2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 12:04

lunettes.JPGBonjour, 

Avant de poursuivre l'analyse du capitalisme financier, je voudrais vous dire qu'Orange peut  interrompre son "service" (si on peut appeler ça ainsi !) à tout moment, car nous sommes en contentieux. Dans un mot charmant, l'opérateur m'a proposé de "trouver une solution ensemble", ce qu'il se garde bien de traduire en actes, puisqu'il m'impose ses vues sans tenir compte des miennes. J'ai proposé un arrangement amiable (je renonce à demander réparation pour tous les préjudices subis, notamment dysfonctionnement du serveur Orange au moment de l'installation - sans là aussi que je sois informée, ce qui fait que j'ai  passé 12 heures non stop, dont 5 avec un technicien, pendue au téléphone de l'Assistance - vous savez, ces numéros à 0,34 la mn qui permettent  à l'opérateur de s'en mettre plein les poches à notre détriment... - et de son côté il renonce à me surfacturer le temps entre les 50 h d'abonnement et l'abonnement illimité, soit presque 100 euros, que j'estime ne pas devoir, n'ayant pas été informée au PREALABLE qu'on me facturerait à la minute jusu'au 1er du mois suivant, entre les 2 formules. Je soupçonne derrière tout cela une arnaque régulière à la consommation, une surfacturation avant la mise en place du nouveau "service" choisi, SANS INFORMATION du client. D'ailleurs, en présence du technicien venu m'aider à configurer mon ordinateur, Orange a tout tenté pour m'imposer l'accès libre (facturé au temps de consommation, vous voyez l'addition, au final ?) alors que sans cesse nous réclamions la mise en place du bas débit 50 h non fidélité : celui-ci, pour moi, me permettait de tester le sérieux de l'opérateur avant de m'engager davantage.... on connaît la suite, succession de déclarations toutes contradictoires, on m'atttribue trois numéros différents, dont l'un s'il vous plaît avec une consommation... de 311OOO heures, un record mondial, ça tombe très bien je rêve de figurer dans le livre des records, voilà je peux y prétendre !, et les deux autres prétextes aux interprétations les plus fantaisistes, je reçois encore hier, deux mois après la souscription, des explications pour (enfin!) avoir l'anti-virus payant de l'opérateur, alors que je m'évertue à leur dire que j'ai un (bon, et gratuit) antivirus depuis le début (ça vaut mieux, d'ailleurs, sinon où en serait mon ordinateur ? Peuplé des gentils virus de notre société ?). Est-ce qu'on imagine le temps et l'énergie et l'argent (lettres recommandées, opposition bancaire, appels à 0,34 et j'en passe) gaspillés en pure perte, parce qu'on se trouve en face de n'importe quoi ? Et les crises de nerfs attrapées ! Mon technicien a noyé ses cinq heures d'énervement au bistrot du coin ! Et je suis sûre qu'Orange va me facturer des services non demandés comme l'anti-spams et l'anti-virus, abonnement payant bien sûr ! Tout est fait pour profiter au maximum du client, voire abuser de lui, et on se casse le nez sur des informations introuvables, incompréhensibles, et auxquelles on ne peut répondre puisque tout est fait pour inciter à téléphoner à 0,34 la mn, sans conséquences probantes d'ailleurs ! 

J'invite les consommateurs à faire savoir qu'ils ne veulent plus de cette société deshumanisée (voir article précédent), anonyme sans responsabilité... Impossible d'avoir un interlocuteur ou une réponse précise, seule certitude : les factures, avec les numéros surtaxés qui prolifèrent, enflent démesurément ! Il faut être riche, aujourd'hui, pour tout ça, et très intelligent pour comprendre les subtilités de la société hyper-technique, robotisée, anonyme. Malheureusement, pour les êtres comme moi qui ne sont que sous-doués sur le plan de l'intelligence abstraite, il faut se bagarrer sans cesse dans un monde de plus en plus kafkaïen !

Petite précision: Mon premier opérateur, une merveille, pendant trois mois j'ai eu un téléphone intermittent puis complètement inutilisable (2 mois !) + toute ma messagerie perdue + impossibilité d'avoir Internet, faute de clef Wi-Fi, l'opérateur en question étant "victime de son succès" - dû à une publicité intensive -; quand j'ai fait appel à un avocat, la clef est arrivée aussitôt, trop tard j'avais résilié, et l'opérateur indélicat a dû me verser des indemnités ; morale de l'histoire, prenez un avocat pour tout, comme Outre-Atlantique, le modèle cher à Sarkozy ! Après ça, l'histoire n'est pas finie, je me suis renseignée auprès d'un opérateur, qui m'a de ce fait considérée comme cliente, et envoyé une première facture avant utilisation, puis, comme je protestais par téléphone,  une deuxième sous un autre numéro de client, afin de me demander de payer une deuxième fois... pour un service non rendu.  Olé ! La jolie société que voilà ! ( Rassurez-vous, avec le second opérateur, ça s'est bien terminé, quand ils ont su... que je m'occupais de défense des consommateurs. Ils m'ont laissée tranquille, et j'ai fui ).

Un mot sur FR2, ma chaîne chérie, c'est tout frais, ce midi : Notre  Sarkozy bientôt international ayant tout fait, très bien relayé par des médias complaisants, afin de s'attribuer la réussite de la libération des Bulgares à laquelle PLEIN de gens travaillaient depuis des années, CHUT ! Sarkozy, donc, ayant réussi son opération de marketing destinée à faire sa promotion et en même temps celle de sa femme (voir article "la dynastie Sarkozy" se met en place), se voit maintenant attaqué -- même par des députés de l'UMP, un comble ! Ca doit grouiller, dans ce parti, d'ambitieux déçus, non satisfaits par un Président soucieux d'entreprendre de médiatiques ouvertures, sur sa gauche, ou de floués du "libéralisme" à la Sarkozy -- oui, attaqué par un peu tout le monde pour ses petits arrangements "entre amis" (Sarkozy et son nouvel ami terroriste paraît-il repenti... et bourré de pétrole !) ! Le commun des mortels saura-t-il jamais ce que notre Président a offert  réellement en échange d'une libération qui lui a valu des retombées dans le monde entier ? En tous cas, FR2 est bien obligé d'évoquer les protestations, puisqu'il ne peut plus faire autrement. Et comment s'y prend-il ? En invitant le Président de la Commission des Affaires étrangères pour parler de la chose, lui-même.... député UMP . La boucle est bouclée. Va-t-on organiser un mini-débat, comme FR2 aime le faire lorsque cela ne risque pas de se retourner contre le Président ? Pas du tout. On a droit à ce que FR2 appelle "la polémique". C'est-à-dire, finalement, à une justification en règle de la politique menée par notre sémillant M. de Sarkozy. Avec, en conclusion, cette perle digne d'un Etat vraiment totalitaire ( où est le Président de Reporters Sans Frontières ? En vacances , peut-être ? ) : " Si François Hollande polémique, je dis moi (Poniatowski, député UMP donc) qu'il préfèrerait que les infirmières soient toujours en prison "!  Oh, mais certainement ! 

Vous voyez jusqu'où va l'information d'une chaîne de service public, financée avec l'argent des contribuables Français ? Et je suppose que sur la V, C' dans l'Air va faire venir des sympathisants de Sarkozy pour en débattre entre eux dès ce soir ! Puisque tous les chantres du libéralisme se relaient à cette émission... de débats ! J'ai entendu dire que le Président de toutes les chaînes de service public, M. Patrick de Carolis (eh oui, on a confié à ce très grand bourgeois, friand de Sarkozy et de son cannibalisme financier, le soin de diriger les chaînes financées par les Français) avait l'intention d'harmoniser, en quelque sorte, le contenu des émissions de France Télévisions. Par le bas, évidemment. Peu à peu, toutes les émissions intelligentes, réellement critiques (Arrêt sur Images, par exemple), incitant à la réflexion, sont supprimées. Moi, avant, je voyais sur Arte plein de documents et de débats passionnants, aujourd'hui ils sont progressivement  remplacés par des films insipides, des navets (certes un peu moins navets qu'ailleurs, mais quand même !) en tous genres, des reportages bien-pensants... quand ce ne sont pas des événements sportifs ou des jeux ( une profusion, sur toutes les chaînes du copain  de Sarkozy, M. de Carolis...).

Et personne ne réagit ? On accepte tout ça ? Au nom de la soumission au cannibalisme financier ?

Voilà la suite de l'article de Marianne annoncée (c'est tout un art, vous ne trouvez-pas, de passer d'un article à l'autre....).

" (Avec les produits, boursiers, dérivés), la prise en compte du facteur humain a donc été remplacée par des calculs de simple probabilité statistique. Il est d'ailleurs significatif qu'en novlangue néolibérale, un salaire versé à un producteur humain - un salarié - soit devenu un "coût du travail", un concept  ABSTRAIT ne renvoyant plus qu'à un critère économique : le producteur humain est effacé. De l'entreprise sans usines, on passe à l'usine sans ouvriers; de la réalisation de bénéfices grâce à la production de marchandises, on passe à la maximalisation des profits sans médiation de la marchandise.

" Les profits d'aujourd'hui ne sont plus les emplois de demain. Ce sont les pertes d'emplois d'aujourd'hui, malgré les bénéfices, qui annoncent les suppléments de profits de demain. Donc, un nuage d'investissements sans visages - les "fonds spéculatifs" - s'abat sur une entreprise, telle des sauterelles, en dévore la récolte, réduit les emplois, c'est-à-dire la composante humaine, la pressure pour en sortir le plus de cash possible, sans se soucier des besoins réels du consommateur, et s'en va voir ailleurs. .... C'est cela, en définitive, la financiarisation : le processus de cannibalisme de l'HUMAIN PAR LE FINANCIER ( c'est moi qui le met en capitales, car cela rejoint tout ce que je dis toujours ) .

"Enfin, le capitalisme libéral traditionnel est en train d'accoucher de son contraire : un système néocapitaliste et antilibéral qui remet brutalement, radicalement en cause plusieurs siècles d'acquis de notre civilisation humaniste. Ce néocapitalisme barbare , parce qu'objectivement antihumaniste, est en train de liquider ce qui reste des valeurs libérales les plus authentiques .

"Faut-il souligner que les principaux soutiens de Sarkozy représentent un capitalisme de plus en plus financier à tendance monopolistique qui vit des commandes de l'Etat et donc de ses accointances avec le pouvoir politique ? (Puis, J.F. Kahn donne des exemples, Dassault ou Dick Cheney, le vice-président de G. Bush , avec son marché de la reconstruction en Irak, SANS appels d'offres).

"Que reste-t-il du libéralisme quand l'utilisateur n'a plus le choix...quand le petit entrepreneur n'a plus librement accès au marché, pusque ce dernier est contrôlé par trois centrales d'achats qui le ferment ou l'ouvrent à leur gré... (suivent d'autres exemples, en matière culturelle , ou de médias...).

" Réduction du champ de la libre concurrence, verrouillage des accès libres au marché, restriction continuelle de la pluralité y compris en matière informative et culurelle, uniformisation même des "sons" et des goûts.... Mc Do écrasant universellement SON propre marché; fusions, concentrations, donc recul continuel de la démocratisation de la propriété entrepreneuriale, ultrajacobinisme bancaire...

" Et toute la campagne présidentielle se déroule comme si cette question centrale était absolument taboue" . ( Fin de l'article de Jean- François Kahn).

Vous avez vu le film Soleil Vert ? Non, alors courez le voir quand il repassera . Voilà la société, au final, qui nous attend : une seule entreprise multinationale qui, après avoir mangé toutes les autres (et re-voilà le cannibalisme financier !) fabrique pour les riches des galettes à base... de  pauvres.


Mes amis (vous voyez, je parle comme l'Abbé Pierre, que j'ai bien connu d'ailleurs et qui a séjourné chez moi quand j'habitais en Alsace), il ne faut pas se résigner à l'intolérable ! Il faut se battre pour la ré-humanisation de notre société, d'urgence ! Résistons !

Et à tout de suite, car après une pause, je fais un nouvel article avant qu'Orange, éventuellement, ne coupe ses "services", et que je me retrouve pendant un temps au cyber-café, pour des articles plus courts... ( tant mieux, diront certains, ses articles sont un peu longuets ).

C'était votre Eva, qui attend vos critiques ... en tous cas, vos commentaires. Si ma prose, et celle de M. Kahn, vous inspirent , bien sûr... En tous cas, n'oubliez pas : Résistez ! Et faites connaître partout ce blog (voir rubrique "recommander ce blog"). Ce sera déjà un acte de résistance !

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by résistons - dans Libéralisme financier
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 29/04/2010 21:18



Ils ne pensent qu'à tous nous plumer, ami lecteur ! cordialement eva



mortescouilles 12/04/2010 13:26



C'est sûr, les FAI et les opérateurs de téléphonie mobile, c'est comme les garagistes, comme les assureurs : que des
arnaqueurs ! C'est vraiment une industrie qui plume ses clients comme des pigéons !



R-Sistons

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • Le blog d' Eva, R-sistons à l'intolérable
  • : Eva à 60 ans.Blog d'une journaliste-écrivain.Analyse des faits marquants de l'Actualité,non-alignée,originale,prophétique,irrévérencieuse. Buts: Alerter sur les menaces,interpeller,dénoncer l'intolérable,inciter à résister. Alternance articles Eva et liens infos non officielles. Ici,pensée et parole libres. Blog dénaturé par over-blog le 1.2.15,il sera transféré sur Eklablog
  • Contact

Recherche

Archives

Pages