël, néocons, néosionistes, dictatures, consommation, E.U., BM, FMI, liberté, finance, délocalisation, multinationales, social, services publics, chrétiens, Washington, libéralisme, TVA sociale, franchises médicales, chômage,  solidarité, Tapie, kouchner, Glucksmann, B.H. Lévy, Soleil Vert, eugénisme, médias, Proche-Orient, Moyen-orient...

_______________________________________________________________________________________


07 novembre 2007

Denis KESSLER refait surface et nous explique la politique de Mr Sarkozy. TOUT UN PROGRAMME EN EFFET !

ADIEU 1945, RACCROCHONS NOTRE PAYS AU MONDE !  http://lamauragne.blog.lemonde.fr

 

par Denis KESSLER       Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !

A l’époque se forge un pacte politique entre les gaullistes et les communistes. Ce programme est un compromis qui a permis aux premiers que la France ne devienne pas une démocratie populaire, et aux seconds d’obtenir des avancées - toujours qualifiées d’historiques - et de cristalliser dans des codes ou des statuts des positions politiques acquises. Ce compromis, forgé à une période très chaude et particulière de notre histoire contemporaine (où les chars russes étaient à deux étapes du Tour de France, comme aurait dit le Général), se traduit par la création des caisses de Sécurité sociale, le statut de la fonction publique, l’importance du secteur public productif et la consécration des grandes entreprises françaises qui viennent d’être nationalisées, le conventionnement du marché du travail, la représentativité syndicale, les régimes complémentaires de retraite, etc. Cette architecture singulière a tenu tant bien que mal pendant plus d’un demi-siècle. Elle a même été renforcée en 1981, à contresens de l’histoire, par le programme commun. Pourtant, elle est à l’évidence complètement dépassée, inefficace, datée. Elle ne permet plus à notre pays de s’adapter aux nouvelles exigences économiques, sociales, internationales. Elle se traduit par un décrochage de notre nation par rapport à pratiquement tous ses partenaires. Le problème de notre pays est qu’il sanctifie ses institutions, qu’il leur donne une vocation éternelle, qu’il les tabouise en quelque sorte. Si bien que lorsqu’elles existent, quiconque essaie de les réformer apparaît comme animé d’une intention diabolique. Et nombreux sont ceux qui s’érigent en gardien des temples sacrés, qui en tirent leur légitimité et leur position économique, sociale et politique. Et ceux qui s’attaquent à ces institutions d’après guerre apparaissent sacrilèges. Il aura fallu attendre la chute du mur de Berlin, la quasi-disparition du parti communiste, la relégation de la CGT dans quelques places fortes, l’essoufflement asthmatique du Parti socialiste comme conditions nécessaires pour que l’on puisse envisager l’aggiornamento qui s’annonce. Mais cela ne suffisait pas. Il fallait aussi que le débat interne au sein du monde gaulliste soit tranché, et que ceux qui croyaient pouvoir continuer à rafistoler sans cesse un modèle usé, devenu inadapté, laissent place à une nouvelle génération d’entrepreneurs politiques et sociaux. Désavouer les pères fondateurs n’est pas un problème qu’en psychanalyse.

 Source : “Challenge” - 4 octobre 2007 par Denis Kessler : ancien n° 2 et idéologue en chef du MEDEF au côté d’Ernest-Antoine Seillières de 1994 à 1998, apôtre du projet de “refondation sociale” d’alors. 

Que ceux qui ne cessent de reprocher aux “anti-sarkozystes primaires” les Notes qu’ils publient sur leur Bloc-Note aient donc la bonté de nous dire ce qu’ils pensent de ce texte de Mr Kessler et si c’est bien pour çà qu’ils ont voté en conscience le 6 Mai dernier….

Déclaration de « Communistes de France » - vu sur http://eldiablo.over-blog.org

  Résister au capital, unir les communistes, 
Rassembler le peuple de gauche

Chacun le voit bien la droite mène une politique d’une dureté rarement atteinte ces dernières années. Nous avons tous en tête le propos de Kessler qui a le mérite de dire clairement le choix de société que la droite veut imposer. Les luttes en cours montrent bien les résistances que rencontre cette politique.

Société d’individualisme contre société solidaire voilà le choix posé

C’est par rapport à ce choix que les communistes doivent affirmer haut et fort leur point de vue pour ouvrir une perspective politique. Face à cette droite revancharde et dangereuse pour les libertés il faut que les communistes offrent un autre choix de société et réaffirment que le capitalisme n’est pas invincible. C’est de ces affirmations, de ces combats, que renaîtront l’unité des communistes.(..)

Les échéances électorales municipales qui s’annoncent peuvent être un moment de débat important (..) non pas d’un point de vue électoraliste, mais parce que les villes peuvent être un échelon de résistance au capital. Le logement, les transports, l’aménagement du territoire, l’emploi, un grand nombre de services peuvent être autant d’enjeux de pouvoir et de reconquête par et pour la population à l’échelon communal. Pouvoir et reconquête non pas pour eux-mêmes, mais pour que le bien commun serve au mieux vivre de tous et de chacun.

 Peser sur les choix, conquérir le pouvoir, dans bien des endroits les communistes ne peuvent y arriver seuls. Ils peuvent par contre contribuer au rassemblement sur un projet et créer des majorités d’idées. La bataille sur la constitution européenne l’a bien montré : il y a un peuple de gauche en France, il a voté NON à la constitution.

Nous affirmons qu’il y a une ligne de rupture politique entre partisans du NON et partisans du OUI.

Prendre part à la bataille politique des municipales veut dire pour les communistes d’aujourd’hui mettre en débat des choix de gestion qui soient autant d’appuis pour la population dans sa résistance au capitalisme : interdiction des saisies, expulsions, coupure de fluides, remunicipalisation des services et des transports, réquisition des logements vides, lutte contre la spéculation et les délocalisations…

C’est sur la base de ce projet qu’un rassemblement peut s’opérer, hors de toute combinaison politicienne. C’est sur la base de ce projet que les communistes peuvent œuvrer à l’union de la gauche, la vraie, celle du peuple. Pas celle artificielle d’organisations qui n’ont plus de gauche que le nom.

C'est à ces tâches que "Communistes de France" va s’atteler prioritairement.

Paris le 23 novembre 2007.

N.B.: « Communistes de France » est le nom que ce sont donnés les participantes et participants à l’assemblée de Vénissieux qui veulent pour leur pays, quelque soit leur engagement personnel, un parti communiste porteur d’un projet révolutionnaire..  

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Lettre d'un de mes correspondants, où il parle de Big Brother....

J'ai regardé le blog sego-dom, j'ai vu l'histoire du troll...

J'avoue que cela me dépasse, dan le sens ou je comprends rien à ce salmigondis d'intervention.
tu sais à quoi cela me fait penser ? à des gens qui jouent à se faire peur.

CE QUI NE VEUT PAS DIRE "qu'ils" n'ont pas les moyens de savoir ce que nous écrivons, faisons, disons et ce de plus en plus.

Ce matin il  avait justement une émission sur France inter ( tu perds à ne pas l'écouter, vrai !) sur le développement exponentiel des caméras de surveillances en Grande Bretagne. l'apathie de la population par la banalisation de ce procédé digne de big Brother.

Pour faire  de la résistance, il faudra soit se passer d'internet, soit inventer des codes secrets informatiques... Il n'est pas interdit de croire que l'imagination n'est pas prête à s'épuiser pour trouver des moyens pour détourner cette Big Brothérisation de la société Sinon ou va-t'on ! on n'aurait plus qu'à baisser les bras, laisser faire et ne devenir que des numéros.

L'argument donné pour justifier le pose de caméras vidéo c'est évidemment la sécurité des vieilles personnes, la poursuites des voleurs, lutter contre le terrorisme etc., etc.

Ce que la population, d'un point de vue générale, ne veut pas admettre c'est qu'en fait s'il y a de plus en plus de larcins, de vols, de violences, d'agressions, c'est que la population pauvre tant à augmenter. L'environnement n'est qu'une suite de tentation. Pub, magasin ou tout est étalé dans une débauche de richesses inaccessibles à un nombre de plus en plus croissant des personnes qui ne peuvent s'acheter le minimum vital.

Il y avait une argumentation pour justifier une revendication syndicale au sujet des augmentations au %  des salaires. une augmentation au %  donnait qu'à peine de quoi manger du pain à un pauvre mais suffisamment à un cadre pour s'acheter un CD ou plus et ne faisait de surcroit qu'accentuer la différence des salaires. c'est la raison pour laquelle seule l'augmentation uniforme est juste

Pour en venir à ceci, les pauvres sont de plus ne plus pauvres, que voulez-vous que des parents puissent acheter du loisir ou même uniquement de quoi manger et s'habiller pour leurs enfants ? Réduisons ces écarts de moyen de vivre et l'insécurité diminuera !

Big Brother sait bien ce qu'il fait. il n'a aucune envie de réduire la pauvreté car celle-ci est l'un de ses moyens pour s'accaparer le pouvoir.

le peuple unis jamais sera vaincu ( je sais le parler en Espagnol... mais j'ai tellement peur de l'écrire que je l'écrit en Français !.. Allez, je me lance quand même...

"el pueblo unido jamas sera vincido" ... combien de faute madame la professeur ?

Mais je ne doute pas que ton blog ait du succès.

J'avais envie de dire ça ce soir.

Ce qui ne m'empêche pas de te faire de grosses bises

ton supporter Bernard

_________________________________________________________________________________

Quand Nicolas Sarkozy récupère le travail des entreprises françaises : l’imposture !  
Lettre d'actualité de Ségolène Royal 

contact@desirsdavenir.com 


A chaque visite, ses soi-disant milliards de contrats. Comme si son seul déplacement était à l’origine de ces contrats alors même que la plupart de ces contrats étaient déjà signés. A ce compte là, il peut faire le tour du monde, partout où les entreprises sont présentes !

Mais pas un mot sur les délocalisations qui s’accélèrent. Depuis quelques jours, les grandes entreprises annoncent qu’elles envisagent des délocalisations :

Airbus qui a annoncé qu’il veut produire en zone dollar ;
Dassault qui lui emboîte le pas dimanche ;
Alstom aujourd’hui

Quelles actions et quelle riposte de Nicolas Sarkozy à ces délocalisations ? Peut-on sérieusement s’attribuer des contrats et pas les délocalisations qui sont d’ailleurs intégrées dans certains contrats ?

Il faut de la clarté et de
la vérité.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Commentaire sur Come4news d'un de mes articles 

qui montre bien la montée des communautarismes....

Pour en revenir aux religions, au guerres de religion, aux communautarisme..., je crains que la France s'enfonce de plus en plus dans ces maux, qui pourraient très bien arriver !


Si le Gouvernement n'y prend pas garde en répondant aux vrais questions qui sont posées par sa jeunesse déshéritée de ces banlieues, nous aurons d'autres flambées de violence...


Aussi, même si on peut déplorer les accès de violence, même si notre Gouvernement doit faire en sorte de demander à nos magistrats de juger les actes commis contre les biens privés, contre les biens publics, contre les personnes (des policiers, des passants...), il faut aussi répondre à ces questions :

- quelles solutions existent pour éradiquer la montée de l'Islamisme rempant dans nos banlieues, qui, d'heure en heure, de jours en jours, se radicalisent en se ghettoïsant de plus en plus ?

- quelles solutions existent pour éradiquer la montée de la misère, de la pauvreté, de la précarité, du mal de vivre ?

- quelles solutions existent pour améliorer la présence du service public REPUBLICAIN, renforcer l'éducation, la politesse, le civisme, le respect des valeurs républicaines, alors que ces jeunes n'ont rien, ne sont pas respectés, sont discriminés... ?

- qu'en est-il de la Laïcité de notre Etat, qui, d'heure en heure, de jour en jour, est bafouée, ce, dans l'indifférence quasi générale de nos Politiques ?...


Alors, il serait temps que l'Etat se montre, à la fois soucieux de ses citoyens, à la fois généreux, à la fois éducatif, tout en se montrant ferme.
Puis, j'oserai aller plus loin en recommandant que la Police se montre plus respectueuse à l'égard des personnes qu'elle côtoie tous les jours !


Sinon, gare à la "libanisation" de notre Pays !


A partir du moment où elle est pratiquée dans le respect des lois, des Institutions et des Valeurs répubicaines, toute religion, quelle qu'elle soit (ISLAM, CHRISTIANISME, JUDAÏSME...), est respectable !

Dominique D

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Guillaume Dasquier journaliste incarcéré 48 h la liberté de la presse bafouée.
 
 
puis pour ouvrir la vidéo cliquer sur    
 
ensuite faire glisser le curseur, en bas de l'écran à concurrence de 56 mn 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

La vidéo est publiée sur : http://www.quebecogres.info/article.php3 ?id_article=470  ("lobby" israélien)

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Dollars …. The game is over ?
Le dollar, monnaie d’un monopoly planétaire dont la banque est la FED, perd, peu à peu, son statut de monnaie de réserve. En juin 2006, le vice-Premier ministre russe Dmitri Medvedev annonce vouloir libeller les exportations pétrolières en roubles. Ne cachant pas que l’objectif était que la monnaie russe devienne à son tour une monnaie refuge. En juillet 2006, le gouverneur de la Banque centrale des Emirats arabes unis, ...
Pour lire la suite cliquez ici


© 2007 poly-tics.over-blog.com

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Un livre
Sarkozy soutient ingénument que l'économie sera encouragée simplement grâce à la confiance qu'il croit inspirer. Il ne sait pas que " Le mode de pensée qui a généré un problème, ne peut être celui qui va le résoudre " (Albert Einstein). Sarkozy (et beaucoup d’autres, y compris à gauche) ne sait pas plus que la croissance n'empêche pas la précarité ni le creusement des inégalités. Pierre Larrouturou, économiste, porte-parole de l'Union pour l'Europe sociale, en apporte la démonstration, chiffres à l’appui, dans Le livre noir du libéralisme, aux Editions du Rocher. Dans ses participations à divers forums, entretiens et écrits, Pierre Larrouturou indique que " les bénéfices explosent au profit des 1 ou 2% les plus riches. Confirmé par une étude de BNP/Paribas qui montre...
Pour lire la suite cliquez ici


© 2007 poly-tics.over-blog.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


 vu  sur  Come4news
La ministresse du glamour judiciaire posant en couverture de Paris Match dans un hôtel de luxe à Paris, habillée par des grands couturiers comme Dior, voilà qui va redonner confiance aux Français. Verrons-nous bientôt Rama Yade posant nue avec Britney Spears dans Playboy ? Fadela Amara et Jack Lang dans Lui ?
Si maman Sarko veut bien superviser les rapprochements entre son fiston et Rachida Dati en Chine, elle lui interdit de se remarier. Rachida Dati voudrait évincer Michelle Alliot-Marie de l'Almanach Vermot, on murmure que Jack Lang pourrait lui succéder à la Justice. Rachida Dati, dont le taux de satisfaits plonge à moins de 39%, pourrait remplacer Michelle Alliot-Marie au ministère de l'Intérieur. Une astuce pour se sortir des "affaires", des faux diplômes, des ennuis judiciaires de ses frères et de la réforme controversée de la Justice ?
 
 
Rachida Dati n'a pas voulu de Rama Yade en Chine, elle suit le président dans tous ses déplacements, au gouvernement délocalisable, aux États-Unis, en Chine, au Maroc ou en Algérie. Rachida Dati fut conseillère de Nicolas Sarkozy Place Beauvau (le ministère de l'Intérieur). En qualité de ministre de l’Intérieur, pourra-t-elle continuer à suivre Lucky Luke partout comme son ombre ?
Dans la stratégie d’ouverture de Nicolas Sarkozy, le nom d'Arnaud Montebourg (PS) a été murmuré pour succéder à Rachida Dati à la Justice. Montebourg a récemment déclaré: «Rachida Dati est nulle et incompétente». En fait, selon la rumeur, Jack Lang pourrait remplacer Rachida Dati à la Justice et l'homme, mais quel bel homme, aimerait redevenir ministre. Cela provoquerait inévitablement un nouveau tsunami à l'UMP mais Nicolas Sarkozy se moque totalement de l'UMP, il lui préfère l'UMPS. Une ministresse a déjà mis l'UMP dans tous ses états, Fadela Amara, dont le franc-parler irrite passablement. Nadine Morano, une députée UMP, déclarait au sujet de la nomination de Fadela Amara: «On est à la limite d’un casting à la Fogiel...» La Sarkozie n'a-t-elle pas atteint la limite du ridicule ?

Après les démissions spectaculaires de sept collaborateurs de Rachida Dati dont son directeur de cabinet Michel Dobkine, trois conseillers de Fadela Amara ont démissionné le 26 novembre: Yannick Prost, son directeur de cabinet, Pierre-Alain Steinfeld, son conseiller spécial, et une conseillère stagiaire. Fadela Amara leur a balancé: «De toute façon, maintenant, j’ai tellement le bras long que je peux vous trouver un remplaçant dans les 5 minutes...» Pierre-Alain Steinfield s'est exilé à la commission électorale du PS. Selon certaines rumeurs, Fadela Amara, ex-"ni pute ni soumise", pourrait elle-même être congédiée après les municipales. Il y a quelques semaines, le Réveil des Marmottes avait titré «Les potiches du gouvernement». Peut-on réellement diriger un pays de cette façon ?
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Déclaration de André Gerin


Mesures immédiates : Augmenter le pouvoir d'achat, les salaires, les pensions, les retraites, baisser de 10 % le prix de l'essence, C'est possible
 

Le pouvoir d’achat constitue désormais la première préoccupation des Français. Ils doivent, en effet, faire face à toute une série de hausses de prix à la consommation, qui ne cessent d’entamer leur niveau de vie, alors que les salaires stagnent et que le nombre de nos concitoyens confrontés à la pauvreté, même lorsqu’ils travaillent, s’accroît.

Les tarifs des carburants ont augmenté de plus de 8 % en un an, les produits alimentaires de 5,1 % et les loyers de 3,5 %. Encore ne s’agit-il que de moyennes ! Le mécontentement est d’autant plus légitime que les consommateurs n’ignorent pas que, grâce aux taxes, le gouvernement s’enrichit de la flambée des produits pétroliers et les compagnies pétrolières se frottent les mains (Total : 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en neuf mois, soit + 8%).

Les géants de l’agroalimentaire et de la grande distribution enregistrent, quant à eux, des profits records. Ainsi, comment ne pas s’insurger quand Danone annonce une hausse de ses prix de 10 % alors qu’il déclare, dans le même temps, que son chiffre d’affaires a atteint plus de 11 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, soit une augmentation de 7 % ?

Les privilégiés de la fortune n’ont jamais été aussi riches et le gouvernement accroît les cadeaux en leur faveur à l’image de ces 15 milliards du paquet fiscal.

Nicolas Sarkozy doit annoncer, jeudi, des mesures en faveur du pouvoir d’achat. Ce que nous en savons tend à prouver qu’encore une fois, il s’agira de largesses, sous forme de petits coups de pouce, au patronat avec de nouvelles exonérations de charges, aux grandes surfaces pour leur permettre d’accroître davantage leurs marges.

Augmenter le pouvoir d’achat des Français implique une nouvelle répartition des richesses. Aujourd’hui et de plus en plus, l’oligarchie des décideurs de l’économie, de la finance se taille la part du lion au détriment du monde du travail et des familles.

Des mesures immédiates contre la vie chère :

-une hausse immédiate du SMIC porté à 1 500 euros

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 

Petition pour que le PS se mette au travail
yves Coulange
voir sur blog http://resistance94.over-blog.com/
à droite page d'accueil dans "URGENT" l'adresse de la pétition à signer
Amitiés
Yves de St Maur 
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Cher Lucienj'ai copié-collé ta référence, et je n'ai rien trouvé..oui, tu as raison, Sarkozy choisit bien ses amis, milliardaires ou grands démocrates....à bientôt, merci de ta visite, Evapeux-tu stp dans le dernier article, en commentaire, présenter en qq mots ton ouvrage, stp, merci
A
Notre Chef d'état bien aimé a reçu le Kolonel (avec un K comme Komandantur ...) Kadhafi (KK ... berghhh) et en grandes pompes s'il vous plait. Cette grande lignée de chefs d'état qui plait tant à notre seigneur des ano(rmaux), dans laquelle on trouve les grands démocrates du type Bush, adepte de l'imposition de SA démocratie par la force, Eltsine, organisateur des élections libres téléguidées, Olmert grand conquerrant des territoires des autres, Aznar et Blair les bassets de Bush, Hu Jintao le sauveur des droits de l'homme en Chine ...etc... et dans laquelle il tente de s'inclure non pas comme chef d'état mais comme demolisseur patenté de droits sociaux ...Dans l'impossibilité de créer un trackback (erreur persistante), je donne à tous l'URL de mon article :http://adminv1.over-blog.com/trackback.php?Id=7301007
E
Bonjour LUCIEN,j'ai été sur ton blog,je conseille à mes lecteurs d'en faire autantet d'acheter ton livre plein de bon sensmerci pour tes encouragements, j'ai été journaliste dans la presse écrite, aussi, après avoir été à la radio, TV...quand mon 3e enfant et 2e fils est né, j'ai fait seulement des piges dans la presseencore hier un journal a demandé à publier un de mes articlesmerci enore, fraternellement Eva
E
chère RITA,j'ai bien senti que tu devais être une lettrée - belles lettres anciennes, et une humanistela foi Bahia's, si tu ne connais pas, tu peux découvrir, elle unifie aussi les religions et les politiques et le genre humain, telle que je t'imagine ça devrait te plaireje t'embrasse fraternellement eva
E
ROBOCUP un très grand mercije suis contente que tu aies enfin trouvé les commentaires, tu pourras enrichir les lecteurs des tiensj'ai fait un article qui devrait te plaire,  avec de belles illustrations trouvées sur le blog de Chahidj'ai voulu faie un tour sur le tien, le lien ne doit pas être bon il n'y a rienje vais essayer par le lien sur mon blogbien amicalement, Eva -  et à bientôt j'espère !

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages