10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 17:09

 Bonjour,


La véritable nature du pouvoir de N.Sarkozy se dessine jour après jour sous nos yeux : Machiavélisme, eugénisme social, ultralibéralisme Thatchérien, néo-conservatisme Bushiste, populisme et fascisme  Berlusconiens, atlantisme déguisé, politique pro-Israélienne, exercice totalitaire du pouvoir, politique de division (et non de rassemblement, comme proclamé hypocritement) . De quoi frémir !

Je détaillerai tous ces points dans d'autres articles, comme d'ailleurs j'envisage de continuer à parler des raisons de l'échec de la gauche, ou des médias de propagande comme FR2. Avant de vous donner les prémices d'une analyse des caractéristiques de la politique de SARKOZY, je voudrais vous signaler un fait dont je viens de prendre connaissance : Une grande journée de la DEMOCRATIE ET DE LA LIBERTE DE LA PRESSE sera organisée par "le Rassemblement pour la démocratie à la télévision", le 30 novembre 2007, entre autres pour  "se désintoxiquer de la sarkozite médiatique". Faites-le savoir partout ! ( Renseignements:
rasdemtv@orange.fr , tél : 02 47 39 58 30 , de 14 h à 18 h ou le 06 71 08 96 45 .

 MILTON FRIEDMAN est "le père du néolibéralisme" d'après LE MONDE DIPLOMATIQUE (août 2007), l'exact contraire du NEW DEAL de F. D. ROOSEVELT. Il est basé, je cite ce journal, sur " le démantèlement des aides sociales, la suppression d'un revenu minimum et de tout contrôle des conditions de travail, la privatisation des services sociaux, des impôts qui favorisent de plus en plus les riches, la perte de tout droit de faire réellement entendre son opposition ". C'est exactement la politique que mène M. de Sarkozy. Et la régression sociale ne fait que commencer, l'alignement vers le bas également - on l'a encore vu ce soir avec la réforme des régimes de retraite spéciaux.

Pour mémoire, je rappellerai certaines mesures : Le non-remplacement d'une partie des fonctionnaires ; 10.000 suppressions de postes dans l' EDUCATION NATIONALE en 2008 ; la création d'un contrat de travail unique plus souple ; la simplification de la procédure de licenciement ; la privatisation de GDF et autres services publics ; la défiscalisation des heures supplémentaires ; le déremboursement croissant des médicaments ; les franchises sur les soins; la suppression progressive de la carte scolaire ; le durcissement des règles du regroupement familial ; la remise en cause des 35 heures ; le service minimum, première attaque contre le droit de grève pour la rendre quasi-impossible ; la réforme des régimes spéciaux de retraite ; l'exonération des droits de succession ; la réforme du bouclier fiscal ; la TVA sociale ; le "travailler plus pour... en définitive gagner moins" ; la future privatisation des universités et de tout le système éducatif qui ne manquera pas de suivre ; et j'en passe... les mesures anti-sociales se suivent, se ressemblent, et sont adoptées comme un seul individu par des députés aux ordres. Vive la Démocratie ! Le Président décide, le Parlement (censé débattre au nom du peuple Français) approuve. Tous les acquis des travailleurs, des citoyens, de la civilisation humaniste sont progressivement remis en cause.  Et l'on s'étonne qu'il y ait de plus en plus de suicides ?

En fait, toutes ces mesures procèdent d'une même logique : celle du SYSTEME LIBERAL qui favorise les plus nantis, l'OCCIDENT par rapport au Monde en développement ou encore "sous"-développé, les multinationales par rapport aux grosses enreprises, les grosses entreprises par rapport aux petites entreprises, l'investissement financier par rapport à l'investissement productif, la BOURSE plutôt que l'entreprise , les actionnaires plutôt que les salariés, le secteur privé plutôt que les services publics, le libre-marché plutôt que la protection , la compétition plutôt que la solidarité, le capital plutôt que le travail... La France aux mains de Sarkozy change de nature, elle est prise dans un tourbillon de réformes sans fin qui remettent en cause son Histoire, sa spécificité même, son modèle social, sa culture, son âme. Elle est rentrée dans l' ère de la financiarisation de tous ses secteurs, elle est rentrée dans ce que le Prince qui nous gouverne appelle cyniquement  "la modernité", à la mode anglo-saxonne pure et dure, celle des Thatcher, Reagan, Bush ... dont se méfiait à juste titre le GENERAL DE GAULLE et que les Français abhoraient par-dessus tout .

En définitive, la politique sarkozienne peut se définir par un terme, que j'ai déjà employé à différentes reprises dans plusieurs articles, l' EUGENISME SOCIAL. Sans le dire, le gouvernement favorise les plus puissants au détriment des plus défavorisés, alors que précisément le rôle bien compris d'un Etat devrait être d'abord de réguler, ensuite de protéger les plus faibles. L' Etat, avec notre cow-boy hongrois, vient au secours des plus riches, des mieux -nés, des plus méritants, des plus doués, de ceux qui ont le mieux réussi, des grandes fortunes... comme s'ils avaient besoin d' aide !

Je donne quelques exemples : D'un côté, pour les plus nantis, des cadeaux fiscaux (ainsi, 800 millions devraient être remboursés cette année par le gouvernement aux plus riches) : "bouclier", allègement de l'ISF, transmission des stock-options ; de l'autre, la TVA anti-sociale et les franchises médicales . D'un côté, la dépénalisation du droit des affaires, au bénéfice des dirigeants  d'entreprise indélicats (je vais y revenir), de l'autre une justice plus dure pour les petits délinquants, un durcissement dans les méthodes d'interpellation, des expulsions d'étrangers de plus en plus brutales, du répulsif pour les sdf (gageons que le gouvernement n'est pas contre, Sarkozy a un mépris profond pour les exclus, les sans-grade, les gagne-petit...) !

En résumé, on assiste à une REDISTRIBUTION (entre autres des richesses) à l'envers ! J' ai un faible pour le journaliste JEAN-FRANCOIS KAHN, je le cite : " Le gouvernement va spectaculairement redistribuer du pouvoir d'achat... à ceux dont le patrimoine, en sept ans, s'est accru de 32 à 43 % ! Pourquoi ne pas concevoir un "bouclier de la richesse" qu'il serait interdit de dépasser ! Au lieu de quoi, on s'apprête à favoriser le rétablissement et le renforcement d'une oligarchie héréditaire d'Ancien Régime grâce à la suppression des droits de succession. "

En ce qui concerne les patrons indélicats, M. de Sarkozy a clairement choisi son camp, celui des privilégiés : " La pénalisation de notre droit des affaires est une grave erreur ", a-t-il dit . Au nom du SYNDICAT DE LA MAGISTRATURE, sa Présidente, Mme E. PERREUX , s'est dite atterrée : " De quoi parle M. Sarkozy : des abus de biens sociaux, des problèmes d'entente illicite, de corruption active ? ... La pénalisation du droit des affaires ne vise rien d'autre que des fraudes à la loi, lorsqu'un chef d'entreprise agit conte les intérêts de sa société."  Et elle ajoute : " Il durcit sans cesse son propos et la législation contre les plus faibles, mais il a la plus grande mansuétude envers les patrons qui auraient détourné l'intérêt social de leur entreprise au profit de leur intérêt personnel ".

Et je ne résiste pas au plaisir de vous citer, sur le même sujet (car les chaînes de télévision, entre autres, ont été muettes pour ne pas encourir la colère du grand timonier), le Juge anti-corruption EVA JOLY : " Il me semble que les valeurs que dessine le président Sarkozy ne sont pas celles de la France que j'aime. Les méthodes qu'il suggère sont celles de M. BERLUSCONI. Pour moi, c'est un étrange choix que de soutenir les délinquants contre les victimes.... Je ne comprends pas un pays qui responsabilise ses enfants et ses fous, et irresponsabilise ses élites, .... c'est une absence de compréhension de ce que veut dire la criminalité organisée et économique... Dire que ce n'est pas grave de présenter des comptes inexacts ou de ne pas respecter la différence entre sa propre poche et la poche de l'entreprise, c'est grave...."

La France, sous Sarkozy, protège les plus forts, même malhonnêtes. Quand allons-nous réagir ? Nous avons fait la Révolution de 1789 contre les privilèges pour rien ? Sommes-nous devenus tous fous ? Je ne reconnais plus mon pays, sous la houlette du Grand Magicien. Faut-il qu'il sache communiquer à ce point pour nous tromper ainsi ?

Je vois que je me suis encore étendue plus que je ne le voulais, aussi vais-je aller plus vite pour les thèmes que je voulais aborder.

En choisissant cette politique de redistribution des plus pauvres vers les plus riches, Sarkozy, assurément, s'inspire des conceptions anglo-saxonnes, il américanise la France. Comme Bush, qui supprime des pans entiers du secteur social afin de permettre aux plus nantis d'augmenter encore leur fortune, le Président français casse toutes les protections des citoyens (comme le droit de grève), toutes les formes de solidarité, pour favoriser ceux qui ont déjà réussi. C'est immoral, c'est scandaleux . Nous voici dans un régime à la Thatcher, à la Reagan, à la Berlusconi.  De toutes façons, Sarkozy est un allié inconditionnel des Etats-Unis et d'Israël, il faut le savoir. Avec lui, la France des DROITS DE L'HOMME a changé de camp : elle joue l'envahisseur de l' IRAK et l'occupant de la CISJORDANIE contre les malheureux habitants de ces pays, au mépris des Conventions Internationales, de toutes les résolutions de l'ONU . Contre son modèle social envié dans le monde entier, elle choisit le NEO-CONSERVATISME américain le plus borné, celui-là même qui est brocardé ou montré du doigt partout. Et au moment précis où il est de plus en plus discrédité ! Sommes-nous tombés sur la tête ?

Mais si les Français gobent tout cela, c'est à cause d'une excellente communication relayée par les MEDIAS serviles contre lesquels je m'insurge si souvent. Mais pas seulement : Sarkozy est un POPULISTE, comme son ami BERLUSCONI. Il sait flatter les gens, en citant JAURES pour la gauche, ou en s'adressant aux sentiments les plus bas des électeurs de l' EXTREME-DROITE, en jouant avec leurs peurs, leurs émotions. Saint-Sarkozy ne se met-il pas en devoir de proclamer haut et fort son attachement pour les victimes, ou de réclamer des lois toujours plus dures pour les délinquants, même jeunes ou fous ? Il va jusqu'à évoquer le rétablissement de la PEINE DE MORT, sachant qu'il y a un public pour cela ! Et presque dans l'indifférence générale. Et n'est-ce pas pour plaire à un certain électorat qu'il s'intéresse aux supposés futurs délinquants dans le ventre de leur mère ? Oui, cela va jusque là ! 

Sarkozy décide, on applaudit. Olé ! (Oui, je sais, c'est une déformation, le Olé, je l'emploie souvent car je suis imprégnée de culture hispanique, en particulier flamenca. Voir la photo qui illustre cet article, prise alors qu'à 20 ans je dansais la rumba gitane, au Sacro-Monte et pour les touristes, avec mes potes les TSIGANES ). Et d'ailleurs, il faut le préciser,  le Chef de l'Etat avance masqué. Il ne dit pas vraiment quelles sont ses intentions réelles. Les mots sont tronqués. TVA sociale ? TVA anti-sociale, en fait .Rigueur ? Oui, rigueur pour les salariés, les retraités, les chômeurs, les malades, etc..; et pendant ce temps, certains contribuables verront le FISC leur restituer des dizaines de milliers d'Euros, comme SEGOLENE ROYAL l'a souligné pendant le débat qui l'a opposée à Sarkozy. Oui, rigueur pour les plus mal lotis. Oui, mais.... justement, pour une fois qu'un mot est correctement employé, par Mme la Ministre de l' Economie en l'occurrence, on le reprend aussitôt, on le réfute. Les Français ne doivent pas savoir la vérité ! Ce sera le sujet d'un de mes prochains articles : Il vous ment ! Ca vous est égal ? Vous gobez tout ? Tant pis pour vous, et pour votre porte-monnaie ! Et pour vos descendants. Car je crains que la politique actuelle ne soit malheureusement irréversible.

Et Sarkozy décide de tout, et tout seul ! Ca aussi, c'est un grave problème. Il n'y a plus de place, dans ce pouvoir sans partage, pour la contradiction, monsieur est allergique à la moinde remarque. Et son appétit de pouvoir et de notoriété est tel qu'il peut entraîner des décisions douteuses, comme l'affaire du "Lybiangate" (voir mon article "La France pour un plat de lentilles"). Je cite M. COHN-BENDIT : " La France, pour avoir la photo de Cécilia avec les infirmières bulgares, a donné aux Lybiens des armes, une centrale nucléaire, et la reconnaissance d'un dictateur ". Sans importance ? Non, la démocratie est en jeu. Parce que le pouvoir est concentré entre les mains d'un seul homme. Parce que cet homme est imprévisible. Parce qu'il est brillant, habile, persuasif. Parce qu'il est prêt à tout pour faire parler de lui - et à l' échelle du monde, s'il vous plaît. Parce qu'il est agressif et belliqueux, préférant comme son ami BUSH le colt à la diplomatie, l'attaque à la discussion, la force au dialogue. Tout est en place pour une grande flambée - en Iran, par exemple. Voyez mon article "la guerre en Iran aura lieu". 

Quand le pouvoir n'est pas partagé, quand on ne tolère pas la moindre critique, quand on est prêt à passer en force et à gouverner par décrets, à mettre les Français devant le fait accompli, alors oui la ligne rouge est franchie. Appellons les choses par leur nom exact, voulez-vous ? Nous sommes dans un régime TOTALITAIRE, aux accents et à la rhétorique fasciste - les enfants ne sont-ils pas, d'après Sarkozy, biologiquement programmés pour la déviance ? Il y a même un ministère de l'identité nationale ! Et beaucoup de courtisans, qui doivent avoir le culte du chef. Chantages, pressions, intimidations, contrôle totalitaire des médias, tout y est. Nous ne sommes plus vraiment en démocratie ! Ce n'est que l'apparence de la DEMOCRATIE . C'est une sorte de dictature, un régime populiste et totalitaire. Je n'exagère pas ! Lentement mais sûrement si nous ne réagissons pas, voilà ce qui nous attend.  Politique de rassemblement, promet notre magicien ? Faux. Politique de division des Français les uns contre les autres - de ceux qui ont un travail, par exemple, contre ceux qui bénéficient d'aides sociales;  ou de non-grévistes contre grévistes. Politique de division, aussi, des adversaires entre eux, habilement dressés les uns contre les autres au nom d'une prétendue ouverture. Mensonge ! " Le Président de la République est un cynique qui cache son cynisme derrière les vertus de l'ouverture. Nous sommes en pleine crise morale grave ouverte par le Président de la République, qui voudrait nous faire croire qu'il n'y a plus de droite et plus de gauche et que la démocratie pourrait fonctionner sur une seule jambe. Il y a une gauche dans ce pays, et nous allons le démontrer ", martèle NOEL MAMERE .  Sarkozy est machiavélique ! Sous couleur de rassemblement, il divise les Français et il tente de supprimer à son profit toute opposition. Le régime du parti unique, qu'est-ce que c'est, à votre avis ?

Si les Français savaient qui est réellement leur Président, et ce qu'il va faire de la France - un pays à l'américaine, au néo-conservatisme exacerbé, entre autres - , ils ne le suivraient pas aveuglément. Comprenez-moi bien : je ne nie pas les qualités de Sarkozy, bien réelles, comme son dynamisme, sa réactivité, son pouvoir de persuasion, son énergie, ses dons de communiquant (malheureusement pour les Français, d'ailleurs, car ils se laissent prendre au piège de sa brillante rhétorique) : je dis seulement qu'il faut  bien voir en face la nature du régime qu'il prépare, ses méthodes, ses objectifs - Sarkozy sert les intérêts des Français qui ont réussi, des multinationales, des grands groupes industriels, militaires, financiers ou de presse - alors que le rôle de l'Etat doit être bien plus large. C'est le moins que l'on puisse dire !

Je viens de découvrir deux sites, je vous les recommande :
http://citoyenvigilant.over-blog.fr, et  http://sego-dom.over-blog.com, dédié à Ségolène Royal, celui-ci, certes, mais fait par des militants très bien informés sur la politique du gouvernement actuel, et très enrichissant. Lisez-les !

Votre Eva, qui vous dit merci pour votre fidélité, et à bientôt. Ouvrez les yeux, réagissez, agissez, résistez ! Dans votre intérêt, et dans celui de vos descendants.

Partager cet article

Repost0

commentaires

R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages