20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 02:12
port2.JPGBonjour,

Sarkozy nous vante sa démocratie "irréprochable". On peut le croire sur parole !  C'est une nouvelle imposture. Vous vous souvenez quand il a fait, via les médias aux ordres, la promotion de son "travailler plus pour gagner plus" ? Les Français étaient charmés, conquis, béats. Aujourd'hui, ils déchantent. Tiens donc, ce travailler plus pour gagner plus, ressemble fort à un travailler plus pour gagner moins ! Très exactement, pour gagner moins à la retraite, et quitter la vie professionnelle plus tard. Les vampires (voir précédent article) sont gloutons, toujours avides et jamais rassasiés. 

Ils ont besoin du sang des travailleurs, toujours plus... Si ceux-ci sont plus vaillants à la tâche, les profits seront plus importants. On n'en a jamais trop ! Une baignoire en diamant, c'est quand même mieux qu'une baignoire en marbre; On se prélasse avec plus de délectation. Et tant pis si les salariés sont pressurés, flexibilisés, délocalisés, précarisés, intermittentisés (j'invente le mot, encore de la bravitude, comme dirait Ségolène), stressés, dégraissés, suicidés. L'important est le standing : Faire encore mieux que son riche voisin, paraître le plus fortuné ! On a l'idéal que l'on peut. 

 Les médias ont fort complaisamment relayé les ordres du Chef. La TVA sociale est... sociale. Chouette, bravo Guaino, un libéral-social, qui parle de Jaurès et de Guy Moquêt ! Que désire le peuple de plus ? Quand, après les municipales, il ouvrira son porte-monnaie et le trouvera moins rempli, il comprendra que la TVA sociale était en réalité une TVA patronale, moi je l'appelle d'ailleurs la TVA Medef, comme d'autres l'appellent la TVA anti-sociale. Il n'y aura rien à redire, parce que les médias serviles trouveront bien une astuce pour faire avaler la pilule. Il y en a d'ailleurs une qui fait fureur, en ce moment, c'est la comparaison avec les pays étrangers. On en trouve toujours un qui est pire, alors ça aide à retrouver le moral .

FR2 propagande, ce soir, se surpasse. Pujadas, bien sûr, ne fait pas grève. Audrey, sur  France3, apparemment oui. En voilà une qui ne va pas à la soupe, et qui ne s'en laisse pas conter. Vive la France métissée ! Il y a encore une chaîne qui est à peu près indépendante, jusqu'à quand ?

Donc, Pujadas, un sourire enjôleur aux lèvres, nous parle des grèves. Que dit-il ? Que les Français en ont ras-le-bol. Haro sur les grévistes ! Sarkozy a dit qu' on doit dresser les Français les uns contre les autres, alors on exécute. Pujadas est un larbin qui ne dit pas son nom. Est-ce qu'il va interviewer un syndicaliste, de Sud Rail par exemple, pour qu'il explique concrètement aux Français les raisons du mécontement ? Pas du tout, les critiques du Président sont interdites d'antenne. Et quand on la sent venir, on détourne la conversation, par exemple sur les déboires de la Gauche. On fait d'une pierre deux coups : Pujadas glorifie le chef, "Super-Sarko" comme disent certaines chaînes sans rougir, et déconsidère l'adversaire. Du beau travail à l'italienne... celle de Berlusconi, évidemment. On a les références que l'on peut. 

Donc, pas de syndicaliste à l'antenne. A la place, qui a-t-on ? Mais tout simplement la Présidente de la SNCF: " Reprenez le travail, grévistes, ça coûte cher à la France ! " Evidemment, on avait oublié. Alors on se charge de nous le rappeler. 

Continuons : " Une petite minorité ne peut imposer sa loi à la majorité "; bien sûr ! Mais pourquoi ne pas étendre ce joli précepte à la minorité qui se sucre sur le dos des travailleurs ? Ensuite, on voit une pancarte. Rassurez-vous, rien de méchant : les manifestants ont de l'humour ! Sur FR3, pendant ce temps, les images se succèdent, Sarkozy en prend plein la gueule. Travailler plus pour gagner moins par exemple. Chut ! Sur FR2, pas question de montrer la réalité telle quelle est, on édulcore. Mieux : On passe sous silence.  Que devient la déclaration de François Hollande à l'Assemblée Nationale ? Aux archives, sans doute, ou au panier. C'est sur FR3, encore elle, qu'on aprendra que le PS demande, fort judicieusement, un Grenelle du pouvoir d'achat. Et puis des chèques transport, grâce à la mise en place d'une taxe sur les profits des Compagnies pétrolières. Et aussi un encadrement du coût du loyer sur le niveau du coût de la vie. Enfin, de la transparence sur les marges de la distribution. FR2 se contente d'annoncer que François Hollande intervient à l'Assemblée Nationale. Intervew éclair de Ségolène, sur la méthode du gouvernement, sans doute pour faire croire au télespectateur qu'on n'oublie pas la gauche. Et bien entendu en choisissant l'intervention la moins significative - puisque celle citée concernait la méthode, et non la politique elle-même.

Et ensuite ? Silence assourdissant sur la déclaration fracassante du Juge Renaud Van Ruybeck (orthographe non garantie, ce n'est pas la première fois que j'écorche le nom d'une personnalité, ni la dernière). C'est sur FR3 qu'on apprendra que le petit Juge intègre s'en est pris au gouvernement : " Il y a une volonté très claire de s'en prendre à la Justice financière, d'étouffer certaines affaires comme celle sur les Frégates de Taïwan, et même de reprendre en mains la Justice, de le destabiliser quand elle veut savoir la vérité". 

Je vous l'ai déjà dit, vous ne trouverez jamais une parole contre Sarkozy sur FR2. Et s'il y en a une, c'est que l'intervenant ne s'est pas laissé faire et a réussi à dire ce qu'il voulait malgré les interruptions à répétition. A ce jeu-là, presque tous se laissent prendre. Qu'on vienne m'interviewer ! Je dirai : "Ne m'interrompez pas, laissez-moi dire ce que j'ai envie de dire et pas ce que vous voulez me faire dire". 

Voulez-vous que je vous dise ? La casse sociale, c'est terrible. Mais il y a pire encore ! C'est la désinformation. Parce qu'on dupe l'électeur. On le prive de sa liberté de choix. On ne lui explique pas ce qui va se passer réellement. Voyez-vous des débats sur le libéralisme à la télévision, des émissions comme (je ne me souviens plus du titre exact) "dans les coulisses de la spéculation financière" , à une heure de grande écoute ? Il n'y a rien, ou alors quand tout le monde dort, à cinq heures du matin comme pour l'émission pré-citée.

Instinctivement, les Français se méfient du libéralisme; jamais Madelin n'a dépassé 5 %. Et pourtant, Sarkozy l'ultra-libéral a été élu. Vous vous imaginez ce que cela signifie d'imposture, de silences, de dissimulation, de mensonges, de mystifications, de contre-vérités, de propagande ? Les médias sont les meilleurs alliés des vampires de la Haute Finance, des multinationales, des cercles d'influence opaques. Et nous sommes tous abusés à notre insu ! Aujourd'hui, il vaut mieux une bonne communication qu'une bonne politique. D'ailleurs, on s'évertue à ôter tout esprit critique. Français, amusez-vous bien, servez-vous, le choix est vaste, il va de la série américaine stupide au jeu abêtissant,  en passant par toute la gamme de shows ridicules et de télé-réalité grotesques. Sans oublier la page sportive et le divertissement soi-disant rigolo...

Alerte ! Nous ne sommes plus libres ! Quand les médias ne sont plus libres, il n'y a plus de liberté. Et lorsqu'il n'y a plus de liberté, il n'y a plus de démocratie.  France, qu'as-tu fait de ton identité ? Sarkozy et ses acolytes te l'ont volée.... 

Et naturellement, M. Ménard, le sémillant Président de Reporters sans Frontières, garde le silence. Protestons en masse auprès de cet organisme pour dénoncer sa dépendance au Pouvoir en place ! A force de s'en prendre à Cuba, Ménard oublie la France. Il est temps de lui faire comprendre que cette mascarade doit cesser !

Et puisque les médias ne sont pas libres, investissons tous Internet ! C'est le dernier moyen qu'il nous reste pour nous faire entendre. Les retraités s'ennuient ? Je suggère aux militants de gauche de quadriller tous les lieux où il y a une personne âgée isolée, pour la former à Internet. Ainsi, on la sort de son isolement, on l'occupe - et on lui permet d'avoir enfin une information digne de ce nom. L'électorat âgé n'est pas un électorat progressif, c'est le moins que l'on puisse dire.

Il est temps de nous séparer, vous voyez je suis toujours aussi militante, et j'espère que ce sera contagieux. N'oubliez pas de vous rendre sur le Forum pour la Paix, en lien sur la présentation de mon blog, à droite, de même que la newsletters pour vous abonner, et la rubrique recommander. Et surtout, écrivez à FR2 pour protester, à Ménard pour protester, et à moi pour me donner de l'information.  Votre Eva, qui vous remercie de votre fidélité.


----------------------------------------------------------------------------------------------------

TAGS : Paix, Médias, FR2, Pujadas, Ménard, Reporters sans frontières, Cuba, Sarkozy, Madelin, FR3, François Hollande, Cuba, Juge Van Ruybeck, Berlusconi, TVA, Medef , Ségolène, Sud-Rales., Guaino, Moquêt, Jaurés;...




message n'a pas de drapeau. [
Ajouter un drapeau - Marquer comme non lu ]
Date: Mon, 19 Nov 2007 12:46:09 +0100
Objet: JOURNALISTES POUR LA JOURNEE SANS LUI
De: rasdemtv@orange.fr  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
À: "Groupe RDT Adh1" <rasdemtv@orange.fr>


Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT)
(Association loi 1901, J.O. du 07/07/2007)

 

Communiqué de presse du 19 novembre 2007

Après Jean-François Kahn,
de nouveaux journalistes, de tous horizons,
dénoncent la sarkozyte médiatique et soutiennent
la « Journée sans lui » du 30 novembre


Ils sont français ou étrangers, célèbres comme Bruno Masure, ou au contraire méconnus. Ils travaillent en agence, à la télé, à la radio, dans des journaux ou en indépendant. Voici les textes qu’ils ont transmis au RDT :

Plus enjouée que la journée sans alcool, plus riche en volutes bleutées que la journée sans tabac, plus mobile que la journée sans voiture : la journée sans Sarko se veut reposante en diable, aussi relaxante pour les nerfs que détendante pour les pupilles. A nous, n’en déplaise à Jean-Michel Apathie et consorts, de nous approprier cette excellente initiative.
Anne Carpentier et Guy Nanteuil, rédactrice en chef et journaliste à La Feuille
 
Une journée sans Sarkozy…mais pourquoi faire ? Pour un journaliste, n’est-ce pas presque faire grève ou…se retrouver au chômage technique ?! Osons croire que non ! Pourquoi une journée sans lui ne serait pas l’occasion, au contraire, de travailler l’actualité autrement que depuis l’angle du bureau de presse du gouvernement ? C’est probablement une saine utopie, utile, ne serait ce que pour établir que la presse est encore libre de parler…Mais de quoi parlerons-nous ? Ben…de tous les autres ! Et cela donne encore du pain sur la planche !
Clara, journaliste à la Radio Ici et Maintenant

Il n’y a pas si longtemps, chaque 22 septembre, les Français, et même pas mal d’Européens, étaient invités à « célébrer » la Journée sans voitures. Une initiative largement critiquée qui avait participé, pourtant, au mouvement général de prise de conscience des méfaits du tout routier. Aujourd’hui, c’est le monde médiatique qui souffre d’une autre forme de pollution, orchestrée celle-là, instillée quotidiennement par les services de l’omni-président, et qui pourrait bien, à terme, contribuer à faire fondre tout esprit critique. Sarkozy par-ci, Sarkozy par-là, un jour avec les cheminots, l’autre avec les pêcheurs, le mardi avec Bush, le suivant avec Merkel… Le tri n’est pas toujours facile à faire pour les journalistes censés « couvrir » l’Elysée. Cette « Journée sans Sarkozy », symbole autant que boutade, tombe donc à pic pour poser le problème de cette omniprésence médiatique, aussi bien auprès des citoyens que des journalistes eux-mêmes.
Alexandre Fache, chef-adjoint de la rubrique société de L’Humanité
 
Votre initiative a fortement retenu l’attention en Allemagne. Depuis les élections présidentielles les médias allemands aussi informent beaucoup sur Nicolas Sarkozy. Pour nos auditeurs ce n’est pas un secret que le président francais avance en force, se couronne personnellement de succès diplomatiques et se montre omniprésent. L’initiative de vouloir passer une journée sans le numéro 1 politique est donc compréhensible. L’Amérique du Nord fête ce 30 novembre le Buy Nothing Day pour faire réfléchir sur notre comportement de consommation et ses conséquences. Dans ce sens, votre initiative peut servir à réfléchir sur notre propre consommation de médias et à faire prendre conscience aux journalistes qu’ils portent une grande responsabilité dans notre société. Mais attention ! Le Buy Nothing Day en Amérique est une des journées au plus fort chiffre d’affaires… La journée sans Sarkozy dans les médias connaîtra-t-elle aussi un effet boomerang ?
Stéphanie Markert, correspondante de la Radio publique allemande (ARD)

Ce Bonaparte du PAF me fatigue, et TOUS les médias entrent dans son jeu. Laissons-le aller dans le mur, en klaxonnant, comme il le fait si bien...
Bruno Masure, journaliste à LCP

Il existe un endroit, un seul, un media un seul, où l’on ne parle jamais de lui. Une toute petite station de télévision du service public, au cœur de la Sarthe. On ne parle jamais de lui pas plus que l’on ne parle de son Premier ministre, pourtant l’enfant du pays. Mais ne nous leurrons pas, ce n’est pas par choix rédactionnel. C’est tout simplement parce qu’il ne vient jamais ici. Car si l’on pouvait on le ferait, comme tout le monde, comme tous les journalistes à l’affût d’une moindre réaction. Nous irions ventre à terre. Les journalistes sont perdu la tête, ils ont perdu toute retenue, toute distance. Mais pourquoi donc ? Je n’ai pas de réponse. La nécessité d’avoir un faire-valoir, de croire que l’on fait partie du même pouvoir ? Peut-être. Sûrement. Parler de lui, l’interviewer, c’est un peu être lui. Se donner l’illusion que l’on est un grand reporter. C’est comme un vêtement de marque sans lequel on n’a aucune existence, aucune appartenance.
Il est grand temps de se réveiller. Le 30 novembre ?
Marie-Aimée Ide, journaliste à France 3 ouest édition Maine

Stop au matraquage médiatique. La Journée sans Sarkozy – du jamais vu ! – vise un réveil des consciences. Un bol d’air frais pour vivifier le pluralisme et la démocratie.
Pascal Krop, journaliste et écrivain

Je suis d'accord sur le principe de cette journée, à condition que ce soit l'occasion pour tous les journalistes d'adresser à notre Président des messages de sympathie et de compassion pour le cruel traitement qu'on lui fait subir !
Didier Porte, chroniqueur et humoriste

Je signe des deux mains pour cette journée. Une journée sans Sarko (mais alors pas du tout !), c’est comme un premier jour de vacances en bord de mer après six mois de boulot dans une multinationale vidéosurveillée où un petit chef n’arrête pas de te gueuler dessus en te poussant à travailler plus pour gagner plus. Tu as beau dire que toi le boulot c’est pas ton truc, personne ne t’écoute...
Denis Robert, journaliste et romancier
 
Une journée sans président de la République à l'antenne devrait quand même être envisageable, sans choquer personne, dans une démocratie adulte. Mais c'est quasiment impossible de s'y plier pour un journaliste. Le contenu des journaux est décidé par la hiérarchie. Et il y a les impératifs de l'actualité. Imaginez que Sarkozy annonce ce jour là un treizième mois pour les agents SNCF, en échange du renoncement à leur régime spécial ! Votre démarche est agréable, car elle met des mots sur le ras-le-bol des citoyens, que les journalistes perçoivent. On a parfois vu le président 3 ou 4 fois dans le même journal de 20 heures. Personnellement, je réclamerai au mois un quart d'heure sans Sarkozy dans chaque JT.
Ce qui m'a plu dans l'intersyndicale des journalistes, c'est qu'elle fait des propositions concrètes pour qu'on garantisse l'indépendance des rédactions en réalisant l'exploit de ne pas citer une seule fois le nom de M. Sarkozy !
Nicolas Thiery, journaliste à l’AFP

Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT)
28, rue d’Entraigues 37000 Tours
Tél. 02 47 39 58 30 (de 14h à 18h) / 06 71 08 96 45
Courriel : rasdemtv@orange.fr

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 à Bellaciao, cliquer sur Liens, à droite écran (sous présentation blog)

Le Sarko vidéo show -

Les images et vidéos marquantes de la carrière du chef de l’Etat.
Cliquer sur le thème choisi :
Nicolas Sarkozy et...
les journalistes, son langage, ses vacances, sa campagne électorale, ses autres "grands moments", vu par les internautes.


NICOLAS SARKOZY ET LES JOURNALISTES

- Octobre 2007, Nicolas Sarkozy est interviewé par la chaîne américaine CBS. Lorsque la journaliste l’interroge sur sa femme, Cécilia, le président sort de ses gonds et quitte le plateau.

La question qui fâche  : la vidéo de l’incident

La version "off" de l’incident
, lorsque Nicolas Sarkozy traite David Martinon d’imbécile


Le 5 août 2007
, en vacances à Wolfeboro, Nicolas Sarkozy, s’énerve contre des journalistes qui le prennent en photo et aborde leur bateau.

Les images de "l’abordage"


Le 28 mars 2007, Nicolas Sarkozy est l’invité de France 3 Lille. Un reportage sur l’affaire de l’Imprimerie nationale et des passeports électronique est diffusé au milieu de l’interview, provoquant la colère du futur président.

 

*

LE LANGAGE DE NICOLAS SARKOZY


En juin 2005, Nicolas Sarkozy retourne à la cité des 4.000 à la Courneuve après avoir promis de "nettoyer" la cité au Kärcher

 




En novembre 2005, Nicolas Sarkozy se rend dans une cité d’Argenteuil et promet de la débarrasser de la "racaille"

Quelques temps après, Nicolas Sarkozy s’explique sur le mot "racaille" dans une interview accordée à Loïc Le Meur


En février 2007, Nicolas Sarkozy reçoit des associations au ministère de l’Intérieur. Une caméra reste allumée lors d’une conversation en "off". Selon, l’équipe de la web TV "IceTream", la vidéo "provient d’un montage fait à partir d’environ 30mn de rush. Le montage a été fait pour éviter les longueurs mais en aucun cas de manière à faire dire à Sarkozy le contraire de ce qu’il a dit lors de cette réunion".

 




Le 5 février 2007, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy lâche, durant l’émission "J’ai une question à vous poser : "On n’égorge pas le mouton dans la baignoire"

LES VACANCES DE NICOLAS SARKOZY


En février 2007, Nicolas Sarkozy est en vacances à la Réunion. Des photos de lui nageant dans une piscine sont prises, contre sa volonté.

En vacances à la Réunion, Nicolas Sarkozy fait son jogging


Peu après son élection, le nouveau président de la République suscite déjà une polémique en partant en vacances à Malte sur un yacht de luxe.

La galerie photo de ses vacances

Sarkozy sur le Paloma, vu par l’artiste Systaime

SA CAMPAGNE POUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE

La nuit au Fouquet’s le soir de son élection


L’installation du QG de campagne de Nicolas Sarkozy dans un quartier populaire avait suscité de vives réactions de la part des riverains


Lors d’un meeting de Bercy, Nicolas Sarkozy avait réuni les peoples le soutenant

- Après son élection, La passation de pouvoirs

- A l’Elysée, la famille Sarkozy "bouscule le protocole"

LES AUTRES "GRANDS MOMENTS DU PRESIDENT"


Le 16 mai 2007, le président de la République rend hommage aux résistants communistes et lance la polémique sur la lettre de Guy Moquet.

 




En juillet 2007, Nicolas Sarkozy décore Maud Fontenoy


Le 26 juillet, Nicolas Sarkozy s’endort durant une conférence de presse au Sénégal

Sur son site de campagne, son ancienne institutrice témoigne


Le téléfilm "Human Bomb" rend hommage à Nicolas Sarkozy

Le sport préféré de Nicolas Sarkozy : le jogging


Sommet du G8 : Nicolas Sarkozy ivre

La version longue




Invité de l’émission de Thiery Ardisson "93 faubourg Saint Honoré", Karl Zero raconte comment Laurent Baffin a fumé un joint chez les Sarkozy

 




Le 3 février 1997, Nicolas Sarkozy, alors ministre du Budget, se fait entarter à Bruxelles

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
Date: Sat, 17 Nov 2007 19:33:30 +0100
De: "charly dupuis" <charly.dupuis@wanadoo.fr>  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
Objet: lundi, le film
       LETTRE  QUE  M'A  ADRESSE  UN  LECTEUR
 Bonjour, 6 mois ont passé depuis les 11 films de nos "éclats de campagne". Chaque jour le tissu socio-culturel se dégrade un peu plus, des valeurs s'estompent au profit d'une bouillie de pensée libérale qui n'a qu'un objectif : conforter un peu plus "leur" pouvoir, et la rapacité des repus des conseils d'administration des multinationales. Bernée par un champ médiatique aveuli, l'opinion semble se demander si, après tout…y'aurait pas du bon là-dedans… Nous nous sommes interrogés : fallait-il et pouvait-on continuer à dire par le film, à faire entendre une voix discordante et généreuse, râleuse et rigolote, portée par le seul média internet? Réponse : oui, et oui ! La simplicité de faire, la richesse de bien des discours audibles sur le net et la conviction que nos bouteilles à la mer arriveraient bien un jour sur des rivages amis nous ont mobilisé. Bienvenue dans "l'heptalogue" qui commence naturellement par ce "lundi". "Lundi" dit, en 1'40, qu'à force de piétiner la valeur travail on pourrait bien tous, ou presque, un jour, se retrouver à faire la manche à la sortie d'une station de métro, en grève ou pas… Ce"lundi-travail" sera suivi de "mardi-l'argent", "mercredi-les enfants", "jeudi-la science", "vendredi-la création", "samedi-le sexe" et "dimanche-la cuisine". Vos commentaires sont notre aiguillon, ne nous ménagez pas ! C'est là : http://charlydupuis.com et cliquez sur "lundi"… …et sur les autres si vous êtes en retard ! A bientôt, Benjamin Choisnard Charly Dupuis §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 
  redacteurs@agoravox.fr  Ajouter au carnet d'adressesAjouter au carnet d'adresses
Date: Tue, 20 Nov 2007 14:32:10 +0100 (CET)
  COMMENTAIRE D'UN DE MES LECTEURS (ceci est un message automatique) Message posté par Blackeagle <noiraigle@yahoo.fr> à la suite de votre article. ------------------ > Lettre ouverte à la gauche .... mon propos est de dire qu'aujourd'hui la dictature n'est PLUS ce qu'elle fut autrefois. Je ne conteste en aucune façon que les régimes totalitaires mis en place dans l'ancien bloc de l'est furent horribles pour tout les gens qui y vecurent et je ne raméne pas la situation actuelle en France à cette situation. Seulement aujourd'hui, le développement des medias, des moyens et des techniques de communication permettent de développer un contrôle des citoyen sans avoir besoin d'avoir recours aux techniques employées jadis dans les pays totalitaires. Celà n'est plus nécessaire. La liberté d'expression, l'obligation d'être élu par la population sont des mécanismes qui ont été mis en place pour assurer une démocratie dans notre pays conformement aux principes républicains (liberté égalité fraternité) et à la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Cependant, aujourd'hui, il est possible de contourner ces mécanismes pour imposer de façon totalitaire un systéme politique.......la liberté et la diversité ideologique de la presse et de la télévision ou des radios, elle, où en est elle.....c'est elle aujourd'hui qui constitue le mécanisme d'expression du totalitarisme.
( plus bas, voir rubrique Palestine ): §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
L’Élysée veut une bonne presse
18 11 2007  - http://www.irenedelse.com , le blog d'un écrivain

Quand on dit que la presse française ressemble à la Pravda, et la France à une république bananière

bananes

Rue89.com nous apprend aujourd’hui que c’est le président de la République lui-même qui a annoncé aux journalistes des Échos le nom de leur futur patron. On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Surtout quand il s’agit de la gazette économique à l’usage des amis du Roy(1) :

En pleine semaine de grève, le président de la République reçoit le directeur de la rédaction Erik Izraelewicz des Echos, et quelques membres de la rédaction en chef du journal. Ceux-ci s’attendent à ce que le Président discute de la semaine sociale, du pouvoir d’achat… […]

Erik Izraelewicz et ses collègues n’en croient pas leurs oreilles. D’un ton cassant, Nicolas Sarkozy leur déclare qu’ils sont idiots de refuser le rachat, qui a été annoncé le 5 septembre : Bernard Arnault, leur explique le président, est un homme très bien, et “il va investir” dans leur journal…

Catherine Pégard, la conseillère de l’Elysée qui a organisé la rencontre, semble surprise du tour pris par la conversation. Catherine Pégard, la conseillère de l’Elysée qui a organisé la rencontre, semble surprise du tour pris par la conversation. L’ex-journaliste politique au Point pensait sans doute également que le Président avait prévu d’échanger sur l’actualité économique et sociale.

Arnault, ami proche de Sarkozy (il a été son témoin de mariage) a déboursé 240 millions d’euros pour reprendre le titre économique au groupe britannique Pearson. Pour protester contre cette annonce, une large majorité de la rédaction avait voté la non-parution du quotidien (par 162 salariés contre 12 et 7 abstentions).

Pour un quotidien économique, il n’est jamais sain d’être détenu par un acteur important de l’actualité des affaires, qui plus est lorsqu’il est présidé par un intime du chef de l’Etat.

À la fin de l’entretien de vendredi soir, Nicolas Sarkozy lâche, sec :

Et Nicolas Beytout?”

Silence de mort des visiteurs, estomaqués. Beytout, directeur des rédactions au Figaro, était l’un des invités de la soirée de victoire au Fouquet’s, au soir du second tour de l’élection présidentielle. […]

Cela s’est passé vendredi soir, 16 novembre 2007.

Entrepreneurs, journalistes, blogueurs économiques, songez-y. C’est désormais officiel : Les Échos, c’est désormais l’édition économique du Journal Officiel, pour ainsi dire.

Mais pour de l’info fiable, mieux vaudrait sans doute aller voir ailleurs…

___________
  1. Il ne manque plus qu’un duc de Saint-Simon pour chroniquer les mœurs et ridicules de cette moderne Cour. []
   

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Sortie du documentaire « Un Mur à Jérusalem ». Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
Projection de « Un Mur à Jérusalem », à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.
Siège du Secours catholique (106, rue du Bac-75007 Paris)
Le 29 novembre à 18h
Avec la présence de :
-  Mme Hind Khoury, déléguée générale de Palestine en France
-  Franck Salomé, le réalisateur du documentaire.
La projection sera suivie d’un débat et d’un apéritif convivial
Lire la suite :
http://www.france-palestine.org/article7405.html

A Ecouter

Opération de soutien à l’ensemble musical de Palestine (Gaza). Ensemble musical de Palestine
Opération de soutien :
CD disponible au prix de 20 euros TTC + 3 euros de frais de port (pour 1 ou 2 exemplaires) Port gratuit à partir de 3 exemplaires
40% de la vente de ce disque reversés directement aux musiciens
Lire la suite :
http://www.france-palestine.org/article7317.html


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§



§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Reso RSS AntiSarko Le blog de RESO Agir Connaitre Echanger S'inscrire En savoir plus RéSo

RéSo donne des news !
Edition n°88 - Mercredi 21 novembre
2007

  1. A la une : Franchise médicale
  2. Euro-Maghreb : Tunisie, appel à mobilisation
  3. Action : mise à jour de "la gauche dans le texte"
  4. International : "l'alliance des civilisations"
  5. Histoire : voyage dans la Gauche  
______________________________________________________________________________________

Site officiel pour trouver de l'essence au meilleur prix.
très efficace.
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
sarkozy doit partir, je vous inbvite a signé une pétition pour la déstitution de sarkozy et d'en parlerpétition : www.antisarkozysme.com
C
Bonjour Eva
En parlant de Sarkozy, je viens de poster un post sur ses derniers propos islamophobes. « Nicolas l’islamophobe et Gaston le sioniste. Une chevauchée méditerranéenne ! »
E
Joke, stp, éclaire ma lanterne, j'ai été là où tu m'as dit pour "voici pourquoi j'ai quitté over-blog", quand je fais toute ta référence il n'y a rien qui s'affiche, par contre quand on fait la référence du site, il s'affiche. Mais comment arriver à CET article ? Sois précis, stp, ou alors envoie-moi un lien, mais pense que la technique n'est pas mon fort... meci d'avance ! Bonne journée ! Eva
E
Férocement haineuse, voilà comment est qualifiée la gauche, avec mesure, par ce.... néoconservateur ! Eh oui, vous ne rêvez pas, celui qui vient de m'écrire est un NEO-CON ! Pas étonnant qu'il trouve Sarkozy exemplaire, entre néocons ennemis des pauvres, des petits, de la gauche, des arabes, des musulmans, de la paix, de tous ceux qui ne sont pas fanatiquement américains et sionistes, etc

J'ai regardé son site et celui de ses amis, oh la la.... voyage au bout de l'horreur, du fanatisme, de la haine, de l'intolérance....Eva
D
Sarkozy est un président exemplaire.

drzz
http://leblogdrzz.over-blog.com

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages